UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » PAN D : 9 décembre 2002, observation par 3 témoins d'un objet sphérique et lumineux à proximité de la centrale nucléaire de Gravelines

PAN D : 9 décembre 2002, observation par 3 témoins d'un objet sphérique et lumineux à proximité de la centrale nucléaire de Gravelines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Flo78

avatar
Cette observation, classée PAN D (phénomène non-identifié), date du 9 décembre 2002, à 10h45.
3 témoins à bord d'un avion (Socata TB-20) ont observé un objet sphérique et lumineux à proximité de la centrale nucléaire de Gravelines.


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Socata_TB-20


Résumé du cas (via site du GEIPAN):
Le 9 décembre 2002, un instructeur pilote privé avec 2 élèves pilotes ont vu lors du décollage de leur avion, un gros phare qui se dirigeait vers eux, puis qui s'est éteint laissant apparaître une forme sphérique qui a brusquement changé de direction. 
La tour de contrôle n'a rien détecté, pas plus que les radars. Phénomène inexpliqué classé D.




Interview de l'instructeur pilote , Mr G (à partir de 11:55, Dossier paranormal, les OVNI et le pouvoir, diffusé sur Numéro 23):
http://www.dailymotion.com/video/x2f336r_dossier-paranormal-les-ovnis-et-le-pouvoir_tv?start=5




Procès-verbal d'audition de l'instructeur pilote (Mr G):
"Après le décollage, aux environs de 11 heures, nous étions au cap magnétique 0.70, en montée initiale, à une hauteur d'environ 600 pieds qui correspond à 200 mètres, j'ai aperçu un gros phare blanc~jaune très lumineux qui à première vue correspondait à un avion en approche opposée qui se situait à 300 pieds au dessus de notre appareil soit 100 mètres environ.
A cette heure, le soleil se trouvait au cap 130, ceci pour moi n'était pas un reflet du soleil.
Ce phare était pratiquement dans l'axe de la centrale nucléaire de Gravelines à une distance d'environ 5 KM.
Je n'avais reçu aucune communication m'avisant d'une approche d'un avion.
La lumière s'est brusquement éteinte après 4 à 5 secondes.
A ce moment là, j'ai remarqué que l'engin était de la taille du phare, de forme sphérique, couleur gris métallique, pour
ma part, il n'était pas entièrement gris mais cette couleur prédominée.
Je ne peux vous préciser si à cet instant là l'appareil était en position statique ou s'il se rapprochait de notre avion.
Cet engin s'est brusquement éloigné à grande vitesse, cap divergent.
Notre avion à cet instant là était en phase de virage plein sud quant à la trajectoire de l'engin était la suivante, cap 80
direction...
J'ai été très surpris par son départ sans effectuer de manœuvre linéairement. 
La disparition n'a duré que trois à quatre secondes.
La visibilité était bonne, supérieure à 7 KM, le temps très clair, aucun nuage .
Je n'ai constaté aucune perturbation dans l'avion lors de cette approche.
J'ai demandé à l'élève D ce qu'il avait vu, il m'a répondu une boule éclairée, quant à l'élève N il a vu un rond de lumière."





Analyse rapide

Les 3 témoins ont eu l'impression qu'il s'agissait d'un phare d'avion, à une distance de 5 km, donc la dimension angulaire devait être faible.

L'élève qui pilotait, a aperçu l'objet (un rond de lumière), mais il n'y a pas porté une grande attention, il était concentré sur les instruments de bord puisqu'il devait justement virer sur la droite (avant même d'avoir vu la lumière. Le virage n'a donc rien à voir avec une manoeuvre d'évitement).
L'autre élève, à l'arrière de l'appareil, a lui aussi vu l'objet (une boule éclairée), mais n'a pas non plus porté une grande attention, pensant qu'il s'agissait d'un phare d'avion en phase d'atterrissage (pour ce témoin, l'objet ne s'est jamais "éteint").


Les témoins ont eu l'impression que l'objet se dirigeait vers eux.
Après que le pilote ait viré sur la droite et pris la direction du Sud, la lumière s'est éteinte (selon Mr G), et l'objet a semblé partir à grande vitesse vers le Nord.
Mr G:  "Le phare s'est éteint au bout de 5 secondes, quand j'ai viré" (il dit "j'ai viré", mais c'est un des élèves qui pilotait).
Le fait que la lumière se soit éteinte au moment où l'avion effectuait son grand virage pourrait bien faire penser à un reflet.
Pourtant Mr G exclut la possibilité d'un reflet sur le pare-brise ou sur la carlingue métallique d'un avion, car la forme lumineuse était bien délimitée: "C'était bien compact, bien cerné, bien dessiné".
De plus, lorsque, selon lui, la lumière s'est éteinte, il a distingué une forme grise, sphérique.

L'absence de "manoeuvre d'évitement" de la part de l'objet a surpris Mr G.
L'objet n'a engendré aucune perturbation sur l'avion.





L'hypothèse d'un ballon de "petite" taille (probablement en "Mylar")

La description de l'aspect  (un objet sphérique, gris/métallique, reflétant la lumière) correspond très bien à un ballon, probablement en Mylar, reflétant le Soleil "levant" (le Mylar peut refléter jusqu'à 99% de la lumière).


Voici un plan, pour exemple, tenant compte de la trajectoire de l'avion, bien qu'on ignore à quel endroit exact l'avion a effectué son virage vers le Sud (ça peut être très légèrement plus tôt ou légèrement plus tard).

A gauche, la piste de décollage de l'aéroport de Calais-Dunkerque.
En haut à droite, la centrale nucléaire de Gravelines.
En vert, la trajectoire de l'avion (60/63°, puis virage vers le Sud)
Le point rouge représente un exemple de position possible du présumé ballon (il peut se trouver "n'importe où" sur l'axe bleu).
En rouge, l'illusion de déplacement qu'un ballon (n'importe où sur l'axe bleu) donnerait aux témoins à bord de l'avion.
Les numéros de 1 à 4 représentent des exemples de positions de l'avion et la position illusoire de l'objet correspondant (approximativement).


Plan de meilleure qualité


On constate que le Soleil (à 155°) est justement pratiquement à 90° de l'axe de décollage de l'avion  (60/63°), donc idéal pour un reflet maximum (quelque soit l'emplacement du présumé ballon sur l'axe bleu).
D'autant plus que l'objet observé était légèrement plus haut que l'avion, et que le Soleil était bas (10°).
Les témoins auraient donc été légitimement surpris par un tel reflet, extraordinaire.
Dès que l'avion a commencé à tourner, le reflet a dû fortement s'atténuer, car l'angle avec le Soleil n'était plus optimum.

On remarque que la trajectoire fictive (en rouge), que donnerait un ballon sur l'axe bleu pour les témoins à bord, correspond exactement à la description (l'objet semble se diriger vers l'avion, puis partir vers le Nord, au moment où l'avion se dirige vers le Sud).


Ainsi, en se rapprochant du ballon, les témoins dans l'avion ont pu avoir l'impression que celui-ci se dirigeait vers eux.
L'illusion d'un déplacement rapide dans le sens opposé (à celui de l'avion) correspondrait également bien aux méprises des pilotes confrontés à un ballon (statique ou porté par un léger vent), mais non identifié comme tel, et dont le déplacement de leur appareil leur donne l'impression d'un déplacement rapide du ballon (la vitesse de croisière d'un TB-20 est de 250/300 km/h).

Le présumé ballon, de taille modeste, était certainement beaucoup plus proche que les 5 km estimés par les témoins, c'est probablement ce qui a engendré la mauvaise interprétation, l'incompréhension et l'illusion des témoins.
La taille modeste expliquerait aussi la rapide diminution et disparition de l'objet observé, qui ne reflètait plus (ou en tous cas moins) le Soleil à ce moment là (d'autant que la vue par l'arrière n'est pas facile avec cet avion).
Etant donné que l'objet apparaissait de la taille d'un gros phare d'avion à 5 ou 10 km, il leur était impossible d'identifier un ballon (surtout qu'ils avaient l'impression que l'objet était lumineux).


L'absence de manoeuvre d'évitement de l'objet, l'absence d'écho radar (un ballon de petite taille ne pouvant être repéré par un radar primaire) et l'absence de témoin au sol (malgré que les "passagers" de l'avion aient eu l'impression que l'objet était au-dessus d'une zone peuplée et "surveillée", en pleine journée) n'auraient plus rien d'étrange.




Conclusion: 
Tous les détails de la description semblent conformes à l'hypothèse d'un ballon "sphérique" de "petite" taille, probablement en Mylar.
L'étrangeté de cette observation pourrait donc bien être due à la conjonction de plusieurs événements rares, un ballon en Mylar se trouvant exactement dans l'axe entre la piste de décollage d'un avion et une centrale nucléaire, et le Soleil, idéalement placé (par rapport à l'axe de l'avion qui décolle et par rapport au ballon), générant un reflet presque maximum (légitimement intrigant).






Sources:
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/GRAVELINES__59__2002__T-M_PV_T_S_A__2002309577-960-02-R.pdf
http://www.dailymotion.com/video/x2f336r_dossier-paranormal-les-ovnis-et-le-pouvoir_tv?start=5



Dernière édition par Flo78 le 08.02.15 14:04, édité 1 fois

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
A lire un texte de 2003 sur ce cas dit de Calais à l'époque:
http://www.zetetique.ldh.org/calais.html

cité aussi ici comme cas de Gravelines :
http://www.zetetique.fr/divers/OvniDuCnes_chapitre7.pdf

oncle dom

avatar
marcassite a écrit:A lire un texte de 2003 sur ce cas dit de Calais à l'époque:
http://www.zetetique.ldh.org/calais.html

cité aussi ici comme cas de Gravelines :
http://www.zetetique.fr/divers/OvniDuCnes_chapitre7.pdf
Donc, il n'y a pas de Ca... de cas de Calais
Coluche nous avait mis la puce à l'oreille Wink

http://oncle-dom.fr/index.htm

Flo78

avatar
marcassite a écrit:A lire un texte de 2003 sur ce cas dit de Calais à l'époque:
http://www.zetetique.ldh.org/calais.html

cité aussi ici comme cas de Gravelines :
http://www.zetetique.fr/divers/OvniDuCnes_chapitre7.pdf


Hello,
merci pour les liens!  diablotin content

Je n'ai pas trouvé l'émission de Bonaldi, dommage.


Le Sepra ne retient quasiment que le témoignage de l'instructeur, car les 2 autres témoins n'ont pas tellement porté attention au phénomène (voir leurs témoignages dans "l'enquête" du Sepra)...




Les OVNI du CNES a écrit:"Ayant l'impression qu'il fonce soudainement vers lui, le pilote vire vers la droite"
http://www.zetetique.fr/divers/OvniDuCnes_chapitre7.pdf

Cette affirmation n'est pas ce que j'avais compris en lisant le témoignage de l'élève aux commandes de l'avion, il me semblait que le virage était prévu avant d'apercevoir l'OVNI:

Elève pilote aux commandes dans l'enquête du Sepra a écrit:"Au moment ou j'ai aperçu cette lumière, je devais virer, donc j'ai reporté mon attention sur mes instruments. J'ai perdu de vue ce phare".
http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/GRAVELINES__59__2002__T-M_PV_T_S_A__2002309577-960-02-R.pdf




Les OVNI du CNES a écrit:"Dès lors, la boule lumineuse lui semble se transformer en une petite boule grisâtre "de 3 millimètres en taille relative" qui s'éloigne, plus rapidement qu'un avion à réaction selon lui, en direction de Dunkerque, jusqu'à devenir "un tout petit point à peine discernable"."
http://www.zetetique.fr/divers/OvniDuCnes_chapitre7.pdf

Intéressant.
Donc la dimension angulaire était effectivement très petite, et lors de la "disparition", l'objet est devenu un tout petit point en quelques petites secondes (ça me rappelle le cas D. Michau).


Pour finir, l'instructeur décrit dans l'interview vidéo (lien en source) qu'après son virage, l'avion se dirigeait vers le Sud et que l'objet est "parti" vers le Nord.
Dans "l'enquête" du Sepra il parle d'une disparition de l'objet direction cap 80, donc ce qui pourrait bien correspondre à la direction de Dunkerque (donc pas au Nord), mais tout en précisant "cap divergeant" (donc opposé au cap de l'avion), ce qui est conforme avec l'hypothèse d'un ballon.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum