UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Une étoile très vieille

Une étoile très vieille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Une étoile très vieille le 16.01.13 22:08

Sebastien


Modération
Modération
Une étoile vielle de... de l'âge de l'univers quoi!

http://www.nature.com/news/nearby-star-is-almost-as-old-as-the-universe-1.12196

L'équipe a [...] exploité le fait que HD 140283 est dans un cycle de sa vie dans lequel elle expulse l'hydrogène de son coeur. Dans cette phase, la lente diminution de sa luminosité est un indicateur extrêmement sensible sur son âge, dit Bond. Son équipe a calculé que l'étoile a 13.9 milliards d'années, à plus ou moins 700 millions d'années. En prenant en compte cette erreur expérimentale, l'âge n'entre pas en conflit avec celui de l'Univers, 13.77 milliards d'années.

La vénérable étoile, alias HD 140283, se situe à une distance comparativement peu éloignée de 190 années-lumières du système solaire et a été étudiée par les astronomes depuis plus d'un sciècle.

The team then exploited the fact that HD 140283 is in a phase of its life cycle in which it is exhausting the hydrogen at its core. In this phase, the star's slowly dimming luminosity is a highly sensitive indicator of its age, says Bond. His team calculates that the star is 13.9 billion years old, give or take 700 million years. Taking into account that experimental error, the age does not conflict with the age of the Universe, 13.77 billion years.

The venerable star, dubbed HD 140283, lies at a comparatively short distance of 190 light years from the Solar System and has been studied by astronomers for more than a century.


Oncle Dom, ce serait peut-être le moment de développer les raisons de ton scepticisme à propos du BigBang!


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom


Sebastien a écrit:Une étoile vielle de... de l'âge de l'univers quoi!

http://www.nature.com/news/nearby-star-is-almost-as-old-as-the-universe-1.12196

Oncle Dom, ce serait peut-être le moment de développer les raisons de ton scepticisme à propos du BigBang!
Le "big bang" est un sobriquet donné par Hoyle, qui n'y croyait justement pas. Il dérive de "l'oeuf primitif" de Lemaitre qui était nettement plus prudent que les big-banguistes dans ses affirmations.
Surtout le big bang est une hypothèse, basé sur une autre hypothèse, ce qui fait un ensemble assez fragile. L'autre hypothèse est celle de l'expansion, admise consensuellement par le fait qu'on en a pas trouvé de meilleure, ou de moins mauvaise. Ce qui est un fait observable, ce n'est pas l'expansion, mais le décalage vers le rouge proportionnel à la distance. On a essayé diverses théories, qui toutes souffrent d'objection, comme la lumière fatiguée (objection de la constante de structure hyperfine), ou le Creil (3 objections). On n' pas encore essayé l'interaction photon/fluctuation du vide, et c'est bien dommage.
Mais l'expansion souffre elle aussi d'objection. Une objection que j'ai récemment communiqué à Jean-Claude Pecker (le chef de notre gang, mais chut!), c'est que l'expansion crée de l'énergie potentielle. En effet, si deux galaxies s'attirent suffisamment pour se rencontrer, l'énergie cinétique de la rencontre sera plus importante, si les galaxies ont été préalablement éloignée par l'expansion. Ou alors, il faut revoir la copie, et admettre que l'expansion annule la gravitation, les tenseurs d'Einstein, et tout ça, c'est à dire "rajouter des épicycles".
Depuis une dizaine d'années, l'alerte a déjà été donnée, avec la découverte d'étoiles d'un age voisin du big bang. A chaque fois, les mesures n'étaient pas assez fiables pour tuer le big bang. Cette fois ci, c'est vraiment tangent. Je m'attends à ce qu'on trouve un objet vraiment plus vieux que le big bang dans les 10 ans qui viennent.
Imaginez le scoop! Le tumulte! Les couvertures de journaux! Les éditoriaux fracassants! les interviews de savants! la consternation de ceux qui avaient cru au big bang, comme en croit en Dieu. J'espère que mon vieil ami Pecker sera encore vivant ce jour là...

http://oncle-dom.fr/index.htm

3 Re: Une étoile très vieille le 17.01.13 12:04

nablator


Administration
Administration
oncle dom a écrit:Imaginez le scoop! Le tumulte!
L'age de l'univers serait révisé pour que ça rentre. Problème résolu. Smile

http://nabbed.unblog.fr/

4 Re: Une étoile très vieille le 17.01.13 12:29

Seb318


oncle dom a écrit:Imaginez le scoop! Le tumulte! Les couvertures de journaux! Les éditoriaux fracassants! les interviews de savants!

Intéressant.
Mais je crains que cela ne passe que bien après le sport, la crise et la TV réalité...

Sébastien

5 Re: Une étoile très vieille le 17.01.13 18:24

Sebastien


Modération
Modération
Merci, grâce à toi nous pouvons enfin accéder à l'agnosticisme cosmogonique :\\

Intéressant la "Lumière Fatiguée" pour expliquer la seule observation instrumentale sur laquelle repose l'hypothèse du Big Bang. Ça m'avait effleuré l'esprit, mais je ne savais pas qu'on pouvait contester la théorie du Big Bang!

Par contre si l'univers était statique, il serait forcément voué au Big Crunch. Pas mieux en soit que la mort par expansion. Que dit votre gang d'ailleurs sur l'accélération constatée?

EDIT: je vois que l'hypothèse de la Lumière Fatiguée est réfutée par l'observation du fond diffus cosmologique et dont l'aspect de corps noir n'est pas compatible avec la Lumière Fatiguée.

EDIT2: Je lis que le fond diffus cosmologique est la principale raison pour laquelle le monde scientifique a adopté la théorie du BigBang. Seul un passé dense et chaud pourrait l'avoir causé. scratch


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom


Sebastien a écrit:Merci, grâce à toi nous pouvons enfin accéder à l'agnosticisme cosmogonique :\\
Que certains, mais minoritaires, ont toujours pratiqué

Intéressant la "Lumière Fatiguée" pour expliquer la seule observation instrumentale sur laquelle repose l'hypothèse du Big Bang. Ça m'avait effleuré l'esprit, mais je ne savais pas qu'on pouvait contester la théorie du Big Bang!
Théorie surtout invoquée dans les années 60, et abandonnée ensuite. Mais toutes ses variantes ne ma paraissent pas réfutée

Par contre si l'univers était statique, il serait forcément voué au Big Crunch.
Non, ça c'est l'erreur de Newton. Il n'avait pas osé imaginer que les étoiles pussent effectuer des révolutions comme les planètes. Il ne faut pas confondre univers statique et univers stationnaire.

Pas mieux en soit que la mort par expansion. Que dit votre gang d'ailleurs sur l'accélération constatée?
Que c'est ine interprétation, dans le cadre d'un jeu d'hypothèses

EDIT: je vois que l'hypothèse de la Lumière Fatiguée est réfutée par l'observation du fond diffus cosmologique et dont l'aspect de corps noir n'est pas compatible avec la Lumière Fatiguée.
l'aspect de corps noir du fond du ciel à 2.73 K, correspond pile poil à la température que prend un corps noir sous l'effet de l'éclairement stellaire par une voute céleste de 0.0001 cd/m²
Les calculs de Gamow prévoyaient 10, voire 50 K

EDIT2: Je lis que le fond diffus cosmologique est la principale raison pour laquelle le monde scientifique a adopté la théorie du BigBang. Seul un passé dense et chaud pourrait l'avoir causé. scratch
Je répète: il correspond pile poil à la température du corps noir éclairé par la voute céleste.
Faudra trouver autre chose

http://oncle-dom.fr/index.htm

7 Re: Une étoile très vieille le 19.08.13 21:47

Sebastien


Modération
Modération
Oncle Dom a écrit:
Sebassien a écrit:    Que dit votre gang d'ailleurs sur l'accélération constatée?
Que c'est ine interprétation, dans le cadre d'un jeu d'hypothèses
Effectivement, si on change le jeu d'hypothèse... l'accélération n'est pas la seule option. Justement, il y a la nouvelle théorie d'un chercheur allemand:

En français:
[Georges Lemaître et Edwin Hubble, les inventeurs de la théorie du Big Bang] en observant que la plupart des galaxies montrent un décalage vers le rouge qui devient plus important pour des galaxies plus lointaines, ont théorisé que l'univers était en expansion.

[...] dans une vue complètement nouvelle, l'univers ne serait pas en expansion d'après Christof Wetterich, physicien théorique de l'université d'Heidelberg en Allemagne qui énonce une cosmologie différente dans laquelle l'univers n'est pas en expansion. Il postule que la masse de toute chose aurait augmenté.
[...] Wetterich signale que cette lumière émise par des atomes est aussi déterminée par les masses des particules élémentaires, et en particuliers, par leurs électrons. Si la masse d'un atome augmente, il émet plus de photons énergétiques. Si les particules s'allégaient, les fréquences se décaleraient vers le rouge.
Ininglish:
[Georges Lemaître and Edwin Hubble, inventors of the big bang theory] observing that most galaxies exhibit a red shift that became greater for more distant galaxies, they theorised that the universe was expanding.

[...] in a radical new view, the Universe in not expanding according to a Christof Wetterich, a theoretical physicist at the University of Heidelberg in Germany who has devised a different cosmology in which the Universe is not expanding but posits that the mass of everything has been increasing.
[...] Wetterich highlights that this light emitted by atoms is also determined by masses of the elementary particles, and in particular, their electrons.If the mass of an atom increases, it emits more energetic photons. If the particles were to become lighter, frequencies would become redshifted.
http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2013/08/the-universe-is-shrinking-a-radical-new-theory-challenges-accepted-view-of-an-expanding-cosmos.html#more

Bon, là visiblement, y a une coquille journalistique, puisqu'il est dit une première fois que Christof Wetterich postule que les atomes ont gagné en masse, puis qu'ils ont perdu en masse (pour expliquer le redshift constaté) scratch

Alors Oncle Dom, que penses-tu de cette nouvelle théorie? Est-elle nouvelle? Personne n'y avait pensé auparavant? Ca a l'air pas mal...


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

8 Re: Une étoile très vieille le 19.08.13 22:09

oncle dom


Sebastien a écrit:Alors Oncle Dom, que penses-tu de cette nouvelle théorie? Est-elle nouvelle? Personne n'y avait pensé auparavant? Ca a l'air pas mal...
hé bien, cette théorie s'inscrit dans la série: la lumière était plus rouge autrefois
Et comme nous voyons les galaxies telles qu'elle étaient autrefois, les galaxies paraissent d'autant plus rougies qu'elles sont plus lointaines.
Mais il me semble que sa théorie ne vaut pas mieux que la grande inflation. Qu'est ce qui fait augmenter la masse de la matière? Et si la masse augmente, et que la constante de gravitation reste bien constante, alors l'univers finira par s'effondrer.
Bref, c'est pas convaincant du tout.

http://oncle-dom.fr/index.htm

9 Re: Une étoile très vieille le 19.08.13 22:28

Sebastien


Modération
Modération
Oui en fait, c'est aussi étrange l'un que l'autre a priori. On a d'un coté une inflation de l'espace lui-même (sans qu'on sache pourquoi comment), et de l'autre avec Christof Wetterich, une masse qui augmente ou diminue sans qu'on sache non plus pourquoi.

Par contre dans un univers statique, on ne sait trop comment tout aurait débuté. Mais c'est peut-être aller trop vite.  


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

10 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 2:02

L.J. Silver


http://www.alterinfo.net/La-theorie-du-Big-Bang-demontee-par-33-scientifiques-de-haut-niveau_a61883.html


Une lettre ouverte à la communauté scientifique
Cosmology Statement.org (Published in New Scientist, May 22-28 issue, 2004, p. 20)
http://www.rense.com/general53/bbng.htm
 ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~
 
Aujourd’hui, la théorie du big bang dépend d’un nombre croissant d’entités hypothétiques, de choses que nous n’avons jamais observées, l’expansion, la matière noire, l’énergie noire en sont les meilleurs exemples. Sans elles, il y aurait une contradiction fatale entre les observations faites par les astronomes et les prédictions de la théorie du big bang.
Dans aucun autre domaine de la physique ne serait accepté ce recours perpétuel à de nouvelles hypothèses acceptées afin de connecter le fossé entre la théorie et l’observation. Ceci produirait au moins DE SERIEUSES QUESTIONS A PROPOS DE LA VALIDITE DE LA THEORIE SOUS-JACENTE.

Mais la théorie du big bang ne peut pas survivre sans ces facteurs correctifs. Sans l’hypothèse du champ d’expansion, le big bang ne prévoit pas le fond de radiation  isotropique cosmique qui est observé, parce qu’il n’y aurait aucun moyen pour des parties de l’univers qui sont maintenant éloignés de juste quelques degrés dans le ciel d’être à la même température et ainsi d’émettre la même quantité de radiation micro-onde.

Sans une certaine forme de matière noire, à l’encontre de ce que nous avons observé sur terre malgré 20 années d’expériences, la théorie du big bang établit des prédictions contradictoires concernant la densité de la matière dans l’univers. L’expansion demande une densité 20 fois supérieure à celle qui serait impliquée dans la nucléo-synthèse du big bang, qui constitue l’explication par la théorie de l’origine des éléments de lumière. Et sans énergie noire, la théorie prédit que l’univers ne serait vieux que de 8 milliards d’années, ce qui est des milliards d’années plus jeune que beaucoup d’étoiles dans notre galaxie.

De plus, la théorie du big bang ne peut donner aucune prédictions quantitatives qui auraient été vérifiées ensuite par l’observation. Les succès clâmés par les supporteurs de la théorie consiste en l’habileté à faire conïncider rétrospectivement des observations avec un nombre augmentant sans cesse de paramètres ajustables, de la même façon dont la vieille cosmologie de Ptolémée qui voyait la Terre comme centre de l’univers, avait besoin de plusieurs couches d’épicycles.

De fait la théorie du big bang n’est pas le seul système à disposition pour comprendre l’histoire de l’univers. La cosmologie plasmique et le modèle d’univers constant tous deux font l’hypothèse d’un univers évoluant sans début ni fin. Celles-ci ainsi que d’autres approches alternatives peuvent aussi expliquer les phénomènes de base du cosmos, incluant l’abondance des éléments de lumière, la création de structure à grande échelle, le fond de radiation cosmique et comment le redshift des galaxies très lointaines augmentent avec la distance. Elles ont même prédit de nouveaux phénomènes qui ont été depuis observés, chose que la théorie du big bang n’a pas réussi à faire.

Les supporteurs de la théorie du big bang pourront toujours rétorquer que ces théories n’expliquent toujours pas toutes les observations cosmologiques. Mais cela n’est guère surprenant dans la mesure où leur développement a complètement été bloqué par un manque de fonds. En fait, ces questions et alternatives ne peuvent même pas être discutées et examinées librement. Un échange ouvert d’idées est totalement inexistant dans la vaste majorité des conférences connues.

Là où Richard Feynman aurait pu dire que “la science est la culture du doute”, dans le monde de la cosmologie aujourd’hui, le doute et la dissidence ne sont absolument pas tolérés; ainsi de jeunes scientifiques apprennent à rester silencieux s’ils ont quelque chose de négatif à dire à propos du modèle standard du big bang. Ceux qui doutent de la théorie du big bang ne veulent le dire de peur que cela ne leur coûte leurs fonds de recherche.

Même les observations sont maintenant interprêtées à travers ce filtre biaisé et jugées justes ou fausses en fonction de si elles supportent la théorie du big bang ou pas. Il y a beaucoup de données contradictoires sur le redshift,, les abondances de lithium et d’hélium, la distribution des galaxies, entr’autres sujets, qui sont soit ignorées, soit tournées en ridicule.

Ceci est le reflet d’une mentalité dogmatique croissante qui est totalement étrangère à l’esprit de la recherche scientifique libre.

De nos jours, virtuellement toutes les ressources financières et expérimentales en cosmologie sont dévouées aux études et la recherche sur le big bang. Le financement ne provient que de sources réduites et tous les comités de révision des pairs qui contrôlent le financement sont dominés par les adeptes de la théorie du big bang. De fait, la dominance du big bang au sein de cette communauté est devenue auto-suffisante et ce quelque soit la validité scientifique de la théorie.
Ne donner un soutien qu’à des projets qui sont dans le cadre de travail de la théorie du big bang diminue un élément fondamental de la méthode scientifique: soumettre constamment la théorie à l’observation. Ce type de restriction rend impossible une recherche et une discussion impartiale.

Afin de corriger ce défaut, nous implorons les agences qui disposent des fonds pour la recherche en cosmologie de réserver une bonne partie des fonds aloués pour la recherche dans les théories alternatives et les observations contradictoires au big bang. Pour éviter toute partialité, les comités de révision qui alouent ces fonds de recherche pourraient être composés d’astronomes et de physiciens résidant en dehors de la cosmologie.

Donner des fonds de recherche pour étudier la validité de la théorie du big bang et des théories alternatives permettrait au processus scientifique de déterminer notre modèle le plus précis concernant l’histoire de l’univers.

Signé:

(Institutions for identification only)
Eric J. Lerner, Lawrenceville Plasma Physics (USA)
Michael Ibison, Institute for Advanced Studies at Austin (USA) / Earthtech.org
www.earthtech.org http://xxx.lanl.gov/abs/astro-ph/0302273 http://supernova.lbl.gov/~evlinder/linderteachin1.pdf
John L. West, Jet Propulsion Laboratory, California Institute of
Technology (USA)
James F. Woodward, California State University, Fullerton (USA)
Halton Arp, Max-Planck-Institute Fur Astrophysik (Germany)
Andre Koch Torres Assis, State University of Campinas (Brazil)
Yuri Baryshev, Astronomical Institute, St. Petersburg State University (Russia)
Ari Brynjolfsson, Applied Radiation Industries (USA)
Hermann Bondi, Churchill College, University of Cambridge (UK)
Timothy Eastman, Plasmas International (USA)
Chuck Gallo, Superconix, Inc.(USA)
Thomas Gold, Cornell University (emeritus) (USA)
Amitabha Ghosh, Indian Institute of Technology, Kanpur (India)
Walter J. Heikkila, University of Texas at Dallas (USA)
Thomas Jarboe, University of Washington (USA)
Jerry W. Jensen, ATK Propulsion (USA)
Menas Kafatos, George Mason University (USA)
Paul Marmet, Herzberg Institute of Astrophysics (retired) (Canada)
Paola Marziani, Istituto Nazionale di Astrofisica, Osservatorio Astronomico di Padova (Italy)
Gregory Meholic, The Aerospace Corporation (USA)
Jacques Moret-Bailly, Université Dijon (retired) (France)
Narlikar, IUCAA(emeritus) and College de France (India, France)
Marcos Cesar Danhoni Neves, State University of Maringá (Brazil)
Charles D. Orth, Lawrence Livermore National Laboratory (USA)
R. David Pace, Lyon College (USA)
Georges Paturel, Observatoire de Lyon (France)
Jean-Claude Pecker, College de France (France)
Anthony L. Peratt, Los Alamos National Laboratory (USA)
Bill Peter, BAE Systems Advanced Technologies (USA)
David Roscoe, Sheffield University (UK)
Malabika Roy, George Mason University (USA)
Sisir Roy, George Mason University (USA)
Konrad Rudnicki, Jagiellonian University (Poland)
Domingos S.L. Soares, Federal University of Minas Gerais (Brazil)

11 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 10:32

NEMROD34


Modération
Modération
Et ils proposent quoi ? DIEU ?


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

12 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 14:39

oncle dom


NEMROD34 a écrit:Et ils proposent quoi ? DIEU ?
Meuh non!
Justement. Le dogmatisme big-bangesque rappelle assez bien celui des théologiens d'autre fois.
ILS proposent d'étudier des théories alternatives, et la bonne n'est peut être pas dans celles aujourd'hui connues.
Ce qui est patent, c'est qu'actuellement toute découverte est interprétée dans le cadre du big-bang, comme autrefois elle l'aurait été dans le cadre de la cosmologie chrétienne.
Et ça c'est consternant - répugnant - stupide - nauséabond - malhonnête - odieux - révoltant (ne rayez rien, toutes les mentions sont utiles)

http://oncle-dom.fr/index.htm

13 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 17:46

L.J. Silver


NEMROD34 a écrit:Et ils proposent quoi ? DIEU ?
Bof....
Franchement, Le pouvoir explicatif de la théorie du Big Bang n'est pas très supérieur à celui du créationnisme.
Le créationnisme prétend que Dieu a créé l'Univers, la théorie du Big Bang nous dit que toute la matière de l'Univers
a été créée au moment du Big Bang...à partir du néant....
La révélation que voilà !
Par rapport au créationnisme, que nous apporte le Big Bang ? Que Dieu a été remplacé par une "explosion" ?
Création spontanée vs création divine.

Je m'attendais à mieux d'une théorie scientifique !

Dans les documentaires, on nous sort souvent l'image de la tête d'épingle.
Juste avant le Big Bang, toute la matière de l'Univers aurait été contenue dans un volume comparable à celui
d'une tête d'épingle.
Et même encore plus petit puisqu'il n'existait même pas...
Difficile à concevoir, n'est ce pas ?

La théorie pose infiniment plus de problèmes qu'elle n'en résout...
D'où est venue cette matière ?
Le temps existait il avant le Big Bang ?
etc...

et on n'en finit pas !

Rebof....

14 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 18:41

oncle dom


L.J. Silver a écrit:D'où est venue cette matière ?
Le temps existait il avant le Big Bang ?
etc...
Note qu'avec Dieu et la création en 6 jours, il y a moins de problèmes, puisque la matière existait déja, Dieu n'ayant fait que l'ordonner.
Le monde était tohu et bohu, dit la bible, qui reprend le mythe grec du Chaos.
De plus, les théologiens divise le monde entre créé (cas de la terre) et incréé (cas de Dieu), ce qui évite le problème: si Dieu a créé la terre, qui a créé Dieu.
Mais ça rappelle assez bien la distinction aristotélicienne, entre le monde sublunaire, corruptible, et le monde céleste, incorruptible et éternel.
Finalement, où est l'imagination dans tout ça?

http://oncle-dom.fr/index.htm

15 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 18:41

nablator


Administration
Administration
L.J. Silver a écrit:la théorie du Big Bang nous dit que toute la matière de l'Univers a été créée au moment du Big Bang...
Le Big Bang ne se réfère pas à un instant « initial » de l’histoire de l’univers

Par rapport au créationnisme, que nous apporte le Big Bang ? Que Dieu a été remplacé par une "explosion" ?
Le Big Bang n’est pas une explosion, il ne s’est pas produit « quelque part »

http://nabbed.unblog.fr/

16 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 19:26

L.J. Silver


nablator a écrit:
L.J. Silver a écrit:la théorie du Big Bang nous dit que toute la matière de l'Univers a été créée au moment du Big Bang...
Le Big Bang ne se réfère pas à un instant « initial » de l’histoire de l’univers

Par rapport au créationnisme, que nous apporte le Big Bang ? Que Dieu a été remplacé par une "explosion" ?
Le Big Bang n’est pas une explosion, il ne s’est pas produit « quelque part »
Je ne saisis pas trs bien, pour le premier lien...
Il me semble que l'auteur de l'article a mal choisi son titre; il aurait dû écrire :
"Le Big Bang ne se réfère pas à un état initial " !
Parce qu'il y a nécessairement un instant initial, n'est ce pas ?

Avant le Big Bang, on nous dit qu'il n'y avait que le néant.
L'espace-temps n'existait pas, la matière non plus.

Après le Big Bang, l'Univers est en expansion, mais sans création de matière.

Au sujet du second lien :
Je sais cela, mais j'utilise le mot explosion parce que c'est une image facile à se représenter.

Il est exact qu'une explosion fait penser à un centre d'expansion qui, en l'occurence, n'existe pas.

Si tel était le cas, on ne pourrait pas expliquer que toutes les galaxies s'éloignent de nous, on observerait nécessairement
quelques décalages vers le bleu...
Certaines s'éloigneraient (redshift) , d'autres se rapprocheraient de nous (blueshift).
La seule explication possible, en pareil cas, pour expliquer le redshift seul observé serait que nous soyons exactement au centre de l'expansion, ce qui a été rejeté, bien évidemment.
Hawking expliquait ceci à partir de l'image d'un ballon en caoutchouc sur la surface duquel il y a des taches.
En gonflant le ballon, toutes les taches s'agrandissent.
Si on prend comme référence n'importe laquelle de ces taches, on observerait un éloignement de certaines des taches
mais nécessairement un rapprochement de certaines autres. 

Maintenant plaçons nous au centre du ballon : c'est le seul point d'observation à partir duquel les taches sont toutes en éloignement !

Le modèle d'expansion aujourd'hui retenu est analogue à celui de la cuisson d'un gâteau, un cake aux raisins par exemple.
Le gâteau gonfle sans qu'il y ait un centre d'expansion particulier...

N'empêche qu'il y a bien dû y avoir...j'essaie de trouver une expression...je dirais un centre " de création" où la matière se serait créée... par la suite, l'expansion, c'est autre chose, elle n'a pas eu de centre.

C'est comme cela que je m'imagine les choses.

Maintenant, ce n'est qu'une théorie, pas un dogme, donc discutable et faite pour être discutée..

Je rejoins personnellement le point de vue d'Oncle Dom, cette théorie ne me satisfait pas...

17 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 19:33

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:D'où est venue cette matière ?
Le temps existait il avant le Big Bang ?
etc...
Note qu'avec Dieu et la création en 6 jours, il y a moins de problèmes, puisque la matière existait déja, Dieu n'ayant fait que l'ordonner.
Le monde était tohu et bohu, dit la bible, qui reprend le mythe grec du Chaos.
De plus, les théologiens divise le monde entre créé (cas de la terre) et incréé (cas de Dieu), ce qui évite le problème: si Dieu a créé la terre, qui a créé Dieu.
Mais ça rappelle assez bien la distinction aristotélicienne, entre le monde sublunaire, corruptible, et le monde céleste, incorruptible et éternel.
Finalement, où est l'imagination dans tout ça?
Remarques très intéressantes.
J'en prends note, histoire de m'en souvenir plus tard.Very Happy

18 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 19:42

oncle dom


L.J. Silver a écrit:Je ne saisis pas trs bien, pour le premier lien...
Il me semble que l'auteur de l'article a mal choisi son titre; il aurait dû écrire :
"Le Big Bang ne se réfère pas à un état initial " !
Parce qu'il y a nécessairement un instant initial, n'est ce pas ?

Avant le Big Bang, on nous dit qu'il n'y avait que le néant.
L'espace-temps n'existait pas, la matière non plus.
C'est là que l'esprit humain bloque.
"avant le big bang" n'a en fait pas de sens, si le temps et l'espace sont créés avec le big bang.

http://oncle-dom.fr/index.htm

19 Re: Une étoile très vieille le 20.08.13 20:33

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:Je ne saisis pas trs bien, pour le premier lien...
Il me semble que l'auteur de l'article a mal choisi son titre; il aurait dû écrire :
"Le Big Bang ne se réfère pas à un état initial " !
Parce qu'il y a nécessairement un instant initial, n'est ce pas ?

Avant le Big Bang, on nous dit qu'il n'y avait que le néant.
L'espace-temps n'existait pas, la matière non plus.
C'est là que l'esprit humain bloque.
"avant le big bang" n'a en fait pas de sens, si le temps et l'espace sont créés avec le big bang.
C'est vrai.
Donc on ne devrait même pas se poser la question de ce qu'il y avait avant.

Même l'évocation du néant est encore de trop.

20 Re: Une étoile très vieille Aujourd'hui à 1:46

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum