UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L'airship de 1896-1897

L'airship de 1896-1897

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 8]

51 Re: L'airship de 1896-1897 le 12.10.12 18:31

nablator

avatar
Administration
Administration
Il est magnifique, ce suppositoire géant en aluminium ! I love you

http://nabbed.unblog.fr/

52 Re: L'airship de 1896-1897 le 13.10.12 0:26

oncle dom

avatar
Gilles F. a écrit:Sinon, dans les choses antérieures à la vague, en Europe, il y avait aussi l'Austro-Hongrois David Schwarz. Je ne crois pas qu'on l'ait mentionné encore (?).
Quelques liens :
http://croatian-treasure.com/schwarz.html
http://spot.colorado.edu/~dziadeck/airship/schwartz.htm

Je pense que la photo est de 1897 et prise à Tempelhof (Allemagne), puisque l'essai de septembre 1896 fut un échec.
Curieusement, la photo de Wikimedia montre un engin beaucoup plus mat

Vous avez dit bizarre?

http://oncle-dom.fr/index.htm

53 Re: L'airship de 1896-1897 le 13.10.12 0:56

nablator

avatar
Administration
Administration
oncle dom a écrit:Curieusement, la photo de Wikimedia montre un engin beaucoup plus mat
L'original n'est peut-être pas libre de droits. C'est indiqué © IMAGNO/Austrian Archives ici :
http://www.austria-lexikon.at/af/Wissenssammlungen/Biographien/Schwarz,%20David

http://imageshack.us/f/2/13793279.jpg/

http://imageshack.us/f/23/23772275.jpg/

http://nabbed.unblog.fr/

54 Re: L'airship de 1896-1897 le 14.10.12 13:20

oncle dom

avatar
freefighter a écrit:Est ce que toutes les publications des époques dont vous parlez étaient largement diffusées ?
Nous parlons d'une époque où l’illettrisme devait être important et où la communication était très réduite dès lors que les distances se rallongeaient !!
Voila bien une mythologie qui a la vire dure: l'analphabétisme, rebaptisé illetrisme.
Il souffre deux objections:
1) Quelque soit la publication, ceux qui savaient lire faisaient la lecture à ceux qui ne savaient pas.
2) Quand bien même, 10% des gens auraient su lire, cela suffit largement: il n'y a jamais que quelques dizaines de témoignages à la fois, et ceux qui connaissent la rumeur dans les journaux la répète oralement
Quand à la communication, prétendument, très réduite, les journaux disposaient du télégraphe, disponible depuis plus d'un demi siècle, et même du pantélégraphe permettant de transmettre des images, sans parler du téléphone, inventé une vingtaine d'années auparavant.
Pour bien mesurer la communication de cette époque, le plus simple est d'en lire les journaux. c'est édifiant.
Voici l'un des premiers (et des plus importants) articles de la vague, dans le San Francisco Call, du 22 novembre 1896, page 13

On remarque que sur le dessin, l'élément le plus important, est le projecteur brillant. L'environnement avec le "St Mary's College" indique que l'illustration représente soit, l'observation de la jeune femme d'Oakland, soit celle de Charles H. Ellis. Mais d'après ces témoignages, on ne pouvait pas voir de détails. Les hélices sont donc inventées.
Par contre la description du mouvement de l'objet, son éclat, et la direction de sa disparition (vers San Francisco, donc au Sud-Ouest), correspondent parfaitement avec la planète Vénus.
Le ciel visible à Oakland, le 20 novembre 1896, à 17H30 Pacific Time, Observation de Charles Ellis

On est donc dans le cas classique de confusion Vénusienne: La planète Vénus trône dans le ciel dans la direction de l'objet, mais les témoins n'en disent rien, ne la prennent pas pour repère, et ne parlent que de l'objet. Comme en cas d'OVNI, ils auraient vu deux objets, la planète Vénus est donc bien l'objet mystérieux.
On remarque aussi que certains témoins ont téléphoné au journal, preuve que la communication ne marchait pas si mal, à l'époque

http://oncle-dom.fr/index.htm

55 Re: L'airship de 1896-1897 le 14.10.12 19:08

oncle dom

avatar
freefighter a écrit:Est ce que toutes les publications des époques dont vous parlez étaient largement diffusées ?
Allez, j'en rajoute une louche, non une brouettée, que dis-je, un plein camion:
Combien d'occurrences du mot "airship" trouve-t-on dans les journaux scannés en mode texte, par la library of Congress, depuis 1841?

Réponse: 49826
Et combien jusqu'à la vague, soit jusque début novembre 1896: 1840

étonnant, non?  jocolor
En plus, en lisant des articles d'octobre 1896, juste avant la vague, j'y lis que les américains attendaient les premiers vols d'airship comme le messie. :\\
C'est 100% le contraire de ce que disait Sider!
Dans ces conditions, la planète Vénus se montrant généreusement au moment où les américains attendaient les vols d'airship, ce qui aurait été étonnant, c'est que la vague n'eut pas lieu!

http://oncle-dom.fr/index.htm

56 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 7:12

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Oncle Dom diablotin content


Cette démonstration montre les clichés auxquels les T/C s'accrochent (l'illétrisme des témoins de l'époque, le manque de moyens de communications notamment alors qu'il y a imprégnation de certains vocables par la presse écrite) ensuite, le récit journalistique puis l'explication de texte (les témoins auraient du voir deux choses, la capture écran du ciel ...)

Vraiment superbe Oncle Dom. Net, efficace, précis.

57 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 10:01

nablator

avatar
Administration
Administration
oncle dom a écrit:Mais d'après ces témoignages, on ne pouvait pas voir de détails.
(Je traduis partiellement) Charles H. Ellis a vu l'airship venir de l'est. Le ciel était nuageux. Quand il était presque au dessus il a clairement distingué ce qui ressemblait à un ballon avec une lumière devant et une autre derrière, et ce qui semblaient être des ailes à la fois devant et derrière les lumières. C'était très haut, probablement 300 m, mais pas trop haut pour distinguer ce que c'était...

http://nabbed.unblog.fr/

58 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 10:09

nablator

avatar
Administration
Administration
C'est l'observation du 20 novembre à San Francisco. Celle du 17 à Sacramento est encore plus remplie de détails pittoresques (les conversations de l'équipage, leurs chants...). Le San Francisco Call du 19 novembre 1896 reprend les témoignages dans un long article en première page :

STRANGE CRAFT OF THE SKY

Sacramento Men Describe the Airship.

Claim They Saw Its Occupants and Heard Them in Conversation.

SACRAMENTO, Cal., Nov. 18. — The one topic of conversation in this city to-day has been the reported appearance of an airship over the eastern portion of Sacramento last night. While there are hundreds of people who, failing to catch a glimpse of this mysterious visitant, are extremely skeptical, there are hundreds of others who are positive in their declaration that they did see its brilliant searchlight traveling over the city, and who will also swear that they heard the voices of its occupants and distinguished their merry song and laughter. Then there are others who declare that these aerial travelers used the English tongue, and that they plainly distinguished the words used and commands uttered for the guidance and care of the air vessel.

In investigating this mysterious visitation the local representative of The Call obtained personal interviews with scores of reputable citizens who reside along the route passed over by the air craft. Many of them lived fully a mile or two distant from each other, but their accounts all agree.

As far as can be learned from eyewitnesses, the body of the craft was oblong and egg-shaped, with fan-like wheels on either side, whose rapid revolutions, beating the air, served to propel the vessel directly against the wind, and in so doing caused the vessel to sway from side to side with a wavering motion, similar to that of a boat being forced against the rapid current of a stream.

Midway of the vessel and suspended directly beneath it was a brilliant searchlight about twice the size of an arc light, evidently so placed that the occupants could ascertain when the vessel approached too near the earth and was in danger of collision with lofty objects. Above the egg-shaped body towered a tall, indistinguishable mass, whose shape it was impossible to ascertain, owing to the fact that the onlooker's eyes were blurred by the brilliancy of the searchlight.

Such is the description of the vessel given by R. L. Lowry, who also claims to have been able to distinguish four men, who were seemingly engaged in propelling the vessel by its fanlike wheels, much after the fashion of a bicyclist driving his wheel over a boulevard. It is also claimed that a bystander in the vicinity of Mr. Lowry shouted to the men in the aerial vessel and inquired their destination, and that they replied they were bound for San Francisco and intended arriving by 12 o'clock — midnight. This, however, could not be verified, as no one appeared to know the name of the reputed interrogator.

J. H. Vogel, who claimed to have been in the same locality, also states that the vessel was egg-shaped, and that he distinctly heard the voices of its occupants, but says that as the vessel was rapidly rising he was unable to distinguish any words, and that after a brief glimpse of the body of the airship it faded from view and all that was visible was the brilliant searchlight, which moved slowly away in a southwesterly direction, going toward San Francisco, and being visible for upward of thirty minutes, growing more and more dim, until it disappeared in the distance.

E. Wenzel, who is employed at Scheld's Brewery, verifies the stories of Vogel and Lowry as to the shape of the vessel, but claims that when it passed over him the occupants were trolling a merry chorus, which, though distant, sounded sweet and clear in the evening air.

The first person who, as far as can be learned, caught a glimpse of the reputed airship was David Carl, a horse-trainer at Agricultural Park. When he first caught Bight of the craft it was within a short distance of the ground, and he states that he heard a voice saying:

"We are too low down here; send her up higher."

Then a discussion followed as to the advisability of attaining too great a height, as the occupants were evidently anxious to reach San Francisco before midnight. He stated that the vessel then started to rise, doing so on an incline and not going directly up as would be the case had ballast been cast from a balloon. He had no, idea, however, that it was anything but a balloon and had never even thought of the possibility of an airship. Hs was positive in his declaration that it contained at least two occupants, as he could clearly distinguish two voices discussing the strata of air best adapted for rapid traveling.

T. P. de Long when interviewed said: "I could not distinguish the shape of the vessel. All I could see was a brilliant light moving seemingly against the wind, but I could plainly hear the voices of its occupants, who were singing, and it sounded to me like the noise produced by a phonograph. At this time I should judge the vessel was several hundred feet high."

Frank Ross, assistant superintendent of the electric streetcar system, when interviewed said: "I did not see the form of the vessel nor did I hear the voices of its occupants, as I was not informed until it had passed my residence. All that I saw was a brilliant electric searchlight, apparently twice the size and power of an ordinary arc light, which was being propelled through the air by some mysterious force. From what I have learned from my employes — men of undoubted veracity — I am certain that this can by no possibility have been a 'fake,' but that a genuine airship passed over the city last evening. I watched the light until it passed out of sight thirty minutes later. It was traveling unevenly toward the southwest, dropping now nearer to the earth and now suddenly rising into the air again as it the force that was whirling it through space was sensible of the danger of collision with objects upon the earth. I, of course, have no idea as to its destination or purpose. I can only say that I am fully convinced by what I have heard that it was something out of the ordinary."

G. C. Snyder. foreman of the streetcar barn, states: "I am fully convinced that an aerial vessel of some description passed over this building last night about 6:30 o'clock. At the time my attention was called to it the craft was at too great an elevation for me to distinguish its form, but I distinctly saw the searchlight, which was going directly into the wind, and from its movement judged that it was attached to a vessel of some description, which was laboring as a seagoing vessel will in a heavy sea and head wind. I also find that hundreds of the residents in this portion of the city saw the light,and there are hundreds who claim that they heard the voices of the occupants of the visitor."

Charles Lusk, secretary of the company, also states that he saw the light traveling over the city.

Mayor Hubbard says that personally he failed to catch a glimpse of this aerial visitant, as he was engaged in his office downtown when it passed over, but he stated to The Call representative that upon arriving at his residence in the upper portion of the city his daughter told him that she had seen a brilliant white light, seemingly at a great elevation, which had come toward me city from the east and passed directly over it, moving in a southwesterly direction. She said if certainly was not a meteor, as it was a different shade of light and moved too slowly and unevenly, and she was at a loss to account for it.

F. E. Briggs, a motorman on one of the streetcars running to Oak Park, saw the light of the traveling airship, and at the request of the occupants of his crowded vehicle he stopped his car for a moment. He says that while they could not discern the form of the airship, yet the voices of the occupants were plainly heard. He had been informed by a man who resided in the vicinity of East Park, where the air vessel had been first teen, that it was a genuine airship, cigar or egg shaped, and that it had at least four occupants. When the vessel passed over his car he judged that the occupants were singing, but they were at such a height that neither he nor his passengers were enabled to distinguish the words or the tune, as they came in broken snatches, as though borne on gusts of the night wind.

When H. W. Marsh saw the traveling light it was at least five miles away. He thought that it was attached to some aerial vessel, owing to its wavering motion through the atmosphere.

E. Caverly saw the light, but refused to be interviewed on the subject, evidently deeming it to be uncanny.

M. T. Shelly, a gentleman of undoubted veracity, saw the airship's light, and at one time, when the craft careened somewhat so as to partially obscure the light, he caught sight of the vessel itself, which he declared to be a cigar-shaped recepticle, with what seemed to be a dark wall above it.

Hundreds of similar interviews could be obtained. In this connection the Evening Bee publishes the following account:

Startled citizens last night living at points of the city along a rough diagonal line, yet far distant from each other, declare that they not only saw the phenomenon but they also heard voices issuing from it in midair — not the whispering of angels, not the sepulchral mutterings of evil spirits, but the intelligible words and the merry laughter of humans. At those intervals where the glittering object, as if careless of its obligation to maintain a straightforward course, descended dangerously near the housetops voices were heard in the sky saying:

"'Lift her up, quick; you are making directly for that steeple.'

"Then the light in the sky would be seen obeying some mystic touch and ascending to a considerable height, from which it would take up again its southwesterly course. The light sailed along the line of K street, so it appeared from those in the eastern part of the city, although it appears that after it had passed Fourteenth street it was wafted far south of K. Laughter and words sounding strange in the distance, though fairly intelligible, fell upon the ears of pedestrians along the course or the light who had paused to look up at the novelty.

"Last night's Bee contained a. telegram from New York announcing that a man had perfected an airship and would on Friday of this week, accompanied by one or two friends, ascend from a vacant lot in the metropolis and go directly to California, which he promised to reach In two days. The description furnished in the telegram included an apparatus which was electrical, to supply light and power for the astonishing contrivance.

"It is not regarded as likely, in view of the announcement contained in the dispatch, that last night Sacramento was overswept by this aerial ship.

"But here is the incident — here the chronicle of words heard, of a strange spectacle witnessed. Whence the light, which was not a meteor all agree, came, whither it went, where it now is — these things it is not within the capacity of this article to deal with."

Then follow interviews similar to those obtained by The Call representative.

Among the eye-witnesses of last night's singular spectacle the wildest speculations are rife. As to the destination and object to be obtained by this night voyage of a reputed airship, one of these onlookers informed The Call representative that in his opinion it was the same invention which it is rumored Edison claimed to have perfected and offered to the Government at the time when the Venezuelan boundary question came up, and that now that relations were strained with Spain the Government has sent a party of engineers out in the airship to test its practicability, and that they were keeping away from populous localities, except during the night trips.

The opinion of the masses is, however, that some lucky inventor, having solved the mystery of aerial navigation, is, with his companions, testing his invention in secret, with no intent of allowing a curious public to view it until his rights are fully protected by letters patent. Tbey presume tnat he is traveling by night and laying by in desert spots during the day. Be that as it may, there can be no possible doubt that an aerial vessel of some kind passed over Sacramento last night, and hundreds of the residents of this city will so testify.

The residents of Oak Park claim to have a little mystery of their own which may possible bearing of this subject. They state that yesterday afternoon an object was seen in the sky at such a great elevation as to be almost indistinguishable. It moved slowly in a circle, leaving a volume of smoke behind it. This phenomenon was seen by many, who are unable to account for it.

A rumor is afloat in the city to-night that the airship was constructed near this city and that a trial trip was attempted last evening, a cable being used to confine the machine to a certain elevation.

It is stated that the cable parted and the vessel then drifted over the city and became the observed of all observers. This rumor cannot be confirmed at this late hour, but it is claimed that T. Allen, who formerly conducted an employment office in this city, states that such is the case and that one of the men who had made the ascension had informed him that the trial was a success and the vessel worked well, except that it was impossible to fully control its movements. In consequence the inventors had, after going toward San Francisco aways, returned and landed in a vacant field some distance from Arcade and about six miles from the city limits. This tale is not generally credited.

<Drawing of airship with 4 propellers>

The Airship That Passed Over Sacramento Tuesday Evening, as Described by Scores of Eye-Witnesses.



Dernière édition par nablator le 15.10.12 10:58, édité 3 fois

http://nabbed.unblog.fr/

59 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 10:21

nablator

avatar
Administration
Administration
Tout le monde "savait" que d'énormes hélices ou ailes étaient nécessaires pour avancer, par analogie avec les moulins à vent, ou parce que l'air est beaucoup moins dense que l'eau, c'est "logique"... et justement c'est ce qui était observé... malgré les contraintes de poids. Pareil pour les batteries nécessaires pour alimenter les projecteurs et les hélices... c'était techniquement impossible à l'époque.

http://nabbed.unblog.fr/

60 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 10:49

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Petite remarque d'ordre général : la vague américaine d'airships de 1896-97 est truffée de canulars et d'inventions journalistiques, comme la vague française d'ovnis de 1954.

61 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 11:09

Invité


Invité
nablator a écrit:Tout le monde "savait" que d'énormes hélices ou ailes étaient nécessaires pour avancer, par analogie avec les moulins à vent, ou parce que l'air est beaucoup moins dense que l'eau, c'est "logique"... et justement c'est ce qui était observé... malgré les contraintes de poids. Pareil pour les batteries nécessaires pour alimenter les projecteurs et les hélices... c'était techniquement impossible à l'époque.
Oui, mais nos visiteurs ont pu adapter la configuration de leurs vaisseaux pour coller avec l'imagerie, comme avec les croyances populaires. En ufologie, faut postuler l'irréfutable, sinon tu ne fais plus d'ufologie. Spizdipseudosceptique.
L'ami F.B. à ce sujet:
http://feanor-journal.blogspot.fr/2009/08/maintenant-un-article-assez-pertinent.html
Rolling Eyes

Ce passage plaira à Mon Oncle :
La pénétration insuffisante du réseau de communication et le faible taux d’alphabétisation de 1897 excluent une propagation partagée de la représentation consciente du dirigeable fantôme au sein d’une population essentiellement rurale
No

62 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 11:15

nablator

avatar
Administration
Administration
Très psychologue, le phénomène, qui imite ce qui n'existe que dans l'imagination populaire. J'adore aussi (dans le San Francisco Call du 19 novembre 1896) la description du déplacement "contre le vent, en se balançant de droite à gauche avec un mouvement vacillant, semblable à celui d'un bateau forcé contre le courant rapide d'un cours d'eau." Vachement crédible... pour quelqu'un qui n'a jamais vu d'airship et qui imagine ce que pourrait être ses mouvement d'après une analogie avec un bateau...

http://nabbed.unblog.fr/

63 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 12:17

Invité


Invité
Dans le texte de l'ami F.B., j'aime bien le passage suivant :
Pour rendre compte de l’apparence des dirigeables fantômes, certains chercheurs ont avancé des concepts empruntés à la psychologie. Ainsi, les témoins auraient observé des stimuli visuels inexpliqués que leur cerveau n’aurait pas réussi à traiter convenablement. Sujets à une « insuffisance cognitive », il auraient alors projeté sur ces stimuli inconnus leurs représentations conscientes et inconscientes. Ce serait la « transformation projective », qui expliquerait la forme prise par ces « dirigeables ». Cette tentative, comme je l’ai démontré dans mon ouvrage OVNIS : Les Agents du Changement, ne résiste pas à l’analyse. D’abord, parce que le concept d’ « insuffisance cognitive » est loin d’avoir été prouvé.

Autrement dit, tout le pan de la psychologie cognitive (psychologie de la perception) initié par Ramskov, Neiser, Gibson, etc, à propos des processus dirigés par les concept (top-down) ou les problématiques de désambiguïsation cognitive n'existent pas. Sérieux !

Pourtant, les choses sont clairement démontrées expérimentalement à ce sujet : "si un stimulus est présenté rapidement, fugacement, s'il est ambigu, incertain ou encore flou, voir nouveau (non identifié si on préfère) la perception devient "top-down" (dirigées par les concepts)".

En d'autres termes, à suivre F.B., les cas abondants et innombrables, où un stimulus prosaïque a été "soucoupisé" n'ont jamais existé, et ils ne démontrent pas clairement non plus que l'on peut "projeter" consciemment ou inconsciemment des concepts à propos de stimulus que l'on a pas réussi à identifier sur le moment. L'IFOlogie, "la méprisologie" n'existent pas ou plus. Comment notre ami F.B. rend-t-il compte des méprises si de tels processus cognitifs d'élaboration ou de transformation projectives n'existent pas selon lui ? Je serais bien curieux de le savoir.

Au contraire, il est démontré clairement en psychologie cognitive que nos intérêts, nos dispositions et attitudes ont un effet direct sur notre perception : une large part de ce qui est perçu est en fait principalement déduit
De nombreuses études montrent (la casuistique ufologique fourmille de tels cas) que des témoins peuvent "voir" des choses et des détails de façon très précise et sincèrement qui étaient absentes.
Nous tendons à voir (ou à entendre) ce que nous nous attendons à voir (ou à entendre).

Sainte Elizabeth Loftus développe aussi dans "Eyewitness Testimony" - en s’appuyant sur un large corpus expérimental - qu'il existe quatre types d'attentes influant la perception : les attentes culturelles et les stéréotypes, les attentes liés aux évènements passés, les préjugés personnels et enfin les attentes momentanées ou temporaires. Si un de ces facteurs entre en jeu pendant la perception, il l'influence et la modifie en ce sens que ce qui est perçu est "déformé" afin de se conformer aux attentes. C'est également ce qui se passe en cas de stimulus "trop court", ambigu, peu clair, incertain, nouveau, etc.

Ajoutons à cela que n'importe quel récit ou témoignage (une remémoration quoi) est un produit qui a subit l'influence de ce que l'on s'attendait à voir, de ce qui serait "raisonnable" de voir, de ce qu'il est possible de dire -ou non - à la personne qui recueille le récit, cela se complexifie encore. Se remémorer, c'est encore s'éloigner de ce qui a été réellement perçu, si je peux dire. Autrement dit, une remémoration, ce n'est pas "instancier" en mémoire un polaroid exact de ce que l'on a vu.

Au total, écrire, en gros, que les élaborations projectives ou les transformations projectives - les processus top-down - n'existent pas ou ne sont pas prouvées expérimentalement en psychologie cognitive, pendant la perception ou après (remémoration), c'est quand même gonflé...
Ce monsieur devrait lire les descriptions, récits et témoignages de ré-entrées atmosphériques, par exemple pour Zond IV le 3 mars 1968 : http://files.ncas.org/condon/text/s6chap02.htm#S3).



Dernière édition par Gilles F. le 15.10.12 13:26, édité 1 fois

64 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 13:19

nablator

avatar
Administration
Administration
nablator a écrit:STRANGE CRAFT OF THE SKY
moved slowly away in a southwesterly direction[...]
toward the southwest[...]
moving in a southwesterly direction[...]
its southwesterly course.[...]
Tout comme Vénus...

http://nabbed.unblog.fr/

65 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 18:02

oncle dom

avatar
nablator a écrit:C'est l'observation du 20 novembre à San Francisco. Celle du 17 à Sacramento est encore plus remplie de détails pittoresques (les conversations de l'équipage, leurs chants...). Le San Francisco Call du 19 novembre 1896 reprend les témoignages dans un long article en première page :
STRANGE CRAFT OF THE SKY
J'ai bien envie de mettre tous les articles des journaux Californiens de novembre 1896, dans un document pdf.

http://oncle-dom.fr/index.htm

66 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 18:08

nablator

avatar
Administration
Administration
oncle dom a écrit:J'ai bien envie de mettre tous les articles des journaux Californiens de novembre 1896, dans un document pdf.
Ah oui ! Il m'en manque. Ils sont accessibles online sur le site de la bibliothèque du Congrès ?

http://nabbed.unblog.fr/

67 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 18:18

oncle dom

avatar
nablator a écrit:
oncle dom a écrit:J'ai bien envie de mettre tous les articles des journaux Californiens de novembre 1896, dans un document pdf.
Ah oui ! Il m'en manque. Ils sont accessibles online sur le site de la bibliothèque du Congrès ?
Oui, mais chaque page fait 6 à 7 Mo, et doit être retraitée pour tenir en quelques centaines de Ko.
Je suis sûr d'en SIDERer au moins un avec un doc comme ça :(MRDgreen):

http://oncle-dom.fr/index.htm

68 Re: L'airship de 1896-1897 le 15.10.12 18:23

nablator

avatar
Administration
Administration
Il y a une énorme liste ici :
http://www.angelfire.com/ma4/oddities/airshiplog5.html
http://www.angelfire.com/ma4/oddities/airshiplog6.html

http://nabbed.unblog.fr/

69 Vénus brille au magnésium le 19.10.12 3:24

oncle dom

avatar
Comment la lumière de l'airship pouvait elle être si brillante?
Réponse dans The Record Union, du 23 novembre 1896:



J'ai fait une archive zip avec les articles disponibles online de la première semaine à partir de l'observation de Sacramento. 45 article, 3892 Ko.
(contre plus de 6000 Ko pour une seule page sur le site).
Plus qu'à poster ça quelque part

http://oncle-dom.fr/index.htm

70 Re: L'airship de 1896-1897 le 20.10.12 23:13

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
oncle dom a écrit:

On est donc dans le cas classique de confusion Vénusienne: La planète Vénus trône dans le ciel dans la direction de l'objet, mais les témoins n'en disent rien, ne la prennent pas pour repère, et ne parlent que de l'objet. Comme en cas d'OVNI, ils auraient vu deux objets, la planète Vénus est donc bien l'objet mystérieux.
On remarque aussi que certains témoins ont téléphoné au journal, preuve que la communication ne marchait pas si mal, à l'époque

Aha ! La désinformation amplifiante de type Vénus est donc vraie lol!


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

71 Re: L'airship de 1896-1897 le 22.10.12 13:02

Invité


Invité
Vous trouvez combien de magnitude pour Vénus les 17 et 20 novembre 1896 SVP ? - Je me sers très rarement des logiciels en question, donc je me méfie de moi -
- 3,43 environ pour Oackland ?
(C'est pour un "article").

***

En tout cas, tout s'éclaire ! On a réussi à démontrer que l'imagerie de l'Airship existait en un temps très précis et tout juste avant les premières "observations" (dépôts de patents dès avril à août 1896, des dessins dans les journaux de ces "inventions" déposées, dès septembre 96). Mieux encore, cette concordance se fait en le bon lieu où la vague va démarrer - à savoir la Californie -. Il est donc possible que cette imagerie et l'attente de voir voler de telles "inventions déposées", mais pas encore effectives, ait poussé les gens en temps et en lieu "à lever les yeux au ciel". D'où un mécanisme de "méprise classique", le tout encouragé par la presse, + canulars, etc = une belle vague d'OVNI (mass delusion).

Dommage, c'était choulite et fort poétique cette histoire d'Airships ! aurevoir

72 Re: L'airship de 1896-1897 le 22.10.12 14:03

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Avec Calsky, j'ai -4,0.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

73 Re: L'airship de 1896-1897 le 22.10.12 14:22

Invité


Invité
Mici, Bob. Encore "mieux" alors si c'est cela.
C'est proche du maxi de magnitude pour Venus, non ?

74 Re: L'airship de 1896-1897 le 22.10.12 15:16

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Non, c'est l'inverse. La magnitude de Vénus varie entre -4,6 et -3,9. Ceci dit, même à -3,9, ça reste très brillant (plus que Jupiter par exemple)


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

75 Re: L'airship de 1896-1897 le 22.10.12 15:54

oncle dom

avatar
Gilles F. a écrit:Mici, Bob. Encore "mieux" alors si c'est cela.
C'est proche du maxi de magnitude pour Venus, non ?
D'après Stellarium, j'ai
-3.42 le 17 novembre
-3.47 le 1 décembre
-3.65 le 1 janvier
-3.89 le 1 février
-4.15 le 1 mars
-4.24 le 1 avril
-3 le 1 mai
Soit une période de visibilité qui recoupe la vague d'Airship
Mais il faut noter la présence d'un deuxième "agent de confusion" (Bougard dixit). La planète Mercure fut visible début janvier 1897. Sa magnitude atteint -.6 fin décembre, pour n'être plus que .82 le 15 janvier. Notons aussi que la revue "La Nature" avait prévenu d'une période de "visibilité exceptionnelle de la planète Mercure"

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 8]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum