UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » L'invasion des extra-terrestres va être difficile à cause des débris satellitaires.

L'invasion des extra-terrestres va être difficile à cause des débris satellitaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

PhD Smith


Modération
Modération
Les soucoupes volantes à la conquête de la terre ? Il faudra d'abord qu'elles traversent nos déchets en orbite Smile

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/09/02/le-nombre-des-debris-spatiaux-atteint-un-point-critique_1567157_3244.html

Une déchetterie en apesanteur, flottant dans l'espace et enrobant notre chère planète. C'est le bilan écologique désastreux de plusieurs décennies de conquête spatiale. Dans un rapport publié cette semaine, des scientifiques américains tirent la sonnette d'alarme : le nombre des débris qui flottent dans l'espace a atteint un "point critique", ce qui fait peser une menace de plus en plus grande sur les satellites et les astronautes.

"L'espace devient de plus en plus dangereux pour les engins spatiaux et les astronautes", affirme dans ce rapport Donald Kessler, ancien responsable de la NASA et président d'une commission chargée d'étudier la question des débris orbitaux. "La Nasa doit trouver le meilleur moyen de s'attaquer à tous les problèmes que causent les météorites et les débris orbitaux qui font peser des risques sur les hommes et les missions des robots spatiaux", explique-t-il.

En plus on ne peut pas en vertu des traités internationaux récupérer les déchets d'un satellite sans l'autorisation du pays lanceur.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Personne


Justement, j'ai une question, peut-être bête je ne sais pas. Comment font nos satellites terrestres, la station spatiale, les lanceurs, pour naviguer entre tous ces déchets?

Ahquandmême


Et y'a-t-il un risque pour que ce tas de merdouilles retombe sur Terre ?

PhD Smith


Modération
Modération
Personne a écrit:Justement, j'ai une question, peut-être bête je ne sais pas. Comment font nos satellites terrestres, la station spatiale, les lanceurs, pour naviguer entre tous ces déchets?

Je crois qu'il s'agit essentiellement des orbites basses et c'est pour ça qu'on lance les satellites plus haut.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Débris_spatial

La taille de ces débris peut varier de quelques millimètres à la taille d'un bus; les plus gros d'entre eux sont des morceaux de lanceurs spatiaux, des satellites inutilisés. Les débris plus petits sont de tailles variables et peuvent provenir de pièces détachées de ces plus gros morceaux (parfois à la suite de leur explosion).
Ces débris présentent un danger pour les satellites en orbite et un risque de retombée au sol. En effet, ils vont à une grande vitesse et l'impact d'un débris, même petit, sur un satellite peut entraîner de gros dégâts; des satellites, les navettes américaines ou des stations spatiales comme Mir ou la Station Spatiale Internationale ont déjà dû et devront être changés de trajectoire pour les éviter. Les navettes spatiales, doivent, de plus, changer un ou deux de leurs huit hublots après chaque mission2. Les temps de vie de ces débris sont également très différents, de l'ordre d'un an, d'une dizaine d'années ou même de siècles pour les orbites les plus hautes. Leur nombre, en constante augmentation, est donc préoccupant et c'est pour cette raison que différents organismes tentent de les répertorier.

Risques et protections contre les débris

Bien que nombreux, des accidents impliquant des débris spatiaux restent relativement faibles, à cause de l'immensité de l'espace.
Temps moyen entre deux impacts de débris supérieurs à une taille donnée, sur un objet d'une section de 100 m2 en fonction de son altitude 16
400 km 800 km 1 500 km
>0,1 mm 4,5 jours 2,3 jours 0,9 jour
>1 mm 3,9 ans 1,0 an 1,5 ans
>1 cm 1 214 ans 245 ans 534 ans
>10 cm 16 392 ans 1 775 ans 3 109 ans
À titre d'exemple, la station spatiale internationale risque un impact critique avec un objet entre 1 et 10 centimètre17 tous les soixante-dix ans ; si l'on exclut de la surface de la station ses panneaux solaires, vastes, et dont la perte ne serait pas forcément grave, le risque tombe à un impact tous les trois siècles18. Pour un satellite d'une durée de vie de dix ans, le risque d'être détruit par un débri équivaut à celui lors du lancement (à savoir une chance sur 100)12.



Protections en orbite

Selon leur taille, les fragments sont plus ou moins visibles, plus ou moins dangereux, et nécessitent différentes protections. Dans le cas des gros morceaux (supérieurs à 10 centimètres), la seule solution de conservation pour les satellites, navettes ou stations orbitales consiste à les éviter par un changement d'altitude. Ces manœuvres sont très coûteuses en carburant et diminuent d'autant la durée de vie des satellites; à titre d'exemple, lors de l'évitement par le satellite Spot-2 d'un débris provenant d'un lanceur Thor-Agena en juillet 1997, 400 grammes d'ergols ont été utilisés, alors que 150 grammes représentent sa consommation annuelle19. Pour autant, étant nécessaires, les manœuvres d'évitement ont déjà été appliquées à plusieurs reprises sur plusieurs types de satellites20.
Les petites particules de moins d'un centimètre, très courantes, ne sont pas évitées, des blindages permettent de s'en protéger. Mais ces blindages alourdissent évidemment les véhicules spatiaux, diminuant leur charge utile, leur durée de vie, ou augmentant leur coût. Le dixième du poids de la station spatiale internationale est ainsi dû à son blindage21 (soit une trentaine de tonnes en 2008). Les navettes spatiales, lorsqu'elles le peuvent, présentent dans le sens de leur marche leur ventre et leur arrière, plus résistants, plutôt que leur nez et bord d'attaque, où des impacts auraient plus de conséquences.
Le plus grand problème est posé par les débris de taille moyenne, entre un et dix centimètres, estimés à environ 200 00022, qui ne sont pas catalogués alors qu'ils présentent un risque très important23 et surtout pour lesquels il n'existe pas de protection.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Personne


Merci PhD pour ta réponse. Je vais tâcher de trouver quelques autres infos pour ma culture perso et les partager ici dès lors que cela sera fait.

hal9000


Modération
Modération
PhD Smith a écrit:
Personne a écrit:Justement, j'ai une question, peut-être bête je ne sais pas. Comment font nos satellites terrestres, la station spatiale, les lanceurs, pour naviguer entre tous ces déchets?

Je crois qu'il s'agit essentiellement des orbites basses et c'est pour ça qu'on lance les satellites plus haut.

Non il n'y a pas trop de problème pour les orbites basses parce les débris finissent par être ralentis par les traces d'atmosphère et retombent.

Mais il ne faut pas exagérer on n'a pas à zigzaguer entre les débris comme Yan Solo dans un champ d'astéroïdes... Il y a des millions de débris autour de notre planète mais encore beaucoup d'espace entre eux, les extraterrestres peuvent nous rendre visite sans trop de crainte de ce côté-là !

C'est un peu d'ailleurs comme la ceinture d'astéroïdes ou les anneaux de Saturne, qu'on a tendance à se représenter comme un espace rempli de cailloux très serrés... En fait, une sonde qui traverserait l'une ou l'autre sans précaution aurait peu de chances de rencontrer un de ces cailloux, mais il vaut quand même mieux éviter ces régions au cas où !

Pour l'instant les accidents dus aux débris spatiaux sont rares et les manoeuvres d'évitement aussi, mais il y a guère plus de cinquante ans qu'on envoie des objets dans l'espace et il y a déjà des millions de débris, alors il faudra trouver le moyen d'arrêter de les multiplier !


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

hal9000


Modération
Modération
Ahquandmême a écrit:Et y'a-t-il un risque pour que ce tas de merdouilles retombe sur Terre ?
Si seulement ça arrivait ça serait une bénédiction ! La grande majorité de ces débris se consumeraient entièrement dans l'atmosphère... C'est dans l'espace que les débris sont dangereux, pas quand ils retombent !
On a d'ailleurs des projets de « satellites-balais » qui accosteraient un à un les débris spatiaux afin de les ralentir et de les faire retomber.

On peut aussi utiliser des câbles pour transférer l'énergie d'un satellite en orbite haute devenu inutile à un nouveau satellite qu'on n'a qu'à amener en orbite basse : ainsi le nouveau satellite gagne gratuitement son orbite haute, et le vieux se retrouve en orbite basse et ne tarde pas à rentrer dans l'atmosphère, tout cela sans aucune dépense d'énergie ! Mais ça pose de grosses difficultés, notamment de résistance du câble.



_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

Invité


Invité
A propos du titre, les extraterrestres ont certainement déjà connu cela avant nous et ont trouvé une solution s'il sont là ... 8) mais évidemment le titre était ironique

Curieuse


Modération
Modération
Un autre article résumant la situation et les risques, de Sylvestre Huet sur Libé:
http://www.liberation.fr/sciences/2013/01/03/danger-chutes-de-satellites_871486?google_editors_picks=true

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum