UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 19]

Rosetta

avatar
Administration
Administration
NEMROD34

Je ne crois pas qu'on soit dans la ionosphère a cette altitude si ?

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

non effectivement, mais apparement il serait (conditionnel) possible de créer des plasmas atmosphériques.

Pour créer un plasma atmosphérique depuis le sol, il faudrait :
- une matrice d'émetteurs (répartis sur une large zone géographique) soit H.F soit laser CO2 (??? gros doute mais bon)
- ou alors un accélérateur de particule suffisament puissant

Le plasma ainsi créé pourrait éventuellement réflechir les ondes radars mais cela reste à prouver.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

Cette hypothèse de plasmas lumineux d'origine militaire américaine est très intéressante, mais, comme celle du super-avion ECM américain, elle se heurte à l'objection géo-stratégique (déjà émise par Dedale et Martin Shough selon mes souvenirs) : pourquoi en Iran ? Pourquoi pas au Nevada ou en Alaska ? Les US of A détestent que leurs armes hyper-secrètes soient découvertes trop tôt. Pourquoi pas des plasmas générés depuis l'Union Soviétique ?

Mais d'un autre côté, ça fait penser à l'incident JAL au-dessus de l'Alaska en novembre 1986. Peut-être que les States on pris conscience de leur retard sur les Russes à l'occasion de l'OVNI de Téhéran, et se sont mis à faire des tests en Alaska ?

Faites gaffe, vous allez avoir la CIA et son équivalent russe sur le dos...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Marcassite

Quelques brèves remarques (sur ce qui serait THE "ufo top case" pour certains :

1/ qui ici est capable de localiser l'ovni sur carte de l'Iran et ce durant toute la durée de l'affaire (pour chaque phase) ? Une telle carte existe-t-elle ?
1 b /Possède-t-on ou pas les infos nécessaires pour situer, lors des diverses phases, l'ovni en azimut par rapport à chaque avion ?
1 c/ Idem aussi pour les observateur au sol sur toute la durée (car il était TRES lumineux donc bien visible) ?
1 d / idem pour l'élévation en degré H° ou altitude réelle selon les pilotes ?
1 e/ idem pour l'élévation en degré H° ou altitude réelle selon les observateurs au sol ?

2/ Etes vous certains qu'il n'y a qu'un seul et même objet en cause dans cette affaire (depuis l'observation au sol) ?
2 b / Existe-t-il des ruptures d'observation ? => Les 2 pilotes se dirigent-ils vers le même objet ?

3/ que faites vous de cette information , peu anodine :
"A noter que le jour de l'observation, à 4 ou 5 h du matin, un ovni a été vu au Maroc, volant à peu près parallèlement à la côte Atlantique. Pendant 1 h à partir de 1 h du matin heure locale, un ovni brillant a été observé laissant des étincelles dans son sillage, volant lentement à une altitude estimée à 1000 m, survolant le pays du sud au nord. Des rapports émanent d'Agadir, de Kalaa Sraghna, d'Essaouira, de Casablanca, de Rabat et de Fez. L'ovni vu de loin ressemblait à un disque et de plus près à un cylindre"
3 b / Il y aurait eu des centaines de témoins civils en Iran et dans d'autres pays mais apparemment personne n'a cherché ni ne cherche le récit ce qu'ils ont vu... Pourquoi selon vous ?

4/ Y a-t-il eu ou pas une rentrée atmosphérique artif visible d'Iran et du Maroc à cette date et heure TU (=> Iran +3h30) ? Si oui, sur quelle trajectoire ? Objet spatial fait pour être récupéré au sol ou prévu pour se détruire à son entrée dans l'atmosph ?
4 b/ Un objet rentrant dans l'atmosphère produit-il ou pas une traînée de plasma ionisé jusqu'à son extinction visuelle ?
4 c/ Quel radiant majeur ou mineur de météore est actif à cette date ? S'il en existe un, près de quel astre bien visible se situe-t-il ?

J'espère que ceci vous aidera à ne pas trop oublier dans vos cogitations : la qualité et la fiabilité réelle des informations disponibles, le contexte du cas, le principe de parcimonie,...
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonjour,

Tiens Jere, si cela peut t'aider à anihiler tes doutes concernant les lasers utilisant le C02 et leurs possibilitées,
je posterai un de mes liens à ce sujet ce soir et c'est du sérieux.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Darkesidesong

HAARP pourrait il y jouer un jeu ??? quelle est sa portée ??

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

dodgson a écrit:
Les US of A détestent que leurs armes hyper-secrètes soient découvertes trop tôt. Pourquoi pas des plasmas générés depuis l'Union Soviétique ?
Mais d'un autre côté, ça fait penser à l'incident JAL au-dessus de l'Alaska en novembre 1986. Peut-être que les States on pris conscience de leur retard sur les Russes à l'occasion de l'OVNI de Téhéran, et se sont mis à faire des tests en Alaska ?

Une confirmation de ce coté-la
ovnis.atfreeweb.com a écrit:
Le rayonnement utilisé peut être aussi dans la gamme des hautes fréquences (ondes radio) ou des hyperfréquences (micro-ondes). On obtient la focalisation de ces ondes en un point de l’espace à partir d’une matrice d’antennes émettant en phase. Grâce à la technique de la " synthèse d’ouverture ", cette matrice peut simuler l’effet d’une lentille géante de très longue focale. Lors de son discours de réception du prix Nobel, Piotr Kapitsa décrivit dès 1978 les expériences soviétiques de génération de plasma à distance par des micro-ondes de puissance [FU93 p. 11]. Aux Etats-Unis, cette technique est utilisée par l’US Air Force pour produire des " miroirs ionosphériques artificiels " (Atmospheric Ionospheric Mirror – AIM) qui permettent de faire rebondir des ondes radar afin de pouvoir explorer au-delà de l’horizon ou des ondes radio pour communiquer entre deux positions précises. Ces " miroirs " permettent aussi d’intercepter ou de brouiller les communications ennemies

recherche à faire...

@marcassite : Tu en demandes beaucoup d'un coup... As-tu lu le rapport de Bruce Maccabee ? Il est exhhaustif, beaucoup de tes questions trouveront réponses dedans.

@darksidesong : HAARP, à priori, est en dehors du coup (projet commencé pendant les années 90 voire 80). Mais technologiquement parlant, HAARP s'intéresse aussi aux plasmas ionosphériques.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

HAARP n'existait pas à l'époque.

Marcassite, je devrai pouvoir répondre à une partie de tes questions.
Il faut juste me laisser un peu de temps pour ce faire.

Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

"Y a-t-il eu ou pas une rentrée atmosphérique artif visible d'Iran et du Maroc à cette date et heure TU (=> Iran +3h30)" (Marcassite)

D'après une vieille carte de fuseaux horaires à ma disposition, à 1 h 30 heure locale à Téhéran (début de la poursuite), ce devait être la veille à 22 h au Maroc. Donc l'objet vu au Maroc entre 1 et 2h du matin (heure locale), ne pouvait être celui pourchassé à Téhéran (à moins qu'il n'ait effectué un trajet considérable entre temps).

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Darkesidesong

ok d'ou la suspicion Russe qui eux possedaient un système similaire !

j avais lu un truc comme ca sur le site de JPP

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dedale

salut,

Citation:
C'est la raison pour laquelle et même si nombres d'éléments semblent se dresser sur "mon chemin" que l'hypothèse militaire reste la plus intéressante car vérifiable (substance) ou du moins en partie. Brumak avait laissé la porte ouverte à cette hypothèse sous forme de question dans sa conclusion et je rajouterai ceci EMP + projections holographiques EDIT ou projections de plasmas ?


Hypothèse militaire peut être, mais certainement pas celle de la guerre électronique genre ECM : ca ne correspond pas. Par contre, oui, une impulsion électromagnétique soufflée par une explosion atomique classique en altitude au-dessus du désert, un test peut être, ça peut le faire. Mais les bases militaires autour du site-cible en auraient été informées, sachant très bien les effets que causent ces impulsions EM (ils sont connus depuis Hiroshima). Et si ce n'était pas un test américano-iranien, c'était donc une attaque réelle - ratée à première vue. Mais alors, comment se fait-il que l'agresseur n'a pas tout simplement recommencé? A moins que cet agresseur soit l'Irak qui commençait à s'exciter? Possible : ça peut tenir la route. Mais ce qui est étrange, c'est que si c'était réellement une IEM-HA, ça n'a fait aucune vague dans les médias : des journalistes spécialisés auraient certainement eu la puce à l'oreille. Le moyen-orient est un nid d'espions et les infos stratégiques finissent par filtrer, surtout au bout de 30 ans.

Citation:
La période du shah

L’Iran adhère immédiatement à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et entre dès 1957 dans une coopération de recherche nucléaire avec les Etats-Unis. Très logiquement, Téhéran rejoint le TNP, qu’il ratifie en 1970, et crée en 1974 l’Organisation pour l’énergie atomique de l’Iran (OEAI). Le Centre de recherches de Téhéran devient le cerveau qui prend l’initiative de nombreuses entreprises de petites dimensions à caractère expérimental, visant à faire progresser connaissances et savoir-faire dans l’ensemble du vaste domaine nucléaire. Par exemple, dès cette époque, l’Iran s’intéresse à l’enrichissement par laser, afin d’étudier la physique des plasmas. Cette activité fait l’objet de quelques achats en 1979 auprès de firmes américaines.
http://www.diploweb.com/forum/iran06063.htm



Le cas de Téhéran pourrait donc être l'explosion en altitude et le souffle EM d'une "mini" bombe atomique ou d'une arme comparable? C'est le genre de test très risqué je trouve, néanmoins d'autres ne se sont pas gênés pour en faire à proximité des populations - théoriquement l'impulsion EM n'a pas d'effet sur les habitants (du point de vue militaire surement).

Voir ces quelques inofs à ce sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique_de_haute_altitude

En tout cas, c'est une hypothèse intéressante, qui colle - du moins à mon avis.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Dedale & tout le monde,

Je ne sais pas si cela colle encore, disons qu'il faut tout vérifier, revérifier et essayer de comprendre (si cela est possible) ce qui était faisable en théorie car au niveau de la pratique, je pense que l'on baigne en plein secret-défense.

Le but est de savoir si théoriquement en des termes de faisabilité, il était techniquement pour ne pas dire technologiquement possible de mettre sur pied une opération de cette envergure & complexité.

D'un point de vue du contexte géopolitique & stratégique, le simple fait que l'on écarte les USA aussi facilement a tendance
à procurer l'effet inverse à mon sens, je reste donc ouvert à toutes les possibilités à ce niveau.

EDIT : Brumak propose non pas une EMP générée par une bombe mais par un "rayon" (cf : beamed electromagnetic pulse)

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonsoir,

Quelques infos :

Comme vous le verrez dans ce document ci-joint, les HEL utilisés dans les années 70 par les Américains fonctionnés avec du Co2 & N2 & H2O :

In 1966, a team of physicists and engineers working for Avco Everett constructed and operated the world's first Gas Dynamic Laser (GDL), operating on a mixture of C02, N2 and H20. By 1970, continuous power outputs of 60 kiloWatts were being generated and a 1973 pulsed GDL delivered 400 kiloWatts for 4 milliseconds. It was then clear that High Energy Laser weapons were feasible.



L'appellation a changé de nos jours, CL (chemicals laser) et non plus GDL.

A savoir que le premier essai concluant sur cible aérienne mouvante (drone) eu lieu en 1973 :

The first was in 1973 when the USAF shot down a winged drone at their Sandia Optical Range, New Mexico, using a carbon dioxide GDL and a gimballed telescope. Subsequently, in 1976, the US Army employed an electrically pumped HEL to destroy a number of winged and helicopter drones at the Redstone Arsenal in Alabama.


Et ce n'est qu'en 1976, que l'USAF lança le projet ALL, le but de la manoeuvre étant d'équipé un KC-135 d'un HEL, donc ma même année que les faits survenus en Iran :



Les Russes aussi avaient un programme similaire à ALL :

Two demonstrators were built, the first flying in 1981, the second in 1991. Much of what is available from Russian open sources does not detail actual progress or achievements in this program.

Source : http://www.ausairpower.net/APA-DEW-HEL-Analysis.html


Maintenant, des questions subsistent concernant les HEL :

En utilisant un laser de puissance (CO2) et une lentille convergente, est il possible d’ioniser localement l'air au point de focalisation au point de créer un plasma ?

En utilisant un laser infrarouge dont le rayonnement est normalement invisible à l’œil nu, le résultat (plasma) est il visible à l'oeil nu ?

Pour des distances plus élevées est il possible d’utiliser une matrice de lasers convergeant vers un point dans le ciel ?

Nous aurons bientôt confirmation & réponse à ces questions.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

dedale a écrit:
Le cas de Téhéran pourrait donc être l'explosion en altitude et le souffle EM d'une "mini" bombe atomique ou d'une arme comparable? C'est le genre de test très risqué je trouve, néanmoins d'autres ne se sont pas gênés pour en faire à proximité des populations - théoriquement l'impulsion EM n'a pas d'effet sur les habitants (du point de vue militaire surement).

Voir ces quelques inofs à ce sujet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Impulsion_électromagnétique_de_haute_altitude

En tout cas, c'est une hypothèse intéressante, qui colle - du moins à mon avis.

Ta recherche du cote de Teheran sur le nucleaire est interessante. Par contre, pour l'explosion EM a haute altitude ca ne colle pas, car le phenomene observe se trouvait a 10 km d'altitude, c'est a dire loin des 30 km minimum necessaire pour une impulsion EM.
De plus, j'ai du mal a croire que les iraniens testent une impulsion EM juste au dessus de la capitale alors qu'ils ont des deserts de partout...

Buckwild a écrit:
Maintenant, des questions subsistent concernant les HEL :

En utilisant un laser de puissance (CO2) et une lentille convergente, est il possible d’ioniser localement l'air au point de focalisation au point de créer un plasma ?

En utilisant un laser infrarouge dont le rayonnement est normalement invisible à l’œil nu, le résultat (plasma) est il visible à l'oeil nu ?

Pour des distances plus élevées est il possible d’utiliser une matrice de lasers convergeant vers un point dans le ciel ?

Quelques reponses : une lentille permet de faire converger un rayon laser a quelques dizaines de metre grand maximum suivant la taille du faisceau original. (je dirais meme quelque metres mais bon)
Le plasma est visible a l'oeil nu en utilisant un laser CO2 puisqu'un plasma c'est une flamme (comme la flamme d'une bougie) et ca emet dans toutes les longueurs d'ondes dont les visibles.
Pour des distances plus eleves, je ne pense pas qu'un laser CO2 soit utilisable, car en fait il faut utiliser une matrice convergentes de faisceaux en phase.
Or, la longueur d'onde de l'infrarouge est tellement petite que la construction d'interference positive a grande distance s'avere tout a fait impossible. Au mieux, il faut utiliser des onde H.F. millimetriques (micro-ondes).

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Darkesidesong

il y a aussi SURA le haarp russe , mais sans etre precis ils datent cette installation (pure speculation ) a 1980 ! donc ca ne colle pas mais aller savoir

The Sura Ionospheric Heating Facility, located near the small town of Vasilsursk about 100 km eastward from Nizhniy Novgorod in Russia, is a laboratory for ionosphere research. Sura is capable of radiating about 190 MW, effective radiated power (ERP) on short waves. This facility is operated by the radiophysical research institute NIRFI in Nizhny Novgorod. The Sura facility was commissioned in 1981. Using this facility, Russian researchers achieved extremely interesting results regarding the ionosphere behavior and discovered the effect of generation of low-frequency emission at the modulation of ionosphere current[1]. At the beginning, Soviet Defense Department mostly footed the bill. The American HAARP ionospheric heater is similar to the Sura facility. The HAARP project began in 1993.

http://en.wikipedia.org/wiki/Sura_Ionospheric_Heating_Facility

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dedale

Salut,

Citation:
De plus, j'ai du mal a croire que les iraniens testent une impulsion EM juste au dessus de la capitale alors qu'ils ont des deserts de partout...


Oui mais, le truc c'est que ça ne sert rien de tester une impulsion EM au-dessus du désert : pour en évaluer les effets, il faut que cela soit de la civilisation qui soit prise pour cible. Car cela consiste à mettre les réseaux HS.

De plus, l'impulsion n'est pas sensée avoir de conséquence sur l'homme.

Citation:
Par contre, pour l'explosion EM a haute altitude ca ne colle pas, car le phenomene observe se trouvait a 10 km d'altitude, c'est a dire loin des 30 km minimum necessaire pour une impulsion EM.


Rergarde bien l'info de wiki : de 4 000 mètres à 30 kilomètres l'effet est plus limité qu'à des altitudes supérieures et inférieures car l'atmosphère absorbe le rayonnement. Il y a donc peu ou pas d'effets secondaires à l'explosion ;

L'effet est plus limité, voire annulé. Mais justement, les défaillances que les avions ont connu étaient inattendues.

admettons : ette explosion survient dans l'atmosphère à - de 30 km. Les effets sont théoriquement amoindris car l'atmosphère les absorbe. Néanmoins si l'on se rapproche trop de la déflagration, même si ces effets sont considérablement amoindris, il se feront forcément sentir.

Il ne faut pas non plus oublier l'hypothèse de la bévue : car dans ce cas encore, il y a anguille sous roche - un truc d'enfer vient perturber le fonctionnement de l'arsenal, de la chasse, et tout le monde trouve ça normal? L'Armement a forcément réclamé une explication. Quand rien ne transparaît, on pense souvent aux armes de pointe, expérimentales. Mais dans la réalité, quand il y a silence sur toute la ligne, la probabilité est plutôt en faveur de la bévue sur laquelle il ne faut strictrement rien divulguer.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

dedale a écrit:
admettons : ette explosion survient dans l'atmosphère à - de 30 km. Les effets sont théoriquement amoindris car l'atmosphère les absorbe. Néanmoins si l'on se rapproche trop de la déflagration, même si ces effets sont considérablement amoindris, il se feront forcément sentir.

Attend attend. Je connais très bien les effets EM d'une explosion nucléaire en altitude. L'effet EM dure seuelement quelques micro-secondes, et uniquement au moment de l'explosion. Rien de compatible donc avec les effets récurrents observés sur les avions.

De plus, je suis persuadé qu'une explosion nucléaire ne passe pas inapercue. Pour moi la thèse de l'explosion EMP est vraiment improbable.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Marcassite

Coucou les gars, vous vous égarez grave avec vos bombinettes et laserotron. Vous mettez juste la charrue avant les boeufs.

1/ documenter le cas => chercher les données initiales et leur évolution (contradiction, incohérence, compléments d'infos), se poser des questions sur ce qui est fiable ou ne l'est pas, quelles infos manquent, ...
2/ reconstituer le déroulement dans le contexte (situer le phénomène dans l'espace et le temps => carte géog, ciel astro, base militaire, station radar, trafic civil et militaire aérien,...)
3/ formuler des hypothèses cohérente avec l'aspect et la durée, chercher les points pour et contre, sélectionner les 3 plus probables.
4/ essayer de les vérifier (sans illusion vu la date du cas)

Je ne connaissais de ce cas que peu de chose. Alors j'ai passé 5 heures cette nuit à lire (et je n'ai pas fini) ce que j'ai pu glaner.
Bilan provisoire sur l'affaire :
A/ c'est un sac de noeud, d'incohérences et contradictions, de lacunes malgré (ou à cause?) un grand nombre de pages écrites sur l'affaire.
Il faut donc absolument la reprendre à partir des sources originales qui sont les plus proches de la date du cas puis avancer doucement en notant les variantes ou nouvelles infos, en regardant qui a discuté avec qui (influences d'un témoin sur l'autre, témoin qui raconte à la place d'un autre, divergences/cohérence entre témoins, divergence ou cohérence entre rapports officiels et témoignages...).
B/ Ce cas semble relever de la méprise complexe , donc de l'amalgame de faits/causes distinct(e)s sans lien mais aussi partiellement de la réinterprétation/reconstruction (voir fabulation au fil du temps?). Ex : astre + ballon sonde + météore ou rentrée artif + pannes F4 + mini panique
C / J'ai noté quelques points qui doivent faire réfléchir :
- Durée du phénomène ? Le phénomène est vu de 00h30 à 4h00 p.m ... si j'ai bien saisi.
- l'aspect du phénomène est > étoile et < à la lune. Il faut des jumelles pour le voir de la tour de contrôle de Mehrabad...
- La forme et luminosité de l'ovni varie fortement dans le temps. La piste d'un ballon sonde tétraédrique (durée, coloration, variation de forme) mériterait d'être creusée et ne l'a pas été.
- Il y a plusieurs "disparitions" visuelles relatées par les témoins.
- Les pilotes des F4 sont morts de trouille (leurs propos ne laissent guère de doute). Aucun n'a eu l'ordre de tirer (ou armer un missile sur l'ovni), juste de l'identifier.
- Certains ufologues tentent de faire croire que l'ovni était au Nord, voir au max N.E, de Téhéran. Alors pourquoi l'un des F4 va en direction de la frontière afghane qui commence à l'Est de Téhéran et finit au S.E ?
- Ici je lis que l'ovni se décale vers le nord, ailleurs qu'il se décale progressivement vers le sud... Un journal de Téhéran parle d'un ovni au sud de Téhéran...
- Des avions civils (4 connus au moins !) et militaires sont en vol durant les faits mais aucun ne relate de visuel. L'un des pilotes se fait même guider par la tour pour savoir ce qu'il doit poursuivre/identifier (=> donc l'ovni ne pète pas aux yeux en tant qu'ovni !)
- Ces avions de lignes captent un signal "bip" (pris pour celui d'un avion en détresse) à 121Mhz au tout début de l'histoire. Ce signal est mentionné aussi à la fin de l'affaire, le lendemain, quand un hélico cherche au point d'impact présumé.
-Les pilotes F4 viennent d'où ? Pas de Mehrabad/Téhéran. Quel est leur trajet ?
- Les effets sur les F4 sont très partiels, ils ne touchent pas tout le circuit électrique. => Klass parlait de pannes radio connues des iraniens sur ces appareils mal entretenus (dans un de ses bouquins). Il parlait aussi de l'impossibilité de verrouiller un missile (ici à guidage thermique) au dela à d'un certaine distance qu'il serait bon de connaître avant de parler de panne du système de tir.Voilà une recherche qui me semblerait plus utile, pour commencer dans l'ordre méthodo, que celle sur les Bombe effet EM ou ionisation pour radar via laser. Voir aussi du côté des éruptions solaires serait plus ... économique.
- Pas vu de données météo, ni si inversion thermique ou pas, ... le néant.
- 3 stations radars sols sont connues et citées : celui de Mehrabad était en maintenance, les 2 autres n'ont RIEN capté !
-Un liner en vol durant l'épisode des F4 mentionne un problème radio mais il précise qu'il ne voit rien d'anormal.
- L'absence de récits/témoignages autres que ceux des militaires est patente et anormale.
- etc...

Je répondrai à Dodgson sur les choses vues au Maroc et leur horaire. Rien que sur ce point, il y a de quoi écrire des pages.
Un sac de noeuds titanesque à déméler, vous dis-je. Normal que cela reste un ovni vu l'état du dossier.

Donc , conseil amical, reprenez les choses dans l'ordre si vous ne voulez pas perdre votre temps en supputations vaines et faire avancer le dossier.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Vérifions l'info pour éviter l'intox.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Marcassite,

C'est ce que je pense aussi mais que je n'applique pas . C'est pour cela que j'ai demandé à Expressofrog de m'aider à
traduire un max d'infos à ce sujet pour commencer. Ceci dit, même si c'est un sac de noeuds, c'est quand même une histoire
de dingue en apparence.

Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

Merci marcassite de ton point de vue avisé, mais tu voudrais pas nous dire ce qui te choque ?
Perso je pense connaitre assez bien l'affaire et j'ai un peu l'impression que tu debarques.
D'autre part, si on veut demeler le sac de noeud, alors il faudra bien prendre les noeuds un par un,
et puis parler concret c'est pas plus mal et ca peut nous amener sur d'autres choses.
Donc vas-y tranquillement plutot que de tout balancer d'un coup.

Bon sinon, Buck, concernant ta question sur les beamed EMP, oui ca existe.
C'est un flux de microondes tres intenses depuis le sol (maser). Je connais peu de details la-dessus.
En principe, ca detruit le materiel electronique non-blinde par création de surtension locale du au champ électrique.
Concretement, ca veut dire que depuis le sol (ou un avion) tu disposes d'une station assez complexe capable de suivre un avion
par radar et de lui balancer des micro-ondes (dont l'emetteur est relie a une centrale nucleaire ).
Pour la portée du dispositif, je dirais plusieurs dizaines de kilometres par temps sec car la transmission dans
l'atmosphere peut etre bonne pour certaines frequences.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Marcassite, une petite chose, tu disais :


B/ Ce cas semble relever de la méprise complexe , donc de l'amalgame de faits/causes distinct(e)s sans lien mais aussi partiellement de la réinterprétation/reconstruction (voir fabulation au fil du temps?). Ex : astre + ballon sonde + météore ou rentrée artif + pannes F4 + mini panique

Je ne vais pas user de l'argument d'incrédulité mais faudrait se demander aussi pourquoi d'autres (sceptiques) n'ont pas réussi à rationaliser le morceau avant ?
Manque de données peut être, complexité, sac de noeuds comme tu l'as souligné ?


Cet hypothétique cumul de facteurs & éléments convergents vers un cas de méprise complexe me semble statistiquement difficilement soutenable, mais bon, c'est juste une impression. Il me semble que cela ferait beaucoup de méprises en quelques heures. Au plus on en rajoute et au moins cela devrait tenir la route
statistiquement parlant encore une fois. A moins que l'on retrouve "les coupables" avec des indices et autres éléments solides.

Quoi que l'on puisse penser, certains schémas & détails qui émanent de ce cas, ne sont pas nouveaux au niveau des cas aéronautiques. Du moins en apparence et c'est là que tout se joue, à savoir réussir à dissocier les apparences des faits réels...

Nous dirons que je suis entièrement d'accord avec toi concernant la méthodo' à suivre mais que je n'ai pas la même perception
des choses. Ceci dit, comme tout est à vérifier, cette dernière peut changer...


Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Marcassite

Jere >Merci marcassite de ton point de vue avisé, mais tu voudrais pas nous dire ce qui te choque ?

Je viens de le dire : Mettre la charrue avant les boeufs.

>Perso je pense connaitre assez bien l'affaire et j'ai un peu l'impression que tu debarques.

Oui, tu sais me lire pour ce coup : j'ai toujours dit que j'étudiais essentiellement les cas français mais ne connaissais que superficiellement les dossiers US/UK.
Tu "connais assez bien l'affaire" ? j'ai plus impression jusqu'à maintenant que tu connais ce cas comme tu croyais connaître Cussac ou d'autres français.
Si tu connaissais le cas, tu aurais déjà répondu à, au moins, une ou deux de mes questions simples. * J'ai rien vu venir. Etrange...

En voilà encore une "pour celui qui connaît assez bien le dossier" :
- Dodgson a-t-il raison ou pas de dire que les évènements du Maroc ne sont pas liés dans le temps avec Teheran ?

*Pour certaines, j'ai déjà trouvé les réponses (moi qui "débarque"

>D'autre part, si on veut demeler le sac de noeud, alors il faudra bien prendre les noeuds un par un

Ce n'est pas du tout ce que je vois sur ce forum. Heureux que Buck en soit lui conscient.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Vérifions l'info pour éviter l'intox.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Marcassite

Buck> Cet hypothétique cumul de facteurs & éléments convergents vers un cas de méprise complexe me semble statistiquement difficilement soutenable, mais bon, c'est juste une impression. Il me semble que cela ferait beaucoup de méprises en quelques heures. Au plus on en rajoute et au moins cela devrait tenir la route
statistiquement parlant encore une fois.

Erreur d'appréciation, à mon avis. Il existe bon nombre de cas où plusieurs facteurs créent une méprise complexe sur une durée courte ou très courte. Plus le cas dure, plus le nombre de facteurs possibles augmente. Plus il est ancien, mal documenté plus des facteurs s'ajoutent (déformation mémorielle, influence entre témoins, réinterprétation, fabulation,...) pour rendre l'affaire encore plus nébuleuse/complexe.
Evidemment plus le cas est dans un pays lointain plus il est complexe à déméler.
Vous vous lancez donc là dans ce qui est le plus compliqué en ufologie et qui exige donc le plus de rigueur si tu veux le comprendre.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dedale

hello,

Marcassite à raison : on se laisse piéger comme des amateurs. Beaucoups de ces histoires tiennent du méli-mélo cuisiné à la sauce soucoupiste.

Citation:
L'effet EM dure seuelement quelques micro-secondes, et uniquement au moment de l'explosion. Rien de compatible donc avec les effets récurrents observés sur les avions


Pourtant : La durée de ces perturbations peut s'avérer très longue, c'est ce qu'on appelle le fireball blackout dû à la création de la boule de feu de l'explosion.

et en suivant le lien de wikipédia : http://www.astrosurf.com/luxorion/quantique-bombes-atomiques2.htm

Citation:
En revanche, près du sol (< 4000 m) l'effet de charge est axisymétrique car le sol absorbe une partie des rayons gamma et l'effet devient anisotrope;la bombe perd de son efficacité mais son effet est directionnel. Cet effet est parfois recherché car dans ce cas l'impulsion électromagnétique se propage horizontalement, générant un champ magnétique intense près du sol. Les électrons se déplaçant plus rapidement que les ions (plus lourds), il se produit également un effet de "charge d'espace induit" qui génère un champ électrique qui atteint son intensité 10 ns après l'explosion et qui est forcé de se propager horizontalement.


J'en profite pour faire le point :

Citation:
Deuxièmement, tu évoquais les particules radioactives de l'ionosphere. Il me semble qu'il y a autant de particules radioactives dans l'ionosphere que dans les couches basses de l'atmospheres ainsi que dans le sol, c'est ce qu'on appelle la radioactivite naturelle. Je ne connais pas les chiffres, mais peut-etre pourras-tu me renseigner la-dessus.


J'ai parlé de particules radioactives projetées dans la haute atmosphère par les explosions nucléaires.

Citation:
Effectivement, les tempêtes de sables peuvent generer des champs electrostatiques tres puissants, mais a priori cela ne nous concerne pas puisque le temps est calme et dégagé (je rappelle que le champ electrique est lié aux particules de sable qui arrache des électrons au sol par friction)


Peut-être. Mais je me suis souvent aperçu que des choses sans rapport pouvaient avoir de l'importance. Rien n'oblige cependant de les prendre en compte.

Citation:
La notion d'objet en physique varie d'une spécialité à l'autre


Je répondrais 2 choses à cela :
1) un objet en physique est un [i]corps[/i localisable ou quantifiable, quel que soit le domaine. Toutes les branches de la physique répondent à des déterminations fondamentales.
2) L'OVNI n'est pas à priori un objet de la physique. Le terme est commun puisqu'il définit une chose perçue par les sens des témoins. A moins que l'on admette que cela soit un terme réservé à un domaine : celui de la surveillance aérienne et donc de la radiométrie : l'OVNI deviendrait donc un objet radiométrique, issu d'une radiodétermination. Mais cela limiterait considérablement l'approche puiqu'à part ce que localisent les instruments tels que les radars ou spectrophotomètres, le reste n'aurait aucune valeur substancielle. Un objet commun ne peut pas être déterminé, du point de vue d'une science formelle, sur la base de perceptions infiables ou de paramètres approximatifs relevant le plus souvent de la confusion, voire même de l'incorporalité - puisque l'OVNI est également considéré sous l'angle de l'objet culturel.

Donc, l'OVNI n'a pas d'autre expression que celle de l'objet sensible et si un sens spécifique est donné à ce terme, il est relatif à la dicipline ou la personne qui l'étudie.

Citation:
Pour le reste, certains par le passé ont tenté de dresser une "théorie unificatrice" si j'ose dire ou du moins son esquisse afin de rendre compte d'un certain type de phénomènes & de cas spécifiques, Menzel dont l'esquisse de théorie dirons nous fut réfutée par l'USAF elle-même ainsi que William Viezee et Gordon DThayer. Ces trois là ont travaillé pour le "Condon report" et se sont spécialisés sur les phénomènes atmosphériques. (mirages)


Ce n'est pas trop une question d'unifier, c'est une question de méthode. Losqu'un cas se présente et que des paramètres manquent, un autre cas présentant des similarités peut permettre de révéler ces paramètres : c'est la méthode du regroupement.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Je n'ai qu'une chose à dire, merci Marcassite.

C'est pas du lèche, c'est ce qui ressort quand mes petites neurones s'entrechoquent.


Cdlt,
Buck

ps : Tu vas te joindre à nous ? ( on dirait que c'est déjà fait)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum