UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Epinal - Un phénomène lumineux observé pendant plus d'une heure - 26/3 & 2/4 1980

Epinal - Un phénomène lumineux observé pendant plus d'une heure - 26/3 & 2/4 1980

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Flo78

avatar
Cas signalé par GMH.








Ayant quelques doutes vis à vis de l'hypothèse du "passage d'un satellite", notamment à cause de la durée (plus d'une heure), je propose l'hypothèse Vénus.




Vénus (en blanc) a l'air de bien correspondre pour les 2 dates.
Le 2 avril 1980, sa magnitude était de -3.97, donc très forte, bien supérieure aux autres planètes/étoiles présentes, ce qui pourrait être conforme à la description, "un objet lumineux plus gros qu'une étoile".
Sa direction (az: 266), Ouest, correspond apparemment à la direction de l'usine survolée (en violet) indiquée par le témoin (selon l'emplacement des témoins dans la rue Void de la rose (en vert), la position de l'usine, donc de l'OVNI, peut seulement varier légèrement, soit O, soit SO).
La hauteur angulaire de Vénus était de 33° à 20h (la nuit n'était pas encore totalement tombée), et de 15° à 22h.
Etant donné la visibilité dans la rue des témoins, Vénus ne devait pas être visible plus de 2 heures, ce qui semble correspondre à la durée (longue, "plus d'une heure", c'est souvent un bon indice d'une méprise astronomique).
La semaine précédente c'était la même configuration, sauf que Vénus était à -3.90 (quasi identique) et devait être perdue de vue juste un peu plus tôt.



Dernière édition par Flo78 le 22.09.15 18:32, édité 2 fois

GMH


J'ajoute que le dossier d'enquête (pour le moins succinct et approximatif) précise que les témoins ont vu ce qui ressemblait initialement à une grosse étoile (plus grosse que l'étoile du berger (SIC)) dont la taille est estimée à <1mm àbdb (comparateur LDLN). Cette lumière semblait se rapprocher très vite en grossissant jusqu'à une taille de ~7 à 9 mm au comparateur puis diminuait pour reprendre sa taille initiale puis ce cycle recommençait (durant ~1/2h).
La forme décrite sur le dessin correspondrait à l'aspect au plus proche (les faisceaux verts n'étant vus qu'à l'aide de jumelles). La disparition se serait faite par accélération ultra rapide vers le sud (la gauche). ~10 témoins (7 connus)

L'hypothèse Vénus est très plausible dans la mesure où la planète n'est pas évoquée. Par contre, comment expliquer le mouvement décrit (changement de taille apparente) ? Et le départ vers le sud (illusion) ?
Mais le dossier est trop "light" pour répondre !

Ce qui m'interpelle dans ce cas, c'est la similitude de forme (même inversée) et de couleurs avec Raon-aux-Bois. Là encore les témoins parlent de forme en "haricot" (fève) ce qui n'est vraiment pas une description courante.
Je ne connais que ces deux cas et celui de Boulogne-sur-mer.
En connaissez-vous d'autres ?

oncle dom

avatar
GMH a écrit:L'hypothèse Vénus est très plausible dans la mesure où la planète n'est pas évoquée. Par contre, comment expliquer le mouvement décrit (changement de taille apparente) ? Et le départ vers le sud (illusion) ?
Le changement de taille apparente s'explique simplement par le changement d'éclat, et le changement d'éclat par l'interposition de nuages peu denses.
Le départ vers le sud peur également s'expliquer par une estimation du mouvement par rapport aux nuages.
pour mieux estimer tout ceci il eut fallu évidemment une enquête plus serrée.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Flo78

avatar
Bonsoir GMH, merci pour ces détails supplémentaires.



GMH a écrit:J'ajoute que le dossier d'enquête (pour le moins succinct et approximatif) précise que les témoins ont vu ce qui ressemblait initialement à une grosse étoile (plus grosse que l'étoile du berger (SIC)) dont la taille est estimée à <1mm àbdb (comparateur LDLN). Cette lumière semblait se rapprocher très vite en grossissant jusqu'à une taille de ~7 à 9 mm au comparateur puis diminuait pour reprendre sa taille initiale puis ce cycle recommençait (durant ~1/2h).

La description (grosse étoile) semble correspondre.
La taille apparente, n'est pas très éloignée.



GMH a écrit:La forme décrite sur le dessin correspondrait à l'aspect au plus proche (les faisceaux verts n'étant vus qu'à l'aide de jumelles). La disparition se serait faite par accélération ultra rapide vers le sud (la gauche). ~10 témoins (7 connus)

Les faisceaux verts pourraient être dus aux jumelles.



GMH a écrit:L'hypothèse Vénus est très plausible dans la mesure où la planète n'est pas évoquée. Par contre, comment expliquer le mouvement décrit (changement de taille apparente) ? Et le départ vers le sud (illusion) ?
Mais le dossier est trop "light" pour répondre !

Le mouvement de va et vient pourrait être dû principalement à la diffraction de l'atmosphère (qui peut même parfois créer des impressions de petits mouvements), et aussi à la perspective aérienne, qui peuvent provoquer des changements de luminosité. Une diminution donne l'impression d'un recul, et inversement.
Au départ la nuit n'est pas encore complètement tombée, donc petit à petit elle a due grossir, donnant l'impression de se rapprocher.
Pour la disparition vers le sud, je ne sais pas. 
Sont-ils certains que c'était le même objet? Là est la question. 
Vénus descendait de plus en plus et, étant donné les obstacles dans cette rue (pas de vue sur l'horizon), elle a dû finir par être perdue de vue. 
Peut-être qu'un autre objet est arrivé peu de temps après de cette direction?

Etant donné que Vénus était pratiquement à son maximum (-3,97 et maximum -4,6) et qu'elle était dans la direction indiquée, pendant une durée étrangement proche de celle de l'observation, et à une hauteur angulaire basse, mais forcément visible, je pense que l'on tient notre coupable. Ils n'ont pas pu la louper sachant qu'ils ont observé pendant plus d'une heure dans cette direction.



GMH a écrit:Ce qui m'interpelle dans ce cas, c'est la similitude de forme (même inversée) et de couleurs avec Raon-aux-Bois. Là encore les témoins parlent de forme en "haricot" (fève) ce qui n'est vraiment pas une description courante.
Je ne connais que ces deux cas et celui de Boulogne-sur-mer.
En connaissez-vous d'autres ?

Ca me rappelle quelque chose. J'ai cherché, sans succès (en tous cas pas ce dont je me ""souvenais"").
Il faut tenir compte du fait que c'était au maximum d'une taille apparente de 9mm, donc vraiment un tout petit haricot. 

boreale


Bonjour,

Pourrait-on envisager un objet beaucoup plus éloigné que Vénus, comme un groupement d'étoiles par exemple, qui aurait cette forme de haricot a cause de la courbure espace-temps?

GMH


9mm c'est quand même presque deux fois la Lune !
Quand tu parles de "diffraction", je présume que tu veux dire "réfraction".
La première explique plutôt les changements de couleurs et la seconde plutôt  les variations de hauteur. Il y a aussi la turbulence.
Ce qui est un peu étonnant c'est que sur une dizaine de personnes adultes, il n'y en ait pas une pour décrire correctement la scène (car l'atmosphère ne peut, à elle seule, provoquer une telle distorsion).
En 41 ans d'astronomie, je n'ai jamais vu Vénus apparaître plus grosse que la Lune !
Mais apparemment, toutes n'ont pas été interrogées.
Les enquêteurs étaient peu expérimentés et indubitablement très ancrés dans la vision soucoupique des années 80. Tous les éléments ajoutés peuvent effectivement concourir pour une méprise avec Vénus (on a vu pire !).
Mais, indépendamment, il reste la curieuse coïncidence de description-région-période / Raon. (le dessin de Raon n'est pas paru dans la presse, sauf dans LDLN mais longtemps après)

Un tenant pourrait aisément dire que Vénus était visible mais peu remarquable en regard du phénomène donc que les témoins n'ont même pas jugé utile de signaler sa présence (ou que l'enquêteur n'a pas jugé utile de la signaler).

Tout le problème réside dans l'équivalence suivante :
Les sceptiques reprochent (fort justement) aux tenants la tendance à associer n'importe quelle trace naturelle (animaux ou autres) à un PAN vu à basse altitude (ou plus souvent hauteur !), sans mettre en évidence une quelconque relation de causalité.
De fait, les tenants auraient-ils tort en reprochant aux sceptiques d'associer trop facilement toute origine classique de méprise (astre, avion, ...) à chaque observation de PAN sans véritablement établir une relation de causalité et en se contentant d'une simple plausibilité basée sur une similitude d'aspect, de comportement ou de contexte (a fortiori une combinaison) ?
Le raisonnement doit logiquement fonctionner dans les deux sens !

Pour moi, ces fortes présomptions explicatives (que je recherche systématiquement et depuis longtemps) fournissent des pistes généralement fructueuses mais ne se suffisent pas à elles-mêmes. Il faut aller plus loin et trouver des éléments factuels appuyant la méprise.
A défaut, il faut garder un jugement prudent (méprise possible, méprise probable, ...).
Mais évidemment, sans enquête, c'est souvent bien compromis !

Selon Hynek, une notification UFO n'avait de sens qu'après enquête (sous-entendu correcte). Le reste n'est qu'anecdote plus ou moins utilisable (plutôt moins).

oncle dom

avatar
boreale a écrit:Pourrait-on envisager un objet beaucoup plus éloigné que Vénus, comme un groupement d'étoiles par exemple, qui aurait cette forme de haricot a cause de la courbure espace-temps?
Non, car
- Il ne serait pas assez brillant
- la courbure de l'espace n'intervient que dans les champs de gravitation intenses et n'a rien à voir ici
- On l'aurait observé du monde entier, et de toute éternité

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
GMH a écrit:Il y a aussi la turbulence.
Oui, j'ai enquété sur un cas ou la turbulence avait transformé l'image de la lune en celle d'une silhouette qui se contorsionnait. Ici l'objet apparaissait au dessus d'une usine.

Ce qui est un peu étonnant c'est que sur une dizaine de personnes adultes, il n'y en ait pas une pour décrire correctement la scène (car l'atmosphère ne peut, à elle seule, provoquer une telle distorsion).
Pas si étonnant que ça. L'expérience obtenue sur les observations de bolide montre qu'il n'y en a que 2 ou 3 sur 100 pour décrire correctement la scène

En 41 ans d'astronomie, je n'ai jamais vu Vénus apparaître plus grosse que la Lune !
En 54 ans d'astronomie non plus. Mais apparaissait elle vraiment plus grosse que la lune? La lune était visible ce soir là. Il suffisait de demander aux témoins une estimation par rapport à la lune.

Mais, indépendamment, il reste la curieuse coïncidence de description-région-période / Raon. (le dessin de Raon n'est pas paru dans la presse, sauf dans LDLN mais longtemps après)
Le dessin non, mais la description?

Un tenant pourrait aisément dire que Vénus était visible mais peu remarquable en regard du phénomène donc que les témoins n'ont même pas jugé utile de signaler sa présence (ou que l'enquêteur n'a pas jugé utile de la signaler).
Hum! La proximité Vénus Objet aurait du inciter les témoins (et les enquéteurs) à prendre Vénus comme repère

Tout le problème réside dans l'équivalence suivante :
-snip-
Le raisonnement doit logiquement fonctionner dans les deux sens !
C'est un raisonnement Lagrangien. Mais on ne peut pas raisonner sur un phénomène connu et identifié, comme sur un phénomène non identifié

Selon Hynek, une notification UFO n'avait de sens qu'après enquête (sous-entendu correcte). Le reste n'est qu'anecdote plus ou moins utilisable (plutôt moins).
En effet! Quid des nombreux cas engrangés par JJV sans enquête?
Et même un cas non identifié après enquête ne devrait pas permettre, à lui tout seul, de conclure à l'objet d'un nouveau type, encore inconnu. Il faut tout un ensemble d'objets de même caractéristiques. C'est ce qu'avaient cru construire les ufologues des années 50 et 60, avant qu'on ne s'aperçoive qu'il s'agissait d'une reconstruction illusoire basée sur le "wishful thinking"



Dernière édition par oncle dom le 21.09.15 21:13, édité 1 fois

http://oncle-dom.fr/index.htm

Flo78

avatar
Bonjour GMH,
tout d'abord, je ne cherche pas à convaincre, j'enquête uniquement pour moi, et je fais partager à ceux que cela intéresse.
Je reste ouvert et je suis partisan de laisser croire.

On sait que Vénus, l'une des principales sources d'observation était à son maximum pile poil au moment de l'observation décrit, on sait que les témoins ont tendance à exagérer quasiment systématiquement (inconsciemment) la taille de l'objet qu'ils fixent, et que l'effet de groupe peut engendrer ce genre d'observation avec des témoins multiples.
On sait également que les médias peuvent jouer un rôle important, or parmi les 10 témoins, peut-être qu'au moins une personne avait connaissance du cas "haricot" ayant eu lieu dans la même région 2 mois plus tôt. Il y a bien eu un ou des articles, non?

On sait aussi que les enquêteurs, lorsqu'il y a un groupe de témoin, retiennent les témoignages les plus sensationnels.
Puisque vous dites que 10 personnes ne peuvent pas se tromper, je vous pose la question, avez-vous les témoignages des 10 témoins? Si oui, est-il possible d'y avoir accès?
N'y en a t'il pas un seul qui fait une description conforme à une étoile? 
Décrivent-ils tous cette forme de haricot?  Tous 9mm max?
Ou est-ce un choix biaisé de l'enquêteur connaissant l'autre cas? (c'est une possibilité à envisager)

Pour le reste, je répète que Vénus était pratiquement à son maximum, ça me semble être un indice évident, vu son créneau qui correspond très bien à la description et sa direction/hauteur angulaire.

Personnellement je ne vois pas le rapport avec les ufologues qui essayent de relier des traces aux observations, car a priori on sait qu'ils se sont toujours trompés en faisant ce lien. Les sceptiques peuvent parfois se tromper, mais pas à tous les coups non plus. Et là, encore une fois, personnellement, étant donné les enseignements depuis 1947 avec les IFO, ça me semble évident que Vénus est la coupable.





GMH a écrit:En 41 ans d'astronomie, je n'ai jamais vu Vénus apparaître plus grosse que la Lune !

La comparaison n'est correcte que si vous pensez que les témoins ne peuvent pas exagérer une taille apparente.

Bonne soirée


PS: une bonne manière de vérifier serait d'avoir l'adresse exacte ou se trouvait le témoin qui a observé l'objet survoler l'usine.

boreale


oncle dom a écrit:
boreale a écrit:Pourrait-on envisager un objet beaucoup plus éloigné que Vénus, comme un groupement d'étoiles par exemple, qui aurait cette forme de haricot a cause de la courbure espace-temps?
Non, car
- Il ne serait pas assez brillant
- la courbure de l'espace n'intervient que dans les champs de gravitation intenses et n'a rien à voir ici
- On l'aurait observé du monde entier, et de toute éternité
Ok, merci oncle dom.

Flo78

avatar
Bonjour,
GMH, j'ajoute que l'outil utilisé par LDLN pour tenter de connaitre la taille apparente est seulement un comparateur.
Si l'enquêteur n'a pas pensé à demander au témoin de lui donner une référence, par exemple la taille de la Lune vu dans ce même comparateur, cela n'est absolument pas fiable.

Peut-être que le témoin aurait fortement surestimé la taille de la Lune, comme c'est toujours le cas.
Donc si jamais vous vous renseignez sur ce cas, n'hésitez pas à demander si l'enquêteur a utilisé une référence, et si oui quel était le résultat pour la Lune.

De plus, il est très difficile de donner la taille apparente d'une étoile ou du Soleil, à cause des rayons lumineux qui ne permettent pas de distinguer nettement ses contours, contrairement à la Lune. Ceci favorise les surestimations.


EDIT: J'ajoute une phrase du livre d'Allan Hendry


Allan Hendry p31 a écrit:Within my own study, if the object under scrutiny was observed for longer than one hour, it had a 78 per cent probability of being judged a star.

Traduction: "Selon ma propre étude, un objet observé pendant plus d'une heure a 78% de chance d'être une étoile."

Evidemment Vénus n'est pas une étoile, mais c'est la même chose.

Flo78

avatar
Je pense avoir trouvé (sur un coup de chance) le lieu où habitent certains témoins dans une base de donnée OVNI en Lorraine via Google, avec un fichier kmz (visualisable sur Google Earth).  
source: tapez dans google "Base de données PANOVNI région Lorraine (hors 57) et pays limitrophes."

Les nombreuses observations incluses sur google map vont de 1954 à 2014, donc, à moins qu'ils aient oublié d'inclure l'observation qui nous intéresse, et qu'une autre ait eu lieu dans la même rue, avec plusieurs témoins, ça doit être la bonne.

2 témoins (A et B, donc a priori d'une même observation) sont justement localisés dans la rue void de la rose.
Je viens d'ajouter sur le plan l'emplacement exacte pour chaque témoin (rond rouge 1 et 2)





On constate que les 2 témoins habitent dans la partie sud de la rue, celle qui correspond le mieux avec la position de l'usine et de Vénus.

Etant donné que l'on sait maintenant que les témoins regardaient exactement dans la direction de Vénus, au top de sa forme, il serait totalement extraordinaire qu'ils ne l'aient pas remarqué.




GMH a écrit:
Tout le problème réside dans l'équivalence suivante :
Les sceptiques reprochent (fort justement) aux tenants la tendance à associer n'importe quelle trace naturelle (animaux ou autres) à un PAN vu à basse altitude (ou plus souvent hauteur !), sans mettre en évidence une quelconque relation de causalité.
De fait, les tenants auraient-ils tort en reprochant aux sceptiques d'associer trop facilement toute origine classique de méprise (astre, avion, ...) à chaque observation de PAN sans véritablement établir une relation de causalité et en se contentant d'une simple plausibilité basée sur une similitude d'aspect, de comportement ou de contexte (a fortiori une combinaison) ?


En l'occurrence oui, donc je ne vous remercie pas pour cette comparaison.

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Flo
GMH, j'ajoute que l'outil utilisé par LDLN pour tenter de connaitre la taille apparente est seulement un comparateur.
Si l'enquêteur n'a pas pensé à demander au témoin de lui donner une référence, par exemple la taille de la Lune vu dans ce même comparateur, cela n'est absolument pas fiable.

Pas d’inquiétude, les enquêteurs demandaient aux témoins de retrouver la lune dans le comparateur (c'est ce que GMH expliquait plus haut :-) ) . Mais même avec cela l'information est peu fiable de toute manière.

Pour Vénus comme ayant la taille de la lune, n'exagérons pas non plus Cool Cela me parait à moi aussi bien improbable. Il y a trop d'écart. Maintenant il serait bon de savoir comment les témoignages furent recueillis, cela oui ! Wink

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Flo78

avatar
Dossiers de S.O a écrit:Flo
GMH, j'ajoute que l'outil utilisé par LDLN pour tenter de connaitre la taille apparente est seulement un comparateur.
Si l'enquêteur n'a pas pensé à demander au témoin de lui donner une référence, par exemple la taille de la Lune vu dans ce même comparateur, cela n'est absolument pas fiable.

Pas d’inquiétude, les enquêteurs demandaient aux témoins de retrouver la lune dans le comparateur (c'est ce que GMH expliquait plus haut :-) ) . Mais même avec cela l'information est peu fiable de toute manière.

Pour Vénus comme ayant la taille de la lune, n'exagérons pas non plus Cool  Cela me parait à moi aussi bien improbable. Il y a trop d'écart. Maintenant il serait bon de savoir comment les témoignages furent recueillis, cela oui ! Wink

Bonsoir Patrice,
c'est une bonne nouvelle si les enquêteurs demandaient systématiquement au témoin à quelle image du comparateur correspond la taille de la Lune, espérons qu'ils l'aient noté quelque part et qu'on puisse y avoir accès, ça serait intéressant.

Mon avis est qu'il ne faut pas considérer le comparateur comme un instrument de mesure fiable, c'est seulement un comparateur, or en l'absence de référence, comme ici, il ne sert à rien si ce n'est à avoir une vague idée.

Faute d'avoir l'estimation de la taille apparente de la Lune par ce même témoin, je ne vois pas comment GMH peut la comparer avec son estimation de la taille de l'objet?

Qu'est-ce qui dit que ce même témoin n'a pas estimé que la Lune faisait 1° ou 1,5° (donc le double ou le triple de la réalité)?

De plus les témoins décrivent l'objet initialement comme "une grosse étoile", ils ne disent à aucun moment que ça avait la taille de la Lune ou du Soleil, donc cette comparaison de GMH est infondée.



Dernière édition par Flo78 le 23.09.15 9:44, édité 1 fois

Flo78

avatar
Voilà la position de Vénus à 20h et à 21h. 

20h


21h





le témoin a écrit:"plus grosse que l'étoile du berger "

Il avait même trouvé le nom et décrivait parfaitement sa magnitude maximale. 

oncle dom

avatar
Flo78 a écrit:c'est une bonne nouvelle si les enquêteurs demandaient systématiquement au témoin à quelle image du comparateur correspond la taille de la Lune, espérons qu'ils l'aient noté quelque part et qu'on puisse y avoir accès, ça serait intéressant.

Mon avis est qu'il ne faut pas considérer le comparateur comme un instrument de mesure fiable, c'est seulement un comparateur, or en l'absence de référence, comme ici, il ne sert à rien si ce n'est à avoir une vague idée.

Faute d'avoir l'estimation de la taille apparente de la Lune par ce même témoin, je ne vois pas comment vous pouvez la comparer avec son estimation de la taille de l'objet?

Qu'est-ce qui vous dit qu'il n'a pas estimé que la Lune faisait 1° ou 1,5° (donc le double ou le triple de la réalité) ?
Bonne remarque
C'est pour ça que dans mes enquêtes de 1974, je faisais reconstituer la taille de la lune au simulateur, par le témoin, dans les mêmes conditions ou il avait reconstitué la taille de l'objet.
Résultat: les témoins surestiment effectivement d'un facteur 2 ou 3, ce qui conduit après eux les enquêteurs LDLN à transformer le chariot de la grande ourse en escadrille de soucoupes.
Voir le cas de Solesmes de 1974
Manifestement, 7 ans après, ça n'avait pas beaucoup changé.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Bonjour Flo, tous,

L'utilisation optimale du comparateur (non parfait ne serait-ce que par la forme unique) est liée à la méthodologie d'emploi.
Il faut d'abord être in situ de préférence et expliquer au témoin (s'il y en a plusieurs il faut que l'estimation de taille apparente soit faite individuellement, séparément des autres) comment tenir le comparateur et lui faire estimer la TA du PAN puis lui faire estimer la TA de la pleine lune en lui demandant : "Est ce que, pour vous, un cercle de ce calque, pourrait cacher la pleine lune ? S'il répond oui, il faut lui demander le numéro correspondant à son estimation. La formulation de la question est importante pour ne pas induire quelque chose au témoin.
Cela permet d'avoir une idée de sur ou de sous estimation mais en aucun cas, cela permet de calculer la taille réelle d'un objet dont on ignore les dimensions ni la distance par rapport au témoin, sauf évidemment si le PAN se trouve devant un élément de paysage (maison, arbre ...)
Il est souvent de règle chez les ufologues et même chez les astronomes de de faire constater à des personnes lambda la TA de la PL avec l'ongle du petit doigt, bras tendu et auriculaire à ~45°. Le principe est le même mais la variété de diamètres des éléments du comparateur (son nom n'a pas été choisi au hasard) permet d'avoir une idée de cette TA et non pas de la TR (taille réelle) sauf dans le cas que j'ai précédemment cité.
Bientôt j'espère, il y aura moyen avec les tablettes, de prendre une photo du site et de faire dessiner sur l'écran le PAN par le témoin. Idem avec une image issue de stellarium.
Le témoin se trouvera ainsi dans les conditions d'observation initiales et il sera intéressant de lui demander de dessiner où et comment se présentait le PAN à ses yeux.
Il y aura des précautions à prendre aussi dont une évidente, mais ce n'est pas ici encore le lieu ni le moment Wink

Invité


Invité
GMH a écrit:En 41 ans d'astronomie, je n'ai jamais vu Vénus apparaître plus grosse que la Lune !

Bonjour à tous,

Certes, mais bon...

Tout d'abord, je suis d'accord avec Flo, Mon Oncle et Rosetta. Quand un témoin estime la taille angulaire de X seul, cela n'est pas suffisant. Il faut lui demander ou avoir un étalon pour assurer s'il ne sous ou surestime pas.

Parfois, Venus apparaît dans une couche nuageuse (ou autres conditions particulières - pollution, couche de chaleur, etc. -), et du fait du halo lumineux qu'Elle génère autour, Elle (ou plutôt le stimulus lumineux lui-même dans son ensemble) peut apparaître ou être décrit(e) plus large qu'Elle l'est en réalité, et ce, bien légitimement. Bref, le témoin décrirait la taille angulaire de Vénus + le halo et a posteriori on comparerait ensuite avec la taille apparente de Vénus seule (ou de tout autre stimulus céleste), sans tenir compte de cette possible variable, en se disant WTF?

Pour "illustrer" :


Vous connaissez tous cette illusion d'optique concernant la Lune : elle est perçue très grosse quand elle est proche de l'horizon, alors que sa taille angulaire est + ou - même (10 % de variance réelle tout au long de son parcours elliptique) que lorsqu'elle est plus haut dans le ciel (il existe au moins deux hypothèses pour expliquer cette illusion).
C'est sûrement ou peut-être aussi une variable à prendre en compte quand Venus est proche de l'horizon (?), càd une surestimation "générale" dans ces conditions - proche de l'horizon -. (?)

Cette illusion relatée dans un S&V HS (numero 101 ?) : http://i21.servimg.com/u/f21/19/01/83/59/sv10110.jpg

Dans le Condon Report où Venus est impliquée (vers la page 370 de mon exemplaire), les témoins décrivaient le stimulus ainsi : Big as the moon (grosse comme la Lune), the shape of a giant four-leaf clover (de la forme d'un trèfle à quatre feuilles géant).

Quelques exemples de surestimation de la taille de Vénus :

- La fameuse observation de J. Carter : About the same as moon, maybe a little smaller. Varied from brighter/larger than planet to apparent size of moon. / Environ pareil que la Lune. Variait de plus lumineux / large qu'une planète à la taille apparente de la Lune.

- Un autre cas chez Hendry où Venus s'avère le candidat: apparent size fluctuated from star to Full moon / Taille apparente fluctuait de [celle] d'une étoile à [celle] de la pleine Lune.

- Cas United Airlines 94 (12 mars 1977 ?) où Venus semble être le candidat : its apparent diameter was about 3 degrees of arc. However, the Captain estimated the object to be about 1,000 yards away and to be about 100 feet in size, that corresponds to an angular size of 2 degrees Son diamètre apparent était d'environ 3 degrés d'arc. Cependant le Capitaine estima que l'objet était à environ 1000 yards (environ 910 mètres) et d'environ 100 pieds (environ 30.5 mètres), ce qui correspond à une taille angulaire de 2 degrés.



Dernière édition par The Phantom le 23.09.15 11:28, édité 4 fois (Raison : fautes + liens + précisions)

Flo78

avatar
Bonjour,
Merci à Oncle Dom, Rosetta et The Phantom pour ces précisions intéressantes.

J'ajoute ce cas, où le témoin a vu disparaître son OVNI à toute vitesse, alors qu'il s'agissait très probablement d'une méprise avec un groupe de planètes/étoiles.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t5121-observation-a-colomiers

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Mon message initial de ce matin s'est évaporé....
Bon, Rosetta dit la même chose que moi.
J'ajoute pour information que je ne me contentais pas du comparateur mais je réalisais aussi un cliché avec un polaroid (je sais ça date....) et le témoin dessinait l'objet à la taille selon la photo.
L'ensemble donnait une valeur plus juste.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

elevenaugust

avatar
Modération
Modération
Dossiers de S.O a écrit:Mon message initial de ce matin s'est évaporé....
Bon, Rosetta dit la même chose que moi.
J'ajoute pour information que je ne me contentais pas du comparateur mais je réalisais aussi un cliché avec un polaroid (je sais ça date....) et le témoin dessinait l'objet à la taille selon la photo.
L'ensemble donnait une valeur plus juste.
A propos de Polaroïd et de comparateur LDLN, dans le cas photographique de Munster (1978) paru dans LDLN, l'enquêteur dit texto "la grosseur de l'objet était de 7 ou 8 au comparateur" (soit 0.7 à 0.8°, si j'ai bien compris).

Personne n'a jamais pu vérifier cela sur les photographies où l'objet est bien visible. Je viens de le faire avec IPACO, et la taille angulaire de l'objet est de ... 2.8° à 3.4°!

D'où ma question initiale dans un autre fil sur les valeurs angulaires équivalentes.

Vous noterez la différence d'un facteur 4, même avec un comparateur, même avec des photographies de l'OVNI.


_________________
IPACO

Rosetta

avatar
Administration
Administration
Flo, à propos de la disparition rapide d'un PAN, elle a plusieurs fois été décrite alors qu'il s'agissait ... de la lune. Dans l'opuscule qui va bientôt paraître "des ovni au clair de lune", il y a des exemples.
Il suffit de nuages et/ou de témoins en mouvement et/ou d'éléments de paysage devant la lune (arbres par exemple) pour qu'il y ait cette illusion de disparition rapide.

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Flo
A propos de Polaroïd et de comparateur LDLN, dans le cas photographique de Munster (1978) paru dans LDLN, l'enquêteur dit texto "la grosseur de l'objet était de 7 ou 8 au comparateur" (soit 0.7 à 0.8°, si j'ai bien compris).

Personne n'a jamais pu vérifier cela sur les photographies où l'objet est bien visible. Je viens de le faire avec IPACO, et la taille angulaire de l'objet est de ... 2.8° à 3.4°!

D'où ma question initiale dans un autre fil sur les valeurs angulaires équivalentes.

Vous noterez la différence d'un facteur 4, même avec un comparateur, même avec des photographies de l'OVNI.

Oui nous ne savons depuis quarante ans ! Reste que connaitre les valeurs d'après le témoin peut être utile malgré tout (d'où l'idée du polaroid dés 1978 Flo....) Wink Quand au cas de Munster, le truquage est évident (trop de chose ne cadre pas avec le témoignage initial). Après le "témoin" raconte ce qu'il veut, mais dans le cas d'une observation véritable c'est autre chose...

Alors ce cas d'Epinal, des courageux pour faire le Saros avec GMH, Rosetta et moi ?

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Flo78

avatar
Bonsoir à tous, 
Elevenaugust, merci pour cet exemple!

Rosetta, merci aussi pour ces exemples! J'ai bien conscience de ce genre de cas, c'est pour ça que la disparition ne m'a jamais semblé exclure Vénus. 

Surtout que Vénus descend progressivement, donc ils l'ont peut-être perdu de vu au bout d'un moment. Et si quelque chose de lumineux arrive de cette direction... ils peuvent faire un lien, à tort (comme le cas que j'ai indiqué).


Concernant l'hypothèse Lune, moi je suis open pas de souci, mais je ne comprends pas car sa direction est à opposé de l'usine que j'ai indiqué sur mon plan.

J'ai placé la Lune (à droite du coup).



Est-ce qu'ils regardaient vers l'Ouest ou vers l'Est?
De plus, la Lune grimpe dans le ciel, donc pourquoi ils l'auraient perdu?
Et pour finir, comment ils aurait pu décrire la Lune comme une grosse étoile, alors qu'ils l'ont observé pendant un long moment?

Si vous avez d'autres informations, ça serait super de les partager, moi tout ce que j'ai est sur ce sujet.
Merci!

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
C'est parce qu'il s'agit du cas d'Epinal du 28 janvier 1980. Wink
A lire très vite dans Des OVNI au clair de Lune cheers


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum