UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME

Derniers sujets
» Encore une boule de feu ?
Hier à 18:12 par αAurigae

» Saint-Aubin devient la plus grosse météorite française
Ven 19 Oct 2018 - 11:54 par Bob Rekin

» Nouveau crop en Moselle : Sarraltroff 10 juin 2018
Jeu 18 Oct 2018 - 9:42 par oncle dom

» Ariel school Zimbabwe 1994
Mer 17 Oct 2018 - 16:47 par Patrice

» Le GEIPAN sur France Culture
Mer 17 Oct 2018 - 11:09 par DAR

» Le scepticisme bientôt sur vos écrans!
Mer 17 Oct 2018 - 8:09 par NEMROD34

» Quelle était cette "boule de feu" aperçue dans le ciel français ?
Mar 16 Oct 2018 - 22:54 par marcassite

» Nos collections de météorites
Sam 13 Oct 2018 - 6:03 par meteor-center

» Avis de dépôt de copyright
Jeu 11 Oct 2018 - 19:23 par PhD Smith

» l’OVNI filmé avec un Phantom 4
Jeu 11 Oct 2018 - 6:52 par oncle dom

» Les Apparitions Mondiales D'humanoïdes - Eric Zurcher
Mer 10 Oct 2018 - 16:26 par nablator

» L'entretien cognitif
Mer 10 Oct 2018 - 16:05 par nablator

» La première exolune aurait été détectée (et elle est énorme)
Jeu 4 Oct 2018 - 7:15 par NEMROD34

» SAINT JOSEPH LA REUNION 25 aout 2005
Mer 3 Oct 2018 - 9:00 par gfx

» Sirius, l'OVNI des astronomes
Mar 2 Oct 2018 - 10:26 par oncle dom


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LECTURES » Jean Claude Maleval - Étonnantes mystifications de la psychothérapie autoritaire

Jean Claude Maleval - Étonnantes mystifications de la psychothérapie autoritaire

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Gilles F. a écrit:
Je voudrais signaler ici un ouvrage que j'ai eu l'occasion de seulement feuilleter cet été. Je ne l'ai donc pas encore lu, mais il pourrait susciter votre intérêt, notamment pour ceux désireux d'éléments critiques sur le sujet (je suis moyennement focalisé sur cette thématique des "abductions" pour ma part).
L'ouvrage s'intitule Étonnantes mystifications de la psychothérapie autoritaire par Jean Claude Maleval, qui est Professeur de Psychologie Clinique à l'Université Rennes 2. A ce que j'en ai feuilleté, le pouvoir de la suggestion est très bien abordé, avec de nombreux exemples. Bref, cela vaut le détour, ne serait-ce que sur ce point àmha.

J'ai lu une partie de l'ouvrage, à la BU de Poitiers où j'étais de passage, celle concernant l'introduction et le chapitre 1 sur les enlèvements extra-terrestres. J'en ferais un petit compte-rendu.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
L'introduction du livre est assez provocatrice sur l'usage des psychothérapies. Une chose à ajouter sur l'auteur: il est psychanalyste et est contre les TCC. Je renvoie aux discussions entre les deux écoles de pensées sur le site des sceptiques du Québec et sur l'observatoire zététique où la psychanalyse de Freud est accusée d'être une pseudo-science. Son livre est une défense de la psychanalyse face aux autres thérapies qu'il accuse de ne pas respecter le patient. La psychanalyse prend du temps et n'impose pas au patient un psy-gourou tout puissant qui lui donnera une vérité sectaire pour le guérir ou pour le changer. En poussant le bouchon plus loin, il donne un exemple d'un psychologue américain, sans doute un classique de la littérature scientifique du domaine: finalement, il n'y a pas de différence entre une psychothérapie et une séance de torture physique Shocked Le bourreau/thérapeute veut faire passer un message au patient pour le changer, la méthode pour parvenir au résultat étant indifférente.

Pourtant dans le même temps, chacun s’accorde à constater qu’aucune découverte majeure n'a été fait en psychiatrie depuis un demi-siècle. Seul le regard a changé abandonnant des catégories fondées sur une dynamique subjective: névrose/psychose pour les découper en une multitude de symptômes. La méthode est la suivante : isolons plein de ces derniers soumettons-le à diverses psychothérapies et appliquons des outils statistiques.
Le résultat majeur est connu depuis le fond des âges: toutes les psychothérapies sont efficaces. Aucun ethnologue ne met en doute les guérisons obtenues par les pratiques chamaniques mise en œuvre dès le néolithique. Rappelons la diversité des méthodes qui ont empiriquement prouvé leur capacité à traiter les troubles mentaux : les fumigations de l'utérus, les saignées, la faradisation, les fausses les opérations, l’imposition des reliques etc.
Que les chercheurs modernes n'oublient pas d’étudier une psychothérapie, un peu tombé en désuétude, mais qui fut longtemps pratiqué avec beaucoup de succès : l'exorcisme. Qu'ils n’omettent pas non plus la plus pure : l'hypnose. Quant au magnétisme animal, précurseurs des psychothérapies modernes, ils possèdent encore des partisans. Toutes ces méthodes sont efficaces.
De même que quelques centaines d'autres. Jusqu'à la dernière née : la psychothérapie intégrative, qui autorise l'utilisation successive ou simultanée de chacune. Bref, pour le dire en termes plus modernes, les études contemporaines établissent que le taux d'efficacité thérapeutique de 30 %, généralement dévolu à l'effet placebo en médecine organique, atteint des niveaux beaucoup plus élevés dans le domaine des pathologies mentales.
Qu'en conclure ? Que l'indéniable efficacité de procédés hétéroclites met clairement en lumière ce qui se trouve au principe des psychothérapies : un effet que certains nomment de suggestion et d'autres d’influence. Certaines méthodes font intervenir des apprentissages, d'autres une levée d'amnésie, d'autres encore mobilisent l'environnement du sujet, il en est qui traite l'information, la plupart cherchent à renforcer le moi, etc. mais les effets globalement semblables des techniques utilisées incitent fortement à relativiser l'importance de leurs spécificités. Le principe de leur efficience se trouve en un au-delà. Or que partagent-elles toutes, sinon un maniement suggestif de la relation transférentielle qui s'établit entre le patient et le psychothérapeute ?
Par ce moyen, chacun peut parvenir avec plus ou moins de bonheur, à produire une disparition de symptômes. Mais que vaut l’appréhension statistique de cette constatation, sachant que l'abrasion du symptôme est parfaitement compatible avec la persistance d'un mal-être ? Une anorexique conditionnée avec succès à une reprise de poids, mais qui se suicidait quelque mois plus tard meurt statistiquement guérie. Un enfant phobique développant un eczéma envahissant après une cure directive qui a eu raison de la phobie sera contée au nombre des succès de la psychothérapie les études quantitatives des résultats de la psychothérapie lesbiens souvent échappé l'essentiel. C'est cependant à partir de méthodologie faisant une place majeure à des chiffrages réducteurs, au détriment de monographie clinique et d'approche qualitative que les modernes évaluateurs entendent opérer une classification des psychothérapies et de leurs indications.

Je ne sais ce qu'en dit Gilles, mais ce genre de polémique entre écoles de thérapies doit lui être familière.

Quel rapport avec les abductions ? Simple, on a de temps en temps aux states une épidémie de nouvelles maladies mentales, qui disparaissent après de nouvelles études mettant en évidence que les méthodes thérapeutiques sont en partie à l'origine de l'épidémie des névroses. Hopkins les a collecté sous hypnose, Mack, qui a étudié les cauchemars et était psychiatre avait les compétences pour étudier les symptômes des enlèvements. Maleval ne croit pas à la réalité des enlèvements: il suffit de relever les expériences sexuelles des gris et les formes multiples que les zitis prennent (mimétisme) pour voir que c'est du fantasme venant de la culture populaire et new-âgeuse. Le thérapeute fait passer sur le patient sa conception de la thérapie et lui fait revenir des rêves et des faux souvenirs.
Au final, le psychothérapeute ne guérit pas le patient (trop long et pas forcément bien pour le malade), mais il le fait se sentir mieux. L'abducté n'a plus la peur des gris, mais il est rassuré dans le fait qu'il va mieux, qu'il a une explication, qui peut se transformer en hobby: l'ufologie, conférences, livres, new-age... Mais le fait qu'il va mieux ne ne signifie pas que son entourage familial aille mieux (divorce, problèmes au travail...). Du coup, la patient se sent mieux et compris au milieu d'autres personnes qui ont sa croyance. Le mécanisme des religions et des croyances sont bien mises en évidence: les croyants sont des patients atteints de névroses et se sentent bien dans une secte dirigée par un gourou. La croyance aux enlèvements ET est une base efficace pour que le patient aille mieux.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Invité


Invité
Merci pour ton feed-back et note de lecture, PhD.

Je ne sais ce qu'en dit Gilles, mais ce genre de polémique entre écoles de thérapies doit lui être familière.
Non, je connais très mal la psychanalyse, si ce n'est les grandes notions, un petit peu mieux les psychothérapies, mais cela reste sommaire : ce n'est pas du tout ma branche (psychologie cognitive) et surtout, cela ne m'a jamais intéressé, voire je détestais, pour tout dire. J'ai refoulé -sic- le contenu des modules obligatoires de psychologie clinique des trois premières années de fac, par exemple.

Jerem

avatar
je rejoins essentiellement ton commentaire Phd Smith

j'ajouterai que ce type promeut une sorte de relativisme thérapeutique qui est très peu nuancé
bien qu'il aie raison sur l'importance de la suggestion dans toutes les thérapies
il néglige d'autres facteurs importants
et fait une généralisation très abusive :

c'est vrai que pour certains troubles ou problématiques, la majeur partie des thérapeutes se valent au niveau résultat... A condition que la relation thérapeutique soit bien établie

et cet argument est souvent utilisé par les psychanalystes pour critiquer les TCCs qui sois disant ne soignent qu'un symptôme mais sans pour autant aider la personne à aller mieux

sauf que c'est faux
les études, et elles sont très nombreuses, montrent que dans toute une série de troubles comme les traumatismes ou les phobies par exemple, les TCCs (ou d'autres thérapies qui travaillent sur les aspects cognitifs) sont de loin supérieures à la psychanalyse

donc à nuancer...oui tout se vaut dans certains cas, mais pas dans tous les cas
et aucune preuve ne montre que la psychanalyse traiterait quelque chose de plus profond ... ni que les TCCs traiteraient moins profondément...

Ce monsieur nie volontairement les résultats de la recherche en psychologie pour défendre sa psychanalyse, ce qui est assez consternant mais très répandu.

Je suis d'accord avec le fait que le thérapeute fait passer ses croyances et son imaginaire chez le patient. C'est assez connu également. Et on peut dire aussi que les patients ont des pathologies qui sont aussi influencées par leur culture !

il existe des troubles dans certaines cultures très différentes de la notre qui n'existent pas chez nous
et inversement... l'anorexie mentale n'a casi jamais été observée dans certains pays...

Et il est vrai que la patient peut se sentir mieux s'il est conforté dans sa position de victime à coup de croyances ET
mais ça peut aussi lui faire plus de tord que de bien à moyen terme...

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
En relisant le fil, je suis d'accord avec Jerem et je reconnais que le livre de Maleval est bon.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum