UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Un cas au Maroc

Un cas au Maroc

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Un cas au Maroc le 09.09.13 16:30

L.J. Silver


2 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 9:47

L.J. Silver



Dans le cas présent, je ne crois guère à l'hypothèse sociopsychologique.
En effet, dans ce coin perdu, le témoin qui, d'ailleurs ne sait pas lire, n'a pas pu être influencé par des livres de S.F. ni par des émissions radio ou TV.

Des observations similaires, du type "tôles et boulons", ont été rapportées dans des coins tout aussi déconnectés de la
civilisation occidentale, notamment au Brésil et en Argentine.

Comment l'HSP pourrait elle expliquer de telles similitudes entre des témoins évoluant dans des contextes socio-culturels aussi différents ?

3 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 10:01

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Dans le cas présent, je ne crois guère à l'hypothèse sociopsychologique.
En effet, dans ce coin perdu, le témoin qui, d'ailleurs ne sait pas lire, n'a pas pu être influencé par des livres de S.F. ni par des émissions radio ou TV.

Des observations similaires, du type "tôles et boulons", ont été rapportées dans des coins tout aussi déconnectés de la
civilisation occidentale, notamment au Brésil et en Argentine.

Comment l'HSP pourrait elle expliquer de telles similitudes entre des témoins évoluant dans des contextes socio-culturels aussi différents ?

vielle légende.
Dans les années 60, on mettait en avant des observations survenus à Madagascar ou en nouvelle Guinée, en oubliant soigneusement de dire qu'elle avaient été faites par des occidentaux.
Dans les années 70; au Gabon, Bertrand Meheust a pu vérifier que les enfants élevés au village n'avait pas la nation d'OVNI, mais que dans le même village, un enfant ayant été à l'école dans une grande ville, savait reconnaitre une soucoupe volante.
Aujourd'hui, qu'on sait regarder la télé depuis n'importe quel pays avec une antenne parabolique, comment prouver qu'un témoin n'a pas été en contact avec le mythe OVNI? Les T/C eux même se retranche derrière le fait que l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.
Il est donc vain de prétendre que le témoin ne peut pas avoir déjà été en contact avec ce thème.

http://oncle-dom.fr/index.htm

4 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 10:08

Invité


Invité
Thierry Pinvidic s'est posé la question il y a trente ans. Il a essayé d'y répondre dans Connaissance des motifs de l'imagerie soucoupique dans les populations rurales de l'Est algérien.

5 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 10:21

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:Dans le cas présent, je ne crois guère à l'hypothèse sociopsychologique.
En effet, dans ce coin perdu, le témoin qui, d'ailleurs ne sait pas lire, n'a pas pu être influencé par des livres de S.F. ni par des émissions radio ou TV.

Des observations similaires, du type "tôles et boulons", ont été rapportées dans des coins tout aussi déconnectés de la
civilisation occidentale, notamment au Brésil et en Argentine.

Comment l'HSP pourrait elle expliquer de telles similitudes entre des témoins évoluant dans des contextes socio-culturels aussi différents ?

vielle légende.
Dans les années 60, on mettait en avant des observations survenus à Madagascar ou en nouvelle Guinée, en oubliant soigneusement de dire qu'elle avaient été faites par des occidentaux.
Dans les années 70; au Gabon, Bertrand Meheust a pu vérifier que les enfants élevés au village n'avait pas la nation d'OVNI, mais que dans le même village, un enfant ayant été à l'école dans une grande ville, savait reconnaitre une soucoupe volante.
Aujourd'hui, qu'on sait regarder la télé depuis n'importe quel pays avec une antenne parabolique, comment prouver qu'un témoin n'a pas été en contact avec le mythe OVNI? Les T/C eux même se retranche derrière le fait que l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.
Il est donc vain de prétendre que le témoin ne peut pas avoir déjà été en contact avec ce thème.
Justement, le témoin n'est jamais allé à l'école... il est originaire du pays, et à l'époque (1967) l'électricité était totalement inconnue dans le village. ( pas de radio , pas de télévision, pas de journal, pas de livres, le témoin ne sait même pas lire)

Même aujourd'hui, ils n'ont pas la télévision...

En outre, pensez vous que dans ces conditions, le témoin ait présenté ne serait ce que l'ombre d'un intérêt pour les Ovnis ?
Même aujourd'hui, plus de 40 ans après l'observation, ces villageois vivent dans un dénuement total.

Même pas de chaises, pas de tables...aucun mobilier, vous imaginez un peu ?

Et l'environnement socio-culturel ?

6 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 10:50

Invité


Invité
Ils n'en ont pas. C'est bien connu, quand on n'a pas la télé, on n'a pas de relations sociales et on n'interagit pas avec le reste du monde...

7 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 10:52

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Justement, le témoin n'est jamais allé à l'école... il est originaire du pays, et à l'époque (1967) l'électricité était totalement inconnue dans le village. ( pas de radio , pas de télévision, pas de journal, pas de livres, le témoin ne sait même pas lire)

Même aujourd'hui, ils n'ont pas la télévision...

En outre, pensez vous que dans ces conditions, le témoin ait présenté ne serait ce que l'ombre d'un intérêt pour les Ovnis ?
Même aujourd'hui, plus de 40 ans après l'observation, ces villageois vivent dans un dénuement total.

Même pas de chaises, pas de tables...aucun mobilier, vous imaginez un peu ?
Oui, mais le problème n'est pas là. Le problème est que l'histoire est racontée 40 ans après, à l'aide d'un interprète, à un enquéteur assoiffé de récits d'atterrissage de soucoupes, et qui va faire les dessins lui même.
Quand on voit que ce qu'est devenu l'affaire de Quarouble, sur la base probable du stationnement d'un fourgon de contrebandiers, immédiatement suivi du passage d'un bolide, il y a de quoi se méfier.

http://oncle-dom.fr/index.htm

8 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 11:04

L.J. Silver


Cortex a écrit:Ils n'en ont pas. C'est bien connu, quand on n'a pas la télé, on n'a pas de relations sociales et on n'interagit pas avec le reste du monde...
Non, non, ce n'est pas ça...
Je voulais dire qu'il est étonnant que le phénomène ovni, s'il relevait uniquement de l'HSP, ne reflète aucunement le contexte socio culturel des témoignages.
Il n'y a pas qu'une seule civilisation dans le monde.
En conséquence, il me semble qu'un Berbère ne devrait pas voir exactement la même chose qu'un Brésilien, qu'un Français ou un Argentin...par exemple.

9 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 11:12

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:Justement, le témoin n'est jamais allé à l'école... il est originaire du pays, et à l'époque (1967) l'électricité était totalement inconnue dans le village. ( pas de radio , pas de télévision, pas de journal, pas de livres, le témoin ne sait même pas lire)

Même aujourd'hui, ils n'ont pas la télévision...

En outre, pensez vous que dans ces conditions, le témoin ait présenté ne serait ce que l'ombre d'un intérêt pour les Ovnis ?
Même aujourd'hui, plus de 40 ans après l'observation, ces villageois vivent dans un dénuement total.

Même pas de chaises, pas de tables...aucun mobilier, vous imaginez un peu ?
Oui, mais le problème n'est pas là. Le problème est que l'histoire est racontée 40 ans après, à l'aide d'un interprète, à un enquéteur assoiffé de récits d'atterrissage de soucoupes, et qui va faire les dessins lui même.
Quand on voit que ce qu'est devenu l'affaire de Quarouble, sur la base probable du stationnement d'un fourgon de contrebandiers, immédiatement suivi du passage d'un bolide, il y a de quoi se méfier.
Ah, c'est donc ainsi que vous interprétez l'affaire de Quarouble ?
La dernière fois que j'ai visité votre site, cette partie était encore en construction.

Mais pourquoi des contrebandiers nains ? et le rayon paralysateur ?
Il me semble aussi que la luminosité d'un bolide ne serait pas suffisante pour aveugler le témoin ?

10 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 12:12

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:
Ah, c'est donc ainsi que vous interprétez l'affaire de Quarouble ?
La dernière fois que j'ai visité votre site, cette partie était encore en construction.
Ca fait des dizaines d'années que j'accumule de la documentation, et je regrette de ne pas retrouver l'article qui mentionnait une observation de bolide en normandie, à la même heure qu'on l'observait en région parisienne, et en celle de Valenciennes.
La description du témoin est bien celle d'un fourgon: taille d'une charrette de foin, mais surtout bruit de porte à glissière.. Détail volontairement ignoré des ufologues, avec celui du cahotement sur les traverses

Mais pourquoi des contrebandiers nains ?
Les contrebandiers n'étaient pas nains. On les a d'ailleurs revu, faisant du porte à porte. Ils étaient de petite taille et portaient des casquettes à visière dites cirées (luisantes comme du verre). Si leurs têtes dépassaient à peine au dessus de la clôture à claire voie, c'est qu'ils marchaient dans le fossé.

et le rayon paralysateur ?
Il n'y a jamais eu de rayon paralysant. Le témoin a brusquement reçu dans les yeux le faisceau d'une lampe torche, venu du fourgon (dont la porte était ouverte) ce qui l'a totalement surpris et bloqué. Il faut dire qu'il avait déja eu un traumatisme cranien.

Il me semble aussi que la luminosité d'un bolide ne serait pas suffisante pour aveugler le témoin ?
C'est la lampe torche qui a aveuglé le témoin. Le bolide intervient juste après, quand le fourgon commence à disparaitre dans la nuit. Quasiment au même moment, un bolide s'allume dans le ciel, partant à peu près dans la même direction. C'est cette coïncidence qui a créé l'affaire de Quarouble. Le témoin a immédiatement identifié, l'objet sombre qu'il venait de voir au sol, et l'objet lumineux qu'il voyait s'enfuir à grande vitesse. Résultat, une frayeur intense, dont le commissaire verra encore les traces.
On peut faire remarquer qu'une telle coïncidence est extraordinaire, mais si elle n'avait pas eu lieu, il n'y aurait jamais eu d'affaire de Quarouble, et la vague de 1954 aurait eu une autre allure, puisque c'est après Quarouble qu'on commence à rapporter des histoires de martiens.
Et puis, en général, c'est d'après les sources originales qu'il faut juger, pas d'après les livres d'ufologie.

http://oncle-dom.fr/index.htm

11 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 13:32

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:
Ah, c'est donc ainsi que vous interprétez l'affaire de Quarouble ?
La dernière fois que j'ai visité votre site, cette partie était encore en construction.
Ca fait des dizaines d'années que j'accumule de la documentation, et je regrette de ne pas retrouver l'article qui mentionnait une observation de bolide en normandie, à la même heure qu'on l'observait en région parisienne, et en celle de Valenciennes.
La description du témoin est bien celle d'un fourgon: taille d'une charrette de foin, mais surtout bruit de porte à glissière.. Détail volontairement ignoré des ufologues, avec celui du cahotement sur les traverses

Mais pourquoi des contrebandiers nains ?
Les contrebandiers n'étaient pas nains. On les a d'ailleurs revu, faisant du porte à porte. Ils étaient de petite taille et portaient des casquettes à visière dites cirées (luisantes comme du verre). Si leurs têtes dépassaient à peine au dessus de la clôture à claire voie, c'est qu'ils marchaient dans le fossé.

et le rayon paralysateur ?
Il n'y a jamais eu de rayon paralysant. Le témoin a brusquement reçu dans les yeux le faisceau d'une lampe torche, venu du fourgon (dont la porte était ouverte) ce qui l'a totalement surpris et bloqué. Il faut dire qu'il avait déja eu un traumatisme cranien.

Il me semble aussi que la luminosité d'un bolide ne serait pas suffisante pour aveugler le témoin ?
C'est la lampe torche qui a aveuglé le témoin. Le bolide intervient juste après, quand le fourgon commence à disparaitre dans la nuit. Quasiment au même moment, un bolide s'allume dans le ciel, partant à peu près dans la même direction. C'est cette coïncidence qui a créé l'affaire de Quarouble. Le témoin a immédiatement identifié, l'objet sombre qu'il venait de voir au sol, et l'objet lumineux qu'il voyait s'enfuir à grande vitesse. Résultat, une frayeur intense, dont le commissaire verra encore les traces.
On peut faire remarquer qu'une telle coïncidence est extraordinaire, mais si elle n'avait pas eu lieu, il n'y aurait jamais eu d'affaire de Quarouble, et la vague de 1954 aurait eu une autre allure, puisque c'est après Quarouble qu'on commence à rapporter des histoires de martiens.
Et puis, en général, c'est d'après les sources originales qu'il faut juger, pas d'après les livres d'ufologie.
Oncle Dom, votre explication se tient, je crois que vous m'avez convaincu !
encore qq questions si vous permettez :
Le témoin avait eu un traumatisme crânien ? je n'en ai jamais entendu parler.
Mais les traces sur les traverses, le poids estimé à trente tonnes ?

12 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 15:42

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Oncle Dom, votre explication se tient, je crois que vous m'avez convaincu !
encore qq questions si vous permettez :
Le témoin avait eu un traumatisme crânien ? je n'en ai jamais entendu parler.
C'est dans les journaux de l'époque, et rappelé par Jimmy Guieu dans Black out sur les soucoupes volantes . Le témoin avait eu un accident du travail l'année précédente, il en aurait gardé quelques troubles nerveux. Certains ont voulu en induire une hallucination. S'il avait vu un engin lumineux descendre vers lui, des petits êtres s'élever du sol pour y monter, une grande paix l'envahir pendant que l'engin remontait vers le zénith, l'hallucination tiendrait la route.
Mais une hallucination qui fait un bruit de porte de fourgon, c'est absurde

Mais les traces sur les traverses, le poids estimé à trente tonnes ?
Les traces sur les traverses n'ont été observées que le surlendemain. Le commissaire s'étant rendu sur place le lendemain matin, n'a rien vu.
Or le commissaire, questionné à propos d'une déclaration sensationnaliste de Dewilde, expliqua: Dewilde peut raconter ce qu'il veut à qui il veut, mais à moi, il ne me racontera pas d'histoires.
Car le commissaire "tenait" Dewilde. Dewilde était assigné à résidence à Quarouble, ayant été "éloigné" de Paris pour délits apparentés au proxénétisme. Quand Dewilde a revu le commissaire le lendemain, il s'est forcément rendu compte qu'il n'avait aucune preuve, qu'il n'y avait aucune trace, alors qu'il ne pouvait pas se permettre de raconter des histoires au commissaire.
Et voila que le lendemain, on découvre des traces:

Voila des traces bien peu compatibles avec l'engin observé: il se déplaçait en cahotant sur les traverses, on imagine donc qu'il roulait, et ce ne sont pas là des traces de roues. La photo montre bien qu'il s'agit d'entailles faites à coup de burin.
Marc Thirouin, premier ufologue à venir sur les lieux le dit clairement, dans OURANOS n° 25:
Les ingénieurs de la SNCF venu examiner ces empreintes ont déclaré que « la pression qu'elles révèlent correspond à un poids de trente tonnes » (6) Je me demande comment de tels experts ont pu sérieusement parler de pression sur les traverses, alors que de toute évidence, ce que j'ai devant les yeux à cet instantest au contraire la trace d'un arrachement!
(6) « M.O.C. » (Aimé Michel) , 1958, p 69
Et voila, la légende des trentes tonnes vient d'Aimé Michel, qui écrit:
Enfin, (et je n'ai eu connaissance de ce point capital que deux ans après) les ingénieurs des chemins de fer, consultés par les enquêteurs, déterminèrent la pression qu'il avait fallu exercer sur les traverses pour obtenir de telles empreintes. Voici en substance leur réponse:
« la pression révèlée par ces empreintes correspond à un poids de trente tonnes »
Mais Aimé Michel ne nous dit pas comment il l'a su. Jimmy Guieu n'en dit rien, et la presse de l'époque non plus.
Il y a eu la visite d'un "chef de voie" de la SNCF, il a bien remarqué une paire de traces, mais précise qu'elle pouvait avoir été faites à coup de "bédane" (burin)
Il est amusant de remarquer que les trente tonnes d'Aimé Michel, sont la seule référence de poids qu'on ait jamais eu pour les soucoupes volantes, et qu'on les a parfois utilisé dans des calculs
Bref l'affaire du 10 septembre 1954, c'est:
Un accident du travail + un fourgon de contrebandier + un bolide + un témoin qui à besoin de preuves devant la police + Aimé Michel qui invente le poids
Ceci pour le version initiale, car pour la seconde observation, le récit va s'enrichir au fil des visites d'enquêteurs. A la fin, le témoin dira qu'il avait tout de suite pensé aux martiens, alors qu'il avait d'abord pensé à des contrebandiers, et que ce sont les journalistes (qui venaient de voir La guerre des mondes au cinéma) qui voulaient lui faire parler de martiens.

http://oncle-dom.fr/index.htm

13 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 19:29

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Pour Silver, cadeau :

http://cnegu.info/manuals/EtudeTPC.pdf?osCsid=629fe5fb480d0fa246812ef8de83e20c

Puis, pour en savoir plus sur le cas de Quarouble (et je confirme les propos d'OD au passage - je pourrais ajouter même la légende des vaches mortes trouvées soit disant après le cas dans un champ voisin et que les autorités auraient caché à la popu.) lire ceci :

"Observation du 10 septembre 1954 par M Dewilde à Quarouble" de l'IRAME (auteurs : Prof; C Gaudeau de Gerlicz et J-L Gouzien). Incontournable ! *

*
Spoiler:
Je l'aurais volontiers ré-édité en format dossier se SO ce document ! Il serait encore disponible pour tous !

Amicalement.

Ajout : Il existe une petite vidéo (dans mon ordi.) qui montre bien qu'à l'époque M Dewilde cherchait les traces avec un journaliste. Eloquent et révélateur ce passage. Sans compter la similitude entre son fils et la description (par la suite) des fameux êtres !

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

14 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 20:42

Sénéchal

avatar
L.J. Silver a écrit:Un djinn ?
Ce n'est pas impossible... https://fr.wikipedia.org/wiki/SNCASO_SO.1221_Djinn

Ou bien une alouette ?

15 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 21:15

oncle dom

avatar
Administrateur a écrit:Puis, pour en savoir plus sur le cas de Quarouble (et je confirme les propos d'OD au passage - je pourrais ajouter même la légende des vaches mortes trouvées soit disant après le cas dans un champ voisin et que les autorités auraient caché à la popu.) lire ceci :

"Observation du 10 septembre 1954 par M Dewilde à Quarouble" de l'IRAME (auteurs : Prof; C Gaudeau de Gerlicz et J-L Gouzien). Incontournable ! *
Note que ça contient pas mal de documents que j'avais filé à Gaudeau.
Question légendes, faudra que je fasse un historique des embellissements successifs. Dewilde qui avait la télé en 1954, alors qu'il n'avait pas d'antenne, et qu'un poste coutait cinq mois de salaire d'ouvrier, c'est pas mal non plus.

http://oncle-dom.fr/index.htm

16 Re: Un cas au Maroc le 10.09.13 22:24

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
En conséquence, il me semble qu'un Berbère ne devrait pas voir exactement la même chose qu'un Brésilien, qu'un Français ou un Argentin...par exemple.
Globalement c'est bien le cas comme l'a montré en son temps Denys Breisse avec sa base de données des RR3 (Bécassine). Selon les régions/continents et les époques des scenarii typiques et diifférents existent. Ils peuvent d'ailleurs finir par être importés culturellement (abductions, missing time, téléportation de véhicules, attaque de nains poilus,...).
Comme nous sommes depuis longtemps dans un monde ouvert où l'info et la rumeur circule, il y a donc aussi une perméabilité.

Ex: les crops circles au début sont hyperlocalisés au sud de l'Angleterre puis cela s'etend au nord, puis outre manche, outre atlantique puis dans le monde !

Je me souviens aussi d'une étude sur les présumés abductés aux uSA qui montrait que la population afroaméricaine présentait statistiquement plus de scarifications estimées liées avec une abduction. Bizarrement c'est une pratique culturelle courante en Afrique...

17 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 12:55

L.J. Silver


Administrateur a écrit:Pour Silver, cadeau :

http://cnegu.info/manuals/EtudeTPC.pdf?osCsid=629fe5fb480d0fa246812ef8de83e20c

Puis, pour en savoir plus sur le cas de Quarouble (et je confirme les propos d'OD au passage - je pourrais ajouter même la légende des vaches mortes trouvées soit disant après le cas dans un champ voisin et que les autorités auraient caché à la popu.) lire ceci :

"Observation du 10 septembre 1954 par M Dewilde à Quarouble" de l'IRAME (auteurs : Prof; C Gaudeau de Gerlicz et J-L Gouzien). Incontournable ! *

*
Spoiler:
Je l'aurais volontiers ré-édité en format dossier se SO ce document ! Il serait encore disponible pour tous !

Amicalement.

Ajout : Il existe une petite vidéo (dans mon ordi.) qui montre bien qu'à l'époque M Dewilde cherchait les traces avec un journaliste. Eloquent et révélateur ce passage. Sans compter la similitude entre son fils et la description (par la suite) des fameux êtres !
Merci pour ce document très intéressant.
L'autre document, celui de l'IRAME, je ne suis pas sûr de pouvoir me le procurer.

Oui, il y a des étrangetés dans le témoignage Dewilde.
Je trouve bizarre, notamment, qu'un témoin qui tremblait de peur à son arrivée dans le commissariat ait eu l'idée saugrenue de tenter de capturer l'un de ces "êtres", vous ne trouvez pas ?

18 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 14:16

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Oui, il y a des étrangetés dans le témoignage Dewilde.
Je trouve bizarre, notamment, qu'un témoin qui tremblait de peur à son arrivée dans le commissariat ait eu l'idée saugrenue de tenter de capturer l'un de ces "êtres", vous ne trouvez pas ?
Non, je ne trouve pas. Le témoin a tenté de les capturer quand il les percevait comme des rodeurs de petite taille.
C'est après qu'il ait cru voir l'engin partir dans le ciel qu'il a commencé à paniquer.

http://oncle-dom.fr/index.htm

19 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 15:51

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:Oui, il y a des étrangetés dans le témoignage Dewilde.
Je trouve bizarre, notamment, qu'un témoin qui tremblait de peur à son arrivée dans le commissariat ait eu l'idée saugrenue de tenter de capturer l'un de ces "êtres", vous ne trouvez pas ?
Non, je ne trouve pas. Le témoin a tenté de les capturer quand il les percevait comme des rodeurs de petite taille.
C'est après qu'il ait cru voir l'engin partir dans le ciel qu'il a commencé à paniquer.
J'entends bien, mais il me semble qu'un rôdeur, a fortiori un rôdeur contrebandier, même de petite taille, peut s'avérer plus dangereux qu'un Martien en perdition.
Si vous rencontriez un groupe de rôdeurs la nuit, tout près de chez vous, votre premier réflexe serait il de tenter de capturer l'un d'eux ?

20 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 16:12

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:J'entends bien, mais il me semble qu'un rôdeur, a fortiori un rôdeur contrebandier, même de petite taille, peut s'avérer plus dangereux qu'un Martien en perdition.
Si vous rencontriez un groupe de rôdeurs la nuit, tout près de chez vous, votre premier réflexe serait il de tenter de capturer l'un d'eux ?
On était en 1954, où les kalachnikovs ne se trouvaient pas chez les brocanteurs. Ces rôdeurs étaient de petite taille, Marius Dewilde se sentait vigoureux, et c'était plutôt un "dur". Il s'est expliqué la dessus.
Il avait d'ailleurs tout intérêt à se mettre bien avec la police locale.

http://oncle-dom.fr/index.htm

21 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 17:40

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Je rajoute une valise bizarre et la DST !
https://www.google.fr/#q=marius+dewilde+valise+dst


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

22 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 19:12

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:J'entends bien, mais il me semble qu'un rôdeur, a fortiori un rôdeur contrebandier, même de petite taille, peut s'avérer plus dangereux qu'un Martien en perdition.
Si vous rencontriez un groupe de rôdeurs la nuit, tout près de chez vous, votre premier réflexe serait il de tenter de capturer l'un d'eux ?
On était en 1954, où les kalachnikovs ne se trouvaient pas chez les brocanteurs. Ces rôdeurs étaient de petite taille, Marius Dewilde se sentait vigoureux, et c'était plutôt un "dur". Il s'est expliqué la dessus.
Il avait d'ailleurs tout intérêt à se mettre bien avec la police locale.

Bien vu Oncle Dom !

C'est juste, j'ai raisonné par rapport au référentiel d'aujourd'hui, en 2013, où une telle attitude serait plutôt dangereuse.
Les temps ont bien changé !



Dernière édition par L.J. Silver le 13.09.13 19:28, édité 1 fois

23 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 19:28

L.J. Silver


http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=4476.0


Extrait :

En lisant l'article parut dans la revue "top secret" numero 17 sur le cas marius dewilde,cette rencontre du troisieme type, l'auteur de l'article presente une photo d'un morceaux de residus de nickel offert par marius dewilde...



un morceaux de "résidus" de nickel pur offert par Marius Dewilde

Ces résidus de nickel n'ont rien d'extraterrestre, il s'agit de nickel électrolytique.
Si j'avais sous la main un chargeur de batterie de camion et des sels de nickel ( chlorure et sulfate), je
pourrais fabriquer les mêmes en quelques jours.

Laughing 

24 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 19:36

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Silver a écrit:J'entends bien, mais il me semble qu'un rôdeur, a fortiori un rôdeur contrebandier, même de petite taille, peut s'avérer plus dangereux qu'un Martien en perdition.
Marius Dewilde était certainement tout sauf un trouillard ! C'était même une force de la nature. peu de gens à cette époque dans son quartier n'osait le chercher croyez moi. puis, a-t-il réellement cherché à attraper un "martien" contrebandier ? Ou est-ce un ajout ?

Pour les résidus, P Isoulet a dénoncé cela depuis longtemps ! Il est un des rare à avoir rencontré Dewilde ! Le gus qui utilise ces échantillons à fait l'interview (bien grand mot) par téléphone et encore, ne laissant que très peu Marius parler ! C'est dire... En deux mot l'article vient d'un petit rigolo et ne vaut pas tripette.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

25 Re: Un cas au Maroc le 13.09.13 20:28

L.J. Silver


Administrateur a écrit:
Silver a écrit:J'entends bien, mais il me semble qu'un rôdeur, a fortiori un rôdeur contrebandier, même de petite taille, peut s'avérer plus dangereux qu'un Martien en perdition.
Marius Dewilde était certainement tout sauf un trouillard ! C'était même une force de la nature. peu de gens à cette époque dans son quartier n'osait le chercher croyez moi. puis, a-t-il réellement cherché à attraper un "martien" contrebandier ? Ou est-ce un ajout ?

Peut être que c'est un ajout. Oncle Dom pourrait, je crois, nous répondre à ce sujet.

Pour les résidus, P Isoulet a dénoncé cela depuis longtemps !  Il est un des rare à avoir rencontré Dewilde ! Le gus qui utilise ces échantillons à fait l'interview (bien grand mot) par téléphone et encore, ne laissant que très peu Marius parler ! C'est dire... En deux mot l'article vient d'un petit rigolo et ne vaut pas tripette.
Je m'en doutais !

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum