UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Cherbourg 1905 : ce qu'il ne faut pas faire en matière de fichier

Cherbourg 1905 : ce qu'il ne faut pas faire en matière de fichier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

oncle dom

avatar
Une fiche bonne pour la poubelle
C'est le cas de Cherbourg de 1905
Et voici les renseignements réels:

les coordonnées qu'on peut prendre sont celles de la place Napoléon ou s'assemblaient les témoins
-1.624, +49.643
date d'observation (par le public): 1 avril au 14 avril
heure: 20H30 à 23H
durée: faites la soustraction
météo: temps généralement légèrement brumeux, avec parfois quelques nuages
Type d'observation : visuel (TRES) éloigné
Nbre de témoin(s): des centaines, voire des milliers
Enquète officielle : oui, par la préfecture maritime
Nbre d'objet : 1
Type d'objet : petite tache brillante entourée d'une auréole
Taille apparente : 18' 1.5° pour l'auréole
Couleur : blanchâtre, rougissant à l'horizon
Luminosité : étoile très brillante
Caractéristique visuelle : flou
Vitesse : très lente
Mouvement/Déplacement : régulier jusqu'à l'horizon
Objet au sol : non
Disparition instantanée : non

il faut dire que la source serait: Ovnis 1999 le contact ? par Bourret Jean Claude
bouquin que je ne retrouve pas, et je me demande si je l'ai jamais eu

http://oncle-dom.fr/index.htm

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Tu as une idée de la page en question ? Je l'ais le bouquin.

C'est bon je l'ais je scanne et poste.

http://imageshack.us/g/220/sanstitre2yu.jpg/


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

nablator

avatar
Administration
Administration
Vénus à l'ONO (magnitude -4) et Jupiter pas loin. Comme ces jours-ci.

http://nabbed.unblog.fr/

oncle dom

avatar
nablator a écrit:Vénus à l'ONO (magnitude -4 !)
-4.43 d'après stellarium
Ce qui la rendait 10 fois plus brillante que Jupiter
Je suis en train de terminer un dossier sur l'affaire de Cherbourg
Ca va saigner (comme d'hab)

http://oncle-dom.fr/index.htm

nablator

avatar
Administration
Administration
Et le passage cité par Base ovni France il vient d'où alors ?
Un globe lumineux fut aperçu au-dessus de la digue au cours de la soirée venant du nord. Il a décrit une large courbe au-dessus de la ville puis a disparu vers 23:00 dans la direction d'où il était venu. La taille apparente était de l'ordre de 15 cm à bout de bras. Le phénomène se serait reproduit à l'identique trois soirs de suite. Certains témoins disent que la lumière aveuglante était parfois devenue verte et rouge.

http://nabbed.unblog.fr/

oncle dom

avatar
nablator a écrit:Et le passage cité par Base ovni France il vient d'où alors ?
Un globe lumineux fut aperçu au-dessus de la digue au cours de la soirée venant du nord. Il a décrit une large courbe au-dessus de la ville puis a disparu vers 23:00 dans la direction d'où il était venu. La taille apparente était de l'ordre de 15 cm à bout de bras. Le phénomène se serait reproduit à l'identique trois soirs de suite. Certains témoins disent que la lumière aveuglante était parfois devenue verte et rouge.
Du passage du livre de Bourret, que Nem vient de nous envoyer. Ca me fait un complément intéressant. Merci Nem

http://oncle-dom.fr/index.htm

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
De rien, pour une fois que je peux aider ... Very Happy

Private joke:
J'ai contacté le club d'astronomie de Soissons, ça serait l'iss ... :(MRDgreen):



Dernière édition par NEMROD34 le 23.03.12 14:00, édité 1 fois


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34 a écrit:
J'ai contacté le club d'astronomie de Soisson, ça serait l'iss ... :(MRDgreen):
Ha bah c'est indéniable alors ! :(MRDgreen):
Hé oui, on le sait peu, mais c'est l'ISS (qui volait déjà en 1905 !) qui a inspiré Jules Verne pour son roman De la Terre à la Lune lol!

(au fait, Soissons prend un "s" à la fin. Sinon, c'est l'homme politique Wink )


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

nablator

avatar
Administration
Administration
oncle dom a écrit:Du passage du livre de Bourret, que Nem vient de nous envoyer. Ca me fait un complément intéressant. Merci Nem
Un peu tronqué quand même !

CHERBOURG 1905 : UNE AVEUGLANTE LUMIÈRE

Passons quelques siècles pour arriver au début de celui-ci. En 1905, un événement extraordinaire s’est passé au-dessus de Cherbourg où était ancrée notre marine de guerre. Cette fois la description coïncide d’avantage avec le langage de notre époque. Voici ce qu’écrivait le Cherbourg Éclair, journal de la région :

« Dans la soirée de samedi, soit le 30 mars 1905, un globe lumineux venant du nord fut aperçu au-dessus de la digue, et qui après avoir décrit une large courbe au-dessus de la ville, disparaissait vers 11 heures dans la direction d’où il était venu. Des officiers, des personnes qui ont une certaine compétence, ont parfaitement vu ce phénomène lumineux qui donnait l’impression d’une lampe à arc électrique, qui se serait ainsi promenée dans l’espace, semblant suivre une ligne déterminée.

« On n’a pas pu savoir approximativement à quelle hauteur cette lumière planait et on peut encore moins établir qu’il s’agit d’une planète, d’un météore inobservé jusqu’à présent, bien entendu, ou d’un ballon qui, dans ce cas, serait parfaitement dirigeable, car pendant ces trois soirs, il est apparu et disparu au même endroit après avoir parcouru le même cycle. Certaines personnes croient avoir remarqué que l’aveuglante lumière était devenue par moments verte et rouge. En tout cas, le vice-amiral Besson, préfet maritime, avait fait fonctionner des projecteurs électriques, mais leurs rayons s’éparpillaient bien avant d’avoir atteint l’altitude où planait le bolide. Le préfet maritime a donné des ordres pour que les torpilleurs suivent le phénomène s’il se reproduisait. Lucien Rudaux, directeur de lObservatoire de Donville, près de Granville, ayant une expérience spéciale de cette région céleste, ne pense pas que le phénomène puisse être astronomique. Il ne correspond à rien qui ait été observé d’analogue jusqu’à présent en aucune station météorologique ou autre. Les dimensions indiquées pour le disque lumineux n’apprennent pas grand-chose. On sait, et cest une base, que le disque de la lune observé à 50 cm de l’œil, présente un diamètre d’un demi-centimètre, soit celui d’un pain à cacheter. L’astre de Cherbourg, si c’en est un, avec ses 15 cm de diamètre apparent, serait donc énorme et prodigieux en comparaison, et l’hypothèse d’un ballon captif lumineux est plus vraisemblable. Il convient également d’écarter l’hypothèse d’un bolide, car ce bolide ne serait pas revenu sur l’horizon plusieurs jours de suite. »

Cinq jours plus tard, le Cherbourg Éclair faisait paraître l’article suivant :

« Sur des ordres venus du ministère, M. le vice-amiral Besson, préfet maritime, a donné des instructions pour que des observations soient prises relativement au phénomène lumineux remarqué dans notre ciel depuis le 30 mars. A bord du Chasselou-Daubat, la journée de mardi a été passée à enregistrer les observations déjà recueillies, ainsi d’ailleurs qu’a l’observatoire de l’arsenal. Richard Arapu, ingénieur des Arts et Manufactures, et son rédacteur scientifique du journal Le Matin se sont mis en rapport avec les autorités maritimes, et dans la soirée, ils émettaient l’avis que l’astre mystérieux n’était autre que la planète Vénus, vue dans notre ciel dans des conditions météorologiques telles qu’elles présentent un caractère réel d’intérêt. À bord du Chasselou-Daubat, on a écarté l’hypothèse de Jupiter, mais en même temps, on a dit que les coordonnées ne correspondent pas avec celles indiquées pour Vénus dans les ouvrages sur la connaissance des temps. De l’ensemble des observations recueillies, tous les officiers de ce cuirassé inclinent a penser que le corps lumineux dont il s’agit est vraisemblablement une planète. Ainsi qu’on le voit, il n’y a pas accord dans les milieux officiels sur la nature et le nom de l’astre qui éclaire la nuit d’une si magnifique lueur. »

Cet objet mystérieux, qui a tant intrigué à la fois les civils et les militaires de Cherbourg, a encore fait l’objet d’un nouvel article dans le journal Cherbourg Éclair, le 19 avril 1905 :

« L’astre a fait une réapparition dimanche soir, et plusieurs de nos lecteurs ont bien voulu nous informer qu’ils l’ont vu vers 9 heures, les uns à l’œil nu, les autres avec une lorgnette, et en suivant la marche vers l’ouest. Or, il n’était pas possible de confondre le phénomène astronomique que nous signalons ici avec la lune, puisque celle-ci brillait en même temps dans une direction fort différente, d’après un témoin de ce phénomène, que les astronomes nient parce qu’ils ne peuvent l’expliquer, leur science se trouvant prise en défaut.

« On l’apercevait dimanche soir et vers le nord-ouest, gros deux fois au moins comme les plus grosses planètes, et dont l’éclat semblait égal en intensité à un feu de four. Une buée rougeâtre l’entourait, et il laissait derrière lui un sillage de feu. D’autre part, les deux grosses étoiles dont il était question dans la chronique de notre collaborateur Charles de Lourmel étaient visibles également, et continuaient d’escorter le noyau de forme ogivale, qui paraît être tout bonnement une comète nouvelle et non un bolide qui aurait déjà chu. Il s’agit là d’un phénomène météorologique d’autant plus intéressant qu’insoupçonné.

« Le journal de Caen, pour sa part, signale qu’un officier chargé de relever des observations sur l’astre mystérieux que l’on observe depuis quelque temps avait cru pouvoir identifier que l’astre était la planète Jupiter. L’inexactitude de ce renseignement a été scientifiquement démontré et l’on croit qu’il s’agit d’un phénomène céleste que les astronomes n’ont pas eu jusqu’à présent à étudier. »



Dernière édition par nablator le 23.03.12 15:58, édité 2 fois

http://nabbed.unblog.fr/

hal9000

avatar
Modération
Modération
oncle dom a écrit:
il faut dire que la source serait: Ovnis 1999 le contact ? par Bourret Jean Claude
bouquin que je ne retrouve pas, et je me demande si je l'ai jamais eu
Pas la peine de le chercher, ça n'est pas précisé mais à part l'introduction ce livre n'est qu'une compilation des anciens (87 pages de la Nouvelle vague..., 190 du Nouveau défi..., 8 de la Science face..., 77 de l'Armée parle, et 48 de la Science avance.
Ce cas tu dois le retrouver dans la Science face aux extraterrestres p. 180 et quelque


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

nablator

avatar
Administration
Administration
Alors que faut-il en penser ? Ma conviction personnelle est que la planète Vénus a commencé, en avril 1905, une belle carrière d’"agent de confusion", et que d’autres astronomes ou scientifiques n’allaient pas manquer de l’utiliser de nouveau quelques décennies plus tard pour expliquer bon nombre d’observations d’O.V.N.I.
(La Chronique des O.V.N.I, Michel Bougard, Le Livre de Poche Autres Monde 1977)
http://lagrotteauxgoubelins.over-blog.com/article-ovni-1er-avril-1905-cherbourg-50-67031155.html

^_^

http://nabbed.unblog.fr/

hal9000

avatar
Modération
Modération
D’autre part, les deux grosses étoiles dont il était question dans la chronique de notre collaborateur Charles de Lourmel étaient visibles également, et continuaient d’escorter le noyau de forme ogivale, qui paraît être tout bonnement une comète nouvelle et non un bolide qui aurait déjà chu.
Vénus, plus Jupiter et Mercure juste au-dessous?


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

oncle dom

avatar
hal9000 a écrit:
D’autre part, les deux grosses étoiles dont il était question dans la chronique de notre collaborateur Charles de Lourmel étaient visibles également, et continuaient d’escorter le noyau de forme ogivale, qui paraît être tout bonnement une comète nouvelle et non un bolide qui aurait déjà chu.
Vénus, plus Jupiter et Mercure juste au-dessous?
C'est ce que je pense aussi, mais il faudrait retrouver les exemplaires de Cherbourg Eclair

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
hal9000 a écrit:Ce cas tu dois le retrouver dans la Science face aux extraterrestres p. 180 et quelque
Exact, c'est page 186
Le prétendu journal local n'est d'ailleurs pas fichu de donner le nom correct du cuirassé
Le Chasseloup-Laubat devient Chasselou-Daubat, puis Chasseloup-Laubut chers Charles Fort, copié par Bougard

http://oncle-dom.fr/index.htm

Invité


Invité
Le prétendu journal local n'est d'ailleurs pas fichu de donner le nom correct du cuirassé
Bonsoir Oncle Dom
Vraiment sans grand intérêt (sinon que vous rédigeriez un article ou une page au sein de votre site), notez que le Chasseloup-Laubat était apparemment plutôt un croiseur "2ème classe", qu'un cuirassé.
http://guy.joly1.free.fr/tableau-honneur-guerre-navale-croiseurs.html

oncle dom

avatar
Gilles F. a écrit:
Le prétendu journal local n'est d'ailleurs pas fichu de donner le nom correct du cuirassé
Bonsoir Oncle Dom
Vraiment sans grand intérêt (sinon que vous rédigeriez un article ou une page au sein de votre site), notez que le Chasseloup-Laubat était apparemment plutôt un croiseur "2ème classe", qu'un cuirassé.
http://guy.joly1.free.fr/tableau-honneur-guerre-navale-croiseurs.html
Le nom est sans intérêt, mais le fait qu'il soit mal recopié est suspect.
Le Chasseloup-Laubat n'était d'ailleurs pas basé à Cherbourg. Il venait de subir des réparations à l'arsenal, et c'est à l'occasion de ses essais en mer, qu'on lui demanda d'essayer de lever le mystère
Notons que sur la terre ferme on avait déja acquis la conviction qu'il s'agissait d'un astre:
«Toutes les autorités du port ont tenu conseil et, durant trois nuits, montèrent le quart sur la place Napoléon. De leurs observations, il a résulté qu’il fallait renoncer à l’hypothèse d’un ballon ou de signaux en mer, et qu’il s'agissait incontestablement d’un phénomène cosmique auquel demeurait étrangère toute participation humaine. Le disque lumineux était un astre.»
(Le Matin du 9 avril 1905)
L'honnèteté intrinsèque du site FOU, leur fait citer ce passage SANS la dernière phrase
Vous pensez bien, que si "phénomène cosmique auquel demeurait étrangère toute participation humaine", c'est compatible avec un engin extraterrestre, rajouter que c'était un astre, ça fiche tout en l'air.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
O Dom
L'honnèteté intrinsèque du site FOU, leur fait citer ce passage SANS la dernière phrase
Vous pensez bien, que si "phénomène cosmique auquel demeurait étrangère toute participation humaine", c'est compatible avec un engin extraterrestre, rajouter que c'était un astre, ça fiche tout en l'air.

C'est hélas habituel et fait partie d'une stratégie pas très saine. Mais je doute tout de même que la majorité des membres de ce forum plonge aussi facilement. (soyons optimistes) Surprised

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

oncle dom

avatar
Adm. a écrit:C'est hélas habituel et fait partie d'une stratégie pas très saine. Mais je doute tout de même que la majorité des membres de ce forum plonge aussi facilement. (soyons optimistes) Surprised
En tout cas, le seul commentaire vaut son pesant de cannabis:
"Nombre de journaux et publications signalèrent l’événement, y compris le Bulletin de la Société des Astronomes Français, qui considéra avec une bienveillante ironie que ce gros objet lumineux n’était autre que la planète Venus. "

mais quel connerie Sad

la planète vénus est 1000 fois plus petite. les gens ne sont pas débiles, ils arrivent quand même à faire la différence entre une étoile et quelque chose d'inconnu.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Là aussi c'est conforme à la politique de l'adm. "Le rêve ne doit pas être brisé" est son leitmotiv. A ce niveau il pérore dur... Wink

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Invité


Invité
oncle dom a écrit:
Gilles F. a écrit:
[...] cuirassé
[...]le Chasseloup-Laubat était apparemment plutôt un croiseur "2ème classe", qu'un cuirassé.
http://guy.joly1.free.fr/tableau-honneur-guerre-navale-croiseurs.html
Le nom est sans intérêt, mais le fait qu'il soit mal recopié est suspect.
Bonjour Oncle Dom,
Je voulais dire que mon intervention, précisant que le navire était sans doute plutôt un croiseur qu'un cuirassé, était sans grand intérêt (pour expliquer l'observation). Sauf si vous rédigez quelque chose, et dans ce cas, cette précision présente quelque utilité "historique".
Bref, je n'ai jamais pensé que c'était votre remarque sur le nom du navire, qui elle, était sans intérêt !
Fin du HS.

oncle dom

avatar
hal9000 a écrit:Pas la peine de le chercher, ça n'est pas précisé mais à part l'introduction ce livre n'est qu'une compilation des anciens (87 pages de la Nouvelle vague..., 190 du Nouveau défi..., 8 de la Science face..., 77 de l'Armée parle, et 48 de la Science avance.
Ce cas tu dois le retrouver dans la Science face aux extraterrestres p. 180 et quelque
J'ai scanné le passage en mode texte, mais de qui Bourret le tient il? Le même chapitre contient les signes effroyables de Lyon, Nimes et Montpellier, du 12 octobre 1621, signes qui ne sont probablement que l'aurore boréale du 11 septembre 1621, tout comme la fantasmagorie de Sedan, en 1615, est la même que celle l'aurore boréale de La Mothe Le Vayer. Bourret donne Gouiran comme source, pour les signes de 1621. J'ai aussi cherché dans la bibliographie. Le Livre de Biraud et Ribes ne contient pas le phénomène de Cherbourg. C'est curieux que la référence la plus difficile à trouver soit justement chez Bourret

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum