UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » BOLIDES, METEORITES ET "RENTREES ATMOSPHERIQUES" » Chasse aux (fausses) météorites dans le département de l'Aisne

Chasse aux (fausses) météorites dans le département de l'Aisne

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
En tant que collectionneur et amoureux de météorites, j'ai déjà eu l'occasion d'"expertiser" quelques cailloux étranges pouvant être pris pour des pierres célestes, notamment par le biais de mon club d'astronomie (via son forum, ou bien les permanences du samedi après-midi) ou bien des collègues de travail. Le résultat est sans appel : malheureusement aucune véritable météorite ( Sad ), mais exclusivement des marcassites, nombreuses dans le sol de la région.

Je vous propose néanmoins de découvrir dans ce sujet quelques histoires de vraies fausses météorites dans l'Aisne.


Trélou-sur-Marne, le 7 février 2012
Tout commence le lundi 6 février quand, comme souvent en début de soirée, je consulte le site de L'Union (journal quotidien régional) pour connaître quelques uns des articles du lendemain. Le site propose en effet quelques entrefilets pour mettre l'eau à la bouche du lecteur.
En ce 6 février, donc, un titre court attire mon attention : "Tombées du ciel ?". Tiens ! De quoi cela parle t'il ? Voyons donc le contenu de l'entrefilet :
http://www.lunion.presse.fr/actu/tombees-du-ciel
TRELOU-SUR-MARNE (Aisne). Des pierres étranges ont été découvertes dans le jardin de Jacky, résidant à Trélou-sur-Marne. Aujourd’hui, ce sud-axonais voudrait bien si elles sont tombées du ciel.

Depuis plus d’un an sa «découverte» trône sur un plateau dans sa cuisine. Il a ramassé ces «cailloux» à l’été 2010. « Je ne savais pas à qui les montrer pour savoir ce que c’était », explique-t-il. C’est un article paru dans les colonnes de l’Union le dimanche 22 janvier dernier qui ravive sa curiosité. « Je me suis dit qu’il fallait que je les montre. Savoir si ça valait quelque chose ».

A lire mardi dans l'union/l'Ardennais
Météorites ? Autre chose ? Impossible de se faire une idée à ce moment-là, car la description est plus que sommaire et surtout, il n'y a pas de photo. En effet, une simple photographie, bien nette, suffit souvent amplement à savoir si on a à faire ou non à une véritable météorite.
Il ne me restait donc plus qu'à attendre le lendemain matin...

Le lendemain matin donc, et comme j'ai déjà pu le raconter en introduction au dossier de Sceptic-Ovni Des OVNI comme s'il en pleuvait !, je triais comme à mon habitude le courrier (étant facteur, c'est dans ma charge de travail). Le fameux numéro de L'Union arrive entre mes mains. Ouf ! J'espère qu'il y a des photos détaillées des cailloux, sans quoi j'essaierai de rentrer en contact avec l'inventeur des dits cailloux.
Je ne suis pas vraiment déçu de mon attente, car l'affaire des pierres "tombées du ciel" fait carrément la une du journal ! Shocked
"Trélou-sur-Marne : Une météorite dans son jardin"
Aïe ! Mad Je déteste ce genre de titre racoleur. Car si l'entrefilet de la veille restait plutôt prudent sur la nature des cailloux, là on est carrément dans l'affirmative. Alors, véritable météorite ou pas ?
L'édition du mardi de L'Union a une particularité : le journal est emballé avec les pages économiques. A moins de déballer un exemplaire (ce dont je n'ai absolument pas le droit), on ne peut voir que la moitié supérieure de la une du journal.
Bref, la majorité de la photo-titre est masqué par ces fichues pages économiques, mais "heureusement", on aperçoit un exemplaire des fameux cailloux. Je met heureusement entre guillemets, car un simple coup d'oeil suffit à rejeter d'emblée la piste météoritique :

Aspect biscornu, intérieur bulleux, "croûte" multicolore présentant des reflets roux... Adieu météorite. Nous avons ici un superbe exemple de résidu de fonderie.

L'article en ligne sur le site de L'Union nous permet d'en apprendre plus :
http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/meteorites-ou-non-des-pierres-tombees-du-ciel
Météorites ou non ? Des pierres tombées du ciel

(Sud de l'Aisne). Un Sud-Axonais a retrouvé dans son jardin des minéraux rares. Ce pourrait bien être un cadeau des cieux. Explications.

UNE constellation de pierres de petites tailles au pied de ses rosiers. Jacky, un retraité de Trélou-sur-Marne, dans le Sud de l'Aisne a fait une drôle de trouvaille. « Ça doit venir du ciel… Ce que c'est, je n'en sais rien ! » commente-t-il.
Depuis plus d'un an sa « découverte » trône sur un plateau dans sa cuisine. « C'est joli, ça décore. » Il a ramassé ces « cailloux » un matin de l'été 2010. « Je ne savais pas à qui les montrer pour savoir ce que c'était », explique-t-il. C'est un article paru dans les colonnes de l'union, le dimanche 22 janvier dernier qui ravive sa curiosité. « Je me suis dit qu'il fallait que je les montre. Savoir si ça valait quelque chose. »
L'article en question portait sur la météorite la plus chère au monde. Selon un expert américain, cette pièce, la première en provenance de Mars observée par l'homme, est tombée en Champagne-Ardenne en 1815.
Ce genre de pierre rare peut se revendre à des collectionneurs privés et des musées du monde entier à des prix variant de 500 à 1 000 dollars le gramme. La valeur d'une telle météorite est ainsi de 10 à 20 fois supérieure à celle de l'or, dont le gramme s'échange à environ 56 dollars.

Apparues étrangement

Jacky aurait-il trouvé un « magot » dans son jardin ? Si ces pierres ne sont pas communes, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. « Vous savez, beaucoup de gens dans la région trouvent des objets « tombés du ciel » », remarque le président du Club minéraux et fossiles de Soissons Alain Arvatti. « La plupart du temps, il s'agit de Marcassite, une espèce minéralogique dense, très brillante à l'intérieur. » Le type de pierre retrouvé dans le jardin de Jacky n'a rien à voir avec celles-ci. « Elles sont curieuses. Il faudrait pousser les analyses un peu plus loin », commente Alain Arvatti.
D'autre part, les circonstances dans lesquelles les minéraux sont arrivés dans le jardin de Jacky restent étranges. « La veille au soir, il n'y avait rien. J'ai fait la découverte en faisant mon tour dans ma propriété le matin. » Les pierres étaient dispersées sur quelques mètres carrés avec des débris un peu plus loin. « Vu l'emplacement du jardin, assez éloigné de la route, personne n'a pu venir les déposer ici », s'interroge Jacky. Et son voisinage ne semble pas être porté sur ce genre de farce.
Bref, la seule façon de savoir est de soumettre les pierres aux experts. Pour ceux à qui ce genre de choses arriverait, il est conseillé de prendre des clichés des minéraux sur les lieux de découvertes, et de conserver les minéraux dans une boîte stérile. Ensuite, il suffit de contacter des spécialistes (voir ci-dessous)… Ou votre journal local !
J.A.

Là encore, la photo ne laisse aucun doute sur l'origine non-météoritique des cailloux de Jacky.
Première constatation à la lecture de l'article : Jacky est anonyme. J'aurai bien voulu le contacter pour lui dire que sa trouvaille n'a rien à voir avec des météorites, mais on ne connaît ni son nom, ni son adresse. Sad
Deuxième constatation : le président de club de minéraux-fossiles est interrogé à ce sujet et... ne sait pas ce que sont ces cailloux ! (bravo l'expert !)
Arrow je ne sais pas si c'est à lui que j'ai déjà eu à faire, et je ne voudrais pas rejeter la faute sur le club de minéraux-fossiles de ma ville, mais j'ai déjà eu l'occasion de discuter météorites avec un des membres du club lors d'une exposition de minéraux. Selon ce monsieur (dont j'ignore malheureusement le nom) "les météorites, ça ne sert à rien. C'est cramé, tout petit. Aucun intérêt scientifique !" ( affraid affraid affraid )
En consultant le net, j'ai eu la surprise de constater que mes doutes sont partagés par au moins un autre amateur de météorites, à savoir meteor-center du Météorites-Superforum (qui consacre d'ailleurs un sujet aux cailloux de Trélou-sur-Marne) : http://meteorites.superforum.fr/t4664-la-decouverte-de-jacky#64310

Bref ! Je divague, je divague, mais quelle est la nature exacte de ces cailloux ?
Et surtout, comment sont-ils arrivés du jour au lendemain dans le jardin de Jacky ?
Pour la nature exacte des cailloux, je ne saurai être formel à 100%, en me basant sur des photos (petites parues) dans la presse. Nous avons au moins un résidu de fonderie, pour le reste il s'agit très probablement de pierres on ne peut plus banales.
Quant à l'origine des cailloux. S'ils ne sont pas véritablement tombés du ciel comme le suggère le journal, ils sont plus vraisemblablement (sans en être sûr)... tombés du mur !
En effet, à la lecture de l'article, l'idée m'est venue (idée d'ailleurs partagée sur le forum des météorites) qu'il s'agit peut-être de pierres détachées d'un des murs entourant la maison de Jacky. Regardez l'arrière-plan de la photo de L'Union : les murs ne sont pas en pierre de taille ou en brique, mais formés d'un bric-à-brac de pierres diverses et variées, cimentées à qui mieux-mieux. Et vu l'état du mur, qui laisse apparaître quelques manques... Rolling Eyes

Pour terminer, voici quelques détails de l'édition papier du journal :
- la une du mardi 7 février :


- l'article en page 13 (excusez mon scanner, qui n'est pas assez grand pour avoir l'article en entier) :


- et une vue détaillée des cailloux :


(un immense merci à mon oncle Gérard qui me garde précieusement les exemplaires du journal ! Very Happy )


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Soissons, le 13 février 2012

L'article de L'Union n'aura pas été sans conséquence, puisque quelques jours plus tard, le vendredi 10 février, une collègue et amie me prévient sur Facebook qu'un réparateur de pare-brise soissonnais l'a contacté au sujet d'une pierre bizarre qu'il a trouvé dans son jardin.
Je ne me faisais guère d'illusion sur la nature météoritique de l'objet (Alain Carion parle ainsi d'une statistique d'1 sur 3000 quand on lui présente une pierre : http://www.carionmineraux.com/meteorite_draveil.htm ), mais bon, sait-on jamais... Smile
Ce qui ne gâche rien, c'est que je connais bien l'inventeur, puisqu'il s'agit d'un ancien très bon client (il était sur ma tournée, mais a déménagé pour avoir plus grand). Et comme il a pensé à moi pour expertiser sa pierre et que son garage est à 5 minutes en voiture de chez moi, une petite visite s'imposait. Very Happy

C'est donc dans l'après-midi du lundi 13 février que je me suis rendu sur place. Retrouvailles sympathiques. Smile Il m'apprend que la pierre en question traine chez lui depuis 20 ans, et qu'il voudrait savoir ce que c'est. La période de fort gel récent a eu raison de l'intégrité de la pierre, qui a éclaté en divers fragments.
Xavier (c'est son prénom) me montre très vite trois de ces fragments, qu'il gardait dans un tiroir en attendant ma visite.
Croûte épaisse brune et structures rayonnantes internes. Un simple coup d'oeil suffit amplement à identifier l'objet en question. C'est de la Eric Maillot... euh pardon, de la marcassite ! Embarassed Laughing



Marcassite qui, rappelons le, est un sulfure de fer non magnétique très répandu dans le sol de la région. Et prise ô combien de fois pour une météorite, de part son aspect "étrange" (extérieur boursouflé, structures rayonnantes internes).
J'avais pris de petits aimants néodyme (surpuissants) au cas où. Et pour montrer le non-magnétisme de la chose, j'ai approché les aimants des fragments. Absolument aucune réaction, comme attendu.
La visite n'a néanmoins pas été inutile : Xavier m'a promis de me contacter à l'avenir quand il trouvera des cailloux bizarres. Smile

Un immense merci à lui, pour sa gentillesse et le don des fragments (qui n'ont aucune valeur commerciale) Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Laon, le 25 août 2009

Faisons si vous le voulez un bond de deux ans et demie dans le passé.
Août 2009 a été marqué dans le Nord-Est de la France, astronomiquement parlant, par un superbe bolide visible pendant quelques secondes le 15 août à 21h59.
Après quelques jours de recueils de témoignages, un certain Dominique Caudron (je ne sais qui c'est... Est-il sur le forum ? ) détermina une zone de chute possible dans le Nord du département de l'Aisne, et passa un appel à témoin dans le journal local, à savoir L'Aisne Nouvelle : http://www.aisnenouvelle.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/%C2%AB-comme-une-etoile-filante-bleu-vert-%C2%BB

Quelques jours à peine plus tard, un article en ligne ne manque pas d'attirer mon attention : une météorite aurait été découverte à Laon !
http://www.aisnenouvelle.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/une-meteorite-decouverte-en-ville-haute
Une météorite découverte en ville haute ?

Un Laonnois a trouvé sur sa terrasse, située en ville haute, un caillou étrange qui pourrait bien être un morceau de météorite. Une hypothèse plausible au regard de la découverte effectuée le week-end dernier par le président de l'association d'astronomie lilloise.

L'Aisne Nouvelle vous l'a révélé dans sa précédente édition : dans la nuit de samedi à dimanche, trois personnes dont le président de l'association lilloise, ont constaté depuis l'observatoire astronomique de Lille le passage d'une météorite dans le Nord de la France. A Bohain, un couple a vu dans le ciel « comme une étoile filante bleu vert ».

À Laon, plus exactement rue des Chenizelles, à une trentaine de mètres seulement de l'hôtel de ville, Fabrice Filip a découvert lundi sur sa terrasse un drôle de caillou, aussi lourd qu'une boule de pétanque, de couleur sombre.

« J'ai été surpris de voir ça sur ma terrasse goudronnée, désormais marquée par de légers impacts. Je l'ai montré à un ami : c'est lui qui m'a dit que c'était une météorite. Moi, comme je n'y connais pas grand-chose, je ne peux pas l'affirmer. Pour me faire une idée plus précise, je suis allé sur Internet : c'est vrai que ça y ressemble. En tout cas, c'est étrange. »

« Peu probable »

Celui qui tient la brasserie « Les Chenizelles » est prêt à recevoir les personnes pouvant lui fournir des explications. « Comme je suis curieux de nature, j'aimerais bien savoir ce que c'est. Pour le moment, je suis dans l'expectative. » Fabrice Filip a présenté ce « caillou » à la forme arrondie mais bosselée à des clients ; immédiatement, ils lui ont aussi dit que c'était une météorite.

Mais en est-ce une ? Nous avons montré la photo à Dominique Caudron, astronome amateur domicilié dans le Nord. Pour lui, c'est peu probable.

« Je comprends qu'on puisse prendre ça pour une météorite mais vu la taille ça ne colle pas : en tombant du ciel, elle aurait provoqué d'autres dégâts que de légers impacts. » Il penche plutôt pour un nodule de marcassites. « Les nodules de marcassites sont parfois à peu près sphériques, mais les météorites pratiquement jamais », signale-t-il. Le mystère demeure.

Ludovic QUILLET

L'hypothèse météorite a déjà du plomb dans l'aile : Dominique Caudron émet quelques réserves et pense à un nodule de marcassite.
Néanmoins, cette deuxième piste n'est pas totalement sûre, et "le mystère demeure".
De plus, l'image de l'article est alors toute petite, et ne permet guère de se faire une idée précise sur la nature de l'objet. Visiblement, la mise en page sur le site de L'Aisne Nouvelle a été amélioré, car désormais la photo est en grand format, ne laissant guère de doute sur la nature non-météoritique de l'objet.

"Celui qui tient la brasserie « Les Chenizelles » est prêt à recevoir les personnes pouvant lui fournir des explications. « Comme je suis curieux de nature, j'aimerais bien savoir ce que c'est. Pour le moment, je suis dans l'expectative. »"
Et bien ça tombe très bien : Laon est à seulement 20 minutes en voiture, il fait beau, et je n'ai pas grand chose à faire en cet après-midi du mardi 25 août. Disposant de quelques livres sur les météorites, dont Les météorites, ces pierres tombées du ciel d'Alain Gallien, je pense être en mesure d'apporter une explication à l'inventeur. Le tout répondant au créneau de l'Association Astronomique du Soissonnais : pédagogie et partage des connaissances. Very Happy

Me voici donc parti en compagnie de mon PAN E (*) en direction de la superbe ville médiévale de Laon. Le bar en question est vite trouvé, et le patron accepte volontiers de me montrer la chose.
Diagnostic établit en quelques secondes, au vu de l'aspect boursouflé de la pierre : il s'agit effectivement d'un banal nodule de marcassite. Dommage pour l'hypothèse météorite.
Au vu des illustrations du livre d'Alain Gallien (que j'avais emporté pour faire des comparaisons), le découvreur penche alors pour une marcassite, et me remercie de lui avoir apporté une réponse. Very Happy
Il me laisse d'ailleurs photographier l'objet, afin que je puisse illustrer une future conférence que j'étais alors en train de préparer, sur les météorites, bien entendu.

Un immense merci à lui pour son accueil ! Very Happy


(*) : dans le langage scepticovniesque, le terme de "PAN E" a été mis au point par Gilles F. (le meilleur d'entre nous ! 8) ) et par moi-même. Il s'agit d'une catégorie très spéciale accompagnant certains ufologues mâles, et qu'on peut définir comme étant un PAN Extraordinaire, lequel ne doit pas être résolu sous peine de perdre tout son charme... Smile
Comme j'ai coutume de le dire, le PAN E, c'est le PAN des amoureux ! I love you


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
J'ai trouvé ça.

Et wikipédia écrit:
La marcassite est connue dès le Paléolithique supérieur, mais aussi au Mésolithique et au Néolithique, où elle servait, comme la pyrite, à produire du feu par percussion. En effet, la faible énergie d'activation due au choc d'une pierre dure sur la marcassite suffit à déclencher la réaction d'oxydation exothermique (combustion) des particules de soufre et de fer arrachées. Ces particules incandescentes (étincelle chaude) sont immédiatement réceptionnées sur une matière végétale très fine et aérée, de type amadou, pour former une braise.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Merci PhD ! Smile

Concernant l'aspect "allume-feu" des marcassites, j'en avais parlé à un collègue qui venait de m'en apporter une.
Le lendemain, ayant fait l'expérience, il revient me voir : "T'avais raison ! Ca fait des étincelles du feu de dieu ce truc !" Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Laon, le 25 août 2009

Faisons si vous le voulez un bond de deux ans et demie dans le passé.
Août 2009 a été marqué dans le Nord-Est de la France, astronomiquement parlant, par un superbe bolide visible pendant quelques secondes le 15 août à 21h59.
Après quelques jours de recueils de témoignages, un certain Dominique Caudron (je ne sais qui c'est... Est-il sur le forum ? ) détermina une zone de chute possible dans le Nord du département de l'Aisne, et passa un appel à témoin dans le journal local, à savoir L'Aisne Nouvelle : http://www.aisnenouvelle.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/%C2%AB-comme-une-etoile-filante-bleu-vert-%C2%BB

Quelques jours à peine plus tard, un article en ligne ne manque pas d'attirer mon attention : une météorite aurait été découverte à Laon !
http://www.aisnenouvelle.fr/article/faits-divers-%E2%80%93-justice/une-meteorite-decouverte-en-ville-haute
---
L'hypothèse météorite a déjà du plomb dans l'aile : Dominique Caudron émet quelques réserves et pense à un nodule de marcassite.
Néanmoins, cette deuxième piste n'est pas totalement sûre, et "le mystère demeure".
De plus, l'image de l'article est alors toute petite, et ne permet guère de se faire une idée précise sur la nature de l'objet. Visiblement, la mise en page sur le site de L'Aisne Nouvelle a été amélioré, car désormais la photo est en grand format, ne laissant guère de doute sur la nature non-météoritique de l'objet.
Je n'ai eu aucun mal à retrouver Dominique Caudron: à l'époque il a pu disposer de la photo originale de la prétendue météorite. Wink

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
L'observation du bolide du 17 février 2016 dans le Sud-Est de la France a eu une conséquence assez cocasse dans l'Aisne, puisqu'un habitant d'Ambleny (près de Soissons) pense avoir trouvé une météorite dans son jardin :
http://www.lunion.fr/665661/article/2016-02-19/ce-soissonnais-pense-avoir-des-meteorites-dans-son-jardin

Les pierres présentées ne sont clairement pas des météorites. On dirait plutôt un genre de quartz sur calcaire, mais j'aimerai bien voir ça de plus près.
En tout cas, il est clair que la médiatisation du bolide de mercredi soir ("Après tout, ce n’est pas forcément impossible : une pluie de météorites s’est bien abattue sur l’Isère mercredi soir.") a sûrement inspiré notre sympathique inventeur : la journaliste qui a rédigé l'article a essayé de me contacter jeudi matin ! Il faut que je la rappelle, d'ailleurs.

Je constate au passage que les membres du club de minéraux-fossiles de Soissons sont toujours aussi fâchés avec les météorites : « les météorites sont souvent moches comme tout ». Grrrr


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Patrice

avatar
Administration
Administration
...un nodule de marcassite.
affraid
Notre membre part en morceaux ?

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Rosetta

avatar
Modération
Modération
« les météorites sont souvent moches comme tout »

Même les pallassites ? Very Happy

Ben moi je m'extasie sur des chondres, sur des petits morceaux de nickel qui brillent sur une tranche comme des étoiles dans le ciel, sur des regmaglypts qui racontent les tourments du cailloux et sur une croûte de fusion fraîche faisant penser à du velours noir ... et en plus, j'aime pas les bijoux mais j'ai quand même un petit pendentif ... en moldavite Laughing

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
J'ai eu la journaliste de l'Union hier au téléphone. Elle m'en a appris un peu plus sur cette affaire. Le découvreur pensait à des météorites car il a vu des cristaux (ce qui en soit élimine la piste météoritique, puisqu'il ne s'agit pas d'olivine), et espérait les revendre au bas mot 50 dollars le gramme. Comme il en avait "dix kilos", il espérait toucher le jackpot.
Il a été "très déçu" quand le mec des minéraux-fossiles lui a dit qu'il ne s'agissait pas de météorites.
J'attend de savoir si le découvreur veut bien que je vienne à son domicile histoire d'éclaircir cette histoire de chute : les pierres se seraient-elle détachées de son mur ? s'agit-il de minéraux formés localement ? Je pense par exemple à un genre de dolomite, car figurez-vous qu'en regardant la carte géologique d'Ambleny, il y a une particularité intéressante : l'ensemble de la couche e5a (calcaire grossier), servant de matériau de construction local, est entièrement dolomitisé. Smile


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Suite a divers appels à témoin pour des passages de bolides ou via la SAPToulouse, j'ai eu a expertiser une bonne cinquantaine de fois des minéraux prétendus météoritiques : la majorité sont des résidus de fonderie, puis des limonites/hématites puis des marcassites.
J'ai eu aussi une bitumite et un boulet de charbon déformé (les jeunes ne savent plus à quoi ça ressemblait).
Que de faux espoirs ! Snif.

Dans le Nord et l'est , les marcassites sont probablement plus courantes qu'elles ne le sont dans le S.Ouest. J'en trouvais des superbes au pied des tas de betteraves dans l'Aisne (étant gosse).

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Pour les pierres de m. Trentini que l'on voit sur la photo ,

http://www.lunion.fr/665661/article/2016-02-19/ce-soissonnais-pense-avoir-des-meteorites-dans-son-jardin

Elles ont l'aspect de roches sédimentaires comme le pense Bob. Des calcaires avec des inclusions à cristaux de calcite (qui brillent) c'est le plus courant. Vraiment pas extraterrestre comme aspect.

13 marcassite en 1954? le 25.12.16 0:25

oncle dom

avatar
Une "météorite" trop belle pour être vraie.


Dommage que la photo soit infecte.
Hmmm... Aspect de minerai de cuivre... Deux trouvées par le même fermier...  Suspect
La certitude qu'elle vient d'un autre monde...   Wink

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum