UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » A LIRE AVANT DE S'INSCRIRE ET DE POSTER » Croyant, tenant, sceptique : définitions (21/04/09)

Croyant, tenant, sceptique : définitions (21/04/09)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Patrice

avatar
Administration
Administration
Résultat du fil initié par DAR (http://ufo-scepticisme.forumactif.com/votre-approche-du-phenomene-ovni-f10/tenants-et-sceptiques-definitions-t277.htm), et introduit par lui par cette phrase :

"Beaucoup de personnes que personnellement nous considérons clairement comme des tenants tentent de nier ce fait, affirmant en substance à qui veut les entendre qu’ils ne sont ni tenant ni sceptique. On doit comprendre par là qu’ils sont "au juste milieu", à égale distance des "extrémistes des deux bords", tout en planant grâce à leur connaissance du domaine au-dessus du vulgum pecus. L’intérêt d’une telle stratégie est évident : exonération de la charge de la preuve, image de modération et de sérieux, etc. Une position tout confort…"

Ainsi, chaque fois qu'il sera fait référence à l'un et/ou l'autre de ces termes "croyant, tenant, sceptique" par un membre du forum, il n'y aura aucune ambiguité, ni interprétation par le lecteur.
Le fil initial reste toutefois ouvert dans l'éventualité où d'autres propositions pertinentes seraient soumises.

-------------------------------------------------------------------------------------

Vrai Croyant (en une religion ou une pseudoscience) : personne qui privilégie ses intuitions et inférences spontanées pour expliquer des phénomènes en apparence étranges. Les croyances qu’elle entretient sont des représentations explicites ou réflexives, des tentatives de justification ou d’explication, des interprétations ou des rapports sur les intuitions qui lui sont fournis par certains de ses systèmes d’inférence, c'est-à-dire par des dispositifs cérébraux spécialisés qui suggèrent automatiquement des explications à propos d’événements particuliers. Concrètement, un croyant tient dès lors sa représentation pour vraie, et ceci indépendamment des preuves éventuelles de son existence, réalité, ou possibilité. Il n'intègre de facto ni arguments ni faits venant la contredire.

Tenant (en une pseudoscience) : personne plus ou moins informée sur le sujet considéré qui persiste, sans validation scientifique, à privilégier ses intuitions et inférences spontanées pour tenter d'expliquer certains de ces phénomènes. L'intervention d'un agent inconnu, ou non précisément défini, lui apparaît dans ces cas-là au moins aussi vraisemblable que toute explication prosaïque.

À l’inverse du sceptique, qui cherche réellement à savoir, le tenant a psychologiquement plus besoin d’un mystère persistant que d’une explication (qui ne correspond généralement pas à ses attentes). Le premier apparaît ainsi motivé par la réponse à ses questionnements, le second par la question en suspens, qui permet de produire indéfiniment des inférences riches de sens pour lui.

Sceptique (de type scientifique) : personne qui, pour appréhender ces mêmes phénomènes, utilise la méthode scientifique, ce qui implique l'adhésion à certains principes (naturalisme méthodologique, principe d'économie d'hypothèses, etc.), un esprit critique affuté, le respect des lois de la logique (et donc le rejet des raisonnements fallacieux) ainsi que l'obtention de preuves conclusives (que de simples témoignages, par exemple, ne peuvent apporter) avant d'accréditer leur existence.

Dans le domaine assez particulier des ovnis, où il n’est le plus souvent pas possible de vérifier expérimentalement les hypothèses, un sceptique envisage en pratique pour chaque cas suffisamment documenté de multiples hypothèses explicatives faisant intervenir des facteurs déjà connus, qu'il classe empiriquement par ordre de probabilité et cherche ensuite à vérifier à la manière d’un enquêteur de police. Si toutes celles qu'il a envisagées sont réfutées, alors seulement il considèrera le cas comme inexpliqué après enquête (ce qui ne préjuge toujours rien sur la nature de la cause). Si deux ou plusieurs hypothèses restent en concurrence et qu'il ne peut les départager pratiquement, il privilégiera la meilleure hypothèse. C’est celle que l’on doit, en toute logique, adopter en attendant qu’une autre remplisse mieux les conditions définies, qui sont : 1) qu’elle explique la plus grande quantité de détails rapportés dans le témoignage ; 2) qu’elle rende compte de la plus grande diversité de données (profil psychologique du témoin, contexte socioculturel, conditions météorologiques, etc.) ; 3) qu’elle puisse être, au moins en principe, vérifiée ; 4) qu’elle ne soit pas contradictoire avec des faits solidement établis scientifiquement ; 5) qu’elle possède un potentiel prédictif, c’est-à-dire en l’occurrence que les informations ultérieures la renforcent et ne l’infirment pas.



Dernière édition par Marius le 21.04.09 18:39, édité 1 fois

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Peut-être juste préciser encore, pour éviter certaines remarques :

Vrai Croyant (en une religion ou une pseudoscience) :

Venom

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
DAR, est-ce que tu pourrais poster ces définitions aussi sur le blog? Je pense que cela mérite vraiment d'y être!

http://scepticismescientifique.blogspot.com/

Patrice

avatar
Administration
Administration
C'est ajouté DAR.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Venom a écrit:DAR, est-ce que tu pourrais poster ces définitions aussi sur le blog? Je pense que cela mérite vraiment d'y être!

Salut DAR et Venom,

+1 ce serait en effet une bonne idée.

meteore

avatar
Je souscris entièrement aux définitions explicitées par Dar, cela constitue la tentative la plus complète, pour définir les différents termes

Ces définitions ont tout à fait leur place, sur le blog à Vénom.
Bravo

Météore Wink

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Je pense qu'il faudrait rajouter à un des deux premiers quelque chose comme :
"Se sent attaqué fortement et personnellement dans sa liberté de penser face à quelqu'un ne partageant pas son avis".
En effet, on le retrouve toujours et assez vite, ne pas partager son point de vue c'est lui enlever son libre arbitre, son droit à penser ce qu'il veut, c'est le forcer à penser autre chose du moins il le vit comme ça.
Un exemple parfait encore ce matin, je mets en gras les mots totalement délirants :

Pour en revenir aux réductionnistes en général, ils ne comprendront peut-être jamais que chercher à faire passer les gens qui conversent sur Ufofu pour des illuminés, c’est finalement refuser qu’ils s’expriment librement, pour la raison qu’ils proposent - moi inclus - parfois des hypothèses plus ou moins hasardeuses… Une forme de fascisme si on y réfléchit, genre : “taisez-vous, vous êtes des croyants ! Il est interdit d’envisager des alternatives à la Pensée Officielle Réductionniste ! Ou sinon, on vous invectivera en vous traitant d’adeptes de sectes…”.

Autre exemple ici même :
Si à chaque fois que vous n'êtes pas d'accord avec quelqu'un vous le tuez

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Oui, ça rejoint ce que j'écrivais l'autre jour : s'ils ne tiennent pas compte généralement des faits allant à l'encontre de leurs intuitions, les vrais croyants se trouvent néanmoins mis en situation de dissonance cognitive lorsque ces faits leur sont opposés.

Après, il existe différentes façons de réduire la dissonance cognitive : dans le passé, un moyen assez radical était de ficeler le contradicteur et d'allumer à côté un bon feu de bois What a Face

meteore

avatar
Dar a écrit
Oui, ça rejoint ce que j'écrivais l'autre jour : s'ils ne tiennent pas compte généralement des faits allant à l'encontre de leurs intuitions,es faits de pensée ou les faits comportementaux présents en eux et qui sont contradictoires

C'est tout a fait ça, il est fréquent qu'un risque de rejet subsiste par Dissonance cognitive, surtout si le vrai croyant y voit une contradiction avec ses convictions fortement ancrées chez lui.
Au niveau d'un « individu lambda» sa croyance répond aussi à un besoin + elle est le fait de tenir quelque chose pour vrai , elle est ajustée par celui/celle qui y adhère et tout cela indépendamment des preuves de son existence, elle est considérée par lui/elle comme vraie.

La DC peut aussi entraîner diverses conséquences sur l'individu par ex, une situation d'inconfort, des perception erronée ou de mauvaise interprétation des informations.

Selon Festinger il définit la dissonance cognitive comme "un état de tension désagréable dû à la présence simultanée de deux cognitions (idées, opinions, comportements) psychologiquement inconsistantes". Donc cette DC est souvent le résultat d'un désaccord entre attitudes et comportements, puisqu'il y a présence simultanée d'éléments contradictoires dans la tête/ou plutôt dans la pensée de l'individu? Est ce que l'individu va tenter à réduire cette dissonance qu'il perçoit, tout au moins à minimiser celle çi présente en lui contradictoire, c'est à dire dans ce cas les faits de pensée/ou comportementaux ? Je ne sais pas si c'est toujours le cas?

Météore Wink

Venom

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Juste pour dire que j'ai mis les définitions sur le blog "Scepticisme scientifique" (avec un lien vers ce fil de discussions, of course).

http://scepticismescientifique.blogspot.com/

Venom

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Kri§tinne a écrit:Or, en matière de dissonance cognitive, il a été montré que plus le système de croyances, de connaissances, d'opinions... a été difficilement acquis, dans des conditions de mal à l'aise, voire d'humiliation, plus il est difficile de remettre en cause cette cognition.

Tu peux me citer la référence de la recherche de psychologie qui prouve cela? Je serais curieux de la lire...

http://scepticismescientifique.blogspot.com/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum