UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Trois planètes occupent la zone habitable de l'étoile Gliese 667C

Trois planètes occupent la zone habitable de l'étoile Gliese 667C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

klingon




Trois planètes occupent la zone habitable de l'étoile Gliese 667C proche voisine de notre Soleil puisqu'elle se trouve seulement à 22 années lumière.

Au fond, ce système ressemble au notre, puisque nous avons aussi 3 planètes dans la zone habitable, soit la Terre, Vénus et mars. Nous savons maintenant que Mars a été propice à a vie voici longtemps, et que la Terre est ... encore... habitable.

http://www.eso.org/public/switzerland-fr/news/eso1328/

Le "seulement" sous-entend naturellement la possibilité d'engager une vitesse FTL, car au rythme de de Voyager, on en aurait pour ... 80 000 ans de voyage aurevoir

Invité


Invité
heu non c'est pas tout à fait vrai, en fait selon ce schéma:



Mars et vénus ne se situent pas dans la zone habitable stable, en plus Mars est de faible masse et ne peut retenir son atmosphère.

je m'explique:

Déterminer l'habitabilité d'une planète correspond en partie à extrapoler les conditions terrestres, car c'est la seule planète sur laquelle l'existence de la vie est connue, donc le terme "zone habitable" reste relativement flou

Ce que l'on peut dire c'est que la Terre se trouve dans une zone habitable dite stable en plus d'avoir la masse nécessaire pour retenir son atmosphère .

Vénus à peut être connue de l'eau liquide mais c'est bel et bien fini, quand à mars elle est trop petite comme je le disais plus haut.

lilith_unique


si mars n'est pas habitable, ce n'est pas plutôt parce que son noyau est froid et donc il n'y plus de champ magnétique pour protéger la vie du rayonnement solaire ?

nablator


Administration
Administration
lilith_unique a écrit:si mars n'est pas habitable, ce n'est pas plutôt parce que son noyau est froid et donc il n'y plus de champ magnétique pour protéger la vie du rayonnement solaire ?
Aussi... et puis ça réduit la température. Pour une planète dont on ne connait pas l'albédo, l'atmosphère (nuages comme Vénus ?) et le volcanisme, c'est difficile de savoir si l'eau, s'il y en a, est liquide à la surface... De toute façon la zone habitable n'est plus définie comme la région où l'eau peut rester liquide à la surface d'une planète.

Ça doit être un calcul à la louche. Probablement : racine carré du rapport de luminosité entre l'étoile et le soleil multiplié par la taille de la zone habitable estimée du système solaire (0,95 à 1,67 UA).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Zone_habitable

P.S.
En fait non, il est dit dans l'article que le modèle tient compte du flux stellaire et de la dissipation due aux marées : http://www.eso.org/public/archives/releases/sciencepapers/eso1328/eso1328a.pdf

http://nabbed.unblog.fr/

Invité


Invité
En partant du principe que tout amalgame tellurique au-delà d'un certain rayon masse se transformerait en géante gazeuse/glacée par accrétion des gaz environnants (en particulier hydrogène.)

Ces super-Terres sont rattachées à une couche atmosphérique étendue riche en hydrogène, cela est du par le fait que leurs étoile hôte réchauffent l'atmosphère qui se "gonfle" rétrospectivement une partie de cet hydrogène part dans l'espace, cette perte de masse atmosphérique est de un à deux ordres de grandeur plus faible par rapport à celui des Jupiter chauds mentionnés dans l'étude ci dessous.

Ces planètes sont beaucoup trop massives pour contenir de l'oxygène, il s'agit de mini neptunes. Le télescope Kepler qui lui qualifie de "taille terrestre" une planète ayant un rayon Rp compris entre 1,25 et 2 fois celui de la Terre et "super-Terre" de 1,25 RT à 2 RT, entre 2 et 6 RT Kepler les considèrent comme des planètes de grande taille, de type Neptune, au delà il s'agit de géantes gazeuses.

Il est plus réaliste de chercher une planète avec un rayon compris entre 1,25 à 2,2 fois celui de la Terre

http://arxiv.org/pdf/1210.0793v2.pdf
http://www.ras.org.uk/news-and-press/224-news-2013/2217-are-super-earths-really-mini-neptunes

Il faut se concentrer sur des exoplanètes telluriques comme Alpha Centauri Bb par exemple.

L'idéal serait de trouver des planètes telluriques autour d'une naine jaune en zone habitable stable avec un rayon entre 1,25 et 2 fois et dans un système proche de la terre.

J'espère que Hubble en découvrira autour de proxima centauri en 2014 et 2016

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum