UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Ces cas qui vous disent "y a quand même quelquechose"

Ces cas qui vous disent "y a quand même quelquechose"

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 5]

Invité


Invité
NB : rien de notable dans Satlist à la date du 11 décembre 1996, hormis des "débris de Mir" (déchets ?).

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
4. Photos de McMinville, 1950

Hum, pas certain. L'hypothèse que j'ai transmis timidement sur ce forum fait appel à un rétroviseur. Wink Donc canular probable pour moi-aussi.



Dernière édition par Marius le 27.06.10 20:36, édité 1 fois


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Pour le cas Figuet : Nostra du 21/03/1974 n° 102 (Courriers des lecteurs)



Uploaded with ImageShack.us

cheers


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Invité


Invité
Erf !

Je ne pensais que vous alliez rebondir sur ce "top 10" issu du travail de P.K.

4. Photos de McMinville, 1950 === > Le simple fait qu'on y voit un objet de forme "soucoupe" me gêne...Comme pour le cas dit du "Lac Chauvet" (Aya ! vais me faire un ennemi ^^), compte tenu de ce que vous savez de HSP(TRC) à propos de la vague de 1947, et de la forme "Soucoupe Volante".

7. Malmstrom Air Force Base, Montana in 1967 ==> Voir Carlson. Case Closed.

10. Nuremberg 1561, "bataille" céleste. Ben, un peu comme les tableaux de la Renaissance. Cela relève des historiens pour mieux comprendre et je pense que cela n'a rien à voir avec "l'ère de la soucoupe" ou le mythe du véhiculaire extraterrestre (surtout se bataillant). C'est sans doute de la symbolique (de phénomènes atmo, astro, religieux, ethno etc. en interaction les uns les autres, sans aucun extraterrestres dans l'affaire).

O. Roswell : Oups, il n'y est pas, et pour cause ! Désolé, pas pu m'empêcher ^^

1. Le cas radar du RB-47, 1957. Il a été examiné, pas mal de trucs "louches" dans le récit des témoins, etc. Faudra je retrouve cela Sad

Les autres, connais pas bien (sauf le 3 - mais plus tard -), même si j'ai regardé et pensé prosaïquement sur ces autres cas. Trop de spontanéité nuit à la réflexion m'avait dit ma maîtresse de CM1 (et cela m'est resté !). Quoi que...



Sebastien

avatar
Modération
Modération
Kri§tinne a écrit:10. Nuremberg 1561, "bataille" céleste. Ben, un peu comme les tableaux de la Renaissance. Cela relève des historiens pour mieux comprendre et je pense que cela n'a rien à voir avec "l'ère de la soucoupe" ou le mythe du véhiculaire extraterrestre (surtout se bataillant). C'est sans doute de la symbolique (de phénomènes atmo, astro, religieux, ethno etc. en interaction les uns les autres, sans aucun extraterrestres dans l'affaire).

Je ne suis pas entièrement d'accord. D'accord quand même pour que des spécialistes se prononcent dessus. Mais pour l'instant, bien que Diego Cuoghi connaisse ces peintures, il ne se prononcent pas. Tout juste dit-il que beaucoup de parhélies sont représentées -ce qui est vrai- mais la gravure de Bâle représente des "ronds noirs", or qui ici peut dire avoir déjà vu un phénomène astro/atmo noir?
De plus, nombre de ces Flugblätter montrent de manière réaliste comètes, foudre et parhélies. Ces phénomènes étaient bien connus, bien représentés.

PS: les ronds noirs pourraient s'expliquer par déformation journalistique(et oui, c'était les débuts du journalisme)...


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
J'ai personnellement vu la même chose que ce qui est décrit sur cette fameuse iconographie du M-Age. Et tu peux le voir aussi un jour. C'est simple, il faut voir le soleil dans la brume qui se lève (donc une vallée ou lieu près d'un fleuvre convient bien). Selon sa densité, tu peux parfois regarder le soleil en face.
Dans la vallée des Ardennes, des élèves m'avaient même dit "m'sieur regardez la lune, elle brille fort" car jamais ils nauraient imaginé que l'on pouvait regarder et fixer le soleil en face !
Cela peut éventuellement le faire au travers de cirrus assez denses mais là tu es vite ébloui.
Un des effets qui suivent est la vision d'une multitude de boule noires (zone aveuglée de la rétine sur fond de ciel clair) ou colorées (couleur complémentaire si soleil rouge-orange) qui sont dues à la persistance rétinienne.
Au Moyen Age les carences en vitamines (ici A utile à la rétine pour renouveler l'image lumineuse) étaient fréquentes et la conscience entre vision réelle/ vision-illusion cérébrale n'était pas vraiment dans les esprits.
Bref, rien dans cette Gazette de Nuremberg et de Bâle qui soit insolite ... à mes yeux.
Phénomènes optiques solaires, halos, arcs, persistance rétinenen, comètes et aurores boréales ont souvent été décrits dans les gazettes et chroniques M.Age (et illustrées/relatées avec plus ou moins de fidélité).

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:PS: les ronds noirs pourraient s'expliquer par déformation journalistique(et oui, c'était les débuts du journalisme)...
Bof... Dans le cas du météore du 25 janvier 2008, deux témoins l'on décrit comme noir, alors qu'il avait illuminé toute une région
De plus, Quand un phénomène est trop lumineux, une contre épreuve apparait sous forme d'une tache noire
Dans l'occasionnel de 1538 qui décrit une possible aurore boréale, redécrite plus tard par Ambroise Paré, il est question d'une couleur de sang, et de témoins morts de peur, alors que l'original parle seulement d'une couleur allant du sang délavé au jaune safran, et de témoins a demi morts de peur.
Ignorance des témoins + sensasionnalisme des pisse-copie = prodige

http://oncle-dom.fr/index.htm

Sebastien

avatar
Modération
Modération
marcassite a écrit:J'ai personnellement vu la même chose que ce qui est décrit sur cette fameuse iconographie du M-Age.

Tu n'as pas vu de ronds noirs dans le ciel personnellement tout de même?
De plus la tâche laissée par la persistance rétinienne est cyan me semble-t-il.
J'ai déjà pu observer des tâches solaires en 2004 en conduisant à travers une brume d'altitude. Ca je suis d'accord. On pourrait confondre le soleil avec la Lune. Mais ici on parle de tâches sombres. Je ne connais pas les effets d'une carence en vitamine A. C'est une bonne piste.
Mais je me demande comment alors une pathologie fréquente peut engendrer des témoignages si occasionnellement? Bon, on en a la démonstration avec les paysans de 54 qui se faisaient encore surprendre par la Lune couchante alors qu'ils ont toujours vécu en rase-campagne...
Mais comment fonctionne ce mécanisme? A-t-on toujours besoin d'un climat socio-psycho en préalable nécessaire pour ces cas? Car si en 54 il existait(le journalisme), il était certainement inexistant au XVIe.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Sebastien

avatar
Modération
Modération
oncle dom a écrit:Bof... Dans le cas du météore du 25 janvier 2008, deux témoins l'on décrit comme noir

Ca m'intéresserait d'en voir le récit. Pour le journalisme, on est tout à fait d'accord. Very Happy


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Invité


Invité
* Viens ficher la merdum *

(je déconne).

Et ce qu'il y a à droite, avec deux témoins, sur le sol ?

Autant ce qui est illustré dans la gravure semble convenir au corps de l'article de la gazette, autant ce "crash"... confused

Ceci dit, pour le contenu de la gazette, c'est l'ami "google". Sinon, l'article de la gazette date de 1561 et apparemment la gravure de 1566, toujours selon l'ami google.

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
A noter que la date donnée dans l'ouvrage de M Bougard (Chronique des ovni) et par R Nolane est erronée. Il s'agit bien du 14 avril 1561 et non du 04 !

C'est ce qui est indiqué dans le catalogue de la bibliothèque cenhtrale de Zurich. Ces gravures se trouvent (pour Nuremberg et Bâle) dans la collection Wickiana du cabinet des estampes de cette bibliothèque sous les réf. cotes PAS II 12/60 (pour le cas du 14 avril 1561) et PAS II 6/5 (pour celles des 27 et 28 juillet 1566).

Notons aussi que l'auteur de la gravure des événements des 27 et 28 juillet 1566 est Samuel Coccuis (et non comme lu par ailleurs " Cocclus").

Pour ceux qui désireraient voir ces gravbures, mieux vaut alors demander le "Graphische Sammlung". Wink


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

oncle dom

avatar
[quote="Sebastien"]
marcassite a écrit:
Mais comment fonctionne ce mécanisme? A-t-on toujours besoin d'un climat socio-psycho en préalable nécessaire pour ces cas? Car si en 54 il existait(le journalisme), il était certainement inexistant au XVIe.
CERTAINEMENT inexistant? Tu plaisante? le journalisme, oui, mais pas la rumeur, le plus vieux média du monde, comme dit Kapferer

http://oncle-dom.fr/index.htm

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Kri§tinne a écrit:Autant ce qui est illustré dans la gravure semble convenir au corps de l'article de la gazette, autant ce "crash"... confused

Non détrompe-toi, le texte d'époque semble en parler comme retranscrit de C. G. Jung sur ufologie.net:

"vom Hymel herab auff die erden gleich alls ob es alles Brennet gefallen / vnd mit einem großen dampff herunter auff der Erden allgemach vergangen"

C'est en vieux teuton, mais ca se comprend.

"Du ciel, tombé prestement sur la terre, comme brûlante / et en une grande vapeur en vérité disparu"

C'est effectivement un extrait du texte mis en ligne par la ZB:
http://opac.nebis.ch/F/4FQ2GKT999TMHDAJ5N2G5D6SUNGYPMY55DNPGY9X6ICUTKVDYN-45073?func=service&doc_library=EBI01&doc_number=005289282&line_number=0002&func_code=WEB-FULL&service_type=MEDIA

L'illustrateur, qui n'est pas non plus l'éditeur Hans Glaser, a sûrement représenté la scène de manière très matérielle alors que rien n'indique un contact si physique.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
"Du ciel, tombé prestement sur la terre, comme brûlante / et en une grande vapeur en vérité disparu"

Type météorite (?), un peu comme à Ensisheim... Idea


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Sebastien

avatar
Modération
Modération
oncle dom a écrit:CERTAINEMENT inexistant? Tu plaisante? le journalisme, oui, mais pas la rumeur, le plus vieux média du monde, comme dit Kapferer

J'aurais dû demander si c'était inexistant, pardon. Donc une rumeur? Ok.

oncle dom a écrit:Bof... Dans le cas du météore du 25 janvier 2008, deux témoins l'on décrit comme noir

Je suis toujours intéressé pour lire ce témoignage!


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Marius a écrit:Type météorite (?), un peu comme à Ensisheim...

Au loin sinon! Une météorite ne fume pas et n'est pas chaude à l'impact sur terre, ou bien?

Sur la Flugblatt de Ensisheim, le bolide est représenté par des tiges oranges sortant des nuages. Pas le même cinéma qu'ici.

Reste toujours les sphères noires. J'accorde que la scène coté droit est "trop bien retranscrite" par rapport aux écrits.
Je discerne au moins deux arcs mals représentés de parhélies sur le soleil.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Sebastien a écrit:
Marius a écrit:Type météorite (?), un peu comme à Ensisheim...

Au loin sinon! Une météorite ne fume pas et n'est pas chaude à l'impact sur terre, ou bien?
"Il est fortement déconseillé de toucher une météorite qui vient de tomber au sol. Sa surface est encore brûlante après son échauffement dans l'atmosphère." (extrait de Tombé du ciel... Météorites et catastrophes, un livre de Jacques Ayer publié pour le compte du Muséum d'Histoire Naturelle de Neufchâtel. Wink

Donc oui, une météorite est chaude lors de son impact sur Terre. Smile On a quelques cas historiques où des personnes voulant recueillir des météorites lors de leurs chutes (les chanceux !) se sont brûlés les mains, soit à cause de la chaleur extrême de la croute de fusion, soit par le froid sidéral encore présent au coeur de la météorite (si celle-ci est brisée).
On soupçonne également une météorite d'après provoquée l'incendie d'une ferme dont le toit était en chaume (mais je ne me souviens plus où et quand)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Invité


Invité
Sebastien a écrit:
"vom Hymel herab auff die erden gleich alls ob es alles Brennet gefallen / vnd mit einem großen dampff herunter auff der Erden allgemach vergangen"

C'est en vieux teuton, mais ca se comprend.

"Du ciel, tombé prestement sur la terre, comme brûlante / et en une grande vapeur en vérité disparu"

Je n'arrive pas à accéder au lien. Ces mots sont dans la gazette, le même jour ou les jours suivants que le reste ? Hum.

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Bob Rekin a écrit:"Il est fortement déconseillé de toucher une météorite qui vient de tomber au sol. Sa surface est encore brûlante après son échauffement dans l'atmosphère." (extrait de Tombé du ciel...

Ah bah alors c'est vrai, y a deux sons de cloches:

Astrosurf a écrit:"En pénétrant dans l'atmosphère terrestre la partie externe de la météorite se volatilise, emportant avec elle la chaleur, tandis que l'incandescence ne dure que le temps de traverser les couches denses de l'atmosphère, tout au plus quelques minutes si sa trajectoire est très oblique, un délai insuffisant pour que la chaleur diffuse jusqu'au coeur de la météorite. C'est pour ces raisons qu'une météorite reste froide et garde intact les traces de ses origines."
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:JnR83YcsRisJ:www.astrosurf.com/luxorion/meteorites2.htm+m%C3%A9t%C3%A9orite+froide&cd=1&hl=de&ct=clnk&gl=fr

Dans les notes techniques du CNES également, il y a tout un chapitre sur les météorites et le son de cloche était le même qu'Astrosurf.

Cependant un autre site rajoute:
Meteorite.be a écrit:Et la météorite arrive sur le sol, chaude, tiède, froide ou congelée.

Sad


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Kri§tinne a écrit:Je n'arrive pas à accéder au lien. Ces mots sont dans la gazette, le même jour ou les jours suivants que le reste ? Hum.

Ca commence à la 4ème ligne de la 2e feuille:

Cliquer sur le deuxième icone pdf de la page ici:

http://opac.nebis.ch/F/4FQ2GKT999TMHDAJ5N2G5D6SUNGYPMY55DNPGY9X6ICUTKVDYN-13647?func=full-set-set&set_number=084039&set_entry=000001&format=999


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Invité


Invité
Merci !

En effet.

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Sebastien a écrit:
Bob Rekin a écrit:"Il est fortement déconseillé de toucher une météorite qui vient de tomber au sol. Sa surface est encore brûlante après son échauffement dans l'atmosphère." (extrait de Tombé du ciel...

Ah bah alors c'est vrai, y a deux sons de cloches:

Astrosurf a écrit:"En pénétrant dans l'atmosphère terrestre la partie externe de la météorite se volatilise, emportant avec elle la chaleur, tandis que l'incandescence ne dure que le temps de traverser les couches denses de l'atmosphère, tout au plus quelques minutes si sa trajectoire est très oblique, un délai insuffisant pour que la chaleur diffuse jusqu'au coeur de la météorite. C'est pour ces raisons qu'une météorite reste froide et garde intact les traces de ses origines."
http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:JnR83YcsRisJ:www.astrosurf.com/luxorion/meteorites2.htm+m%C3%A9t%C3%A9orite+froide&cd=1&hl=de&ct=clnk&gl=fr

Dans les notes techniques du CNES également, il y a tout un chapitre sur les météorites et le son de cloche était le même qu'Astrosurf.

Cependant un autre site rajoute:
Meteorite.be a écrit:Et la météorite arrive sur le sol, chaude, tiède, froide ou congelée.

Sad
Héhé, en fait, ces "deux sons de cloche" n'en font qu'un. Le paragraphe précédent celui que tu cites sur Luxorion donne même la clef :
"La croûte en fusion qui caractérise les sidérites fait penser qu'une météorite est un corps chaud. D'autres la croit froide. Qu'en est-il exactement ? Une météorite qui tombe sur Terre subit un intense frottement aérodynamique dans les couches denses de l'atmosphère. Cette friction qui ne dure que quelques secondes fait fondre ou vitrifie la croûte de la météorite sur une profondeur qui ne dépasse jamais quelques dixièmes de millimètres.

L'intérieur de cette météorite reste donc à l'abri de toute altération et demeure d'un froid glacial suite à son errance dans le milieu interplanétaire où la température moyenne est proche de -200°C dans l'ombre.
"
En fait, la météorite est chaude ET froide : sa croûte de fusion, de couleur noire, est brûlante (lors se son trajet dans l'atmosphère, la surface est portée à une température de plus de 1500°C), tandis que son intérieur reste à la température initiale, celle du milieu interplanétaire. La météorite n'a pas le temps de se réchauffer intérieurement car bien souvent la chute à travers l'atmosphère ne dure que quelques secondes. Wink

Est-ce compréhensible ? Smile

A noter que c'est ce contraste haute température/froid glacial, en plus des frictions avec l'atmosphère, qui est à l'origine des explosions des météorites pierreuses en altitude.
Voilà pourquoi, lors d'une chute de météoriteS (noter le pluriel), nous n'avons pas un unique caillou au sol, mais bien souvent plusieurs dizaines, répartis suivant une ellipse de chute.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Bob Rekin a écrit:fait fondre ou vitrifie la croûte de la météorite sur une profondeur qui ne dépasse jamais quelques dixièmes de millimètres.

...mais qui refroidit assez vite(hum, combien de min?) par conduction thermique vers le coeur à -200°. Pour les fers ca va plus vite rapport à la conductivité. Bref on s'éloigne du texte qui reste très vague sur ce qui est vraiment "tombé" à Nuremberg.
S'il s'agissait d'une météorite, le ciel était quand même chargé! Il y a peut être plus économique...

Bob Rekin a écrit:A noter que c'est ce contraste haute température/froid glacial, en plus des frictions avec l'atmosphère, qui est à l'origine des explosions des météorites pierreuses en altitude.

Ah ben là je connaissais pas. De ce que je m'imagine, le contraste de température n'y est pour rien (l'échauffement est bref) et la friction n'est pas si énorme de l'ordre de 300km/h, c'est plutôt la pression des couches accumulées qui ont raison de la météorite. La croûte fondue par le rayonnement intense de l'air compréssé à l'avant est d'ailleurs "soufflée" par les couches d'air en contact qui sont largement subsoniques.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:
oncle dom a écrit:Bof... Dans le cas du météore du 25 janvier 2008, deux témoins l'on décrit comme noir

Ca m'intéresserait d'en voir le récit. Pour le journalisme, on est tout à fait d'accord. Very Happy
En faisant, la recherche, c'est même plus de deux témoins. Voici ce que j'ai trouvé
forum INFOCLIMAT

http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=26935

(oozap73) 25/01/2008 - 20:30
Avez-vous vu tomber vers 18h10 en ce vendredi 25/01/08 un très gros objet dans le ciel en direction de l'Ouest (direction de Lyon depuis ici), vu depuis ici dans les Alpes ?
Une sorte de météorite, marron/noir avec une lueur verte intense et une trainée vert/jaune derrière...
C'est allé très vite, assez INCROYABLE du fait de l'importance de ce phénomène (gros objet, large trainée, déplacement très vertical, un peu comme dans des films style armaggedon), alors que la nuit n'était pas encore tombée !
J'ouvre ce sujet car je viens de voir tomber une sorte de météorite ou de satellite en direction de l'ouest
La montagne de l'Epine m'a empêché de voir où l'objet tombait précisément ou s'il s'est évaporé dans le ciel, ni à quelle distance cela s'est produit.
Tout est allé très vite : 1 ou 2 secondes je dirais mais je ne voyais qu'une partie du ciel (volet aux 2/3 ouvert seulement).
26/01/2008 22:07
D'ici la trajectoire était très verticale, mais légèrement du nord vers le sud, c'est pourquoi le fait que les médias parlent de Bourges m'étonne un peu...
***********************************************************
Réactions lecteurs TF1

26/01/2008 -Espace - La météorite qui a affolé le Vaucluse
le 26/01/2008 à 14h24
J'ai , mois aussi , vu distinctement la météorite le vendredi 25 janvier à 18 H 11 . J'étais à Nantes 44 , dans ma voiture ,et je regardais A ce moment là vers le sud / sud EST . " une sorte de point noir avec un panache "enflammée jaune /rouge+ fumée ?! " en direction du sol , loin vers l'horizon . durée du phénomene , je pense moins de 2 secondes" . . Enfin " je ne suis pas seul " a avoir vu le phénomème , ca me rassure !
Demangeau, Nantes
**********************************************************
fichiers du GEIPAN

***[ 146]
19/03/2008, (GEIPAN 111) ->doublon avec le cas X33
Le témoin circulait sur la route de Revel et se dirigeait vers St Felix de Lauragais
vers 18h00, le 25 janvier 2008, il a vu « un ballon noir » avec une flamme touge et
une fin de queue jaune d’une luminosité et d’une vitesse comparable à une étoile
filante. Il lui a semblé la voir « tomber » à environ 200m de l’endroit où il se
trouvait.Cet objet est appru au Nord et a disparu à l’est.
***[ 148]
19/03/2008, (GEIPAN 113)
Circulant sur l’autoroute A20 dans le sens LIMOGES TOULOUSE, arrivé sur le
plateau à 3 ou 4 Kms avant le viaduc de la Vézère, j’ai très nettement vu sur ma
gauche dans ma vitre latérale pour disparaître dans mon pare-brise entre le volant
et le toit une énorme trainée de flammes (presque blanche) avec au milieu un point
noir « dimension difficile à estimer mais assez gros » avec une trajectoire
légèrement plongeante mais apparemment toujours à la même altitude sans chute
apparente en direction de la Méditerranée.
Après étude sur une carte, je situerai ce phénomène au Nord d’AURILLAC
(MAURIAC) au SUD de RODEZ, EST de CASTRES.
**********************************************************
mail privé

(Jean Claude XXXXXXX )
26/02/2008| je me trouvais sur le pas de ma porte, à l'arrêt et je regardais devant moi , venant de faire des travaux d'aménagement de l'entrée de la maison. Je suis légèrement en hauteur et j'ai une vue dégagée du ciel. Le phénomène s'est donc produit sous mes yeux ,comme décrit ci -après lors de mon premier témoignage sur le site internet de TF1
Je suis situé à VINASSAN dans l'AUDE en périphérie du village et orientation Nord Est. (c'est à dire direction BEZIERS)
Cette boule de feu a détourné mon regard, pas d'explosion ni de bruit, seulement une boule de feu, légèrement zigzagante et une trajectoire de chute orientée lègèrement vers l'EST, de couleur jaune rouge blanche puis noire à la fin et assez haut dans le ciel de la taille d'1 ballon de foot, par rapport à une étoile filante que je compare à une balle de ping pong, et disparaissant en laissant une trainée grisatre blanc (comme un avion à réaction) toujours zigzagante et une trajectoire de chute orientée lègèrement vers l'EST. Ce phénomène a du durer 1 seconde et demie, la position de la boule de feu dans le ciel par rapport à mon observation peut être estimé à 70 ° par rapport au sol.
Aussitôt je regarde l'heure : 18h 10 et je prend un repère, sur une maison en face de moi, de la position du phénomène (je sais me servir d'une boussole) et je mesure donc la position : Nord 30° Est .
Apparemment, certains témoins ont décrit une contre épreuve rétinienne

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Sebastien a écrit:
Bob Rekin a écrit:fait fondre ou vitrifie la croûte de la météorite sur une profondeur qui ne dépasse jamais quelques dixièmes de millimètres.

...mais qui refroidit assez vite(hum, combien de min?) par conduction thermique vers le coeur à -200°. Pour les fers ca va plus vite rapport à la conductivité. Bref on s'éloigne du texte qui reste très vague sur ce qui est vraiment "tombé" à Nuremberg.
S'il s'agissait d'une météorite, le ciel était quand même chargé! Il y a peut être plus économique...

Bob Rekin a écrit:A noter que c'est ce contraste haute température/froid glacial, en plus des frictions avec l'atmosphère, qui est à l'origine des explosions des météorites pierreuses en altitude.

Ah ben là je connaissais pas. De ce que je m'imagine, le contraste de température n'y est pour rien (l'échauffement est bref) et la friction n'est pas si énorme de l'ordre de 300km/h, c'est plutôt la pression des couches accumulées qui ont raison de la météorite. La croûte fondue par le rayonnement intense de l'air compréssé à l'avant est d'ailleurs "soufflée" par les couches d'air en contact qui sont largement subsoniques.
Et là, je cite Alain Carion dans son livre Les météorites et leurs impacts : "La différence de température entre le coeur et la surface (plusieurs milliers de degrés) va entraîner des tensions internes qui peuvent conduire à une fragmentation, surtout si la météorite a déjà subi des chocs antérieurs." Wink

Il est vrai que nous digressons par rapport au sujet initial (le cas de Nuremberg notamment), mais je voulais répondre à ta question de savoir si une météorite était chaude ou non lors de son impact. Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum