UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ARCHEOVNI » Le code maya enfin déchiffré - documentaire sur Arte

Le code maya enfin déchiffré - documentaire sur Arte

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

freefighter

avatar
Salut

c't'aprèm docu sur les mayas sur arte à 14h50, il est noté 3T pat téléstar !!

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
freefighter a écrit:, il est noté 3T pat téléstar !!

"Télérama" c'est mieux:
http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/le-code-maya-enfin-dechiffre,11015909.php

http://www.arte.tv/guide/fr/034880-000/le-code-maya-enfin-dechiffre

Arte a écrit:Le code maya enfin déchiffré
En 1519, l'invasion des Espagnols et la prise de Cozumel par Cortez contraignent les Maya à fuir vers la forêt vierge. Dans les cités abandonnées, les conquistadores découvrent des objets sacrés et utilitaires, mais aussi des milliers de livres rédigés selon un mystérieux alphabet composé de hiéroglyphes. Pour les très chrétiens envahisseurs, il ne peut s'agir là que de l'œuvre du diable : ils interdisent ces ouvrages et en brûlent un nombre considérable. La tradition maya se perpétue néanmoins jusqu'en 1697, date de la prise de la dernière ville maya indépendante. Ensuite, ce qui fut l'une des plus grandes civilisations du monde sombre dans l'oubli.

Du calendrier à l'écriture

C'est au XIXe siècle que les premières fouilles sont entreprises dans les cités perdues de la jungle. Les chercheurs s'attaquent bientôt au déchiffrage de la calligraphie. Ils remportent un premier succès en parvenant à comprendre le calendrier maya (très complexe) et à identifier les glyphes des monuments figurant les dieux, les plantes, les animaux, les couleurs et les directions. Mais l'écriture, elle, conserve tous ses secrets. Il faut attendre la fin du XXe siècle et l'exploration du site de Piedras Negras, dans le nord de l'actuel Mexique, pour avancer de façon significative dans le déchiffrement des écrits. Une importante équipe pluridisciplinaire réunissant des paléographes, des épigraphistes, des historiens, des ethnographes, des archéologues, des astronomes ou des linguistes commence à faire parler les textes. On y découvre des histoires de royaumes et de guerres, d'alliances et de trahisons, de puissantes dynasties et de brillants généraux, d'artistes inventifs et de héros légendaires. Des récits qui témoignent de la profonde originalité de la civilisation maya, restée longtemps totalement isolée, contrairement aux grands royaumes asiatiques et européens soumis à de multiples influences.

Excellent documentaire résumant bien les démarches scientifiques sur une longue période: du XIXe au XXe s. C'est par petits pas que la langue maya va être déchiffrée, car on ne possède plus que 4 manuscrits et des stèles. On commence par le système de numération, pour passer à l'astronomie puis au calendrier et enfin aux textes plus généraux. Les héros scientifiques s'appellent Rafinesque, Förstermann, Proskouriakoff et surtout Youri Knorosov. On peut laisser tomber le "petit génie américain" de la dernière partie du documentaire David Stuart: aucun intérêt.
On voit les polémiques entre chercheurs et le problème suivant: alors que les chercheurs européens avaient déjà déchiffré des langues inconnues (hiéroglyphes égyptiens, cunéiformes, etc.), pourquoi les chercheurs américains avaient renoncé à déchiffrer la langue maya ? Pourquoi les méthodes de déchiffrement utilisés par leurs collègues européens n'ont pas été appliqués à ce cas ? Découragement devant l'ampleur de la tâche, résumé par Thomson. Pourtant la clef méthodologique a été faite par Proskouriakov et surtout Knorosov.

(Mode lunatic fringe on) Fort heureusement, les bolchéviques veillaient. Après l'échec de l'opération "Roswell", destinée à faire peur aux américains avec une invasion extra-terrestre pour les détourner de leur surveillance du programme nucléaire soviétique avec "Mogul" (cf: "Area 51", le livre d’Annie Jacobsen), Staline ordonna une nouvelle opération de désinformation en se basant sur les mystérieux hiéroglyphes de l'engin de Roswell. L'idée était simple: faire croire au monde que la science stalino-léniniste avait résolu le déchiffrement de la langue maya et attaquer intellectuellement la capitalisme américain par le sud mexicain. Pour cela, il prit un ancien combattant et le força à apprendre l'égyptien et d'autres langues anciennes. Ce sujet s'appelait Youri Knorosov. (Mode lunatic fringe off)

A Leningrad, Knorosov publia en 1952, un article fondateur "écriture ancienne d’Amérique Centrale" dans la revue "Sovietskaya Etnografiya". Il proposait que l’écriture maya était un mélange d’idéogrammes et de syllabe comme les hiéroglyphes égyptiens par exemple. L'article était précédé d'une préface clamant que la science bolchévique avait triomphé là où la science capitalisto-décadente avait échoué. La réaction du chef de fil de l'archéologie  maya, Thomson, ne se fit pas attendre. Il décida que cet article n'était pas de la science, mais de la propagande.

(mode complot on) En fait, on peut supposer que Thomson était un agent soviétique destiné à faire cesser toute avancée dans le mayanisme avec la collaboration de Tatiana Proskouriakoff, son agent de liaison avec Moscou. Thomson rejeta officiellement l'article de Knorosov, mais c'est en fait lui qui l'écrivit. Thomson était anglais, donc forcément complices de Philby, dont l'un  des descendants a écrit dans "Nexus" sur les OVNI et le CAIPAN. (mode complot off)

Michael Coe, mayaniste, défend les idées de Knorosov et tenta de convaincre ses collègues mayanistes américains. Il fallut attendre la mort de Thomson pour qu'on puisse déchiffrer la langue maya. Knorosov est aujourd'hui reconnu pour sa contribution à la langue maya. J'oubliai: hommage à Diego de Landa, un inquisiteur reconnaissant  Laughing

Quelques liens: http://www.yalalte.org/glifox/pdf_escrit/wh2008french.pdf

Petite introduction au maya et à son système d'écriture en français.

Interview anglophone de  prostern Michael Coe dont le documentaire est basé sur son livre "Breaking the maya code" (non traduit en français): http://www.nightfirefilms.org/.../interviews/CoeTRANSCRIPT.pdf
‎http://www.amazon.com/Breaking-Maya-Code-Third-Edition/dp/0500289557

prostern Youri Valentinovitch Knorosov: http://fr.wikipedia.org/wiki/Youri_Knorozov
http://en.wikipedia.org/wiki/Yuri_Knorozov



Dernière édition par PhD Smith le 14.12.14 17:52, édité 1 fois


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

freefighter

avatar
enfin le p'tit génie Américain à vraiment fait une sacré avancée, en comprenant que plusieurs symboles représentaient une seule phonétique !

Alors dire comme cela de but en blanc "aucun intérêt", il faut être, au moins, présomptueux ou au plus mayaniste reconnu.

Mais je suppose que tu es un mayaniste reconnu !

En tout cas superbe doc !

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
freefighter a écrit:enfin le p'tit génie Américain à vraiment fait une sacré avancée, en comprenant que plusieurs symboles représentaient une seule phonétique !
Alors dire comme cela de but en blanc "aucun intérêt", il faut être, au moins, présomptueux ou au plus mayaniste reconnu.

Le documentaire est surtout basé sur le livre de Coe que j'ai lu et sans Knorosov, Stuart n'aurait rien pu faire. Au Mexique, c'est Knorosov qui est reconnu.
http://www.cancunstyle.com/wp-content/uploads/2014/03/YURI-KNOROSOV.jpg

Proskouriakoff était convaincue par la méthode de Knorosov et Coe et sa femme ont traduit en anglais les articles de Knorosov. Grâce à cela, le congrès de 1973 "Primera Mesa Redonda de Palenque. A Conference on the Art, Iconography, and Dynastic History of Palenque", les mayanistes  Schele, Mathews, Lounbsury purent établir la liste des rois de Palenque. C'est cette réussite qui permit la traduction des stèle grâce à Knorosov. Stuart a travaillé sur du terrain bien déblayé.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

freefighter

avatar
Certes !
Mais dire que ce qu'il a fait n'a aucun intérêt est faux.....
C'est marrant comment les gens peuvent se permettre de balancer des mots comme ça à la volée...Ce Stuart a bossé une bonne partie de sa vie, là-dessus, le gars fait partie de ceux qui ont fait avancer les traductions, moins que le ruskof et autres qui ont déblayés le terrain, mais quand même....

Aucun intérêt !

C'est un avis radical et irrespectueux vis à vis de cet homme !

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
freefighter a écrit:Mais dire que ce qu'il a fait n'a aucun intérêt est faux.....

Où ai-je dit que son travail n'avait aucun intérêt ? Cite-moi une ligne où j'ai pu écrire un truc de ce genre ? Bien sûr que son travail est important, Coe le dit dans son livre. Ce qui me gêne quand même c'est le raccourci que le documentaire fait entre Knorosov et Stuart comme si un documentaire américain devait faire ressortir le côté américain petit génie de Stuart en disant: "nous aussi nous avons notre Knorosov à nous américains et regardez, il a baigné dedans et a pu faire les études qu'il faut". Coe n'échappe pas à cette image religieuse à propos de Stuart: " I like to call them the Young Turks, and this was an extraordinary network.  In this country for instance David Stuart, who had begun his first hieroglyphic researches at the ripe age of eight and gave his first I think public lecture at age 13 like sort of Christ among the elders (il a donné sa première conférence publique à l'âge de 13 ans, comme un genre de Christ au milieu des docteurs de la loi juive) .  I mean it was really an extraordinary thing.  Was absolutely crackerjack" (Coe Transcript, p. 79)

Je me place dans une optique d'histoire des sciences. Le documentaire raconte 400 ans de tentatives de déchiffrement de la langue maya (ou des langues mayas), tu l'as vu. Ce qui aurait été bien, c'eut été de raconter comment, les idées de Knorosov ont pu être ensuite transmises dans la communauté des mayanistes par Coe et Proskouriakoff, puis la reconnaissance entre 1955 (date de la première lecture de l'article de Knorozov par Coe au Mexique) et 1973. Cela aurait fait une 30 minutes de plus et je n'aurais rien dit. Le travail de N. Grube est aussi important pour les légendes mayas des Chilam balams, ces recueils des traditions mayas écrites dans un alphabet latin.

C'est un avis radical et irrespectueux vis à vis de cet homme !

Autant irrespectueux et radical que de faire de Thomson un abruti opposant à Knorosov en oubliant son apport fondamental au rattachement de la chronologie maya et de la nôtre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Corr%C3%A9lation_GMT
La corrélation GMT (des initiales de ses inventeurs) est le nom communément employé pour désigner la corrélation établie entre le compte long du calendrier maya et le calendrier grégorien par Joseph T. Goodman, Juan H. Martínez Hernández et J. Eric S. Thompson. Cette corrélation, qui situe le début du dernier grand cycle du compte long, daté « 0.0.0.0.0 4 ahau 8 cumkú », le 11 août 3114 avant notre ère, est celle qui est la plus communément utilisée par les mayanistes pour convertir les dates en compte long en dates grégoriennes


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum