UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » RESSOURCES SCEPTIQUES SUR LE NET » Preuve de Roswell par le FBI.

Preuve de Roswell par le FBI.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Preuve de Roswell par le FBI. le 13.04.11 15:28

PhD Smith


Modération
Modération
L'objet de Roswell est une soucoupe attachée à un ballon d'après le mémo du FBI, rumeur de rumeur en 47 ?

nablator


Administration
Administration
PhD Smith a écrit:L'objet de Roswell est une soucoupe attachée à un ballon d'après le mémo du FBI, rumeur de rumeur en 47 ?
C'est le seul document officiel (qui nous est parvenu) décrivant le crash de Roswell : il parle d'un "disque hexagonal" (!) ressemblant à une cible radar suspendu sous un ballon. Il n'était pas question de rumeur mais de faits bien réels, et d'un choix de mots sur lesquels on s'interroge toujours.

Gilles a fait l'exégèse de ce document dans son livre. Le terme de disque volant, dans le contexte de Juin/Juillet 1947, c'était n'importe quoi de bizarre qui vole, comme en témoignent les cibles radar rapportées aux autorités militaires (pour toucher la prime). Les cibles radar Rawin avaient une géométrie hexagonale vue du dessous ou dessus, une tentative de réassemblage a pu donner à penser que la forme initiale était hexagonale peut-être. Quant à la phrase mystérieuse "not borne out this belief" il me semble qu'il n'a pas été possible d'identifier immédiatement la cible radar parce que c'était un modèle particulier destiné à un projet top secret, avec un ruban adhésif à motifs bizarres, pas de marques, pas de message "propriété de l'USAF". Tout s'explique.



Dernière édition par nablator le 13.04.11 20:37, édité 1 fois

http://nabbed.unblog.fr/

PhD Smith


Modération
Modération
Lire ce mémo est pour moi une révélation cheers : il fait référence à un objet circulaire accroché à un ballon. Si c'est le seul document historique connu à ce jour (archive du FBI, trace d'une communication téléphonique entre les autorités sur fond de concurrence atomique entre les USA et l'URSS), alors tout le reste n'est que littérature ufologique issu de témoignage de seconde main, indigne d'être utilisé par un historien.

Bien sûr, les croyants diront que c'est une fausse archive forgée par le MJ12 ou que des agents de l'homme à la cigarette ont fabriqué une rumeur un cover-up pour dissimuler la la récupération de la soucoupe et les cadavres de zitis dans les bacs à glaçon de la zone 51 Suspect

Là on est dans la théorie de la conjuration à donf'.

nablator


Administration
Administration
Bien sûr... C'est de la désinformation, un document inséré dans les archives postérieurement pour confirmer la version du ballon Mogul. Muhahaha...

http://nabbed.unblog.fr/

PhD Smith


Modération
Modération
nablator a écrit:Bien sûr... C'est de la désinformation, un document inséré dans les archives postérieurement pour confirmer la version du ballon Mogul. Muhahaha...

:(MRDgreen):

Invité


Invité
en parlant de MJ12, j'avais traduit des trucs ... hum hum

http://www.archives-dossiers-secrets.fr/forum/viewtopic.php?id=377

Sebastien


Modération
Modération
Oui, en fait, selon Gilles, la personne chargé des identification des ballons se trouvait à Fort Worth. D'où l'envoi du carton là-bas.

Je ne retrouve plus le nom de la personne...


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

nablator


Administration
Administration
Sebastien a écrit:Je ne retrouve plus le nom de la personne...
C'est le général Ramey qui l'a identifié comme un ballon météo, avec l'aide d'un météorologue. Mensonge qui a donné naissance à des controverses sans fin sur les vrais débris, les faux débris montrés à la presse (possible AMHA), des théorie du complot abracadabrantesques, MJ-12 ...

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
La phrase en question explique que quelqu'un de Wright Field (alors base de l'ATIC, le Centre de renseignement technologique de l'USAF) n'a pas été convaincu par la possibilité d'une cible accrochée à un ballon à la suite d'une conversation téléphonique. On ne sait de qui il s'agit, quelles sont ses qualifications, et surtout, il donne cette opinion sans avoir vu les débris. Le tout relayé au QG du FBI par l'agent spécial en charge (SAC) de l'antenne FBI de Cincinnati, proche de Wright Field (base située à Dayton, dans l'Ohio) : c'est donc, en plus, une source de seconde main.

Si ma mémoire est bonne, Gilles F. analyse ce document dans Roswell, rencontre du premier mythe.

hal9000


Modération
Modération
Sebastien a écrit:Oui, en fait, selon Gilles, la personne chargé des identification des ballons se trouvait à Fort Worth. D'où l'envoi du carton là-bas.

Je ne retrouve plus le nom de la personne...

A Wright Field c'est le colonel Duffy qui a dû analyser les débris... Et il était bien placé pour les reconnaître puisqu'il avait dirigé l'équipe qui avait fabriqué les cibles radar avec "scotch à fleurs", et avait ensuite travaillé au programme Mogul...


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

Sebastien


Modération
Modération
Hal9000 a écrit:A Wright Field c'est le colonel Duffy

Ah oui voilà!
Dommage que dans le livre, on puisse pas faire Ctrl+F....


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Invité


Invité
Bonjour vous autres,

Oui, en effet pour tout cela. Juste pour "compléter", c'est également Trakowski via Duffy qui les a "identifiés" ou a confirmé la nature des débris, et au téléphone. Après, je ne sais pas pour le moment, comme je doute que nous ayions un jour une chronologie très précise et exacte.
De visu, ce fut vraisemblablement d'abord Irvin Newton, à Fort-Worth qui reconnaît au moins des cibles-radars (je pense que Ramey n'a pas eu grande surprise également lorsque les débris sont arrivés à Fort Worth, mais c'est une autre histoire), car Newton en a connues similaires durant la bataille d'Okinawa où celles-ci servait à mesurer la vitesse des vents afin d'ajuster au mieux la précision des tirs.

Il semble en tout cas que Duffy n'était pas à Wright Field à cette période précise, mais qu'il était dans le New Jersey, à Spring Lake plus exactement (comme en témoigne un des rares documents nous étant parvenu, un télégramme de la radio Kalamazoo, voir après).
Duffy fut en effet, comme le mentionne HAL responsable de Mogul, d'août 1946 à janvier 1947, Trakowski le sera quant à lui de janvier 1947 à mai 1949.
Étant le haut responsable de projets ballons à W.F. et donc de Mogul, au sein de l'Air Materiel Command à cette période, Trakowski a dû être contacté selon une chaîne sur laquelle on ne peut hélas que spéculer tant de décades après. Duffy contacta effectivement Trakowsky (selon les propres souvenirs de ce dernier) par appel téléphonique informel dans les laboratoires Watson.
La conversation visait à l’informer que des débris lui avaient été envoyés pour identification et que "ceux-ci ressemblent à ce fatras (stuff) que vous avez lancé depuis Alamogordo".
Duffy est bien évidemment familier avec les différents appareils (apparatus) qui étaient employés pour le projet Mogul et par la NYU, dont il a été responsable peu de temps avant l'incident (jusqu'en janvier 1947). Il décrit alors les débris, et Trakowski, responsable du projet, est d’accord pour dire qu’il s’agit de parties et de débris d’éléments de "son" projet Mogul.
Je disais plus haut que parmi les seuls documents de 1947 ayant été exhumés, il en existe un corroborant cet épisode, sans doute après que Duffy contacta Trakowski. Il s’agit d’un télégramme de la radio Kalamazoo daté du 8 juillet 1947.

INTELLIGENCE DIV WASHDC
SUGGEST SAUCERS ARE RADAR TARGET FOR WEATHER OBSERVATION
PURPOSES CONTACT COL M DUFFY SPRING LAKE NEW JERSEY FOR
INFORMATION
TONY GASTON NEWS EDITOR WKZO

Encore une fois, si seulement on pouvait retrouver des doubles de deux cartons d'archives de St Louis ayant été brûlés durant l'incendie de 1963, l'un portant sur le projet SIGN, l'autre sur MOGUL (mais cette fois-ci non pas les documents de l'Université de New York, mais ceux de l'Air Materiel Command), il est fort possible, comme le pensait Robert Todd, qu'il en serait terminé de ce mythe.

Quoi qu'il en soit, pour ce telex du FBI, le télégramme de la radio Kalamazoo, mais aussi ce qui est écrit dans les Morning Reports de la base de Roswell, et encore et surtout l'interview concomitante dans l'espace et le temps de l'évènement de W. Brazel dans le Roswell Daily Record du 8 juillet, corroborée par l'article du Fort Worth Star
Telegram
du 9 juillet 1947 (cette fois ci la source est Jessie Marcel qui est sur place), on a à chaque fois du matériel cibles-radar + ballons !
Au sujet de ces deux articles, l'un est écrit par le journaliste Jason Kellahin (du Roswell Daily Record), qui se base sur le témoignage de Brazel, depuis Roswell. Le second provient probablement de J. Bond Johnson (Fort-Worth Star Telegram), et donc depuis Fort Worth, se basant lui, sur la source Jesse Marcel.
Les deux articles et sources d'époque décrivent chacun des débris identiques. Ces rapports ayant été écrits de manière indépendante donc, car en deux lieux différents et rapportant les témoignages de deux personnes ou sources différentes (Brazel et Marcel), il est difficile d'évoquer une collusion. Pourtant, les descriptions sont pour ainsi dire les mêmes dans chacun des articles. Bien sûr, n'importe qui pourrait s'amuser à trouver d'insignifiantes petites différences ou d'infimes contradictions en regardant de (trop) près.
Mais n'importe quel lecteur objectif concèdera aisément que ces deux descriptions sont plus ou moins identiques et décrivent le ou les mêmes objets : des débris de ballons et de cibles radar, et non un engin extraterrestre !

De plus, dans l'interview de Brazel de 1947, le ruban à motifs est mentionné, véritable ADN d'une cible-radar de la NYU !
Les complotistes nous expliquent que l'interview de Brazel a été dictée ! Or, ce détail du ruban à motifs "qui tue" ne sera pas exploité par ceux là-mêmes qui seraient censés l'avoir dicté à Brazel en 1947 ! Ce détail est pourtant là, noir sur blanc...

Enfin, et surtout mieux àmha, comme je le montre dans le livre, Loretta Proctor se souvient lors de deux entretiens que Brazel lui a mentionné ce ruban à motifs, véritable ADN des cibles radar NYU, comme faisant partie des débris sur son champ, détail là encore qu'il ne pouvait inventer, ni même qu'elle ne pouvait inventer !
Cet épisode a eu lieu durant le week-end de l'indépendance, c'est à dire avant que Brazel ne se rende à Roswell pour tenter la prime.
En conséquence...

13 Re: Preuve de Roswell par le FBI. Aujourd'hui à 23:19

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum