UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » MEPRISES » Villembray (60) Méprise Soleil.

Villembray (60) Méprise Soleil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
VILLEMBRAY (60)
27 février 1970 – 18h15

P Seray

Les méprises avec notre astre tutélaire ne semblent pas si fréquente. Il est vrai qu'un coucher ou lever de soleil, si cela est merveilleux, offre peu de possibilités aux méprises dites ufologiques. Il existe cependant quelques circonstances particulières où la non reconnaissance de l'occurrence peu engendrer une confusion. C'est le cas de Thorigny (77) que le CNEGU (1) a publié dans son organe d'expression "Les Mystères de l'Est" n° 10.
C'est en fouillant mes propres archives et dossiers ufologiques que j'ai retrouvé une lettre d'un témoin et un dessin qui avait en son temps alerté mon sens critique que je me suis dis qu'une telle méprise était certaine dans ce cas là. A l'époque j'avais simplement annoté "Soleil se couchant" à la simple vue du dessin.
Mais avais-je alors raison sur l'exégèse probable d'alors et surtout sur la simple vue d'un croquis ? Il n'était guère aisé en ce temps là de vérifier facilement ce type de possibilité, que ce soit pour la lune, Vénus ou même le soleil. Avec Stellarium, aujourd'hui, le moindre quidam, peu ou prou, intéressé par la chose ovniesque , conclut avec certitude en quelques secondes.

LE CAS :

Notre témoin, Lisette M… était alors institutrice à l'école de Senantes (60), un petit village proche de Villembray (env. 3 km).
Ce vendredi 27 février 1970, alors qu'il était environ 18h15 elle revenait de Grillon en compagnie de Madame T… et rentrait alors sur Villembray via Senantes.
C'est sa compagne qui observa en premier lieu l'étrange phénomène et ce depuis quelques petites minutes. La raison de son silence d'alors était que Madame T… ne désirait point troubler le conducteur, c'est-à-dire Mlle M…
Alors que le véhicule arrive à un carrefour, tournant vers la droite (voir plan joint), Mlle M… se trouve face à face avec l'étrange lueur. Le phénomène évoluait dans les cieux, au sommet d'une côte alors que la voiture grimpait la route.
Surprise par ce qu'elle voit alors, elle lève le pied afin de mieux observer l'apparition lumineuse face à elle.

Instantanément, notre témoin principal se dit : "Tiens le Soleil ?"
Sur ce à quoi sa compagne de route lui rétorque illico "Mais non, regardez mieux, ce n'est pas cela…" (2)
Elle décrit ainsi la chose surprenante : " En fixant mieux, j'ai vu une forme incandescente se mouvoir. Elle était rouge sans aucun rayonnement, au dessus de nous à 1500 m environ, mais nous nous rapprochions petit à petit".
Pour mieux décrire les mouvements ou plutôt transformations de l'objet ainsi vu, Mlle M… exécute un dessin en plusieurs phases (voir ci-dessous).



Uploaded with ImageShack.us

La masse entrevue pouvait avoir la taille d'un petit ballon montgolfière, dont les bords étaient cachés par la brume.
Cette "chose" se mit alors à tourner sur elle-même tout en se déplaçant vers la droite, légèrement, mais vite !
Ensuite elle se transforma, se déformant, s'allongeant. A ce moment, Mlle M… crut même apercevoir comme deux lumières blanches à certaines extrémités de l'objet toujours se mouvant.
Puis en quelques secondes cette curieuse masse rouge s'estompa, donnant même l'impression de s'éloigner tout en se cachant. D'un coup il n'y eut plus rien.
L'ensemble ayant une durée estimée entre 3 ou 4 minutes.



Uploaded with ImageShack.us

ALORS ?

Alors cela crève les yeux dirions-nous. Mais pour acquis de conscience, nous avons vérifié notre impression première à l'aide de Stellarium.
Le plan reproduit plus haut nous indique que les témoins observent le dit phénomène vers (l'Ouest-Sud-Ouest) et notre logiciel astro nous indique que le soleil se trouvait bien à l’azimut 255° et hauteur angulaire de moins d’un degré (1°) ! Donc là notre Soleil est quasi couché et pour 3 ou 4 minutes d’observation…

Et bien Stellarium commet une petite bourde, car le Soleil n'était pas encore couché. Mais presque ! Voyons avec un autre logiciel (Calsky) pour comparaison :
Coucher théorique à 18h31.




Uploaded with ImageShack.us


Pour la position :
Altitude: 1.7258° Azimuth: 255.0585° Direction: West-Southwest WSW
Astrometric: R.A. 22h 42m 49.4s Dec. - 8° 09' 17.8" (J2000)
Astrometric: X = +0.9254541 AU Y = -0.3239824 AU Z = -0.1405089 AU (J2000)
Apparent: R.A. 22h 41m 16.2s Dec. - 8° 18' 42.6"

Apparent Distance: 0.9905416 AU = 148182908 km
Apparent Distance: 0.9905416 AU = 148182908 km
Parallactic angle: -39.56°
Coordinates including refraction
Altitude: 2.02° Azimuth: 255.06° Direction: West-Southwest WSW
Apparent: R.A. 22h 42m 01s Dec. - 8° 05' 03"

Nous avons bel et bien affaire au Soleil couchant (et vu au travers de la brume !).

En conséquence Mlle M… avait parfaitement raison en s'exclamant "Oh, le soleil" et notre impression, juste à la vue du croquis, était fort juste. Voici donc une méprise peu courante, mais ne souffrant pas de contestation possible.
Le soleil, astre du jour, a frappé involontairement et il est certain que sans Madame T…, Lisette n'en aurait jamais fait cas.

P Seray
(Merci à Alexandre Thibaut pour les vérifications astro).








(1) – MDE n° 10 pages 35 à 41. Article de P Seray
(2) - Faut dire que Madame T… est récidiviste en la matière. Dans le secteur tout le monde sait que des "soucoupes", son mari en a vu à deux reprises. Nous devons même préciser l'ascendant que cette personne a sur les autres en la matière…


Le cas de Thorigny (77) ici : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/meprises-f2/thorigny-77-sujet-de-marius-t138.htm

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Pour cette date, lieu et heure, j'ai un coucher théorique complet du soleil vers 18h25m30s. Marius, tu dis 3 à 4 minutes après 18h15.

Oncle Dom dit que Stellarium ne se plante pas, c'est juste qu'on sait pas s'en servir. Alors, Bob, Oncle Dom, peut-on faire confiance à Stellarium encore? scratch


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:Pour cette date, lieu et heure, j'ai un coucher théorique complet du soleil vers 18h25m30s. Marius, tu dis 3 à 4 minutes après 18h15.

Oncle Dom dit que Stellarium ne se plante pas, c'est juste qu'on sait pas s'en servir. Alors, Bob, Oncle Dom, peut-on faire confiance à Stellarium encore? scratch
Je me demande d'ou sortent ces 18H 31 mn scratch
Voici mes résultats (incluant CALSKY que je n'ai pas vérifié)
avec STELLARIUM (pour Beauvais)
az = 255.03° ha = 1.58° coucher à 18H 25
avec CALSKY
az = 255.06° ha = 2.02° coucher à 18H 31?
avec PLANETAR
az = 255.04° ha = 2.04° coucher à 18H 26
Je précise que PLANETAR est un logiciel en BASICON, que j'ai fait il y a bien 25 ans (le BASICON aussi, d'ailleurs)

Donc pour moi, le soleil se couchait entre 18H 25 et 18H 26, et à 18H 15 il était à un peu plus de 2° de hauteur, à cause de la réfraction, dont Stellarium ne tient pas compte (faudrait voir dans la config)
Il faut aussi tenir compte de la hauteur de l'horizon, à cause de la pente de la route
A part ça, l'identification est impec, et ça confirmerait plutöt qu'il faut bien connaitre Stellarium

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
En fait, si on regarde les résultats de Calsky, il y a une ligne qui fait apparaitre un détail important : "Coordinates including refraction"
Et oui, on a parfois tendance à l'oublier, mais la réfraction atmosphérique déforme l'image du Soleil à son coucher ou son lever. Et non seulement elle déforme l'image, mais peut parfois retarder le coucher du Soleil de quelques minutes, puisque celui-ci apparait plus haut qu'il ne l'est en réalité !
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9fraction_atmosph%C3%A9rique

Cependant, la réfraction atmosphérique dépend de quelques facteurs (pression et température). Le calcul de la réfraction donné par Calsky n'est donc pas à 100% exact, mais donne une bonne idée de celle-ci. Wink
C'est ce genre de petit détail que j'apprécie sur Calsky. Sa section "satellites" est d'ailleurs bien complète qu'Heavens-Above, et ce site a la bonne idée de conserver pendant deux ans les anciens horaires de passages de satellites. Un outil redoutable pour l'ufologie ! Smile

Les logiciels comme Stellarium prennent-ils en compte cette réfraction ?
(ceci n'enlève en rien à l'excellente qualité de Stellarium)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Les logiciels comme Stellarium prennent-ils en compte cette réfraction ?
(ceci n'enlève en rien à l'excellente qualité de Stellarium)
J'ai bien cherché: il n'y a pas d'option pour la réfraction, qui n'est pas prise en compte. Cela permet à Stellarium de passer directement d'une vue avec paysage, à une vue sans paysage, comme dans l'espace. Dans le cas général, ce n'est pas génant
Le problème est pour le lever et coucher des astres, ou seule l'heure théorique est donnée
Pour nous ufologues, il faut donc utiliser un autre logiciel quand le soleil est à raz de l'horizon
Mais aucun logiciel ne peut calculer la réfraction exacte, on doit se contenter d'une réfraction moyenne. PLANETAR utilise une approximation polynomiale comme argument d'une tangente. Ca suffit en pratique, pour les observations à l'oeil nu

http://oncle-dom.fr/index.htm

Sénéchal

avatar
Bonsoir,

Il y a un article de Wikipedia au sujet de la réfraction atmospérique: http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9fraction_atmosph%C3%A9rique

Cet article donne 34' comme valeur moyenne de réfraction à l'horizon, ce à quoi il faut ajouter la moitié du diamètre du Soleil (soit 16') pour connaître l'heure de sa disparition totale. 34' + 16' = 50'

Selon Stellarium (le miens est en version 0.10.2), à Beauvais le 27 février 1970 à 18h15, le Soleil était a 1°36' + environ 34', soit 2°10 au dessus de l'horizon, réfraction comprise. Il a atteint -50' (disparition totale avec un horizon théorique qu'on ne rencontre qu'au bord de la mer) à 18h30 et des poussières (d'étoile ?).

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Merci OD, merci Sénéchal.
Mon stellarium est ancienne version (la nouvelle ne fonctionne pas ! hic) Crying or Very sad
Quoiqu'il en soit l'exégèse est bien là.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum