UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LES PAN DU GEIPAN » Les PAN A du Geipan.

Les PAN A du Geipan.

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Les PAN A du Geipan. le 26.07.10 20:44

Patrice

avatar
Administration
Administration
Ce fil est dédié aux PAN A du Geipan.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

2 Re: Les PAN A du Geipan. le 27.07.10 16:55

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et hop, je publie cette enquête maintenant, car elle va nous permettre d'identifier un PAN C observé en Haute-Savoie. Wink

En fait, c'est plus un rectificatif qu'une enquête ufologique, mais il y a quelques erreurs à signaler.

Une rentrée qui n'en est pas une ! (France, 18 octobre 2009)

Le dimanche 18 octobre 2009, vers 21h15 (heure de Paris), des centaines de personnes, partout en France, assistent à un bien curieux phénomène dans le ciel. Deux points lumineux blancs, en forme de volant de badminton ou de comète, sont visibles pendant quelques minutes, alors qu'ils traversent le ciel de part en part, du Sud vers le Nord.
Un phénomène mystérieux pour beaucoup, spectaculaire... mais prévu à l'avance par quelques spécialistes de l'observation des satellites artificiels.
Deux jours plus tard, le mardi 20 octobre 2009, le GEIPAN se targuera d'avoir identifié cet OVNI, et consecrera d'ailleurs un article sur la page d'accueil de son site, à lire ici : http://www.cnes-geipan.fr/geipan/actualites/20102009-Le-PAN-du-18-octobre-identifie.html


« 20 octobre 2009
Le PAN du 18 octobre identifié


Le GEIPAN a reçu ces 2 derniers jours de nombreux témoignages sur l'observation du dimanche 18 octobre autour de 21h15 locales de deux points lumineux traversant le ciel du sud vers le nord-ouest.
Les observations ont été faites sur l'ensemble du territoire national du sud au nord. Elles décrivent un à deux points lumineux brillants suivis d'un halo blanc ( comme une traînée de comète).
Elles sont liées au lancement le même jour d'un satellite météo militaire américain DSMP F18 depuis la base de lancement de Vanderberg en Californie (USA) par une fusée Atlas. Le graphique de la trajectoire ci-dessous montre que la phase de largage du carburant de l'étage Centaur a été effectuée au dessus de la France entre 19h10 et 19h20 provoquant une image de taille apparente importante.


De belles photos 'amateur' de Lionel Ruiz sont reproduites ci-dessous :




Source: http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/023523.html
"

Le 15 mars 2010, le GEIPAN classera logiquement ce PAN A dans sa liste de cas d'observation :
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/nat/etude_2009-10-02442.html


RENTREE ETAGE CENTAUR - FUSEE ATLAS (975) 18.10.2009

Observé le
18/10/2009
Région
National
Département
National
Classe
A
Résumé
Rentrée atmosphérique de l'étage Centaur de la fusée Atlas.
Description détaillée
Le GEIPAN a reçu de nombreux témoignages sur des observations faites le dimanche 18 octobre 2009 autour de 21h15 (heure locale) concernant le passage Sud Nord-Ouest de deux points lumineux dans le ciel. Les observations ont été faites sur l’ensemble du territoire national. Elles décrivent très souvent un à deux points lumineux brillants suivis d’un halo blanc (comme une traînée de comète). Aucun bruit n'a été entendu. Ces observations correspondent à la phase du largage du carburant de l'étage Centaur d'un satellite météo militaire américain DSMP F18 lancé par une fusée Atlas depuis la base de lancement de Vanderberg en Californie (USA). Ce cas fait l'objet d'une actualité sur le site du GEIPAN.
Compte-rendu de l'enquête
Aucun.



Si effectivement le phénomène est lié au lancement du satellite DMSP F18 et au largage de carburant de sa fusée porteuse, le GEIPAN se trompe complètement sur l'explication du cas : ce n'est certainement pas une « rentrée atmosphérique de l'étage Centaur », mais carrément le contraire...

Un lancement pas comme les autres
Avant de s'intéresser à la résolution du cas, penchons nous sur le cas lui-même.
Le 18 octobre 2009, les Etats-Unis procédent au lancement d'un de leur satellite météo militaire, dénommé DMSP 18 (DMSP étant les initiales de Defense Meteorological Satellite Program), depuis la base de Vandenberg, en Californie, à 16h12 TU (18h12 heure de Paris). Lancement militaire, mais pas secret, puisque celui-ci était déclaré depuis quelques mois, et qu'il a même été possible de le suivre en direct sur internet ! Un lancement incroyable d'ailleurs : la fusée était alors plongée dans un brouillard épais. Quand les moteurs se sont allumés, la chaleur a fait disparaître la brume tout autour de la fusée.
En fait, on peut suivre un suivi du déroulement des préparatifs de ce lancement sur le Forum de la Conquête Spatiale, sur ce topic : http://astronautique.actifforum.com/usa-f8/lancement-atlas-v-dmsp-18-18-10-2009-t9066.htm

Ted Molczan, un observateur de satellites artificiels réputé mondialement, a réussi à obtenir les éléments orbitaux du satellite DMSP F18 avant le lancement (c'est dire s'il n'était pas secret !). C'est à lire ici : http://www.satobs.org/seesat/Oct-2009/0079.html
Cet article est d'ailleurs très intéressant, puisque quelques avant le lancement, on pouvait déjà savoir que celui-ci ne serait pas comme les autres.
Un paragraphe est d'ailleurs très évocateur :
« The launch vehicle's performance far exceeds mission requirements; so much so, that its Centaur stage will be disposed of in an unusual manner: a heliocentric orbit. That burn will be visible from parts of Europe about 3 h after launch, followed within minutes by the dump of any remaining propellant. »
Qu'on peut traduire ainsi : « les performances du véhicule de lancement [la fusée !] dépasse de loin les besoins de la mission ; ainsi donc, c'est pourquoi on se débarrassera de cet étage de fusée Centaur d'une manière inhabituelle : sur une orbite héliocentrique. Cet allumage sera visible depuis une partie de l'Europe environ 3 heures après le lancement, suivi pendant quelques minutes par le largage du carburant restant ».
Bref : l'OVNI du 18 octobre 2009 était donc tout à fait prévisible. Les ingénieurs américains ont profité de la sur-capacité de la fusée Atlas V et de son dernier étage Centaur lors de ce lancement pour effectuer une manoeuvre inhabituelle : plutôt que de laisser sur orbite basse un étage de fusée contenant encore du carburant, ils ont préféré allumer le moteur de l'étage après largage de la charge utile (le satellite DMSP F18), non pas pour le faire rentrer plus vite dans l'atmosphère terrestre, mais carrément pour l'éjecter de l'orbite terrestre, et l'amener ainsi sur une orbite héliocentrique, c'est-à-dire tournant autour du soleil, comme une mini-planète artificielle.
Ils ne l'ont pas fait pour s'amuser, mais bien pour des raisons technologiques. On peut ainsi lire sur le wikipedia anglais dans un article sur le Defense Meteorological Satellite Program(http://en.wikipedia.org/wiki/Defense_Meteorological_Satellite_Program) : «The next DMSP launch will be of the F18 satellite, scheduled for launch from Vandenberg aboard an Atlas V on October 18, 2009. United Launch Alliance plans to use the DMSP-18 mission to flight-test centrifugal propellant settling as a cryogenic fuel management technique that might be used in future propellants depots. »

Un phénomène prévu à l'avance
Nous l'avons vu, les spécialistes de l'astronautique savaient qu'un phénomène de largage de carburant serait visible au-dessus de l'Europe trois heures après le lancement. Coup de chance pour nous Européens : le largage a lieu de nuit, et pas trop longtemps après le coucher du Soleil, ce qui permet au satellite, à l'étage de fusée et au panache de carburant d'être éclairés par le Soleil. Effet visuel garanti !
Malheureusement, le monde des observateurs de satellites artificiels est méconnu du grand public, et peu de personnes sont au courant de ce qui va se passer dans le ciel. Aucun article dans les journaux, aucun reportage à la télévision. Heureusement, internet existe et permet une diffusion, certes restreinte, de l'information.
Prenons par exemple mon expérience sur ce cas : je suis ainsi informé le samedi 17 octobre, soit la veille du lancement, via la liste Obsat, dirigée par le québecois Daniel Deak. J'étais donc au courant « par avance » de ce qui pouvait être vu, mais j'avais « zappé » les détails techniques. Voulant faire profiter mes contacts internet s'intéressant à l'astronomie, je décidais d'envoyer le mail suivant, le 17 octobre, à 22h31 :
« Bonsoir à tous !
Mon ami Daniel Deak, astronome amateur québecois dirigeant la liste Obsat (groupe d'observateurs de satellites artificiels), m'a fait part d'un phénomène rare à observer demain soir, si le temps s'y prête.
En effet, demain 18 octobre doit avoir lieu le lancement du satellite DMSP 18, satellite météorologique de la défense américaine (l'armée étatsunienne est bien mieux fournie que nous au niveau des prévisions météo Wink ), par une fusée Atlas 5. Or, une manoeuvre importante de mise en orbite va avoir lieu au-dessus de la France : le vidange de carburant de l'étage Centaur ! Un phénomène rare à observer, et très spectaculaire. Mais pour cela, il va falloir qu'il fasse beau (et accessoirement, que le lancement ait lieu en temps et en heure).
 Une petite chronologie du phénomène (les horaires sont donnés en heure légale française) :
- 18h12 : lancement
- 21h10'07'' : mise à feu de l'étage Centaur
- 21h13'47'' : extinction du moteur
- 21h17'14'' : début du largage du carburant
- 21h40'24'' : fin du largage
 D'après Daniel, il est "à remarquer que cette manœuvre sera visible de toute l'Europe étant donné l'altitude de la fusée et le fait qu'elle viendra juste de sortir de l'ombre de la Terre." De plus, "Les observateurs français seront donc très favorisés puisque le passage sera haut dans le ciel, il fera noir et ce ne sera pas trop tard en soirée, permettant à un maximum de gens d'observer le phénomène."
 La vidange de carburant d'un étage de fusée est tout à fait normale. Il ne s'agit pas d'un gaspillage ou d'une quelconque démonstration de force, mais tout simplement de la "neutralisation" de l'objet, qui  compte de sa vitesse et de son altitude, va rester plusieurs années sur orbite. Or, depuis 10 ou 15 ans, les Nations Unies ont imposé aux nations spatiales de neutraliser leurs étages de fusées, car les cycles chaud/froid de l'espace orbital ont tendance à rendre les résidus de carburant à l'intérieur des étages particulièrements instables, les faisant exploser à n'importe quel moment. Et vu que semer des débris sur des orbites utiles, ça le fait pas trop...
Bref, mais qu'y a t'il à voir alors ? Et bien au lieu d'un simple satellite, nous aurons comme un petit nuage lumineux se déplaçant dans le ciel. Le tout sur une trajectoire en gros Sud / Nord-Nord-Ouest, entre 21h10 et 21h20.
 »

En fait, je n'avais pas compris tout de suite que l'étage Centaur allait être éjecté de l'orbite terrestre. Pour moi, le largage de carburant était ici tout à fait normal.
Ceci étant dit, certaines de mes prévisions se sont révélées exactes : phénomène spectaculaire, se déplaçant en quelques minutes du Sud au Nord-Nord-Ouest, entre 21h10 et 21h20.
Celles de Daniel Deak également : « les observateurs français seront donc très favorisés puisque le passage sera haut dans le ciel, il fera noir et ce ne sera pas trop tard en soirée, permettant à un maximum de gens d'observer le phénomène ».
Une prédiction réussie au vu du nombre importants de témoins à travers la France ! Il faut dire que le beau temps général a permis une observation de masse.
Ironie du sort : le seul endroit où le ciel était couvert en France était le département de l'Aisne, où j'habite. De toutes les personnes que j'avais contacté pour signaler le phénomène, seulement deux ont réussi à voir quelque chose : une jeune fille soissonnaise et moi. Phénomène vu à travers les nuages : c'est dire s'il était brillant !

Erreur d'identification par le GEIPAN
Ce cas d'OVNI était donc très facile à résoudre, puisqu'il était prévu à l'avance ! Heureusement, le GEIPAN parviendra très vite à identifier ce phénomène spectaculaire.
Cependant, deux belles erreurs se sont glissées dans l'explication « officielle » :
- dans l'article figurant en page d'accueil du site du GEIPAN, nous pouvons lire ceci : « le graphique de la trajectoire ci-dessous montre que la phase de largage du carburant de l'étage Centaur a été effectuée au dessus de la France entre 19h10 et 19h20 provoquant une image de taille importante ». C'est vrai, mais en fait il manque une donnée essentielle dans cette phrase. Le largage du carburant a effectivement bien eu lieu entre 19h10 et 19h20, pas en heure de Paris, mais en heure TU ! Soit entre 21h10 et 21h20 heure légale en France. Exactement l'heure d'observation du phénomène (autour de 21h15 locales). Un détail qui a son importance pour qui voudrait mystifier ce cas : pourquoi le largage aurait-il été visible au-dessus de la France s'il avait lieu deux heures plus tôt, comme le laisse suggérer cet article du GEIPAN ?
- dans la liste des cas d'observations du GEIPAN, le cas est bien évidemment classé PAN A (expliqué), mais l'identification du cas laisse songeur dans son titre et dans son résumé : « Rentrée atmosphérique de l'étage Centaur de la fusée Atlas ». Or, nous avons vu que ce cas est loin d'être une rentrée atmosphérique, puisque l'étage a été propulsé hors de l'orbite terrestre, sur une orbite héliocentrique. L'exact contraire d'une rentrée atmosphérique ! Encore une fois, ce détail peut avoir son importance dans le milieu ufologique. En effet, dans la casuistique française, il existe un fameux cas de rentrée atmosphérique qui a fait couler beaucoup d'encre : celui du 5 novembre 1990.
Nombreux sont les tenants à rejeter l'explication officielle de la rentrée atmosphérique pour ce cas. Or, la classification du cas du 18 octobre 2009 peut indirectement servir la cause des tenants du 5 novembre 1990. En effet, si on compare les deux cas, ils n'ont rien à voir, visuellement parlant. Imaginons un bon argument qu'un tenant pourrait avancer : si le phénomène observé le 18 octobre 2009 était effectivement une rentrée atmosphérique, comment se fait-il alors que le phénomène du 5 novembre 1990 soit également classé comme rentrée atmosphérique ? Où sont les traces de largage de carburant évoquées pour le cas 2009, et qui sont absentes en 1990 ? Pourquoi les témoins de 2009 ne décrivent de multiples objets enflammés, comme en 1990 ?
« Répondre aux interrogations et aux attentes de la population face aux phénomènes aérospatiaux non identifiés (PAN), est ainsi l'une des missions confiées au GEIPAN ». Noble mission, mais encore faut-il l'accomplir sans se tromper sur un cas pourtant simple à expliquer...


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

3 Re: Les PAN A du Geipan. le 27.07.10 20:11

Patrice

avatar
Administration
Administration
Ce type d'erreur est assez fréquent (trop). A la lecture des Pan du geipan, existent des erreurs de lieux aussi, de classement pour un même cas (rentrée du 05 novembre 1990 classé en A, mais un cas mal daté classé en D, le comble).
Ces rubriques sur les Pan du Geipan sont faites pour le faire savoir et espérer un remaniement de la classification pour une meilleure lecture du phénomène.

Marius

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

4 Re: Les PAN A du Geipan. le 28.07.10 6:15

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Puisque les signalements directs au GEIPAN restent lettres mortes depuis fort longtemps, je trouve normal que ces rubriques apparaissent ici sur SO.

5 Re: Les PAN A du Geipan. le 01.08.10 14:41

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Voici un cas qui fera très certainement plaisir aux amateurs de météorites. Smile

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/pay/etude_1994-07-01363.html
"JARD SUR MER (85) 1994
Observé le 31/07/1994
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Classe A
Résumé observation de petits cratères contenant des morceaux pierreux.
Description détaillée Au matin du 31 juillet 1994 un témoin remarque dans son jardin des petits cratères qui se concentrent en quatre points. L'herbe est brûlée tout autour de ces cratères qui contiennent des morceaux pierreux. il s'agit probablement d'une chute de météorites.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
"

Il est dit dans le procès-verbal que les soit-disant météorites ont été prises en photo. Photos qui n'apparaissent ni sur le site du GEIPAN, ni sur internet.
Chose encore plus étrange, la météorite de Jard sur Mer est inconnue au bataillon. La seule météorite découverte en France en 1994 est la Mont-Dieu, dans les Ardennes.
Pourtant, le procès-verbal n'y va pas de main morte dans son analyse (page 2) : "Phénomène Aérospatial Non identifié. Chute de débris d'objets divers en provenance de l'espace"
Donc, si on suit la logique de ce PV, le phénomène est loin d'être "non identifié", puisqu'il s'agit de météorites (qui n'en sont certainement pas). Rolling Eyes

"Je vous remets donc dix petits morceaux de ce minerais afin que ces derniers soient expertisés".
Je sais bien que l'analyse d'une météorite peut parfois être longue de plusieurs années, mais tout de même... 16 ans quasiment jour pour jour aujourd'hui, et toujours pas de nouvelle Rolling Eyes

Bref, l'explication avancée par le GEIPAN concernant des météorites ne tient pas vraiment la route.
Ce cas mériterait bien de figurer dans le chapitre "pseudo-météorites" du livre Les météorites de France de Pierre-Marie Pelé. Laughing

Et je serai curieux de voir les fameuses photos de ces objets.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

6 Re: Les PAN A du Geipan. le 01.08.10 15:22

Patrice

avatar
Administration
Administration
Ici un cas démontrant que lorsque le geipan le veux il sait trouver l'origine du phénomène et utiliser un logiciel astro :

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/pro/etude_2007-06-01747.html

HS : Bob, je connais un gars dans l'est qui affirme à un témoin de sa ville que l'objet bizarre qu'il a presque reçu sur la tête est une météorite ! Wink
Le diagramme des analyses conclut pourtant à un déchet de fonderie... :(MRDgreen):
Même avertie de cette bévue le gars ne veux pas l'admettre et induit donc le témoin en erreur.
PM Pelé en parle dans son ouvrage justement.

:(joker):

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

7 Re: Les PAN A du Geipan. le 01.08.10 17:29

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Marius a écrit:HS : Bob, je connais un gars dans l'est qui affirme à un témoin de sa ville que l'objet bizarre qu'il a presque reçu sur la tête est une météorite ! Wink
Le diagramme des analyses conclut pourtant à un déchet de fonderie... :(MRDgreen):
Même avertie de cette bévue le gars ne veux pas l'admettre et induit donc le témoin en erreur.
PM Pelé en parle dans son ouvrage justement.

:(joker):
Je crois savoir de quel cas tu parles. Wink
Si c'est bien celui auquel je pense, il n'y a pas que Pierre-Marie Pelé qui parle de ce cas : la pseudo-météorite a également les honneurs du livre Les météorites et leurs impacts d'Alain Carion.
Ce cas mériterait peut-être un sujet spécifique dans la rubrique "météorites", non ? Wink

(fin du HS)



Dernière édition par Bob Rekin le 01.02.11 22:01, édité 1 fois (Raison : rectification du prénom de Pierre-Marie Pelé)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

8 Re: Les PAN A du Geipan. le 04.08.10 13:59

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
(D8) de Valentine vers Martres-de-Rivière (31), le 17 mars 2010

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/mid/etude_2010-03-02540.html
"[D8] DE VALENTINE (31) VERS MARTRES-DE-RIVIERE (31) 17.03.2010
Observé le 17/03/2010
Région Midi Pyrénées
Département Garonne (Haute-)
Classe A
Résumé Observation de la Lune.
Description détaillée Le 17 mars 2010 à environ 20h40 un automobiliste observe un phénomène lumineux orangé qui l'intrigue juste au-dessus de l'horizon. Il s'arrête et prend des photographies en direction de l'Ouest juste avant que le phénomène alors en forme d'un croissant de Lune ne disparaisse. Les éphémérides du 17 mars 2010 (et 16 mars) montrent à 18h40 TU, soit 20h40 locales la dernière phase de la nouvelle lune juste au dessus de l'horizon encore éclairée par le soleil et visible sous la forme d'un faible croissant orangé (comme photographié et décrit par le témoin).
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
"

L'identification de l'OVNI comme étant la Lune est tout à fait correcte, mais le GEIPAN commet ici une bourde qui aurait pu avoir de graves conséquences sur l'enquête.
En effet, dans la description détaillée, nous pouvons lire "les éphémérides du 17 mars 2010 (et 16 mars) montrent à 18h40 TU, soit 20h40 locales"... :(MRDgreen):
Sachant que le passage à l'heure d'été (TU + 2 heures) a eu lieu le 28 mars, soit 11 jours plus tard, 18h40 TU ne peut aucun correspondre ici à 20h40 locales. Hum... Rolling Eyes

Et pour finir : "la dernière phase de la nouvelle lune juste au-dessus de l'horizon encore éclairée par le soleil". Suspect Pfiou, en voilà du charabia. Ne pouvaient-ils pas simplement écrire "les éphémérides montrent un fin croissant lunaire juste au-dessus de l'horizon" ? :(joker):


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

9 Re: Les PAN A du Geipan. le 01.02.11 22:03

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Sète (34), le 27 juillet 2007
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/lan/etude_2007-07-01766.html

« 

SETE (34) 27.07.2007

Observé le
27/07/2007
Région
Languedoc Roussillon
Département
Hérault
Classe
A
Résumé
Observation de deux satellites simultanément.
Description détaillée
Le 27 juillet 2007 entre 23h30 et 0h 15, un témoin assis à la terrasse d'un café observe avec curiosité un point lumineux qui se déplace rapidement et à très haute altitude dans le ciel. Ce point vers le Sud a une trajectoire descendante. Discutant avec son amie, elle reprend son observation mais s'apperçoit que l'objet se trouve dans une direction opposée et dans une trajectoire montante. L'examen de la carte du ciel montre que, ce jour là vers minuit, la Station Spatiale Internationale disparaissait à l'horizon quelques secondes avant le lever du satellite météorologique NOAA 14 exactement au même endroit du ciel dans la direction de l' observation. Les trajectoires de ces deux satellites sont environ à 90°. L'ISS se levait à cette date du S-SO (204°) à 23h 45 pour se diriger vers le S-E. Le satellite météo NoAA-14 se levait exactement au même endroit (204°) à 0h03 pour se diriger à l'inverse vers le S-O. Il est donc évident que le témoin a vu successivement l'ISS puis NOAA 14, ce qui lui donné l'impression que le point lumineux changeait de direction.
Compte-rendu de l'enquête
Aucun.

 »

L'ISS qui tourne à l'envers !
La trajectoire de l'ISS visible en page 1 de la carte astro est tout simplement fausse ! On y voit une trajectoire Est-Ouest pour la Station Spatiale, ce qui est tout bonnement impossible, et en contradiction totale avec ce qui est dit dans la description détaillée. « L'ISS se levait à cette date du S-SO (204°) » : ben alors, pourquoi la voit-on s'y coucher, à ce fameux 204° ?
Les flèches de la trajectoire de l'ISS sont tout simplement à inverser. Wink

Mais si c'était la seule contradiction...

Une évidence pas si évidente
Si vous lisez bien le simple descriptif du cas, une belle contradiction doit vous sauter aux yeux, à quelques lignes d'intervalle.
Dans le résumé, nous pouvons lire que ce cas est une « observation de deux satellites simultanément ».
Vous serez d'accord avec moi que simultanément signifie « en même temps ». Mais alors, d'où le GEIPAN nous sort l'explication suivante : «  L'ISS se levait à cette date du S-SO (204°) à 23h 45 pour se diriger vers le S-E. Le satellite météo NoAA-14 se levait exactement au même endroit (204°) à 0h03 ». Il n'y a après tout qu'un bon quart d'heure de différence entre le passage de l'ISS et celui de NOAA 14...
Pourtant, l'observation, qui est très probablement celle de deux satellites s'étant croisés (un bon point pour le GEIPAN), est courte. Entre la fin du passage du premier objet et l'apparition du second, les deux témoins ont juste le temps d'échanger « une ou deux phrases ».

Autre problème d'horaire : l'heure indiquée sur la carte du passage de l'ISS est « 00:02:43 » le 28 juillet. Or, dans la description détaillée, le GEIPAN nous dit que l'ISS est passée à 23h45. Quelle est donc cette cagasse ?

NOAA 14, un satellite un peu particulier
Le deuxième satellite incriminé, NOAA 14, est un peu particulier, puisqu'il fait partie d'une classe un peu spéciale d'épaves orbitales : les flasheurs rapides.
Lancé le 30 décembre 1994 depuis Vandenberg en Californie, il s'agit d'un ancien satellite météorologique américain situé sur orbite polaire. Il est aussi appelé NOAA J. Son numéro NORAD est 23455 (puisque c'est le 23455ème objet repertorié sur l'orbite terrestre) et sa désignation internationale est 1994-089A (premier objet issu du 89ème lancement de l'année 1994).
Entré en opération le 10 avril 1995, il a été mis hors-service le 23 mai 2007, après douze ans de bons et loyaux services. Comme beaucoup de satellites hors d'usage, il s'est alors mis en rotation rapide sur lui-même, rejoignant la classe des flasheurs rapides.
Le BWGS (Belgian Working Group Satellites note ainsi que ce satellite possède une période de flash de 15,32 secondes le 5 août 2007. En clair, NOAA 14 faisait un tour sur lui-même toutes les 15 secondes au moment de l'observation de l'OVNI.
Pour voir les variations des cycles de flashs de NOAA 14 et d'autres flasheurs rapides, c'est ici : http://www.io.com/~mmccants/bwgs/program.txt (vous pouvez vérifier, NOAA 14 y est !).
Déjà d'une, on peut se demander pourquoi le témoin principal n'observe pas de variation d'éclat pour le second objet...

D'autre part, il est bon de rappeler que l'observation se fait en ville, par une nuit de presque Pleine Lune. Des conditions vraiment pas favorables à des observations astronomiques. Si l'hypothèse de l'ISS pour le premier objet apparaît juste (l'ISS est facilement repérable en ville, même avec un éclairage artificiel intense, comme j'ai pu en faire l'expérience à la sortie du concert d'Indochine au Stade de France le 26 juin 2010), l'hypothèse NOAA 14 pour le second objet me paraît incorrect.
C'est que j'ai déjà eu l'occasion de surveiller NOAA 14, puisque je traque à mes heures perdues les flasheurs rapides. Depuis mon ciel de campagne, il me faut... des jumelles pour voir ce fichu engin entre deux de ses flashs, des flashs qui sont à peine repérables à l'oeil nu, et d'une durée extrêmement brève (une seconde tout au plus).
Comment le témoin principal peut-il avoir son regard intrigué par la présence de NOAA 14 avec des conditions d'observations aussi mauvaises ?
L'identité du second satellite est plutôt à chercher parmi les satellites ou étages de fusée les plus remarquables de l'époque, assez brillants pour être vus depuis un ciel urbain. Me viennent à l'esprit UARS ou Okean O rocket, mais il y en a sûrement d'autres. Je n'ai malheureusement pas les horaires de passages de satellites pour Sète à la fin juillet 2007. Sad
La piste d'un flash Iridium est également à fouiller, et pourrait être cohérente avec l'observation, si tant est que le premier satellite est bel et bien l'ISS. La Station Spatiale avait d'après le GEIPAN une trajectoire Sud-Sud-Ouest / Sud-Est ce soir là. Les satellites Iridium sont sur orbite polaire, et donc avec une trajectoire grosso-modo perpendiculaire à celle de l'ISS. Or, d'après le témoin principal, le deuxième objet « serait « parti » vers le haut » et l'observation « n'a duré que quelques secondes ». Rajoutons que l'éclat d'un flash Iridium est assez remarquable pour être vu depuis un ciel urbain. Smile

Conclusion
Comme le note le GEIPAN, il s'agit très probablement de l'observation simultanée de deux satellites s'étant croisés dans le ciel. L'ISS est une bonne candidate, contrairement à NOAA 14, qui est plutôt « discret ». Pour le second phénomène, la piste d'un flash Iridium est à fouiller.
Enfin, pour plus de clarté, le GEIPAN ferait bien de rectifier sa trajectoire de l'ISS sur la carte astro.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

10 Re: Les PAN A du Geipan. le 07.02.11 16:12

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Collons (45), le 30 juin 1979

http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/cen/etude_1979-06-00635.html
"COLLONS (45) 1979
Observé le 30/06/1979
Région Centre
Département Loiret
Classe A
Résumé observation lointaine d'un tourbillon d'escarbilles provenant d'un feu de broussailles.
Description détaillée Le 30 juin 1979 vers 0h 30 des personnes, circulant sur une route de campagne, aperçoivent au loin un phénomène en forme de poire et de couleur rouge. Ils pensent alors à un engin jusqu'au moment où ils le voient se soulever et se déplacer vers eux. Apeurés les témoins vont partir avertir la gendarmerie. Les premières constations la nuit même ne permettent pas de trouver de traces. Le lendemain, les gendarmes en compagnie des témoins retournent sur les lieux et découvrent un foyer d'un diamètre de 1,60m. Les cendres sont encore chaudes. Aucune autre trace sur le sol ou dans la végétation et aucun autre témoignage ne sera recueilli sur le passage d'un engin. L'enquète démontrera que la veille des agriculteurs ont allumé un feu de broussailles. Les témoins ont certainement aperçu un tourbillon d'escarbilles provenant de ce foyer ce qui expliquerait la forme en poire ou goutte du phénomène ainsi que sa couleur rouge.
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
"

Tout d'abord, et pour reprendre une des répliques du méchant du film Rien à déclarer (actuellement à l'affiche) : "Il est où le U ???". Laughing
En effet, vous pouvez chercher par vous même, mais la commune de Collons... n'existe pas ! En revanche, on trouve bien dans le département du Loiret (45), une commune du nom de Coullons. C'est très certainement là que le cas se déroule. Wink

Les noms des communes et les numéros de route sont ici systématiquement caviardés, ce qui empêche de reconstituer le trajet des témoins. :(discuss): Ce qui est bien dommage, car j'ai trouvé une deuxième piste explicative. Si elle s'avérait exacte, l'hypothèse de GEPAN (en fait, de la gendarmerie, que le GEPAN a tout bonnement reprise... Rolling Eyes ) serait bonne à mettre au feu, sans jeu de mot aucun. Quoique... Wink :(MRDgreen):

Bref, les témoins décrivent tous un objet ayant en gros la forme d'une banane en position debout, posée sur la route, qui semble baisser en altitude et se déplacer sur la droite. L'un des témoins dit même qu'il a d'abord pensé à un croissant de Lune.
Ce qui n'est pas si bête, car la Lune était justement en croissant au moment de l'observation.

Mieux : elle était en train de se coucher lors de l'observation ! Shocked
Pour la commune de Coullons, la Lune, éclairée à 25,4%, se couchait le 30 juin 1979 à 0h35, à l'azimut 282,4° (Ouest-Nord-Ouest). Nous étions alors 5 jours et demie après la Nouvelle Lune.
De quoi expliquer la couleur rouge de l'objet et son aspect non éblouissant. Smile

Détail troublant (et en faveur de l'hypothèse Lune) : en page 9 du PV, nous apprenons que les témoins ont fait demi-tour pour aller prévenir aussitôt la gendarmerie de Coullons. Il est dit plus haut que la section de route où l'OVNI a été vu est droite. C'est exactement le cas de la D51, entre Coullons et Cerdon. En quittant Coullons, la D51 est droite, et pointe carrément... sur l'Ouest-Nord-Ouest. Very Happy

Autre détail en défaveur du feu de broussaille : les gendarmes ont découvert le foyer du feu de broussaille, de jour. Curieusement, lors de leur première venue sur les lieux de l'observation, près d'une heure seulement après cette dernière (1h20 du matin), ils ne voient rien. Comment se fait-il qu'ils ne remarquent pas le rougeoiement des braises, par nuit noire ("la nuit étant sombre, nous ne remarquons absolument rien, tant sur le sol, que dans les airs"). Logiquement, si l'hypothèse du feu de broussaille était bonne, ils auraient du voir au moins des braises.

Alors alors ? Lune ou feu de broussaille ? La localisation exacte des témoins pourraient permettre de le trancher.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

11 Re: Les PAN A du Geipan. le 11.02.11 11:04

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Messigny-et-Vantoux (21), le 19 juillet 2009
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/bou/etude_2009-07-02369.html
"MESSIGNY-ET-VANTOUX (21) 19.07.2009
Observé le 19/07/2009
Région Bourgogne
Département Côte-d'or
Classe A
Résumé
Observation du passage de l'ISS.
Description détaillée Le 19 juillet 2009 entre 23h et 23h15 un témoin observe le passageNO-SE d'une lumière blanche d'un éclat très important dans le ciel. Aucun bruit n'a été entendu lors du lent déplacement du phénomène. Aucune fumée ni trace au sol n'ont été constatées par le témoin. Cette personne a été témoin du passage de la station spatiale internationale ( ISS) particulièrement brillante (magnitude -3,3).
Compte-rendu de l'enquête Aucun.
"

J'ai déjà eu l'occasion de montrer sur le forum qu'il était très hasardeux de reconstituer les anciens passages de satellites avec le site Heavens-Above, dans la mesure où ce site ne tient compte que des derniers TLE dont il dispose. Voici un exemple d'application tardive, qui aurait pu avoir des conséquences sur l'identification de l'OVNI (car oui, il s'agissait bien de l'ISS Wink )

Regardez le document "Confirmation passage ISS.pdf" : http://www.cnes-geipan.fr/documents/MESSIGNY-ET-VANTOUX%20%2821%29%2019.07.2009%20%5BE-Cgei%20The%20T%20S,A%5D%20confirmation%20passage%20ISS-R.pdf
Le calcul a été fait le 31 août 2009 (cas mis en ligne le 4 septembre 2009), alors que le cas date du 19 juillet ! En un mois et demie de temps, l'ISS a eu sacrément le temps de bouger et d'ajuster son orbite pour ne pas dégringoler dans l'atmosphère (rappelons que si l'ISS n'était pas réhaussée régulièrement, elle retomberait dans l'atmosphère en seulement trois mois de temps ! - cf Ciel & Espace de septembre 2010).

Bref, le GEIPAN nous affiche un passage de l'ISS compris entre 22h58 et 23h05 le 19 juillet, a priori cohérent avec les horaires donnés par le témoin ("entre 23 heures et 23 heures 15"), mais pas avec ce qui a été observé ce soir-là.
Arrow http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t5119p375-observation-de-l-iss : en page 26, en date du 19 juillet 2009 à 17h03, le membre gst indique un passage de l'ISS entre 23h07 et 23h13 ce soir-là. C'est certes calculé pour Liège, en Belgique, et pas pour la Bourgogne, mais Messigny-et-Vantoux et Liège étant grosso modo sur le même méridien, on doit pouvoir s'attendre à retrouver les mêmes horaires. Pourquoi un décalage de 10 minutes ? Suspect
Arrow en page 3 du PV, nous pouvons voir une copie d'écran du logiciel Winstars, fourni par M. (...) de l'association (...) - merci le caviardage ! :(MRDgreen): - montrant un passage de l'ISS à 23h14. Encore une fois, nous avons ce décalage de 10 minutes.
Arrow L'horaire fourni par le témoin est certes imprécis ("entre 23 heures et 23 heures 15"), mais on peut estimer qu'il a vu son OVNI plus vers 23h15 que 23h00, car il dit avoir entendu un avion de ligne "quelques minutes plus tard", "à 23 heures 20, 23 heures 30".

Allez, comme je suis gentil, je vous fourni une copie d'écran de Calsky montrant les passages de l'ISS dans le ciel de Messigny-et-Vantoux (21), le soir du 19 juillet 2009 (à plus ou moins une minute près) :



De là, je me pose une question : combien de passages de satellites brillants pouvant expliquer des cas d'OVNI (ISS, gros étages de fusées, navette spatiale, etc) sont passés à la trappe du fait d'une utilisation tardive d'Heavens-Above par le GEIPAN ? :(joker):


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

12 Re: Les PAN A du Geipan. le 13.02.11 17:43

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ouessant (29), le 29 avril 2010
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/bre/etude_2010-04-02566.html
"OUESSANT (29) 29.04.2010
Observé le 29/04/2010
Région Bretagne
Département Finistère
Classe A
Résumé
Observation de Vénus.
Description détaillée Le 29 avril 2010 à 23h00, trois personnes au cours de leurs activités professionnelles de surveillance maritime observent le déplacement d'un phénomène lumineux dans le ciel. L’observation est effectuée face à la mer depuis la passerelle d’une tour dominant l’océan. Des photographies seront prises notamment à travers une lunette d'observation. La majorité des caractéristiques décrites du phénomène correspondent à celles connues d'un mouvement planétaire ( trajectoire, vitesse, durée) et d'une luminosité forte d'un point unique proche d'un éclairage artificiel comme la planète Vénus. L'étrangeté du phénomène observé est faible. La confirmation par trois témoins du la durée du phénomène , de sa description et trajectoire, de sa présence dans un secteur du ciel très précis donne une consistance très forte du cas. La vérification que la planète Vénus était dans la zone d'observation pendant toute la durée de l'observation est une hypothèse certaine et bien vérifiée.
Compte-rendu de l'enquête compte rendu GEIPAN.pdf
"

Le cas est correctement identifié, et chose extrêmement rare, nous avons un compte-rendu d'enquête non caviardé !!! Very Happy

Par contre, nous avons également un vrai festival du GEIPAN qui nous montre qu'il ne sait pas se servir des sites de prévisions de passages de satellites. Heureusement que la méprise ne relevait pas d'un objet artificiel en orbite autour de la Terre...

"L'hypothèse de la station spatiale, d'un satellite ou d'une rentrée atmosphérique n'est pas envisageable du fait de la durée de l'observation d'environ 45 mn". C'est très juste et on se demande pourquoi le ou les enquêteurs perdent leur temps à vérifier cette hypothèse. Bon, ce n'est pas trop grave, et on peut dire qu'ils vérifient toutes les pistes possibles. Sauf que...

Acte 1 !
Vous vous souvenez du grand responsable des repas ufologiques français qui calculait les passages de l'ISS pour Charleville-Mézières en prenant comme lieu de référence Paris ?
Et bien là, le GEIPAN réussit à faire pire ! cheers
Arrow http://www.cnes-geipan.fr/documents/OUESSANT%20%2829%29%2029.04.2010%20%5BE-A,Cgei%20Ast%20T,P%20S%5D%20satellites%20CalSky%2029avril2010.pdf
Chose rare, nous voyons ici l'utilisation de mon site chouchou, Calsky.com. Smile Si le cas relevait d'une méprise satellite, il aurait pu être bien identifié, sans que les calculs sont ici effectués pour Paris, alors que le cas se déroule à Ouessant ! :(MRDgreen):

Acte 2 !
Vient ensuite une vérification sur Heavens-Above qui, rappelons-le, ne permet pas de retrouver les anciens horaires de passage. Bon point pour le GEIPAN : la localisation est faite pour Ouessant (on se demande pourquoi ils ne l'ont pas fait avec Calsky...)
http://www.cnes-geipan.fr/documents/OUESSANT%20%2829%29%2029.04.2010%20%5BE-A,Cgei%20Ast%20T%20S%5D%20Passage%20ISS%20satellite.pdf

Bref, c'est bien, mais les calculs sont fait avec les éléments orbitaux... du 25 mai ! Ouaiiis, un mois de retard ! cheers
Le GEIPAN n'a d'ailleurs vraisemblablement tilté que l'horaire de disparion de l'ISS dans l'ombre de la Terre variait d'une bonne trentaine de secondes entre les deux sources utilisées.

Acte 3 !
Toujours avec Heavens-Above, le GEIPAN vérifie bien que la mission STS-132 (vol de la navette spatiale) n'est pas à l'origine de l'OVNI.
C'est bien, mais c'est idiot : http://fr.wikipedia.org/wiki/STS-132
En date du 29 avril (jour de l'observation), STS-132 attendait sagement sur son pas de tir en Floride, puisque la navette spatiale n'a été lancé que le 14 mai !
Pourquoi ont-ils commis cette bourde ?
Simplement parce que les vérifications sur Heavens-Above ont été faites le 25 mai.
Ce jour-là, en page d'accueil du site, il était possible d'avoir des prévisions de 10 jours pour 6 satellites : ISS, STS-132 (alors en vol, mais plus pour longtemps), X-37B (qu'on retrouve en page 3 du pdf, ce qui confirme mon hypothèse), mais également, et là, ça n'apparait pas, Genesis 1 et 2, ainsi qu'Envisat.
Si on regarde le site Heavens-Above aujourd'hui pour Ouessant :
http://www.heavens-above.com/?Loc=Ouessant&Lat=48.450&Lng=-5.083&Alt=26&TZ=CET
Les satellites mis à l'honneur sont l'ISS, NanoSail-D, Genesis 1 et 2, et Envisat.
STS-132 et le X-37B n'apparaissent plus, du simple fait qu'ils sont revenus sur Terre.

Et c'est là qu'apparait le fameux principe que j'avais expliqué dans un autre fil du forum : Heavens-Above calculent les passages uniquement en fonction des derniers éléments orbitaux dont il dispose. S'il conservait et prenait en compte les anciens TLE, les passages de STS-132 n'apparaitraient tout simplement pas !

Bref, heureusement pour le GEIPAN qu'il ne s'agissait pas d'une méprise avec un satellite, car il aurait pu se ridiculiser en annonçant le plus sérieusement du monde qu'il s'agissait d'une méprise avec la navette... lancée deux semaines plus tard ! :(MRDgreen):


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

13 Re: Les PAN A du Geipan. le 13.02.11 17:53

Patrice

avatar
Administration
Administration
Acte 1 !
Vous vous souvenez du grand responsable des repas ufologiques français qui calculait les passages de l'ISS pour Charleville-Mézières en prenant comme lieu de référence Paris ?

Malheureux ! Tu vas le faire revenir ! :(MRDgreen): (pas l'ISS).

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

14 Re: Les PAN A du Geipan. le 13.02.11 18:29

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ha, mais il peut revenir quand il veut ! Sceptic-Ovni est un forum ouvert. Smile
Et puis, si ma mémoire est bonne, lors de la dernière intervention du responsable suscité, ce dernier avait fait part qu'il avait de longues heures devant lui pour expliquer le crop-circle de Hesse, puisque coincé chez lui à cause de la neige (nous étions fin décembre). Bizarrement, après la volée de bois vert qui avait suivi aussitôt sa démonstration foireuse de l'ISS à Charleville, notre ami est devenu bizarrement muet.
Ou alors, c'est parce que la neige a fondu très vite, en pleine nuit. Smile

Comment ça, je suis mesquin ? tongue


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

15 Re: Les PAN A du Geipan. le 26.07.11 22:43

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Retour sur le cas de Sète (34), le 27 juillet 2007, déjà vu au post n°9 de ce fil.
Le côté "simultané" de deux observations de satellites séparées d'un quart d'heure me paraissait déjà louche, mais en fait, c'est encore pire que ça ! Laughing
L'ISS passait bien plus tôt que le GEIPAN l'a dit !
En utilisant ces TLE :
1 25544U 98067A 07208.88283565 .00004698 00000-0 33750-4 0 6594
2 25544 051.6337 253.5505 0009145 171.1145 184.2444 15.75940606497191

Cela nous donne un passage de l'ISS à Sète aux alentours de 23h23, et non 23h45 !


A la même heure, NOAA 14 (TLE utilisé : 1 23455U 94089A 07208.77483204 -.00000247 +00000-0 -10682-3 0 07253
2 23455 098.9879 275.1730 0009155 351.3385 008.7610 14.13721985648375 ) se balade au large de la Nouvelle-Zélande...:lol :


En revanche, l'horaire donné par le GEIPAN pour le passage de NOAA 14 est correct. Vers 0h10, il est présent dans le ciel de Sète :


Bref, du coup, l'intervalle entre les passages de ces satellites est maintenant de plus d'une demi-heure ! Pour la simultanéité, on repassera...

Pour des raisons de visibilité déjà expliquées, NOAA 14 ne constituait déjà pas un bon candidat. Pour le second satellite, il faudra donc chercher parmi les satellites et autres étages de fusée sur orbite polaire relativement brillants. Malheureusement, ce ne sont pas les candidats qui manquent.
En revanche, la piste de l'ISS pour le premier satellite est très probable.Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

16 Re: Les PAN A du Geipan. le 17.09.11 18:06

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dormans (51), le 19 novembre 2009
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2009-11-02492
"DORMANS (51) 19.11.2009
Observé le : 19-11-2009
Région : Champagne-Ardenne
Département : Marne
Classe : A
Résumé : Observations du passage de l'ISS.
Description : Le 19 novembre 2009 vers 17h35 plusieurs personnes observent le passage O-E dans le ciel d'un objet qui les intrigue. Une lumière vive de couleur blanche se déplace lentement selon une trajectoire rectiligne. L'observation dure de 4 à 10 minutes selon les témoins.
Ces personnes comme d'autres témoins ont observé le passage de l'ISS.
Un film a été réalisé par un autre témoin : (Geipan.mp4)
Compte-rendu : Aucun.
retour
"

Totalement d'accord avec l'explication. Very Happy
Parmi "les autres témoins" évoqués dans la description, nous pouvons lire dans le PV que "selon un article du journal "L'UNION", un évènement similaire a été observé le même jour à 17 heures 34 entre RUMIGNY et SIGNY-L'ABBAYE"
Il s'agit bien évidemment du cas de Logny-Bogny. Si vous voulez plus de détails sur ce cas (méprise ISS), je ne peux que vous inviter à lire mon dossier Des OVNI comme s'il en pleuvait !, et en particulier le chapitre ISS : Identifiable Station Spatiale (pages 184 à 194). 8)

(j'espère que les administrateurs ne m'en voudront pas de cette petite auto-promotion Wink )


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

17 Re: Les PAN A du Geipan. le 09.07.12 20:04

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Tiens tiens tiens... Smile
Le GEIPAN vient de mettre à jour sa base de données, avec 4 nouveaux cas, et quelques mises à jour.
Parmi celles ci : Menton (06), le 10 avril 2010
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2010-04-02831
"MENTON (06) 10.04.2010
Observé le : 10-04-2010
Région : Provence Alpes Cote d'azur
Département : Alpes-Maritimes
Classe : A
Résumé : Observation du déplacement d'une sphère blanche /jaune lumineuse dans le ciel : passage de l'ISS.
Description : Un témoin rapporte le 15 novembre 2011,une observation faite le 10 avril 2010 à 6h23 du passage d'une sphère lumineuse blanche /jaune au-dessus de la résidence voisine. Au bout de 5 secondes, le témoin constate que la sphère se déplace lentement et de façon rectiligne vers une autre résidence avant de disparaître rapidement en s'élevant sans bruit dans le ciel.
La description du témoin fait penser à un avion vu de face, avec son projecteur de piste allumé, mais l'objet observé était silencieux et le témoin, qui a l'habitude de regarder le ciel à cette heure du jour, n'a pas reconnu un avion.
Ce cas avait été classé C par manque d'informations.
Suite au signalement d'un internaute qui a proposé l'hypothèse d'un passage de l’ISS, le GEIPAN a confirmé cette hypothèse : la station internationale ISS passait exactement sur cette trajectoire à cette heure là ( voir dans les éléments d'enquête, la copie écran Calsky).
Le dossier est classé "A" : observation de l'ISS.

Compte-rendu : Aucun.
"

Un ex PAN C qui devient PAN A, ça ne vous rappelle rien ?
Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1539p315-les-pan-c-du-geipan#57414

Je me demande bien qui est ce mystérieux internaute ! Laughing 8)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

18 Re: Les PAN A du Geipan. le 10.07.12 6:57

Patrice

avatar
Administration
Administration
Un ex PAN C qui devient PAN A

C'est un bon signe de la part du Geipan. C'est ainsi qu'il faut travailler, en reconnaissant les erreurs. Quand à connaitre l'identité de l'internaute, certainement un pseudo-sceptique... :(MRDgreen):

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

19 Re: Les PAN A du Geipan. le 10.07.12 11:52

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Mon pseudo sur le forum n'est pas "sceptique" ! Wink Laughing


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

20 Re: Les PAN A du Geipan. le 10.07.12 12:27

Patrice

avatar
Administration
Administration
Ah bon ? C'est de toi donc ? :(MRDgreen):

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

21 Re: Les PAN A du Geipan. le 10.07.12 13:11

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Hé oui ! D'ailleurs, je remercie au passage Xavier Passot d'avoir pris en compte ma petite analyse et d'avoir revérifié le cas. Very Happy
A noter que le document "élément d'enquête" ( http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/MENTON__06__10.04.2010__E-Cgei_Cm_Atm_T_S__elements_enquete.pdf ) n'est autre que la capture d'écran que j'avais réalisé. 8)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

22 Re: Les PAN A du Geipan. le 12.09.12 13:45

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Annecy (74), le 3 décembre 2002
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2002-12-01601
"ANNECY (74) 03.12.2002
Observé le : 03-12-2002
Région : Rhône Alpes
Département : Savoie (Haute)
Classe : C
Résumé : Observation de 2 points lumineux de forme allongée se déplaçant en ligne droite sans aucun bruit : passage de l' ISS.
Description : Le 3 décembre 2002 à 18 heures, observation par 2 témoins dans le ciel de 2 points lumineux de forme allongée se déplaçant en ligne droite sans aucun bruit. L'observation a duré 5 minutes environ.
Les deux points lumineux observés par le témoin correspondent à la station internationale ISS (objet 25544) précédée de peu par la navette spatiale STS113 qui s'était désamarrée de la station la veille, avant de rentrer sur terre le 7/12. (Voir en annexe les traces de ces objets reportées au sol entre 17h55 et 18h05).
Ce cas est classé "A" comme phénomène parfaitement identifié.
Compte-rendu : Aucun.
"

Bon, il y a une petite erreur de classification sur le site du GEIPAN, le cas est bien classé PAN A, et non PAN C (section où il apparaît dans la base de données).
En fait, c'est un ancien PAN C, investigué sur Sceptic-Ovni il y a quelques mois !
Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1539p270-les-pan-c-du-geipan#50568

cheers


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

23 Re: Les PAN A du Geipan. le 05.10.12 17:14

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Nouvelle mise à jour de la base de données du GEIPAN.
Trois bonnes surprises concernent le forum Ufo Scepticisme, dont deux PAN A (et un PAN B, à lire dans la rubrique idoine)

- Gimont (32), le 18 août 2007
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2007-08-01805
Précédemment classé PAN C ( Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1539p330-les-pan-c-du-geipan#60118 )

- Mordelles (35), le 3 juin 2010
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=2010-06-02599
Egalement précédemment classé PAN C ( Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t1539p300-les-pan-c-du-geipan#57116 )

Merci M. Passot ! Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

24 Re: Les PAN A du Geipan. le 29.10.12 19:29

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Tiens, on dirait que le travail effectué dans Les OVNI du CNES commence à être pris en compte... Smile
En effet, le cas de Nort-sur-Erdre (44), alias "Joe le Taxi", du 7 septembre 1987 vient d'être reclassé PAN A !
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1987-09-01110


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

25 Re: Les PAN A du Geipan. le 29.10.12 19:46

Invité


Invité
Smile

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum