UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 19]

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Re,

Et une prise de bec concernant la fiabilité de cette prétendue corrélation avec le satellite DSP-1 :

http://www.cohenufo.org/dsp_claims.html#bradlet1

Intéressant...


Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

Salut Buck,

Tu m'as grillé avec le second website... J'allais indiquer

http://www.cohenufo.org/dsp_claims.html

Cohen, Sparks et Aldrich sont des ufologues sérieux. Contrairement à ce qu'a écrit Aldrich, Lee Graham ne raconte pas que des bêtises : c'est lui qui, en 1986, a révélé le véritable nom (ou sigle) du F-117, alors que les rumeurs désignaient ce mystérieux avion quasi triangulaire sous le nom F-19. Rien que pour ça, il aurait failli perdre son habilitation et même son emploi.

Au début du pdf du MUFON sur Téhéran, il y a un article très intéressant d'une revue militaire :

MIJI Quarterly Report 3-78, October 1978, "Now You See It, Now You Don't !", Captain Henry S. Shields, HQ USAFE/INOMP (déclassifié en décembre 1981, grâce à la FOIA il me semble).

Selon les sources, MIJI veut dire "Meaconing, Intrusion, and Jamming Incidents" ou "Meaconing, Intrusion, Jamming, Interference". Je ne réussis pas à me décider.

Cordialement,

Dodgson

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Venom
Citation:
Cohen, Sparks et Aldrich sont des ufologues sérieux.


Un ufologue serieux, c'est une opposition dans les termes.

Un peu comme un clown triste

S'il est serieux, alors il n'est pas ufologue. S'il est ufologue, alors il n'est pas serieux.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

L'article du MIJI a bien été obtenu grâce au FOIA; le pdf du MUFON commence par la lettre adressée à Peter A. Gersten par Anne Wilkinson, HQ USAF Freedom Information manager :

Dear Mr. Gersten,
Please refer to your Freedom of Information Act (FOIA) request dated 28 September 1981 and our letters 5 and 20 November 1981.
The document "Now You See It, Now You Don't" has been reviewed, determined releasable, and is attached.

La page de garde du doc était marquée SECRET, avec une date de déclassification prévue au 31 décembre 2008 (délai de 30 ans donc). La mention SECRET a été barrée et remplacée par "This page is unclassified". Subsiste la mention "Not Releasable to Foreign Nationals", mais sans doute ne s'applique-t-elle plus si le document est déclassifié.

Si j'en ai un jour le courage, je traduirai les 3 pages en français et les mettrai dans ce thread.

Dodgson

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

SECRET
UNITED STATES AIR FORCE SECURITY SERVICES
AIRFORCE ELECTRONIC WARFARE CENTER
MIJI QUARTERLY (U)
OCTOBER 1978

UN COUP TU LE VOIS, UN COUP TU LE VOIS PAS
Capitaine Henry S. Shields, HQ USAFE/INOMP

Tout pilote peut s'attendre à rencontrer, un jour ou l'autre dans sa carrière, des événements étranges, inhabituels, qui ne seront jamais expliqués convenablement ou entièrement par la logique ou une enquête ultérieure. L'article qui suit raconte justement un tel épisode, ainsi qu'il a été rapporté par les équipages de deux F-4 Phantoms de la Force Aérienne Impériale Iranienne tard dans l'année 1976. Aucune information additionnelle ou explication de ces étranges évènements n'est venue; l'histoire sera classée et probablement oubliée, mais, à lire, elle est intéressante, et peut déranger.

Par un clair temps d'automne, jusqu'à 0 h 30 du matin, la garde de nuit n'avait été que routine pour le poste de commande de la Force Aérienne Impériale dans la zone de Téhéran. Se succédant rapidement, quatre appels arrivèrent de l'une des banlieues de la ville, signalant une série d'étranges objets en l'air. Ces objets volants non identifiés (OVNIs) étaient décrits comme « ressemblant à un oiseau », ou comme un hélicoptère billamment illuminé (bien qu'aucun ne fût en vol à ce moment). Incapable de convaincre ses interlocuteurs qu'ils ne voyaient que des étoiles, un officier supérieur sortit pour voir par lui-même. Observant au nord un objet ressemblant à une étoile, simplement plus grand et plus lumineux, il fit immédiatement décoller un F-4 de la FAII pour investigation.

S'approchant de la ville, le pilote du F-4 signala que l'objet était aisément visible à une distance de 70 miles. A la distance d'environ 25 miles nautiques, l'intercepteur perdit toute son instrumentation et ses communications UHF/intercom. L'interception fut abandonnée et le cap mis sur la base de départ, et tous les systèmes revinrent à leur état normal, comme si l'étrange objet ne considérait plus l'aéronef comme une menace.

Un second F-4 fut dépêché dix minutes après le premier. L'occupant du siège arrière signala le verrouillage du radar sur l'objet à 27 miles nautiques et à ses 12 heures, avec une vitesse de rapprochement de 150 noeuds. Une fois atteinte la distance de séparation de 25 miles nautiques, l'objet commença à se déplacer rapidement de façon à maintenir constante cette distance, tout en restant visible sur l'écran radar. Tandis que la taille de l'écho radar était comparable à celle d'un KC-135, son éclat intense rendait impossible une estimation de sa taille réelle. Visuellement, il ressemblait à des lumières à éclats stroboscopiques, arrangées selon un dessin rectangulaire, et alternant le bleu, le vert, le rouge et l'orange. Leur succession était si rapide que toutes les couleurs pouvaient être vues à la fois.

Alors que le F-4 continuait la poursuite au sud de Téhéran, un second objet brillamment éclairé (de la moitié au tiers de la taille de la lune environ) se détacha du premier OVNI et se dirigea droit sur le F-4 à grande vitesse. Le pilote essaya de tirer un missile AIM-9 sur le nouvel objet, mais en fut empêché par une soudaine perte de courant dans son panneau de contrôle d'armes. En même temps les communications UHF et internes furent perdues. Le pilote entama promptement un virage et un plongeon à G négatif pour s'échapper, mais l'objet serra les rangs derrière le F-4 à une distance de 3 à 4 miles nautiques. Continuant à tourner, le pilote observa l'objet effectuer un virage à l'intérieur du sien puis s'en aller, retournant par la suite à l'OVNI primaire pour un rendez-vous parfait.

Les deux OVNIs s'étaient à peine rejoints qu'un autre objet se détacha et fila droit vers le sol à grande vitesse. Ayant récupéré les systèmes d'armes et de communications, l'équipage observa le troisième objet, s'attendant à une forte explosion quand il heurterait le sol. Cependant, il se posa gentiment et projeta une lumière brillante sur une zone de deux à trois kilomètres. Le pilote vola aussi bas que possible au-dessus de la zone, repérant l'emplacement exact de l'objet.

Lors du retour à la base de départ, les deux membres de l'équipage eurent des difficultés à ajuster leurs dispositifs de vision nocturne pour l'atterrissage. L'atterrissage fut de plus compliqué par des interférences excessives sur l'UHF et une perte complète supplémentaire de toutes les communications au passage d'un azimut de 150 degrés avec le nord magnétique depuis leur base de départ. En même temps, le système de navigation inertielle fluctuait de 30 à 50 degrés. Un avion de ligne civil s'approchant de la zone subit aussi une défaillance similaire, mais ne signala pas d'observation visuelle inhabituelle.

Pendant une longue approche finale, l'équipage du F-4 remarqua un autre OVNI. Celui-ci fut décrit comme un objet de forme cylindrique (ayant approximativement la taille d'un avion d'entraînement T-33) avec des lumières continues brillantes à chaque extrémité, et une lumière à éclats en son milieu. Il s'approcha rapidement et passa directement au-dessus du F-4. En réponse à la question du pilote, la tour de contrôle ne signala aucun autre trafic aérien dans la zone, bien que le personnel ait réussi par la suite à observer visuellement l'objet quand lui fut indiquée la direction précise où regarder.

Le jour suivant, l'équipage du F-4 fut amené en hélicoptère à l'endroit où ils pensaient que l'objet avait atterri. Cet endroit se révéla être le lit d'un lac asséché, mais rien d'inhabituel ne fut noté. Alors que l'hélicoptère décrivait des cercles vers l'ouest, cependant, un signal de beeper très perceptible fut reçu, et en fin de compte sa piste fut suivie jusqu'à une maison proche. Ils atterrirent immédiatement et demandèrent aux habitants si quelque chose d'étrange ou d'inhabituel s'était produit la nuit précédente. Oui, répondirent-ils, il y avait eu des bruits retentissants, et une lumière très brillante, comme la foudre. L'hélicoptère retourna à la base et des dispositions furent prises pour conduire différents tests, de radiation par exemple, au voisinage de la maison. Malheureusement, les résultats de ce genre de tests n'ont pas été rapportés.

[traduction de Dodgson]

HQ = headquarters = quartier général
USAFE = United States Air Force in Europe; INOMP = ?
Mile = 1609 m; mile nautique = 1852 m; noeud = mile nautique/heure

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonsoir,

Allocution du Général Parviz Jafari de l'Armée de l'Air Iranienne, ancien pilote impliqué dans cette affaire et retraité à l'heure actuelle, lors d'un speech au National Press Club.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild
Les deux adresses youtube consacrées à Parviz Jafari (correspondant à l'information déjà communiquée par Buck):

www.youtube.com/watch?v=8h7gNIfMUkc&feature=related

www.youtube.com/watch?v=KJydT3AZ370

Dodgson

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

Buck, le trop (in)fameux Dr Greer n'a rien à voir avec ça. Il s'agissait de :

International Press Conference, National Press Club,
Washington D.C. November 12, 2007

Moderated by former Arizona Governor Fife Symington

Sponsorized and organized by
James Fox, Documentary Filmmaker
Leslie Kean, the Coalition for Freedom of Information

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bien vu Dodgson, j'ai confondu avec le Disclosure Project, je vais modifier mon post.
Merci.


Cdlt,
Buck


ps : oui le Dr Greer est devenu fou ces dernières années, je confirme.
Duboc était invité aussi...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild


Une vidéo qui nous vient tout droit de l'émission "UFO Hunters" ou des pilotes ont fait
une simulation de ce cas, ainsi que quelques informations complémentaires :

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

Salut Buck,

J'ai bien l'impression que le Bill Scott de tes vidéos n'est autre que le célèbre William B. Scott de Aviation Week&Space Technology :

www.kurzweilai.net/bios/frame.html?main=/bios/bio0283.html?

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Dodgson,

C'est bien la même personne il me semble.

Plus j'en apprend sur ce cas et moins je ne sais quoi penser. D'autant plus qu'il date des années 70 (technologie). Je posterai ce soir une partie d'un document déclassifié par le FOIA concernant l'hypothèse Russe comme explication pour certains cas UFO & UAP au-dessus du territoire US ou de celui de ses alliés.



Cdlt,
Buck is troubled

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson
D'autant plus qu'il date des années 70 (technologie)" (Buck)

La technologie des années 70 n'était pas si mauvaise que ça. Le F-4 Phantom était un excellent avion, et quant à la vitesse (pour des avions en service effectif, je ne parle pas des avions-fusées et autres prototypes bizarres), je crois que le SR-71, côté américain, et le MiG-25, côté russe, n'ont pas été dépassés (à vérifier quand même).

Dodgson

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Cortex
Un facteur à ne pas négliger dans cette extension de durée de vie est le coût exhorbitant des appareils plus récents : ils sont tellement chers qu'ils risquent de ne jamais être en nombre suffisant. L'exemple le plus frappant est fourni par les USA, qui maintiennent en service leur flotte de B-52 bientôt cinquantenaires, parce qu'ils n'ont pas assez de B-2 (21 seulement dont plusieurs sont cannibalisés pour entretenir les autres - non, pas la peine de me parler de JPP, je suis au courant, merci ).

En outre, un des facteurs de ce coût prohibitif est l'avionique. Celle-ci progresse sans cesse : je crois me souvenir que le Rafale a été amélioré deux fois sur ce plan avant même sa livraison aux unités. Des avions comme le MiG-25 ou le F-4 sont équivalents voire supérieurs en performances de vol aux modèles plus récents, mais c'est simplement parce que les militaires d'aujourd'hui ne recherchent plus ce genre de performances. Les missiles sont devenus suffisamment fiables (par rapport à la guerre du Viêt-nam par exemple, où ils étaient pratiquement inutiles) pour faire disparaître, sauf exceptions, les engagements à courte portée. Il est moins important aujourd'hui de disposer d'un appareil rapide et manoeuvrable, que d'un avion "discret" et bien protégé par des contre-mesures électroniques. Du reste, au prix de l'avion s'ajoute celui de la formation du pilote, inestimable : de ce fait, il est très probable que d'ici 2030 à 2050, quand les avions actuels arriveront en fin de vie, ils soient remplacés par des drones pilotés à distance (si toutefois, il y a encore de l'essence pour qu'ils volent...). La profession "pilote de chasse" appartiendra alors au passé...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
dodgson a écrit:
"D'autant plus qu'il date des années 70 (technologie)" (Buck)
La technologie des années 70 n'était pas si mauvaise que ça. Le F-4 Phantom était un excellent avion, et quant à la vitesse (pour des avions en service effectif, je ne parle pas des avions-fusées et autres prototypes bizarres), je crois que le SR-71, côté américain, et le MiG-25, côté russe, n'ont pas été dépassés (à vérifier quand même).
Dodgson


Bonsoir Dodgson,

De nombreuses questions restent toujours sans réponses en 2008 dont la quantité d'énergie nécessaire à la mise H.S temporaire des systèmes embarqués.

Quand tu parles de dépassé, cela dépend bien entendu à quel niveau. Au niveau de la furtivité, de l'aide au pilotage (automatisation des systèmes), des systèmes ECM ou de tout autre système d'armes ou de recueil de renseignements, oui, ces avions sont bien dépassés.

Quand au niveau de leurs performances, je sais que celles du SR-71 sont toujours classées secret défense mais il pouvait voler officiellement à Mach 3,35. Cependant, SR-71 et Mig 25 évoluaient à grande vitesse à haute altitude et leur rayon de virage n'était pas exceptionnel. Par exemple, le rayon de virage d'un SR-71 lancé à Mach 3 à 25.000 mètres d'altitude était de 300 km.

Le SR-71 reste l'avion (non fusée) le plus rapide et le plus haut au monde.

Una anecdocte sachant qu'il était recouvert d'une fine couche de peinture noir sensée le rendre furtif aux radars :

"Although most news reports characterize the SR-71 aircraft as `radar evading', in point of fact, however, the SR-71 was one of the largest radar targets ever detected on the FAA's long-range radars. The FAA was able to track it at ranges of several hundred miles. The explanation offered was that the radars were detecting the exhaust plume."

Source : http://www.globalsecurity.org/intell/systems/sr-71.htm

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonsoir,

J'ai trouvé utile de poster ces quelques passages afin de comprendre certaines des raisons qui auraient pu motiver les Russes à user d'engins non conventionnaux à des fins géostratégiques :

Analysis of Flying Objects Incidents in the United States December 1948
Mostly Readable Scans of once "TOP SECRET" Air Intelligence Report on the Analysis of Flying Objects Incidents in the United States, Study 203,
Document date: 1948-12-10
Department: USAF Air Intelligence Division
Author: Unknown
Document type: Report
pages: 32


Archivist's Notes: Once considered Top Secret The Air Intelligence Report on the Analysis of Flying Objects Incidents in the US covers sightings of flying objects up to August of 1948, Selected Reports of Flying Objects from credible witnesses and images of Flying Winged Type Aircrafts from Germany, Britain and US. Assumptions were made that flying objects were possibly of Soviet origin and large section is dedicated to hypothetical tactics of the Soviets. Mainly names blacked out, images included are not of great quality










Source : http://www.abovetopsecret.com/forum/thread335921/pg1

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild
Bonsoir Cortex,

Je suis d'accord avec le reste de ton post mais j'émets quelques réserves dans ce passage :

<<Il est moins important aujourd'hui de disposer d'un appareil rapide et manoeuvrable, que d'un avion "discret" et bien protégé par des contre-mesures électroniques.>>

C'est correcte à mon sens si ce n'est qu'il serait peut être utile de préciser que les stratèges militaires de l'USAF ont demandé aux constructeurs des vitesses de croisière plus élévées et à plus haute altitude, c'est le cas sur le F-22 Raptor de la 5ème et dernière génération.

"F-22 pilots demonstrated that cruise altitude has a significant effect on combat performance, and routinely attributed their altitude advantage as a major factor in achieving an unblemished kill ratio against other US fighters and 4th/4.5th generation fighters.[36]"

Performance

* Maximum speed:
o At altitude: Mach 2+[82][83] (1,325+ mph, 2,132+ km/h)
o Supercruise: Mach 1.72 (1,140 mph, 1,825 km/h)[1][79] at altitude
* Range: 1,600 nmi (1,840 mi, 2,960 km) with 2 external fuel tanks
* Combat radius: 410 nmi[79] (471 mi, 759 km)
* Ferry range: 2,000 mi (1,738 nmi, 3,219 km)
* Service ceiling 65,000 ft (19,812 m)
* Wing loading: 66 lb/ft² (322 kg/m²)
* Thrust/weight:
o With full internal fuel: 1.09 (18,000 Pounds)
o With 50% internal fuel: 1.26 (9,000 Pounds)

Pas lente non plus la bestiole et un mode "supercruise" en guise de cerise sur le gâteau :


Il est aussi très manoeuvrable :

Cette architecture dédiée à la discrétion n'en fait pas moins du Raptor un véritable chasseur, apte au combat tournoyant et même "hypermanoeuvrant" grâce à des surfaces mobiles de formes adaptées et à ses deux réacteurs P&W F119-PW100 (160 kN unitaires) équipés de tuyères orientables.

Source : http://www.atfx.org/F-22_Raptor_operationnel,,16,25,,.html

ps : Entre nous, je me demande si le destin du F-22 Raptor ne va pas suivre celui des sous-marins US (SNA) de la classe Seawolf.
Trop bien mais trop cher...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson
Bonsoir Buck,

Il s'agit du rapport 100-203-79 de l'Air Intelligence Division, découvert en 1985 par Robert Todd dans les Archives nationales. Les soupçons sur les Russes ont commencé peu après l'affaire Kenneth Arnold, et sont déjà attestés par le courrier de Twining à Schulgen en date du 23 septembre 1947. L'histoire des premières années des études militaires US sur le sujet est bien connue maintenant, et la piste soviétique y était systématiquement privilégiée, à l'exception de l' "Estimate of the Situation", du projet Sign, qui date de décembre 1948 et privilégiait l'hypothèse extraterrestre. Ce rapport fut immédiatement rejeté par le général Vandenberg, qui en ordonna la destruction à l'exception d'un exemplaire. Ruppelt a pu consulter cet exemplaire au début des années 1950, et depuis plus de nouvelles; cependant l'existence du rapport et ses conclusions ne font guère de doute. Mais cet "Estimate of the Situation" est vraiment peu représentatif des cogitations des militaires de l'époque.

De toute façon, tout cela, c'est vraiment l'antiquité, et je ne pense pas qu'on puisse en tirer quoi que ce soit pour les années 1970.

Dodgson

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonsoir Dodgson,

La guerre froide avait débuté officiellement 3 ans avant l'émission de ce document et elle s'est terminée en l'an 2000.
C'est l'une des raisons qui font que je pense qu'il faille considérer ce document et ce même à l'heure actuelle, même si le contexte
a évolué.

Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson
Re-bonsoir Buck,

Politiquement tu as raison, mais je voulais dire que :

- l'attitude générale des militaires américains était passée (au moins en apparence) du soupçon envers les Russes au scepticisme presque total vis-à-vis des ovnis;

- la technologie aéronautique avait fait des progrès fulgurants entre 1945 et 1965 (et tout particulièrement entre 1955 et 1965; les ingénieurs américains disent que depuis les progrès n'ont jamais été aussi rapides). Si bien que les considérations techniques de 1947 ne valaient plus tripette.

Mais c'est vrai que quand on tombe sur un incident comme celui de Téhéran, la tentation de regarder du côté des Russes doit revenir au galop...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Re-Re Dodgson

Je vais essayer de trouver des documents déclassifiés de l'époque du cas de Téhéran. Histoire de comparer au niveau
des différentes hypothèses "explicatives" si possible.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonjour,


Je viens de trouver ceci sur le site du NARCAP, l'info provient selon cette source de Klass lui-même :


http://www.narcap.org/reports/006/TR6-021.htm


Va falloir décortiquer le machin, histoire de voir s'il n'y a pas des infos' qui nous auraient échappé.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dodgson

Merci Buck, c'est très intéressant.

D'après ce que je comprends, l'auteur de ce rapport est Martin Shough, l'un des quatre auteurs du rapport franco-britannique sur l'incident des îles anglo-normandes du 23 avril 2007. Il me semble que, pour Téhéran, il cite deux sources, Klass d'une part, Fawcett et Greenwood d'autre part. On a récemment reparlé de Mooy aux Etats-Unis.

Dodgson

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dédale

salut,

Je ne pense pas que le cas de Téhéran réponde à une situation de guerre électronique. Sur certains points il me fait beaucoup penser à celui du stratojet RB-47H de 1957, si je me souviens, c'est à peu près le même type d'affaire. Sauf que le stratojet était équipé de différents systèmes de reconnaissance, alors que le F-4 Phantom était un chasseur classique, qui a connu son apogée au Vietnam, et qui a donc été utilisé dans de nombreux pays.

C'est délicat de poser ainsi l'idée de la guerre électronique car c'est l'une des plus complexes à aborder en matière d'OVNI. Le seul moyen d'en être certain, c'est de trouver la trace d'un madcap, ou d'un autre appareil équipé pour, qui se serait introduit dans l'espace aérien iranien. D'autre part, si raid élecronique il y avait eu, on ne parlerait pas d'OVNI, mais de brouillage des communications et du radar. Car dans une opération d'E-war, une zone géographique présentant un réseau de surveillance est prise, et on balance un maximum de fréquences parasites : le bruit. Les radars sont aveugles et les communications paralysées, la force de défense devient alors incapable de réagir et de se coordonner (ex: guerre d'Irak).

Sur le plan des ECM : lorsque l'arsenal d'un chasseur détecte un système ECM - c-à-d un système de brouillage actif en activité, ses EC-CM s'enclenche automatiquement, sans aucune intervention humaine. Bien évidemment, c'est là le schéma d'un arsenal très récent, mis au point dans les années 90, qui équipait les F-16 de l'OTAN par exemple, et c'est également un arsenal que tout le monde ne possède pas, sauf les grandes puissances (OTAN, russes, après ça se raréfie). Autrement dit, le F-4 est un chasseur extrêmement faible du point de vue de l'Ewar. L'ECM et l'EC-CM est un arsenal d'interception, et celui-ci ne s'est pleinement développé que lorsque lkes appreils furent équipés de processeurs extrêmement puissants, ainsi que d'une reconnaissance logicielle.

Parmi les appareils remarquables, nous avons le Mirage III, entièrement équipé pour l'Ewar. mais plus remarquable encore fut le Mig29s, une véritable révolution en matière d'interception et d'électronique. C'est que les ruscoff, ils plaisantent pas : "voir un mig29 et mourir". Le problème est que c'était un avion difficile à commercialiser puisque'il fallaitt que le pilote soit aussi entraîné qu'un cosmonaute pour le manoeuvrer optimalement. C'est du genre dragster de l'aéronautique. Pour dire simplement que c'est un avion dont les capacités intrinsèques sont des plus sidérantes. Il a été conçu dans l'esprit de l'interception proche, des décollages et accélérations fulgurantes. Il peut manoeuvrer optimalement à basse vitesse sans décrocher. Et tout ça ce n'est rien à côté de son arsenal ECM. Les russes ont toujours été à la pointe du brouillage. Bref.

Quelle aurait été l'utilité d'utiliser des ECM contre un F-4? C'est un peu comme vouloir utiliser Photoshop avec une machine à écrire. D'autant plus que, s'il y a un problème avec un chasseur ennemi de ce style, il suffit de le détruire en plein ciel. Non seulement on se débarasse du gêneur - mais qui ira prouver quoi puisque'il ne reste qu'un peu de ferraille volatilisée? Si quelqu'un est accusé, il répondra : apprends simplement à tes pilotes à manoeuvrer leur chasseur! Donc pas besoin de déployer de telles ressources en matériel couteux, qui peut également se faire détruire. Un équipement couteux présente toujours plus de fragilité.

Pour la vague belge ce n'est pas la même chose puisque la Belgique est membre de l'OTAN qui organise des map-flags : Il prennent une cible équipée pour tester la réactivité du système de Défense. Ce qui fait penser à cela est le fameux jamming (brouillage actif) relaté dans le rapport de la Défense belge, lors de la poursuite des F-16. Si l'information est authentique, c'est le système des F-16 qui s'est déclenché en présence de l'ECM de "l'objet". Cet objet était donc un avion équipé en arsenal électronique. Bon, l'Armement n'est pas le seul à posséder ces technologies, il y a surement certains traffiquants (d'armes justement) ainsi que des lignes confidentielles équipées en cas d'attaque. Cependant, je suis à peu près certain que c'était un Mig qui a laissé les 2 f-16 sur place. Le mig était l'une des cibles privilégiées des map-flags. Et pourquoi pas un map-flag surprise dans la vague belge?

Pour téhéran, il y a l'hypothèse d'un phénomène naturel, du même genre que pour le stratojet : ionisation atmosphérique engendrée par un orage éléctromagnétique. C'est ce qui expliquerait pourquoi les pilotes perdent le contrôle de l'appareil : en raison du ferromagnétisme conducteur de ce dernier. C'est donc électronique mais pas une guerre. Les phénomènes lumineux dépendent de la conduction des gaz thermoréactifs atmosphériques, sensibles aux transferts d'énergie, de la même manière que pour les plasmas naturels et en général, tous les phénomènes lumineux tels que les lueurs sismiques, atmosphériques.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Dedale,


Donc pour toi il est plus probable qu'il s'agisse d'un phéninco (naturel) dirons nous que d'une éventuelle opération militaire de pénétration
visant à tester les systèmes de défense Iranien et donc la réactivité de ces derniers tout en testant ses propres systèmes sur l' "ennemi" ?


C'est un choix qui ne me semble pas disposé d'assez de garanties. J'entend par là, quel est le référentiel
utilisé, que connaissons nous de ces phénomènes ? Sur quoi te base tu de concret & vérifiable pour positionner cette hypothèse
au dessus d'une autre ? Nombre de questions dont je suppose que tu dois avoir une partie de la réponse.


Je suis tout ouï car cette hypothèse des phénomènes transitoires lumineux si je puis dire peut être intéressante et demande
un approfondissement. C'est certain...


EDIT : Tu remarqueras que je procède (niveau logique) de la même façon que Marcassite, à savoir que
ce dernier se demandait pourquoi les EQL pouvaient être placées aussi haut en termes de proba' concernant
le classement effectué par les ufologues ayant étudié le cas des Channel Islands.
http://ufo-logic.xooit.com/t1556-PAN-observe-a-proximite-des-Channel-Island…

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum