UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Cas AF3532 - J-C Duboc

Cas AF3532 - J-C Duboc

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 10]

76 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 13:55

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR


marius a écrit:Cela me fait penser : On le voit plus le Duboc Rolling Eyes

C'est vrai, il faut dire qu'il s'est bien discrédité ces derniers temps :mrgreen: ... au point que les pro-ET n'osent plus trop en parler (sauf ce pauvre vieux M... qui n'a vraisemblablement toujours pas compris que le phénomène observé et l'écho radar n'avait aucun rapport :merlin:).

Cela dit, l'ex Cdt est toujours actif sur son blog (http://euroclippers.typepad.fr/exopolitique/) et, comment dire, son cas ne semble pas s'être arrangé (insectemouche) :

02 octobre 2007
Un vaisseau galactique d’UMMO au-dessus de l’Espagne

Une nouvelle observation d’OVNI, très spectaculaire, vient d’être rendue public chez nos voisins ibériques.

Elle concerne un vol d’Ibéria qui a croisé, en juillet 1985, pendant plusieurs minutes, un gigantesque vaisseau spatial, de près de 200 mètres de diamètre, et sous lequel était dessiné un « H » avec une barre au milieu.

Ce sigle, très significatif, est celui de la planète UMMO.

Pour ceux qui l’ignorent, l’un des dossiers les plus troublants sur la possible présence extraterrestres sur notre planète est le dossier ummite.

Celui-ci consiste en la réception de plusieurs milliers de lettres dans différents pays, depuis le milieu des années soixante, c'est-à-dire près de quarante ans, et dont les expéditeurs se présentent comme des extraterrestres en mission ethnologique sur Terre.

Ces mystérieux courriers décrivent de nouveaux paradigmes en astronomie, en physique, en sciences humaines ou encore dans le domaine de la spiritualité.

Il faut admettre que l’hypothèse extraterrestre du dossier UMMO semble maintenant validée par cette observation d’OVNI, et que les mystérieuses lettres ummites sont bien, avec une probabilité de près de 99%, d’origine aliène…

Il ne manque qu’un contact officiel.

Vous trouverez ci-dessous la description de cette observation par le commandant Carlos Garcia Rodrigo, un pilote expérimenté d’Ibéria, avec seize mille heures de vol, et cinq années dans les Forces Aériennes, telle qu’il l’a racontée à J.J.Benitez, célèbre auteur espagnol dans le domaine des OVNI.

Jean-Charles Duboc

Modération Marius : J'ai enlevé le nom du quidam.Comme le demandais Chabadda ! ;-)

77 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 13:56

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill


DAR a écrit:Il faut admettre que l’hypothèse extraterrestre du dossier UMMO semble maintenant validée par cette observation d’OVNI, et que les mystérieuses lettres ummites sont bien, avec une probabilité de près de 99%, d’origine aliène…
Il en est là ce Duboc?? Oh lala.
oh lala. Quelle aliènation!

78 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 13:56

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
meteore


Maxbill a écrit
oh lala. Quelle aliènation!

Yes, c’est la moins que l’on puisse dire ;-)

Shocked Je me pose cette question, par quel processus psychologique en est t’il venu là ? Rolling Eyes

Météore ;-)

79 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 13:57

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34


Entre lui qui s'accroche et ceux qui profitent de la médiation on en fini plus :



Exclusif ! J. Claude bourret (pas bourdais non non ) n'a que quatre doigts !!!! :mrgreen:


:mdr99:

80 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 13:58

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le vagabond


Quel grave Mais en réalité, cest pas lui qui me fait peur, c'est les gens qui le croient.

81 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 13:59

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR


... d'autant plus qu'il s'est aussi lancé dans la politique, où les conséquences peuvent être plus sérieuses. Rolling Eyes

Il s'y montre égal à lui même, pour preuve cet article intitulé "François Mitterand était-il un sociopathe ?" : http://euroclippers.typepad.fr/mon_weblog/2007/10/franois-mitte-1.html

Duboc mettant en cause la santé mentale de l'ex président, cela ne manque pas de sel 017

82 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:00

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34

Ce mec me fait pitié au final ...
Et ceux qui écrivent ce genre d'article peut-être plus ...

http://baseovnifrance.free.fr/afr3532.php

Vol AF 3532, précisions


L'observation effectuée lors du vol AF 3532 reliant Nice à Londres le 28 janvier 1994 est un classique de l'ufologie Française. Révélé dans un dossier de Paris-Match, repris dans le rapport Cometa, ce cas correspond à une observation visuelle couplée à une observation radar.
Le principal témoin est M Jean-Charles Duboc, commandant de bord. Deux autres témoins visuels sont répertoriés, le copilote, ainsi qu'un steward qui n'a jamais été retrouvé. J'ai eu la chance de rencontrer M Duboc à Lyon en mai 2006 et d'enregistrer son témoignage. Il apparaît que certains détails concernant ce cas n'ont pas été précisés par le rapport Cometa.
Mais reprenons tout d'abord le texte de ce dernier.


Le Rapport Cometa

Jean-Charles Duboc (P), commandant de bord du vol Air France AF 3532, assurant la liaison Nice-Londres le 28 janvier 1994, est assisté de Valérie Chauffour, copilote (CP). A 13 h 14, alors qu'ils sont en vol de croisière à l'altitude de 11 900 m, aux environs de Coulommiers en Seine- et-Marne, par d'excellentes conditions météorologiques, le steward, alors présent dans le poste de pilotage, signale un phénomène lui paraissant être un ballon météorologique. Son observation est aussitôt confirmée par la copilote CP, qui le voit à son tour et l’identifie aussi comme un ballon météorologique. L’objet est ensuite identifié par le commandant de bord (P) comme un avion en virage à 45° d'inclinaison. Très rapidement cependant, tous les trois s'accordent pour constater que ce qu'ils voient ne ressemble à rien de ce qu'ils connaissent. L'excellente visibilité et la présence d'altocumulus permettent à P d'estimer que le phénomène est à l'altitude de 10 500 m et à une distance d'environ 50 km (25 NM). Compte tenu de son diamètre apparent, ils en déduisent que l'engin est de grande taille. Celui-ci semble être une gigantesque lentille de couleur rouge sombre qu’ils peuvent observer pendant plus d’une minute sur la gauche de l’appareil. Le plus étonnant est que cet engin disparaît progressivement, en 10 ou 15 secondes, comme s'il s’était dématérialisé. P rend compte au centre de contrôle de la Navigation aérienne de Reims qui indique n'avoir aucune information sur une quelconque présence de mobile aérien dans le voisinage. Cependant, en application de la procédure existante, Reims informe le Centre d'opérations de la défense aérienne (CODA) de Taverny de l'observation faite par l'équipage. Le chef pilote A 320 demandera à P de rédiger un rapport, mais le commandant de bord refusera de faire un rapport écrit compte tenu du fait que l’observation était totalement “ incroyable ” et qu’il n’avait jamais eu dans sa carrière d’information sur le phénomène OVNI. .

Le CODA a effectivement enregistré au même moment une piste radar initiée par le centre de contrôle de Cinq-Mars-la-Pile correspondant en lieu et en heure au phénomène observé. Cette piste radar, qui a été enregistrée pendant 50 secondes, croise bien la trajectoire du vol AF 3532 et ne correspond à aucun plan de vol déposé. Il faut noter que le phénomène disparaît au même instant à la vue de l'équipage et des scopes radar. Les investigations menées par le CODA permettent à la fois d'exclure l'hypothèse du ballon météorologique et de connaître la distance précise de croisement des deux trajectoires et par conséquence de ramener à 250 m de long la taille approximative de l'engin. Il est à noter que le Centre régional de la navigation aérienne (CRNA) Nord, qui traite 3 000 mouvements par jour, n'a instruit que trois cas, dont celui du vol AF 3532, dans les sept dernières années.

Je zappe sa photo je l'ais assez vus comme ça ...

Chronologie du témoignage

En fait au moment de l'observation, le commandant de bord fait juste un rapport oral au centre de contrôle de Reims. Il ne fera pas de rapport écrit afin de ne pas attirer l'attention. En 1997 il découvre dans Paris-Match que son observation correspond à une trace radar. C'est à ce moment là, compte tenu du fait que l’objet observé avait aussi été identifié par un radar militaire, qu'il fait un rapport à la Gendarmerie de l’aéroport de Charles de Gaulle. Ce rapport est ensuite communiqué à Jean-Jacques Vélasco, du SEPRA, et au général Denis Letty, président du comité OVNI de l’association des anciens élèves de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN) qui éditera par la suite le rapport Cometa.
Il sera par la suite invité à déposer son témoignage auprès du COMETA lors d’une réunion à l’École Militaire auprès des principaux membres de ce groupe d’étude, dont le général Denis Letty et Jean-Jacques. La réunion était composée d’une dizaine de personnalités, du monde civil et militaire, qui ont enregistrée avec la plus grande curiosité, pendant plus d’une heure et demi, ses différentes déclarations, et interprétations…


Un ou deux objets ?

Quand on lit le résumé de l'observation faîte dans le rapport COMETA, il ne saute pas aux yeux que l'observation du radar et celle des témoins ne colle pas, et pourtant... En effet au même moment, à 13 heures 14, les témoins observent cet objet, ou ce phénomène, sur la gauche de l’appareil, à environ 25 milles nautiques (47 km), alors que la trace radar va de droite à gauche et passe à moins d’un mille nautique (1,8 km) de l'avion. Mais reprenons tout d'abord en détail les deux observations.
L'observation visuelle du commandant de bord peut se résumer de cette manière :

Taille apparente : 6mm (un quart de l'épaisseur du pouce bras tendu)
Distance évaluée : 25 miles nautique soit 46 à 47km.
Forme changeante plutôt en forme de lentille.
Couleur rouge foncé
Objet incliné à 45 degré au moment du contact visuel.
Durée de l'observation 2mn
L'observation radar peut quant à elle se résumer de la manière suivante :

Durée écho : 50 secondes
Cap 240 (Ouest)
Vitesse estimée : 100 noeuds soit 185 km/h
Il semble que les horaires correspondent c'est à dire que les observations radar et humaines soit simultanées. Or l'écho radar montre une quasi-collision entre l'airbus A320 et l'anomalie. Cette dernière coupe la route à moins d'un miles nautique, ce qui donne une distance de moins de 1,83 km. Alors que l'observation s'est faîte à une distance de 46 à 47 km vers l'ouest de l'appareil par les témoins. Alors y avait-il un ou deux objets ? Et dans ce cas pourquoi l'un aurait été détecté par le radar et pas l'autre ?


Les différentes hypothèses

A partir de ces données qu'elles sont les différentes hypothèses possible concernant cette observation.

Deux objets
Les OVNI ont toujours laissé perplexe ceux qui les étudient parfois visible par une personne alors que l'objet apparaît au-dessus d'un lieu à forte densité de population, parfois semblant se cacher dans des nuages, ou disparaître sur place. Il est certain que les techniques de camouflage employés par ces derniers doivent être nombreuses, être étendues à diverses méthodes d'observation et comme toute technique souffrir de pannes, mauvaises utilisations, ou contraintes techniques. Ainsi la théorie de deux objets peut-elle être défendue. Nous aurions alors d'un côté un objet invisible à l'oeil, mais donnant un écho radar et de l'autre l'inverse. Pourquoi un objet devrait-il ainsi devenir visible ? Tout simplement car il va peut-être mettre en oeuvre un appareillage permettant l'étude de notre monde qui ne peut en aucun cas travailler pendant la phase d'invisibilité visuelle. Mais ce n'est pas l'hypothèse qui semble être validée par le témoin.

Echo fantôme.
Il ressort de l'intervention de M Duboc que pour lui il n'y avait qu'un seul et unique objet. Il entrevoit trois principales hypothèses pour expliquer la différence de localisation entre l'écho radar et l'observation visuelle :

La principale possibilité envisagée par le témoin est que l'objet visuel était bien réel, et qu’il y a eu création d’un écho radar artificiel par un système de contre-mesures électroniques. Ceci est classique en guerre électronique et permet de détourner l’attention de l’adversaire vers un leurre. Dans cette observation et ce cas précis, si un missile avait été tiré vers cet OVNI, c’est l’Airbus A 320 qui aurait été touché !!!...
La seconde possibilité est que l’écho visuel soit un gigantesque hologramme, et que l’écho radar soit une image artificielle de guerre électronique. Dans cette hypothèse il n’y a eu aucun objet, mais tout simplement deux phénomènes électromagnétiques artificiels…
L’objet visuel est un gigantesque hologramme, et l’écho radar celui d’un bien objet réel qui était, par exemple, à une altitude très élevée et non observable par les pilotes (exemple : 50 km d’altitude). En effet, l’enregistrement de Taverny ne présentait aucune indication d’altitude de l’objet qui coupait la route de l’A 320…
Mais il y a peut-être d’autres possibilités…

Pourquoi la première hypothèse semble la plus réaliste ?
Et bien Jean-Charles Duboc, en reprenant sur une carte de vol les indications des deux observations, c'est rendu compte que l'objet identifié visuellement se trouvait dans un rayon d’environ 5 NM (9 km) de la verticale de Taverny. Pour ceux qui ne le sauraient pas, rappelons que sur cette commune se trouve le centre de commandement stratégique nucléaire de l'armée française. L'objet ne pouvait pas être visible du sol, car ce jour là une couverture nuageuse d'alto-cumulus se trouvait au-dessus de la capitale. Mais il est possible que les détecteurs électromagnétiques de Taverny aient détectées une variation importante du champ magnétique terrestre, et ainsi la présence d’un OVNI… Cette hypothèse relèverait évidemment du confidentiel défense.. Comme il y a un risque certain pour un appareil, tout sophistiqué qu’il soit, à venir se placer au-dessus d'un centre stratégique, la création d'un écho radar artificiel leurrant les radars et d'éventuels missiles est une bonne parade…


Carte de vol ou sont reportés les deux observations : à gauche l'observation visuelle au-dessus de Taverny, à droite l'observation radar qui coupe la route de l'Airbus qui suivait le couloir aérien classique (copyright ??)


Jean-Charles DUBOC estime, à l’heure actuelle, qu’il y a plusieurs hypothèses pour expliquer l’observation du 28 janvier 1994 :

La première de ces hypothèse est que cette observation est une démonstration de puissance technologique d’une civilisation extraterrestre qui désire se montrer officiellement, en plein jour, au-dessus d’une capitale de la planète.
La deuxième hypothèse est que l’observation est celle d’un appareil américain… En effet, la récupération d’OVNI par les Américains à Roswell est maintenant une certitude, et des sauts technologiques extrêmement importants auraient pu être fait…
La troisième hypothèse est que cette démonstration de puissance technologique ait été réalisée par une CIVILISATION EXTRATERRESTRE EN COLLABORATION AVEC LES AMÉRICAINS. Cette hypothèse, très hardie, retient un partenariat E.T. / USA dans le domaine du déplacement spatial…
La quatrième hypothèse développée par Jean-charles DUBOC, est que cet objet soit ni terrestre, ni extraterrestre, mais autre chose… Et dans les différentes possibilités, il y a celle d’un objet terrestre venant de notre futur….
Voici une idée de déroulement des opérations, attention ce n'est qu'une idée, qui reprends les divers éléments de l'observation mais qui ne représente ni l'avis du témoin, ni une réalité certaine
La position de l'objet en début d'observation visuelle correspond à une description bien connue d'un objet qui est en train de s'immobiliser. L'inclinaison à 45 degrés de ce dernier qui ensuite descend en position horizontale a été déjà décrite. L'objet est ensuite resté immobile pendant environ une minute puis a disparu ensuite progressivement. Cette dernière façon de disparaître semble être la mise en place d'un système d'invisibilité visuelle. L'objet alors invisible peut tout à loisir surveiller son objectif soit le centre de commandement nucléaire de Taverny. Entre l'arrêt et la mise en place de ce système l'objet reste pendant deux minutes visible et donc devient une cible potentielle, il crée alors un écho radar fantôme vers un appareil classique pour leurrer un hypothétique système de défense sol-air. Attention tout ceci n'est qu'une hypothèse élaborée à partir des données en notre possession sur cette double observation et les techniques envisageables en fonction des découvertes de la science.
Il a trouvé un moyen pour surfer sur la vague et qu'on parle de lui (je le vois bien dans 5 ans dans le genre : "Parlez de moi ou je tue ce chiot !" :mdr99: )
C'est pour quand les églises ovni het ? La bible et le reste ? :prêtre:

83 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:00

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cristaline


Dans l'hypothèse qu'il a réellement vu un OVNI [et d'origine alien selon lui], je ne vois pas bien pourquoi il ne partirait pas à fond dans l'HET, l'affaire Ummo, etc... et tout ce qui tourne autour de ce sujet.
Qui a t-il d'incohérent ? Pourquoi le prenez vous pour un fou ou un futur dirigeant de secte [en gros] ? Question

Quand on fait ce genre d'observation extraordinaire, ça remet à plat un paquet de certitude, et on voit alors le sujet OVNI sous un autre angle... qui n'est pas le votre. C'est pas pour autant qu'il faut prendre les gens pour des fous avec vos certitudes à deux balles :c pas:

84 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:01

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
lak


Cristaline a écrit:Dans l'hypothèse qu'il a réellement vu un OVNI [et d'origine alien selon lui], je ne vois pas bien pourquoi il ne partirait pas à fond dans l'HET, l'affaire Ummo, etc... et tout ce qui tourne autour de ce sujet.
Qui a t-il d'incohérent ? Pourquoi le prenez vous pour un fou ou un futur dirigeant de secte [en gros] ? Question

Quand on fait ce genre d'observation extraordinaire, ça remet à plat un paquet de certitude, et on voit alors le sujet OVNI sous un autre angle... qui n'est pas le votre. C'est pas pour autant qu'il faut prendre les gens pour des fous avec vos certitudes à deux balles :c pas:
Qui est "vous" et quelles sont les "certitudes à 2 balles" en question ?

85 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:01

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
jere___


JCD a écrit:Comme il y a un risque certain pour un appareil, tout sophistiqué qu’il soit, à venir se placer au-dessus d'un centre stratégique, la création d'un écho radar artificiel leurrant les radars et d'éventuels missiles est une bonne parade…
A ma connaissance, aucune contremesure electronique ne permet de fausser la position angulaire d'un echo radar. On peut tromper la profondeur (donc l'elevation) de l'echo, mais rien de plus. Me-trompe-je ?

de plus, comment se fait-il que le radar ne donne pas l'altitude de l'objet. Il me semblait que les radars militaires donnaient cette mesure.

86 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:02

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Buckwild


Dans l'hypothèse qu'il a réellement vu un OVNI [et d'origine alien selon lui], je ne vois pas bien pourquoi il ne partirait pas à fond dans l'HET, l'affaire Ummo, etc... et tout ce qui tourne autour de ce sujet.

Bonjour,

C'est quoi le dicton déjà, mieux vaut lire cela que d'être aveugle ou un truc dans le genre. :mrgreen:

En tout cas Duboc s'y est mis à l'ufologie sans que personne ne l'aide que je sache...

Cdlt,
Buck

87 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:03

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cristaline


lak a écrit:Qui est "vous" et quelles sont les "certitudes à 2 balles" en question ?
Vous c'est tout ceux qui se foutent de sa gueule sur ce topic. Si tu veux la liste, il suffit de le relire.
Les certitudes à deux balles c'est dans ce style : "l'écho radar ne correspond pas exactement à la position de l'objet qu'a observé Duboc, le cas est donc bidon et le personnage aussi."

Un travail plus intéressant aurait été de prendre contact avec les autres personnes présentes dans le cockpit de l'avion ce jour là. :c pas:

88 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:03

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR


Un travail plus intéressant aurait été de prendre contact avec les autres personnes présentes dans le cockpit de l'avion ce jour là.
La copilote refuse de s'exprimer sur le cas (pas envie d'être entraînée par le fond par Duboc certainement) et le steward n'a jamais pu être retrouvé, du fait de l'intervention trop tardive de Velasco. Quand on ne sait rien, on se tait, Cristaline.

89 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:04

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR


Ce n'est pas nous qui avons contacté la copilote mais Duboc lui-même ! Quand on ne sait rien, on se tait, Cristaline.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les cas intéressants ne sont pas fiables et les cas fiables ne sont pas intéressants (Carl Sagan)

90 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:06

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cortex


Cristaline a écrit:D'un autre côté si vous avez demandé des informations à la copilote, sur le même ton qu'à Duboc sur le forum NN*PS, je peux comprendre qu'elle ait refusé de vous accorder une interview. Votre seul but étant de trouver un petit élément qui cloche afin de décrédibiliser l'observation, ça n'a aucun intérêt pour eux, que l'observation soit réel ou pas. C'est une pure perte de temps. :c pas:

La non corrélation radar/visuel, un "petit élément qui cloche" ? :crazy:

Notre but était surtout de faire, avec nos modestes et limités moyens, ce que Jean-Jacques Velasco n'avait pas fait alors que c'était son travail : vérifier les faits au lieu de promouvoir un cas "exceptionnel" qui s'est depuis dégonflé comme une baudruche - et ce, juste parce qu'un reportage télé a répété ce qu'Eric Maillot affirmait depuis dix ans.

Quant au ton prétendument offensant à l'égard de Duboc : "l'art d'inverser les rôles"... :mdr99:

91 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:07

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cristaline


DAR a écrit:Ce n'est pas nous qui avons contacté la copilote mais Duboc lui-même ! Quand on ne sait rien, on se tait, Cristaline.
J'ai revu par contre plusieurs fois la copilote qui en garde un souvenir très précis, et qui a déposé son témoignage à la gendarmerie de l'aéroport de Charles de Gaulle.
Vous l'avez étudié ce témoignage ? :razz:

92 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:07

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cristaline


Cortex a écrit:
La non corrélation radar/visuel, un "petit élément qui cloche" ? :crazy:
Je n'ai jamais dit que la non corrélation radar/visuel était un "petit élément qui cloche". Tu prends deux phrases dans deux contextes et tu les mixes...super objectif.

De toute façon c'est pas Duboc qui est arrivé en disant "j'ai vu un OVNI qui est corrélé par une trace radar : j'ai un cas béton". On lui a juste dit, longtemps après, qu'il y avait un potentiel écho radar de son observation... Dans ce cas, même si cet écho radar n'a finalement aucun rapport avec son observation, on ne peut pas utiliser cet argument pour la remettre en cause. "Ils" se sont trompés et "ils" ont amalgamés l'écho radar avec l'observation de Duboc. On annule donc l'écho radar, on revient en arrière, rien de plus. :mrgreen:

Passé ce point, résumer l'observation de Duboc à un simple avion-cargo de type "Super Guppy", c'est quand même prendre Duboc pour un c.. avec ses 12 000 heures de vol. De plus si c'était effectivement le cas, c'est quand même pas difficile de vérifier cela : si cet avion existait bien et se trouvait dans son champ visuel, il a bien été enregistré sur les écrans de traffic aérien de la tour de contrôle la plus proche. Vous n'avez pas enquêté la dessus ? Question
Le cas échéant, c'était bien un OVNI. :c pas:

93 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:08

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
jere___


Je crois qu'on peut dire qu'il y a deux choses bien distinctes.

1- une observation visuelle conjointes par 3 membres d'équipage (selon les dires de Duboc, il faudrait retrouver la déclaration du co-pilote, mais de toute facon tout ca n'est probablement pas juste un canular) mais pas d'écho radar

2- une trace radar inconnue et cohérente de 50s qui coupe la route de l'avion mais à une altitude inconnue.

Il y a quand meme une corrélation temporrelle entre les 2 évènements, ce qui n'est pas rien loin de là (chaque évènement a commencé et fini à peu près en meme temps). Comme ni une trace radar cohérente de 50s ni une observation de lentille volante sans trace radar ne sont communes, on peut déjà en déduire qu'il existe très probablement un lien entre les deux. Lequel ? dur dur d'y répondre.

Quand à Duboc, il a l'air d'etre tombé du coté obscur des ufologues. Ca peut se comprendre, car une observation directe d'un ovni inexpliqués est quelque part extrèmement dérangeant et déstabilisant. Il n'est pas le seul dans ce cas. Cela dit, ca ne veut pas dire que je le soutiens. Pour moi, c'est clair, il est parti dans un trip, mais pour autant que je sache son observation est bien réelle.

94 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:09

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR


Vous l'avez étudié ce témoignage ?

Désolé de te décevoir mais nous avons été les premiers à le faire ______çççççç______ . Quand on ne sait rien, on se tait, Cristaline.

95 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:10

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cristaline


Je n'ai rien vu dans votre "Ovni du CNES" là dessus. Peux-tu m'en dire plus ? Question

Edit : quoique si je l'ai vu, vous l'avez utilisé pour montrer les différences avec celui de Duboc, c'est bien cela ? :eek:
Mais peut-on le trouver quelque part (sur le net), dans son intégralité ?

96 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:11

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR


On a dû filer le doc à Jérôme Beau qui l'a reproduit en intégralité quelque part sur son site si ma mémoire est bonne...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Les cas intéressants ne sont pas fiables et les cas fiables ne sont pas intéressants (Carl Sagan)

97 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:11

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
jere____


http://www.observatoire-zetetique.org/divers/LesOvniDuCnes/OvniDuCnes_chapi…

98 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:12

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cristaline


J'avais jamais étudié d'où vous preniez vos sources pour mettre en évidence de nombreuses incohérences, je vous faisais confiance, mais j'ai décidé de creuser...

Par exemple, vous mettez en évidence une forte incohérence dans la durée de l'écho radar (1ère phrase de la partie "L’environnement physique du phénomène" !), je cite "Le directeur du SEPRA ne semble déjà pas très sûr de la durée de l’écho radar, hésitant entre 50 secondes et… 6 minutes !"

Regardons les sources de cette incohérence...
- "50 secondes", source : Paris-Match :mrgreen:
- "6 minutes", source : Facteur-X :mdr99:

Trop trop bon, vous êtes mes idoles. ::--))
J'espère juste que le reste n'est pas à cette hauteur ______çççççç______

99 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:16

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34


Il faut aussi t'apprendre à lire et comprendre un texte ?
Bon ...
Exemple :
je cite "Le directeur du SEPRA ne semble déjà pas très sûr de la durée de l’écho radar, hésitant entre 50 secondes et… 6 minutes !"

Regardons les sources de cette incohérence...
- "50 secondes", source : Paris-Match
Traduction :
La personne citée dans une interview donnée à paris-Match tiens ces propos.
Même chose avec facteur x ... :mrgreen:
Donc au final ça reste les propos de la personne (qui depuis le temps n'a jamais demmandée de rectification ni rien ... :mrgreen: )

100 Re: Cas AF3532 - J-C Duboc le 07.03.09 14:16

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
marcassite


Christaline, au lieu d'user des smilies, peux-tu faire des phrases qui expliquent ce que tu penses ?ex : Veux-tu dire "L'une de ces sources est toute pourrie !" ou "le SEPRA donnait des valeurs très variables selon ses intervieweurs ou selon les dates des interviews" ?

Toi qui aimes ""vérifier"" les sources (c'est bien ... sauf si tu ne les lis pas -car je doute que tu les aies lues!), indique nous sur l'actuel site officiel GEIPAN où lire le dossier du PAN D Duboc ? Cherche dans la rubrique
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/ile/ .
Y'a pas !

Et tu tentes de faire croire ici que c'est notre faute (des vils sceptiques) si nous avons utilisé Facteur X ou Paris Match, sources accessibles et vérifiables par tous, pour informer sur le cas et les infos émanant du SEPRA ? T'es gonflée ! :mdr99:

Dans le dossier officiel du SEPRA, qui reste invisible au public sur le site Geipan (mais que **j'ai dans mes archives depuis des années**), il y a une durée d'enregistrement de 70s avec 50s de données (sic!). Mais ceci tu ne peux le vérifier...

Tu pourrais (mais ne le fera probablement pas?) en revanche vérifier dans l'enquête de Biot (journaliste de Paris Match) qu'il indique (sur la base des données qu'il obtient des militaires) une durée allant de 13h12 à 13h20 Zoulou donc qui est plus longue que 50s (donnée qu'il obtient de M.Velasco et qu'il cite aussi dans l'article).
Voir sous le schéma de l'écran radar dans ce Paris Match, une source que tu n'as pas et donc que tu ne peux vérifier !
Mais tu fais la maline avec des smilies, ce qui est bien plus facile que de **bouger son popotin pour se procurer des documents sourcés** et enfin savoir de quoi tu parles ici ... (es-tu seulement consciente de ton ignorance ?).

Jere :
>Comme ni une trace radar cohérente de 50s ni une observation de lentille volante sans trace radar ne sont communes, on peut déjà en déduire qu'il existe très probablement un lien entre les deux. Lequel ? dur dur d'y répondre<

Quand je lis ça (cette '"déduction" absurde d'un "lien probable"!) je me demande pourquoi on s'est cassé le bonnet à écrire le chapitre sur Duboc (que cite pourtant Jere !). :c pas:
De telles fausses pistes radars, les militaires en captent des milliers par an et des dizaines par jour. Il est aisé et forcé d'en trouver, de temps à autre, une qui, coup de bol, coincide a peu près avec le moment (mais pas le lieu :mrgreen: ) d'une observation prétendue "insolite".
La preuve : le cas de Bar sur Loup (photo du "pigeon" ou ovni -qui n'a même pas été observé) ! En cherchant ils en ont trouvé des "pistes radar" :et toc:

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum