UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » News scientifiques

News scientifiques

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 23 sur 26]

551 Re: News scientifiques le 01.12.12 21:45

drunkengaga


Est-ce que l'hexagone est localisé autour de l'axe de rotation de la planète? Si oui, ça pourrait bien être une onde de Rossby stationnaire, càd une onde planétaire due à la conservation de la vorticité absolue. (Ce sont de telles ondes stationnaires qui font qu'on a une "route des tempêtes" en sortie des grandes zones continentales, i.e. le nord-est de l'Atlantique et du Pacifique.)

Tiens, d'ailleurs, en googlant rapido, on trouve ça:

http://glenmark.blogspot.fr/2010/04/one-of-our-planets-has-hex-on-it.html

552 Re: News scientifiques le 04.12.12 17:11

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ca y est ! Les "fameux" résultats de Curiosity sont arrivés. L'instrument SAM a détecté de la vapeur d'eau, du gaz carbonique, du dioxyde soufre et du perchlorate.
Enorme bémol : le carbone et les éventuelles matières organiques détectés par le rover pourraient provenir... du rover lui-même ! Shocked (la honte ! Sad )

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/curiosity-des-molecules-organiques-mais-dorigine-inconnue_43175/#xtor=RSS-8


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

553 Re: News scientifiques le 19.01.13 11:38

NEMROD34


Modération
Modération
Curiosity : La roche John Klein est la preuve d’une trace de vie ? Article original : http://www.begeek.fr/curiosity-la-roche-john-klein-est-la-preuve-dune-trace-de-vie-81129#ixzz2IPtSS2Kp


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

NEMROD34


Modération
Modération
http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/21/photos-formes-dans-espace-ressemblent-visages-humains_n_2518584.html?utm_hp_ref=france

ESPACE - Saviez-vous que Mickey avait élu domicile sur Mercure? Et qu'un lapin vivait sur la lune? Non, il ne s'agit ni d'un film de science-fiction ni d'une découverte d'une trace de vie extra-terrestre. Lorsqu'on lève les yeux pour observer le ciel, il arrive parfois qu'on distingue des visages ou des formes connues comme Mickey et le lapin lunaire, expliquent nos confrères du HuffPost américain.


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

555 Re: News scientifiques le 22.01.13 10:13

DAR


Membre d'honneur
Membre d'honneur
La Terre frappée par des rayons gamma au 8e siècle

Agence France-Presse
Paris

Une explosion de rayons gamma, peut-être provoquée par la collision de deux trous noirs, serait à l'origine de mystérieux rayons cosmiques qui ont frappé la Terre à la fin du 8e siècle, estiment des astronomes dans une étude publiée lundi.

En juin dernier, des chercheurs japonais avaient découvert, inscrite dans les anneaux de troncs d'arbres, la trace de rayonnements émis par un événement cosmique inexpliqué. Et ils avaient précisément daté ce phénomène de l'an 774 ou 775 sans pouvoir lui trouver d'explication satisfaisante.

Fusa Miyake et ses collègues de l'Université de Nagoya (Japon) avaient analysé le carbone 14 (une variété radioactive de carbone qui se forme lorsque les rayons cosmiques traversent les atomes de l'atmosphère terrestre) contenu dans les anneaux de croissance de deux cèdres du Japon (cryptoméria).

Dans les cernes des deux arbres correspondant aux années 774 et 775, ils avaient mis en évidence une forte et brusque hausse du taux de carbone 14, d'environ 1,2%, une augmentation environ 20 fois supérieure aux variations attribuées aux changements de l'activité du Soleil.

Le phénomène ne pouvait avoir été uniquement localisé car il correspond à d'autres relevés déjà réalisés sur des arbres d'Amérique du Nord et d'Europe.

L'hypothèse d'une éruption solaire avait été écartée car ces événements ne peuvent pas être assez puissants pour entraîner une telle hausse de carbone 14.

Des chercheurs avaient alors souligné que des chroniques médiévales faisaient état d'un «crucifix rouge» apparu dans le ciel après le coucher du soleil, suggérant qu'il pouvait s'agir de l'explosion d'une supernova. Mais l'événement est daté de l'an 776 et aurait laissé d'autres traces physiques.

Deux scientifiques de l'Institut d'astrophysique de l'Université allemande d'Iéna proposent une autre explication à ce mystérieux bombardement de rayons cosmiques: un très bref «sursaut gamma».

Phénomènes les plus lumineux de l'univers, les «flashes» ou sursauts de rayons gamma émettent, en quelques secondes pour les plus courts, davantage d'énergie que le Soleil en des milliards d'années d'existence.

Selon Valeri Hambaryan et Ralph Neuhäuser, un tel flash gamma correspondrait parfaitement à la brusque augmentation de carbone 14 et à l'absence de témoignages historiques.

Dans une étude publiée par la Royal Astronomical Society britannique, les astronomes suggèrent que deux objets stellaires très compacts - trous noirs, étoiles à neutrons ou naines blanches - seraient entrés en collision et auraient fusionné, provoquant ce déchaînement d'énergie et de rayonnements électromagnétiques.

Une telle fusion entraîne un sursaut gamma aussi intense que bref, qui dure généralement moins de deux secondes, ce qui expliquerait pourquoi il n'a pas été aperçu à l'époque par des observateurs terrestres. Grâce à leurs instruments modernes, les astronomes peuvent aujourd'hui assister à ces événements dans des galaxies lointaines plusieurs fois par an.

Mais si ce phénomène est à l'origine des rayonnements cosmiques enregistrés en 774/775, alors la fusion est survenue à au moins 3000 années-lumière, sans quoi toute forme de vie aurait été rayée de la surface de notre planète, soulignent les auteurs.

«Si le sursaut gamma avait été plus proche, il aurait causé d'importants dégâts à la biosphère. Mais même à des milliers d'années-lumière, un événement similaire sèmerait aujourd'hui le chaos dans les systèmes électroniques très sensibles dont dépendent les sociétés avancées», indique Ralph Neuhäuser.

Selon lui, le sursaut gamma enregistré au 8e siècle provenait d'un système stellaire distant de 3000 à 12 000 années-lumière du Soleil.

«Reste maintenant à déterminer la rareté de tels pics de carbone 14, c'est-à-dire la fréquence à laquelle des sursauts gamma touchent la Terre. Au cours des 3.000 dernières années, l'âge maximum des arbres encore vivants aujourd'hui, il semble qu'un seul événement de ce type ait eu lieu», précise M. Neuhäuser.

556 Re: News scientifiques le 26.01.13 9:33

Katalamiko


ce n'est pas de la science, mais c'est quand même intéressant...
(après il faut définir ce que l'on entend par "demander de l'aide")

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/en-video-un-dauphin-blesse-demande-de-laide-aux-plongeurs_44244/

557 Re: News scientifiques le 26.01.13 16:49

ginglebell


magnifique! diablotin content

558 Re: News scientifiques le 28.01.13 13:33

NEMROD34


Modération
Modération

Une fillette de 19 mois opérée pour ôter un crayon de son cerveau


http://www.huffingtonpost.fr/2013/01/28/une-fillette-de-19-mois-operee-pour-oter-un-crayon-cerveau-olivia-smith_n_2565299.html?utm_hp_ref=france


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

559 Re: News scientifiques le 27.02.13 9:24

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Avec les passages très attendus de C/2011 L4 PANSTARRS et de C/2012 S1 ISON, plus le sursaut inattendu de C/2012 F6 Lemmon, on a coutume de dire que 2013 est l'année des comètes.
Et bien je peux déjà vous annoncer que 2014 sera elle l'année de l'étude rapprochée des comètes.
En effet, c'est l'année prochaine que Rosetta (la sonde spatiale, pas notre chère administratrice ! Laughing ) ira se mettre en orbite autour de 67P/Churyumov-Gerasimenko, puis enverra un atterrisseur, Philae, à sa surface.
Et bien depuis quelques jours, le buzz est en train de se créer sur les sites d'astronomie à propos de la possible collision entre Mars et une comète géante en octobre 2014.
Depuis sa découverte le 3 janvier dernier, on sait en effet que C/2013 A1 Siding Spring passera très près de Mars ( Arrow http://pgj-new.pagesperso-orange.fr/0113-nouvelles.htm#C2013_A1 )
Histoire de bien faire flipper les différents conspirationnistes du net, je vous met ce lien où c'est Leonid Elenin (vous savez, le mec qui n'était pas censé exister ! :(MRDgreen): ) qui explique la chose : http://spaceobs.org/en/2013/02/25/comet-c2013-a1-siding-spring-a-possible-collision-with-mars/

50 km de diamètre pour le noyau cométaire. Passage à 109 200 km de la surface Mars, et à 103 000 km de la petite lune Déimos. Magnitude de -8 ou -8,5 depuis le sol martien. Ca va décoiffer ! What a Face
Par contrainte technique, les agences spatiales ne peuvent pas lancer de sondes vers des comètes à très longue période. Là, c'en est une qui vient directement à eux : avec toute la bardée d'orbiteurs autour de Mars, ce serait vraiment dommage de ne pas profiter de l'occasion. diablotin content
Alors, Mars est elle menacée ou pas ? Pour l'instant, les statistiques en faveur d'une collision sont très faibles (si faibles que je n'ai pour l'instant pas trouver de statistique).
Ce n'est pas la première fois que Mars est menacée par un corps spatial. Peu après sa découverte en novembre 2007, l'astéroïde 2007 WD5 avait en effet une chance sur 25 de percuter Mars le 30 janvier 2008. Il est finalement passé sans encombre à 22 000 km à côté. Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

560 Re: News scientifiques le 27.02.13 9:54

nablator


Administration
Administration
Bob Rekin a écrit:Et bien depuis quelques jours, le buzz est en train de se créer sur les sites d'astronomie à propos de la possible collision entre Mars et une comète géante en octobre 2014.
Je met le lien du JPL, à suivre.
http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=C%2F2013%20A1;orb=0;cov=0;log=0;cad=1#cad

http://nabbed.unblog.fr/

561 Re: News scientifiques le 27.02.13 10:34

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dans un tout autre domaine, c'est une sacrée découverte que vient de réaliser le télescope Kepler : une série de petites planètes dans le système Kepler-37.
http://science.nasa.gov/science-news/science-at-nasa/2013/20feb_tinyplanets/

A ce titre, Kepler-37b pulvérise le record de la plus petite exoplanète connue. Elle est en effet légèrement plus grande que la Lune, mesurant environ 1/3 de la taille de la Terre. A ce titre, elle est plus petite que Mercure. Tout ça à 210 années-lumière de distance.
Je suis effaré par les progrès actuels en matière de détection d'exoplanètes. Very Happy Depuis un an ou deux, on commence à parler de la possibilité de découvrir des lunes autour de ces exoplanètes. Avec cette dernière découverte, l'exploit est donc peut-être à portée de main. Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

562 Re: News scientifiques le 27.02.13 11:19

elevenaugust


Modération
Modération
Bob Rekin a écrit:
Je suis effaré par les progrès actuels en matière de détection d'exoplanètes. Very Happy Depuis un an ou deux, on commence à parler de la possibilité de découvrir des lunes autour de ces exoplanètes. Avec cette dernière découverte, l'exploit est donc peut-être à portée de main. Very Happy
Tout à fait!

C'est vrai que ça va très vite et les découvertes sont quasi hebdomadaires, pour ne pas dire journalières.

Il y a actuellement une génération de jeunes chercheurs/chasseurs d'exoplanètes qui ne sont même plus intéressés à "collectionner" les découvertes, mais se tournent à présent vers les pistes les plus prometteuses en terme d'habitabilité, tout en affinant les techniques de détection d'atmosphères, de présence d'effets de serre, d'eau, etc...


_________________
IPACO, le nouvel outil performant destiné aux analyses photos et vidéos d'ovnis est en ligne! www.ipaco.fr

563 Re: News scientifiques le 27.02.13 21:11

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et ben voilà, il suffisait que je parle de comètes brillantes ce matin pour que le Minor Planet Center publie dans la journée les éphémérides de la comète 2P/Encke. Pour son 62ème retour près du Soleil, cette comète nous gratifiera d'un joli passage. Et pour une fois, ce ne sont pas les observateurs de l'hémisphère Sud qui auront l'exclusivité.
Elle sera en effet accessible aux petits instruments et aux jumelles durant tout le mois d'octobre et début novembre. Elle se baladera alors dans le Lynx, le Petit Lion, le Lion et la Vierge : à réserver donc en seconde partie de nuit, et dans un ciel bien noir. Very Happy
Cerise sur le gateau, elle sera même théoriquement visible à l'oeil nu en novembre, dans les constellations de la Vierge et de la Balance. Bon, ne vous attendez pas à de la super comète (magnitude +4,6 au meilleur de sa forme), mais ça nous fera une jolie compagnie pour ISON, qui sera juste à côté ! Very Happy

EDIT : après vérification, ils se trouvent que les comètes Encke et ISON vont se croiser à quelques degrés seulement vers la mi-novembre. Sachant qu'à cette date, les deux devraient être théoriquement perceptibles à l'oeil nu, voilà qui nous promet un superbe panorama cométaire au petit matin. 8)
Si vous n'avez pas encore de jumelles, vous avez encore 7 mois pour économiser !


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

564 Re: News scientifiques le 27.02.13 21:49

Sebastien


Modération
Modération
Pour les trajectoires relatives entre Mars et la comète géante, il y a cette image:


http://spaceobs.org/en

SpaceObs a écrit:Puisque C/2013 A1 est une comète hyperbolique et se déplace sur une orbite rétrograde, sa vitesse par rapport à la planète sera très grande, approximativement 56 km/s. Avec l'estimation actuelle de la magnitude absolue du noyau M2 = 10.3, qui peut indiquer un diamètre de 10 à 50 km, l'énergie de l'impact pourrait atteindre l'équivalence stupéfiante de 2×10¹º megatonnes! Ce genre d'évènement peut laisser un cratère de 500km de diamètre et de 2km de profondeur.

Since C/2013 A1 is a hyperbolic comet and moves in a retrograde orbit, its velocity with respect to the planet will be very high, approximately 56 km/s. With the current estimate of the absolute magnitude of the nucleus M2 = 10.3, which might indicate the diameter from 10 to 50 km, the energy of impact might reach the equivalent of staggering 2×10¹º megatonnes! This kind of event can leave a crater 500 km across and 2 km deep.*


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

565 Re: News scientifiques le 28.02.13 11:42

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Leonid Elenin a fait de nouvelles observations de la comète Siding Spring. Je serais un Martien, je commencerai à serrer les fesses : d'après les derniers éléments, la comète va passer encore plus près de Mars. Ce n'est pour l'instant plus 100 000 km, mais 37 000 km qui sont prévus ! Shocked affraid
http://spaceobs.org/en/2013/02/27/new-data-concerning-the-close-approach-of-comet-c2013-a1-to-mars/
Si le noyau ne doit pour l'instant pas percuter Mars, il est certain qu'à une telle distance, la planète rouge traversera la coma de la comète. Tempête de bolides prévue sur Mars !!! Very Happy

Les new d'Emily Lakdawalla : http://www.planetary.org/blogs/emily-lakdawalla/2013/02271436-comet-to-whiz-past-mars.html


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

566 Re: News scientifiques le 06.03.13 12:53

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Hubble a observé un envahisseur de l'espace ! affraid
Si si, c'est vrai : http://pgj-new.pagesperso-orange.fr/0313-nouvelles.htm#alien


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

567 Re: News scientifiques le 15.03.13 11:09

nablator


Administration
Administration
Le démenti a été très peu publié :

AFP : Russia admits no new life form found in Antarctic lake
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gPecPAJvO0J7mi1uFU49Xs9jsH4g?docId=CNG.3462200b35ff9a12806d21e61ef4dca6.81

Antarctique : la bactérie inconnue du lac Vostok provenait d'une contamination
http://www.maxisciences.com/bact%e9rie/antarctique-la-bacterie-inconnue-du-lac-vostok-provenait-d-039-une-contamination_art28875.html

http://nabbed.unblog.fr/

568 Re: News scientifiques le 24.03.13 20:06

DAR


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le futur est plus proche que le passé

Le temps passe. L'expression a beau être d'une banalité extrême, elle n'en recèle pas moins un indice précieux sur notre manière de percevoir le temps, ce substrat impalpable dans lequel s'inscrivent les événements (et aussi les non-événements...). Tout comme le sous-entend une autre expression très usitée, "la flèche du temps", nous accordons au temps un mouvement et une direction, nous le "spatialisons". D'ailleurs, nous avons pris l'habitude de mesurer le temps avec de l'espace, que ce soit avec le déplacement de l'ombre sur le cadran solaire, avec celui des aiguilles d'une montre ou, de manière plus moderne, avec cette barre virtuelle qui se remplit sur votre écran d'ordinateur lorsque vous chargez un document. Notons au passage que, par un clin d'œil dont la science a le secret, l'inverse est aussi vrai : la définition de l'espace est liée à celle du temps puisque, officiellement, le mètre est "la longueur du trajet parcouru dans le vide par la lumière pendant une durée de 1/299 792 458 de seconde".

Cette intrication de l'espace et du temps est profondément inscrite dans nos esprits. Si profondément d'ailleurs qu'elle s'insinue même dans notre chair. Une étude britannique publiée en 2010 a ainsi montré que les personnes à qui l'on demandait de se replonger dans le passé se penchaient inconsciemment vers l'arrière, tandis que celles qui se projetaient par la pensée dans l'avenir se penchaient vers l'avant ! Dans un article paru le 8 mars dans la revue Psychological Science, une équipe américaine a voulu explorer l'analogie temps-espace jusqu'au bout et vérifier si un des biais humains les plus subtils de l'évaluation des distances se retrouvait dans l'évaluation des durées. On sait en effet qu'à distance égale, les objets vers lesquels on se déplace semblent plus proches que ceux dont on s'éloigne. Puisqu'à tout moment, l'homme s'avance vers le futur en laissant son passé derrière lui, le premier lui semble-t-il plus proche que le second ?

Pour le déterminer, cette équipe de psychologues a monté une batterie de tests. Ils ont tout d'abord demandé à plusieurs groupes d'évaluer la longueur d'un mois et celle d'une année. Une partie des personnes interrogées devait remonter d'un mois et d'une année dans le passé, tandis que l'autre avançait des mêmes laps de temps dans l'avenir. L'évaluation était faite à l'aide d'une échelle graduée de 1 à 10, 1 pour "il y a très peu de temps" ou "dans très peu de temps" et 10 pour "il y a (ou dans) très longtemps". L'hypothèse s'est confirmée : à durée équivalente, le passé semblait nettement plus lointain que l'avenir. L'évaluation montrait en moyenne plus d'un échelon d'écart entre les deux groupes. Les chercheurs ont ensuite voulu confirmer ces premiers résultats avec une expérience basée sur un événement précis. Une semaine avant la Saint-Valentin, ils ont demandé à un panel d'internautes de dire ce qu'ils comptaient faire pour la fête des amoureux puis de préciser à quel point la date leur semblait proche ou lointaine. Même chose une semaine après la Saint-Valentin, avec un autre échantillon. De nouveau, le futur est apparu significativement plus proche que le passé dans l'esprit des personnes interrogées.

On aurait pu en rester là et conclure, à partir de cette asymétrie temporelle, que notre représentation du temps est bel et bien calquée sur notre représentation de l'espace puisqu'elle en copie même les biais. Au lieu de cela, les auteurs ont poursuivi leur étude en se disant que si leur hypothèse était correcte, en retournant vers le passé le phénomène devrait s'inverser. Je ne suis évidemment pas en train de vous annoncer qu'ils ont, pour ce faire, inventé la machine à remonter le temps car il est probable que vous en auriez entendu parler ailleurs que sur ce blog... Cependant, ils ont élaboré une astucieuse expérience au cours de laquelle les "cobayes" portaient un casque de réalité virtuelle. Ceux-ci se trouvaient transportés sur une route bordée d'arbres, de lampadaires et d'immeubles, au bout de laquelle chantait une fontaine. Plus on en était près, plus le bruit de l'eau devenait fort. La moitié des participants s'avançait vers la fontaine, tandis que l'autre s'en éloignait en marche arrière, c'est-à-dire en voyant la fontaine devenir de plus en plus petite et de moins en moins bruyante, un peu comme dans un film que l'on se repasse à l'envers. Pour le groupe "marche avant", l'asymétrie temporelle a été retrouvée, le futur semblant plus proche que le passé. Pour le groupe "marche arrière", en revanche, l'asymétrie a complètement disparu, le passé paraissant même (mais de manière statistiquement non significative) un peu plus proche que l'avenir.

Selon les chercheurs, cette expérimentation confirme à quel point, dans notre esprit, la perception des écarts temporels se fait sur le même schéma que la perception des écarts spatiaux. Ces psychologues ont réalisé d'intéressantes expériences complémentaires pour éliminer des biais possibles. Par exemple, ils se sont dit que l'asymétrie pourrait être simplement causée par la différence existant entre un passé réellement advenu, inscrit dans la mémoire, et un futur où l'on doit se projeter par l'imagination. Ils ont donc effectué un test au cours duquel on demandait aux personnes d'imaginer qu'elles avaient participé à une expérience un mois avant ou qu'elles allaient y participer un mois plus tard, ce afin que les bornes temporelles soient toutes deux de nature fictive. L'asymétrie a subsisté.

Autre possibilité explorée : le phénomène pourrait s'expliquer par le fait que l'intervalle entre le passé et le présent est "rempli" par tous les souvenirs, tandis que l'intervalle entre le présent et le futur est nettement plus vide. Il a donc été demandé aux "cobayes" de dresser la liste détaillée de ce qu'ils allaient faire au cours des trois semaines suivantes. En se remplissant, le futur allait-il se dilater ? Que nenni. Au contraire, la distance séparant les "cobayes" d'une date à venir s'est réduite, comme si l'anticipation d'un emploi du temps bien garni, où l'on aurait justement moins de temps libre, faisait se contracter les durées. Reste à déterminer si les personnes aux agendas bourrés à craquer vieillissent plus vite que les autres...

Pierre Barthélémy

569 Re: News scientifiques le 12.04.13 13:23

NEMROD34


Modération
Modération
Dans le cadre des OBE également:
http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/scientifiques-membre-fantome-amputes_n_3067046.html?utm_hp_ref=france

Et des drônes civils:
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/12/le-marche-des-drones-civils-promis-au-decollage_3157216_3234.html#xtor=AL-32280530


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

570 Re: News scientifiques le 12.04.13 16:24

DAR


Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34 a écrit:Dans le cadre des OBE également:
http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/scientifiques-membre-fantome-amputes_n_3067046.html?utm_hp_ref=france

Très intéressant.

571 Re: News scientifiques le 25.04.13 15:10

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Il y a une éclipse de Lune ce soir !
Enfin, une éclipse plus que partielle, pour être plus précis. Wink
Arrow http://www.cidehom.com/astronomie.php?_a_id=574


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

572 Re: News scientifiques le 25.04.13 22:20

DAR


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Pourquoi chaque être humain pense différemment

Mots clés : Neurosciences, cerveau, IRM

Le figaro, Stéphany Gardier - le 15/03/2013

La singularité de pensée chez l'homme trouve son origine dans les zones les plus évoluées du cerveau.

Pourquoi les pensées et les comportements humains sont-ils aussi variés? Vaste question à laquelle des chercheurs de l'Hôpital général du Massachusetts (États-Unis) ont tenté d'apporter un début de réponse. En analysant l'activité cérébrale de 23 volontaires, ils ont mis en évidence des zones du cerveau dans lesquelles les connexions sont particulièrement variables d'un individu à l'autre. Cette diversité serait en partie responsable de notre individualité. C'est la conclusion de l'étude qu'ils ont publié récemment dans la revue Neuron .

L'IRM fonctionnelle permet depuis un peu plus de 20 ans de visualiser l'activité des différentes régions du cerveau, quasiment en temps réel. Plus récemment, il est également devenu possible d'observer la connectivité cérébrale, c'est-à-dire la manière dont les différentes aires cérébrales communiquent entre elles. Cette technique a permis à l'équipe de Hesheng Liu d'enregistrer des images du cerveau de 23 sujets, à qui il était simplement demandé de rester les yeux ouverts pendant le temps de l'IRM. «Pour chaque volontaire, les mesures ont été répétées cinq fois en six mois, explique Hesheng Liu. Ceci nous a permis de diminuer au maximum la variabilité qui pouvait être due à des facteurs externes comme l'état de fatigue des sujets ou ce à quoi ils pensaient pendant l'examen.»

L'analyse de ces images a permis aux scientifiques américains de réaliser une cartographie des connections présentes dans le cerveau lorsqu'il est au repos. Les résultats montrent que ce sont les régions frontales et temporales du cerveau qui présentent le plus de variabilité entre les sujets. Ces zones sont connues pour être activées quand le cerveau effectue des tâches complexes, et lorsque nous ressentons des émotions. Dimitri Van de Ville, professeur en neuro-imagerie à l'Université de Genève, souligne la qualité de l'étude et note qu'«Il est très intéressant de constater que la connectivité est la plus variable dans les régions du cerveau où la maturation est la plus tardive.» Ces zones où la plasticité cérébrale est la plus grande, sont les moins impactées par le déterminisme génétique, et leur développement est très dépendant de l'environnement, des stimuli et des apprentissages.

«Ce qui est nouveau, c'est de montrer que la variabilité de connectivité fonctionnelle entre les individus est maximum dans les zones du cerveau apparues le plus récemment dans l'évolution du cerveau humain, souligne Jonas Richiardi, chercheur au département de neurologie de l'université de Stanford (États-Unis). À partir de ces résultats, on pourrait schématiser en disant que ce qui est commun dans nos comportements est plutôt lié aux structures ancestrales où les connections sont très stables, dont certaines d'ailleurs sont partagées avec des primates, alors que ce qui nous différencie les uns des autres est associé à des régions qui sont capables de moduler leur connectivité.»
Mieux comprendre les maladies psychiatriques

Outre une meilleure compréhension du fonctionnement de notre cerveau, ces résultats ouvrent des perspectives cliniques. Comme le soulignent les auteurs de l'étude: «Connaître la distribution de ces connections fonctionnelles pourrait être utile pour développer des approches thérapeutiques personnalisées.» Lors d'interventions (chirurgie, stimulation cérébrale) prévues dans des zones de grande variabilité, les médecins pourraient pratiquer des tests préalables spécifiques au patient, afin de vérifier la pertinence des procédures standardisées.

La prise en compte de l'individualité de la connectivité cérébrale permettra sans doute d'avancer aussi dans la compréhension de nombreuses maladies psychiatriques. Anik de Ribaupierre, professeure à la faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'université de Genève, est convaincue de l'intérêt d'étudier la part variable des processus mentaux. «Habituellement on multiplie les mesures dans différents groupes d'individus et l'on se base sur des moyennes, explique la psychologue. C'est ainsi que l'on établit des normes. Tout ce qui dévie de la moyenne est alors considéré comme pathologique, comme si cette moyenne décrivait correctement chaque individu. Cette étude a le mérite de montrer qu'il existe une variabilité de fonctionnement cérébral entre les individus en dehors de toute pathologie, et qu'elle est même sans doute nécessaire.»

573 Re: News scientifiques le 25.04.13 22:46

oncle dom


Bob Rekin a écrit:Il y a une éclipse de Lune ce soir !
Enfin, une éclipse plus que partielle, pour être plus précis. Wink
Arrow http://www.cidehom.com/astronomie.php?_a_id=574
A l'oeil nu, on voyait bien la partie éclipsée.
Sur la photo de cidehom, c'était moins évident. Suspect

http://oncle-dom.fr/index.htm

574 Re: News scientifiques le 25.04.13 23:11

PhD Smith


Modération
Modération
À 23 h, j'ai vu la partie supérieure de la lune marron clair, signe que l'éclipse était encore visible.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

575 Re: News scientifiques le 26.04.13 13:16

Bob Rekin


Membre d'honneur
Membre d'honneur
oncle dom a écrit:
Bob Rekin a écrit:Il y a une éclipse de Lune ce soir !
Enfin, une éclipse plus que partielle, pour être plus précis. Wink
Arrow http://www.cidehom.com/astronomie.php?_a_id=574
A l'oeil nu, on voyait bien la partie éclipsée.
Sur la photo de cidehom, c'était moins évident. Suspect
C'est une capture Stellarium. Wink

J'ai également pu voir l'éclipse. Très sympathique cet assombrissement du Pôle Nord. Smile Vivement le 28 septembre 2015.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

576 Re: News scientifiques Aujourd'hui à 12:55

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 23 sur 26]

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum