UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » SUPERCHERIES » L'Ovni de Bélesta en 1954 : un canular.

L'Ovni de Bélesta en 1954 : un canular.

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Publié le 22/05/2009 08:13 | Jean-Philippe Cros
Ovni à Bélesta en 1954 : c'était une blague !
En 1954, des copains font valser des lumières au dessus de la colline de Millet et défraient la chronique pendant 50 ans.




L'article de La Dépêche parue quelques jours après les apparitions.Sur internet tapez « ovni-Bélesta ». Vous allez voir ce qui remonte. Vous ne serez pas déçu ! Le 16 octobre 1954, un samedi, dans le ciel nocturne de Bélesta on assista au surgissement « de boules lumineuses évoluant durant une demi-heure en une ronde magique ». C'était le titre de La Dépêche du Midi » qui, quelques jours plus tard, consacrait un long article au phénomène, rédigé par le docteur Millet, alors président de l'aéro-club de Lavelanet. On était en pleine période d'apparitions d'OVNI dans le ciel de France, des dizaines de témoignages avaient été dûment recensés, par les autorités.

A Bélesta des dizaines de personnes ont pu témoigner du ballet des boules lumineuses au-dessus du « Rocher » de Millet, où se trouve une croix. Les gendarmes le vérifièrent aussi, appelés par une population que le phénomène intriguait. Depuis ce « cas » est un des classiques de l'Ufologie, que l'on trouve référencé partout, des auteurs à succès s'y appuient pour développer leurs thèses autour des mondes inconnus qui viennent nous visiter. Et pourtant il va falloir rayer cette splendide apparition : car ce n'était qu'un canular !

«PRESCRIPTION»
« J'ai pensé qu'après 55 ans, il y avait prescription, que le temps était venu de dire haut et clair la vérité ». René Lagarde est au nombre des témoins. Ce septuagénaire, ancien de la police nationale n'est pas un rêveur. « Cette affaire, c'est un amusement de jeunes. Avec tous mes copains de Bélesta, nous étions une demi-douzaine, on s'ennuyait ferme ce samedi soir-là. Dans les journaux, à la radio, on ne parlait que d'Ovni. Alors on s'est dit : ils en veulent, on va leur en offrir ! ».

Cinquante-cinq ans après, ils sont là les principaux protagonistes de ce canular, tous entrés dans leur soixante-dixième année, encore amusés au souvenir de ces étranges apparitions lumineuses. : Jean et André Sibra, René Lagarde, Gérard Pibouleau, Gérard Coléra. C'est comme si c'était hier. Devant eux, le massif de Millet, très raide, qu'à l'époque ils grimpèrent quatre à quatre avec un étrange appareil entre les mains. Une fourche de vélo, un guidon, une roue et attaché un peu partout, des lampes électriques puissantes. C'est le père de l'un d'entre eux qui avait fabriqué ce curieux engin. Lui aussi était dans la confidence. Sur les lampes, des caches de couleurs faits avec des papiers d'enveloppe de bonbons. Rouge, jaune, vert…

Ils en rient encore
« Avec ce vélo spécial, on montait et on descendait autour de la croix, il n'y avait pas d'arbres à cette époque, dans la nuit les gens voyaient mal et ils avaient l'impression que ces lumières montaient et descendaient dans le ciel. » poursuit René. Ses copains hilares, reprennent la chanson. « De là-haut - se souvient André - on a vu monter une voiture, c'étaient les gendarmes: on a décampé ! » Manque de chance pour les jeunes qui voulaient seulement s'amuser, le ciel en a rajouté une couche, comme pour rendre plus crédible leur canular. « Alors que l'on partait, il est passé dans le ciel une énorme étoile filante ! », raconte René. C'était la lueur qui semblait atteindre Belvis dans le témoignage !

En bas, dans les rues de Belesta où se déroulait un concours de belote, tout le monde était dehors, avec les gendarmes. Une grande partie de la population a donc pu témoigner de ce qu'elle a vu. Gérard Pibouleau se souvient : « Quand nous sommes redescendus, on a essayé de dire que c'était nous. J'ai même reçu une bouffe de la part de quelqu'un qui me traitait de menteur. L'affaire a pris de l'ampleur. On n'a pas osé en reparler. Et depuis on vit avec ce secret ! »

DANS LES LIVRES
L'affaire depuis était devenue un classique de l'Ufologie. C'est parce que René Lagarde l'a trouvée relatée dans un livre, consacré à l'Ariège, et parce qu'il a aussi consulté internet, qu'il a décidé de parler. Il a appelé ses copains. L'un d'entre eux était décédé. Un autre malade, n'a pu venir au rendez-vous de ce sympathique « cinquantenaire ». Sous un soleil de printemps, ils se tenaient là, avec leur sourire espiègle, contemplant le massif de Millet, et les yeux encore perdus dans leur belle blague de jeunesse !


--------------------------------------------------------------------------------

L'observation «officielle» dans «La Dépêche» de 1954
Selon les rapports de gendarmerie, les témoignages recueillis, voici le récit tel qu'il est repris dans toutes les revues ou sites concernant les OVNI:


« Vers 21 h 30 les habitants de Belesta aperçoivent les premiers, au-dessus des rochers qui bornent l'horizon vers le sud-ouest, une curieuse luminosité qui semble provenir d'un objet très brillant caché par le bord de la montagne. Il y a bientôt de nombreux témoins dans les rues. Presque aussitôt l'objet monte dans le ciel et apparaît sous forme d'une ellipse rayonnant une lueur intense. Il n'y reste pas longtemps, redescend, redevient visible, puis remonte, redescend, apparaissant et disparaissant plusieurs fois de suite. Il est très aisé de suivre ses mouvements. Il en est ainsi pendant huit à dix minutes, jusqu'à 21 h 40. À ce moment, ce n'est pas un disque qui réapparaît, mais deux, séparés par un espace très franc. Ils ne présentent ni le même éclat, ni la même coloration, l'un blanc brillant, l'autre vert pâle. Cette phase dure une minute environ.

UN OBJET FILE VERS BELVIS
Tout à coup on peut voir non plus deux, mais trois objets. Ils changèrent fréquemment et subitement de coloration. Avec ce troisième objet est apparue une nouvelle couleur : un rouge foncé extrêmement lumineux semblable au rouge d'un vitrail éclairé par le soleil. À 21 h 45, le phénomène disparaît subitement et définitivement. Mais les témoins principaux qui peuvent suivre la fin des événements, un docteur, le chef de la brigade, et une troisième personne montent en voiture au-delà de la forêt par la D 16, jusqu'au plateau de Sault. À 22 h 05 au sud ouest de Belesta ils peuvent observer la dernière phase du phénomène : un vaste objet vert pâle file à très grande vitesse en direction de Belvis, vers l'ouest.

[…] »
--------------------------------------------------------------------------------

Le cas de Bélesta : souvent cité dans les livres et remis en cause
L'observation de Bélesta est citée dans de nombreuses sources (voir ci-dessous) mais il faut bien avouer que certains auteurs avaient des doutes sur la réalité du phénomène. Comme Gérard Barthel et Jacques Brucker qui ne sont pas loin de débusquer la supercherie lorsqu'ils écrivent que « la recette pour cette observation est d'un habitant de Bélesta qui a bien connu l'inventeur : il faut prendre une vieille roue de bicyclette ». E t de détailler le mode d'emploi, un peu différent de ce qu'il fut en réalité mais assez proche toutefois. Michel Figuet dans son extrait du catalogue Francat note lui aussi qu'il s'agit d'une mystification.

UNe blague souvent reprise
Il faut dire qu'à Belesta certains, qui n'étaient pas les auteurs du canular, avaient ensuite pris la blague à leur compte… C'est donc qu'ils se doutaient. À moins qu'ils aient voulu tirer une petite gloire en s'appropriant une part du mystère.

En revanche, le « cas Belesta » est largement évoqué dans les sources suivantes :

- « Flying saucers uncensored » de Harold T.Wilkins (1 954) page 57 ;

- « Mystérieux objets célestes » d'Aimé Michel Séghers Éditeur (1 958) pages 246-249,

Notons que sur le net l'affaire est aussi évoquée : Ovni dans la région Midi-Pyrénées. les-ovini.com. et de très nombreux blog font état des faits.

Source : http://www.ladepeche.fr/article/2009/05/22/610511-Ovni-a-Belesta-en-1954-c-etait-une-blague.html?allcontrib=1

Merci à Marcassite pour le signalement du lien.

Voilà qui a le mérite de confirmer qu'en 1954, les canulars étaient plus nombreux que nous ne le soupçonnions.
A lire les commentaires des "déçus", un must.

Invité


Invité
Oups ! Mauvaise maneouvre du Chabadda (désolé Météore, Dar et Nemrod34) Sad

Sinon pour rebondir sur les propos de Nemrod34 qui voyait bien notre Dam voir un complot :

"J'ai entendu l'info samedi matin sur RTL, on peut dire qu'elle arrive à point après le regain d'intérêt des passionnés
pour le phénomène ovni, surtout après la diffusion de l'émission de Damien Hammouchi sur Direct8,

on se rend mieux compte de l'impact relatif de ce type d'émission dans l'opinion quand RTL peut se permettre
de conforter des millions d'auditeurs dans leur ignorance et leurs préjugés..

ne serait-ce pas plutôt l'article de La Dépêche le canular.. ?"

Wink

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Je jure sur la tête de mon chat (qu'il meure à l'instant! cheers ) que je n'ai pas pensé à mal.
Mais force est de constater que j'ai des pouvoirs de voyance de l'avenir, du futur proche qui se passera plus tard !




Jésus, marie, joseph et tous les gros seins, sauvez mon âme, que je ne soit pas lacéré pour l'éternité par des chats (ou nettoyer leurs litières). Very Happy


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34 a écrit:Mais force est de constater que j'ai des pouvoirs de voyance de l'avenir, du futur proche qui se passera plus tard !

Effectivement, on se doit désormais de reconnaître l'existence du psi Razz Pauvre Dam quand même, lui c'est vraiment un cas désespéré geek

Sinon, en bref, je disais dans le message effacé par erreur que les cas de canulars étaient particulièrement nombreux dans la vague de 1954, comme rappelé dans "Les OVNI du CNES", et qu'il fallait retenir de cette histoire que certaines supercheries pouvaient n'être révélées que très très longtemps après voire éventuellement jamais (même dans les cas impliquant plusieurs personnes).

Justeuneombre

avatar
J'ai vu l'info à 13h avec la roue et les torches (y avait pas les papiers de bonbon). Effectivement ils disaient qu'a l'époque les OVNI on en voyait partout alors ils se sont dit et si on essayait ^^
Dans les gens du village interviewé certains se souvenait que c'était arrivé pile le jour du tournois de pétanque où tout le monde était là pour regarder et d'autres semblaient avoir conclus depuis longtemps que c'était des enfants qui s'amusaient.

Dinon pour le complot... euh... pourquoi pas ^^

meteore

avatar
Un manque d'animation dans le village on conduit ce groupe d'adolescents à monter ce canular de toute pièce.

Le voilà le fameux ovni de Bélesta, une simple roue de vélo, des lampes de poche fixées sur les rayons, recouvert de papiers de bonbons colorés qui se sont transformés en boules lumineuses, Pour renforcer la crédibilité de l'histoire une étoile filante a traversé le ciel au même moment.

Les auteurs du canular ont décidé de révéler la vérité.. Par TF1 Very Happy
Je vous propose aujourd'hui de regarder la vidéo qui présente une interview des papy farceurs
http://tf1.lci.fr/infos/0,,4421760,00-les-ovnis-c-etaient-eux-ils-avouent-55-ans-apres-.html

Les canulars, les supercheries, les montages/ou délires journalistiques ... étaient particulièrement abondant durant la vague de 1954. Ce cas (un de plus) en est une illustration.

A quand une nouvelle démystification ?

La roue de Vélo sur son bras.


La roue de vélo équipée de lampe de poches.


Les farceurs.


Le rocher du Millet (cerclé) surplombant le village de Bélesta.


Ces images sont tirées du site de Gross Patrick
http://www.ufologie.net/1954/16oct1954belestaf.htm

Météore Wink

Venom

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Super-cool. J'adore. Very Happy

http://scepticismescientifique.blogspot.com/

Patrice

avatar
Administration
Administration
J'adore ce que nous dit Patrick Gross ici sur Jean Sider :

Jean Sider indique que le 16 octobre à Bélesta en Ariège, entre 21:30 et 21:40, et non 20:30 comme affirmé par Barthel et Brucker en page 157, plusieurs habitants dont des gendarmes et le Dr Millet ont observé une forme elliptique qui brillait d'un éclat intense et au contour bien précis dans le ciel. Cela a disparu après plusieurs manoeuvres de descentes et de remontées qui ont duré 10 minutes. Ensuite on a aperçu deux disques puis trois, et les phénomènes se sont évanouïs au bout d'un quart d'heure.

Jean Sider affirme ensuite qu'il convient d'être incrédule de ce que Barthel et Brucker avaient parlé d'une roue de bicyclette munie de quatre feux d'artifice lancés au-dessus du village à partir d'un point dominant.

Jean Sider affirme que Barthel et Brucker ont très certainement inventé quand ils disent qu'un habitant de Bélesta "encore anonyme, bien entendu" aurait connu l'inventeur du subterfuge et le leur aurait dit.

Jean Sider indique qu'il y consulté la presse locale, c'est à dire le journal "La Dépêche du Midi" du 19 octobre 1954 en page 10 et y a trouvé des "faits gênants" expurgé par Bartel et Brucker:

A 22:05, le Dr. Millet, le chef de la gendarmerie locale et une autre personne sont arrivés en voiture au-delà de la forêt sur le plateau de Sault à 900 mètres d'altitude, et de ce point élevé par rapport à Bélesta ils ont pu observer la dernière phase du phénomène, soit un vaste objet vert pâle filant vers le sud.

Jean Sider ironise et commente qu'une "jante rouillée" de bicyclette n'aurait pas pu tenir l'air de 21:30 à 22:05, ce serait "remettre en cause toute nos lois établies en matière d'aérodynamique", et que cela n'aurait pas pu non plus abuser un médecin "aviateur amateur qui plus est" et un chef de brigade de gendarmerie. Il termine en disant que Barthel et Brucker prennent les témoins pour "des comiques troupiers ou des dipsomanes".


C'est ce même Sider que voulais dénoncer l'imposture rationaliste dans son ouvrage sur cette vague. Je vous rappelle que Sider n'a même pas daigné me répondre sur le cas de Toulon (une supercherie également) qu'il donne dans son ouvrage comme "crédible" ou bien sur le cas de Pournoy-la-Chétive. Laughing

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

meteore

avatar
Je viens juste de trouver un cas assez pittoresque ou deux dates se télescopent!! Very Happy

Une observation de date imprécise 1954 ? ou 1956 ? faite par des enfants dans le Puy de Dôme au château de Buron, près de Coudes. Ce cas est également relaté par Sider dans son livre'' la vague 1954& l'imposture rationaliste'' où il dénonce d'abord les tricheries de ces derniers, destinées à banaliser la vague. Pourtant dans cet ouvrage il note précisément (date exacte inconnue), Suspect du coup Gulps! Il est intéressant de noter que cette affaire se retrouve dans cette vague.

Ce cas de Sider est pour moi plutôt sider...ant !!! ou l'a t'-il tout simplement rattaché à cette période?? Rolling Eyes

Source: CNEGU, une enquête de Mr Renaud Leclet.

Météore lol! Wink

Invité


Invité
Bonjour Météore,
Il y avait longtemps que tu n'étais plus aussi présente. Laughing
Pour Sider, notons le cas de Biot (météorite) que la vindicte contre Barthel et Brucker (véritable objet de son ouvrage)lui a empéché de comprendre et bien d'autre encore.

meteore

avatar
Bonjour Chabadda,

Il y avait longtemps que tu n'étais plus aussi présente.

C'est vrai, mais c'est par manque de temps (mère hospitalisée) Wink

Pour Sider, notons le cas de Biot (météorite) que la vindicte contre Barthel et Brucker (véritable objet de son ouvrage)lui a empéché de comprendre et bien d'autre encore
Cela ressemble vraiment à un réquisitoire, mauvaise foi ou aveuglement quand tu nous tiens! Laughing Laughing



Météore Wink

Invité


Invité
Cette réaction lue par ailleurs concernant le cas Belesta :

Il est écrit : "Assez vite, de nombreuses personnes alertées dans les rues et les places de Belesta qui avait plus d'un millier d'habitants regardaient le phénomène."

Ont-ils tous menti ?

geek

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum