UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » RESSOURCES SCEPTIQUES SUR LE NET » U-sphere, vous connaissez?

U-sphere, vous connaissez?

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 U-sphere, vous connaissez? le 04.04.12 21:02

hal9000


Modération
Modération
http://www.u-sphere.com
Un site de Michael Vaillant (c'est un Wiki, mais il semble être le seul contributeur), que je ne connaissais pas et qui a été l'un des contributeurs de la conférence donnée à Toulouse par le Geipan le 3 avril 2012.
Lire le compte-rendu de "Hannibal" sur le forum MO, dont je recopie la partie relative à Michael Vaillant:

La dernière intervention fut celle de Michel Vaillant, peut être la plus intéressante, du moins la plus novatrice.
Il a réalisé une étude statistique de cas mêlant les paramètres pour en dégager des éléments concrets.
Je passerais sur le détail de la méthode de calcul, disons simplement que tout fut passé au crible, la géographie les répartitions de populations les fréquences, le tout au niveau national avec les données GEIPAN puis a la fin avec les données mondiales depuis 47.
Il en ressort quelques points étonnants que nous soupçonnions, une évidente corrélation OVNIS nucléaire , et une régularité mathématique dans les fréquences des vagues d'OVNI, au point de prévoir une nouvelle vague dans les années 2030.
Et détail particulièrement intéressant, la fréquence des vagues est comparable a la fréquence d'apprentissage humaine, comprendre que l'écart est augmenté de façon régulière selon une régle comparable a la frequence d'aprentissage optimale pour un étre humain.
Ce dernier point sous tend plusieurs possibilités, dont celle d'un phénomène généré par l'homme lui même de façon collective, ce qui serait une grande première ... l'autre et bien ma fois je vous laisse imaginer les possibilités...

On trouve cela développé sur u-sphere, on voit aussi que Michael Vaillant est passionné par les crop-circles et leur symbolique, les ummites, les prophéties... Bref, pas étonnant que sa prestation à la conférence du Geipan ait été particulièrement remarquée par un T/C convaincu comme "Hannibal"! A lire en tout cas (je n'ai fait que commencer).


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

2 Re: U-sphere, vous connaissez? le 04.04.12 21:09

Dossiers de S.O


Administration
Administration
C'est fait depuis longtemps Hal. C'est le même Michael qui voulait reprendre notre enquête sur le CC d'Hérange pour le placer en lien sur son site. Ouf, pas fait ! Rassuré je suis... Very Happy


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Les petits gris je les aimes avec de l'ail et du persil, accompagné d'un bon verre de blanc !

"Avec une ou deux bouteilles de rosé, nous arrivons à apprendre des choses"  un aveu qui en dit long sur la façon de procéder  en ufologie de la part d'un conférencier.
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

3 Re: U-sphere, vous connaissez? le 04.04.12 21:59

PhD Smith


Modération
Modération
Eh ben ! Si la statistique est du même niveau que celle faite dans "Troubles dans le ciel"...



Dernière édition par PhD Smith le 04.04.12 22:28, édité 1 fois


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

4 Re: U-sphere, vous connaissez? le 04.04.12 22:13

oncle dom


Adm. a écrit:C'est le même Michael qui voulait reprendre notre enquête sur le CC d'Hérange pour le placer en lien sur son site.
heu.. si on écrit que CC voulait faire un CC de votre étude du CC, y'en a qui auront du mal à comprendre. CC? Wink

http://oncle-dom.fr/index.htm

Dossiers de S.O


Administration
Administration
Very Happy Allez vous CC Oncle Dom ? Razz


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Les petits gris je les aimes avec de l'ail et du persil, accompagné d'un bon verre de blanc !

"Avec une ou deux bouteilles de rosé, nous arrivons à apprendre des choses"  un aveu qui en dit long sur la façon de procéder  en ufologie de la part d'un conférencier.
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

6 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 11:35

Invité


Invité
Bonjour,

Bon, je me "lance" très brièvement : j'ai regardé l'étude Corrélation des observations OVNI avec le Soleil. http://www.u-sphere.com/index.php?title=Corr%C3%A9lation_des_observations_OVNI_avec_le_Soleil

Tout d'abord, le problème principal de ce genre d'études, c'est bien sûr qu'il s'appuie sur des bases de données "OVNI", alors que d'autres études montrent plutôt une indiscernabilité OVI/OVNI.
Autrement dit, si le chercheur appliquait exactement la même étude et méthodologie statistique sur les cas OVNI identifiés (OVI), il est fort probable (du fait de cette indiscernabilité et non indépendance entre les deux échantillons OVI/OVNI) qu'il retrouve exactement ou plus ou moins les mêmes tendances. Ce serait assez fâcheux pour ce que ce genre d'étude est censé démontrer. De là, je trouve étonnant que les cas OVI ne servent pas de "groupe contrôle". C'est un premier point critique.

Intrinsèquement aussi à la base de données, il y a le problème de la fiabilité des cas recensés et utilisés pour les statistiques. Autrement dit, sur les cas OVNI retenus, il est indéniable que certains le sont uniquement car on a sans doute été incapable, par manque de données, d'identifier le stimulus prosaïque à la source de l'observation.
Par exemple, c'est la vague de 1954 qui contribue le plus en cas OVNI dans l'étude (et à la base de données appuyant cette étude). Or, de nombreuses études ont épuré les cas de cette vague.
Le risque est donc alors de s'auto-illusionner en faisant de la statistique sur des cas ayant le statut d'inexpliqués par simple manque de données, de l'information permettant d'identifier le stimulus prosaïque, etc. (D'autant que l'UFO-sceptique pense que le résidu "inexpliqués" est principalement dû à cela). C'est mon second point critique.

Ensuite, le chercheur nous invite à relever des pics d'activités. Or, force est-il de constater que certains pics sont considérés comme des "vagues", notées v0 à v12, alors que certains autres pics, en dépit du fait qu'ils sont pourtant plus ou moins de même taille en effectif que ceux retenus, et bien ils ne sont pas considérés comme des vagues. Sur quel(s) critère(s) ? Ainsi, le choix d'attribuer à tel pic le statut de vague serait arbitraire. Par exemple 1979, est de même ampleur que 1991 (v11), 1995/96 (v12) ou même 1969 (v9), mais 1979 n'est pas retenu/opérationalisé par la suite comme une vague. Pourquoi ?
Ceci me semble fort fâcheux, car par la suite, on va effectuer des statistiques sur les vagues ayant été opérationalisées comme variables, mais de façon visiblement carrément subjective, pour démontrer ou proposer ensuite une fonction mathématique pouvant rendre compte de la distribution de celles-ci. Il y a là à mon opinion un problème important d'opérationalisation de la variable "vague OVNI" donc, pouvant entraîner de graves artefacts pour l'étude suivante, visant à voir si une fonction mathématique rendrait compte de ces "vagues". C'est mon troisième point critique.

Mon quatrième point critique :
L'auteur propose qu'une fonction de même type que celle montrée pour l'apprentissage humain pourrait rendre compte des vagues et assoir l'hypothèse d'un système de contrôle à la Vallée, tel un système d'apprentissage/accoutumance optimal (un truc de ce genre de ce que je comprends?). D'abord, notons que l'auteur semble partir du principe que c'est le nombre de cas (expositions ?) qui détermine la force et la puissance de l'apprentissage/accoutumance que l'intelligence supposée manipule, et non pas, par exemple le nombre de témoins qu'une observation va impliquer dans les observations, le caractère spectaculaire de la manifestation, ou non, sa médiatisation, etc. Je veux dire par là que seule la fréquence importerait et impacterait, chacun des cas ayant en somme "la même valeur", qu'importe soit le nombre de témoins touchés, qu'importe sa couverture médiatique, etc. C'est assez "réducteur" je trouve.
Or, en dépit des problèmes (à mon sens) relevés précédemment, l'auteur propose que la distribution des vagues serait similaire à ce que l'on trouve en cognition humaine en terme de temps de répétition idéal/optimal entre des séances d'apprentissage. Pourtant, il y a bien d'autres pics entre les 12 vagues (déjà signalé).
Mais il existe aussi des cas "uniques" pourtant fortement médiatisés qui n'appartiennent pas à ces vagues. Cas qui ont donc eu pourtant un impact très important sur la Société. Par exemple, 1964 est une année "morne" en terme de nombre de cas d'OVNI, mais c'est l'année de Socorro, cas fortement médiatisé...
Si l'on assoit, comme le fait l'auteur, que le phénomène OVNI a un impact sur la Société et procèderait tel un système de contrôle, semblable à une méthode d'apprentissage, d'accoutumance OPTIMALS tel qu'on le montre pour la cognition humaine, comment rendre compte de ces autres pics et cas fortement médiatisés, parfois même dans des années relativement "mornes" en nombre de cas et donc en effectif ?
Ces autres pics et cas isolés ne participeraient pas au système de contrôle que l'auteur propose pourtant ici, tout en relevant quand même du phénomène OVNI ? Système de contrôle qui procéderait pareillement à un système optimal d'apprentissage, qui, pour faire court allongerait le temps d'attente entre deux sessions d'apprentissage ou deux révisions, tout en en étant pas un ?
La distribution des cas d'OVNI depuis 1947 serait telle une application, où le temps d'attente entre chaque vague serait exponentiel (avant le contact !) et semblable à une courbe d'apprentissage optimisée (pour faire court, doublant plus ou moins le temps d'attente entre deux répétitions), tout en n'y ressemblant pas ?

Enfin, dernier point critique, la médiatisation du phénomène OVNI et son impact sociétal ne suivent pas à mon avis le rythme et la chronologie des observations au moment où elles se produisent. Par exemple et entre autres, la littérature et la cinématographie consacrées au phénomène OVNI participent et ont bien également un très fort impact, à inscrire le phénomène OVNI dans les consciences, sans doute bien plus important que les cas OVNI eux-mêmes (au moment où ils se produisent). Or, la chronologie et le nombres de productions littéraires et cinématographiques (si on les manipulait à l'instar des cas d'OVNI comme le fait l'auteur) seraient sans doute non isomorphes à celles des cas OVNI, venant ainsi parasiter l'hypothèse d'un apprentissage/accoutumance défendue ici, où le délai entre chaque vague/exposition serait "exponentiel" et hautement contrôlé par je ne sais quoi.

Bref, je n'ai pas du tout été convaincu. C'est original certes, de quoi séduire sans doute beaucoup, mais c'est un peu "bricolé".

D'autres commentaires, avis, réactions ?

Cordialement,

Gilles

nablator


Administration
Administration
Catastrophisme solaire, prophéties, crop circles, et catalogue ovni moisi. Il y a sûrement des corrélations dedans, et alors ? Garbage in garbage out.

Pour les "périodes d'activité du phénomène OVNI" X3, X4 et X9 correspondent à des pics, les autres ?

La corrélation avec le cycle solaire, je ne la vois pas.

http://nabbed.unblog.fr/

8 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 15:11

NEMROD34


Modération
Modération
Il bosse vraiment au geipan ce gars ? Avec ce type de méthode ou c'est vraiment séparé ?


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

9 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 15:54

PhD Smith


Modération
Modération
NEMROD34 a écrit:Il bosse vraiment au geipan ce gars ? Avec ce type de méthode ou c'est vraiment séparé ?

Il est informaticien, d'après FOU donc il devrait s'y connaître en statistiques.... monkey


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

10 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 16:35

Invité


Invité
nablator a écrit:
Pour les "périodes d'activité du phénomène OVNI" X3, X4 et X9 correspondent à des pics, les autres ?
Les Xn, c'est àmha la notation adoptée pour exprimer la période (en années) qui s'écoule entre les vagues d'observations (chacune choisie visiblement subjectivement - voir plus haut - et opérationalisation donc sujette àmha à caution).
X1 : période entre v2 et v3
X2 : période entre v3 et v4
X3 : période entre v0 et v2
X4 = période entre v0 et v3
etc.
X12 = entre v0 et v11

http://www.u-sphere.com/index.php?title=Image:UFO-waves-values.png

On veut ainsi montrer que la durée de ces périodes répond à une fonction exponentielle semblable à celle des périodes optimales entre des sessions d'apprentissage, comme cela existe en psychologie de la cognition (pour optimiser l'apprentissage, une méthode consiste à espacer les séances d'apprentissage ou de révision environ du double de la période précédente), comme si le phénomène voulait acculturer/accoutumer les Hommes. C'est du moins ce que je crois comprendre de proposer/tester par l'auteur.
Mais il y a àmha pas mal de problèmes, notamment ceux relevés plus haut.

De plus, cette fonction exponentielle à période "idéale/optimale" de répétition, comme en apprentissage ne fonctionne "pas trop mal" que pour X3 X4 X5 X9 X12 (cela donne périodes = 5, puis 7 puis 10, puis 21, puis 43 ans) et pas si l'on inclut toutes les "vagues" càd calcul de la fonction exponentielle incluant périodes v0 à v1, v0 à v2; vo à v3; ... v0 à v12 (voir conclusion de ce petit post).

Pour une autre "démonstration", abracadabra, on vire X4 de nos 5 X choisis parmi 12, et on obtient une nouvelle fonction exponentielle "correspondant" à une courbe d'apprentissage démarrant en 1947. Joli in disguise, car on a viré plein de cas pour en arriver laborieusement à cela.



Bref, il faut ficher en l'air et à la poubelle nombre des vagues que l'on a opérationalisées pourtant (de façon sujette à caution). Mais aussi beaucoup de pics, dont on a décrété selon des critères personnels qu'on ne pouvait les considérer comme "vagues".
Du coup, on se demande si ce n'est pas la personne qui fait l'étude, le véritable système de contrôle ici -sic -.
Sans parler de cas "majeurs", fortement médiatisés, qui n'appartiennent pas à des vagues (ou des pics "forts"), mais qui pourtant ont largement influencé la "Société".
On devait montrer que la casuistique OVNI répondait à une ou des fonctions mathématiques, mais on a viré plein de cas et de pics...

Il y a aussi deux ou trois autres postulats/préjugés de base que je trouve plutôt bizarre, mais j'y reviendrai demain (peut-être).

Si on inclut toutes les périodes entre toutes les vagues opérationalisées, on montre "tout bêtement" qu'entre v0 et v1, la période est plus petite qu'entre v0 et v2, elle même plus petite qu'entre v0 et v3, etc... Ce qui est fort surprenant et pas du tout attendu, ni exponentiel non plus... Neutral

11 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 18:48

Rosetta


Administration
Administration
Clairement, partir de cas dont on ne sait pas s'ils ont été investigués avec un protocole, met un gros doute sur toute l'étude, pour commencer.

Cela me fait penser à la BAVIC de sinistre mémoire Very Happy

Vos remarques sont pertinentes notamment pour ce qui concerne les choix effectués (choix des cas, choix des années par exemple).

On ne s'improvise pas statisticien.


_________________
Conclusion d'un exoticien : "S'il n'y a pas de preuves c'est qu'on nous les cache". 
Question d'un sceptique : "Si les preuves sont cachées comment sais tu qu'il y en a ?"

12 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 19:37

hal9000


Modération
Modération
Rosetta a écrit:Clairement, partir de cas dont on ne sait pas s'ils ont été investigués avec un protocole, met un gros doute sur toute l'étude, pour commencer.

Cela me fait penser à la BAVIC de sinistre mémoire Very Happy
Pas d'accord avec ça, une étude statistique peut mettre en évidence des tendances qui n'apparaissent pas si on fait un tri trop sélectif... Après il s'agit de savoir quelles conclusions on peut en tirer, et c'est là qu'on peut avoir des doutes (pour le moins!) sur celles de l'auteur. Et si on se rend compte après coup qu'on a trouvé quelque chose de mystérieux dans des statistiques faites sur des cas qui sont pratiquement tous expliqués, comme ç'a été le cas pour Bavic, c'est clairement qu'on s'était trompé dans l'interprétation de ces statistiques, et c'est bien qu'on s'en rende compte et qu'on comprenne pourquoi!


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

13 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 19:54

Invité


Invité
Ben disons qu'au-delà des autres problèmes relevés (àmha), on s'attendrait avec de tels filtres opérés (virant tout un tas de pics et de cas, selon des critères assez arbitraires/subjectifs on dirait), au minimum, qu'entre chaque vague, les périodes suivent la fonction exponentielle "pronostiquée".
Ou encore que l'on retrouve une fonction exponentielle entre v0 et v1, v0 et v2, v0 et v3, etc. jusqu'à v0 et v12.
Mais la fonction exponentielle ne marche que pour les périodes entre v0 et v2 (X3)- 5.08 ans -; puis v0 et v3 (X4) - 7.28 ans -, puis vo et v4 (X5) - 10,35 -, [on vire vo et v5, v0 et v6, v0 et v7, v0 et v8] pour arriver à v0 et V9 (X9) - 18,07 - [on vire v0 et v10 ; v0 et v11] pour arriver à v0 et v12 (X12) -43,35 -. Sinon cela marche pas (on vire 7 vagues sur 12 !).

Si on pré-choisit 12 pics (v) sur une cinquantaine d'années (on a vu qu'il y en a plus que cela!), et si on calcule de tels intervalles (entre v0 et v1, v0 et v2, jusqu'à v0 et v12), les résultats obtenus vont suivre une fonction linéaire (la période va forcément augmenter !).
Si en plus, je prends 3 v du début, puis je saute sur deux des v de la fin en virant donc ceux du milieu, il y a possibilité que ma fonction linéaire se transforme en exponentielle ( surtout sur 5 points issus de 12...). Est-ce probant pour autant et pas dû au hasard ? Je ne crois pas..
De plus, c'est sur les périodes entre deux vagues et chronologiquement qu'il serait intéressant de retrouver une fonction exponentielle, càd entre v0 et v1, v1 et v2, etc. jusqu'à v11 et v12. Et là, cela ne marche pas le moins du monde(descriptivement en tout cas, je n'ai pas les données).
http://www.u-sphere.com/images/e/e6/UFO_50_YEARS.png
++
Gilles





Dernière édition par Gilles F. le 05.04.12 20:14, édité 3 fois

14 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 20:02

PhD Smith


Modération
Modération
BAVIC, c'est ça ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Orthoténie

Bavic et la genèse de l'hypothèse

Dans un ouvrage publié en 1958, l'ufologue français Aimé Michel pense avoir identifié ce qui deviendra le plus connu des alignements orthoténiques : la ligne dite « Bavic » (pour « Bayonne-Vichy »). Cet acronyme désigne la ligne droite (grand cercle), longue de 485 kilomètres, joignant ces deux villes. Michel remarque que, sur neuf observations d'ovni relevées dans la presse au cours de la seule journée du 24 septembre 1954, six (Bayonne, Lencouacq, Tulle, Ussel, Gelles, Vichy) sont dans un alignement quasi parfait une fois reportées sur une carte. Il repère également de nombreux autres alignements, tel celui du 15 octobre 1954, où cinq observations sont localisées sur une droite, longue de 1 100 kilomètres, allant de Southend (Angleterre) à l'embouchure du Pô (Italie). Il pose ainsi les bases de la théorie de l'orthoténie.
Selon Michel, Jacques Bergier aurait été son inspirateur au cours d’une discussion amicale : « "Ce qui serait amusant, ce serait de trouver un jour quelque chose comme ceci". Et il traça sur la nappe de la table du restaurant où nous déjeunions une dizaine de lignes droites se coupant au même point et présentant l’image d’une toile d’araignée, ou d’une roue avec ses rayons. »
Dans le monde, d'autres chercheurs en ufologie se penchent à leur tour sur cette hypothèse et y ajoutent leurs contributions, tels le brésilien Olavo Teixeira Fontès, l'argentin Christian Vogt, l’espagnol Antonio Ribera ou l'américain Alexander Mebane, qui y intègre les données de la vague d'observations américaines de 1957. Mebane établit un modèle mathématique qui suggère que, sur un ensemble de 9 observations, l'alignement de 3 ou 4 points sur une droite peut relever du simple hasard, mais que la probabilité que 6 soient alignés se situe entre 1/500 000 et 1/400 000 000.

Critique et réfutation de l'orthoténie

Bien que paraissant sérieusement étayée, cette théorie provoque naturellement de nombreuses critiques plus ou moins justifiées. En 1964, se basant sur les calculs de Mebane, l'astronome Donald Menzel attaque vigoureusement l'argumentation de Michel. Mais Menzel étant connu pour ses positions radicalement anti ufologiques, son argumentation ne retient pas l'attention. En 1966, Jacques Vallée étudie à son tour la question en utilisant ses compétences et ses moyens en matière d’informatique. A l’aide de l’ordinateur de l’université de Chicago, il simule une vague d’observation et démontre que presque tous les alignements relèvent du hasard, mais que toutefois quelques uns échappent aux probabilités. Finalement, c'est en 1976, en recherchant la trace des observations à l'origine de Bavic dans les journaux locaux de l'époque, que l'ufologue Michel Jeantheau s'aperçoit que plusieurs dates sont erronées, ramenant l'alignement des quelques observations s'étant réellement produites le 24 septembre 1954 dans les limites d’un simple hasard. Les fondements de la théorie de l’orthoténie s’en trouvent réduits à néant.

Visiblement Jack Bergier a eu comme toujours une idée qu'il a poussée à l'absurde et que Michel a crue.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

15 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 20:15

marcassite


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et si on se rend compte après coup qu'on a trouvé quelque chose de mystérieux dans des statistiques faites sur des cas qui sont pratiquement tous expliqués, comme ç'a été le cas pour Bavic, c'est clairement qu'on s'était trompé dans l'interprétation de ces statistiques, et c'est bien qu'on s'en rende compte et qu'on comprenne pourquoi!

Hal9000 il faudrait pour cela que l'auteur use des cas A et B et les compare aux D.
Tant qu'une telle démarche n'est pas faite en stats ufo, je ne m'en désintéresse totalement car c'est une perte de temps.
Ce genre d'étude à sens unique n'est souvent qu'un prétexte pour cautionner des idées/théories fumeuses (aucune allusion à Fumoux) comme étant sérieuses (parce que le bon peuple n'y comprends rien et gobe donc, vu que c'est "savant" en apparence).

De là, je trouve étonnant que les cas OVI ne servent pas de "groupe contrôle". C'est un premier point critique.

Merci Gilles F, tu m'évites de cliquer inutilement sur un énième lien pour lire une énième étude inutile.
:\\

16 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 20:44

hal9000


Modération
Modération
PhD Smith a écrit:BAVIC, c'est ça ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Orthoténie

En 1966, Jacques Vallée étudie à son tour la question en utilisant ses compétences et ses moyens en matière d’informatique. A l’aide de l’ordinateur de l’université de Chicago, il simule une vague d’observation et démontre que presque tous les alignements relèvent du hasard, mais que toutefois quelques uns échappent aux probabilités
Bavic avec un alignement de six points semblait résister aux simulations, mais ça prouvait juste que les observations d'ovnis n'étaient pas distribuées aléatoirement sur le territoire. Il suffit que les observations aient tendance à se grouper dans certaines régions pour que cela favorise les alignements fortuits. De fait, quatre des six points sur la fameuse ligne étaient assez "groupés".


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

17 Re: U-sphere, vous connaissez? le 05.04.12 20:51

hal9000


Modération
Modération
marcassite a écrit:
De là, je trouve étonnant que les cas OVI ne servent pas de "groupe contrôle". C'est un premier point critique.

Merci Gilles F, tu m'évites de cliquer inutilement sur un énième lien pour lire une énième étude inutile.
:\\


J'adhère entièrement, mais existe-t-il des bases de données "ovi" rassemblant un très grand nombre d'observations?
Et dans le cas de l'étude des vagues ça pose un problème puisque d'éventuels ovnis authentiques entraîneraient une recrudescence d'ovis...


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

18 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 11:11

Invité


Invité
Ben, il semble y avoir au moins des bases qui présentent l'intérêt d'avoir à la fois des données UFO et IFO, ce qui permet de faire des parallèles, comme celles de la SOBEPS, IFO/UFO Air Force Base, Besse (note technique n°13, CNES/GEPAN), la base d'Allan Hendry... Je ne connais pas toujours les effectifs, ni les années couvertes (je rechercherai).
En tout cas, elles présentent l'intérêt, quand on semble avoir trouvé une fonction ou des singularités concernant sa base UFO, de regarder si cela est le cas, ou non, sur sa base IFO, celle-ci servant donc de "Groupe Contrôle". C'est incontournable àmha d'avoir un groupe contrôle IFO.
Il est possible de faire cela à partir des données GEIPAN depuis 1977 aussi je suppose.
*
Sinon, quand on sait, par exemple, que la base d'Allan Hendry contient environ 1300 cas, dont 8 à 9 % UFO (mais seulement 20 cas considérés comme très solides), et qu'on utilise ici une base de 17800 cas UFO environ (U-base), il est clair que l'on peut réellement se poser des questions quant à la fiabilité de son échantillon...

Ajoute à cela et àmha que l'on vire nombre de pics et de cas sans réels critères précis pour opérationaliser une variable "vagues d'OVNI" (gardant 12 pics uniquement), pour s'apercevoir qu'une fonction exponentielle ne marche que pour 5 ou 6 périodes (en prenant certains des couples possibles de temps entre les vagues), voire 4, j'avoue que je n'ai pas poursuivi plus loin (la partie "corrélation" avec le soleil)... Au-delà de toutes les remarques critiques (àmha) des posts précédents :

Encore une fois, si tu regardes les périodes entre chaque "vague" (entre v0 et v1, puis entre v1 et v2 jusqu'à entre v11 et v12) :
http://www.u-sphere.com/images/e/e6/UFO_50_YEARS.png

Il n'y a pas descriptivement de "fonction exponentielle". Et encore moins si tu entrais les pics éliminés "arbitrairement", alors que certains sont pourtant de même ampleur que certains de ceux retenus. Ou tous les pics. Ou toutes les données.

Pareillement, si tu t'intéresses aux périodes v0 à v1, v0 à v2, etc, jusqu'à v0 à v12, bien évidement que tu obtiens une fonction linéaire (comment pourrait-il en être autrement ?), mais je ne vois descriptivement aucune fonction exponentielle.

Au total, la fonction exponentielle n'est obtenue qu'au détriment d'une élimination hallucinante de cas, de pics, de périodes entre les vagues et même de vagues ! Selon quels critères ?
Ou encore, en regardant les couples possibles de périodes entre les vagues, et ne gardant ad hoc, que ceux qui permettent d'obtenir le résultat "escompté", c'est à dire une fonction :
http://www.u-sphere.com/images/1/1f/50_years_of_UFO_sightings_others_periods.png
Pourquoi ne pas s'intéresser à la période entre v1 et v2 ? Entre v0 et v1 ? Et toutes les autres ? Pourquoi ne garder que quelques périodes (X) ?

Je suis désolé, mais ce n'est plus des "statistiques" du coup, en ce sens que l'on "bricole" les données, de telle façon à ne garder que celles qui permettent d'obtenir une fonction mathématique de type exponentielle. Et on pourrait conclure que les périodes suivent une jolie courbe à l'instar d'une courbe d'apprentissage démarrant en 1947. Pas d'accord.




Dernière édition par Gilles F. le 06.04.12 12:39, édité 1 fois

19 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 12:01

NEMROD34


Modération
Modération


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

20 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 13:22

hal9000


Modération
Modération
Hannibal a écrit:
Il en ressort quelques points étonnants que nous soupçonnions, une évidente corrélation OVNIS nucléaire , et une régularité mathématique dans les fréquences des vagues d'OVNI, au point de prévoir une nouvelle vague dans les années 2030.


Au fait je n'ai rien trouvé sur la "corrélation ovnis/nucléaire" dont parle Hannibal dans son compte-rendu... Peut-être que c'est nouveau, les derniers articles sur le site datant de deux ans... Mais bon il y a fort à parier que ça n'est pas plus convainquant que le reste!


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

21 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 15:09

freefighter


Salut Hal
Dernernièrementil y a eu une petite étude de Stanalpha sur la vague de 54 en faisant un parallèle avec des recherches hystoriques sur cette année là je te file le lien !!

http://www.forum-ovni-ufologie.com/t14496-la-vague-ovnis-de-1954?highlight=la+vague+de+54

Voila je pense que c'est ce sujet où il a était abordé récemment la corrélation ovni Nucléaire (mais pas que...)

Cordialement

22 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 15:16

Invité


Invité
Dernières remarques/résumé et après j'arrête mes monologues barbants.

L'auteur propose l'hypothèse séduisante que les périodes entre les vagues suivraient une fonction exponentielle, asseyant l'idée selon laquelle "le phénomène OVNI se comporterait alors comme un système de supervision qui favorise l'apprentissage (l'acculturation) du réseau social humain."
En effet, l'apprentissage suit une courbe exponentielle selon certaines études de psychologie cognitive relativement bien connues. De là, le phénomène procèderait "par vagues" et donc, plus le temps passe, moins le renforcement serait utile.

En laissant de côté les problèmes bien connus liés aux bases ufologiques, l'absence de groupe contrôle OVI, le fait que la variable "vague d'OVNI" est curieusement opérationalisée :

a) Nous avons vu ce que cela donnait lorsque l'on s'intéresse vraiment aux périodes entre les 12 vagues. Les différentes longueurs des périodes qui espacent les vagues retenues ne suivent pas une loi exponentielle.

b) Quand on s'intéresse aux intervalles v0 à v1, v0 à v2, etc. jusqu'à v0 à v12, une courbe exponentielle n'est possible qu'en retenant (v0 à v2), (v0 à v3), (v0 à v4), (v0 à v9) et enfin (v0 à v12), soit 5 des 12 intervalles. Sinon rien.


c) Ensuite, l'auteur retrouve une autre courbe exponentielle : http://www.u-sphere.com/images/1/1f/50_years_of_UFO_sightings_others_periods.png
Or, celle-ci donnerait l'impression que les périodes se suivent chronologiquement, puisque les X sont indicées ordinalement de X1 à X11. En ne retenant que X1 X2 X6 X8 X10 X11, l'auteur fait effectivement apparaître une nouvelle courbe exponentielle. Mais comment a-t-il procédé exactement ?
En fait, si on y regarde de près, pour obtenir cette courbe, on a relié arbitrairement et ad hoc v2 à v3 -X1- (on a carrément viré la vague de 1947 !), v3 à v4 -X2-, v3 à v8 (on reste sur v3 pour sauter pas moins de 4 vagues se suivant pourtant chronologiquement !) -X6-, puis, "abracadabra", voilà que l'on remonte dans le temps à 1947, et on repart de v0, pour prendre arbitrairement et cette fois-ci l'intervalle v0 à v10 - X10-, puis on s'en retourne arbitrairement à v3, pour considérer enfin l'intervalle de v3 à.... v11 -X11 -.
C'est avec cette "gymnastique" que l'on a obtenu la jolie courbe exponentielle... Shocked

En conclusion, et en laissant bon nombre de soucis méthodologiques, même avec l'opérationalisation "curieuse" de la variable "vague d'OVNI", les courbes exponentielles pouvant assoir l'hypothèse selon laquelle "le phénomène OVNI se comporterait alors comme un système de supervision qui favorise l'apprentissage (l'acculturation) du réseau social humain", sont vraiment obtenues de façon ad hoc, arbitrairement, en éliminant pics, cas, périodes et "vagues", et donc au prix d'une gymnastique qui ne m'a pas convaincu le moins du monde (pour rester courtois).
Après, tout cela, ce n'était juste que mon opinion que je vous donnais à chaud.

Cordialement,

Gilles



Dernière édition par Gilles F. le 06.04.12 17:05, édité 3 fois

23 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 15:18

Mattouze


Ma remarque n'a pas grand chose à voir avec u-sphere mais plutôt avec la corrélation entre ovni et nucléaire.
Il y a d'ailleurs un topic la dessus sur MO :
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t11294-pourquoi-les-ovni-s-interessent-ils-au-nucleaire

Une étude faite par notre ami Anthony s (Freefighter) en page 7 montre (qu'en France en tout cas) il n'y a pas de réel lien entre les deux mais plus une corrélation entre ovni et densité de population (ce qui dans un sens semble logique).
http://www.forum-ovni-ufologie.com/t11294p150-pourquoi-les-ovni-s-interessent-ils-au-nucleaire

24 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 19:03

Invité


Invité
Hal9000
Et dans le cas de l'étude des vagues ça pose un problème puisque d'éventuels ovnis authentiques entraîneraient une recrudescence d'ovis...
Coucou,
Les UFO-sceptiques s'inspirent généralement de Philip Klass quant à l'hypothèse qu'ils retiennent pouvant expliquer les mécanismes d'une vague et sans qu'il soit besoin de recourir à de "l'extraordinaire". Pas besoin donc de recourir à "d'authentique(s) OVNI", surtout en l'absence de la preuve de ceux-ci (véhicules ETI ou toutes les hypothèses fortéennes connexes) pour tenter d'expliquer les mécanismes qui régiraient une vague de témoignages OVNI.

Les UFO-Sceptiques ont "également" pour eux le fait qu'une vague de témoignages d'OVNI peut être provoquée "relativement facilement", quand par exemple et entre autres, le stimulus initial est un simple "hoax" (cas de Beert, par exemple, dont nous avons déjà causé) et que celui-ci est relayé par la Presse comme authentique OVNI ou bien qu'il y a appel à témoin.

Je n'ai pas en tête la citation exacte de Klass, donc je copie-colle ce que j'ai écrit dans mon ouvrage sur Roswell et qui s'inspirait de et paraphrasait très largement Klass !
On s’aperçoit qu’à cette période, c’est la presse qui fut la première à enregistrer les témoignages de survols de « soucoupes volantes » en juin-juillet 1947. Mais « enregistrer » ne peut-il pas être remplacé par « susciter » ? A la lecture de cette étude, on comprend également mieux que les scientifiques, les militaires, de rares porte-parole gouvernementaux ont un rôle mineur dans cette entrée fracassante des « soucoupes » sur la scène du vingtième siècle.
Ce sont les journaux qui ont donné les clefs, le "signal", pour populariser le phénomène auprès du grand public. Phénomène extraterrestre ou phénomène sociopsychologique ? C’est au lecteur d’en juger.
Nous entendons par phénomène sociopsychologique que la couverture médiatique juin-juillet 1947 aurait conduit le public à croire qu'il y avait des « soucoupes volantes » dans les cieux. De là, il y a de nombreux objets naturels ou artificiels qui prennent alors des caractéristiques inhabituelles dans l’esprit des observateurs. Légitimement, car un stimulus prosaïque (avion, objet céleste, etc.) peut prendre sous certaines conditions un aspect méconnu ou surprenant. Les observations insolites, rapportées dans la presse, ajoutent en retour à l’excitation ambiante. Ceci encourage à son tour à chercher plus de « soucoupes volantes ». De là, le phénomène se nourrit de lui-même.
Finalement, les médias se désintéressent du sujet, celui-ci finissant par perdre son caractère sensationnel. Puis, à nouveau, d'autres éléments peuvent le faire rejaillir (science fiction, films, livres, séries...) et ces autres éléments changent à leur tour la signification et les connotations des « soucoupes volantes ». Si bien, qu’à terme, le phénomène des « soucoupes volantes » est "ancré" dans la mémoire collective comme nous l’entendons aujourd’hui, mais il n’était pas pensé ainsi à l’origine.
Les premières étapes d’un tel phénomène sociopsychologique peuvent être illustrées par ce qui est connu comme le cas de « Beert ». Au mois de novembre 1975, cinq personnes remettent à un journal néerlandais une photographie montrant le cas d’OVNI du siècle. Le journal publie alors un article avec appel à témoins. Il s’ensuit un déluge de coups de fil de témoins qui indiquent avoir vu le même objet. C’est alors une véritable vague d’ovnis qui commence. Puis, les cinq personnes reconnaissent qu'il s'agissait d'un faux cliché et d'un canular... Pourtant, il y a bien eu une vague de témoignages.
De façon similaire, le « signal » de la presse envoyé par la publication de l’observation de Kenneth Arnold entraîna-t-il alors une boucle de rétroactions ? C’est-à-dire que les uns, ceux de la presse, agissaient sur les autres, le public, les institutions, etc., et réciproquement ?

A ce titre aussi dans le livre, j'avais rappelé le travail "ignoré" du NICAP 2001, qui montre que TOUS LES CAS de la vague de 1947 (à partir de l'étude Bloecher), ont été rapportés/déposés a posteriori de la première publication dans la Presse du cas Arnold.
Et même les 49 cas où l'observation est alléguée comme avant eu lieu avant le 25 juin 1947 (date de la première publication du cas Arnold dans la Presse, observation du 24 juin 1947 comme chacun sait)...
Grâce à Nablator, il avait été ensuite trouvé 2 ou 3 cas dans un bouquin (je dois avoir cela sur un fil privé) soit disant déposés avant le 25 juin 1947, pouvant réfuter ce constat en faveur de l'approche psychosociologique du phénomène OVNI, mais il s'agissait de typos dans l'ouvrage.

Si tu veux, on peut ouvrir un sujet sur cette question (ta citation)...

Amicalement,

Gilles.

25 Re: U-sphere, vous connaissez? le 06.04.12 20:29

Robert.G




En tout cas M.V sur sa page Facebook il à des amis de poids.Mais faudrait lui dire, que depuis deux ans qu'il est inscrit sur MO il pourrait au moins dire "Bonjour".

C'est sur qu'il est plus bavard dans les conférences du GEIPAN.

26 Re: U-sphere, vous connaissez? Aujourd'hui à 15:35

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum