UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L’affaire d'Orly, 17 février 1956

L’affaire d'Orly, 17 février 1956

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Invité


Invité
lu sur http://rr0.org/data/1/9/6/3/05/Michel_OuiIlYAUnProblemeSoucoupeVolantes_Planete/index.html


Dans la nuit du 17 au 18 février 1956 à 23:00, apparaissait sur le radar d'Orly une tache correspondant à un objet d'une taille 2 fois supérieure à celle des plus grands appareils alors en service. Aucun avion n'étant signalé dans la région, les techniciens se bornèrent d'abord à suivre les évolutions de l’objet supposé, évolutions fantastiques, puisque les vitesses variaient du sur-place le plus rigoureux à 2500 km/h (notons, au passage, que, d'après une étude américaine que je citerai tout à l’heure et qui fait autorité, cette vitesse exclut déjà l’hypothèse de l’inversion de température).

Mais voici qu'un DC-3 de la ligne de Londres apparaît dans le champ de l’appareil. L’objet inconnu, qui à ce moment était stationnaire, est vu sur l’écran démarrant à une vitesse foudroyante et fonçant vers le DC-3. La tour d'Orly appelle alors ce dernier pour lui demander s'il ne voit rien.

- Je vois une lumière rouge clignotante qui se dirige vers moi apparemment à très grande vitesse, répond le pilote.

- Quelle position attribuez-vous à cette lumière ?

- La verticale des Mureaux.

C'était la position repérée au radar. Le pilote du DC-3 dut changer de cap pour éviter une collision qui lui semblait imminente, puis l’objet disparut à ses yeux.

- Je ne vois plus rien. Avez-vous perdu le contact?

- Non, répond la tour de contrôle. L’objet semble être du côté du Bourget.

En effet, le pilote, en se tournant de ce côté, aperçoit de nouveau non seulement la mystérieuse lumière clignotante, mais bien l’objet lui-même, énorme et noir sur le fond du ciel.

Ce manège dura 3 h consécutives. Au dire des enquêteurs de l’aviation civile, les pilotes des divers appareils qui atterrirent cette nuit-là à Orly après avoir vu la lumière clignotante, et parfois l’objet, manœuvrer autour d'eux à des vitesses folles, étaient blêmes de peur. Mais ce n'est pas tout :

  1. l’objet "connaissait" l’existence et la position des radio-balises. II se déplaçait fréquemment de l’une à l’autre à des vitesses atteignant 3600 km/h.
  2. Il "connaissait" l’existence et les limites du radar. Quand aucun avion n'était en vue, il sortait du champ du radar par la verticale, et n'y rentrait que pour foncer vers l’avion en train d'approcher.
  3. Et voici le plus fantastique. A un moment, pour en avoir le cœur net, les opérateurs appelèrent le radar du Bourget :

- Avez-vous la même réception que nous ?

Aussitôt, le radar d'Orly fut brouillé par une puissante interférence. Pour échapper au brouillage, les opérateurs d'Orly changèrent de fréquence. Plus de brouillage pendant quelques secondes, au cours desquelles l’objet redevint parfaitement visible sur l’écran. Après quoi le brouillage reprit sur la nouvelle fréquence : tout se passait comme si l’objet, ayant intercepté et compris la conversation entre Orly et Le Bourget, avait jugé importun le repérage radar et l’avait brouillé, et ceci de fréquence en fréquence, car radar et brouillage ne cessèrent à partir de ce moment de se poursuivre ! Cette interprétation, il faut le souligner, je la tiens des techniciens de l’aéronautique qui enquêtèrent ensuite sur l'incident. Détail : le radar du Bourget, en dérangement, ne fonctionnait pas cette nuit-là.

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et bien, c'est pas du tout neuf cette affaire ! Smile

Je vois en effet, en début de page dans le lien donné, que ce texte est extrait de Planète n°10, de mai-juin 1963.
Méfiance donc quant aux conclusions visibles dans cet extrait : les connaissances scientifiques ont pu évoluer depuis.

En effet, je prend pour exemple ce qu'on peut lire dans l'un des premiers chapitres du lien :
"Les enseignements de l’astronomie
Sur le point qui nous intéresse, cette science nous donne les précisions suivantes:

La Terre, où est apparue la seule vie que nous connaissions directement, est une des 9 planètes du Soleil.

Nous ne savons pas si la vie existe sur les 8 autres, sauf en ce qui concerne Mars, où les analyses spectrophotométriques de l’Américain William Sinton au Mont-Palomar ont prouvé, en 1958 et 1960, la nature organique des taches sombres variant au sol avec les saisons martiennes ; conjuguées avec les résultats polarimétriques du Français Audoin Dollfus sur les mêmes taches sombres, les analyses de Sinton ont pour la 1ère fois dans l’histoire donné la preuve d'une vie extra-terrestre. En effet, les plages sombres de Mars présentent un ensemble de caractères appartenant à la vie et à elle seule : leur nature chimique est organique, elles se régénèrent au printemps, elles poussent au-dessus du sol, et leur évolution saisonnière est en rapport avec la présence de l’eau. Le système solaire comporte donc au moins 2 planètes vivantes : la Terre et Mars.
"
Arrow depuis la déclassification de Pluton en août 2006, le Système solaire ne compte que 8 planètes (détail mineur par rapport à la suite)
Arrow Ha, le doux temps où l'on pensait que les modifications d'albedo de la surface martienne correspondait à la pousse et à la mort de végétaux extraterrestres... Rolling Eyes Si l'hypothèse pouvait encore être plausible en 1963, on sait depuis qu'elle est totalement fausse : les variations de couleurs à la surface de Mars sont dues à des tempêtes de poussières, parfois à l'échelle globale, et sans équivalent sur Terre.
Arrow Profitons-en pour rendre un hommage au grand Audouin Dollfus. Après George Charpak le 29 septembre, un très grand monsieur nous a quitté le 1er octobre. Sad Sad Sad Spécialiste du Système solaire, il a, avec son père, battu plusieurs records mondiaux en ballon, en profitant pour réaliser des observations de Mars (nous étions avant l'ère spatiale). Parmi ses découvertes : la détermination de la nature du sol de Mars en 1955, la découverte de Janus (une lune de Saturne) en 1966, et l'anneau E de Saturne en 1979.


La suite n'est pas mieux...
"D'autre part, le Soleil n'est qu'une étoile parmi les 200 milliards d'étoiles environ que compte notre galaxie. Il appartient à la classe spectrale G, relativement nombreuse (au moins plusieurs milliards dans notre seule galaxie). C'est une étoile à rotation lente, et nous savons maintenant que toutes les étoiles à rotation lente (1 sur 10 certainement, et peut-être 1 sur 4) ont des planètes."
Mmmh, comment pouvait-on savoir en 1963 (et de manière affirmative) que certaines étoiles possédent des planètes, alors que la première exoplanète n'a été détecté qu'en 1995 ? Suspect

"D'autres, comme le Soleil, ont un âge moyen (environ 8 ou 10 milliards d'années). D'autres enfin, surtout dans les amas globulaires, sont très vieilles : jusqu’à 20 et même 35 milliards d'années."
Ha ouais, quand même... Sachant qu'on donne à l'Univers un âge de 13,7 milliards d'années, à +/- 0,2 milliard d'années, cela voudrait-il dire que les amas globulaires sont plus vieux que l'Univers (un peu comme La Créature du Lac Gris :(MRDgreen): ?)
Encore une donnée peut-être plausible en 1963, mais plus maintenant.

Bref, quand je vois en introduction de l'affaire d'Orly ces quelques erreurs d'époque, je ne peux que vous conseiller de vous méfier des conclusions données dans cette affaire. Wink


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

nablator

avatar
Administration
Administration
House a écrit:
tout se passait comme si l’objet, ayant intercepté et compris la conversation entre Orly et Le Bourget,
Pourquoi envisager des hypothèses simples alors qu'on peut directement sauter à la plus bizarre ?

Détecter les caractéristiques des ondes émises par un radar pour émettre en conséquence ne pose aucun problème, il n'y a pas besoin "d'intercepter les conversations". Des systèmes de détection et brouillage radar par des avions militaires (guerre électronique) ont justement été développés dans ces années là. Quelle coïncidence...

On remarquera qu'ils n'étaient pas très bons les zitis, ils ne pouvaient même pas brouiller une autre fréquence instantanément, il leur fallait du temps pour s'adapter à un changement. Pas très moderne tout ça. "Tout se passait comme si" (moi aussi je peux le dire) ils bossaient avec des oscilloscopes et devaient tourner des rhéostats manuellement.

C'est comme pour l'affaire du RB-47 en 1957. Des émissions identiques à celles des radars de surface, ça ne peut pas être humain, non... Pas possible...

clown

http://nabbed.unblog.fr/

nablator

avatar
Administration
Administration
Le développement des radars et des contre-mesures électroniques est un jeu qui produit des "fantômes". Même sans ECM, il y a moyen. Dès 1945 il y avait des contre-mesures mécaniques. Les ECM sont devenues standard sur les bombardiers les plus avancés depuis le début des années 50, et ont été de plus en plus sophistiquées.

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
En ce qui concerne les classifications des planètes je trouve l'argument un peu vaseux, cela veux dire qu'avant 2006 c'est une époque arriérée ? Il ne s'agit là que d'un changement de définition des planètes.

En ce qui concerne la vie sur Mars, bien que l'on ait avancé dans la connaissance, l'hypothèse est toujours d'actualité.

J'ai l'impression que vous souhaitez démontrer que le cas de l'affaire d'Orly ne vaut pas la peine d'être étudié puisqu'il appartient à une époque plongée dans l'obscurantisme le plus total ... ? C'est le genre de réflexion qui me conforte dans ma signature (cf ...) ou bien il faut rajouter un AMHA


En ce qui concerne l'âge de l'univers en effet c'est complètement à côté Shocked




Nablator, je note que la phrase commence par "tout se passait comme si", ce qui est une image pour faire comprendre, je pense, la stupéfaction qu'on pu ressentir les personnes étant témoins de ce fait. Je ne sais d'ailleurs pas si d'autres hypothèses plus communes ont été invalidées avant de supposer cela .... donc votre hypothèse est que c'est un engin terrestre en test d'un système de brouillage ? Et que les déplacements foudroyants sont dus à ce système créant un signal "fantôme" sur le radar ?


je note cette phrase qui serait donc fausse ?

"les pilotes des divers appareils qui atterrirent cette nuit-là à Orly après avoir vu la lumière clignotante, et parfois l’objet, manœuvrer autour d'eux à des vitesses folles, étaient blêmes de peur."




nablator

avatar
Administration
Administration
Voilà. Je ne sais pas si c'était le système de brouillage qui était testé. Plutôt la réaction des contrôleurs aériens. Il y a deux aspects, brouillage et simulation d'échos radar. Les deux existaient en 1956, et pour le second c'était tout neuf (comme par hasard). Je vous laisse chercher de la documentation là dessus.

Pour la citation je demande à voir la source. Elle me parait assez déformée par rapport aux déclarations.

http://nabbed.unblog.fr/

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Houla ! Ne conclue pas trop vite en disant que cette affaire ne valait pas d'être étudié.
Je ne faisais que souligner le fait qu'en introduction du cas, nous avons droit à un exposé de théories scientifiques, plausibles à l'époque, mais complètement fausses actuellement.

De là, je ne fais que souligner le fait qu'il ne faut pas prendre les conclusions de cette affaire pour argent content. Exemple : il est dit que ce ne peut pas être une inversion de température. Certes, mais peut-être que depuis 1963, de nouvelles techniques ont permis de découvrir des types d'interférences radar qu'on ne pensait pas possibles à l'époque. Je dis bien peut-être, car je n'y connais rien en radar. Mon truc, c'est plus la planétologie, et j'ai repéré quelques "perles" (à qui je ne jette pas la pierre, car ces théories étaient valables à l'époque). Si on avancé depuis en planétologie, pourquoi n'en serait-il pas de même avec les radars ? Wink

En ce qui concerne les classifications des planètes je trouve l'argument un peu vaseux, cela veux dire qu'avant 2006 c'est une époque arriérée ? Il ne s'agit là que d'un changement de définition des planètes.
Encore une fois, merci de ne pas conclure faussement par rapport à ce que j'ai dit. Où ai-je insinué qu'avant 2006 c'était une époque arriérée ? :(joker):
Argument certes "vaseux", mais j'ai bien précisé que ce n'était qu'un détail mineur. Wink

En ce qui concerne la vie sur Mars, bien que l'on ait avancé dans la connaissance, l'hypothèse est toujours d'actualité
Toujours d'actualité certes, mais on est en aujourd'hui a essayé de savoir s'il y a eu par le passé (ou peut-être encore maintenant) d'éventuelles bactéries sur Mars (cf le prochain rover martien, Curiosity, qui sera lancé vers la planète rouge dans un an).
Exit donc les plantes martiennes dont on était si sûr de leur existence dans le texte, avec moults détails sur leur mode de vie. What a Face

En ce qui concerne l'âge de l'univers en effet c'est complètement à côté
Ha, tu vois ! C'est ce que je disais : en introduction de l'affaire d'Orly (entre autres), nous avons droit à un exposé des théories d'époque, dont certaines se sont avérées fausses depuis.
Peut-être, et je dis bien peut-être, en est-il de même pour les conclusions ou arguments de cette affaire. Wink


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
C'est gonflant pour moi de voir réapparaître ces cas explicables ou douteux qui ont fait l'objet de X discussions sur diverses listes ufo depuis les années 90 (internet).
Et tous les arguments et infos que j'avais sur ces cas ont disparus avec ces listes/forums non archivés...

De mémoire, voir s'il n'y a pas une histoire de radar en panne, maintenance ou en essai => interférences sur celui d'Orly.
Voir aussi l'influence du mouvement des avions présents (sur le radar) avec celui des (faux) echos. Il me semble qu'il y avait un lien (pb inversion météo?), toujours de mémoire...

Ces vieux cas radars me font rigoler quand on pense que les radars des F16 et pilotes des années 90 ont eux aussi été bernés par des faux échos en belgique. Alors dans les années 50 ...
Voir aussi cas de Castanet (31) avec détection radar dans les années 2000 sur site GEIPAN , cité dans "ovni un défi à la science". :(MRDgreen):

Bref House, cherche des sources sur l'affaire et recoupe les (lire le bouquin de Thouanel qui en parle avec schéma radar évolutif). J'ai peut-être un dossier archivé là-dessus , verrai si j'ai un temps.
Vraiment Orly c'est pas un cas radar à crier à l'inconnu ni aux zitis.






NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Pour retrouver de vieux trucs sur internet voir ici :
http://www.archive.org/web/web.php


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

nablator

avatar
Administration
Administration
NEMROD34 a écrit:Pour retrouver de vieux trucs sur internet voir ici :
http://www.archive.org/web/web.php
Et si on ne se rappelle pas l'URL ?

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
no problemo bob, je ne prends pas l'article pour argent comptant.

marcassite a écrit:Et tous les arguments et infos que j'avais sur ces cas ont disparus avec ces listes/forums non archivés...

oui c'est ballot ... merci pour la réf Thouanel

ha si on pouvait avoir tous les cas archivés et sauvegardés une bonne fois pour toutes ...

l'info la plus intéressante a contre argumenter serait ici l'observation des pilotes, si pas de traces des témoignages alors il ne reste plus qu'à résoudre le cas radar et l'explication donnée par Nablator et marcassite sont plausibles ...

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dans le bouquin de Thouanel OVNI
c'est pages 140 à 142
Un des schema radar mentionne "brouillage en étoile" (p141)
lire aussi la fiche en anglais p.142 servant d'illustration du cas qui indique que les autres station radar n'ont rien capté indiquant "target due to radar malfunction" et vision du pilot probablement "vénus"...
Ceci n'est dit par Thouanel dans le corps du texte. Shocked

Thouanel met aussi en avant Malmstrom AFB en page 78 à 85 Sad
et bien d'autres cas tout aussi solides...

sinon une autre source à lire est ici :

http://www.ufologie.net/htm/orly1956f.htm

Si on lit bien ce qu'en dit Aimé Michel, rien n'exclut un parasitage par un autre radar (du Bourget) bien qu'il tente de mettre cela sur le compte des zitis :
"Aussitôt, le radar d'Orly fut brouillé par une puissante interférence. Pour échapper au brouillage, les opérateurs d'Orly changèrent de fréquence. Plus de brouillage pendant quelques secondes, au cours desquelles l'objet redevint parfaitement visible sur l'écran. Après quoi le brouillage reprit sur la nouvelle fréquence: tout se passait comme si l'objet, ayant intercepté et compris la conversation entre Orly et Le Bourget, avait jugé importun le repérage radar et l'avait brouillé, et ceci de fréquence en fréquence, car radar et brouillage ne cessèrent à partir de ce moment de se poursuivre! Cette interprétation, il faut le souligner, je la tiens des techniciens de l'aéronautique qui enquêtèrent ensuite sur l'incident."

on y lit aussi :
" Détail: le radar du Bourget, en dérangement, ne fonctionnait pas cette nuit-là. " :(MRDgreen):

L'armée, qui a ses propres radars, n'a pas semblée affolée par l'alerte du contrôle civil ni par cet ovni sensé violer l'espace aérien parisien et menacer le trafic civil :
" pendant que les avions de chasse que le technicien de radar a alerté trois heures avant pour être envoyés en interception décollaient. L'Etat Major Général Français Staff examine maintenant pourquoi l'envoi des avions de chasse depuis le terrain d'aviation de Tours à 200 kilomètres de là avait été si long. L'explication proposée est "des causes indéterminables"... "
http://www.ufologie.net/press/lefigaro21feb1956f.htm
http://www.ufologie.net/press/lexpress20feb1956f.htm

Un vérif astro pour savoir si Vénus (ou autre astre éventuel) était visible d'un avion en altitude (où en azim à comparer avec axe vol du pilote et jusqu'à quelle heure l'astre est visible) serait aussi une démarche très utile...
Ainsi que les données météo du jour.

Invité


Invité
donc il y aurait aussi ce qu'on pourrait nommer une sorte de coïncidence entre l'observation (même de vénus) et les problèmes radars ... ?

j'aime bien la phrase tirée du figaro: "dans les milieux autorisés" ... ça me fait penser à Coluche ...

Hors sujet, question glissante: Vous pensez que l'armée ne chercherait pas à cacher quelque chose d'extraterrestre ?

Invité


Invité
Mon papa se rappelle de cela, suite à une brève conversation téléphonique (il vivait à Athis-Mons, très près d'Orly).

N'était-ce pas après ou suite à une longue grève des "aiguilleurs du ciel" ?

oncle dom

avatar
House a écrit:Hors sujet, question glissante: Vous pensez que l'armée ne chercherait pas à cacher quelque chose d'extraterrestre ?
Bien au contraire!
L'armée cherche à cacher ses dysfonctionnements. A chaque fois qu'on a pu supposer un dysfonctionnement militaire, l'armée a cherché à se réfugier derrière le paravent des OVNI. Par exemple, pour du matériau nucléaire perdu au delà des pistes d'Orly, en 1976. C'est J.C. Fumoux, qui pourtant croyait à 'OVNI, mais était dans l'armée de l'air, qui m'a évoqué une "navette Fas", c'est à dire un avion de transport militaire, qui aurait ou être à l'origine de l'incident
L'armée qui perd du matériau nucléaire, et contamine la zone, ça vaut une interpellation au parlement, mais l'armée qui nettoie la zone après le passage d'un OVNI, ça n'émeut que les ufologues

http://oncle-dom.fr/index.htm

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
J'ai un article de la Bourgogne républiciane du 22/2/56 (faisant suite à celui du 20/2/56) qui indique que les miltaires de Tours n'ont en fait pas été alertés contrairement à ce qui a été dit.
Cet épisode est donc douteux ou peu clair.

1. l’objet "connaissait" l’existence et la position des radio-balises. II se déplaçait fréquemment de l’une à l’autre à des vitesses atteignant 3600 km/h.
2. Il "connaissait" l’existence et les limites du radar. Quand aucun avion n'était en vue, il sortait du champ du radar par la verticale, et n'y rentrait que pour foncer vers l’avion en train d'approcher.

Un échovni qui connaît/suit les radiobalises utilisées par les avions concernés et qui en plus disparaît quand il n'y a plus d'avions sur le scope. En clair, ces echovnis sont causés par la présence des avions. Ca renifle fort le mirage radar ou/et l'interférence entre 2 radars. On a alors des vitesses élevées mais illusoires.

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration








(L'écran du radar d'Orly - à droite- ou l'appareil non identifié a été repéré. L'opérateur alerta le Paris-Londres qui volait dans le même couloir aérien.)

Paris-Match n° 362 du 17 mars 1956


Marius (Archiviste officiel du forum) Very Happy

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Invité


Invité
excellent

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration


Uploaded with ImageShack.us

France-Dimanche n° 496

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

nablator

avatar
Administration
Administration
Page 5 de la présentation de Jacques Vallee au GCF 2011.

http://www.slideshare.net/socialgcf/gcf2011-jacques-f-vallee-phd

http://nabbed.unblog.fr/

Nicolas M.

avatar
Géniaaaaaaal !!!! :crackpipe: Shocked :(MRDgreen): What a Face Question Question

Nicolas M.

avatar
Au fait, y a-t-il un post ouvert au sujet de l'affaire Marius Dewilde ???

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Nicolas M. a écrit:Au fait, y a-t-il un post ouvert au sujet de l'affaire Marius Dewilde ???

Je pense que si on demande à oncle Dom, qui est spécialiste de la vague de 54, il pourrait apporter des précisions sur le cas Dewilde.

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Il existe beaucoup de f. concernant ce cas si médiatique Incohérences sur incohérences, inventions etc...
Je passe mon tour.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

nablator

avatar
Administration
Administration




Pardon.

Spoiler:
En l'absence regrettée d'EspressoFrog (que devient-il?) je tente de représenter la tendance sceptique lolcat dure sur ce forum.

http://nabbed.unblog.fr/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum