UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Antimatière & antigravité

Antimatière & antigravité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Antimatière & antigravité le 11.10.11 14:23

DAR


Membre d'honneur
Membre d'honneur
L'antimatière est-elle soumise à une antigravité? Expériences en préparation

De Annie HAUTEFEUILLE (AFP) – 11.10.2011

PARIS — L'antimatière est-elle soumise à la même gravité que la matière ordinaire ou à une forme inconnue d'antigravité? Des expériences se préparent pour mesurer les propriétés de cette matière "miroir", expliquent des chercheurs français participant au colloque "Antimatière et gravitation", qui se terminait mardi à Paris.

"C'est un vieux rêve de physicien de mesurer l'action de la gravitation sur l'antimatière", résume Gabriel Chardin, du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l'université Paris-Sud).

Avec la découverte, en 1998, d'une accélération de la vitesse d'expansion de l'univers, récompensée la semaine dernière par le prix Nobel de physique, l'idée d'une "pression négative" ou sorte de gravité répulsive a gagné du terrain.

Si l'antimatière réagissait différemment de la matière à la gravitation "ce serait une révolution" pour la physique, souligne Patrice Pérez (Institut de recherche sur les lois fondamentales de l'Univers -Irfu/cea).

Matière "miroir" de celle que nous connaissons, l'antimatière reste difficile à observer car tout atome d'antimatière s'annihile au contact de la matière, en produisant une énorme quantité d'énergie.

Un atome d'hydrogène est formé d'un proton ayant une charge électrique positive et d'un électron négatif. Un atome d'antihydrogène est constitué d'un proton négatif (antiproton) et d'un électron positif (positron).

De premiers atomes d'antihydrogène, produits en 1995 au Centre européen de recherches nucléaires (Cern) à Genève, s'étaient annihilés quasi-instantanément au contact de la matière.

D'importants progrès ont été accomplis : des atomes d'antihydrogène ont été piégés pendant plus de 16 minutes au Cern, selon les résultats, publiés en juin dernier, d'une nouvelle expérience qui devrait faciliter l'étude de l'antimatière.

Les physiciens réussissent plus facilement à contrôler, grâce à des champs magnétiques, un antiproton, particule porteuse d'une charge électrique, qu'un atome neutre d'antimatière.

D'où l'idée de recourir à des ions positifs d'antihydrogène (un antiproton négatif associé à deux positrons), relève Patrice Pérez, qui participe au projet international GBAR (Gravitationnal Behaviour of Antihydrogen at Rest - Comportement gravitationnel de l'antihydrogène au repos).

Ces ions, refroidis à 10 microkelvins (10 millionièmes de degré au dessus du zéro absolu : -273,15 °C) pour réduire leur agitation, seraient dépouillés au dernier moment, grâce à un faisceau laser, de leur positron surnuméraire.

Il s'agit ensuite de mesurer la "vitesse de chute" des atomes d'antihydrogène ainsi créés, précise Patrice Pérez qui espère que cette expérience pourra être réalisée au Cern d'ici 2016.

Il serait alors possible de savoir si l'antimatière subit la même accélération due à la pesanteur que la matière.

L'instant où les positrons en trop sont arrachés donnerait, selon M. Pérez, le "top départ" de la chute verticale, et leur désintégration au contact de la matière "le temps d'arrivée".

Copyright © 2011 AFP.

Sebastien


Modération
Modération
Si matière et antimatière se repoussent, ça pourrait vouloir dire qu'il n'y a pas forcément eu disparition de l'antimatière au profit de la matière mais que celle-ci pourrait être certaines des galaxies qu'on observe?


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

nablator


Administration
Administration
Sebastien a écrit:Si matière et antimatière se repoussent, ça pourrait vouloir dire qu'il n'y a pas forcément eu disparition de l'antimatière au profit de la matière mais que celle-ci pourrait être certaines des galaxies qu'on observe?
Mouais. Aucun physicien n'y croit. Même pas JPP.

http://nabbed.unblog.fr/

Sebastien


Modération
Modération
Nablator a écrit:Mouais. Aucun physicien n'y croit. Même pas JPP.

Il va falloir que je leur apprenne un peu comment ça marche tout ça! Laughing

Ce qui me fait sourire, c'est que la proportion en même quantité "matière / antimatière" est présupposée comme l'était la représentation de rouages parfaits pour les planètes du systéme solaire. Surtout pas d'ellipses, surtout pas de concepts impurs! Un univers avec une disproportion de l'un ou l'autre ce n'est pas non plus tolérable!

En fait rien n'empêche qu'il y ait eu 60% / 40% par exemple, vu que le hasard existe.

Mais d'ailleurs, avec 50,000000000000000001% / 49,999999999999999% ç'aurait été tout aussi imparfait, d'où la nécessité que l'univers contienne un nombre pair de nucléons (au moins en enquivalence d'énergie), avec 50% de l'un et 50 de l'autre? Laughing


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

ravachol


- Pourquoi l'antimatière et la matière se repousseraient-elles, à partir du moment ou il s'agit d'atomes électriquement neutres et pas d'ions ?? scratch

- Concernant l'égalité de proportion matière / antimatière à l'origine, il me semble que le présupposé est justement une légère inégalité ou déséquilibre ! sinon tout se serait annihilé et il ne resterait rien non ? or il reste visiblement quelque chose...

un "sachant" pourrait-il éclairer ma lanterne ?



oncle dom


ravachol a écrit:- Pourquoi l'antimatière et la matière se repousseraient-elles, à partir du moment ou il s'agit d'atomes électriquement neutres et pas d'ions ?? scratch
la force de gravitation fait attirer la matière par la matière
Il y en a qui ont vite conclu que pour l'antimatière, c'est l'inverse, et que l'antimatière doit être répulsive, et non attractive. Mais alors les lois de Newton ne valent plus rien pour l'antimatière, et celle de Képler non plus Suspect
Mais alors, pas de condensation de nébuleuses en étoiles, pas de planètes, pas de systèmes, pas de galaxies. des atomes dispersés dans l'univers...
Evidemment, ça expliquerait pourquoi l'antimatière n'est pas observable

http://oncle-dom.fr/index.htm

nablator


Administration
Administration
oncle dom a écrit:Mais alors, pas de condensation de nébuleuses en étoiles, pas de planètes, pas de systèmes, pas de galaxies. des atomes dispersés dans l'univers...
Si, (-)x(-) ça fait (+). Il y aurait des amas de galaxies 100% pure antimatière. Comme dans la théorie de JPP, mais sans séparation des deux types de matière dans deux "feuillets" (idée de Sakharov).

http://nabbed.unblog.fr/

Sebastien


Modération
Modération
Mmh? Tu disais plus haut que même JPP n'y croit pas... alors, y croit y croit pas? scratch

Les galaxies se séparent à grande vitesse, en accélérant, d'après les observations. Est-ce que des galaxies d'antimatières pourraient nous envoyer leur lumière? A priori oui. Il n'y aurait pas de façon de savoir si telle galaxie est faite de matière ou d'antimatière. Même les spectres d’émission, d’absorption pourraient être les mêmes.

En même temps tu me diras, on le saurait car il y aurait d'énormes annihilations. Eh bien si matière et antimatière se repoussent, alors justement non! Ou bien?


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

nablator


Administration
Administration
Sebastien a écrit:Mmh? Tu disais plus haut que même JPP n'y croit pas... alors, y croit y croit pas? scratch
Chez JPP il y a la matière "normale", l'antimatière "normale", et aussi de la matière et de l'antimatière "gemellaire" dans l'univers invisible en interaction gravitationnelle (répulsive) avec le notre.

En même temps tu me diras, on le saurait car il y aurait d'énormes annihilations. Eh bien si matière et antimatière se repoussent, alors justement non! Ou bien?
Voilà. Ce n'est pas totalement exclu.

http://nabbed.unblog.fr/

10 Re: Antimatière & antigravité Aujourd'hui à 18:38

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum