UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Cas AF3532 - J-C Duboc

Cas AF3532 - J-C Duboc

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 9 sur 10]

201 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 21:44

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Nablator
Encore une inexistence à prouver ?
Nablator qui disait :

- l'absence de trace radar

Qui doit prouver quoi ? Very Happy Filou ce Nab!


Pourquoi ne pas commencer par prouver la présence (ou même la plausibilité) d'une trace radar (et transpondeur) d'un gros avion impossible à rater, dans la bonne direction que le CODA aurait omis de mentionner ?

Relis plus haut ce que j'explique à Gilles sur ce point. Cela répond à ta question ou pas ? Pas de ma faute si l'on a pas d'enregistrement radar du trafic complet ici (=> cas foireux).

Franchement, crois-tu que le CRNA Est voyait que c'était un Guppy ou un liner sur son radar secondaire ? Non, il a juste un code de vol qui bouge sur l'écran radar. Et vu que c'est un trafic civil normal (et de surcroît éloigné de Duboc donc ni dangereux ni suspect), le CRNA pas plus que le CODA n'avait une raison de le suspecter ni de le prendre pour un OVNI (c'est de ça que Duboc leur parle).

Au fait c'est quoi "l'article 7" dont tu parles pour les Altocumulus (dans quel doc, page) ?

A propos de météo, 2 ref pour lire la carte météo du rapport SEPRA :
http://flyto.free.fr/memomto.pdf
http://entreprise.meteofrance.com/content/2011/6/25600-48.pdf

La carte de Prévision indiquait avant le vol Cu ou Sc épars SCT ou fragmentés BNK avec un symbole d'averse et givrage.
"Cu hum - Cu Fra" donc humilis ou fractus observés par météofrance comme étant épars - 3 octats à 13h - à 11400m (cf rapport SEPRA).

On trouve des trous dans les cirrocumulus ou altocumulus

Soit mais les données météo (cf SEPRA) n'en indiquent pas de ces Cc et Ac.

=>J'ai de gros doutes sur la formation d'un punch hole avec des nuages aussi épars (3 octats !) Shocked hmmm...la proba est faible s'il n'y a pas au moins une nappe assez dense de nuages (comme sur les photos).

202 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 22:26

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Pour l'immobilité apparente, je confirme. J'ai vu un avion faire de la marche arrière car mon avion allait plus vite.
Pour la probabilité des hypothèses Hole Punch Cloud et Guppy, elles sont certainement du même ordre. Très rares l'une et l'autre Wink

Pour l'hypothèse Punch Hole Cloud, il y a peut-être quelque chose à trouver sur les sites d'archives satellites. Quelqu'un connait-il un site qui remonte plus loin?
http://www.meteo60.fr/archives.php


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

203 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 22:27

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:Nablator qui disait :

- l'absence de trace radar

Qui doit prouver quoi ? Very Happy Filou ce Nab!
Il y a une absence de trace d'avion de ligne dans le rapport d'enquête. En conclure que la trace, en fait, existe est un peu difficile. Un avion au bon moment au bon endroit ce n'est pas un détail dont l'oubli est facilement pardonnable.

Et vu que c'est un trafic civil normal (et de surcroît éloigné de Duboc donc ni dangereux ni suspect), le CRNA pas plus que le CODA n'avait une raison de le suspecter ni de le prendre pour un OVNI (c'est de ça que Duboc leur parle).
Mais mais mais... si on ne cherche que les objets non identifiés ou non identifiables, ça sert à quoi de faire une enquête ? Ah c'était Velasco ? Bon alors tout est possible. Rolling Eyes

Au fait c'est quoi "l'article 7" dont tu parles pour les Altocumulus (dans quel doc, page) ?
Les fiches de rapports du pilote et copilote p. 8 et 10 du pdf :
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AERO_AF_3532__001__28.01.1994__E-Csep_Cl_CR_T_D_C_S_A__compte_rendu_enquete-R.pdf
Aussi : "bonne visibilité au dessus de la couche [de nuages]" donc probablement pas si épars, les nuages. Comme une couche d'altocumulus parfaite pour faire des trous dedans. Smile

http://nabbed.unblog.fr/

204 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 22:32

nablator

avatar
Administration
Administration
Sebastien a écrit:Quelqu'un connait-il un site qui remonte plus loin?
http://www.meteo60.fr/archives.php
En plus il faudrait trouver une image avec une résolution suffisante pour voir un détail de 100-200 m.

http://nabbed.unblog.fr/

205 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 23:11

Sebastien

avatar
Modération
Modération
En plus il faudrait trouver une image avec une résolution suffisante pour voir un détail de 100-200 m.

Je suis un grand optimiste Very Happy
Si une telle image existe en 640x480, elle doit exister 'quelquepart' en 2048x1536...

100-200 m.
Un hole punch cloud, c'est plus grand que ça, me semble.


Ici, une myriade de hole punch cloud vu de satellite:
http://eoimages.gsfc.nasa.gov/images/imagerecords/7000/7362/texas_tmo_2007029_lrg.jpg



Dernière édition par Sebastien le 02.04.13 23:18, édité 2 fois


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

206 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 23:14

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Guppy marron, ok, j'admet.

Pas vraiment marron d'ailleurs.

"cloche sombre" qui devient une "lentille brune marron" (source notes du CODA)

"rouge sombre" rapport d'observation aviation civile/SEPRA mais la copilote indique "sombre/brun"

Duboc relate ailleur"gigantesque lentille rouge sombre", "je peux remarquer sa couleur rouge brunâtre",...

Mais je ne parlais pas de godasses mais de ceci :
http://m7.i.pbase.com/o6/93/825293/1/92602827.i3xIK0Wt.N1038VAeroSpacelineB377SG.jpg

Et quand je demande à quelqu'un de regarder cette image à 6 mètres,
http://illiweb.com/fa/pbucket.gif
la couleur que l'on me donne est rouge marron ! Essayez chez vous...

Enfin si ce n'était pas un Guppy, ce ne sont pas les livrées marron/rouge/brun qui manquent en aviation civile :
http://www.traveldailymedia.com/wp-content/uploads/AirAsia-x-in-flight2.jpg

http://www.airliners.net/aviation-photos/middle/7/5/0/1321057.jpg

http://www.businesstravel.fr/images/stories/aerien/boeing/747800/b747-800-boeing-decollage.jpg


Comme une couche d'altocumulus parfaite pour faire des trous dedans.

C'est Duboc qui parle d'altocumulus. Pas les données météo...
Une image du ciel (vu du sol ou vu de satellite) à 13hTU le 28 janvier 1994 serait vraiment instructive à trouver.
Bonne idée que vous avez là !

. En conclure que la trace (radar), en fait, existe est un peu difficile.

Ce qui est extrêmement difficile c'est de croire qu'il n'y ait eu aucune autre piste radar d'avions commerciaux au dessus de la région parisienne vers 14h Shocked
Juste celle d'un ovni, c'est fort ça ! Laughing






Dernière édition par marcassite le 02.04.13 23:39, édité 1 fois

207 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 23:29

nablator

avatar
Administration
Administration
Sebastien a écrit:Un hole punch cloud, c'est plus grand que ça, me semble.
Oui mais peut-être que ça commence petit avant de devenir grand ?

http://nabbed.unblog.fr/

208 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 23:32

nablator

avatar
Administration
Administration
Les contours flous et la disparition graduelle "sur place" ne sont pas typiques d'un avion.

http://nabbed.unblog.fr/

209 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 23:42

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
D'un avion non. D'un avion avec des nuages que l'on sait présent (quasi à son altitude selon le témoin qui s'y réfère), là oui. Wink
C'est comme pour la lune (cf Saros relaté par Bob)

210 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 02.04.13 23:50

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:D'un avion non. D'un avion avec des nuages que l'on sait présent (quasi à son altitude selon le témoin qui s'y réfère), là oui. Wink
Des nuages pas épars qui ne cacheraient que les contours ? Suspect

==> un trou ! je sors

http://nabbed.unblog.fr/

211 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 03.04.13 21:53

Invité


Invité
marcassite a écrit:

Navré Gilles mais le Contrôle de Reims ne ne s'inquiète principalement que des avions dans sa zone de controle (donc uniquement ceux qui risquent de croiser Duboc, là où il est) pas des avions au dessus de Paris (CRNA nord athis mons) ! Cherche le découpage de ces zones en 1994 et regarde où s'arrête le CRC reims et qui est sensé suivre l'ovni au radar près des aéroports de Paris...
L'ovni n'est pas dans celle de Reims. Donc normal que le CRCReims s'étonne de ne rien voir d'inquiétant et que les militaires du CODA ne s'étonnent pas de voir des traces radar des autres avions civils en vol au dessus de Paris...

Je ne serai pas étonné que s'il s'agissait d'un avion (Guppy ou pas !) il ait été pris en charge par un des contrôles des aéroports parisiens (surtout s'il était en fin de décollage ou en entrée pour approche d'aéroport).


Hum, pas vraiment convaincu par le Guppy. Le CODA a répondu à la requête du contrôle aérien de Reims, Non ? Et il trouve cette fameuse trace radar de l'autre côté, machin couffin (sans doute un aéronef de tourisme, et cela n'a sans doute rien à voir avec l'OVNI, sinon JJV and Kean B.S., ce n'est pas mon propos).

S'il y avait un Guppy, et donc d'un avion de ligne/transport, équipé vraisemblablement d'un transpondeur (ou non), le CODA ne l'aurait pas signalé /détecté ? Hum...

212 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 03.04.13 23:07

nablator

avatar
Administration
Administration
Gilles F. a écrit:S'il y avait un Guppy, et donc d'un avion de ligne/transport, équipé vraisemblablement d'un transpondeur (ou non), le CODA ne l'aurait pas signalé /détecté ? Hum...
C'était mon aussi mais c'est malheureusement possible que seuls les échos non identifiés ont été recherchés, et le fait qu'aucun avion n'est mentionné dans le rapport le suggère fortement.

Marcassite a écrit:Ce qui est extrêmement difficile c'est de croire qu'il n'y ait eu aucune autre piste radar d'avions commerciaux au dessus de la région parisienne vers 14h Shocked
Juste celle d'un ovni, c'est fort ça ! Laughing

Mais ça n'explique pas cette phrase du rapport :
Le pilote rend compte au centre de contrôle de la navigation aérienne de Reims (CRNA-Est), qui n'a aucune information sur une quelconque présence de trafic aérien dans le secteur.
Pourquoi avoir interrogé le centre de contrôle de Reims s'il n'est pas compétent pour Paris ? cyclops

http://nabbed.unblog.fr/

213 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 0:06

Invité


Invité
nablator a écrit:
C'était mon aussi mais c'est malheureusement possible que seuls les échos non identifiés ont été recherchés, et le fait qu'aucun avion n'est mentionné dans le rapport le suggère fortement.
Possible, en effet. De mémoire, dans le docu Canal+ (où Marcassite est "interviewé") ou ailleurs (?), il me semble me rappeler que l'on voit l'enregistrement/record CODA où se trouve la fameuse trace. Y'a t-il des avions de ligne sur le truc, et donc les liners ne pouvant passer à la trappe ? J'essaierais de regarder à nouveau demain ou après-demain le docu, ou ailleurs, sauf si plus rapide(s) que moi.

214 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 10:09

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Personnellement, l'hypothèse proposée par Nablator me séduit assez. Il est clair que nous l'aurions mentionné dans "Les OVNI du CNES" si nous même à l'époque en avions eu connaissance (on ne peut pas tout savoir !). Le fait que ce phénomène météorologique soit si peu connu est d'ailleurs à mettre au crédit de l'hypothèse.

Les hypothèses du ballon-sonde et du Super Guppy avaient pour elles l'avantage d'être potentiellement vérifiables (et donc réfutables). Celle du ballon-sonde a d'ailleurs pu l'être en pratique suite à la publication de l'ouvrage.

215 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 11:53

hal9000

avatar
Modération
Modération
Pour rester dans les phénomènes météo est-ce qu'une parhélie a été envisagée? Le soleil était bas sur l'horizon (17°) à un azimuth 212°, ça donnerait un azimuth d'à peu près 240° pour la parhélie, l'avion suivait un cap 330°, ça serait donc juste à ses 9h comme le disent les 2 témoins... La couleur rouge, les changements de forme, la disparition finale s'expliqueraient assez bien...
Enfin bon c'est juste une idée en l'air, je ne connais pas très bien ces phénomènes...

Edit:Un parhélie pardon



Dernière édition par hal9000 le 04.04.13 12:11, édité 1 fois


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

216 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 12:00

nablator

avatar
Administration
Administration
hal9000 a écrit:Pour rester dans les phénomènes météo est-ce qu'une parhélie a été envisagée?
C'était sombre selon les témoignages.

http://nabbed.unblog.fr/

217 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 12:58

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Pour Gilles, voir ici :
http://uto.sigsno.org/ufologie.net/ufology/af3532rtf.htm

L'écran ne montrait que les 2 pistes extraites (donc sélectionnées de l'enregistrement initial complet que personne n'a jugé bon de conserver... Arghhh). Il est impossible qu'aucun avion ne soit présent sur une telle surface radar au dessus d'Orly CdG , du bourget , etc.

Pour Hal, je partage la remarque de Nablator sur l'absence de luminosité.

Pour DAR : la thèse "punch hole" serait éventuellement vérifiable en s'adressant à des centres de recherche axés météo qui ont archivé les images satellite europe du 28 janvier. Ce serait un coup de bol de trouver toutes les images en haute def entre 13h et 13h30.
J'ai donné quelques raisons qui rendent cette thèse improbable. J'en ajoute une autre : la copilote estime que l'ovni se déplaçait (plus lentement qu'eux). Seul Duboc l'estime quasi immobile (relativement). Avec un avion, cette contradiction ou interprétation différente peut se comprendre. Pas avec un punch hole forcément fixe...

218 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 14:37

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:Avec un avion, cette contradiction ou interprétation différente peut se comprendre.
La différence d'interprétation ne s'explique pas mieux avec un avion.

Pas avec un punch hole forcément fixe...
Tout dépend de ce qui est pris en compte pour estimer la distance. Si c'est la dimension angulaire, le changement de perspective élargit la dimension apparente au fur et à mesure que l'éloignement la diminue, ce qui donne l'impression que l'objet suit l'avion. Une autre manière d'essayer d'évaluer la distance est de suivre les nuages qui moutonnent autour de l'ovni pour voir s'il y a un déplacement relatif. S'il n'y en a pas, l'"objet" se comporte comme s'il reste à proximité des nuages et au même endroit ou au dessus avec un déplacement proportionnel à sa distance aux nuages. La première manière correspond à quelqu'un de pas vraiment fasciné par l'observation, qui jette un coup d’œil de temps en temps, la seconde à celle de quelqu'un qui observe le déplacement en continu.

http://nabbed.unblog.fr/

219 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 15:30

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Quand les avions font neiger

Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Grâce à une observation fortuite, des météorologues ont enfin trouvé la clé d'une longue énigme : celle de ces étranges « coups de poinçon » dans les nuages, qui apparaissent comme des trous plus ou moins circulaires. Les coupables sont, comme on le pensait, des avions et le mécanisme vient d'être précisé, mettant en jeu la surfusion et démontrant qu'un avion peut laisser derrière lui une traînée de neige.

Qui donc perce les nuages ? Aussi saugrenue qu'elle puisse paraître, la question est posée. Aux Etats-Unis surtout, des photographes diffusent sur le Web ou dans les journaux des images de sortes de perforations dans la couverture nuageuse, de formes ovoïdes, parfois presque circulaires ou s'approchant de celle d'un stade. Souvent, un nuage filamenteux s'installe dessous. Ces fenêtres s'ouvrent dans des altocumulus (tapis de nuages de l'étage moyen, entre 2.000 et 6.000 mètres) ou plus haut, dans des cirrocumulus.

Appelées en anglais fallstreak (trouée en traînée) ou hole punch cloud (nuage poinçonné ou nuage en poinçon), ces formations étonnent beaucoup leurs spectateurs, à tel point que leurs images viennent prendre place sur les sites de discussions autour des Ovnis.

Pour les météorologues aussi, le phénomène est intriguant. Les avions sont accusés mais sans que l'on ait établi jusque-là clairement le phénomène en cause. S'agirait-il d'un phénomène acoustique ? d'un réchauffement local ? d'un phénomène thermodynamique dans les traînées de condensation ?

Des météorologues américains, notamment du NCAR (National Center for Atmospheric Research), ont eu beaucoup de chance un jour de 2007 alors qu'ils volaient dans un Hercules C130 spécialement équipé, autour de l'aéroport de Denver, pour, justement, effectuer des mesures. Pendant le vol, l'équipe n'a rien remarqué de spécial mais le dépouillement des données a révélé une surprise. Un radar au sol avait repéré une zone de précipitation très localisée, de forme inhabituelle et évoluant rapidement, et ce lorsque leur avion météo était en l'air. Les chercheurs ont alors épluché les images automatiquement enregistrées par les caméras du bord et ont découvert un de ces hole punch clouds au sein d'une couverture d'altocumulus. La vidéo montrait aussi à ce niveau une zone de précipitation neigeuse. Pendant 45 minutes, de la neige est effectivement tombée à cet endroit sur une aire d'environ 30 kilomètres sur quatre.

L'eau du nuage tombe en flocons de neige...

Andrew Heymsfield (NCAR) et ses collègues ont remarqué que cette longue trouée s'alignait à peu près sur les directions suivies à cet endroit par les lignes aériennes commerciales. Les archives du trafic aérien correspondant à ce moment indiquaient deux vols ayant précisément traversé le secteur du hole punch cloud.

Les données météorologiques de l'état de l'atmosphère de la région ne manquaient pas puisque, lors du vol du C130, tous les moyens locaux étaient en batterie, radars, lidars, etc. L'équipe a donc pu analyser à loisir les conditions précises de vent, d'humidité, de température de toute la zone.

Les conclusions de cette étude, publiée dans le Bulletin of the American Meteorological Society, confirment une hypothèse déjà évoquée. Les avions pourraient dans certaines conditions affecter l'équilibre thermodynamique des nuages même à basse altitude. Le phénomène est celui à l'origine des traînées de condensation, ces formations nuageuses qui naissent en bout d'ailes, en bout de pales ou en sortie des réacteurs quand l'air se détend brusquement, faisant chuter sa température, qui peut alors descendre en dessous du point de rosée.

Ces traînées se forment généralement à très haute altitude par une température extérieure de -40°C. L'air doit être humide et contenir des gouttes d'eau encore liquides par le phénomène de la surfusion. Un choc, une baisse de température, un cristal de glace, une particule de poussière voire des bactéries peut alors provoquer brusquement une prise en glace de l'ensemble des gouttes en suspension.

Selon Andrew Heymsfield et ses collègues, la même cause peut survenir à température plus haute, jusqu'à -10°C. Quand l'avion traverse un altocumulus par exemple, et si certaines conditions sont réunies, les gouttes d'eau en surfusion se condensent en cristaux de neige et tombent. Dans la zone du nuage ainsi affectée par le passage de l'avion, l'eau liquide en suspension se raréfie. Un grand morceau d'altocumulus disparaît, remplacé par un trou de ciel bleu... C'est le principe utilisé pour faire pleuvoir ou neiger en ensemençant un nuage avec des particules de matière (iodure d'argent en général). Un avion peut donc involontairement faire de même. Si la température extérieure est suffisamment élevée, la neige peut fondre avant d'arriver au sol, se vaporiser et former un nouveau nuage, juste sous le trou.

Voilà l'explication des images de holes punch clouds et voilà pourquoi il peut neiger derrière un avion en montée.

Le problème du type de nuage à "punch hole" semble se reposer. On ne sait toujours pas si un des nuages observés par Duboc pouvait se transformer en "hole punch cloud".

220 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 16:01

nablator

avatar
Administration
Administration
DAR a écrit:On ne sait toujours pas si un des nuages observés par Duboc pouvait se transformer en "hole punch cloud".
Note n°1 du chapitre 17 des OVNI du CNES :
La carte météorologique jointe au rapport d’enquête signale des altocumulus (AC 150/100 BKN) entre 10 000 et 15 000 pieds.
Aussi les pilotes ne parlent que d'altocumulus. Qui dit altocumulus dit trous possibles.

http://nabbed.unblog.fr/

221 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 16:19

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
OK... me souvenais plus de ce que j'avais écrit Embarassed

Cela confirme donc que le "hole punch cloud" est une piste sérieuse.

NB : a-t-on des indications sur la durée d'existence moyenne de ces trous ?

222 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 16:44

nablator

avatar
Administration
Administration
Marcassite a écrit:-Il n'y a jamais eu d'enquête visant à identifier les avions présents dans le ciel en 1994 ! Aucun enregistrement radar n'existe, aucune liste des avions en vol dans le secteur de Paris et de l'ovni n'existe ....
http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t2920p30-conference-de-xavier-passot-a-rixheim-et-epinal#51441

Le rapport du SEPRA s'est focalisé sur l'écho non identifié. On n'a pas le rapport du CODA, alors on ne sait pas s'il y a eu une recherche d'avions immédiatement, à la demande du CRNA de Reims, au moins à proximité (10-20 km du bon côté pour correspondre au diamètre angulaire décrit). Ça me parait très vraisemblable.

Le rapport COMETA, toujours avare de sources, laisse penser p. 22 que le cas a été "instruit" (donc enquêté ?) :

Il est à noter que le Centre Régional de la Navigation Aérienne (CRNA) Nord qui traite 3000 mouvements par jour n'a instruit que 3 cas, dont celui du vol AF 3532, dans les 7 dernières années.

http://nabbed.unblog.fr/

223 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 04.04.13 19:43

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Seul le CNRA est/Reims est attesté comme étant intervenu ! Le témoin ne parle que de celui là et toutes les pièces officielles atteste qu'il dit vrai (cf docs inclus dans le rapport SEPRA)=> Le "CRNA nord" n'est un bobard du Cometa visant à faire gober qu'une vraie l'investigation ( Very Happy ) a été menée dans le bon secteur radar. On dirait que ça marche Surprised

Je prends conscience que le rapport de la météo observée inclus dans le rapport d'enquête tardive (2001) n'est même pas le bon !!! à la poubelle
il est mentionné "CDM 95" : donc données du centre météo du .... VAL D'OISE Shocked
Hé oui, il ne concerne ni l'endroit où étaient les témoins (Coulommiers est en Seine et Marne!) ni l'endroit où était l'ovni (Val de Marne ou Paris !).
Encore un point qui montre que l'enquête a été menée par dessus la jambe par les experts SEPRA (JJVO/Weinstein /Leprevost).
Dommage que nous n’ayons pas vu cela avant publi de OVNI du CNES...Grrrr !


Oui, Nablator, nous parlons des Altocum dans "les OVNI du Cnes" mais juste pour démontrer que Duboc se plante sur leur altitude ! Dans la même note n°1 je mentionnais la présence des Sc et Cu qui eux sont du bon côté. Si vous regardez la carte de France des prévision météo 12h du rapport SEPRA,
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/AERO_AF_3532__001__28.01.1994__E-Csep_Cl_CR_T_D_C_S_A__compte_rendu_enquete-R.pdf

on y voit que les Altocum sont à droite de l'axe de leur vol et les Sc et Cu sont à gauche (côté ovni).
Donc le proba ne va pas vers les Alto vu que leur avion se déplaçait presque à la limite d'un front séparant ces deux espèces de nuages.

Sans le bon bulletin des relevés d'observation de la zone de l'ovni, impossible de raisonner de manière fiable (étayer ou exclure un holepunch).









224 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 05.04.13 17:45

NEMROD34

avatar
Modération
Modération


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

225 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 22.07.14 21:46

freefighter

avatar
Salut,
Ce cas refait surface, dans une information sur le site de la 3AF, SIGMA 2 dit vouloir le réexaminer, et là façon dont celui-ci est cité m'inquiète, surtout après avoir lus toutes les recherches y affairant, et les déclarations de Monsieur Duboc entre son observation et maintenant....
Pourtant SIGMA2 dans ce qu'il propose comme projet semble cohérent et intéressant, mais citer ce cas...

Surtout que oui, il est étrange, mais une des hypothèses soutenue par Duboc étant que c'était un vaisseau extraterrestre qui faisait du leurre...
Si SIGMA 2 se met à étudier comment fonctionnent les leurres des OVNI ?!?

Cela m'inquiète !Si après leurs histoire de note de service, il se replantent....Ca fait pas très sérieux !

Source: http://www.3af.fr/article/en-direct-de-3af/sigma2-un-mandat-une-structure-un-plan-de-travail-et-d-action

Tchusss !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 9 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum