UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 19]

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dédale
hello,

Je répond à 2 questions (pour les autres je réfléchis) :

Citation:
Donc pour toi il est plus probable qu'il s'agisse d'un phéninco (naturel) dirons nous que d'une éventuelle opération militaire de pénétration
visant à tester les systèmes de défense Iranien et donc la réactivité de ces derniers tout en testant ses propres systèmes sur l' "ennemi" ?


Ben oui, vu qu'en 1977, on les connaissait les systèmes de défense iraniens : c'étaient les grands blocks qui les avaient mis au point et ils étaient calqués sur les nôtres, bien que sur un modèle plus ancien d'une génération ou deux. L'Iran ne connaissait pas d'industrie de l'armement, ni aucune ingénierie. L'intérêt, c'est justement d'éprouver la fiabilité de nouveaux équipements - sinon ça aurait servi à quoi de tester des radars primaires et des F-4? Surtout que, lorsqu'un réseau de défense est déployé, il est testé sur le champs, secteur par secteur. Enfin, si l'on déploie un système comparable à celui de la guerre électronique dans un pays autre que le sien, c'est parce que la guerre a éclaté, sans quoi, on le teste chez soi - ou comme dans le cass de l'OTAN et de ses map-flags, dans des pays qui ont donné l'accord. Mais ca ne consiste certainement pas en une histoire telle que celle de Téhéran, ça consiste à tester le matériel sur des cibles, et non sur d'inexplicables OVNI.

Citation:
C'est un choix qui ne me semble pas disposé d'assez de garanties.


Je ne sais pas à ce niveau. Tout dépend de ce que l'on admet qui peut éventuellement rester indiscernable. Mais explorer l'idée d'un phénomène naturel, électromagnétique, relevant de la physique atmosphérique, permettrait de prendre toute une série d'affaires d'OVNI en compte, dans lesquelles on retrouve les mêmes éléments, tel que la perte de contrôle des instruments et l'apparition de phénomènes lumineux : à savoir que ces situations sont apparues à plusieurs reprises dans l'histoire des soucoupes volantes, et que bien souvent, l'idée d'une guerre électronique était hors contexte.

Secundo, dès que l'aviation a connu son essor, des phénomènes de ce type ont suivi depuis l'origine : prenons par exemple le cas des foo-fighters. Nous avons donc une série de phénomènes qui, à un degré ou un autre, forment une continuité : non seulement ils touchent le contexte aéronautique mais se présentent sous la forme particulère qui est celle d'émission d'énergie. Or l'atmosphère terrestre est le théâtre de transferts électrochimiques de toutes sortes. Comment ne pas faire le rapport?

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dédale

salut,

Citation:
quel est le référentiel utilisé, que connaissons nous de ces phénomènes ?


C'est multiréférentiel car cela prend comme base les formes de l'énergie électromagnétique (que j'abrège en EM). Par le passé, l'idée que les OVNI tiennent de la physique atmosphérique s'est vue abandonnée à plusieurs reprises : car cette théorie n'expliquait pas tout, et en particulier certains témoignages. Pourtant dès les 60's, des émissions pouvaient être localisés par des dispositifs hertziens, qui montraient que certains phénomènes assimilables à des OVNI (pour les proHET) relevaient de l'EM. En général donc, pour résumer, ces émissions tenaient de l'interférence et diverses anomalies physiques mais aussi chimiques dans la propagation hertzienne.

Cependant, lorsqu'il s'agit d'un cas comme le stratojet, nous avons toujours des interférences, des anomalies, à un stade qui n'est plus tout à fait causé par une simple incidence, mais par un type de phénomène bien particulier. Ce genre de phénomène se distingue de l'incidence du fait qu'il engendre des disfonctionnements qui touchent les instruments embarqués, les radars, mais aussi les réseaux électriques, les moteurs de voitures, etc. Peut-on faire un lien avec tout cela? C'est peut-être un peu osé de ma part de présenter cela aussi abruptement. Mais l'EM est par excellence la force la plus courante, qui prend les formes les plus diverses. La lumière est elle-même une forme de l'EM. Nous touchons là à des forces élémentaires - et il serait par conséquent élémentaire de les considérer en premier.

Prenons les années 90 :
- nous avons eu la très fameuse Rentrée (qui mérite un "R" majuscule), la vague belge, mais nous avons eu aussi une phénoménale anomalie géomagnétique, ce qui a valu aux canadiens d'avoir leur réseau hydroélectrique HS. Depuis, il existe des centres de surveillance de ces anomalies. Que s'est-il passé dans les faits? Les systèmes de déclenchement des générateurs hydroélectriques ont commencé à devenir fous, à s'arrêter et redémarrer tous seuls. Résultat : tout le réseau a disjoncté. Intéressant puisque c'est une époque où l'on voyait des OVNI un peu partout. Le responsable en était le soleil qui connaissait un accroissement de son activité : des tempêtes EM ont alors frôlé la terre, chargant notre atmosphère en énergie. Tout ce qui se trouvait dans un certain périmètre de l'anomalie géomagnétique a disjoncté.

Ces évènements qui aujourd'hui ont une explication, rappellent comment des silos de missiles et des complexes stratégiques, avaient eux aussi disjoncté dans les années 60-70. Disons que les évènements de ces années 90 démontrent que ceux des années 60 tiennent de la réalité - et que ce sont simplement les rumeurs d'extraterrestres qui sont fausses.

L'anomalie géomagnétique est un exemple qui n'explique que certains évènements.

Citation:
Sur quoi te base tu de concret & vérifiable pour positionner cette hypothèse au dessus d'une autre ?


Eh bien, on va essayer de trouver sans plus attendre de la substance.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Dedale,

J'apprécie le temps que tu passes à développer tes idées.

J'avais ouvert un topic sur Futura (Europa73) concernant les EMP si cela peut t'intéresser, de très bon liens sont cités :
http://forums.futura-sciences.com/archive/index.php/t-130019-la-plus-grande…

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

dedale a écrit:
Pour téhéran, il y a l'hypothèse d'un phénomène naturel, du même genre que pour le stratojet : ionisation atmosphérique engendrée par un orage éléctromagnétique. C'est ce qui expliquerait pourquoi les pilotes perdent le contrôle de l'appareil : en raison du ferromagnétisme conducteur de ce dernier. C'est donc électronique mais pas une guerre. Les phénomènes lumineux dépendent de la conduction des gaz thermoréactifs atmosphériques, sensibles aux transferts d'énergie, de la même manière que pour les plasmas naturels et en général, tous les phénomènes lumineux tels que les lueurs sismiques, atmosphériques.

Hypothèse plaisante mais malheureusement entièrement gratuite et purement spéculatrice (pour ne pas dire plus).
Tu as déjà entendu parler de la cage de Faraday ?

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

jere___ a écrit:
dedale a écrit:
Pour téhéran, il y a l'hypothèse d'un phénomène naturel, du même genre que pour le stratojet : ionisation atmosphérique engendrée par un orage éléctromagnétique. C'est ce qui expliquerait pourquoi les pilotes perdent le contrôle de l'appareil : en raison du ferromagnétisme conducteur de ce dernier. C'est donc électronique mais pas une guerre. Les phénomènes lumineux dépendent de la conduction des gaz thermoréactifs atmosphériques, sensibles aux transferts d'énergie, de la même manière que pour les plasmas naturels et en général, tous les phénomènes lumineux tels que les lueurs sismiques, atmosphériques.

Hypothèse plaisante mais malheureusement entièrement gratuite et purement spéculatrice (pour ne pas dire plus).
Tu as déjà entendu parler de la cage de Faraday ?



Salut Jere,

Laissons le développer...avant de juger, car il ne l'a pas encore vraiment fait.

Dedale sait que j'ai demandé de la substance...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

Buckwild a écrit:
Laissons le développer...avant de juger, car il ne l'a pas encore vraiment fait.
Dedale sait que j'ai demandé de la substance...

Tu as raison

Rosetta

avatar
Administration
Administration
NEMROD 34
Citation:
Tu as déjà entendu parler de la cage de Faraday ?

Je ne comprend pas bien pourquoi l'invoquer dans ce cas.

Je me répond à moi même:
Citation:
Une cage de Faraday est une enceinte utilisée pour protéger des nuisances électriques et subsidiairement électromagnétiques extérieures ou inversement empêcher un appareillage de polluer son environnement.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cage_de_Faraday



Citation:
Cette structure peut également avoir un effet indirect de protection contre les perturbations d'origine électromagnétique (dues à un courant). On parle alors plutôt de blindage électromagnétique. Pour cet usage, il n'est plus nécessaire que la structure soit reliée à la terre mais l'efficacité est fortement influencée par la fréquence de la perturbation et par la perméabilité magnétique du matériau.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dedale

salut tlm,

Citation:
Dedale sait que j'ai demandé de la substance...


Et c'est très exactement ce que je cherche.

Mais Jere a raison quand il dit que je spécule. Il se trouve que je n'avais pas le choix vu que la théorie de la guerre électronique ne me paraît aucunement satisfaisante, et que je n'ai pas vu qu'il en existait d'autres à propos du cas de Téhéran. Je me suis donc reporté vers autre chose de plausible : ce ne sera certainement pas la première fois que l'on entendra qu'un phénomène électromagnétique naturel est en mesure d'affoler des instruments de navigation, tout comme il peut trouver les circonstances pour devenir exceptionnellement visible.

Le PAN est d'une logique imparable : il définit un type de phénomène qui répond à la physique atmosphérique - son potentiel est donc énorme. Cela comprend des facteurs propres au milieu atmosphérique, mais égalements des facteurs extra-atmosphériques interagissant avec ce milieu. Il est bien connu par exemple que, dans la radiolocalisation des plasmas ionosphériques, les paramètres radiométriques donnés par les radars terrestres de la Défense ou civils peuvent être erronés : on localise un objet sensé être à 20 km par exemple alors qu'en réalité il est dans la ionosphère. Plus haut que les plasmas ionosphériques, nous avons des orages magnétiques qui circulent dans une couche de 50 km, entre 100 et 150 km d'altitude. Ces paramètres sont approximatifs car ces phénomènes peuvent atteindre 200 km d'altitude ou descendre à 80 km, les couches atmosphériques ne sont pas des palliers, elles possèdent une élasticité et peuvent occasionnellement s'interpénétrer : c'est du gaz et des particules. Parmi ces particules, nous pouvons trouver ceux que les explosions nucléaires ont projeté dans la haute atmosphère : ces derniers sont chargés, fortement ionisés et comme tout particule radioactif, émettent des fréquences. Lorsqu'un radar localise une masse formée par ces particules, la réponse qu'il donnera sera en fonction de l'onde qu'il aura émise et qui lui sera renvoyée mais également en fonction des radioémissions de ces particules : et dans ce cas là, l'incidence peut s'avérer d''envergure. On capte un objet qui échappe à toute reconnaissance, qui ne se conforme à rien d'habituel - ou sinon seulement pour un astrophysicien ou un radioastronome.

Je pense que les spéculations les plus audacieuses ne sont pas en mesure d'égaler la richesse des phénomènes atmosphériques. Lorsque nous en considérons seulement les constituants élémentaires, il n'y en a pas moins que pour ceux de la création de l'univers : notre atmosphère est un milieu cosmique. Nous y retrouvons, dans un état confiné propre à notre planète, les ingrédients de la formation des étoiles. C'est le creuset des état de la matière, comprenant le 4° état qui est celui des plasmas.

Pour revenir à Téhéran, la piste qui, selon moi, semble la plus intéressante, est celle des phénomènes de ionisation. Et je creuse...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Salut Dedale,

Buckwild

Bruce Maccabee a (avait) la même approche que toi :







Selon lui, s'il s'agissait d'opérations militaires, l'USAF aurait fait plus de recherches à ce niveau

et aurait tenté par tous les moyens de comprendre qui était le responsable et surtout avec quoi..

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Dédale

hello,

Citation:
Bruce Maccabee a (avait) la même approche que toi :


Je trouve regrettable que certains domaines furent abandonnés pour diverses raisons. Le Rapport Condon le montre bien, par exemple dans ses démonstrations élémentaires de physique optique, secteur fondateur de la physique. Ou encore lorsqu'on a besoin d'en appeler à la radiométrie. Ce sont de très anciens secteurs-charnières de la science, sans eux, rien de ce que l'on connait aujourd'hui ne pourrait être développé. L'OVNI, avant d'être tout ce que l'on peut en supposer à tort ou à raison, est un objet élémentaire, que cela soit du point de vue des sciences humaines aussi bien que des sciences formelles. Sous l'angle de nos perceptions et de la façon dont on est mesure de les décrire, c'est un objet qui se conforme à des théories composite, sociopsy. Tout le monde admet que la rigueur du scepticisme n'obstrue en rien l'intention et la capacité d'exploration et de découverte - s'il y en a à faire. De mon point de vue, il y aura toujours des découvertes à faire - au moins, à mon niveau. Déjà, j'ai découvert que mon vieux fantasme de jeunesse relevait de la TRC - ce qui est extraordinaire. Pas évident pour un gars comme moi, assez obstiné.

Dans le cas de Téhéran, l'introduction relève des plus grands classiques : des témoins alertent une base, tout comme dans la Vague Belge, la Rentrée, ou plus anciennement, le Caroussel de Washington si je me souviens bien. Cela signifie que quelque chose d'imprévu est en train de survenir qui échappe au contrôle prétendu des autorités, et si cela échappe à la Défense, c'est que c'est très sérieux.

Visuellement, les témoins rapportent un phénomène lumineux, variable en forme, en intensité et en couleur. Dans les analyses proposées, il y a la tentative de déceler une forme, car le principe de la forme distincte répond à la détermination d'un objet présent, d'un corps qui serait la source des émissions lumineuses. Mais d'un point de vue élémentaire, cette forme variable se conforme à la théorie réductionniste composite : l'objet qui serait la source de ces faisceaux n'est pas avéré, il n'est que supposé, suggéré : en d'autres termes, ce sont les émissions lumineuses qui donnent l'impression qu'un corp pourrait exister à leur source. Nous pouvons néanmoins dire qu'un phénomène existait puisque il fut localisé par radar et que dans la zone de son apparition, l'équipement des chasseurs F-4 connaissait des défaillances. Mais ce phénomène n'est pas un OVNI à proprement dit, c'est un PAN - sous l'angle ufologique bien sûr. C'est une distinction pouvant paraître insignifiante mais pourtant, elle a son importance. La différence est que ce n'est pas un objet volant, c'est à dire un corps distinct du milieu dans lequel il apparaît, ayant des capacité de sustentation et/ou de portance tenant de l'aérodynamisme, présupposant dans la finalité, l'option d'un moyen de propulsion s'il s'agit d'un objet artificiel (car il se maintenait en altitude). Ce serait plutôt l'idée d'un phénomène appartenant au milieu, en l'occurence le milieu atmosphérique - au même titre qu'un orage, qui se serait déclenché en fonction de certaines forces combinées. Cela signifie que le même phénomène, en d'autres circonstances, peut être tout à fait différent en apparence.

Les phénomènes EM majeurs sont bien évidemment indécelables en général, sinon à l'aide d'instruments. On peut cependant en connaître des effets souvent indésirables, comme la perte des réseaux ou les défaillances de matériel sensible, notamment les équipement électriques, électroniques. Nos instrallations possèdent parfois des faiblesses : elles ne sont isolées, protégées, que contre des incidences qui surviennent habituellement, tel le climat (vent, froid, tempêtes, etc). Mais d'autres phénomènes peuvent intervenir qui relève du magnétisme, des champs de forces et des principes d'induction, susceptibles d'altérer le fonctionnement de bobines, générateurs, réseaux conduisant un flux électronique. Ces effets peuvent apparaître lorsqu'une conductivité se constitue, justement en raison d'une faiblesse des isolations ou alors d'une intensité inattendue des champs de force engendrés par un phénomène EM. Ce phénomène EM peut tout simplement être la conséquence un système dépressionnaire. L'Iran connaît par exemple de terribles tempêtes de sable. Or ces phénomènes sont connus pour porter d'énormes charges électrostatiques, pouvant plonger toute une zone dans un brouillage bien plus efficace que celui de la guerre électronique.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

Tu proposes des idées très intéressantes mais un peu décousues.

Effectivement, les tempêtes de sables peuvent generer des champs electrostatiques tres puissants, mais a priori cela ne nous concerne pas puisque le temps est calme et dégagé (je rappelle que le champ electrique est lié aux particules de sable qui arrache des électrons au sol par friction)

Deuxièmement, tu évoquais les particules radioactives de l'ionosphere. Il me semble qu'il y a autant de particules radioactives dans l'ionosphere que dans les couches basses de l'atmospheres ainsi que dans le sol, c'est ce qu'on appelle la radioactivite naturelle. Je ne connais pas les chiffres, mais peut-etre pourras-tu me renseigner la-dessus.

Troisiemement, il y a des faits difficilements compatibles avec l'hypothese d'un pheninco :
- le maintien d'une distance constante entre le PAN et l'avion
- les 2 separations puis rassemblements
Même en étant tolérant, en admettant des phenomenes mal connus comme la foudre en boule, je ne vois pas comment tu pourrais expliquer ca.

Pour info, quel est ta formation scientifique ?

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Dedale,

Dedale : Mais ce phénomène n'est pas un OVNI à proprement dit, c'est un PAN - sous l'angle ufologique bien sûr. C'est une distinction pouvant paraître insignifiante mais pourtant, elle a son importance.

Je ne comprend pas comment tu peux en être certain. La notion d'objet en physique varie d'une spécialité à l'autre, ce qui ne va pas arranger les choses. Tout dépend donc du référentiel utilisé en sciences physiques.

Pour le reste, certains par le passé ont tenté de dresser une "théorie unificatrice" si j'ose dire ou du moins son esquisse afin de rendre compte d'un certain type de phénomènes & de cas spécifiques, Menzel dont l'esquisse de théorie dirons nous fut réfutée par l'USAF elle-même ainsi que William Viezee et Gordon DThayer. Ces trois là ont travaillé pour le "Condon report" et se sont spécialisés sur les phénomènes atmosphériques. (mirages)

Le problème est toujours le même, peu ou pas de substance à se mettre sous la main et ces phénomènes d'origine EM ne rendent pas compte de la totalité des faits survenus lors de ces cas. Je dirai la même chose à propos des phénomènes transitoires lumineux, nous ne savons que très peu de choses et pire encore le peu que nous savons concrètement ne peut pas rendre compte d'un cas aussi complexe que Téhéran. C'est un peu comme les EQL, nous ne sommes même pas certain de leur existence et la communauté scientifique est divisée.

Comment peut on alors sérieusement et dans ces conditions ne serait ce qu'envisager d'utiliser ces hypothèses hautement spéculatives. ?

C'est la raison pour laquelle et même si nombres d'éléments semblent se dresser sur "mon chemin" que l'hypothèse militaire reste la plus intéressante car vérifiable (substance) ou du moins en partie. Brumak avait laissé la porte ouverte à cette hypothèse sous forme de question dans sa conclusion et je rajouterai ceci EMP + projections holographiques EDIT ou projections de plasmas ?

D'autres questions, les Iraniens ont poursuivi leur enquête, quelqu'un a t'il des informations à ce niveau ? Une dernière chose, l'enquête menée par Brumak me semble superficielle comparée à la complexité du cas, y aurait il d'autres études plus poussées ?

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

Buckwild a écrit:
Brumak avait laissé la porte ouverte à cette hypothèse sous forme de question dans sa conclusion et je rajouterai ceci EMP + projections holographiques ?

Contrairement a une idee recue, une hologramme a besoin d'un support pour etre visible. Autrement dit, on ne peut pas faire apparaitre un mirage lumineux au milieu de nulle part (par exemple dans un ciel degage). La plupart du temps, le support utilise est de la fumée ou de la vapeur d'eau.
De plus, un hologramme ne peut pas expliquer les echos radars.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Salut Jere,

Oui tu as raison, ceci dit une simple couche de brume suffit (support) sans parler de nuages, reste tjs le problème des échos...

J'avais omis dans ma question de parler de projections de plasma ("luminous decoys" par ionisation thermique de l'air), pour rappel :

Vers le milieu des années 70 aux USA, un laser CO2 d’une puissance de 30 kW fut monté sur un véhicule chenillé LVTP-7 pour constituer une " Mobile Test Unit ".

Sources :
http://www.airpower.maxwell.af.mil/airchronicles/aureview/1978/jan-feb/smer…
http://www.scribd.com/doc/3357622/Encyclopedia-of-Modern-US-Weapons


Reste à savoir pour commencer si ces projections de plasma étaient capable d'engendrer un écho "leurre" radar ?
Il me semble que oui, à vérifier...
Quelles étaient les demandes en énergie requises et la portée ?


Et si c'est le cas, est ce que les Russes avaient quelque chose de similaire ?


Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Bonjour,

J'ai trouvé ceci mais je ne considère pas la source comme étant fiable, je vais donc procéder à d'autres recherches :

Un plasma ionisé réfléchit les grandes longueurs d'onde (radio) mais il peut être traversé aisément par des ondes plus courtes (TV, radar) si sa densité d’électrons est insuffisante. Des plasmas de densité supérieure produits par un faisceau d’électrons permettent de refléter une onde radar d’une fréquence de 10 GHz et peuvent précisément être utilisés comme " miroir " d’orientation ultrarapide pour un radar. Dans l’atmosphère, les " miroirs ionosphériques artificiels " pourraient réfléchir les fréquences jusqu’à 2 GHz selon un rapport de l’US Air Force.


Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

Bien que le site soit douteux, je crois qu'il va falloir chercher de ce coté-là (l'article m'a l'air crédible)
http://www.conspiration.cc/sujets/arme/HAARP.htm

une étude sur Haarp de l'union européenne (?), page 40
http://www.grip.org/pub/rapports/rg98-5_haarp.pdf Buck regarde la page 60

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Ok Jere, j'y jetterai un oeil ce soir, merci.

Pour revenir à nos moutons ce qui est dit dans mon dernier message semble crédible, plus d'infos :

A plasma will simply reflect radio waves below a certain frequency (which depends on the plasma properties)
Early-warning over-the-horizon radars utilize such low-frequency radio waves. Most military airborne and air defense radars, however, operate in the microwave band, where many plasmas, including the ionosphere, absorb or transmit the radiation
A plasma might also be used to modify the reflected waves to confuse the opponent's radar system...

Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Plasma_stealth

Ce n'est qu'un début, je vais continuer à chercher plus d'infos, dingue comme l'utilisation du plasma peut être versatile
suivant le type d'utilisation souhaitée.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

Je poste l'image de la page 60 du rapport http://www.grip.org/pub/rapports/rg98-5_haarp.pdf

(à noter une altitude potentielle bien différente de l'altitude lors de la rencontre de Téhéran (10 km).)

Je pense qu'on peut raisonnablement s'orienter dans la voie d'un plasma ionisé lumineux pour l'OVNI de Téhéran :

Citation:
Le message du DoD a indiqué que la taille mesurée par le radar était comparable à celle d'un avion de transport Boeing 707, bien qu'il ait été difficile discerner sa taille visuelle en raison de son éclat lumineux intense. Les lumières clignotantes comme un stroboscope furent observées par les témoins visuels au sol, elles étaient arrangées dans un pattern alternant les bleus, verts, rouges, et une lumière orange, formant un rectangle. La séquence de clignotement des lumières était tellement rapidement que toutes les couleurs pouvaient être vues en même temps.

Note : tous les témoignages sur l'apaprence de l'ovni de Téhéran concordant, il est raisonable de penser à une ionisation locale de l'atmosphère (il y eu des témoignages similaires pour la rentrée atmosphérique de 1990, par exemple). Il semblerait aussi que la plasma, s'il est suffisament dense en éléctrons, puisse réfléchir les ondes radar (environ 10GHz) (Buck ?).

Quant à ce qui l'aurait causé à cette altitude, c'est une autre question.
Les principales hypothèses étant :
- un objet à propulsion MHD. Bien que hautement spéculatrice, par définition on ne peut l'exclure
- une action HF venant du sol comme sur la figure 18 (bien que la technologie n'existait vraisemblablement pas à l'époque, mais bon on va dire que c'est le plus réaliste)
- une météorite, mais cela est contredit par la suite de l'incident (poursuite, rassemblements)
- une rentrée atmosphérique inconnue (contredit par l'immobilité ?)
- un phéninco (en apparence seulement intelligent ) tout à fait inconnu ?...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild


Salut Jere,

Pour ma part, l'hypothèse des essais militaires est la plus intéressante car +- vérifiable, comme vous le savez déjà.

En tant qu'enquêteur du dimanche (soyons humble & réaliste) mon but est de regrouper le maximum d'infos concernant
les lasers C02 et leur possible utilisation depuis une platforme au sol, dans les airs (ballons & avions) et même depuis des satellites.
Mais aussi sur les systèmes de "propagation" d'EMP à l'époque. Je ne compte pas avoir réponse à tout car le secret défense n'est peut être pas levé mais si je pouvais déjà avoir des indices, cela serait bien.

Nombre d'infos sont disponibles aujourd'hui grâce à Internet, ce qui n'était pas le cas à l'époque du rapport de Brumak. Voilà ce qui me motive. Ceci étant dit, n'étant pas physicien, une fois que j'aurai accumulé assez d'infos, j'irai poser des questions bien précises
dans des forums spécialisés.

Une dernière chose, mes soupçons envers les USA augmentent de jour en jour et ce suite à la lecture de la conclusion du rapport
de Brumak. J'expliquerai pourquoi par la suite car il y a quelque chose qui ne colle pas. Argument d'incrédulité diront certains...Peut être bien, peut être pas...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

priori, les lasers CO2 n'ont pas d'influence sur l'atmosphere (qui est transparente aux infrarouges), donc je ne vois pas trop ou tu veux en venir...

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild
C'est pourtant bien sur ce type de laser (HEL*) que j'ai trouvé des infos intéressantes concernant la ionisation (localisée)
thermique de l'air (création d'un plasma ou "plasma generated luminous decoys") et ce à l'époque qui nous concerne.

Je vais essayé de trouver d'autres sources de toute façon car ma première source est douteuse.

Cdlt,
Buck

HEL : High Energy Laser

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

jere___ a écrit:
A priori, les lasers CO2 n'ont pas d'influence sur l'atmosphere (qui est transparente aux infrarouges), donc je ne vois pas trop ou tu veux en venir...


Re Jere,

Je pense avoir compris ou tu veux en venir, ce laser travail dans la gamme des infrarouges, soit et c'est bien là son avantage car il n'est point visible à l'oeil nu sauf avec des conditions atmosphériques exceptionnelles, par contre il ne sera pas aussi efficace s'il y a des nuages. Ceci étant dit, que le HEL utilise le Co2 ou autre chose, le but est toujours le même et nous parlons bien de ionisation (localisée) thermique de l'air, d'ou la création d'un plasma.

En d'autres termes, au lieu d'utiliser un HEL afin de neutraliser un missile & obus, aéronef, etc...on le projette dans l'air
à un point donné et si la lentille convergente utilisée a une distance focale de 15.000 m par ex, alors on aura un plasma qui se formera à cette distance.

EDIT : Je compte sur toi Jere pour continuer à m'aider un peu dans les recherches. Tes connaissances en physique d'une manière générale ne sont pas négligeables. Merci.
Dedale, l'orientation de tes recherches m'intéresse toujours, je compte sur toi aussi pour persévérer dans ce sens. Merci à vous deux.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Jere

un topo inteessant sur la creation de plasma a distance : http://www.ovnis.atfreeweb.com/11_technologie_plasmas.htm

Bon l'article part un peu dans un delire "l'armee dessine des ovnis dans le ciel avec des accelerateurs de particules" a mon gout, mais les idees sont justes. (je crois que tu l'avais deja lu Buck)

EDIT: au fait Buck, une lentille qui converge a 15 km ca n'existe pas . Pour les grandes distances, il faut utiliser une matrice d'antennes / lasers.

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Buckwild

Re jere,

Oui, je me méfie de ce lien que je connais bien (vu ce qui est dit sur les C.C par ex) mais certaines info' sont correctes après vérification.

Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Darkesidesong

dites voir désolé si la question a déjà été posé , mais un rayonnement H.F concentré , ne pourrait il pas lui aussi provoquer ces plasma ??? la finalité est la même provoquer un échauffement de l ionosphère , non ??? et donc creation de plasma

qui plus est cela expliquerais les perturbation ELM

edit :oui je viens de voir le post de, JERE plus haut !

Désolé mais super interressant comme sujet et je me suis jeté tete baissé

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum