UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » MEPRISES » Décollage à Sanary (83)

Décollage à Sanary (83)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Décollage à Sanary (83) le 21.03.09 13:41

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
DECOLLAGE A SANARY (83)
Enquête de P Seray

Ce phénomène n’apparaîtra pas comme explicable à l’époque pour votre narrateur. Bien qu’ancien là aussi, il fallut une sérieuse remise en cause, et une profonde réflexion pour tenter de cerner ce témoignage.
Un singulier concours de circonstance éclairera alors le narrateur lors d’un événement totalement étranger au OVNI.
Quelque fois un bon coup de pied aide à une étude saine, dit-on ! Ce coup figurer aida un esprit endormi à rechercher la cause qui produisit une telle occurrence.
Entre temps cette affaire aura été publier dans les colonnes de la revue « Lumières dans la Nuit » avec en prime la une de couverture.
Si avec un peu d’opiniâtreté, j’avais alors ruminer quelque peu, cette « bourde » n’aurait jamais vu le jour…



Nous sommes en juillet août 1976 vers le minuit. Notre témoin, M.Poissy Gérard, travaillent aux chantiers de la Seyne/Mer circule sur la route devant le conduire en direction de Sanary, alors distant de trois kilomètres. Au bout de cette ligne droite, la plage de Bonnegrâce bien connu des surfeurs !
Donc il empruntent à bord de sa R16 cette fameuse route qui allait devenir un lieu pour une étrange rencontre. La nuit est claire et calme comme souvent dans notre région.
Il ne pleut pas, le ciel est étoilé et aucun nuage ne sera noté dans l’angle de vision que notre témoin accroche alors.
Arrivée à environ trois kilomètres de la plage de Sanary, un feu rouge stoppe le véhicule. Une voiture, le suivant, en fait alors de même.
Au loin, on distingue une masse sombre entourée d’une sorte de fumée orangée. Elle semble s’élever lentement du sol, ou plutôt de la mer qui figure à cet endroit.
Intrigué, il ouvre sa portière, descend du véhicule et, s’accoudant au toit de sa voiture, observe plus attentivement le phénomène. Il nous le décrit ainsi :

« J’ai vu une boule de feu au fond de la ligne droite de Sanary, sur la plage, dans l’eau pratiquement et qui s’élevait dans le ciel avec une traînée phosphorescente orangée. Ca ressemblait à une sphère, une boule sombre à l’intérieur d’une sorte de fumée. »

Nous notons donc une teinte sombre sous une forme de sphère avec des contours flous. Entourant cet objet, comme une fumée phosphorescente de couleur orangée, vif, mais ne faisant pas mal aux yeux.
La « fumée » étant également devant le phénomène, il l’englobait donc.
Une sorte de traînée, comme celle des avions à réactions, semblait attachés sous l’objet et partait sous lui. Le tout s’élevant apparemment lentement. L’objet et sa suite s’éloignaient ainsi vers le nord.

L’objet selon M.Poissy.




- Enquêteur : A question sur une évaluation, combien pouvait faire d’après vous le phénomène ?
- Témoin : En visuel, il m’a semblé que la sphère faisait dans les deux mètres à peu prés.
- Enquêteur : Et le phénomène vous paraissait flou ?
- Témoin : Oui, dans cette fumée on voyait la forme, une forme ronde, et cette forme était sombre.
- Enquêteur : Et il est rester longtemps visible ?
- Témoin : Le temps du feu rouge au feu vert…
- Enquêteur : Et il est monter haut dans le ciel ?
- Témoin : De terre, c’est-à-dire, la hauteur précise je ne peu pas l’a donner, je pense à environ 700 ou 800 mètres.
- Enquêteur : Comment ça a disparut ?
- Témoin : Dans la fumée, pratiquement sur place, il n’y avait plus rien.
- Enquêteur : D’après vos dires et votre croquis, l’objet aurait disparu en oblique. Vers le nord, le sud, l’est ou l’ouest ?
- Témoin : Vers le nord plutôt et en oblique oui.
- Enquêteur : Et la traînée orangée, c’était puissant ?
- Témoin : Oh oui ! Moi sur le coup je croyais que c’était un fumigène, ça peut arriver un ? Et ben non, cette couleur orange là, écarlate un peu, mais à l’intérieur du…comment dire, du nuage là, il y avait cette boule là…
- Enquêteur : Une luminosité identique à celle que l’on peut observer à l’intérieur d’un nuage ?
- Témoin : Oui, pareil, c’est ça. Et les contours étaient flous puisque je distinguais à peine la boule dedans.
- Enquêteur : Le phénomène vous paraissait fixe en luminosité ?
- Témoin : Ah ! Et bien cette traînée derrière cette fumée, ça s’effaçait au fur et à mesure et ça suivait cette sphère.

Arrêtons là la retranscription de la bande magnétique. Nous avons suffisamment d’élément ici.
L’observation n’a duré donc qu’une minute au plus. Le temps d’un feu rouge vers un feu vert. Notre témoin se trouvait à trois kilomètre de la plage de Sanary. Le phénomène perçu, au vu des lieux, pourrait trouver sa source au-dessus des eaux. Mais ceci est très subjectif bien entendu.
D’une apparence de deux mètres de diamètre, il monta en suivant une trajectoire oblique vers le nord. Cette trajectoire dénote une évolution prononcée puisque notre témoin ne note pas un angle de perception changeant. Il sembla également à notre observateur, que la sphère sombre était comme propulsée par cette fumée.
Nous nous sommes rendus de nuit sur le terrain dans l’espoir de découvrir un détail pouvant expliquer cette affaire. Nous avons pu juger sur place que rien ne s’apparente, même de loin, au phénomène ainsi décrit. L’hypothèse d’un fumigène est exclue. Nous n’aurions en aucun cas ce type de réflexion dans le ciel noir.
D’après les informations fournies par ce témoin, un article de presse aurait figuré dans le journal le lendemain de son observation. En outre un second témoin existe mais que nous ne retrouverons pas. Malgré un appel à témoin…
Y a t-il eu décollage de cette plage de Sanary ?
Aujourd’hui encore nous doutons.
Lors de nos divers appels dans la presse, Var Matin République (les 23 et 24 sept. Les 14 et 30 nov. Et enfin les O6 et 11 janv. 79) nous avons certes reçu beaucoup de témoignage.Mais rien en ce qui concerne cette curieuse affaire.

Sans un concours de circonstance, cette affaire en serait restée là. Même si des supputations latentes sont entrevues ici, restais à cibler avec exactitude cette vision. Nos recherches dans le journal varois n’apportent rien. Si article il y eu, cela devait donc confirmer autre chose que la présence d’un ovni. Nous n’avons pas fait attention à cette époque là.

Et si...


Nous sommes à présent en juin 1981, je suis invité à une partie de pêche en bateau. La nuit tombe lentement. Les poissons boudent un peu nos amorces. La discussion dérive sur la sécurité en mer. Là, le St Pierre qui m’accompagne pense tout à coup à ses fusées de détresse. Une notamment, qui passe allégrement sa date d’usage. Il décide de l’utiliser alors.
Est-ce vraiment ce fait qui marqua à ce point mon esprit ? Toujours est-il que le souvenir de cette fameuse affaire de Sanary me remonta immédiatement à l’esprit. Et si …
Un léger voile de brume entoura l’éclairage produit par cette fusée. Un instant je cru revivre l’expérience de M.Poissy. Bien que fugace, et semblant monter rapidement le phénomène que j’observais cadrait alors avec ce que je me souvenais !
L’affaire se passe en juillet août 1976. Une plage proche de Sanary. La mer à proximité. Une trajectoire oblique…
Enferré dans la certitude qu’un fumigène ne collait pas à cette observation, pourquoi n’ai je pas penser à une fusée de détresse ? En outre juillet et août procure souvent des brumes de mer. Une montée dû à la chaleur…Et pourquoi pas une fusée de feu d’artifice ?
La vision rapide du phénomène que j’observais alors fit un « tilt » dans ma cervelle bien embrumer elle !
La fusée de détresse dura prés d’une minute, ça cadre !
Que l’autre témoin ne se manifeste pas, s’explique aussi. Puisqu’il du, lui, reconnaître l’objet de la méprise…
Si nous impliquons une brume montante provenant de la mer, l’artifice est total, comme pour moi ce soir là !
Je tenais l’explication et n’avait plus qu’à me traiter d’idiot (ce que je fis par ailleurs). Trop tard pour LDLN, votre narrateur venait de faire une nouvelle bourde et monumental cette fois…Je reste persuadé que nombres d’ufologues ont dû rire, à bonne escient cette fois, de cette affaire somme toute très claire…
Nous ne serons jamais s’il s’agissait d’une fusée de détresse ou bien d’un tir isolé d’une fusée de feu d’artifice, mais nous tenons une explication à la fois rationnelle et cohérente de la vision qu’enregistra M.Poissy…

P Seray

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum