UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LECTURES » Livre. Roswell : Rencontre du premier mythe.

Livre. Roswell : Rencontre du premier mythe.

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Aller en bas  Message [Page 20 sur 21]

Invité


Invité
J'avais répondu à l'époque à "la critique d'Alain Delmon" que vous citez plus haut sur son site ( http://adelmon.free.fr/Roswell/Roswell_LivreGF.html ) via un pdf. A cette époque, Alain a commencé à disparaître des fora, et ne l'a jamais mise en ligne sur son site :(J'espère qu'il va bien...
J'essaierais de retrouver cela sur mon autre PC.

Invité


Invité
Pour en revenir à l'article d'Alain sur son site concernant la notion de preuve en ufologie. Quelques remarques "à chaud".

Alain Delmon écrit :
"Une preuve "scientifique" ne s'applique stricto sensu qu'à une théorie scientifique. Elle est basée sur des critères de prédictibilité (le modèle théorique prévoit tel résultat, qui est ensuite observé lors d'une expérience), et de reproductibilité (d'une expérience, par d'autres équipes, "sur la paillasse" comme on dit parfois de manière imagée)."
Je pense que l'HSP/TRC répond à ces deux critères... Pas l'HET ufologique. Par exemple, l'HSP/TRC prédit que face à un stimulus pourtant conventionnel, et non reconnu comme tel sur le moment, certains sujets vont le "soucoupiser". L'expérience d'Edgard Wunder en est un bon exemple (de prédictibilité). L'opération SAROS montre aussi le critère reproductibilité pour l'HSP/TRC.
"Les sceptiques enchainent alors en disant parfois : "eh bien, puisque le phénomène n'est pas prouvable scientifiquement, il est vain, inutile et ridicule de continuer à l'étudier". On ne peut évidemment qu'être en désaccord avec cette attitude résignée, voire frileuse ou peureuse. "
N'importe quoi. Les UFO-Sceptiques (mais aussi les académiques) étudient justement ce phénomène, seulement ils offrent une autre alternative à celui-ci (l'HET-véhiculaire des ufologues).
Les preuves impossibles : De telles preuves ne peuvent en effet nous être fournies que si nos "visiteurs" (quels qu'ils soient) le veulent bien, et ils auraient toutes les raisons possibles pour l'éviter, dans le contexte actuel (non ingérance ou non perturbation de notre civilisation notamment).
Heu, c'est l'ufologie pro HET qui affirme des crashes ET et corps ET récuppérés !
"De plus, même si de telles preuves ont jamais existé (des débris par exemple), les "autorités" (services secrets, militaires, gouvernants) auraient toutes les raisons du monde de nous les cacher."
L'art de retomber sur ses pieds... Les ET evitent de laisser des preuves - mais l'ufologie est pleine de crashes ET -, et si il y a de telles preuves, ben elles sont cachées par les Gouvernements. Jolie réthorique : les preuves sont impossibles mais si il y en a, on nous les cache...
La preuve matérielle : Les sceptiques les plus imaginatifs suggèrent que l'on "descende" carrément l'une de ces "soucoupes", avec un missile par exemple.
Heu non, c'est l'ufologie qui nous dit que des engins ET se seraient crashés.

Alain poursuit :
De même un accident (incident matériel, foudroiement pendant un orage, fausse manoeuvre), s'il n'est pas totalement exclu a priori, parait improbable, pour les mêmes raisons que ci-dessus.
Bizarrement à cette époque, Alain était favorable à 80 % au crash de Roswell !  Faudrait savoir ! Et qu'il accorde ses violons ^^ Quelle contradiction à nouveau...

Les preuves raisonnables : Rappelons encore une fois, que les "sceptiques" les plus ultras, nient à ces témoignages, aussi nombreux, fiables et précis soient-ils, tout caractère probant dans le cas particulier des OVNIS.
Les UFO-Sceptiques offrent une explication à ceux-ci appuyée par les cas IFO, c'est à dire les cas / témoignages (souvent autrefois considérés solides et répondant aux mêmes critères que les cas résiduels) OVNI expliqués ensuite. Pourquoi encore penser en 2014 ou plutôt ne jamais vouloir envisager que les cas résiduels "actuels" ne seraient pas actuellement comme ces anciens cas qui étaient résiduels sur le coup ? Bref, juste une différence de statut et non de nature...   

Les photographies : Alain cite Chauvet, Trindade, Vancouver, McMinville. Au moins deux de ses meilleures preuves photographiques ont reçu hypothèse alternative et prosaïque (Trindade et McMinville).

Bref, pas convaincu par son plaidoyer...

L.J. Silver


Gilles F. a écrit:H.S. : j'avais répondu à l'époque à "la critique d'Alain Delmon" que vous citez plus haut sur son site ( http://adelmon.free.fr/Roswell/Roswell_LivreGF.html ) via un pdf. A cette époque, Alain a commencé à disparaître des fora, et ne l'a jamais mise en ligne sur son site :(J'espère qu'il va bien...
J'essaierais de retrouver cela sur mon autre PC.


Bonsoir Gilles,

Oui, ce serait intéressant si vous pouviez retrouver ce fichier pdf.
J'ai vu qu'il y a été fait allusion à l'époque, mais impossible de le trouver sur internet.
Je suis curieux de connaître la réponse que vous lui aviez faite.

Merci également pour vos commentaires relatifs à la notion de preuve en ufologie.
Il y a des choses nouvelles pour moi, notamment l'expérience de Edgar Wunder.

J'ai bien trouvé quelques liens que vous aviez postés, vers des vidéos, mais elles sont partiellement en Allemand, langue
que j'ai étudiée il y a bien longtemps mais complètement oubliée...  Laughing 

Invité


Invité
L.J. Silver a écrit:
Bonsoir Gilles,

Oui, ce serait intéressant si vous pouviez retrouver ce fichier pdf.
J'ai vu qu'il y a été fait allusion à l'époque, mais impossible de le trouver sur internet.
Je suis curieux de connaître la réponse que vous lui aviez faite.

Merci également pour vos commentaires relatifs à la notion de preuve en ufologie.
Il y a des choses nouvelles pour moi, notamment l'expérience de Edgar Wunder.

J'ai bien trouvé quelques liens que vous aviez postés, vers des vidéos, mais elles sont partiellement en Allemand, langue
que j'ai étudiée il y a bien longtemps mais complètement oubliée...  Laughing 


Aussi dit/demandé, aussitôt fait ^^
http://skepticversustheflyingsaucers.blogspot.fr/2014/04/laffaire-roswell-reponse-la-lecture.html

Sur mon Blog, j'ai retranscrit l'expérience d'Edgar Wunder (en Anglais) et mis en add-on. C'est Sébastien qu'il faut remercier pour cette traduction de l'Allemand vers l'Anglais et que je remercie à nouveau... C'est donc ici dans la/le partie/chapitre "Human Inter-Individual Variability in Perception, Memorization and Restoration of an Event or Stimulus": http://skepticversustheflyingsaucers.blogspot.fr/2014/01/cracking-189697-airships-mystery-toward_11.html

L.J. Silver


Merci à vous Gilles et aussi à Sébastien.
En anglais, ça devrait aller beaucoup mieux !  Very Happy

P.S. : il y a déjà longtemps, j'ai suivi une partie de vos échanges avec G. Bourdais, sur son blog.
Dommage que la discussion se soit terminée prématurément,au moment où cela devenait intéressant...
Il restait encore des questions à débattre, à mon avis.
J'étais arrivé trop tard, je crois que des interventions avaient été effacées.
Je n'ai pas bien compris son attitude.
Dommage.

Invité


Invité
L.J. Silver a écrit:
P.S. : il y a déjà longtemps, j'ai suivi une partie de vos échanges avec G. Bourdais, sur son blog.
Dommage que la discussion se soit terminée prématurément,au moment où cela devenait intéressant...
Il restait encore des questions à débattre, à mon avis.
J'étais arrivé trop tard, je crois que des interventions avaient été effacées.
Je n'ai pas bien compris son attitude.
Dommage.

Hum oui, il paraît que j'étais trop virulent... Par contre, j'étais allé ensuite sur le blog de Kevin Randle à la même époque. Le débat entre Kevin, David Rudiak d'un côté, et Lance Moody, Christopher Allen et moi-même est àmha intéressant et sur plusieurs billets, mais hélas en "Anglais" (du moins mon étrange en Anglais en ce qui concerne mes interventions ^^).

Sinon, j'ai rajouté pas mal à mon billet afin qu'il ne soit pas si court qu'il était, pour ceux que cela intéresserait :
L'affaire Roswell : Réponse à la lecture critique d'Alain Delmon concernant mon ouvrage et à propos des ballons néoprène.
http://skepticversustheflyingsaucers.blogspot.fr/2014/04/laffaire-roswell-reponse-la-lecture.html

L.J. Silver


[quote="Gilles F."]
L.J. Silver a écrit:

Sinon, j'ai rajouté pas mal à mon billet afin qu'il ne soit pas si court qu'il était, pour ceux que cela intéresserait :
L'affaire Roswell : Réponse à la lecture critique d'Alain Delmon concernant mon ouvrage et à propos des ballons néoprène.
http://skepticversustheflyingsaucers.blogspot.fr/2014/04/laffaire-roswell-reponse-la-lecture.html

Très intéressant, merci beaucoup !  Smile
Lorsque je vois ces images, j'ai toujours la même réaction, je ne comprends pas comment ces officiers d'élite ont
pu trouver un caractère extraordinaire à ces débris !

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
L.J. Silver a écrit:
Lorsque je vois ces images, j'ai toujours la même réaction, je ne comprends pas comment ces officiers d'élite ont
pu trouver un caractère extraordinaire à ces débris !

Et moi ce que je ne comprends pas est comment on peut considérer ces militaires comme des officiers d'élite. Comme je l'ai souvent dit, Marcel a une carrière normal d'officier d'active avec des compétences certaines après la guerre où beaucoup de cadres sont retournés à la vie civile. Bourdais et alii les statufient, les légendarisent pour mettre en avant le caractère extraordinaire des débris.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Michel Piccin

avatar
L.J. Silver a écrit:Lorsque je vois ces images, j'ai toujours la même réaction, je ne comprends pas comment ces officiers d'élite ont pu trouver un caractère extraordinaire à ces débris !

C'est drôle, j'ai eu exactement la même réaction lorsqu'on m'a montré des clichés papier des fameux débris.

J'ai tout de suite dit : " mais c'est un cerf-volant qui s'est planté votre zinzin !" et on m'a tiré la gueule toute

une soirée ! m'enfin... 

L.J. Silver


PhD Smith a écrit:
L.J. Silver a écrit:
Lorsque je vois ces images, j'ai toujours la même réaction, je ne comprends pas comment ces officiers d'élite ont
pu trouver un caractère extraordinaire à ces débris !

Et moi ce que je ne comprends pas est comment on peut considérer ces militaires comme des officiers d'élite. Comme je l'ai souvent dit, Marcel a une carrière normal d'officier d'active avec des compétences certaines après la guerre où beaucoup de cadres sont retournés à la vie civile. Bourdais et alii les statufient, les légendarisent pour mettre en avant le caractère extraordinaire des débris.

Sauf erreur, ces hommes appartenaient tous au célèbre 509ème groupe (ou escadrille) de bombardiers, ce qui n'est tout de même pas rien.
Ils étaient, comme on dit, "triés sur le volet", c'est en ce sens que je pense qu'ils faisaient tout de même partie d'une élite.
Il parait que Marcel a été, par la suite, responsable de la sécurité au cours des essais atomiques sur l'atoll de Bikini.
Il ne me semble pas que l'on puisse accéder à un tel poste par hasard.

"Bob" Eatherly, le fameux pilote météo d'Hiroshima, avait lui aussi subi une sélection sévère, comme tous les autres membres du groupe 509.

C'est pour cette raison que j'ai employé le terme d'officiers d'élite.

Vous pensez vraiment que c'est inapproprié ?

L.J. Silver


Henri Pierre a écrit:
L.J. Silver a écrit:Lorsque je vois ces images, j'ai toujours la même réaction, je ne comprends pas comment ces officiers d'élite ont pu trouver un caractère extraordinaire à ces débris !

C'est drôle, j'ai eu exactement la même réaction lorsqu'on m'a montré des clichés papier des fameux débris.

J'ai tout de suite dit : " mais c'est un cerf-volant qui s'est planté votre zinzin !" et on m'a tiré la gueule toute

une soirée ! m'enfin... 

C'est vrai, de prime abord, avant de penser à un ballon, ces images évoquent un cerf-volant !!  Laughing 

Invité


Invité
Pour le cerf-volant, cela tombe bien :

Bessie Brazel Schreiber (fille Brazel) : kite-like sticks with rubber foil attached / [assemblage de bâtons comme un cerf-volant] avec des feuilles de caoutchouc attachées

ou encore celle-ci :
Les bâtons, comme ceux d’un cerf-volant, étaient attachés à certains morceaux avec un ruban blanchâtre. Le ruban avait deux ou trois pouces de large et avait un dessin de fleurs.

Selon Brazel ils n’ont absolument pas pu le reconstruire du tout. Ils ont essayé de fabriquer un cerf-volant à partir d’eux, mais n’ont pas pu le faire et n’ont pu trouver aucune manière de remettre les choses ensemble de sorte qu’elles s’ajustent.
(Roswell Daily Record, 9 juillet 1947).

 Very Happy

PS : Ajout dans mon billet de "la Quête de Victor T. Hoeflich (1896-1977)" en charge des cibles-radar pour l'armée en 1947, directeur d'une fabrique de jouets et l'argument du scotch de marque 3M, marque ADN de l'affaire laissant peu de doute que la soucoupe de Roswell n'était rien de moins qu'un apparatus ballons + cibles-radar de l'Université de New York. Roswell case: Chess and Mat? (sarcasms inside).

Invité


Invité
Il faut savoir aussi - rappelé à nouveau dans mon billet - que :

1) Marcel a fait la une en 1947 avec une photo de la conférence de presse montrant donc cibles-radar et ballons où il pose (une des deux de la série avec lui, je ne me rappelle plus laquelle des deux).

2) Deux photos (coupées) de la conférence de presse sont présentes dans le livre "The Roswell Incident" (1980).

Or que nous dit-il dans ce même livre ?

Les pièces dans cette photo étaient réellement celles qu’on a trouvées. Ce n’était pas une mise en scène.
Les choses sur la photo sont les vraies pièces de ce que nous avions trouvé  [donc la ou les photos sur laquelle/lesquelles il pose, les deux plus haut]. Ce n’était pas un montage. Plus tard, ils ont enlevé nos débris et les ont remplacés par des débris à eux. Alors ils ont autorisé plus de photos. Ces photos ont été prises tandis que les vrais débris étaient déjà en voie d’acheminement sur Wright Field. Je ne suis pas sur celles-ci. Je crois qu’elles ont été prises avec le général [Ramey] et l’un de ses aides [DuBose].
Holy shiiiit !

Toutes les photos qu'il y pose ou non (celles avec Dubose et Ramey, la dernière avec Newton) montrent cibles-radar et ballons et Marcel nous dit lui-même que c'est ce qu'ils ont trouvé quand il pose sur ces photos !

Marcel avait "debunké" le mythe Roswell dès 1980 somme toute... Pas ma faute Sad

Case closed ?

Michel Piccin

avatar
Ok pour moi, ce case est closed dans ma tête depuis un grand moment mais ça fait du bien de le ressortir de temps à autre pour y jeter un œil, de le présenter à la lumière, de lire les nouveaux écrits et se dire qu'il est encore plus closed qu'avant.

Mais gageons qu'on va nous le ressortir lors d'une émission TV à deux balles un de ces jours. Suspect

Invité


Invité
Et encore, si vous saviez ! J'ai en ma possession des documents historiographiques démontrant le lien entre Soucoupes Volantes, Roswell et rubans scotch des marques TEXCEL et 3M...
https://redcdn.net/ihimizer/img836/25/ufxx.jpg
https://redcdn.net/ihimizer/img843/3063/h434.jpg

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
L.J. Silver a écrit:Sauf erreur, ces hommes appartenaient tous au célèbre 509ème groupe (ou escadrille) de bombardiers, ce qui n'est tout de même pas rien.

En effet, je ne sous-estime pas les compétences de Marcel, mais quelles étaient-elles ? Ils s'y connaît en carte:
http://rr0.org/people/m/MarcelJesseA/
RR0 a écrit:Il travaille ensuite pour la compagnie pétrolière Shell, pour qui il prépare des cartes à partir de photographies aériennes.

Puis, il s'engage en 42. Militaire sorti du rang, il reçoit des états de service:
RR0 a écrit:En Janvier 1942, Marcel remplit un formulaire pour s'engager dans l'armée. Ambitieux comme "10 chats sur un toit brûlant", il remplit en février le questionnaire militaire des officiers de réserve (Classification Questionnaire for Reserve Officers). Marcel utilise une carabine, un fusil de calibre 22 et une mitraillette Thompson. Lors d'un test de tir avec pistolet, il reçoît la note de 44 % de réussite. Son expérience des armes à feu semble s'arrêter là.

Pendant la guerre, Marcel reçoit au moins 2 médailles de l'air pour services rendus en 1943 et 1944 dans une base militaire du Pacifique.

La crème de la crème eût été que Marcel fît partie de la sécurité militaire de Los Alamos, mais ce n'est pas le cas. Marcel doit son ascension sociale à l'armée: à la fin de la guerre les démobilisés reviennent à la vie civile et bénéficient du programme de formation professionnelle pour reprendre des études supérieures, ce qui laisse des vides dans les cadres de l'armée américaine.

L.J. Silver a écrit:Il parait que Marcel a été, par la suite, responsable de la sécurité au cours des essais atomiques sur l'atoll de Bikini.

En 46, dans le cadre de l'opération "Crossroads":
http://roswellproof.homestead.com/marcel_crossroads.html

Le général Ramey s'y occupait des équipages aériens. Marcel "seems to have been in charge of security and intelligence at Kwajalein.  Marcel also seems to have been in charge of the briefing room.  Before the war, Marcel had been a professional mapmaker and was also an excellent graphic artist. "

L. J. Silver a écrit:Vous pensez vraiment que c'est inapproprié ?

Dans la bio de Marcel, que j'ai glané ici ou là sur la toile, rien n'indique la formation à la sécurité, au renseignement. Ramey reconnaît ses compétences, son sens de la méticulosité pour ce genre de poste dans le lien, puisqu'il a travaillé comme lui à Bikini en 46:
http://roswellproof.homestead.com/Marcel_evaluations.html

Donc je me pose des questions: quelles sont les compétences de Marcel en sécurité militaire ? Son expérience dans le Pacifique durant la guerre ? Si oui, [Mode "Ancient Aliens" on: alors tout est possible et il est choisi par Ramey pour la futur rencontre cosmique de Roswell, Mode "Ancient aliens" off]. Peut-être bien. Un militaire qui connaît son job.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Invité


Invité
Oui, l'épisode Bikini est AVANT l'affaire, pas après.
En fait, cher Phd Smith, je pense que surtout Marcel ignorait tout d'une cible-radar, tant en 1947 que lorsqu'il prétend que la photographie sur laquelle il pose est celle des débris en 1980 et ne reconnait pas là du matériel ballons + cibles-radar... Je suyppose que j'insulte sa mémoire quand j'écris cela Sad
Ptites captures de mon ptit livre :



PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Gilles F. a écrit:Oui, l'épisode Bikini est AVANT l'affaire, pas après.
En fait, cher Phd Smith, je pense que surtout Marcel ignorait tout d'une cible-radar, tant en 1947 que lorsqu'il prétend que la photographie sur laquelle il pose est celle des débris en 1980 et ne reconnait pas là du matériel ballons + cibles-radar... Je suyppose que j'insulte sa mémoire quand j'écris cela.

Merci de me rafraichir la mémoire et même dans ton livre, sa participation à l'opération Crossroads n'est pas certaine. Cela pose problème, mais en admettant que Marcel y fût présent, Bourdais insiste sur le fait que la carrière de Marcel après Roswell tiendrait au fait que Marcel eût été obligé de la boucler (sur la soucoupe et ses zitis) en le nommant à des postes de la sécurité atomique à Washington. Or je ne me souviens pas que Bourdais insiste sur avant Roswell. Si Marcel a fait partie de l'opération Crossroads (parce que Ramey y était aussi ?), il est plutôt normal qu'après Roswell il fut nommé à un poste concernant la sécurité nucléaire. Cela fait partie de sa carrière normale au sein de l'Air Force.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Invité


Invité
Bourdais raconte tellement de choses et en décrète bien d'autres concernant Mogul et tant fallacieuses les unes le autres... Un exemple :


Notez la dernière colonne du tableau de son article* et les "n'a pas décollé" !

Gildas Bourdais, dans son annexe 1 de l'article Roswell : l'ultime enquête. Le Flop de Karl Pflock, comprend de façon erronée que des vols n'ont pas réussi à décoller ! Non, le texte du tableau original est beaucoup plus long et mentionne "balloon did not level off", c'est à dire, en jargon aéronautique, que ces deux vols n'ont pas réussi à atteindre le palier voulu, à l'altitude désirée et à s'y stabiliser... Ils ont donc bien évidemment décollé !
Quel exégète de l'affaire !
* http://www.ovni.ch/guest/bourdais7.htm

hal9000

avatar
Modération
Modération
L.J. Silver a écrit:
Lorsque je vois ces images, j'ai toujours la même réaction, je ne comprends pas comment ces officiers d'élite ont
pu trouver un caractère extraordinaire à ces débris !

Moi je n'ai pas l'impression qu'ils les aient trouvés aussi extraordinaires que cela, simplement très mystérieux, et il y avait de quoi.
Dans le seul témoignage d'époque, l'interview de Mc Brazel par le journal local, on trouve les raisons qu'ils avaient de s'interroger: c'était manifestement tombé du ciel, mais il n'y avait rien qui ressemblait à une pièce de moteur, et ce qui aurait pu passer pour l'enveloppe d'un ballon ne semblait pas pouvoir en être. Du fait de l'exposition au soleil, ça ressemblait plus à su parchemin qu'à du caoutchouc, et au sujet du matériau à l'aspect métallique Jesse Marcel explique dans deux interviews que ça ne pouvait pas etre l'enveloppe d'un ballon parce que c'était poreux, ça ne pouvait pas retenir l'air.
D'ailleurs qu'est ce qu'elle était extraordinaire, cette soucoupe volante qu'on aurait pu prendre pour un ballon météo si sa matière n'avait pas été poreuse!
Et puis il y avait les mystérieux alignements de symboles, dont l'explication n'était pas évidente à deviner!
Alors oui, des officiers d'élite perspicaces avaient bien des raisons de s'interroger.
Et il est compréhensible qu'ils aient cru avoir récupéré un de ces "disques volants" dont on parlait depuis quelques jours, qui pouvaient être dans le contexte de l'époque des avions soviétiques en bois dérivés des prototypes d'ailes volantes allemandes des frères Horten, des ballons japonais en papier et bambou dérivés du projet Fugo, ou bien d'autres choses y compris dans les hypothèses les plus déraisonnables des vaisseaux extraterrestres!
D'ailleurs, quand la presse a reçu la nouvelle que l'armée avait récupéré un disque volant, elle ne l'a pas annoncée comme quelque chose qui allait révolutionner le monde! Non, c'était juste susceptible d'apporter une réponse au mystère de ces "soucoupes volantes" dont on parlait tant depuis quelques jours.
Et enfin, il est très possible que les débris représentés sur ces photos n'étaient pas les véritables débris retrouvés à Roswell, sans pour autant que ces derniers aient été autre chose que des cibles radars et des débris de ballons du programme Mogul, faites de matériaux juste un peu moins ordinaires que les cibles courantes. C'est je le rappelle l'idée que j'ai développée Ici.


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

Invité


Invité
Oui, très d'accord.
Quand on lit les journaux d'époque ou même le démenti de l'USAAF en 1947, jamais il n'est dit un truc comme :
"ok, nous nous sommes trompés, il ne s’agissait pas d'un engin extraterrestre, mais d'un ballon météo".
En aucun cas pour les contemporains de l'époque et les protagonistes de l'époque (et les sources de 1947 de l'affaire), ceux-ci ont pris les débris en question pour quelque chose d'ET. Narcisse se cite :
La seule victime de méprise ici est l'enquêteur qui se pose la question "comment diable ces gens-là ont-ils pu confondre des débris prosaïques avec un engin extraterrestre". Celui qui confond, en effet, c'est celui qui assimile « soucoupe volante » et « engin extraterrestre ». Certains des protagonistes de cette affaire ont agi et pensé sur du matériel NYU suffisamment insolite pour s'apparenter, et légitimement, à une « soucoupe volante » recontextualisée, et non à un engin extraterrestre.
Pareil pour le fameux article d'annonce de la récupération ou encore les dépêches de l'Associated Press et United Press parvenues jusqu'à nous et concernant les jours/heures de l'affaire. il est annoncé effectivement que l'on a capturé ce qui pourrait ou peut expliquer les disques et soucoupes volantes. D'ailleurs, c'est pas faux : il y a d'autres incidents impliquant des cibles-radar comme Circleville et un autre en août 1947 impliquant à nouveau Mogul et la NYU ! Un exemple :


Aussi, un journal du matin de Roswell le jour de l'affaire indiquait qu'ailleurs on avait récupéré un disque volant, et la mention "tin-foil" est présente dans l'article : en avoir justement sous les yeux a ou va peut-être encourager les protagonistes à penser qu'ils avaient bien la solution à ces disques et soucoupes...

A noter aussi que certains conspirationnistes disent que l'interview a été dictée par l'armée, mais Brazel conclut l'article en disant que cela n'était pas un ballon météo, soit ce que l'Armée va proposer !

"Je suis sûr que ce que j’ai trouvé n’était aucunement un ballon d’observation météo".

Invité


Invité
Sinon, certains exégètes disent que l'enveloppe néoprène des ballons devient de la cendre après plusieurs jours au soleil ou encore qu'une telle enveloppe (ou de telles) aussi peu fragmentée et présente sur les photos de la conférence de presse de Fort-Worth n'aurait pas pu faire tant de voyages et subir tant de manipulations (elles seraient devenues ash - cendres -) et qu'il s'agit donc d'une enveloppe relativement "neuve" et faite "sur place" pour les photos. Les expériences relatées dans mon article montrent tout à fait autre chose !

J'ai demandé à Lance ce qu'il était advenu des matériaux de son expérience et voici sa réponse (ajoutée à l'article) :

J'ai toujours mon matériel de l'expérience de Tim. Après que le néoprène a été au soleil pendant un certain temps, il ne devient pas fragile. Il est un peu comme un très faible papier, facile à déchirer avec un éclat de plastique. Mais il reste ensemble autrement. Il est loin d'être fragile ou de la cendre. Dans le sac en plastique dans lequel j'ai mis mes échantillons il y a quelques (pas beaucoup) de petites particules de la substance au fond (similaire aux particules que j'ai remarquées sur les célèbres Photos Roswell). Je remarque aussi que mon matériel n'a jamais développé une odeur.
Vala vala.

Invité


Invité
Rhoo, une copine Américaine, Lynn Picknett, en 2001 :



…In 1947 Marcel does seem to have been genuinely mystified and excited by what he had found. But could he really have thought that a bundle of tin foil, rubber, and sticks, no matter how unfamiliar, came from a ‘flying disc’? From today’s standpoint the suggestion seems absurd. Would anyone think that a spacecraft would be constructed of such flimsy material? But it must be remembered that in 1947 ‘flying saucer’ and ‘flying disc’ were not yet synonymous with ‘alien spaceship’. [sic] They were part of a very new phenomenon, barely two weeks old, which had not yet been associated with outer space. The prevailing view was that they were some secret terrestrial device -- whether Russian or American -- and therefore could have been made of anything.” [Page 239 ff.]

... En 1947, Marcel semble avoir été véritablement perplexe et excité par ce qu'il avait trouvé. Mais pouvait-il avoir réellement pensé qu'un paquet de feuilles d'aluminium/étain, de caoutchouc, et des bâtons, [peu importe comment cela lui était non-familier ou inconnu], venait d'un «disque volant» ? Du point de vue d'aujourd'hui, la suggestion semble absurde. Qui penserait qu'un engin spatial pourrait être construit de cette matière fragile? Mais il faut se rappeler qu'en 1947 «soucoupe volante» et «disque volant» n'étaient pas encore synonyme de «vaisseau spatial extraterrestre. Ils faisaient partie d'un phénomène très nouveau, à peine âgé de deux semaines, qui n'avait pas encore été associé à l'espace lointain. Le point de vue dominant était qu'ils venaient de quelque dispositif terrestre secret - soit Russe ou Américain -. Et donc qu'ils auraient pu être fait de n'importe quoi [Page 239]

Source : http://ufocon.blogspot.com/2014/05/the-roswell-flying-disk-and-good-book_13.html[/justify]



Dernière édition par Gilles F. le 13.05.14 18:17, édité 3 fois

nablator

avatar
Administration
Administration
Gilles F. a écrit:Rhoo, une copine Américaine, Lynn Picknett
Son chapitre sur Roswell est l'un des meilleurs du livre. Très synthétique et raisonnable. Le reste est de qualité variable.

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
Elle indique aussi que Bloecher ne mentionne pas Roswell.
Or, dans mon livre, j'ai causé de ce qu'aurait écrit Bloecher sur l'affaire dans sa fameuse étude sur la Vague de 1947, dans une section "Hoaxes And Mistakes", p.54
http://www.noufors.com/Documents/Books,%20Manuals%20and%20Published%20Papers/ReportOnWaveOf1947.pdf

Or, visiblement, j'ai travaillé sur une version remaniée/mise à jour/updated (2005) et cette section n'existe(rait) pas dans la version originale de 1967... En cours de vérification, mais je pense que la personne qui m'a pointé cela dit vrai.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 20 sur 21]

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum