UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » MEDIA » "Aventuriers de l'impossible" sur RTL.

"Aventuriers de l'impossible" sur RTL.

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
J. Pradel et D.  Van Cauwelaert animent un émission sur les trucs du paranormal:
RTL a écrit:Le journaliste et l'écrivain vous donnent rendez-vous tout l'été de 14h à 15h. Ensemble, ils tentent de comprendre ce qui nous dépasse et racontent leurs enquêtes sur le monde de l'impossible. Télépathie, medium ou encore miracle, ils nous expliquent tout.
http://www.rtl.fr/emission/les-aventuriers-de-l-impossible
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-aventuriers-de-l-impossible-7773089563

Actuellement les maisons hantés et poltergeist qui profitent du Zeitgeist (pour la rime).



Dernière édition par PhD Smith le 29.07.14 15:38, édité 1 fois


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Michel Piccin

avatar
Vi vi vi , je l'ai entendu ça ! Pradel recommence comme dans les années 70 sur France Inter. A l'époque c'était sur les

ovnis. On ne change pas une équipe qui gagne. Smile

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Pradel fait habituellement une émission sur les crimes sur RTL. Là, c'est effectivement comme à ses débuts journalistiques.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Rosetta

avatar
Modération
Modération
C'était tard le soir si je me souviens bien ?

oncle dom

avatar
Rosetta a écrit:C'était tard le soir si je me souviens bien ?
C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit.  What a Face 
merci Racine.

http://oncle-dom.fr/index.htm

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Près d'un lac, il s'était endormi (Barbara Anne, chantée par les "Garçons de la plage"). Chez Pradel, les "personnalités multiples": http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-personnalites-multiples-7773456525
RTL a écrit:C'est en 1973 que le syndrome des personnalités multiples est officiellement défini. Mais dès la fin du XIXème siècle, plusieurs scientifiques comme les Dr Janet, Charcot, Morton Prince, ainsi que Sigmund Freud, avaient déjà cerné ceux que l'on appelle les "multiples". Chaque moi de la personnalité multiple a sa propre histoire, son langage, ses propres maladies, ses propres obsessions.
C'est par exemple lorsque des moi antagonistes se manifestent que la vie du "multiple" peut devenir très compliquée : le moi allergique au gluten va mal supporter que celui qui adore le pain prenne les commandes ! Idem pour celui qui n'est pas fumeur, etc.
Concernant le syndrome de personnalité multiple, les avis des spécialistes divergent. Sybil est le pseudonyme d'une patiente américaine dont le corps était ainsi "squatté" par 16 personnalités différentes ! La publication de son autobiographie en 1973 (1974 en France) a beaucoup agité le monde littéraire en général et celui de la psychologie en particulier. Aussitôt, chacun se sentait atteint du même syndrome. C'est à partir du cas de cette patiente que Jacques Pradel et Didier van Cauwelaert vont nous guider dans le gigantesque "squat des multiples".


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Aujourd'hui, JP et DVC (appelons- les par leurs initiales, mais on peut aussi les mélanger et ça fait JCVD si on laisse tomber le "P") parlent des stygmatisés, Padre Pio et de la bilocation (id est le fait louer ses services à Dieu et à l'église en même temps, ce qui est condamné par la loi). L'invité est Odon Vallée, parent avec Jack Vallée: http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-grands-mystiques-7773456531

RTL a écrit:Les mystiques seraient des laboratoires vivants de l'impossible. Tentative d'explication avec trois personnalités : Padre Pio, Marthe Robin et Natuzza Evolo. Deux italiens et une française. Chacun d'eux tient une place éminente dans l'histoire du mysticisme contemporain.

Comment la mystique Marthe Robin, par exemple, a-t-elle pu vivre une cinquantaine d'années sans s'alimenter ? Au-delà des accusations de charlatanisme, médecins et croyants n'ont évidemment pas le même avis sur la question.

Contemporaine d' Yvonne-Aimée de Malestroit, la vie de celle que l'on a surnommée "Madre Pia", en référence directe à Padre Pio, autre grand mystique, nous amène à nous interroger sur ce qui fait de ces individus des êtres réellement exceptionnels.

Loin de n'être que le support de manifestations plus ou moins surnaturelles (stigmates, bilocation, visions etc), ces mystiques étaient des hommes et des femmes d'action. L'époque spécialement tourmentée de la Seconde Guerre Mondiale a bien entendu constitué un environnement favorable à l'expression de leurs dons. Pour Odon Vallet, l'Eglise reste très prudente. Elle est attentive aux procès que l'on pourrait lui faire pour supercherie. N'a-t-on pas accusé Padre Pio de s'infliger des auto-mutilations ? Avec leurs invités, Jacques Pradel et Didier van Cauwelaert vont nous aider à nous faire nous-mêmes un avis sur ces mystiques et leur existence.

Invités : Odon Vallet, spécialiste de l’histoire des religions. Auteur du livre « Dieu et les religions en 101 questions-réponses » (Ed Albin Michel); Bernard Marc, médecin légiste. Auteur du livre « Profession médecin légiste » (Ed Demos / 2011)


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Demain, les bigfoots, les skuatchsquatchs et yétis.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-aventuriers-de-l-impossible-7773089563
Vous saviez que Michael Crichton était un medium ? Pas moi. C'est sûrement grâce à ses pouvoirs mentaux fantastiques qu'il a pu prévoir ses essais documentaires sur la science du futur: "Jurassic park", "la variété Andromède" et qu'il a pu transformer le temps d'un film documentaire Yul Brinner en robot dans "Mondwest", préludant les cosplays et autres RPG en grandeur nature. L'invité est JY Casgha, le gars-pote à JPP, qui a vu dans un futur proche que JPP se fâcherait avec tout le monde même avec oncle DOM.
JCVD moins P a écrit:
Médiums et mystères, miracles de Lourdes et maisons hantées, Somnambules magnétiques, hostie volante et pouvoirs médiumniques de l'écrivain Michael Crichton entre autres thèmes de cette première des Aventuriers de l'impossible aujourd'hui, lundi 7 juillet 2014.

On sait que Michael Crichton est l'auteur de romans qualifiés de "thrillers fantastiques" ou de science-fiction, et notamment de Jurassic Park. On sait moins que ses pouvoirs de medium lui ont permis d'aider l'armée américaine à localiser des épaves englouties ! Crichton champion de "méditation focalisée", c'est l'une des révélations faites dans cette première émission de Jacques Pradel et Didier van Cauwelaert. Mais ce n'est pas la seule, loin de là.

Il sera aussi beaucoup question de mystérieux phénomènes, voire de miracles : Zola, l'écrivain du réalisme social, constatant sur place à Lourdes plusieurs guérisons "miraculeuses" alors qu'il avait le projet de faire la démonstration d'une supercherie scandaleuse; et aussi ce que l'on appelle un "prodige eucharistique", en pleine célébration d'une messe, toujours à Lourdes, mais en 1999, lors de laquelle une hostie s'est soudain mise à... voler au-dessus de l'autel ! La suite, vous la découvrirez dans l'émission d'aujourd'hui.
Invité : Jean-Yves Casgha, journaliste. Rédacteur en chef du magazine Science Frontières, président-fondateur du festival Science-Frontières à Marseille (30eme édition les 5 et 6 décembre 2014), fondateur de TerreTV.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
lors de laquelle une hostie s'est soudain mise à... voler au-dessus de l'autel !

Il serait pas un peu de Marseille le mec qui a écrit ça ?

La voici son hostie volante au dessus de l'autel  (vers 07 secondes):


Elle a juste "plopé", a fait une bulle (à cause de la chaleur des spots ?), et en plus personne ne bronche, pas un seul !
Il fallait une vidéo pour s'en apercevoir...   
Discussions ici chez les cousins:
http://www.sceptiques.qc.ca/forum/les-statues-qui-pleurent-qui-bougent-qui-t2137-25.html#p226358


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
On remarquera que :
- 1 Personne ne bronche même pas le mec qui fait des signes cabalistes juste devant en la regardant.
- 2 En se passant la vidéo au ralenti si besoin est on voit les couleurs de la robe (et dire que les ultras cathos on écrit "Papa porte un pantalon, maman un robe" ...) du type mais jamais au milieu ...
- 3 C'est une connerie sans nom ...
- 4 Comme je le disais chez les cousins :
Si il y a miracle c'est un petit miracle .
Je dirais même minable, franchement le mec il créé l'univers et tout ce qui existe et tout ce qu'il peut faire c'est soulever une hostie et personne ne le voit en plus ?
Nul, recalé au suivant.
http://www.sceptiques.qc.ca/forum/les-statues-qui-pleurent-qui-bougent-qui-t2137-50.html#p226798
 Twisted Evil


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Nem´, vil matérialiste athée, il ne t'est jamais venu à l'esprit que ce phénomène est issu des lois physiques que ton Créateur peut violer comme il le veut en permettant à l'église d'avoir accès à des technologies  prostern zitis ?


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

oncle dom

avatar
PhD Smith a écrit:Nem´, vil matérialiste athée, il ne t'est jamais venu à l'esprit que ce phénomène est issu des lois physiques que ton Créateur peut violer comme il le veut en permettant à l'église d'avoir accès à des technologies  prostern zitis ?
Si tout ce que peuvent faire les technologies  zitis, c'est soulever une hostie d'un mm, il n'y a pas de quoi prostern
Et on voudrait nous faire croire que leurs soucoupe peuvent s'élever de plusieurs années-lumière ? scratch 
Non mais Ho!  

http://oncle-dom.fr/index.htm

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
NEMROD34 a écrit:Il serait pas un peu de Marseille le mec qui a écrit ça ?

Hal ? RC ? Suspect


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
L'émission sur les yétis, les Skouatchskouachs et bêtes velues: http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-creatures-impossibles-7773456547
Jacques-Cauwelaert Van Didier - Pradel, alias JCVD-P a écrit:Le Yéti fait figure de star d'un bestiaire fantastique qui comprend de nombreuses créatures. On a la preuve désormais de l'existence des calmars géants. Mais le panda lui-même fut longtemps considéré comme une créature imaginaire. Inventaire général aujourd'hui avec l'invité de Jacques Pradel et Didier van Cauwelaert.

Le cœlacanthe, poisson fossile quasi mythique, ne doit la reconnaissance de son existence qu'à une pêche heureuse, en 1938. De là à en déduire que chaque "monstre" plus ou moins imaginaire existe réellement quelque part à la surface de la planète ou sous celle des océans, le pas à franchir n'est pas anodin. C'est ce que nous allons pouvoir constater au cours de cette émission.
Didier van Cauwelaert a rencontré le Monstre du Loch Ness

En réalité, cette rencontre a eu lieu au Lac du Bourget. Alors qu'il y faisait du canot, Didier sentit des coups donnés sur la coque de son embarcation... mais il s'agissait en fait d'un très gros brochet qui cherchait à se libérer d'un tuyau métallique dans lequel il était entré ! Il ne s'agissait donc pas du monstre du Loch Ness... Malgré tout, on peut ainsi mieux comprendre ce qui motive les chasseurs de créatures mythiques : l'excitation provoquée par le moindre événement inhabituel et une passion sans faille pour le mystère. La poursuite du Yéti en est sans doute l'exemple le plus emblématique. C'est sur les traces de ces rêveurs souvent doublés de scientifiques émérites que l'émission d'aujourd'hui nous propose de partir.

Yéti, Bigfoot, et autres géants mystérieux
Invité : Jean-Louis Maurette, plongeur professionnel. A réalisé plusieurs expéditions à la recherche du Yeti.

En plus, ils adorent le vélo:


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Aujourd'hui, les rêves et les coïncidences avec un invité qui a l'accent du sud. Apparemment, JP est seul sans DVD.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-coincidences-exagerees-7773583617
JP tout seul sans DVD a écrit:Les coïncidences exagérées
Les coïncidences, censées être le fruit du hasard, peuvent parfois être poussées à l'extrême et devenir ainsi curieuses et déroutantes. Des coïncidences que beaucoup prennent alors comme des signes...

Les coïncidences poussées à l'extrême peuvent être vécues par toute sorte de personnes à différents moments de leur vie. Les psychanalystes s'intéressent beaucoup à ce curieux phénomène. C'est le cas de Carl Jung, un disciple de Freud, qui l'a constaté à plusieurs reprises avec certains de ses patients. Le psychanalyste qualifiait ces événements de phénomènes de "synchronicité".

L'écrivain Paul Claudel, préférait quant à lui le terme de "jubilations du hasard"...

Jacques Pradel, Didier Van Cauwelaert et leur invité Henri Gougaud se souviennent d'histoires drôles ou tragiques, mais toujours mystérieuses autour de ce phénomène de coïncidences exagérées.

Un exemple de synchronicité : Abraham Lincoln et John F. Kennedy


Aux Etats-Unis, Charles Fort a passé sa vie a collectionner des histoires de coïncidences exagérées, qu'il appelait des "faits maudits" ; des histoires vraies, mais sans explication rationnelle la plupart du temps. Des traces de ventouse sur les montagnes, des pluies de crocodiles et autres bizarreries.
Toutes ces histoires ont été réunies dans un livre référence : Le livre des damnés


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

nablator

avatar
Administration
Administration
JP tout seul sans DVD a écrit:Les coïncidences exagérées
[...]
Des traces de ventouse sur les montagnes, des pluies de crocodiles
Hein ? Ça fait partie des exagérations ? Laughing

http://nabbed.unblog.fr/

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
; des histoires vraies, mais sans explication rationnelle la plupart du temps. Des traces de ventouse sur les montagnes, des pluies de crocodiles et autres bizarreries.

Je sais la drogue c'est mal, illégal et dangereux.
Mais quand je lis ça j'en veux!!!!


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
L'invité de JCVD-P est :
JCVD-P a écrit:Invité : Henri Gougaud, écrivain, poète, chanteur et conteur

J'ai écouté l'émission d'une oreille distraite: JP et HG avaient l'air de discuter après l'apéro et le digestif. DVD n'était pas là pour une raison obscure qu'il m'est peu me chaut de savoir. Vous voulez savoir à quoi ressemblait la discussion ? A un article de la revue "Science et magie" (http://www.science-et-magie.com/archives01/moisset/jm07sig.htm) dont on se rend compte que la rédactrice web d'RTL a dû s'inspirer:
Science et magie a écrit:    Chacun d'entre nous remarque parfois des coïncidences, en général plutôt banales. Ainsi, vous pensez à un parent qui vous téléphone chaque semaine et il vous appelle à ce moment-là. Cependant, il arrive que des coïncidences, nommées par Jung "synchronicités", nous laissent une profonde impression, comme une sorte de clin d'oeil, de signe énigmatique. On dit alors qu'elles sont signifiantes, c'est-à-dire chargées de sens pour l'intéressé. Les synchronicités sont créées chez une personne de manière non causale dans certaines circonstances (états modifiés de conscience, bouleversements de sa vie familiale ou professionnelle, maladies graves, névroses, stress, solitude, présages heureux ou malheureux, etc.) par des archétypes de l'inconscient collectif, sorte de supraconscience cosmique ou "âme de l'univers".

Et à la fin de l'émission, guerre de 14 oblige, parmi les coïncidences historiques, HG et JP (sans DVD) parlent de la torpédo rouge maudite de Sarajevo. Là, je lève un oeil vers la radio, tel Spock () et je me téléporte dans mes souvenirs: et je me souviens:

—mode Pérec on—

Je me souviens avoir lu cette histoire de torpédo rouge dans un exemplaire de la revue "Planète" qui brillait par la notoriété de ses plumes, notoriété qui compensait largement la faiblesse de ses sources.
Je me souviens que j'en avais fait un petit exposé en 3e à mes petits camarades en classe d'histoire.
Je me souviens que ça n'avait intéressé personne.

—mode Pérec off—

Bon, vlà qu'on remet cette vieille histoire:
Science et magie a écrit: La torpédo rouge
Curieusement des objets, en particulier les véhicules, sont aussi sujets à des séries surprenantes d'accidents, comme le cas de la célèbres torpédo rouge. L'Archiduc d'Autriche François-Ferdinand se trouvait dans cette voiture lorsqu'il fût assassiné à Sarajevo en 1914. Ses propriétaires successifs furent tous tués à la suite d'accidents, soit au total 16 victimes, la torpédo rouge ayant subi peu de dégâts à chaque fois.

La torpédo est de marque "Gräf & Stift" (http://en.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A4f_%26_Stift) et la voici:



http://omnilogie.fr/O/La_mal%C3%A9diction_de_la_limousine
Nanou a écrit:Voici un petit détail historique qu'il est toujours amusant de remarquer afin d'effrayer les superstitieux et de faire douter ceux qui ne le sont pas…
Vous le savez sûrement, l'événement déclencheur de la Première Guerre mondiale est généralement associé à l'assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand et de son épouse Sophie de Hoenberg, à Sarajevo le 28 juin 1914. Le premier des deux attentats les visant a lieu sur le trajet les menant à une réception en leur honneur. Une bombe est lancée par un conjuré, heureusement repoussée par François-Ferdinand lui-même, mais blessant tout de même la population rassemblée autour de la limousine.
Ce réflexe salutaire ne leur permettra que de vivre quelques heures de plus. En effet, en décidant d'aller visiter les victimes de l'attentat raté à l'hôpital, l'archiduc et sa femme sont victimes d'un second attentat : le chauffeur non averti du changement d'itinéraire doit s'arrêter au milieu de la foule et faire marche arrière. C'est à ce moment que Gavrilo Princip tire sur le couple.

Ce meurtre est le début d'une longue suite de décès accidentels frappant les malheureux propriétaires de la limousine.
Au moment où le général Potiorek hérite de celle-ci, la Première Guerre mondiale éclate. Plus tard, en roulant dans sa limousine vers Venise, il apprend la défaite de ses troupes et perdant l'esprit, il meurt.
Un des capitaines du général hérite alors de la voiture, mais au cours des deux semaines suivantes, il happe deux piétons et s'écrase contre un arbre.
À la fin de la guerre, le gouverneur de Yougoslavie prend en charge la voiture. Une succession d'accidents (quatre en quatre mois) le font presque amputer de son bras gauche. Dégoûté de la limousine, il décide de la vendre à un docteur, qui meurt écrasé en faisant plusieurs tonneaux. Le propriétaire suivant, un bijoutier, se suicide dans la voiture, puis un conducteur suisse périt dans un accident. Un fermier serbe achète alors l'auto. Un matin, la limousine refuse de démarrer. Le fermier demande alors qu'on le tire avec une charrette, mais l'auto se met en marche soudainement et, fonçant sur lui, le tue sur le coup. Enfin, un garagiste meurt en doublant une autre voiture : son pneu crève au mauvais moment !

Certains lecteurs attentifs pourraient se demander comment la limousine peut continuer à rouler après autant d'accidents ! Eh bien chers lecteurs, je dirais que les machines se réparent, contrairement aux humains, et que la limousine a dû bien changer du premier au dernier propriétaire. Sans pour autant perdre son apparente et supposée malédiction…

La malédiction est encore connue de ceux qui visitent Sarajevo: http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/14-18-Le-pont-du-premier-coup-de-feu-617972
Le JDD a écrit:"Ici, pour les Serbes c’est un héros national ; pour les autres, un terroriste", résume le guide du musée, Mirsad Avdic. "Ce Princip est un con, s’il n’avait pas tiré, nous les Bosniaques, aujourd’hui, on serait allemands et on roulerait tous en BMW", résume le veilleur de nuit de la centrale électrique voisine… Près d’un siècle plus tard, à Sarajevo, l’attentat reste un sujet conflictuel. Pour preuve, le projet de grande conférence internationale imaginé par la mission du Centenaire à Paris, réunissant en juin 2014 des chefs d’État du monde entier, a été abandonné. En mai dernier, Milorad Dodic, le président de la province serbe de Bosnie, a écrit à la communauté européenne, prête à sponsoriser les commémorations, pour se démarquer. "Dodic a donné des instructions à ses représentants au sein de la Fédération de Bosnie de ne participer à rien", regrette Jasmina Pasalic, une ancienne diplomate de l’ex-Yougoslavie, présidente de la fondation Sarajevo, coeur de l’Europe, créée à l’initiative de la France.

[...] "L’attentat avait échoué…", explique Zijad Sehic, un historien de la faculté de Sarajevo, auteur de plusieurs livres sur le sujet. Tout aurait pu s’arrêter là. Mais les dés roulent encore. Une grosse heure plus tard, l’archiduc décide de bouleverser son programme et de se rendre au chevet des blessés. Première erreur. "Sa voiture revenait vers le centre-ville, longeait la rivière Milajcka, et devait continuer tout droit sans s’arrêter devant le pont Latin", raconte le guide Mirsad Avdic. Sur la dernière photo de l’archiduc vivant, on devine ce qui va suivre : les roues de la voiture sont orientées sur sa droite, pour tourner dans la mauvaise rue, le chauffeur vient de donner le coup de volant fatal… Deuxième erreur. Aucune escorte derrière. Troisième erreur. Sophie est assise à l’arrière de la voiture, à droite. François-Ferdinand, à gauche. "Ils vont s’engager dans cette rue étroite, où il y a du monde. Mais au lieu de continuer et de rejoindre ensuite l’itinéraire prévu, le chauffeur décide de faire marche arrière", poursuit le guide. Quatrième erreur. Complètement par hasard, Princip, lui, qui croyait que l’attentat initial avait raté, se trouve là, sur le pont. Il s’approche de la voiture, et improvise… Deux coups de feu mortels.

Un incroyable fiasco en termes de protection de personnalités. Arrêté sur-le-champ, Princip doit la vie à ses 20 ans. Encore mineur, il échappe à la peine de mort. Quatre ans plus tard, il mourra de tuberculose en prison. En héros pour les uns, en terroriste pour les autres… "Sarajevo a toujours eu du mal avec cet événement, à l’image du petit musée qui n’a cessé de changer de présentation", analyse Nicolas Moll, un historien franco-allemand. En 1917, les autorités austro-hongroises inaugurent un monument commémoratif. Deux immenses colonnes de granit sont édifiées à l’entrée du pont et encadrent un gros médaillon de bronze à l’effigie de François- Ferdinand et Sophie. En 1919, après la victoire des alliés, le monument est démantelé. Les deux colonnes et le bronze disparaissent. "On n’a jamais su quoi faire avec ce monument, raconte l’historien bosniaque Zijad Sehic. Dans les années 1970, il y a eu un grave accident de mineurs dans la région, et le gouvernement a voulu ériger une statue en hommage à ces travailleurs. Pour payer les deux sculpteurs, on leur a proposé de leur donner les deux colonnes du monument… En 1998, un des deux sculpteurs m’a téléphoné, il voulait les vendre à l’ambassade d’Autriche qui, finalement, n’en a pas voulu. Les deux colonnes doivent encore se trouver quelque part, mais plus personne ne sait où."

Le médaillon en bronze, lui, est rangé dans les sous-sols du musée d’art de Sarajevo, où il est visible après moult palabres. "Si on nous le demande, on le donnera volontiers, on ne sait pas trop quoi en faire", admet Ivana, une des responsables de la galerie. La France s’attelle à des projets plus réalistes Dans l’ex-Yougoslavie, après la Seconde Guerre mondiale, Princip a fait figure de héros de l’indépendance contre l’Autriche. Le musée local est alors baptisé "le musée de l’Attentat" et le pont Latin "pont Princip". "On venait du monde entier, y compris de Russie, pour voir les lieux", raconte le guide. Aujourd’hui, le pont Latin a repris son nom, et le musée raconte davantage la Sarajevo de l’époque austro- hongroise que l’attentat lui-même. Les coups de feu tirés par un Serbe gênent aujourd’hui. Comme une histoire empoisonnée… "Savez-vous qu’il y a une autre malédiction, celle de la voiture de l’archiduc? ajoute Zijad Sehic. Ses six propriétaires sont morts de mort violente… "

Evidemment, les informations supra sont celles qu’on trouve après coup sur le web, non en écoutant RTL.

L’histoire de la Gräf & Stift est encore connue pour être colportée. Elle repose au musée.

Ok, mais après cette émission pastaga-digestif, j’ai quand même apprécié France-Culture, la culture avec un «C»: conférences sur Germaine de Staël (dite madame de) et sur un gars inconnu, j’ai nommé Paul-Louis Courier:
http://www.franceculture.fr/emission-grands-ecrivains-grandes-conferences-0
France-culture a écrit:5.08.2014 - Grands écrivains, grandes conférences
 XIXème siècle (2/10) : Madame de Staël / Paul Louis Courier, grand pamphlétaire 59 minutes
"Madame de Staël dans les orages de son temps" par Pierre de Gorsse Première diffusion le 05/07/1966 sur France Culture   - "Un grand pamphlétaire : Paul Louis Courier" par Louis-Gabriel Robinet Première diffusion le 01/07/1963 sur la Chaîne Nationale.
 diablotin content


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

oncle dom

avatar
PhD Smith a écrit:
Et à la fin de l'émission, guerre de 14 oblige, parmi les coïncidences historiques, HG et JP (sans DVD) parlent de la torpédo rouge maudite de Sarajevo. Là, je lève un oeil vers la radio, tel Spock () et je me téléporte dans mes souvenirs: et je me souviens:

—mode Pérec on—

Je me souviens avoir lu cette histoire de torpédo rouge dans un exemplaire de la revue "Planète" qui brillait par la notoriété de ses plumes, notoriété qui compensait largement la faiblesse de ses sources.
Je me souviens que j'en avais fait un petit exposé en 3e à mes petits camarades en classe d'histoire.
Je me souviens que ça n'avait intéressé personne.

—mode Pérec off—

Bon, vlà qu'on remet cette vieille histoire:
Science et magie a écrit: La torpédo rouge
Curieusement des objets, en particulier les véhicules, sont aussi sujets à des séries surprenantes d'accidents, comme le cas de la célèbres torpédo rouge. L'Archiduc d'Autriche François-Ferdinand se trouvait dans cette voiture lorsqu'il fût assassiné à Sarajevo en 1914. Ses propriétaires successifs furent tous tués à la suite d'accidents, soit au total 16 victimes, la torpédo rouge ayant subi peu de dégâts à chaque fois.

La torpédo est de marque "Gräf & Stift" (http://en.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A4f_%26_Stift) et la voici:

 diablotin content
Ouaip! La revue Planète n° 32, janvier-fevrier 1967, p 15, avait passé dans la série "les faits maudits", un article de George Langelaan, "La voiture maudite de Sarajevo".

Cet article a été repris dans Pilote n° 567, par de Beketch, illustré par Tardi, en 6 planches


Dans l'article de Planète, Langelaan écrit
De la voiture, on ne retrouva rien
Mais De Beketch insiste:
On n'en retrouva jamais rien, pas même un bouchon de radiateur
Ce qui donna à Gotlib l'idée de faire une histoire basée sur les malheurs occasionnés par ce fichu bouchon de radiateur, malencontreusement retrouvé.  

http://oncle-dom.fr/index.htm

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Moi-même à la 3ème personne a écrit:
—mode Pérec on—

Je me souviens avoir lu cette histoire de torpédo rouge dans un exemplaire de la revue "Planète" qui brillait par la notoriété de ses plumes, notoriété qui compensait largement la faiblesse de ses sources.
Je me souviens que j'en avais fait un petit exposé en 3e à mes petits camarades en classe d'histoire.
Je me souviens que ça n'avait intéressé personne.

—mode Pérec off—

Référence: http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Je_me_souviens_(Perec)
"Je me souviens" est un livre de Georges Perec publié en 1978 aux éditions Hachette. C'est un recueil de bribes de souvenirs rassemblés entre janvier 1973 et juin 1977, échelonnés pour la plupart « entre ma 10e et ma 25e année, c'est-à-dire entre 1946 et 1961 », précise l'auteur. Quelques-uns ont été publiés dans "Les Cahiers du Chemin" no 26 en janvier 1976.

Extrait: http://www.desordre.net/memory/perec/
Perec a écrit:Je me souviens que je me demandais si l'acteur américain William Bendix était le fils des machines à laver.
Je me souviens que Voltaire est l'anagramme de Arouet L(e) J(eune) en écrivant V au lieu de U et I au lieu de J.
Je me souviens que Jean Bobet — le frère de Louison — était licencié d'anglais.
Je me souviens que les Platters furent impliqués dans une affaire de drogue, et aussi que le bruit courut que Dalida était un agent du F.L.N.

Je me souviens que quand Sophie, Pierre et Charles faisaient la course, c'était Sophie qui gagnait, car Charles traînait, Pierre freinait, alors que Sophie démarrait. (NDR: jeu de mots)  

Je me souviens d'un fromage qui s'appelait "la Vache sérieuse" ("la Vache qui rit" lui a fait un procès et l'a gagné).
 je sors  


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Je me souviens que les Platters furent impliqués dans une affaire de drogue, et aussi que le bruit courut que Dalida était un agent du F.L.N.

Bon ...
Je ne vois pas d'autres possibilité que m'insurger ...
Donc je m'insurge!  

Hodge, arrêté pour possession de drogue, sera évincé du groupe et remplacé par Paul Robi. Ram, qui était également le gérant d’affaires du groupe The Penguins, fera signer The Platters chez l’étiquette Mercury.

http://www.ruerezzonico.com/the-platters-only-them/


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Hm, les "Platters" ont donc eu des problèmes de drogue: merci Nem'. Quant à la blague de Perec, pour les plus jeunes voici l'explication:
Perec a écrit:Je me souviens que quand Sophie, Pierre et Charles faisaient la course, c'était Sophie qui gagnait, car Charles traînait, Pierre freinait, alors que Sophie démarrait.
Réponse:
Charles Trenet (chanteur), Pierre Fresnay (acteur) et Sophie Desmarests (actrice)

D'autres de Perec:
Perec a écrit:Je me souviens que Fausto Coppi avait une amie que l'on appelait "la Dame blanche".
Je me souviens que l'une des premières décisions que prit de Gaulle à son arrivée au pouvoir fut de supprimer la ceinture des vestes d'uniforme.
Je me souviens que la violoniste Ginette Neveu est morte dans le même avion que Marcel Cerdan.
Je me souviens que Khrouchtchev a frappé avec sa chaussure la tribune de l'O.N.U.
Je me souviens que le numéro des "Peugeot" (201, 203, 302, 303, 403, 404, etc.) avait un sens précis, et aussi le numéro des locomotives (par exemple: Pacific 231).

Tiens, pourquoi ? http://www.desordre.net/memory/perec/brasseur/033.htm

La première Peugeot 201 sort des usines en 1930. Les Peugeot ne portent pas de nom, mais un nombre de trois chiffres, celui du milieu étant un 0. Tous les nombres de 101 à 909 ont été déposés (ce qui a obligé Porsche à rebaptiser 911 sa 901).
Le choix du 0 a été expliqué par le trou de la manivelle, au milieu du nom de la voiture. En fait, il n'y a que sur la 202 et la 402, sorties en 1938, que le trou de la manivelle se confond avec le 0.

La locomotive à vapeur Pacific 231 est construite en série à partir de 1902 pour la Missouri Pacific par l'American Locomotive Company.

En France, le type des locomotives est déterminé par le nombre et la fonction des essieux. La Pacific 231 est ainsi nommée parce qu'elle a deux essieux porteurs, suivis de trois essieux moteurs et d'un essieu porteur. Il a ainsi existé des Pacific 130, 131, 151, 232, 241 et 250.

Pacific 231, pour orchestre, d'Arthur Honegger (1893-1955), en 1933.
Dans un film expérimental du même nom, en 1949, Jean Mitry (1907-1988) cherche des équivalents cinématographiques aux rythmes musicaux.

Jean-Bernard Pouy, le Cinéma de papa, « Série Noire », Gallimard, 1989, p. 54
« Mon père nous avait passé Pacific 231, à la maison. »

A cause de la manivelle, OOOKKKAAYYY.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum