UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » VOTRE APPROCHE DU PHENOMENE OVNI » L'entretien cognitif.

L'entretien cognitif.

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1 L'entretien cognitif. le Lun 30 Jan 2012 - 11:23

Invité


Invité
Bonjour,
La casuistique ufologique, c'est malheureusement parfois aussi des canulars et des mensonges, qui ont plus ou moins bien tournés. En passant par l'observation relativement banale, mais que le sujet embellit pas à pas.
L'exemple le plus récent de canular réussi est sans doute celui de Petit-Rechain. Mais il y en a eu d'autres par le passé (Belesta, Beert, etc), comme certains spécialistes de la casuistique émettent l'hypothèse que certains cas fameux, réputés ou majeurs ne seraient que "canular".
Je vante souvent, par exemple dans mon ouvrage sur Roswell, la technique de l'entretien cognitif comme un outil qui devrait être utilisé, presque obligatoirement en ufologie, à l'instar de son utilisation de plus en plus répandue en criminologie.
Or, en plus d’améliorer l'instanciation de souvenirs et de minimiser les faux-souvenirs, les psychologues s'aperçoivent petit à petit également que celle-ci permet aussi d'apporter de sérieux indices pour tenter de détecter le mensonge.
En effet, les psychologues considèrent que "mentir" exige plus de ressources cognitives et intentionnelles que "dire la vérité". Aussi la technique de l'entretien cognitif consiste aussi à surcharger cognitivement le témoin lorsqu'il produit son récit. Notamment en lui demandant de donner son récit dans l'ordre chronologique inverse de celui de l'évènement qu'il relate.
Mentir exigerait plus de ressources cognitives pour au moins six raisons :
Six raisons pour lesquelles mentir est cognitivement exigeant
- Formuler un mensonge est, en soi, une tâche cognitivement exigeante ;
- Contrairement aux personnes honnêtes, les menteurs jugent moins souvent leur crédibilité comme étant acquise. Aussi, ils sont plus enclins à surveiller et à contrôler leurs comportements pour tenter de paraître sincères ;
- Leur crédibilité n’étant pas acquise, les menteurs doivent surveiller les réactions de l’interviewer avec plus d’attention, afin de juger si leur mensonge est efficace ou non ;
- Les menteurs doivent se souvenir qu’ils jouent un rôle ;
- Les menteurs doivent supprimer la vérité pendant qu’ils mentent ;
- Activer la vérité est généralement un processus automatique, alors qu’activer un mensonge est un processus plus intentionnel et délibéré.

Voilà une raison de plus pour encourager les ufologues à utiliser cette technique, eux qui pratiquent très souvent l'entretien.
Je vous laisse donc découvrir et naviguer dans les quelques articles à ce propos de l'entretien cognitif et la détection du mensonge.
http://psychotemoins.inist.fr/?-Mensonge-et-detection-du-mensonge-
Bonnes lectures à vous,
Gilles



Dernière édition par Gilles F. le Ven 19 Avr 2013 - 11:08, édité 1 fois

2 Re: L'entretien cognitif. le Ven 3 Fév 2012 - 18:21

Patrice

avatar
Administration
Administration
Je viens d'en finir la lecture. Très bon.
Mais pour un mytho pour qui le mensonge est une vérité ?

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

3 Re: L'entretien cognitif. le Ven 3 Fév 2012 - 18:35

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Dans ce cas je pense que l'enquête de voisinage, des contacts, etc appuieront ou relèverons le truc, mais pour l'ufologue lambda c'est sur que ce n’est pas simple...

Sans être hors sujet :
Voyons la personne qui a enfariné françois hollande, et avant avait interpellé publiquement martine aubry, si on lit son blog :
http://unmicrosousvotreoreiller.unblog.fr/

Je ne pense pas qu'il faut faire de hautes études pour constater le problème ...

Mais c'est vrai que ça peut être difficile avant l'ère "internet".
On a beau cracher dessus, la toile reste (entre autres) un formidable outil pour avoir une idée de la "qualité" du témoin,les paroles s'envolent (pas avec internet) les écrits restent ...

On peut ainsi entendre des témoins expliquer qu'ils sont plus que passionnés, en attente même, vivre une quintessence dans une observation, avouer et même se vanter qu'il mentent à un organisme d'état, et même qu'ils ont trouver "un moyen pour que ça bouge" parce que leur observation ne fait pas suffisamment de bruit dans le milieu à leur gout ...


C'est un très bon outil! Very Happy


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

4 Re: L'entretien cognitif. le Jeu 28 Juin 2012 - 13:41

Invité


Invité
Bonjour,
Dans mon ouvrage, j'ai pas mal causé de la technique de l'Entretien Cognitif, outil particulièrement intéressant pour aider la mémoire et notamment réduire les faux-souvenirs et autres biais liés à l'interaction témoin/enquêteur. Voici un petit .pdf très accessible qui explique la bébête.
L'Entretien Cognitif : son Efficacité, son Application et ses Spécificités. par Samuel Demarchi (Paris VIII) & Jacques Pi (Paris VIII).
Bonne lecture !
Gilles

5 Re: L'entretien cognitif. le Ven 29 Juin 2012 - 7:43

Curieuse

avatar
Modération
Modération
Merci Gilles, excellent texte pour se familiariser avec cette notion d'entretien cognitif! diablotin content

Il est certain qu'une bonne connaissance de cette méthode pourrait être utile aux "enquêteurs" ufologues sur le terrain. Quand on se rend compte de la fragilité de nos capacités à nous remémorer correctement un évènement, et combien les questions posées peuvent influencer ces souvenirs, ce serait même une nécessité.

Justement, je me demande s'il existe une sorte de "modèle" utilisé par les ufologues pour recueillir des témoignages, ou si tout est fait "au bonheur la chance", suivant les éventuelles(?) compétences de ces derniers?

6 Re: L'entretien cognitif. le Ven 29 Juin 2012 - 7:50

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Curieuse a écrit:
Justement, je me demande s'il existe une sorte de "modèle" utilisé par les ufologues pour recueillir des témoignages, ou si tout est fait "au bonheur la chance", suivant les éventuelles(?) compétences de ces derniers?
N'importe qui pouvant se déclarer ufologue (la discipline ne requiert pas de diplôme), je te laisse deviner la réponse... Wink


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

7 Re: L'entretien cognitif. le Ven 29 Juin 2012 - 8:04

Curieuse

avatar
Modération
Modération
Je m'en doute, Bob! Chacun fait comme il peut...

Mais je me demandais juste si malgré tout, les associations d'ufologues prônaient une quelconque méthode, qui pourrait être bien améliorée grâce aux connaissances récentes sur les faux souvenirs induits et autres influences involontaires des enquêteurs sur les témoins.

8 Re: L'entretien cognitif. le Ven 29 Juin 2012 - 15:38

oncle dom

avatar
Curieuse a écrit:Je m'en doute, Bob! Chacun fait comme il peut...

Mais je me demandais juste si malgré tout, les associations d'ufologues prônaient une quelconque méthode, qui pourrait être bien améliorée grâce aux connaissances récentes sur les faux souvenirs induits et autres influences involontaires des enquêteurs sur les témoins.
Y'a eu quelques manuels de l'enquêteur, mais ça ne volait pas haut. Aujourd'hui, un site internet soigneusement mis à jour réglerait ce problème.

http://oncle-dom.fr/index.htm

9 Re: L'entretien cognitif. le Ven 29 Juin 2012 - 17:06

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Bob Rekin a écrit:
N'importe qui pouvant se déclarer ufologue (la discipline ne requiert pas de diplôme), je te laisse deviner la réponse... Wink

Je suis ufologue créateur d'une discipline nouvelle: l'ufologie web 2.0 qui renvoie les enquêtes de terrain à l'ère préhistorique Laughing


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

10 Re: L'entretien cognitif. le Ven 29 Juin 2012 - 17:08

Invité


Invité
oncle dom a écrit:Y'a eu quelques manuels de l'enquêteur, mais ça ne volait pas haut.
C'est peut-être parce qu'ils s'intéressaient plutôt aux crashes ?

11 Re: L'entretien cognitif. le Mer 4 Juil 2012 - 7:31

Curieuse

avatar
Modération
Modération
Donc si je vous suis bien, il n'existe rien de sérieux dans le domaine!

oncle dom a écrit:Aujourd'hui, un site internet soigneusement mis à jour réglerait ce problème.
C'est sur, ce serait très utile pour empêcher tous ceux qui débutent de tomber dans les mêmes erreurs que leurs ainés!

Peut-être même déjà simplement un petit résumé des principaux pièges à éviter, directement sur S.O. ? Wink

12 Re: L'entretien cognitif. le Lun 10 Sep 2012 - 8:50

Invité


Invité
Bonjour,

Trois nouveaux billets ont été réalisés depuis l'ouverture de ce sujet, mais celui d'aujourd'hui m'a plus particulièrement intéressé. Il concerne la plus grande flexibilité cognitive des personnes disant la vérité par rapport aux menteurs. On entrevoit la possibilité de mise au point de protocoles d'entretien cognitif astucieux et ingénieux, afin de jouer avec cette variable et de tenter ainsi de détecter le mensonge.

Un de ces protocoles, manipulant la variable de flexibilité cognitive, consiste à recueillir les témoignages selon deux modalités : de manière verbale et de manière imagée. Et de répéter le recueil de témoignage au cours de deux sessions.

On a donc réparti expérimentalement deux groupes, les menteurs et les honnêtes dans 4 modalités de recueil (verbal-verbal / imagé/imagé / verbal-imagé et imagé/verbal).

Hypothèse et résultats attendus : les menteurs étant moins flexibles cognitivement que les personnes disant la vérité, on s'attend à ce que les premiers soient moins cohérents que les seconds entre les deux modalités.

Les résultats montrent que les menteurs restent cohérents (fidèles) entre deux répétitions si le témoignage est donné selon la même modalité (verbal-verbal ou imagé-imagé). Autrement dit, répéter l'entretien selon une même modalité ne permettrait pas de détecter le mensonge.
Par contre, les menteurs se sont montrés plus incohérents par comparaison aux personnes honnêtes quand les deux entretiens étaient conduits selon des modalités différentes. Conclusions ?
L’étude suggère donc que les menteurs manquent de souplesse. Ils ne sont cohérents que s’ils sont toujours questionnés de la même façon. Pour les détecter plus facilement, les enquêteurs devraient donc les interroger selon des modalités de réponse différentes. Cognitivement moins flexibles que les personnes sincères, leurs témoignages paraissent alors plus incohérents les uns avec les autres.
L'article est le suivant : Les menteurs sont moins flexibles

Concernant la manipulation dans l'Entretien Cognitif des modalités imagée et verbale, lire également : Détection du mensonge : provoquer l’incohérence
Par contre, demander le rappel des faits selon deux modalités différentes, verbalement puis à l’aide d’un croquis (ou vice versa), rendrait cette stratégie plus difficile à mettre en œuvre. Les psychologues estiment qu’un plus grand nombre d’incohérences entre réponses verbales et dessin devraient, de ce fait, être présent chez les menteurs que chez les personnes honnêtes.
[...]
Les menteurs paraissent plus incohérents que les personnes honnêtes quand ils sont forcés à rappeler les faits selon deux modalités différentes, verbalement et de manière imagée.
Cordialement,
Gilles



Dernière édition par Gilles F. le Lun 10 Sep 2012 - 9:21, édité 1 fois

13 Re: L'entretien cognitif. le Lun 10 Sep 2012 - 8:57

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Bonjour Monsieur Renato N., accepteriez-vous de répondre à nouveau à quelques questions sur votre observation ? Pourrions-nous revenir une autre fois vous poser quelques questions complémentaires ? Hum, comment expliquez-vous toutes ces incohérences dans vos témoignages successifs ? Laughing

14 Re: L'entretien cognitif. le Lun 10 Sep 2012 - 9:34

Invité


Invité
Hihi.
Amha DAR, l'Entretien Cognitif serait ou est un précieux outil pour le "premier" recueil de témoignage, peu ou pas du tout quand un témoin a eu l'occasion de répéter un certain nombre de fois son récit. Pourquoi ?

Je pense, par exemple, que dans le cas des témoins d'OVNI "médiatisés", voire sur-médiatisés, sur-sollicités ("à la" Krine, par exemple,), ils ont produit leur récit un tel nombre de fois, que le témoignage pourrait devenir une sorte de "script" sur-appris, le produit et résultat d'un exercice trop de fois répété. Pour illustrer, je m'autoriserais presque à dire que c'est le récit tel qu'on s'est habitué/exercé à le donner qui est produit - un peu comme on apprend un poème ou une cantine s'il faut donner encore une image - plutôt que l'exercice visant à instancier en mémoire la scène à laquelle on aurait assisté. Sans compter la variable "faux-souvenir".
Les témoins répèteraient donc plutôt le récit, si je puis dire, plus que l'expérience à laquelle ils auraient assistée. C'est une réflexion que l'on peut avoir en visionnant certaines émissions de TV (d'autant que les personnes se sont préparées à l'exercice).
Or, et en tout cas à ma connaissance et opinion, la technique de l'Entretien Cognitif est un piètre allié dans ces cas là, du "script" sur-appris, ou quand trop de temps s'est écoulé, que trop de répétitions de l'exercice visant à donner son témoignage ont eu lieu, etc.
En tout cas, ces travaux sont très intéressants à suivre.



Dernière édition par Gilles F. le Lun 10 Sep 2012 - 18:35, édité 1 fois

15 Re: L'entretien cognitif. le Lun 10 Sep 2012 - 9:48

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Gilles F. a écrit:Hihi.
Amha DAR, l'Entretien Cognitif serait ou est un précieux outil pour le "premier" recueil de témoignage, peu ou pas du tout quand un témoin a eu l'occasion de répéter un certain nombre de fois son récit.

Oui, je suis d'accord, mais je n'ai pas pu résister à faire un peu d'humour. Sinon, concernant ce brave Renato N., même sans qu'il ait été soumis à ces entretiens cognitifs, son histoire, dans les premiers temps, était si bricolée que ses témoignages successifs comportent déjà suffisamment d'incohérences pour qu'on puisse en l'état conclure sur son niveau de véracité... 8)

16 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 13:09

AdolphePierre



Cognitivement moins flexibles que les personnes sincères, leurs témoignages paraissent alors plus incohérents les uns avec les autres.
C'est le "paraissent" qui pose problème. C'est intéressant toutes ces recherches, mais on peut douter que ça mène à des résultats.

Une fois qu'ils auront réussi à déterminer ce genre de truc, s'ils y arrivent, ils se retrouveront ensuite face à d'autres écueils. Les témoins qui mentent... un peu. Qui sont sincères mais... pourraient mentir sur autre chose, le faisant ainsi passer du côté des menteurs. Les témoins qui en rajoutent sans s'en rendre compte, ceux qui en rajoute juste assez parfaitement consciemment. Sans parler des méprises bien sûr où le témoin croirait avoir vu quelque chose d'extraordinaire et qui mentirait pour en rajouter ou pour rendre plus crédible. Il passerait alors dans la case "menteur" et on ne s'attacherait plus alors à étudier les cas de méprises qui ont également leur propre intérêt.

De toute façon, ça reste très intéressant, on ne peut qu'en apprendre d'avantage, mais je doute que cela puisse servir un jour pour identifier de manière certaine les manipulateurs. En tout cas, il ne faudrait pas croire que ce soit le cas. Et là parfois il pourrait y avoir malentendu entre ceux qui proposent des instruments et les autres qui vont les utiliser sans les remettre en doute.

Des témoins, il n'y en a pas que dans les affaires d'ufologie, donc l'enjeu (mettre au placard sérum de vérité et détecteur de mensonge) est énorme.

17 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 13:28

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Les écueils que tu cites n'ont rien de nouveau justement...

Ce qui est intéressant c'est au contraire le fait qu'un menteur est moins flexible, donc il peut répéter exactement la même histoire tout le temps, et le fait que justement ce soit perçut comme un gage qu'il ne ment pas, surtout en ufologie ...

donc l'enjeu (mettre au placard sérum de vérité et détecteur de mensonge) est énorme.
Ha bon ? Et qui se sert de ça et dans quels domaines ?


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

18 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 13:47

Invité


Invité
Et là parfois il pourrait y avoir malentendu entre ceux qui proposent des instruments et les autres qui vont les utiliser sans les remettre en doute.
Bonjour,
Oui, c'est un problème majeur je pense, et c'est celui de la bonne utilisation des outils issus de la psychologie, criminologie ou même de la psychométrie.
En psychométrie par exemple, dans les cours et TD/TP que je donnais en Psychologie Différentielle, on s'efforce de rappeler qu'un test est avant tout un instrument qui va permettre d'émettre des hypothèses, proposer des pistes, etc., et pas un instrument "décisif" consistant à mettre les gens dans des cases. Hypothèses, pistes qu'il va falloir valider/invalider/relativiser. Bref, l'utilisation de tels outils nécessite une formation, un recul, un relativisme et les dérives sont hélas faciles (et pas rares àmha). A ne pas mettre en les mains de n'importe qui !

C'est la "même" chose pour l'Entretien Cognitif : il permet de minimiser certains biais (par exemple, les faux-souvenirs, les réponses guidées/suggérées du fait des attentes de l'intervieweur - souvent inconsciemment - ), de maximiser/optimiser le recouvrement d'informations en mémoire (par exemple, parce que le sujet est invité à se servir de plusieurs modalités/chemins pour les recouvrer).
Cela ne rendra jamais "exact" un témoignage, en ce sens que parce que l'on utiliserait l'E.C., l'information recouvrée en mémoire et alléguée auprès de l'enquêteur serait le reflet exact du ou des stimuli encodés, ni il serait un instrument s'assurant qu'un tel dit la vérité, qu'un autre ment.
Il permet donc de minimiser certains biais et de maximiser le recouvrement de l'information en mémoire. Du moins, je l'entends ainsi.

**

On a actuellement à peu près le même problème et le même genre de controverse en ce qui concerne le recours à l'IRMf (Imagerie par Résonance Magnétique fonctionnelle) comme "détecteur de mensonge". De la même façon, les neuropsychologues mettent en garde également.
Ce petit reportage de la télévision Suisse est intéressant à cet égard.
http://www.rts.ch/video/emissions/specimen/3189625-les-detecteur-du-mensonge-et-l-irm.html
Mac Lesggy d'E=M6 s'était également prêté au jeu :
http://www.minutefacile.com/psycho-sexo/psychologie/16684-experiences-pour-detecter-le-mensonge/

Un article de Libération : http://www.libe.ma/Comment-la-science-permet-de-mieux-detecter-les-mensonges_a23640.html

Quoi qu'il en soit, la détection du mensonge est un champ de recherche relativement fécond, et je trouve qu'il est intéressant à suivre.

19 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 17:54

AdolphePierre


NEMROD34 a écrit:
donc l'enjeu (mettre au placard sérum de vérité et détecteur de mensonge) est énorme.
Ha bon ? Et qui se sert de ça et dans quels domaines ?
Pour la police, les tribunaux, les examens (lol). Bref, autant de domaines bien plus vastes que le seul petit monde ufologique.

Remarque ça pourrait être aussi intéressant pour comprendre ce qui se passe dans le cerveau d'un fumeur intoxiqué par une drogue qui sait se rendre absolument nécessaire à travers les canaux du plaisir.

Merci pour toutes ces précisions Gilles.

20 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 18:55

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Bien, tu pourrais me montrer un procès où est utilisé un détecteur de mensonge, ou encore mieux un sérum de vérité ? :crackpipe:


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

21 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 21:53

AdolphePierre


Apprends à lire <modéré, on peut éviter les insultes, si, c'est possible. -nab>. Un enjeu. Remplacer l'idée, les mythes que sont les sérums de vérité et les détecteurs de mensonge par quelque chose de fiable qui pourrait servir. On n'y est pas encore mais l'enjeu est toujours là : on cherchera toujours à savoir si un type raconte des bobards ou non. Arrête de fumer, quel crétin dirait qu'on utilise aujourd'hui des sérums de vérité...

22 Re: L'entretien cognitif. le Mar 11 Sep 2012 - 23:15

nablator

avatar
Administration
Administration
Le polygraphe est toujours admis par la justice de 19 (ou 18 ?) états aux States.

Il parait que le penthotal ou dérivés est efficace... pas légal mais...

---

Dans l'article de Libé mentionné par Gilles:

En septembre dernier, des chercheurs britanniques dévoilaient leur nouvelle trouvaille : un détecteur de mensonge basé uniquement sur les expressions du visage. Le principe : une caméra enregistre les expressions du sujet suspecté de mentir, et une suite d’algorithmes interprète ces informations, du mouvement des yeux au rythme de la respiration en passant par la façon d’avaler la salive et le mordillement des lèvres. Pour l’instant, ce système a pu séparer avec succès les mensonges de la vérité dans deux cas sur trois, ce qui ne le rend pas vraiment infaillible.
http://www.libe.ma/Comment-la-science-permet-de-mieux-detecter-les-mensonges_a23640.html

Intéressant. Probablement les mouvements réflexes reflètent l'état d'anxiété du sujet. Pourtant l'idée que certains mouvements oculaires permettent de détecter de manière fiable les mensonges a été réfutée par une étude très récente de nos 2 psychologues britanniques préférés :
http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0040259

http://nabbed.unblog.fr/

23 Re: L'entretien cognitif. le Mer 12 Sep 2012 - 7:53

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Apprends à lire <modéré, on peut éviter les insultes, si, c'est possible. -nab>. Un enjeu. Remplacer l'idée, les mythes que sont les sérums de vérité et les détecteurs de mensonge par quelque chose de fiable qui pourrait servir.

Quand je lis "donc l'enjeu (mettre au placard sérum de vérité et détecteur de mensonge) est énorme." je lis que l'enjeu serait de se passer de sérum de vérité et de détecteurs de mensonge.
En parlant d'apprendre à lire j'ai bien écrit:
Ha bon ? Et qui se sert de ça et dans quels domaines ?
Et non:
Ha bon ? Et qui se servirait de ça et dans quels domaines ?
Ce qui montre bien la façon dont j'ai compris ta phrase, ça aurait plus clair comme ça:
L'enjeu est énorme, les mythes que sont les sérums de vérités et détecteurs de mensonges seraient abandonnés au profit de quelque chose de fiable qui pourrait servir.

Puisque nous sommes d'accord sur ça en plus, bien qu'ils soient déjà abandonnés et que c'est bien ce que tu disais.
Le but quand on écrit c'est d'être comprit, sinon il reste la téléphatie mais ça marche pas ...

Donc je précisais juste que les sérums et le reste c'est abandonné depuis un moment.

Arrête (évitons les clichés gratuits aussi, merci. Modo SO), quel crétin dirait qu'on utilise aujourd'hui des sérums de vérité...

Toi dans tes phrases même quand tu précises que ce sont des mythes, personne ne s'en sert et c'est bien ce que je disais...

Essais de mieux formuler tes pensées, le problème est peut-être là non ?


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

24 Re: L'entretien cognitif. le Mer 12 Sep 2012 - 18:31

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Illustration de ce que je disais plus haut
>> Noizebulder ; c'est vrai qu'il est difficile (mais pas impossible) de vous suivre dans votre témoignage. C'est très décousu et il faut faire un véritable effort de synthèse et de concentration pour arriver à vous comprendre.... mais, ce qui joue en faveur de votre témoignage, c'est qu'au delà de votre écrit approximatif, vous n'êtes pas incohérent. Vous ne vous contredisez pas. Vous seriez un imposteur, je pense que vous vous seriez déjà trahi à un moment. Donc, pour moi, vous êtes de bonne foi. Cela ne veut pas dire que ce que vous dites est la vérité, juste que ce que vous dites est "vrai" (pour vous). Mais votre description de l'objet en question est suffisamment précise (mais pas claire), et apparemment recoupée par votre amie, pour être estimée valable.

Source: http://www.forum-ovni-ufologie.com/t15037-2012-en-mai-j-ai-photographie-un-ovni-croatie#ixzz26HWg9Iel

Arrête (évitons les clichés gratuits aussi, merci. Modo SO), quel crétin dirait qu'on utilise aujourd'hui des sérums de vérité...

Était une citation, j'ai oublié les balises certes mais ce n'est pas une phrase de moi.

Dernière phrase de ce post non modérée d'ailleurs:
http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t2932p15-tenter-de-detecter-canular-et-mensonge-par-la-technique-de-l-entretien-cognitif#60095


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

25 Re: L'entretien cognitif. le Mer 12 Sep 2012 - 19:17

AdolphePierre


Ce qui me dérange surtout dans certains témoignages, c'est que parfois un témoin dit l'avoir été avec d'autres et que cette seule affirmation permet à certains d'avancer que c'est une raison pour croire qu'il dit la vérité.

Or, s'il y a d'autres témoins, que ceux-ci viennent également témoigner sur un forum ou ailleurs. Il y a peut-être des cas, mais j'en ai pas lu. A chaque fois le témoin donnait cela pour crédibiliser son témoignage (ou parce que c'était vrai mais on ne peut pas savoir, c'est du domaine du "croire") et à chaque fois derrière personne ne remettait cela en question. Comme si la parole du témoin était sacrée... "Tu as vu quelque chose d'extraordinaire, etc". Et l'autre de continuer "oui je suis certain que j'ai vu quelque chose d'inhabituel, j'ai une grande chance".

A quoi sert alors d'avancer puisque le témoin s'en sort toujours avec de la rhétorique de petit garçon.

Et j'ai comme l'impression que cette autocongratulation en groupe, cette certitude qu'il y a quelque chose, et que n'importe qui qui dit "mais oui j'ai vu, moi aussi, comme vous" va être automatiquement adoubé par le reste de la congrégation des gens qui veulent croire, ça ressemble assez fortement aux comportements religieux. Cela a peut-être été déjà étudié du côté des témoins de miracle, de la vierge, etc. Parce que si on ne peut déterminer par des instruments avec certitude si un témoin ment, on peut essayer de prendre le problème différemment et essayer d'identifier un environnement, des modèles de comportement dont on sait qu'ils engendrent des phénomènes de "vouloir croire". Il faudrait comprendre pourquoi les gens mentent au lieu peut-être de savoir avec certitude s'ils mentent. Et là au moins on tomberait pas dans le piège de l'instrument qui dit oui ou qui dit non le témoin est un menteur. Au moins, on resterait dans les probabilités et il n'y aurait pas de risque de mauvaise utilisation de l'outil si tout à coup ceux qui doivent s'en servir veulent des réponses claires et nettes.

Reste que si je doute assez qu'on puisse sortir un jour un outil pour déceler mensonge et canular, il n'est pas du tout inintéressant d'avoir un tel instrument, ou le prétendre, dans le but de confondre un mentir. Autrement dit tout le monde saurait que l'instrument n'est pas 100% fiable, ceux qui ne comprendrait pas comment ça marche le saurait, donc l'utiliserait non plus comme révélateur universel mais comme instrument pouvant non plus démasquer les supercheries, mais plutôt pousser un témoin à changer de version. Du bluff quoi, comme quand on fait croire à accusé qu'on détient des preuves contre lui pour le pousser à avouer.

Mais quoi qu'il en soit dans le meilleur de cas, s'il n'y a que des témoignages, même multiples, même concordants, en l'absence d'éléments matériels, c'est nada. Certains peuvent croire s'ils veulent, ça ne changera pas le fait qu'aucune preuve existe. Pas de cadavre, pas de crime. Même en matière d'optique, on reste toujours dans le vague, je vois mal comment on peut donc avancer avec certitude que telle ou telle observation c'était Jupiter, la lune, un météore, etc. Parfois, à force d'éléments concordants je veux bien "croire" qu'on approche les 100% mais ça restera de l'optique. "J'ai vu... un cadavre marcher lentement direction nord-est, il émettait un simple grognement qui j'en suis sûr ne peut pas être confondu avec le bruit de la foudre. Puis il a creusé un trou et s'y est enfoncé comme par magie. Je suis retourné le lendemain sur le lieu de l'apparition et la terre était toute retournée. J'ai pris des photos, c'est la preuve que j'ai bien vu un cadavre marcher !" Et l'autre : "Est-ce qu'il y avait la lune ?" "oui. Mais crois-moi, je ne suis pas fou, j'ai vu réellement quelque chose d'exceptionnel. D'ailleurs, j'étais avec ma tante mais elle ne témoignera pas parce que maintenant elle a peur." "Non mais je disais ça parce que s'il y avait la lune, c'est probablement plus un loup-garou qu'un cadavre." "Ah oui, donc tu me crois. Partageons notre pain mes amis." "Et buvons notre sang !"

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum