UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » AGROGLYPHES (CROP CIRCLES) » Critique du rapport VECA (sujet de Nemrod34)

Critique du rapport VECA (sujet de Nemrod34)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 7 sur 7]

Invité


Invité
Marius

Sans importance a écrit :
Le rapport VECA et les innombrables sites ou forums sceptiques, nous ont dit que les crops étaient facilement réalisés avec des planchettes. Certains l'ont plus ou moins crû, disant c'est possible pour les faux mais pas pour les vrais.
Eh bien, vous n'auriez jamais dû croire cette histoire de planchettes. Pourquoi ? Parce que les sceptiques vous le disent que ce n'est pas possible.
On leur a fait remarquer qu'avec leur méthode les épis devraient être blessés. Ils en ont convenu ajoutant que ces pauvres beleevers ne réfléchissaient pas beaucoup. Les cercles-makers utilisent aussi des rouleaux de jardin. Jardiland au secours de la zététique !!!! Même que ces rouleaux de jardin sont étalonnés afin d'aplatir ni trop ni trop peu les épis. Chacun sait avec quelle facilité se manipulent ces engins. Je vois d'ici la cohorte nocturne des artistes entrant dans les champs avec leur rouleau en bandoulière...
On leur a aussi fait remarquer une autre chose. A ma connaissance, un seul forumeur a fait cette remarque pleine de bon sens. Que l'on aplatisse avec une planchette ou un rouleau, les épis se couchent devant l'engin et non pas perpendiculairement à lui. Autrement dit, sur la bordure externe des cercles, les épis devraient être couchés sur ceux qui restent. Cette objection a été admise par les sceptiques qui n'ont pas manqué de trouver la parade. Avant de passer la planchette et le rouleau, les artistes foulent au pied les épis sur le périmètre du cercle, en sens inverse (pourquoi ? mystère).

On vous l'avez bien dit de ne pas croire cette histoire de planchette !

Sans commentaires, mais savoureux !

Puis une dernière : (du même zozo)
C'est bien de citer P. Gross qui est un debunker patenté et pas seulement des crops. C'est le Maillot des crops.



Manifestement il a du mal le gars !

A quand les critiques (les vrais pas un enfillage de mots) constructives ?

Marius
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi
A VOCE RIVOLTA

Invité


Invité
Cortex

Citation:
On leur a aussi fait remarquer une autre chose. A ma connaissance, un seul forumeur a fait cette remarque pleine de bon sens. Que l'on aplatisse avec une planchette ou un rouleau, les épis se couchent devant l'engin et non pas perpendiculairement à lui. Autrement dit, sur la bordure externe des cercles, les épis devraient être couchés sur ceux qui restent.


Je n'arrive même pas à comprendre le sens de cette "remarque". Quelqu'un peut m'aider ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Raptor Jesus : he went extinct for your sins.

Invité


Invité
Marius

Du même :
Il serait temps de ne pas mettre sur un pied d'égalité les travaux de Levengood, Haselhoff, Iyengar, Reynolds et autres et la fumisterie que constitue le rapport VECA.


Il a du mal à avaler la pillule de la logique !
Il avait déjà été incapable de répondre aux arguments de Gilles...
http://ufolibre.xooit.com/t33-ROSWELL-ce-nom-vous-dit-quelque-chose.htm?sta…
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi
A VOCE RIVOLTA

Invité


Invité
Marius

Moi non ! C'est pour les initiès certainement. clown
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Je suis tellement sceptique que je doute de moi
A VOCE RIVOLTA

Invité


Invité
Marcassite

Je n'arrive même pas à comprendre le sens de cette "remarque". Quelqu'un peut m'aider ?

Normal, cela ne veut rien dire de sensé ! Au bord du cercle, les épis sont soit en sens inverse, soit de même sens que ceux du centre. S'ils sont perpendiculaires (sur ou sous les épis couchés du cercle) c'est qu'il y a une bande de céréales couchée qui rejoint le cercle par ex. On en trouvera aussi ce genre d'orientation dans les structures CC complexes. Bref, rien qui ne contredise la thèse humaine (au contraire, ce détail la soutient totalement et indique l'ordre de couchage/construction du CC !)

Le gars n'est vraiment pas malin...

PS : Notre premier C.C (made in VECA90) fut fait avec un rouleau devant huissier en 1990 à Verdes (voir S&Vie nov 1990 !). Celui là :
http://francine.cordier.club.fr/pages/pagecropcircles4bis.htm
Cherchez y les traces de passage pour accéder aux 4 satellites (les opposés sont à 70m). Y'a pas ! C'est donc un vrai de vrai !
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Vérifions l'info pour éviter l'intox.

Invité


Invité
Nemrod34

Justement il serait intéressant de faire analyser ça par des "spécialistes", quelqu'un d'inconnus en vois le max de photos et d'infos sans expliquer que ça vient de VECA , voir ce qu'en disent les spécialistes ...

Macassite des infos sur le lieu et date stp, je vais essayer de savoir quelles études ont étaient faites sur ce crop.
Angleterre je suppose ?
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.

Invité


Invité
J'ai bien envie de demander à GMH la publication de son droit de réponse (refusé par ailleurs) ! 8)

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Message de GMH du 10/03/09
En plusieurs "actes" à cause de la longueur !


Suite à des événements récents sur lesquels je ne m’étendrai pas, j’ai décidé de sortir de mon indifférence pour établir une « vérité » que j’espérais voir établie par d’autres.
Leur absence d’intégrité et probablement la faiblesse de leur argumentaire les a poussés à préférer garder cette vérité cachée, autant se faire que peut.
Indubitablement celle-ci les dérangeait au plus haut point.
J’y reviendrai plus bas mais pour l’heure je vais m’attacher à présenter les faits :

1°/ Suite à la diffusion du rapport VECA, diverses critiques ont vu le jour, ce qui est logique, normal et légitime, voire nécessaire.

2°/ J’ai apporté (par mail privé) des réponses mesurées et argumentées à ces critiques à M. X (prénom « x »), la principale personne critiquant le travail VECA.
Par précaution j’ai mis en copie de ce mail une personne au-dessus de tout soupçon dont l’intégrité ne sera jamais mise en doute par M. X
Voici ce mail :

Bonjour x,

J'ai eu connaissance de votre critique relative au rapport VECA.
J'ai pris la peine de la lire et j'avoue avoir été très surpris non seulement du contenu de votre argumentation (si je peux la qualifier ainsi) mais aussi du ton avec lequel vous avez rédigé ce texte et ses compléments.
N'étant pas un adepte de la polémique ufologique (un fléau qui depuis 40 ans empêche tout réel progrès en la matière), je n'entrerai pas dans un débat public dans lequel l'objectif est d'avoir raison (au sens où les lecteurs convergent plus ou moins vers un consensus alors considéré comme une vérité établie).
Dans ce genre de débat (notamment sur les forums) la vérité est trop souvent celle de ceux qui, par leurs convictions, se regroupent (comme dans un clan) pour se conforter mutuellement dans leurs certitudes. Sur la plupart de ces forums, ceux qui osent développer des arguments contraires sont généralement exclus (ou "bannis" pour user du jargon approprié).
Je n'y vois donc pas un terrain favorable pour un débat démocratique et encore moins scientifique.

Pour ce qui est du rapport VECA lui-même et pour votre gouverne, il est patent de constater (en lisant votre texte) que vous commettez plusieurs erreurs, à savoir :
- une lecture trop rapide qui fait que vous n'avez visiblement pas tout compris de son contenu.
- une méconnaissance évidente du dossier "crop-circles", du moins pour ce qu'il en est d'une approche pragmatique de terrain. Excepté diverses lectures (si intéressantes soient-elles mais dont l'échantillonnage n'est probablement guère contradictoire) je ne pense pas que vous puissiez justifier d'une approche de terrain approfondie. Si je me trompe, c'est avec plaisir que je prendrai connaissance de vos références en la matière.
- une mauvaise interprétation de la finalité du Rapport VECA. Vous le considérez à tort comme un document sensé développer en long, en large et en travers la totalité des données dont le groupe VECA dispose et qui l'ont conduit à considérer l'hypothèse humaine comme "très hautement probable" pour expliquer la majeure partie des agroglyphes.

Ce "rapport", qui est resté quasiment inconnu pendant plus de dix ans ne se veut pas être une thèse de doctorat, pas plus qu'il ne développe dans le détail les travaux du groupe, et encore moins toutes les données recueillies.
Il se limite à proposer un résumé de "l'aventure" d'un groupe d'ufologues ayant abordé le sujet avec un maximum de sérieux et de neutralité. (Jugeriez-vous un livre à la simple lecture (rapide) du résumé de la 4ème de couverture ?)
Il vise aussi à résumer les constats réalisés sur place en examinant patiemment les figures (nécessitant, ne vous en déplaise, de se mettre parfois à 4 pattes !). Ce long travail risquant de ne jamais être transmis à d'autres (les membres de VECA, sauf 3, s'étant tournés en 1993 vers d'autres sujets d'étude) j'ai pris en 1995 l'initiative d'en dresser un rapide bilan. De manière à exposer de façon synthétique et facile à comprendre par tout un chacun (non spécialiste du sujet), j'ai opté pour la présentation sous forme de "principes" qui caractérisent à mes yeux (validés postérieurement par mes compagnons) la façon dont les auteurs (humains) de ces figures ont "fonctionné" (et fonctionnent encore !).
Il est clair que ce rapport ne présente ni photos (il doit y en avoir plus de deux mille), ni vidéos (plusieurs dizaines d'heures), ni la grande majorité des données disponibles (puisque seules les figures de 1991 sont présentées). Toutes ces données sont disponibles évidemment et rien que pour consulter celles qui sont chez moi, il vous faudra envisager une bonne semaine de vacances, exclusivement consacrée à cet effet. Ensuite vous pourrez rendre visite à d'autres membres pour poursuivre cette consultation).
Le rapport VECA n'est pas conçu pour être, chez son lecteur, une fin mais plutôt une amorce de réflexion ! A lui ensuite d'aller chercher par lui-même (avec ou sans notre aide) les preuves de ce que nous proposons, sur le fruit de notre propre expérience.

Vous critiquez la méthode et les protocoles utilisés sans même les connaître puisqu'ils ne sont pas décrits dans ledit rapport !

Que vous ne partagiez pas nos conclusions (ou ne les acceptiez pas), je le conçois aisément et vous en laisse la totale liberté. D'une part nous ne prétendons pas détenir la vérité (relisez donc la conclusion !), d'autre part, si tel était pourtant le cas, rien ne vous empêche de rester vous-même dans l'erreur.
Je prends cependant la peine de vous écrire pour vous indiquer que votre texte est non seulement erroné sur de nombreux points mais qu'à vous lire il est clair (par exemple) que l'argument (important pour notre "modèle") que constitue les "sentiers cachés" a totalement échappé à votre compréhension.
Même à Hesse, qui est un crop "élémentaire de simplicité" et unanimement reconnu comme fait de main d'homme, aucun compte-rendu (hormis le nôtre) ne mentionne l'existence du "sentier caché" pourtant bien présent. Christian Comtesse, lui-même, qui revendique l'avoir étudié mieux que quiconque avoue ne l'a pas l'avoir découvert !!
Peut-être n'est-il donc pas si inutile que cela d'avoir la modestie d'aller jusqu'à se mettre à 4 pattes pour soulever les épis ... Dussiez-vous en sourire et même en rire, voire à en tomber sur le c.. ! comme vous l’exprimez.
Vous créez un site pour promouvoir des études pragmatiques et de qualité sur le sujet (je vous cite : "il convient enfin d'essayer de lancer des études de terrain dignes de ce nom. Ces études seront faites ou pas mais je lance le projet.)
C'est une bonne idée, mais sur le plan méthodologique (que vous semblez pourtant mettre en exergue avec force), je trouve curieux d'imaginer que créer un site serait synonyme de résultat garanti, alors même que vous semblez déjà douter du fait que ces études seront effectivement menées et que, implicitement, cela signifierait que vous ne comptez pas les mener vous-même !
Contrairement à ce que vous voulez faire croire à vos lecteurs, le travail du groupe VECA n'était pas du simple tourisme (méthodologiquement parlant, avant d'en user, il faut vérifier vos propres données) et si vous prenez la peine de venir vérifier ce point, je doute que vous puissiez trouver dans vos travaux passés (et à venir avant longtemps) quelque chose d'aussi développé, tant qualitativement que quantitativement. Je serais évidemment ravi que vous puissiez me démontrer l'inverse !

Plutôt que de fanfaronner, le groupe FARC 89 (puis VECA) a pris la peine (avant tout le monde) de traverser l'atlantique pour se mettre au travail, tant sur le terrain qu'au contact des "spécialistes" anglais de l'époque (tous ont curieusement disparu aujourd'hui ! Savez-vous pourquoi ?) trop souvent mis sous les feux des projecteurs (ce qu'ils recherchaient peut-être davantage que la vérité).
Beaucoup de temps passé, d'énergie dépensée, de fatigues (et même de risques), d'argent (hébergement, photos-vidéos, essence, ULM, documentation, frais d'huissier, ...) et ceci en sillonnant l'Angleterre, la France, la Hongrie, la Roumanie.
A la sortie, aucun livre, aucune recherche d'impact médiatique, aucune conférence ou autre exploitation (sauf un article qui se voulait pédagogique, dans S&V) ! Pas même un site internet dédié !!
Seules subsistent une passionnante aventure de groupe et une forte conviction d'avoir été largement payés de nos efforts, en ayant abouti à ce qui nous semble être l'explication majeure. En prime, un modeste "rapport" dont la seule ambition est de faire réfléchir ceux que le sujet fascine et de leur faire profiter d'une certaine expérience en la matière.
Et si nous nous sommes trompés ? Alors, ce serait encore plus passionnant !
Je crains pourtant, qu'au delà des discours partisans (comme le vôtre) rien ne vienne apporter d'éléments solides permettant de donner du crédit à une hypothèse plus exotique. En tout cas, à mes yeux, rien du genre n'est venu pour l'instant.
Mais probablement serez-vous l'homme par qui la supercherie du rapport VECA sera enfin établie !

Pour ne prendre qu'un exemple de la légèreté (et de l'esprit) de votre argumentation, vous semblez ricaner quand j'écris dans mon rapport que le manque de maîtrise de la langue de Shakespeare m'empêchait de continuer seul. A cet argument tout empreint de délicatesse, je répondrai qu'il y avait beaucoup de tâches à accomplir qui ne nécessitait pas cette aptitude (ne serait-ce que l'examen des figures, les photos, vidéos, mesures, cartographie et mises en plans, ...) et que je m'y exprimais pleinement, laissant le soin à mes amis d'établir le lien avec nos interlocuteurs divers et variés. Pour votre information, sachez qu'eux maîtrisent très bien l'anglais et qu'il y avait même dans le groupe une personne diplômée en la matière (par une université anglaise !).
Rassurez-vous, il n'y a donc pas eu de souci à ce niveau ! Il me fut même possible de poser ne nombreuses questions par leur entremise.

Ce sera donc avec plaisir que je prendrai connaissance de vos travaux (ou de ceux que vous susciterai).
Il y a actuellement des crops en Lorraine, sur lesquels je n'ai pas l'intention d'intervenir (ils respectent déjà plusieurs principes VECA !) et qui vous fournissent l'occasion de mettre vos protocoles (que je pourrais commenter) à l'épreuve !
Pourquoi les "vrais" crops ne viendraient-ils pas chez nous ? Occasion rêvée !! Et s'ils ne sont pas "vrais" (donc "manufacturés"!) je serai ravi de savoir sur quels critères vous l'affirmerez.
Donc, à vous de jouer !

Au cas où vous seriez si sûr de vos connaissances en matière de crop, je vous invite à l'expérience (très concrète et pragmatique) suivante pour l'été 2009 (protocole à affiner, évidemment) :
- Vous organisez un voyage d'étude en Angleterre pour expertiser les crops circles.
- Nous y allons ensemble, accompagnés d'une personne "neutre".
- Je vous laisse le choix des crops !
- Vous examinez chaque crop en premier et vous portez votre conclusion (et vos constatations).
- Avant d'y entrer, je propose quelques prédictions sur ce que je pense pouvoir y trouver.
- Je rentre ensuite dans le crop et je l'examine, puis je donne ma conclusion (et mes constatations).
Pour ceux que vous considérerez comme authentiques, si je ne trouve pas d'indices du "typeVECA" évoquant clairement la main de l'homme, les frais du voyage sont à ma charge.
Dans le cas contraire, (ou si tous les crops sont estimés par vous comme fait par l'homme), les frais sont à votre charge.
Voilà du concret, non ? Vous avez jusqu'à ~ Pâques 2009 pour vous informer sur le sujet et y réfléchir sur vos chances de succès.
Tenez-moi informé ! (Je présume que vous maîtrisez bien l'anglais, c'est juste nécessaire pour demander l'autorisation au fermier ...)

Pour ce qui est de votre texte, je vous laisse le soin de rectifier (ou non) le tir auprès de vos lecteurs selon que vous souhaitiez (ou non) les informer objectivement (je pourrai alors, si besoin, répondre à leurs questions ou revenir sur les autres points de votre texte)
Comme je n'interviendrai pas publiquement sur votre liste (ni sur une autre), je vous laisse le soin d'apprécier s'il est (ou non) objectif de publier cette réponse personnelle. Je vous y autorise, le cas échéant, sous réserve d'intégralité, et vous y invite car j'apprécierais que vous ayez l'honnêteté intellectuelle de le faire. Mais c'est à vous de voir !

De fait, je n'aborderai pas ici d'autres sujets qui nous concernent par ailleurs. J'y reviendrai ultérieurement.

Bien cordialement
Gilles

Note : La dernière phrase explique le fait que dans ce mail je m’adresse à M. X en l’appelant par son prénom « x », en ce sens que nous développions des échanges courtois dans un autre cadre de travail ufologique.



Dernière édition par Marius le 11.03.09 5:44, édité 1 fois

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

159 Acte 2 le 11.03.09 5:41

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Acte 2

3°/ N’ayant jamais reçu de réponse à ce long mail, j’ai appris par d’autres que M. X continuait (notamment sur le Net), à critiquer le rapport VECA (ce qui est son droit le plus strict) mais en des termes de plus en plus discourtois (ce qui l’est beaucoup moins).
J’ai donc fini par solliciter auprès de lui un « droit de réponse » permettant à ses lecteurs de prendre connaissance de mes arguments de défense vis-à-vis de ses allégations.

En voici le contenu, transmis par mail le 24-06-2008 à 18h40 :


Date: Tue, 24 Jun 2008 18:40:00 +0200
From: adresse personnelle
To: adresse de M. X « x » + adresses des 3 personnes « témoins » (en copie visible)
Subject: Rapport VECA

Bonjour « x »,
J'ai eu connaissance de vos arguments pour expliquer qu'il vous était impossible de diffuser ma réponse sur la liste "XXXXX". Je n'en discuterai pas l'esprit me contentant de considérer que si une charte rend cela impossible ou délicat, je comprends aisément qu'elle ne soit pas transgressée (sinon à quoi servirait-elle ?).
En conséquence, je me permets, par le présent mail de vous demander un droit de réponse à placer sur votre site, puisque c'est là que vous y diffusez publiquement votre critique du rapport VECA.
Je vous ai envoyé un mail le 14-06-08 à 18h28 (texte ci-dessous) :
Droit de réponse demandé (bleu + brun) :
Note : le bleu correspondait au contenu du premier mail présenté dans le post précédent (Acte 1), non répété ici, auquel s'ajoute :
Monsieur X n'ayant ni répondu à mon mail privé (ci-dessus), ni modifié en conséquence le contenu et la forme de sa critique, mais ayant, à l'inverse, poursuivi cette critique sur le même ton, je demande à ce que le texte de ce mail soit intégralement diffusé sur son site, en lieu et visibilité équivalents à ceux accordés à sa propre critique.
De plus, puisqu'il a récemment porté sa critique sur la nature des "sentiers cachés", je lui demande de répondre aux quelques questions qui suivent (je pourrais évidemment les multiplier) :
- Puisque selon lui ces sentiers ne sont pas dus au passage de personnes se déplaçant par exemple "un pied devant l'autre" (dans le même axe), comment explique-t-il la présence très récurrente de ces "sentiers"depuis au moins 1990 ? J'ose espérer qu'il n'ira pas jusqu'à nier le fait que ces "sentiers" existent bien (à moins que mes photos et vidéos ne soient que pure illusion).
- Puisque VECA s'est contenté de faire du "tourisme", pourquoi personne d'autre n'a-t-il jamais signalé les avoir remarqués antérieurement à 1990 (et très peu postérieurement !) et donc pourquoi a-t-on dû attendre le témoignage de touristes français pour que ce fait soit enfin établi (mais paradoxalement très peu connu des "céréalogistes", y compris lui-même).
- Puisque l'origine des crops resterait selon lui inconnue, comment explique-t-il que je puisse moi-même (et quelques autres) prédire à l'avance les endroits où seront trouvés lesdits "sentiers" (il peut certes en faire l'expérience en 2009 !) sans même pénétrer dans l'agroglyphe, simplement en me basant sur un raisonnement personnel basé sur ma propre logique et sur celle que j'ai pu observée chez mes congénères bipèdes ? Disposerions-nous de facultés venues d'ailleurs ?
- Pourquoi les défauts de forme observés dans les crops (ex : Barbury Castle - 1991) sont-ils si compatibles avec les limites humaines (la perfection géométrique des crops relevant du mythe entretenu) d'une équipe de personnes se déplaçant à pied et souvent de nuit, dans un champ de céréales ?

Nul doute que ses réponses seront de nature, je l'espère, à me faire changer d'avis ou à relancer mon questionnement sur le sujet et qu'elles fourniront aux lecteurs des arguments plus consistants pour douter de la validité des travaux réalisés par le groupe VECA. Je remercie d'avance M. X pour ses éclaircissements et démonstrations.
N.B. : les deux vidéos réalisées par M. X montrent bien (et je l'en félicite) qu'il serait lui-même capable de créer un sentier caché. Pour qu'il s'en persuade, il suffit simplement qu'il ouvre son esprit à cette possibilité !


Voilà ! Je laisse « x » apprécier s'il doit ou non insérer ce droit de réponse, mais je mets 3 personnes en copie qui pourront apprécier (et si besoin témoigner) que ma demande a été formulée légitimement et de manière on ne peut plus mesurée.
Ensuite, nous verrons ...
Merci d'avance pour votre réponse et je l'espère une diffusion rapide, preuve de votre honnêteté intellectuelle.

Cordialement
Gilles

A suivre ...

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

160 Acte 3 - suite et fin le 11.03.09 5:42

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
4°/ En date du 10-03-2009, je n’ai toujours reçu aucune réponse de M. X, tant concernant le premier mail qu’à propos de ce « droit de réponse ».
Cette réponse n’a donc jamais été diffusée par M. X et ne le sera pas puisque le vecteur de sa critique a aujourd’hui disparu de la « toile ».
N’ayant pas de temps à perdre en actions judiciaires et encore moins en enfantillages, j’estime toutefois nécessaire de rétablir ce qui a trop tardé à l’être. Ne serait-ce que par respect pour tous mes amis du groupe VECA sans qui le rapport n’aurait jamais pu être écrit et dont le travail ne mérite aucunement d’être méprisé par quelqu’un qui n’en a pas réalisé, en la matière, l’équivalent d’un seul centième.

En conséquence et en conclusion, les faits étant désormais rétablis, je me contenterai de dresser les constats qui suivent :
- Aucune publication sérieuse émanant de M. X n’est venue clairement exposer une critique argumentée du rapport VECA.
- Aucune réponse de M. X n’est venue contredire les arguments mesurés et courtois exprimés dans les deux mails privés dont il fut destinataire.
- M. X n’a pas honoré mon invitation à venir chez moi consulter la documentation (notamment audio-visuelle) accumulée par VECA, documentation qu’il reprochait pourtant de ne pas être mise à sa disposition.
- M. X n’a pas honoré mon invitation à venir débattre du sujet lors de ma conférence prévue lors des repas ufologiques de Colmar.
- M. X n’a jamais diffusé le « droit de réponse » qui lui fut expressément demandé il y a plus de sept mois.
- M. X qui semblait pourtant se poser en « spécialiste » de la question (en dénigrant nos propres compétences en la matière) n’a, à ma connaissance, publié aucune étude nouvelle, notamment sur les résultats de ses travaux qu’il n’a probablement pas manqué de mener lors de la campagne 2008, que ce soit outre-Manche ou en France (plusieurs occurrences de crops dans l’hexagone !). C’est bien dommage pour nous …
- M. X n’a en tout cas pas respecté le code de déontologie qu’il a lui-même écrit et proposé aux membres de sa liste que je rappelle ici pour mémoire : (SIC)

[b]Code de déontologie des enquêteurs privés spécialisés dans les phénomènes aérospatiaux non identifiés[/b]

4. Devoir de confraternité
L'enquêteur privé spécialisé dans les phénomènes aérospatiaux non identifiés :
•ne dénigrera pas le travail de ses confrères.



5°/ Je pourrais encore ajouter un alinéa (et non des moindres) mais il vous faudra encore attendre un bon mois ! Merci de vous montrer patient … 'bounce'

Que dire de plus ? Rien ! C’est au lecteur de juger selon ses propres critères de moralité, d’honnêteté intellectuelle et de capacités à appréhender la problématique des crop-circles.
Je remercie ici celles et ceux qui ont donné de l’énergie pour défendre le travail mené par l’équipe VECA. Inutile pour eux de combattre davantage encore ce qui ressemble beaucoup à de la mauvaise fois associée à une probable incompétence.
Laissons donc ces gens montrer ce dont ils sont capables en la matière. Pour ma part je parie que leur activité céréalogique cessera dès lors que ce débat sera clos.

En conséquence, je propose, en tant qu’auteur de ce rapport, de mettre un terme à ce fil de discussion. Il sera toujours possible d’en ouvrir une seconde mouture le jour où des éléments nouveaux, dignes d’intérêt, viendront enrichir réellement le débat. Je ne doute aucunement que cela soit de l’ordre du possible mais tout laisse à penser que ce ne pourra jamais être mis au bénéfice des actuels contradicteurs.

GMH
Alias Gilles Munsch

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

161 L'heure est venue ! le 09.05.09 1:50

GMH


Bonjour,
Comme promis je reviens donner une ultime précision (désolé d'avoir attendu 2 mois au lieu d'un seul! Veuillez m'en excuser).

Voici un extrait d'un mail privé que j'ai transmis à JLLE le 14-06-2008 (avec copie à un témoin neutre) :

"Au cas où vous seriez si sûr de vos connaissances en matière de crop, je vous invite à l'expérience (très concrète et pragmatique) suivante pour l'été 2009 (protocole à affiner, évidemment) :
- Vous organisez un voyage d'étude en Angleterre pour expertiser les crops circles.
- Nous y allons ensemble, accompagnés d'une personne "neutre".
- Je vous laisse le choix des crops !
- Vous examinez chaque crop en premier et vous portez votre conclusion (et vos constatations).
- Avant d'y entrer, je propose quelques prédictions sur ce que je pense pouvoir y trouver.
- Je rentre ensuite dans le crop et je l'examine, puis je donne ma conclusion (et mes constatations).
Pour ceux que vous considérerez comme authentiques, si je ne trouve pas d'indices du "type VECA" évoquant clairement la main de l'homme, les frais du voyage sont à ma charge.
Dans le cas contraire, (ou si tous les crops sont estimés par vous comme fait par l'homme), les frais sont à votre charge.
Voilà du concret, non ? Vous avez jusqu'à ~ Pâques 2009 pour vous informer sur le sujet et y réfléchir sur vos chances de succès.
Tenez-moi informé ! (Je présume que vous maîtrisez bien l'anglais, c'est juste nécessaire pour demander l'autorisation au fermier ...)
"

Comme vous pouvez le constater aujourd'hui, le "pourfendeur" du "rapport VECA" (c'est son droit) a disposé de dix mois, jusqu'à Pâques 2009, pour affiner une méthodologie permettant d'identifier de "vrais" crops et mettre en défaut "in situ" les divers "principes" énoncés dans ce rapport.
Son silence radio signe donc son incapacité présumée à relever ce défit concret. Je l'invitais à assumer ses affirmations, ce qu'il n'a donc pas fait (sans même décliner l'invitation).
Pour moi la messe est dite et le sujet est clos.
Encore merci pour votre patience.
GMH

meteore

avatar
Ce monsieur s'est dérobé devant l'ostacle, ce qui serait instructif, se serait de savoir pourquoi, afin de voir quels prétextes il aurait pu invoquer pour ne pas répondre. Mais c'est peut être trop lui en demander. Pourant ça aurait été la plus élémentaire des politesses.

Météore Wink

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 7 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum