UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Pérou 1967 : un ovni escorte un avion pendant près d'une heure

Pérou 1967 : un ovni escorte un avion pendant près d'une heure

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

hal9000

avatar
Modération
Modération
Un cas qui a été très diffusé récemment suite à la recopie d'un résumé paru dans un numéro HS d'Historia en 1976...

Le 2 février 1967 vers 18 h, les 59 passagers et membres d'équipage d'un avion allant de Piura à Lima, au Pérou, auraient suivi pendant une heure les évolutions erratiques d'un objet lumineux de forme conique, pendant que la radio ne fonctionnait plus et que les lumières de la cabine baissaient.

Ce cas avait été assez largement commenté à l'époque dans la presse.

Une enquête avait été faite par Robert Gribbe, qui a occupé plus tard la fonction de directeur du NICAP, dans son bulletin APRG Reporter n°65 de février 1968.

Enquête traduite dans Phénomènes Spatiaux n° 17 du 3e trimestre 68 (p. 21 à 24)

Ça me paraît un cas assez surprenant, avez-vous connaissance de suites à cette affaire, des idées à suggérer ?


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

hal9000

avatar
Modération
Modération
La traduction dans Phénomènes Spatiaux :

Un engin extra-terrestre coupe la radio et fait baisser l'éclairage d'un avion de ligne

« La voix du pilote Oswaldo Sanvitti crépita dans le haut-parleur de l'avion : «Appel à tous ! Regardez par les hublots à notre droite. Il y a là un étrange objet et il nous observe. C'est un UFO ». Les 52 passagers et 6 autres membres de l'équipage scrutèrent le ciel au-dessus de Chiclayo (Pérou), et virent un spectacle qui les abasourdit. Un engin lumineux de forme conique — ne ressemblant à rien qu'ils eussent jamais vu auparavant — glissait à grande vitesse à côté d'eux. La liaison radio de l'avion fut soudainement coupée et les lumières de la cabine baissèrent. Pendant l'heure qui suivit, les passagers et l'équipage contemplèrent, dans la peur et l'étonnement, la danse de l'engin autour de leur avion. Lançant de vifs éclairs de couleurs variées — rouge, orange, bleu, blanc, — il montait et descendait, et sauta d'un bord à l'autre en passant par-dessus l'avion. Lorsqu'il fut proche, les passagers et l'équipage effarés virent que sa base était en forme d'entonnoir. Sanvitti, pilote chevronné, avec 22.000 heures de vol à son actif, estima que l'engin mesurait environ 230 pieds (70 mètres) de diamètre à sa partie supérieure. Après une heure de manoeuvres fantastiques, l'aéronef extra-terrestre disparut soudainement en passant par une incroyable accélération. Immédiatement, la radio de l'avion se remit à fonctionner et l'éclairage redevint normal. Sanvitti reprit contact avec la tour de contrôle de l'aéroport de Lima et se trouvait justement en train de rapporter ce qui était arrivé lorsque l'engin extra-terrestre reparut soudain, comme s'il sortait du néant. Et, cette fois, il était accompagné d'un second appareil. Les deux engins voltigèrent quelques instants autour de l'avion et disparurent ensuite pour de bon en accélérant de nouveau d'une manière hallucinante.

« Lorsque, quelques minutes plus tard, l'avion atterrit sur l'aéroport de Lima, tous les passagers secoués, effrayés, s'accordèrent sur les détails de ce qu'ils avaient vu — et sur le fait que c'était quelque chose d'étrange et de terrifiant qu'ils ne pouvaient pas comprendre. Beaucoup d'entre eux qui s'étaient auparavant moqués des rapports sur les OVNIs avaient maintenant changé complètement d'attitude. L'un d'eux Jorge Santa Maria Calderon, doyen de l'Ecole d'Ingénieurs à l'université de Piura, au Pérou, déclara : « Je n'avais jamais cru un instant aux OVNIs jusqu'à ce que ceci fût arrivé. Mais j'ai vu celui-ci de mes propres yeux et je l'ai observé pendant plus d'une heure. En qualité d'ingénieur, je puis dire que cet objet était quelque chose dont la vitesse, la taille, la forme et le système de vol ne sont connus nulle part au monde. Dans cet avion, tonus les gens ont vu la même chose ».

« Un autre passager, Elmer Nunez, rédacteur en chef d'un journal péruvien, déclara : « J'avais toujours entendu parler des OVNIs mais, jusqu'à cet événement je ne leur avais jamais accordé aucun crédit. Je suis à présent convaincu. Je sais que nous avons été suivis par un OVNI et, croyez-moi, tout cela m'a épouvanté ».

« Le commandant Sanvitti pense que si les deux engins, après être revenus ensemble, s'éloignèrent de nouveau à perte de vue, c'est parce qu'ils interceptèrent son message radio. Il a expliqué : « Il m'a semblé qu'ils s'étaient rendu compte que j'étais en train d'envoyer un message à la tour de contrôle et, de nouveau, ils disparurent immédiatement. Je pense que si la radio ne fut pas coupée la seconde fois, c'est parce que j'avais déjà alerté la tour ».

« La terrifiante expérience des 59 personnes, passagers et équipage, eut lieu autour du vol de 18 h. 00 Piura-Lima, le 2 février dernier. L'avion, un DC-4 appartenant aux « Faucett Peruvian Airlines », avait quitté Piura depuis une demi-heure et survolait la ville de Chiclayo, lorsque le commandant Sanvitti repéra l'engin. Le commandant Sanvitti, âgé de 40 ans, raconta : « Nous étions à une altitude de 7000 pieds (environ 2100 mètres) lorsque je vis soudain, à la droite de l'avion, un objet lumineux. Il commençait juste à faire sombre et l'objet, qui émettait une lumière très vive, avait la forme d'un cône renversé. Il se trouvait à environ huit milles (12 km. 800) de l'avion, volant à la même vitesse, à la même altitude et dans la même direction. En d'autres termes, il volait en ligne avec notre avion, comme s'il voulait nous observer de près. Pendant que je l'observais moi-même, je le vis faire de nombreux mouvements qui étaient tous effectués à une vitesse fantastique. Plusieurs fois, Il s'élança dans les airs à la verticale puis redescendit à sa place primitive. J'alertai mon équipage puis je dis aux passagers de regarder l'OVNI. Je leur ai dit qu'à mon avis il nous observait. Pendant quelque temps, l'objet nous accompagna, à notre droite, effectuant de temps à autres des manoeuvres de montée et de descente, mais en suivant toujours une route parallèle à celle de notre avion. Puis, soudainement, il vint vers nous comme une flèche et passa au-dessus de l'avion. Ce faisant, il lançait des éclairs de couleurs vives. Quand il s'approcha de l'avion, il y avait une lumière bleuâtre à la partie supérieure et une lumière rouge par en dessous. Mais, lorsqu'il s'éleva et passa au-dessus de l'avion, la lumière bleue devint rouge et la lumière rouge devint orange. Quand l'OVNI passa au-dessus de nous, je vis que sa partie inférieure était en forme d'entonnoir. J'estimai que son diamètre à sa partie supérieure la plus grande était de 230 pieds. Après avoir passé au-dessus de nous, l'OVNI s'établit sur notre gauche à une distance de deux milles (3 km. 200) de l'avion ».

« Le comandant Sanvitti dit qu'il essaya de se mettre en rapport avec la tour de contrôle de Lima — et découvrit que sa radio ne fonctionnait plus. Il dit : « Les lumières, dans l'avion, étaient aussi devenues très faibles. Je ne cessai d'essayer de mettre en marche la radio, mais je ne pus en tirer absolument aucun signe de vie ».

« Derrière, dans la cabine de l'avion, les passagers ne tenaient plus en place. Le journaliste Nunez déclara : « Nous survolions Chiclayo lorsque le pilote nous dit par haut-parleur : « Regardez à droite de l'avion et vous pourrez voir un objet rare qui nous observe depuis un moment. C'est un OVNI ». Mon siège se trouvait sur le côté droit. Je tournai la tête, regardai à l'extérieur et vis un objet très lumineux. Il était 18 h. 30. L'objet attira l'attention de tous par son éclat et sa vitesse vertigineuse. Il montait et descendait par des bonds si rapides qu'il était difficile de le suivre des yeux. Par haut-parleur, le commandant cria : « L'OVNI passe maintenant au-dessus de notre avion ». Après quelques instants, le commandant nous dit : « Il est présentement sur notre gauche ». J'allai vers le côté gauche et je revis l'objet. Il était tout près de nous et avait la forme d'une toupie en rotation. Il lançait par en dessous des éclairs oranges. L'OVNI resta là, à nous observer, une heure durant. Il y avait de la lumière dans l'avion, mais elle était très faible. La nuit était tombée lorsque le commandant nous dit : « Il s'éloigne de l'avion ». L'OVNI, lançant de très vifs éclairs, s'éleva en trombe et disparut à une vitesse incroyable.

« Nunez déclara que de nombreux passagers étaient terrifiés et que quelques femmes étaient au bord de l'hystérie. « Une femme, dit-il, éclata bruyamment en sanglots, mais l'un des passagers lui parla et lui fit reprendre son calme. Ce furent les enfants qui, à bord de l'avion, se réjouirent de l'incident. Ce ne fut pour eux qu'un grand sujet d'amusement. Mais j'étais quant à moi très nerveux et apeuré. J'essayais de ne pas le montrer. Personne à bord n'avait d'appareil photographique pour prendre des vues de l'OVNI. Ordinairement, j'en ai un avec moi, mais, cette fois, je l'avais oublié. J'en fus très déçu ».

« Après la disparition de l'OVNI, le commandant Sanvitti essaya rapidement de se mettre en rapport avec la tour de contrôle de Lima. Il déclara : « Je découvris que, de nouveau, la radio fonctionnait parfaitement et que l'éclairage à bord de l'avion était redevenu normal. Je pus obtenir la tour de contrôle et j'étais juste en train de dire aux opérateurs que nous avions vu un OVNI lorsque je vis soudain l'engin revenir. Un second OVNI se trouvait à côté de lui. Les deux appareils survolèrent notre avion. Ils étaient tous deux de même taille et de même forme. Je commençais à dire à la tour de contrôle qu'il y avait deux OVNIs autour de nous lorsque soudain tous deux partirent d'un trait, à une vitesse fantastique, et disparurent. Ce fut notre dernière vision d'eux ».

« Calderon, le doyen d'Université, déclara avoir observé l'engin pendant une heure entière. Il fit ce récit : « Il semblait tout bonnement jouer autour de l'avion. Il était conique et projetait des lumières intermittentes. Lorsqu'il volait parallèlement à nous, il émettait des lumières blanches. Quand il montait ou descendait, ses couleurs tournaient au bleu, au rouge et à l'orange. Ce fut pour moi un choc total. L'objet était complètement étranger à tout ce que je connaissais. Son poli, sa maniabilité et sa vitesse étaient presque incroyables. Tous les passagers virent les mêmes choses que moi. Quelques enfants qui étaient dans l'avion s'en amusèrent beaucoup, mais le reste d'entre nous fut déconcerté et tourmenté. Ce que nous vîmes, les autres et moi, n'avait aucun rapport avec rien de connu dans le monde entier. C'était un OVNI et, cet OVNI, je ne pouvais ni l'expliquer ni le comprendre. C'était quelque chose de réellement déconcertant, et je ne pense pas que qui que ce soit puisse l'expliquer ».

« Edwin Boris, l'officier radio de la tour de contrôle de Lima, déclara : « J'étais très préoccupé par le fait que le Capitaine Sanvitti ne s'était pas mis en rapport avec nous. Je ne pouvais avoir aucune communication ni avec lui ni avec son avion. Soudain, sa voix se fit entendre, nous disant ce qui se passait. Il disait : « Un OVNi a volé autour de nous, nous observant. Les passagers sont effrayés ». Je lui dis que nous étions prêts à le recevoir à l'aéroport et que nous avions sous la main équipement de secours, médecins et infirmières. Mais, quelques minutes après 19 h. 30, l'avion atterrit et aucun des passagers n'avait besoin de soins médicaux, bien que beaucoup fussent secoués et encore tremblants. Ils parlèrent tous de leur vision et de l'étrange OVNI ».

« Passager de l'avion, Alberto Rosell, colonel de l'armée péruvienne, confirma lui aussi tous les détails relatifs à l'OVNI. Le colonel Rosell, qui reçut peu après une affectation en Europe, déclara : «n Tous les passagers et l'équipage eurent tout le temps pour voir ce qui se passait. Et nous étions tous pratiquement d'accord sur chaque détail de ce que nous avions vu. C'était un OVNI d'origine inexpliquée ». Le colonel Rosell et le doyen Calderon dirent avoir demandé que des enquêtes fussent conduites par des autorités militaires et des savants, mais jusqu'à présent leur demande n'a eu aucun effet.

« Pour le commandant Sanvitti, c'était la répétition d'un spectacle, car il avait fait un rapport sur une observation d'OVNi en 1953. Il rappela : « Il était 6 heures du matin et je volais, à bord d'un petit avion, à environ 10 milles (16 km) de l'aéroport de Barcelona (Vénézuela). Je vis soudain un objet ressemblant à une assiette d'argent surgir au-dessus de la tour de contrôle. J'appelai la tour par radio et leur parlai de l'objet. Ils se précipitaient sur le terrain de l'aéroport pour observer cet objet, mais ils ne virent guère qu'une traînée car l'objet disparut soudainement à une vitesse incroyable ».

« Mais cette observation n'était pas comparable à l'observation récente. Pendant une heure entière, nous avons été 59 personnes à observer cet OVNI — et ce que nous avons vu était incroyable. Pendant près de 200 milles (320 km), l'objet nous suivit, exécutant sans cesse les manoeuvres les plus étranges et les plus fantastiques. Ensuite, il disparut, presque à la vitesse de la lumière. A un instant, il était ici et, l'instant d'après, il n'y était plus. La même chose eut lieu lorsqu'il revint avec le second OVNI bien que, cette fois, nous n'eûmes que quelques instants pour l'observer ». Tous unanimes, les passagers et l'équipage se dirent convaincus que l'OVNJI était quelque chose qui ne relevait pas des explications conventionnelles. Le doyen Calderon résuma la chose en disant : « Chaque personne qui, prenant l'avion pour ce vol, ne croyait pas aux OVNIs en ressortie avec un point de vue entièrement différent. Tout ce que je peux dire maintenant, c'est : « J'y crois ».


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

hal9000

avatar
Modération
Modération
Il ya eu aussi une photo, mais rajoutée plus tard, prise par un passager anonyme :



Mentionnée dans le catalogue du Nicap avec les commentaires suivants :

Feb. 2, 1967; Lima, Peru
Airliner buzzed by maneuvering cone-shaped object, took position above tail. Lights in plane dimmed, radio interference, radio compass oscillated (section I).

Feb. 2, 1967; Lima, Peru
This is the only surviving photo of the funnel-shaped flying object that paced the Fawcett Airlines DC-4 passenger liner in flight from Piura to Lima on February 2, 1967, at 06:30 P.M. The passengers were all held for interrogation by authorities after the plane landed. Several of the passengers had taken photos of the strange craft alongside the airliner, but all cameras were taken and all film was confiscated. One passenger, who insisted on remaining anonymous, succeeded in saving his film from which this single photograph was made.

http://www.nicap.org/waves/1967fullrep.htm

Franchement, vu que cette photo n'évoque pas vraiment la description de l'objet observé et que sa provenance est assez suspecte, j'ai de gros doutes à son sujet...


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

hal9000

avatar
Modération
Modération
Pour ce qui est des observations par contre je m'interroge...

C'est essentiellement un "objet" lumineux, irisé, pas sûr au vu des descriptions que ça soit vraiment matériel...

Si ça s'était passé près du cercle polaire j'aurais pensé à une aurore polaire, mais là on est tout près de l'équateur.

L'avion allait du nord au sud, la lumière déclinait, l'objet apparaissait à droite, c'était donc en direction du soleil couchant, ça peut donner quelques pistes, mais plus tard il passe à gauche de l'avion...

J'en suis là de mes réflexions, si quelqu'un a des idées...


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

oncle dom

avatar
hal9000 a écrit:Pour ce qui est des observations par contre je m'interroge...

C'est essentiellement un "objet" lumineux, irisé, pas sûr au vu des descriptions que ça soit vraiment matériel...
Oui, ça sent le syndrome de la boule suiveuse à plein nez
Il faudrait savoir si les passagers ont vu la lune, ou pas. C'était le seul objet astronomique visible dans la direction indiquée
Quand on se rappelle que la lune est parfois décrite comme un cone, avec des tigelles, des irisations, qu'elle induit des picotements, des magnétisations, qu'elle fait caler les moteurs et baisser les lumières, qu'elle fait des acrobaties et disparait à une vitesse vertigineuse, on se dit que ce serait là un magnifique cas de confusion lunaire, induit par la suggestion du commandant de bord

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
D'après ce que je peux voir sur Calsky et Stellarium, la Lune n'était pas visible au moment de l'observation.
Nous étions au lendemain du Dernier Quartier, et la Lune ne se levait qu'à minuit à Lima.

En revanche... nous étions proches du coucher du Soleil (18h40 à Lima le 2 février, à l'Ouest-Sud-Ouest).
Méprise soleil couchant ? scratch

Dans le ciel étaient également présentes Vénus (20° de hauteur angulaire, à l'azimut 262°, depuis Lima à 18h30), et Jupiter (12° de hauteur angulaire, à l'azimut 65°, depuis Lima à 18h30).


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Bad

avatar
Bonjour,

Je ne connaissais pas ce cas. A vrai dire, je manque de temps pour suivre tout ça de près.

Du coup, je vais te donner à chaud ce qui m'interpelle :

Un engin lumineux de forme conique — ne ressemblant à rien qu'ils eussent jamais vu auparavant — glissait à grande vitesse à côté d'eux

Y a eu pas mal de cas similaires "d'engin lumineux de forme conique" suivant des avions. Je n'ai pas d'exemples précis à fournir mais c'est une chose qui revient assez souvent. Certains témoignages rapportent que ces engins possèdent des "hublots". Et que pour d'autres cas, on peut observer de la lumière en sortir. D'autres encore, prétendent que ces "engins" sont "solides".

Maintenant, je vais dire pourquoi j'ai relevé cette ligne en particulier. "Glisser" ce terme revient souvent mais que signifie-t-il réellement ? Quand je lis ça, j'ai l'impression que c'est un "truc" qui glisse sur l'air ou les nuages sans faire de bruit. Pour le coup, j'ai du mal à expliquer ce que je veux dire. Neutral Mais en gros, le terme de "glisser" contraste énormément avec celui de "voler" comme le font nos avions.

Je suis pas clair pour le coup. Si quelqu'un a compris, je lui offre un Pin's. Very Happy

Lorsqu'il fut proche, les passagers et l'équipage effarés virent que sa base était en forme d'entonnoir. Sanvitti, pilote chevronné, avec 22.000 heures de vol à son actif, estima que l'engin mesurait environ 230 pieds (70 mètres) de diamètre à sa partie supérieure. Après une heure de manoeuvres fantastiques, l'aéronef extra-terrestre disparut soudainement en passant par une incroyable accélération.

Lorsqu'il fut proche. Bon déjà, ils ont passé un moment à observer un "objet" se trouvant à leur droite à 12 km. 800. (C'est dit à la suite du texte.) Et quand l'objet passe -l'arme- à gauche, il se trouve à 3 km. 200. (Idem.)

12 km ? C'est pas la "porte à côté", si je puis dire. Il est 18 h et des poussières, le 2 février quelque part entre Piura et Lima. Quelle était la météo, ce jour-là ? Je ne vois aucune donnée à ce sujet. On nous parle du nombre de passagers, du pilote chevronné - qui fait un peu argument d'autorité, c'est pas le seul d'ailleurs - de l'heure, de la distance, de la date, de l'objet qui passe "au dessus"...etc. Mais rien concernant la météo, ou alors j'ai raté un paragraphe.

En clair, il manque des informations quand même. Parce qu'un "objet" -parallèle à l'avion- se "déplaçant" en montant et descendant. Cela peut faire penser à un phénomène météorologique - inexpliqué ou pas d'ailleurs -. Est-ce que la lumière du Soleil couchant a pu créer ce phénomène ? Il est fait état en début de texte qu'il commençait à faire "sombre". C'est à dire ? N'est-il pas possible que ce phénomène se rapproche de la formation d'un arc-en-ciel ?

J'ai mis "se déplaçant" entre guillemets car la chose n'est pas réellement sûre et certaine. C'est peut être le mouvement de l'avion qui donne l'impression que l'objet se déplace. Et cette explication peut tenir - elle vaut ce qu'elle vaut - car si l'avion fait une manœuvre quelque-conque, l'objet "fixe" peut se retrouver à leur gauche. Enfin, dit de la sorte, je trouve ma théorie bancale.

Immédiatement, la radio de l'avion se remit à fonctionner et l'éclairage redevint normal.

Pas d'explication pour le coup. Ce à quoi je pense, se réfère plus à un argument maladroit. J'ai déjà sorti une théorie bancale - mon quota est atteint. - Smile

Sinon, je trouve que ce vol était très bien fréquenté :

- Jorge Santa Maria Calderon, doyen de l'Ecole d'Ingénieurs à l'université de Piura, au Pérou
- Elmer Nunez, rédacteur en chef d'un journal péruvien
- Alberto Rosell, colonel de l'armée péruvienne
...

Concernant ta photo, le témoignage de la forme de l'objet la rend caduque. Mais également ceci :
"Personne à bord n'avait d'appareil photographique pour prendre des vues de l'OVNI. Ordinairement, j'en ai un avec moi, mais, cette fois, je l'avais oublié. J'en fus très déçu."

Le pauvre. Et c'est le rédacteur en chef qui dit cela...

Après, j'adore certaines lignes. What a Face

"l'aéronef extra-terrestre disparut soudainement en passant par une incroyable accélération"; [...]"lorsque l'engin extra-terrestre reparut soudain, comme s'il sortait du néant. Et, cette fois, il était accompagné d'un second appareil"; "Le commandant Sanvitti pense que si les deux engins, après être revenus ensemble, s'éloignèrent de nouveau à perte de vue, c'est parce qu'ils interceptèrent son message radio. Il a expliqué : « Il m'a semblé qu'ils s'étaient rendu compte que j'étais en train d'envoyer un message à la tour de contrôle et, de nouveau, ils disparurent immédiatement. Je pense que si la radio ne fut pas coupée la seconde fois, c'est parce que j'avais déjà alerté la tour";

Enfin, j'adore la conclusion. On oriente à peine le lecteur :

"Tous unanimes, les passagers et l'équipage se dirent convaincus que l'OVNI était quelque chose qui ne relevait pas des explications conventionnelles. Le doyen Calderon résuma la chose en disant : « Chaque personne qui, prenant l'avion pour ce vol, ne croyait pas aux OVNIs en ressortie avec un point de vue entièrement différent. Tout ce que je peux dire maintenant, c'est : « J'y crois »

Replacé dans son contexte, 1967, le verbe "croire" concernant l'ufologie est peut être moins fort et péjoratif que maintenant. Dans le sens où de nos jours la notion de "croyant" en UFO relève du crédule fervent défenseur de l'existence des zitis, qui peut s'apparenter - pour les plus "fanatiques" - à une véritable croyance religieuse.

Mais on veut clairement signifier que le "sceptique" est certain que les OVNIs existent. Tout en restant assez vague sur la définition de ce mot. Puisque le commandant en parle comme d'un engin -extraterrestre- intelligent capable de brouiller des liaisons radio. Néanmoins, mis à part lui, personne d'autre affirme ce genre de chose. Aussi, cela laisse une part belle aux sous entendus.

.................

Voilà ce que j'en pense. En l'état, sans connaître le cas, et les enquêtes qui ont du suivre à ce sujet et avec mes maigres connaissances, - Ouch ! Pourquoi je parle dans ce cas ?!! Very Happy -. Je peux relever le manque de données précises (météo, position du Soleil...etc.)

Ensuite, la possibilité que toute cette histoire soit montée de toute pièce n'est pas à exclure. (Arguments d'autorité, témoignages de personnes triées sur le volet...etc.)

Toutefois, de nombreux rapports concernant des "Ovnis" au sens d'objet volant non identifié ont été faits. Aussi, je ne rejète pas cette histoire mais j'émets des réserves.

Edit : Oncle dom me rejoint plus ou moins. C'est donc que je ne suis pas totalement dénué d'intelligence. Ouf ! Very Happy

study

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
J'ai cherché la météo sur Tutiempo.net (un site indiqué par Major Boyington pour le cas de Bariloche), mais malheureusement, les données météo ne sont archivées qu'à partir de 1973. Sad


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

hal9000

avatar
Modération
Modération
Effectivement pas de lune mais Vénus plutôt lumineuse (magnitude -3,8 ) à droite...

Ça n'explique pas le passage à gauche de l'avion, mais à gauche il y avait Jupiter, très lumineuse aussi (-2,5)...

Alors, Vénus cachée par un nuage et on voit alors qu'il y a le même "objet" à gauche ?

A voir...


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
A t'on une idée du plan de vol ? Car j'imagine que l'avion ne volait pas pile en ligne droite entre Piura et Lima. Ce serait intéressant de connaitre la "route" empruntée par l'avion. Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
La photo ressemble fortement à un réacteur sur l'aile d'un avion, le tout pris d'un hublot dans des conditions pourrites ...
C'est dingue le mimétisme quand même ...

Lima ... C'est pas ce coin du pérou où il est clairement affiché depuis longtemps qu'on veut en faire un nouveau roswell, en particulier pour les retombées économiques ?
A Chilca, à 60 kilomètres au sud de Lima sur la côte Pacifique, le maire, Numa Rueda, espère tirer parti de la renommée de la ville comme l'un des meilleurs endroits pour les observations d'OVNI. "Ces observations peuvent rapporter beaucoup", déclare Rueda. "Nous pouvons devenir le prochain Roswell".

Se tourner vers le ciel pourrait être pour Chilca le meilleur pari pour faire face aux problèmes de récession économique et de pauvreté. Le budget annuel de la ville est de 100 000 $, et Rueda déclare que la plupart des 18 000 habitants vivent dans la pauvreté et dépendent de la saison estivale pour joindre les deux bouts.

Un lien avec Roswell
Le maire de Chilca aimerait que Bill Owen, son alter ego à Roswell -- la ville du musée international des OVNI, l'attraction touristique la plus visitée du Nouveau-Mexique -- vienne au Pérou pour établir un jumelage.

"Roswell a un musée, et il y a même une émission de télévision, "déclare Rueda avec nostalgie. "Si nous nous associions, nous pourrions développer un circuit touristique des OVNI." Sources : Miami Herald http://www.miamiherald.com , 28/10/02
http://www.ldi5.com/news/chamorro1.php


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

hal9000

avatar
Modération
Modération
Bob Rekin a écrit:A t'on une idée du plan de vol ? Car j'imagine que l'avion ne volait pas pile en ligne droite entre Piura et Lima. Ce serait intéressant de connaitre la "route" empruntée par l'avion. Smile

Bah ça devait être à peu près une ligne droite, Chiclayo qui était survolée quand "l'ovni" est apparu est pratiquement dans l'alignement.

Pour se repérer un peu, décollage de l'avion à 18h de Piura, l'objet est vu pour la première fois vers 18h30 alors que l'avion survole Chiclayo, il est observé pendant plus d'une heure et l'avion atterrit un peu après 19h30 à Lima.

Ça colle, à part le fait que le pilote dit que l'objet a été suivi sur un parcours de 320 km alors que Chiclayo à Lima ça fait un peu plus du double. Comme il semble y avoir un accord sur une observation qui a duré plus d'une heure ça doit être cette indication sur la distance qui est fausse.

Les données astronomiques :

Coucher du soleil à 18h37 à Lima
Coucher de Vénus à 19h54
Coucher de Mercure à 19h22

Parce que Mercure était là aussi, et avec une magnitude -1 assez exceptionnelle il se pourrait qu'il ait aussi joué un rôle.

Et Jupiter était de l'autre côté à une hauteur de 12° à 18h30


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

hal9000

avatar
Modération
Modération
Merci oncle Dom, même si la lune n'était pas là j'avoue que je n'envisageais même pas une hypothèse astronomique et il me semble que c'est la bonne...

Voilà comment je vois les choses maintenant :

à 18h30, la lumière du jour commence à baisser et le pilote voit Vénus sur sa droite, et informe les passagers qu'ils sont escortés par un "ovni"... Il avait déjà vu un gros météore qu'il avait pris pour une soucoupe volante, il était donc sensibilisé au sujet...

Là, il a essayé de contacter l'aéroport par radio mais par un malheureux hasard qui est sans doute la principale cause de la presque panique qui a suivi la radio était en panne... Et la lumière aurait baissé : simple impression subjective, ou y aurait-il eu une baisse de tension qui expliquerait en même temps la panne de radio ? Je ne sais pas si ce genre de panne est possible dans un avion, à voir...

Le pilote voit alors l'objet "foncer vers eux"... Serait-ce dû à la baisse de lumière dans la cabine ? Il voit l'objet passer au-dessus de l'avion, mais ça il semble être le seul à l'avoir vu... Pour les autres l'objet a disparu à droite (nuage?), mais ils sont informés par le pilote qu'il est maintenant à gauche, là où se trouve Jupiter, à peine moins lumineux.

Puis Jupiter disparaît à son tour dans un nuage, c'est alors que la radio remarche.

Mais le nuage qui cachait Vénus est passé, et elle réapparaît, accompagnée cette fois d'un deuxième OVNI... Mercure, devenue visible avec l'obscurité.

Et puis l'avion descend pour atterrir, il passe sans doute dans une couche nuageuse et les deux ovnis disparaissent, et quand l'avion a atterri Vénus n'est plus visible, cachée par des bâtiments ou des nuages, et la nuit étant tombée Jupiter est devenue une étoile parmi les autres, juste un peu plus lumineuse...

Quant à la photo tout le monde semble d'accord pour dire qu'elle n'a pas de rapport avec l'observation... Si c'est un réacteur comme le suggère Nemrod je doute qu'il ait été pris depuis ce vol-là alors que le journaliste dit que personne n'avait d'appareil photo et qu'on voit mal pourquoi un passager aurait photographié un moteur de l'avion (le DC-4 est à hélice) alors qu'un ovni semait la panique !




_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

Bad

avatar
Quelle explication pour les "éclairs"/lumières rapportés dans les témoignages ?

Sinon pour ma pomme, en vue d'avion, cela donne quoi une planète ? scratch

nablator

avatar
Administration
Administration
Bad a écrit:Sinon pour ma pomme, en vue d'avion, cela donne quoi une planète ? scratch
Ca dépend du hublot. Smile

http://nabbed.unblog.fr/

hal9000

avatar
Modération
Modération
Bad a écrit:Quelle explication pour les "éclairs"/lumières rapportés dans les témoignages ?

Sinon pour ma pomme, en vue d'avion, cela donne quoi une planète ? scratch

Les turbulences atmosphériques, pour une étoile ou planète vue bas sur l'horizon... Plus un certain état d'excitation !

Sinon vue d'avion je ne crois pas qu'une planète soit très différente que vue du sol, mais dans l'un ou l'autre cas ça ne serait pas la première fois que Vénus serait prise pour un ovni changeant de couleur et lançant des éclairs (Mercure ça doit être plus rare).


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
mal pourquoi un passager aurait photographié un moteur de l'avion (le DC-4 est à hélice)

Justement ça a plus la gueule d'un truc à hélice qu'autre chose!
Les témoins ça dit quoi ? Parce que ça sens l'histoire inventé simplement tout ça.
Ou un mélange de tout, un astre le commandant qui en rajoute et met la panique, on balance une photo nulle plus tard ...
Le truc c'est que cette région veut profiter financièrement des histoires d'ovni, il y a maintenant une route extraterrestre, voir en quelle année commence le projet d'en faire un roswell...


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

hal9000

avatar
Modération
Modération
NEMROD34 a écrit:
Le truc c'est que cette région veut profiter financièrement des histoires d'ovni, il y a maintenant une route extraterrestre, voir en quelle année commence le projet d'en faire un roswell...

Bah si c'est en 67 qu'ils voulaient en faire un Roswell c'était pas très ambitieux parce que Roswell à l'époque...


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Ça empêche pas une certaine idée bien ancrée.
Je la sens pas cette histoire, d'ailleurs elle ne m’intéresse pas plus que ça, mais à l'instinct je la sens pas. 8)


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

nablator

avatar
Administration
Administration
NEMROD34 a écrit:Ça empêche pas une certaine idée bien ancrée.
Je la sens pas cette histoire, d'ailleurs elle ne m’intéresse pas plus que ça, mais à l'instinct je la sens pas. 8)
Ah bon. On n'avait pas remarqué. :(MRDgreen):

Je ne trouve rien sur ce cas. Pas d'interview, d'enquête, de coupures de journaux. Nada.

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le scenario méprise astro complexe est effectivement séduisant à mes yeux aussi. Mais... il me semble très "généraliste" ou globalisant. Dans le détail, je vais faire le chipoteur (comme un bon tenant!) ;

Lançant de vifs éclairs de couleurs variées — rouge, orange, bleu, blanc, — il montait et descendait,

Comment expiquez vous les variations rapides de hauteur relative ?
Mirage, trou d'air, montée en palier de l'avion, plafonds de nuages à l'horizon ayant des altitudes différentes+ défilement/glisssement illusoire de l'astre au dessus ?
Comment expliquez vous les éclairs, éclats colorés , (souvent plus liés à une étoile de mag negative)?


Ce faisant, il lançait des éclairs de couleurs vives. Quand il s'approcha de l'avion, il y avait une lumière bleuâtre à la partie supérieure et une lumière rouge par en dessous. Mais, lorsqu'il s'éleva et passa au-dessus de l'avion, la lumière bleue devint rouge et la lumière rouge devint orange.

Aberration chromatique (rouge/bleu) collerait pour la phase 1 pour Vénus (causé par buée sur hublot? nuage avec cristaux de glace?), pas pour la 2. Une explication à ça, c'est que c'est un autre objet, probablement le météore.

En lecture rapide au début du fil, j'avais pensé à un ballon sonde au couchant dans un courant qui suit l'avion (jet stream ??) puis qui en sort en suite pis dans d'autres courants mais ...bof... L'astro reste plus confortable.

Le commandant ne reconstruit pas le survol (a posteriori) par déformation ou reconstruction mémorielle compréhensible (vu à droite puis à gauche => survol. Non, il est bel et bien trompé sur le moment par le météore . Un témoin raconte :
"
Par haut-parleur, le commandant cria : « L'OVNI passe maintenant au-dessus de notre avion ». Après quelques instants, le commandant nous dit : « Il est présentement sur notre gauche »."

La brillance du météore (qui perturbe la rétine, vision nocturne troublée par un excès de lumière soudain) peut aussi expliquer l'impression que la lumière d'habitacle à "baissé", momentanément.
Le météore explique aussi la forme d'entonnoir (en position pointe vers le bas donc ovale avec pointe) lorsque ce bolide vient vers eux puis file à un vitesse fantastique.

Le témoin ci-dessus ne dit pas que quand l'ovni est revu à droite, le commandant aurait indiqué un nouveau survol en sens inverse. Pourquoi ce détail "survol" est présent in live dans un sens et absent dans l'autre sens ? Seul le passage d'un météore (illusion de "fonçant vers le pilote") peut justifier le survol observé /rapporté dans un sens unique.


Vénus est masquée, surgit un météore qui amène le regard sur Jupiter qui ensuite est masqué pour ne plus voir que Mercure et Vénus. Un beau cas éducatif à analyser que celui là Hal9000 !
Preuve une fois de plus que :
Des concours de circonstances sont sources de scénarii complexes impliquant des sources de méprises multiples; ils d'autant plus probables en ufologie que l'observation a une durée longue.

Ps : Reste encore une énigme encore pour Hall9000 , de quel radiant ce météore N.I ? Very Happy

hal9000

avatar
Modération
Modération
nablator a écrit:
Je ne trouve rien sur ce cas. Pas d'interview, d'enquête, de coupures de journaux. Nada.
Ça m'étonne aussi qu'il n'y ait pas eu de suites, mais dans la presse de l'époque on en avait beaucoup parlé d'après Phénomènes Spatiaux n° 11 p. 29) :

Divers journaux (« Le Méridional », « Nice-Matin » et « Le Progrès Soir » du 5-2-67 ; « L'Aurore » du 6-2-67 ; « La Croix » et « Le Maine Libre » du 7-2-67) ont publié une information selon laquelle un avion commercial péruvien avait rencontré un mystérieux engin qui l'avait suivi sur 800 kilomètres. Toutefois, au lieu de reproduire cette information, nous allons traduire ci-après une autre information plus complète sur le même incident, que le Dr P.M.H. Edwards, de l'université de Victoria (Canada), a eu l'obligeance de nous envoyer, et qui nous paraît extraite du journal de Lima « La Prensa », du 4-2-67.

« Le pilote Oswaldo Sanviti (un Italien naturalisé Péruvien) était aux commandes d'un avion Faucett et, avec 52 passagers à bord, se rendait de Piura (au nord du Pérou) à l'aéroport de Lima. Alors qu'il volait au large de la côte, près de Chiclayo, il vit un UFO, en forme de cône renversé, qui vint se placer à 8 milles (13 km) à la gauche de son avion, à la même altitude (2 100 m), et qui le suivit pendant 300 milles (480 km). Puis, faisant à une vitesse effarante une succession de virages, il se rapprocha à 2 milles (3,2 km) de l'avion, et toujours à la gauche de celui-ci. Il était, à sa partie supérieure, d'un bleu vif, et rouge par en-dessous.

« Par la suite, Sanviti vit descendre sous l'objet une sorte de prolongement ressemblant à l'extrémité inférieure d'un entonnoir, et les couleurs de l'objet changèrent. Cet objet avait environ 70 mètres de diamètre. Quand il s'élevait, la partie bleue devenait rouge et la partie inférieure (rouge) tournait à l'orange. Avant qu'on atteignît la côte opposée, Ancon, un autre objet semblable rejoignit le premier, puis les deux objets s'élevèrent à une vitesse vertigineuse et disparurent.

« Les 52 passagers virent les objets, et le pilote eut sa radio brouillée. Antérieurement, il y a quelques années, Sanviti avait vu un UFO au-dessus de Barcelona (Vénézuéla). Des chasseurs avaient été lancés à la poursuite de l'UFO, mais il s'était dérobé à une vitesse fantastique ».
Ça résume à peu près la traduction de l'article qui a suivi (mais on a un peu de mal en faisant la synthèse de tout ça à savoir quelles ont été les positions successives de l'objet), mais ça apporte une réponse sur la distance : elle est ici de 480 km et pas 320, et dans la presse française c'était 800 km (mais ça correspond plutôt à la distance totale du vol).


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ce cas fait l'objet d'un doublon dans le catalogue Weinstein :

http://www.ufoevidence.org/newsite/files/WeinsteinPilotCatalog.pdf

67.02.03
00:30 ZT Peru Lima A Fawcett Airlines DC-4
pilot
a cone paced the plane joined by another
object, both sped away
E 01
03 / 413
Sources : Beyond Top secret 1996;
Project 1947 Reports, newsclippings and documents (cases from Jan Aldrich and Barry Greenwood)

67.02.07 18:00 Peru Chiclayo A Fawcett Peruvian Airlines DC-4 a huge funnel with blue light on top and a red
flashing light on the bottom
Sources : Project Delta: a study of multiple UFO, R. Haines (LDA Press 1994) ; LDLN n°124

hal9000

avatar
Modération
Modération
marcassite a écrit:

La brillance du météore (qui perturbe la rétine, vision nocturne troublée par un excès de lumière soudain) peut aussi expliquer l'impression que la lumière d'habitacle à "baissé", momentanément.
Le météore explique aussi la forme d'entonnoir (en position pointe vers le bas donc ovale avec pointe) lorsque ce bolide vient vers eux puis file à un vitesse fantastique.

Le témoin ci-dessus ne dit pas que quand l'ovni est revu à droite, le commandant aurait indiqué un nouveau survol en sens inverse. Pourquoi ce détail "survol" est présent in live dans un sens et absent dans l'autre sens ? Seul le passage d'un météore (illusion de "fonçant vers le pilote") peut justifier le survol observé /rapporté dans un sens unique.

Vénus est masquée, surgit un météore qui amène le regard sur Jupiter qui ensuite est masqué pour ne plus voir que Mercure et Vénus. Un beau cas éducatif à analyser que celui là Hal9000 !
Pfuiii un météore en plus ça devient compliqué! Celui auquel je faisais allusion c'est ce qui me semble expliquer son observation précédente des années avant... Quant à en rajouter un pour celle-là je trouve que ça fait beaucoup de choses! Pourquoi pas une fusée tant qu'on y est? Un lancement ça fait de jolis cônes aussi (merci Sébastien) :


Et tiens il y a eu un lancement le 2 février depuis Vandenberg :

1967 February 2 - . Launch Site: Vandenberg. Launch Complex: Vandenberg SLC4E. LV Family: Atlas. Launch Vehicle: Atlas Agena D SLV-3. LV Configuration: SLV-3 Agena D 7126 / Agena D 7126.
Agena D - . Nation: USA. Agency: USAF. Spacecraft: KH-7. Decay Date: 1967-02-15. USAF Sat Cat: 2665 . COSPAR: 1967-007B. Apogee: 285 km (177 mi). Perigee: 126 km (78 mi). Inclination: 102.7000 deg. Period: 88.61 min.
KH 7-36 - . Payload: KH-7 no. 36. Mass: 2,000 kg (4,400 lb). Nation: USA. Agency: NRO; USAF. Class: Surveillance. Type: Military surveillance satellite. Spacecraft: KH-7. Decay Date: 1967-02-12. USAF Sat Cat: 2664 . COSPAR: 1967-007A. Apogee: 357 km (221 mi). Perigee: 136 km (84 mi). Inclination: 103.0000 deg. Period: 89.50 min. Summary: KH-7 type satellite. Space craft engaged in investigation of spaceflight techniques and technology (US Cat A). .

L'heure n'est malheureusement pas précisée sur le site d'Astronautix mais on doit pouvoir la retrouver avec les TLE... A voir, mais je doute que ça ait pu passer suffisamment près du Pérou, a priori d'après l'inclinaison de l'orbite le lancement doit avoir eu lieu vers le SSW.


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

hal9000

avatar
Modération
Modération
hal9000 a écrit:
L'heure n'est malheureusement pas précisée sur le site d'Astronautix mais on doit pouvoir la retrouver avec les TLE... A voir, mais je doute que ça ait pu passer suffisamment près du Pérou, a priori d'après l'inclinaison de l'orbite le lancement doit avoir eu lieu vers le SSW.

Bon vérification faite le lancement doit avoir eu lieu vers 19h45 TU, soit 14h45 au Pérou.


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum