UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » RESSOURCES SCEPTIQUES SUR LE NET » earth lights

earth lights

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 earth lights le 16.04.09 14:27

NEMROD34


Modération
Modération
Facteur x N°23:
Cliquez sur l'image pour agrandir laissez charger, cliquez une seconde fois pour lire laissez charger, au besoin utilisez la loupe ensuite en cliquant une troisième fois.




http://www.hessdalen.org/
http://www.budoniambiente.org/hessdalen/


Le rapport final de 1984:
http://www.hessdalen.org/reports/hpreport84.shtml#radar


Textes en fr (reproduits ici en cas):
http://www.ovnis.atfreeweb.com/lumieres_hessdalen.htm
http://www.ufofu.org/blog/2007/07/19/les-lumieres-de-hessdalen-ne-seraient-…
http://www.impromptus.fr/dotclear/index.php?2006/06/06/663-bibiscocote-les-…

Photos : http://www.hessdalen.org/pictures/
Année 1998 : http://www.hessdalen.org/station/1998/
Année 1999 : http://www.hessdalen.org/station/1999/
Année 2000 : http://www.hessdalen.org/station/2000/
Année 2001 : http://www.hessdalen.org/station/2001/
Année 2002 : http://www.hessdalen.org/station/2002/
Année 2003 : http://www.hessdalen.org/station/2003/
Alarmes caméra (regarder avant 2004): http://www.hessdalen.org/station/alarm_new.shtml
http://www.hessdalen.org/station/alarm_th_new.shtml
http://www.hessdalen.org/station/alarm_color_new.shtml



Films : http://www.hessdalen.org/film/
Des films (quicktime):
http://www.hessdalen.org/pict/movie/film1.qt
Films marfa lights: http://fr.youtube.com/results?search_query=marfa+lights










Des liens en vracs:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Physique_des_plasmas
http://fr.wikipedia.org/wiki/Physique_des_plasmas#Les_champs_de_recherche_e…
http://www.canadacouncil.ca/nouvelles/communiques/2003/lp127245463167187500…
http://www.rr0.org/data/1990/Vallee_5ArgumentsAgainstTheExtraterrestrialOri…
http://frigg.hiof.no/h07d011/
http://www.hessdalen.org/news/


Plasmoïdes et micro-ondes:
http://jlnlabs.online.fr/plasma/4wres/indexfr.htm

Plamoïdes mico-ondes et ...grain de raisin ! :
http://www.findinternettv.com/Video,item,164542878.aspx

Implication en ufologie: la piste suivie par persinger:

http://www.blogparanormal.com/?p=108



Dernière édition par NEMROD34 le 16.04.09 14:51, édité 3 fois

2 Re: earth lights le 16.04.09 14:28

NEMROD34


Modération
Modération
Citation:
Travis Walton ressent une sourde inquiétude dans le camion qui le transporte à travers la forêt, lui et les six
autres bûcherons. Tout semble pourtant calme le long de cette piste. Il n'a encore aucune raison de se douter qu'en cette sombre soirée de novembre 1965, il est sur le point d'être impliqué dans l'un des plus célèbres cas d'enlèvement extraterrestre.
Soudainement, dans une clairière, face à eux, les hommes voient une étrange boule de lumière incandescente. Le camion s'en approche. Mais avant même qu'il ne fasse halte, Travis en saute, comme aimanté par ce qu'il vient de voir. Il se précipite vers le mystérieux objet. La boule lumineuse semble avoir environ six mètres de diamètre et plane au-dessus du sol en émettant des sons, des grondements sourds et des «bip-bip».
L'objet projette au sol un anneau de lumière. Curieux, Travis Walton s'en approche d'une démarche hésitante. Mais alors que, effrayé, il fait volte-face pour revenir vers le camion, il entend une sorte de crépitement et ressent ce qu'il décrira plus tard comme «un choc engourdissant... comme une électrocution à haute tension ». Depuis le camion, ses collègues de travail assistent sans bouger à toute la scène. D'un coup, ils voient Travis frappé par un éclair de lumière bleue et verte qui surgit inexplicablement de l'engin phosphorescent.
Travis est d'abord soulevé de terre, puis projeté violemment au sol. L'équipe, paniquée, s'enfuit. Ils ne reviendront sur les lieux du drame que quelques minutes plus tard, juste le temps de reprendre leurs esprits. Mais il sera déjà trop tard : à ce moment-là, Travis et la mystérieuse boule de lumière auront tous deux disparu.
En écoutant les témoignages des bûcherons, la police crut d'abord que Travis Walton avait été assassiné par ses collègues. Mais l'enquête judiciaire devait invalider la thèse du crime...

UNE HISTOIRE INCROYABLE
Cinq jours plus tard, Wallon Travis réapparut. Il affirma avoir été assommé par l'éclair lumineux Ensuite, il décrivit, une succession d'événements parfaitement improbables. Quand il reprit ses esprits, il se serait trouvé dans une sorte d'engin spatial, entouré d'entités extraterrestres «ressemblant à des fœtus», avec de grands yeux sombres et une peau évoquant «la pâte de guimauve». Cinq jours plus tard, il se serait retrouve gisant sur une route de campagne.

Aujourd'hui encore, l'opinion est divisée sur ce qu'on a coutume d'appeler l'affaire Travis Walton, et de nombreux observateurs sont persuades qu'ils'agit d'un canular inventé de toutes pièces.
Mais pourquoi Travis aurait-il inventé une histoire pareille? Et que penser alors de ses collègues, qui assistèrent tous à la rencontre et témoignèrent dans son sens? Il semble donc évident qu'une chose étrange se soit produite dans la forêt ce soir-là.
Mais quoi? Là est la question. En dehors de la version des témoins du prétendu enlèvement, de nombreuses hypothèses ont été avancées pour expliquer ce cas comme d'autres similaires. Parmi elles, celle qui fit le plus grand bruit est sans aucun doute la théorie des boules de lumière.

UNE EXPLICATION...
TERRE-À-TERRE
Cet étrange phénomène géophysique est engendré par les énergies considérables produites par la pressionn tectonique (le processus naturel de modification et de mouvement de l'écorce terrestre). Ce mécanisme n'est pas encore connu de façon très précise; personne par exemple ne peut dire avec exactitude de quoi sont faites ces boules de feu, même si l'on suppose qu'une certaine forme de plasma (gaz ionisé) est en cause.
Par bien des aspects, elles semblent se rapprocher du phénomène de la foudre et des éclairs. Mais elles possèdent des caractéristiques qui leur semblent tout à fait propres : elles n'ont besoin ni d'orage ni de secousses sismiques pour apparaître. D'autre part, elles peuvent durer bien plus longtemps que les phénomènes lumineux observés lors des tremblements de terre. Ainsi, les lumières qui ont hanté la vallée de Hessdalen (Norvège) au cours du début des années 1980, furent observées et photographiées sur des périodes pouvant atteindre deux heures...
Les chercheurs qui se sont penchés sur la question estiment que ces lumières étaient probablement accompagnées de champs d'énergie électromagnétique suffisamment puissants pour affecter la conscience humaine. Voilà qui nous ramène à l'expérience vécue parTravis Walton.
D'après le neurologue canadien Michael Persinger, un individu exposé à des champs électromagnétiques de cette puissance est en effet susceptible de connaître des altérations de la conscience. Au pire, il peut s'agir de troubles de la mémoire er de la vision, agrémentés de violentes hallucinations.

Cela peut même mener à des états très proches de la transe, là où les frontières entre rêve et réalité s'estompent... au point de disparaître complètement.

SUJETS IMPRESSIONNABLES
On peut ainsi envisager que l'aventure racontée par Travis Walton soit l'effet d'une boule de lumière. L'objet décrit par le bûcherons avait la taille et la forme des «lumières terrestres», telles qu'elles sont généralement décrites. Les bruits entendus par Walton et ses collègues n'ont rien non plus d'anormal; ils ont été entendus par d'autres témoins d'autres manifestations de ce type.
II serait alors possible d'expliquer simplement ce qui a pu arriver à Walton. Touché par une décharge électrique puissante, il se serait évanoui. Revenant à lui peu après, mais dans un complet état de confusion mentale, il aurait erré quelques jours dans la forêt avant de retrouver pleinement ses esprits. La certitude qu'il a d'avoir été enlevé par des extraterrestres pourrait n'être qu'une hallucination provoquée par de puissants champs d'énergie électromagnétique.
Les recherches menées par Michael Persinger permettent d'accorder un crédit sérieux à ceLte hypothèse. Pendant plusieurs années, il a soumis le cortex temporal de sujets volontaires à des champs magnétiques. Ils étaient placés dans un compartiment insonorisé, la tête coiffée d'un casque muni d'électrodes contrôlées par ordinateur. Des «tourbillons " magnétiques étaient ensuite dirigés précisément sur le cortex temporal. Dans ces conditions, certains sujets eurent des visions ou sentirent des présences à leurs côtés. Un cobaye, effrayé, était même persuadé que le diable en personne hantait le compartiment! Après un certain nombre de séances, Persinger s'aperçut qu'il était assez simple de susciter chez ce sujet très réceptif ce que le neurologue avau appelé «l'état d'esprit mystique».
Lors d'une expérience, on demanda aux sujets porteurs du casque magnétique d'observer une lumière dans le noir. Il s'agissait d'une simple ampoule éledrique, et cependant de nombreux sujets décrivirent des scènes relevant du scénario typique de l'enlèvement: des extraterrestres à peau grise, d'effrayantes sondes médicales, etc. Les cobayes de Persinger rapportèrent également que l'expérience provoquait souvent la résurgence de scènes empruntées à la prime enfance et depuis lors complètement oubliées.
Les chercheurs ayant mené des expériences avet; des psychotropes hallucinogènes comme le LSD ou le DMT sont arrivés à des conclusions similaires. Comme les vives hallucinations,la régression infantile est l'un des traits communs aux expériences induites par la drogue; certaines personnes pensèrent mime avoir revécu le traumatisme de leur naissance !
Voilà qui vaut la peine d'être mis en rapport avec les opinions de certains ufologues comme Alvin Iawson. Ce dernier suggère en effet que l'image archétypale de l'extraterrestre «Gris» est une sorte d'esquisse primitive de l'Homme. D'après Lawson, le Gris communément décrit, avec de grands yeux, des traits fins et un corps petit et atrophié, serait un archétype profondément enfoui dans notre psyché -une fidèle représentation du fœtus humain.
D'autres chercheurs, dont l'ufologue américain Dennis Stacy, vont plus loin, affirmant que ce modèle est associé au tabou entourant l'avortement. De fait, l'épisode du nouveau-né enlevé par des extraterrestres est souvent présent dans les récits d'enlèvement. Significativement, il y est d'ailleurs souvent question d'extraterrestres examinant les organes génitaux des «abductés», ce qui confirme le caractère obsessionnel des récits.
ATTENTION, TRAUMATISMES !
À la lumière de ces analyses, il est désonnais largement admis que l'expérience d'enlèvement par des extraterrestres peut être déclenchée par une diversité de stimuli chez ceux qui possèdent une sensibilité suffisante du lobe temporal. Cette sensibilité peut provenir d'un traumatisme, suit psychologique -exemple: un viol remontant à l'enfance-, soit physique, comme un choc électrique.
I.c chercheur britannique Albert Rudden s'est intéressé à un certain nombre d'«abductés» et s'est effectivement aperçu que tous souffraient effectivement d'un traumatisme. Ia sensibilité à l'électricité est très courante. De tels sujets, lorsqu'ils s'approchent de lignes à haute tension, peuvent même se retrouver plongés dans des états mentaux hallucinatoires d'un grand réalisme. Apparemment, de tels stimulis sensibilisent le cortex temporal, rendant les sujets plus sensibles aux expériences d'enlèvement.
La capacité à vivre un enlèvement résiderait donc au fond de chacun d'entre nous. Provoquée par le phénomène naturel des boules de feu ou fruit d'un traumatisme, la rencontre avec ces êtres venus d'ailleurs serait avant tout... une rencontre avec nous-mêmes. Question subsidiaire : qui est cet extraterrestre de l'intérieur?

Notas:
LA LUMIERE DANS LE JARDIN
Autre célèbre affaire d'enlèvement: celle de Kathie Davis, une habitante de l'Indiana. Un soir, Kathie vit dans sa cour une boule de lumière de la taille d'un ballon de basket. Vers 21 h 30, elle scruta le jardin durant environ dix minutes, mais sans rien y trouver de suspect. Puis elle se rendit chez une amie pour lui proposer de nager dans la piscine au clair de lune. Si seulement dix minutes s'étaient écoulées dans le jardin, comme elle le pensait, elle aurait dû arriver ehei son amie environ vers 22 heures. Mais efles s* retrouvèrent à... 23 heures. Tout s'était passé comme si une heure s'était évanouie.

Autre élément troublant: lorsqu'elle revint chez elle, elle commença à ressentir un froid inexplicable et sa vision se troubla.
Plus tard, Kathie se souvint de «on «enlèvement». Elle soutient qu'il se serait produit durant l'heure qu'elle « perdit» cette nuit-là. Elle raconta sa mésaventure à Budd Hopkîns, qui relata l'affaire dans son livre Intruders, Hopkins découvrit que les voisins des Davis avaient eux aussi remarqué quelque chose d'étrange ce soir-là. Ils avaient vu un éclair de lumière au dehors et entendu une sorte de vibration qui fit trembler leur pavillon. Ils pensèrent alors à une légère secousse sismique, mais Hopkins croit plutôt à un ovni décollant dans la cour.
Mais pour les tenants des boules de lumière, toute cette histoire ne tient pas debout. L'enlèvement de Kathie Davis ne serait qu'une illusion d'optique, produite par un champ magnétique anormal.

Susan Blackmore essayant le casque expérimental mis au point par le neurologue Michael Persinger. Afin d'induire des états de transe artificiels, des impulsions magnétiques sont dirigeas vers le cortex temporal (encerclé, ci-dessus), qui est la rone du cerveau la plus sensible à des modifications des champs électromagnétiques. L'expérience a permis de démontrer que les images d'enlèvements extraterrestres pourraient être induites par des hallucinations, chez des sujets particulièrement réceptifs aux effets électromagnétiques.


Hessdalen, vallée norvégienne où, entre 1981 et 1984, de mystérieuses lumières furent observées dans les «eux. En mars 1982, le ministère de la Défense norvégien dépêcha deux officiers pour faire un rapport. Ils furent suivis en janvier et février 1984 par des ufologues venu» de tous pays. Le « Programme Hessdalen » permit d'étudier les boules de feu.



RÉGRESSION INFANTILE
Le journaliste lan Cotfon répondit à une sollicitation de Michael Persinger l'invitant à prendre part à l'une de ses expériences et à essayer le casque magnétique. Cofton se retrouva assis dans le compartiment insonorisé et plongé dans l'obscurité totale. Le casque sur la tête, il entendit de «petits bruits» et ressentit «des picotements» qu'il attribua aussitôt aux tourbillons magnétiques appliqués à son cortex temporal.
Il sombra dons ce qu'il décrivit comme un état de rêve lucide, durant lequel son « œil intérieur » devint aussi précis qu'une caméra vidéo, visionnant des scènes remontant à sa prime enfance. It vit clairement les rosés rouges imprimées sur une serviette de table dans la maison de son enfance, les motifs du papier peint de sa chambre, ainsi que d'autres détails aussi précis depuis longtemps oubliés.
Les souvenirs de jeunesse et d'enfance sont assez fréquemment évoqués lorsque te cortex temporal est stimulé.
Certains prétendent que cette forme de "régression infantile" pourrait expliquer les récits d'enlèvements, dans lesquels les extraterrestres sont souvent décrits comme des fœtus. Quoi qu'il en soit, les expériences de Persinger démontrent que des champs d'énergie d'origine externe peuvent engendrer des états hallucinatoires puissants chez l'Homme.


Le neurologue Michael Persinger, dont les expériences ont prouvé la capacité des champs magnétiques à engendrer des états hallucinatoires.

L'ufologue américain Dennis Slacy a démontré qu'une rencontre ovni classique, impliquant l'enlèvement d'un enfant,pouvait être liée à des peurs relatives à l'avortement.

D'après le chercheur britannique Albert Budden, les lignes Électriques à haute tension peuvent engendrer des états hallucinatoires chez des personnes ayant un lobe temporal suffisamment sensible -ce qui pourrait expliquer de nombreux tas de prétendus enlèvements extraterrestres.

DROGUE DMT: L'EXTRATERRESTRE EST EN NOUS...
Le composé chimique nommé DMT se présente sous différentes formes: à l'état naturel dons le cerveau humain et dans diverses plantes et graines, mail également sous ta forme d'une drogue qu'on peut administrer à l'être humain.
Durant des siècles, il fut employé por certaines tribus amérindiennes comme un moyen rituel permettant de «voir» les esprits et de contacter les ancêtres et les dieux. Les occidentaux qui consomment cette substance voient dans ieurs délires d'étranges entités. Ces créatures ont souvent été comparées aux entités extraterrestres...
Un témoin raconte ainsi avoir vu des êtres se déplaçant face à un « gigantesque et complexe tableau de bord ». Un autre raconte avoir été escorté par des extraterrestres jusqu'à une sorte de plate-forme de lancement de station spatiale. A bord, il vit des créatures de type androïde, « croisement de mannequins pour simulation d'accidents automobiles et de soldats des troupes de l'Empire tels qu'on les voit dans La Guerre des étoiles». Certains récits d'enlèvements pourraient donc être de pures hallucinations, fruits d'un mauvais «trip» au DMT.

Source Facteur X numero 6

3 Re: earth lights le 16.04.09 14:28

NEMROD34


Modération
Modération
Des fois des textes disparraissent alors je préfère les déposer ici:

Citation:

http://www.ovnis.atfreeweb.com/lumieres_hessdalen.htm

Les lumières de Hessdalen
Il existe dans le monde entier des lieux où l’on peut observer de façon récurrente des phénomènes lumineux inexpliqués. Le plus célèbre de ces lieux dans l'univers de l’ufologie se trouve en Norvège, dans la vallée de Hessdalen, à environ 300 km au nord d'Oslo.

Depuis 1981 apparaissent là-bas des phénomènes lumineux typiques du phénomène OVNI classique : formes lumineuses isolées ou en groupe, de couleur variable (donnant parfois l’impression d'une surface métallique), souvent pulsantes, immobiles ou se déplaçant de façon erratique, et parfois animées d’accélérations fulgurantes. Leur taille varie habituellement de 1 à 10 m de diamètre et la durée d’apparition s’étale d’une fraction de seconde à plus d’une heure. Les formes sont souvent observées en dessous du sommet des montagnes qui bordent la vallée ou à proximité du sol, et peuvent être ou non détectées au radar, qu’elles soient visibles à l’œil nu ou uniquement à l’aide d’un système de vision nocturne sensible aux rayonnements infrarouges. On observe aussi parfois des éclairs illuminant toute la vallée ou des flashs localisés, ce qui est assez classique en ufologie.
Comme dans le phénomène OVNI, les apparitions peuvent être accompagnées d’effets d'origine électromagnétique qui sont ici essentiellement de deux types : perturbation de l’alimentation électrique et dysfonctionnement des équipements lorsque les lumières se rapprochent, ou sensation de balancement " comme sur un bateau " chez certains des observateurs, sans doute due à l’influence sur le cerveau d’un fort champ électromagnétique de basse fréquence.

Ce qui suit est déjà moins intéressant mais bon ...
L'auteur semble désireux de s'arrêter à 2001 alors que l'étude vas jusqu'a 2006 (actuellement faute de moyens c'est en stand by ou avance très peu)
Vous avez le premier lien pour mieux comprendre


Mais contrairement au phénomène OVNI classique, et c’est tout l’intérêt de ces fameuses lumières de Hessdalen, la récurrence des apparitions permet ici à la science officielle de s’attaquer au problème sérieusement à l’aide d’appareils de mesure et non plus au travers de témoignages humains qu’elle a toujours accueillis avec réserve. L’équipe scientifique qui étudie ces phénomènes lumineux sur le terrain est aujourd’hui conduite par l’astrophysicien italien Massimo Teodorani dans le cadre du " Projet Hessdalen ".

Dans une interview donnée à Linda Moulton Howe en 2001 [LMH01], Massimo Teodorani déclare que l’analyse spectroscopique des lumières de Hessdalen est typique d’un cocktail d’ions et d’électrons et qu’il s’agit donc de plasmas thermiques (comme nous l’avions proposé en deuxième partie au § 11), la température de certains de ces plasmas pouvant dépasser 10 000 °C. Massimo Teodorani ignore la cause de l’apparition de ces plasmas mais il constate une anomalie très surprenante : leur température reste constante même lorsque leur taille augmente, ce qui nécessite un apport d’énergie continuel dont l’origine est inconnue. En ce qui nous concerne et comme nous l’avons détaillé au § 11, nous considérons bien sûr que cette énergie provient d’une source extérieure, qu’il s’agisse d’un canon à particules, d’un canon laser ou d’un canon maser. Mais Massimo Teodorani ne soupçonne pas qu’un tel stratagème puisse être mis en œuvre et il cherche une origine naturelle à ces plasmas. Et comme il ne la trouve pas, il en vient tout naturellement à se demander si ces plasmas ne dissimuleraient pas un objet solide. En filigrane, on devine alors la possibilité que cet objet soit une " soucoupe volante " même si l’astrophysicien évoque aussi l’idée d’un drone militaire miniaturisé [MT01 p. 39-40].

Nous notons pourtant dans le rapport de l’année 2001 trois indices en faveur de notre hypothèse d’une projection de plasma d’origine militaire :

" [...] il apparaît parfois soudainement comme des "lignes" blanc bleuté dans le ciel, donnant l'impression à l'observateur que des boules de plasma sont tirées à très grande vitesse en direction du ciel " [MT01 p. 8], ce qui nous laisse penser que le rayon du tir est effectivement parfois visible.


Les phénomènes lumineux observés sont souvent le résultat de la juxtaposition de points lumineux plus petits allumés alternativement comme on peut le voir lorsque l’on examine trame par trame les images vidéo réalisées [MT01 p. 17 et 21], ce qui cadre bien avec notre idée d’un mode de génération d’images proche de celui de nos téléviseurs (cf fig. 11-b du § 11).


" Les causes physiques du comportement [d’un de ces phénomènes lumineux typique] sont inconnues à l'heure actuelle. Ce que l'on peut simplement remarquer, c'est que le comportement observé indique qu'un mécanisme énergétique essaye d'abord à plusieurs reprises de se mettre en marche avant de pouvoir maintenir un haut niveau de luminosité et de s'éteindre brusquement. " [MT01 p. 28-29]. Ceci correspond précisément selon nous à la mise en route puis à l’arrêt du stratagème utilisé pour produire ces leurres lumineux ou ces leurres radar.


Parmi les indices qui laissent soupçonner que les plasmas lumineux observés à Hessdalen sont d’origine artificielle et nécessitent l’intervention d’une intelligence (que nous croyons pour notre part bien terrestre), nous retiendrons les suivants :

Lorsqu’on observe un groupe de lumières en mouvement, la distance entre ces lumières reste constante ce qui voudrait évoquer la présence d’un objet sombre qui les relie. Le plus souvent, il s’agit d’un triangle dont la base est formée de deux plasmas blancs ou jaunes et la pointe d’un plasma rouge [ES02 p. 2]. (Une fois encore, ceci est typique du phénomène OVNI.)

4 Re: earth lights le 16.04.09 14:28

NEMROD34


Modération
Modération
Exemples de "triangles":


Le plasma lumineux prend parfois une forme géométrique presque parfaite, ce qui ne semble guère naturel, comme en témoigne cet extrait de l’interview de Linda Moulton Howe [LMH01] : " Donc vous regardiez une sorte de boule de plasma et elle s’est soudain transformée en un rectangle ? – Absolument. Nous avons d’abord pensé qu’il s’agissait d’un artefact dû à la caméra vidéo. Mais en comparant la photo de ce phénomène à la vidéo, nous avons vu que [la forme] était identique. " [voir aussi MT01 p. 22 et 26].


Les habitants de Hessdalen témoins du phénomène signalent que les lumières disparaissent lorsqu’on les éclaire fortement. Nombre d’entre eux indiquent aussi que les lumières apparaissent précisément avant ou après qu’on soit en état de les photographier, comme si cela était délibéré. L’équipe scientifique a eu l’occasion de diriger à deux reprises à environ une heure d’intervalle un laser He-Ne vers une lumière qui se déplaçait durant plusieurs minutes en clignotant régulièrement. Instantanément, la cible a semblé " répondre " 8 fois sur 9 en émettant un double clignotement tant que le laser l’éclairait [ES84 § 3.7 et ES02 p. 4].


Mais pourquoi les militaires choisiraient-ils de générer systématiquement ces lumières en un même lieu, prêtant ainsi le flanc à un examen scientifique approfondi au risque d’être démasqués ? Notons à ce propos qu’après la première série d’examens scientifiques effectuée au début de l’année 1984, le nombre des apparitions lumineuses a fortement diminué.

Nous pouvons envisager en premier lieu que les lumières de Hessdalen sont dues à un test de production de leurres lumineux. Comme les formes générées sont très simples par rapport à certains ovnis sophistiqués que l’on peut rencontrer de nos jours (voir par exemple le cas d’Haravilliers, au § 42 de la deuxième partie), il faut alors supposer qu’elles sont produites par une armée maîtrisant mal cette technologie. Il peut s’agir soit de l’armée norvégienne elle-même, soit d’une armée alliée ayant passé un accord avec celle-ci. Cette armée ne peut réaliser ces essais dans une zone militaire car cela signerait trop clairement l'origine des phénomènes lumineux observés. Ou alors il lui faudrait les effectuer dans un hangar secret et donc uniquement à petite échelle. (L’armée est en fait confrontée au même problème pour la génération des cercles de culture – outre le fait qu’elle ne cultive pas de céréales – qui lui permettent semble-t-il de tester la précision de ses tirs maser à longue distance.) Elle a sans doute besoin ici d’un lieu stable où les équipements utilisés sont en place pour faire des essais répétés, ce qui diffère du phénomène OVNI habituel où ce qui est testé ponctuellement est d’une autre nature. Ces essais devraient bien sûr être effectués préférentiellement dans une zone totalement désertique pour échapper aux observateurs importuns, mais ces zones sont intrinsèquement hostiles et moins faciles d’accès, et peut-être la réaction des quelques 200 habitants de la vallée de Hessdalen est-elle intéressante à étudier. En outre, il est permis de supposer que ce lieu à des propriétés spécifiques, géologiques ou climatiques par exemple, favorables à la production des leurres lumineux.

Les lumières de Hessdalen sont peut-être aussi l’objet d'un test de détection de leurres lumineux, l’objectif étant de savoir reconnaître les leurres lumineux produits par un pays ennemi et d’arriver à maquiller ses propres leurres pour qu’ils ne soient pas reconnus comme tels. De ce point de vue, l’analyse de ces leurres par des scientifiques étrangers à ces tests peut être instructive sous réserve d’être certain qu’ils ne parviendront pas à percer le mystère de leur origine. La manipulation de ces scientifiques peut aussi constituer une expérience intéressante. Si tel n’était pas le cas, il est probable que l’armée aurait réussi à faire avorter tout projet de recherche scientifique sur les lumières de Hessdalen, ne serait-ce qu’en empêchant le bon fonctionnement de la station automatisée qui surveille 24h/24 une partie de la vallée.

Il est possible enfin que les lumières de Hessdalen ne soient que les retombées involontaires d'un test de production et/ou de détection de leurres radar effectué normalement en dehors du spectre lumineux. Elles auraient donc vocation à disparaître au fur et à mesure que la technologie mise en œuvre sera maîtrisée. Mais si tel est le cas, on peut alors s’étonner que les tests n’aient pas lieu uniquement de jour de façon à rendre les lumières parasites moins visibles.

Au final, il nous semble que c’est probablement l’ensemble de ces tests qui sont réalisés en parallèle. Et sans doute à terme, les scientifiques en viendront-ils à conclure à une origine militaire de ces manifestations à condition qu’ils sachent raison garder face à l’étrangeté du phénomène. Pourtant, cette origine militaire ne devrait jamais pouvoir être définitivement établie, pour cause de secret défense : il faudra donc à un moment ou un autre mettre un terme à cette expérience.



Citation:

http://www.ufofu.org/blog/2007/07/19/les-lumieres-de-hessdalen-ne-seraient-…

Les “lumières de Hessdalen” ont été observées depuis les années 1940 et sont surveillées par des volontaires depuis 1984.

Hessdalen est une petite vallée dans le centre de la Norvège. De fin 1981 à 1984, les résidents de la vallée se montrent de plus en plus inquièt et alarmés au sujet d’étranges lumières inexpliquées qui apparaissent à plusieurs endroits de la vallée.

Des centaines de lumières ont été observées.

Au plus haut de l’activité on comptait environ 20 rapports d’observation par semaine.
Au courrant de l’été 1983, le Projet Hessdalen a vu le jour. Une enquète de terrain s’est déroulée entre le 21 janvier et le 26 février 1984, pendant ce laps de temps cinquante trois apparition de lumière ont été observées.

En août 1998, une station de mesures automatique a été mise en place à Hessdalen

Voici une vidéo d’une lumière en mouvement filmée à Hessdalen le 4 décembre 1999 :





Selon les scientifiques, il est maintenant clair que le phénomène n’est pas lié aux OVNIs, il s’agit plutôt de boules contenant une sorte d’énergie.

Selon Erling Strand du Oestfold College, “Nous avons des images qui montrent le spectre optique [de ces lumières], et nous pouvons donc déterminer de quels éléments elles sont constituées.”

Marlgré cela, dit-il, il reste beaucoup de travail à accomplir avant de donner une réponse définitive à cette énigme.

source : The Norway Post




Citation:
http://www.impromptus.fr/dotclear/index.php?2006/06/06/663-bibiscocote-les-lumieres-dans-la-plaine

Elio Paresi - Les lumières dans la plaine :: Mr. Le page - Les lumières dans la plaine


Bibiscocote - Les lumières dans la plaine
Par Laurence, mardi 6 juin 2006 à 07:43 :: Les lumières dans la plaine :: #663 :: rss

A Marfa, au Texas, un phénomène lumineux récurrent laisse les gens perplexes depuis la fin du XIXème siècle, alors que l’électricité n’avait pas encore planté ses premiers poteaux.

Tout commença un beau jour de 1883. Alors qu’il menait son troupeau par le col de Paisano, un jeune vacher observa un étrange phénomène : des lumières dansant au-dessus de la plaine. Il crut qu’il s’agissait d’Apaches, mais d’autre colons confirmèrent avoir vu la même chose. Des années plus tard, en 1919, ces lumières tournoyantes furent à nouveau observées, puis périodiquement par des cow-boys ou des aviateurs, et de plus en plus fréquemment à mesure que la région de Marfa fut habitée, sans que personne ne puisse véritablement les expliquer. Mais une chose est sûre : elles existent. Elles ont été photographiées et filmées à maintes reprises. De nombreuses vidéos les montrent.

Pour expliquer la formation de ces étranges lumières, des hypothèses variées ont été avancées, les unes farfelues, les autres scientifiques, allant des feux follets aux Ovnis, en passant par les fantômes de soldats espagnols à la recherche d’or. Parmi les explications les plus plausibles, on suppose qu’il pourrait s’agir d’un nuage provoqué par l’air chaud s’élevant du sol et rencontrant une couche d’air froid. Ceci provoquerait un effet de loupe et donnerait l’impression de lumières éloignées se déplaçant.

D’autres scientifiques expliquent plus sérieusement que ces phénomènes seraient des particules d’énergie arrivant à s’échapper de l’intérieur de la terre par des failles naturelles correspondant à la tectonique des plaques. On constate et mesure d’importantes variations du champ magnétique naturel et des chercheurs ont réussi à reproduire le phénomène en laboratoire. Les particules qui s’échappent des entrailles de la terre pour créer des plasmas luminescents, grâce à l’énergie de compression des plaques tectoniques, ont reçu le charmant petit nom de « vortons ». Les « Marfa lights » ont été étudiées en plusieurs lieux de la planète et ces apparitions collent exactement avec les environs des failles. Ces endroits sont en général des plaines entourées de montagne. Les chercheurs pensent même pouvoir utiliser ce phénomène pour prévenir les tremblements de terre qui suivraient les apparitions de ces rejets d’énergie. (Ce serait super !)

Chaque année, au Texas, est organisé le festival « Marfa lights ». Un site d’observation au bord de la Highway 90 a été aménagé duquel les visiteurs peuvent voir de leur yeux voir ces taches lumineuses qui virevoltent dans les airs, disparaissent, changent de forme.

Arrêtez donc de rêver que les lumières de la plaine sont les âmes des défunts errant pour terroriser les voyageurs, ou plus prosaïquement, l’éclairage public d’une ville vue d’un avion atterrissant la nuit. Ce ne sont que des phénomènes naturels observés bien avant l’apparition de la fée électricité !

Ouf, j’ai terminé mon exposé sur les « lumières de la plaine » pour la semaine prochaine .Il ne me reste plus qu’à sélectionner les photos que je vais retenir pour illustrer mon texte . Je crois que je ne vais en garder qu’une , celle qui a la forme d’une clé de sol. J’ai pas mal pompé sur internet, c’est vrai, mais ce weekend, je n’avais pas le temps : j’étais ramasseur de balles à Roland Garros. (Je m’en suis d’ailleurs pris une en pleine tronche et Nadal himself est venu me demander si ça allait. Il est super ce mec. Et en plus il a gagné).

J’ai aussi appris incidemment que « Géant », le dernier film dans lequel James Dean a joué ( rôle pour lequel il a gagné un oscar l’année suivante alors qu’il s’était déjà tué) a été tourné à Marfa. Mais ça, c’est une autre histoire !

5 Re: earth lights le 08.01.10 16:42

nablator


Administration
Administration
Super documentation, Nem. A Marfa ce sont des mirages, pas grand chose à voir avec les "earth lights" qui se produisent semble-t-il dans les zones sismiques, sans que ce soit bien compris et expliqué.

Pour le cas de la Cotinère à l'ouest d'Oléron 1er janvier 2010, on est pile poil dans une zone sismiquement active :
http://www-dase.cea.fr/actu/dossiers_scientifiques/2005-04-18/index.html

Pourquoi pas...

http://nabbed.unblog.fr/

6 Re: earth lights Aujourd'hui à 12:46

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum