UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Schiaparelli s'est écrasé comme une ...

Schiaparelli s'est écrasé comme une ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Crêpe bretonne ...  


ESPACE - Le module européen Schiaparelli "s'est écrasé à la surface de Mars" mercredi 19 octobre, a annoncé vendredi à l'AFP Thierry Blancquaert, responsable de l'atterrisseur à l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'ESA, qui était sans nouvelles du module depuis deux jours, a été fixée sur son sort grâce à une photo prise par la sonde américaine MRO en orbite autour de la planète rouge. Schiaparelli "est arrivé à une vitesse beaucoup plus rapide que prévu à la surface de Mars", a expliqué Thierry Blancquaert depuis les locaux de l'ESA à Darmstadt.

Lire la suite: http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/21/latterrisseur-schiaparelli-de-lesa-sest-ecrase-sur-mars/?utm_hp_ref=fr-homepage


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

L.J. Silver



Tout va très bien, Madame la Marquise !
C'est quand même un succès, mais heureusement qu'il n'y avait personne dedans !  
Moins grave qu'à Roswell...

"La mission est un succès, nous avons toutes les fonctions et données dont nous avons besoin pour 2020", a lancé le directeur de l'exploration robotique de l'ESA !


Décidément, l'Europe... peut être un présage, l'Europe finira peut être comme son module...

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le crash de Schiaparelli est triste, mais on peut quand même qualifier la mission de succès. Ca a l'air paradoxal dit comme ça, mais c'est logique : Schiaparelli a été conçu pour enregistrer des données lors de la phase de rentrée atmosphérique martienne, dans le but de mieux faire atterrir la plate-forme qui déposera le futur rover européen sur Mars en 2020.
Une fois au sol, Schiaparelli n'aurait pas servi à grand chose, puisque la sonde n'avait qu'une autonomie de quelques jours à peine. Pas d'appareil photo (donc pas de photo de paysage martien), juste une petite station météo. Et bien qu'elle se soit crashée, elle a néanmoins fourni 80% des données qu'elle devait fournir lors de sa mission entière. Donc, crash, mais succès. Smile

Je rappelle que la sonde la plus importante de cette première partie de la mission ExoMars est l'orbiteur Trace Gas Orbiter, qui étudiera les gaz rares de l'atmosphère martienne dans le but notamment de déterminer si le méthane découvert depuis la Terre est d'origine biologique ou géologique (ou les deux). Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Bob Rekin a écrit: elle a néanmoins fourni 80%des données qu'elle devait fournir lors de sa mission entière. Donc, crash, mais succès. Smile

Ah, tu me rassures là Cool


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

L.J. Silver


Bob Rekin a écrit:
Et bien qu'elle se soit crashée, elle a néanmoins fourni 80% des données qu'elle devait fournir lors de sa mission entière. Donc, crash, mais succès. Smile

Bon, d'accord, mais l'Europe a quand même pollué le sol Martien.
Certes, pour l'intérêt de la Science, je comprends bien !  Smile

Bob Rekin a écrit:

Je rappelle que la sonde la plus importante de cette première partie de la mission ExoMars est l'orbiteur Trace Gas Orbiter, qui étudiera les gaz rares de l'atmosphère martienne dans le but notamment de déterminer si le méthane découvert depuis la Terre est d'origine biologique ou géologique (ou les deux). Very Happy

Alors on va enfin savoir s'il y a eu de la vie sur Mars ?
Dans combien de temps pouvons nous espérer une réponse à cette question ?

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Les années qui viennent devraient être passionnantes dans ce domaine :
- Trace Gas Orbiter débutera sa mission scientifique à la fin de l'année 2017, après toute une série de manoeuvres d'aérofreinage dans les mois qui viennent
- en juillet 2020 sera lancé la seconde partie de la mission ExoMars, pour un atterrissage en 2021. Pour rappel, et c'est un peu le sujet de ce fil, la première partie vient d'arriver à destination : orbiteur Trace Gas Orbiter et atterrisseur (hum, devrais-je plutôt dire crasheur Rolling Eyes ) Schiaparelli. Dans 4 ans, il n'y aura pas d'orbiteur, mais un rover et sa plate-forme d'atterrissage. Le site d'atterrissage choisi contiendra, si j'ai bien suivi toutes les conférences de presse, beaucoup d'argiles et de couches sédimentaires, terrains où on s'attend évidemment à trouver d'éventuelles anciennes traces de vie martienne. La plate-forme d'atterrissage ne se contentera pas simplement de déposer le rover, mais sera doté de tout un tas de petits équipements scientifiques, dont HABIT (HAbilitability, Brine, Irradiation and Temperature) qui étudiera le rayonnement UV et la vapeur d'eau atmosphérique. Le rover sera quant à lui un superbe laboratoire ambulant d'exobiologie, avec notamment un bras foreur pouvant aller jusqu'à 2 mètres de profondeur
- dans le même temps (juillet 2020) sera lancé pour un atterrissage entre janvier et mars 2021 la mission Mars 2020, qu'on pourrait surnommer Curiosity 2, puisqu'il s'agit d'un nouveau rover calqué sur Curiosity, devant se poser dans un site lui aussi plein d'argiles (d'après ce que j'ai lu, l'un des sites privilégiés d'atterrissage est le cratère Jezero Very Happy Very Happy Very Happy ). Sa mission sera peu ou proue celle de Curiosity, mais en amélioré. Surtout, ce rover collectera des échantillons jugés très intéressants, qu'il stockera bien à l'abri en attendant une future mission de retour d'échantillon. Car oui, ça y est, enfin, ça fait des années et des années qu'on en parle, mais on commence enfin à envisager sérieusement ce type de mission cruciale.

Et ce n'est pas tout :
- Curiosity poursuit son bonhomme de chemin, et devrait arriver aux argiles du mont Sharp en mai 2018
- MAVEN, dont on parle peu, est en orbite martienne depuis septembre 2014, et étudie l'atmosphère martienne.
- Opportunity, qui n'est toujours pas mort après bientôt 13 ans sur Mars (!), va être envoyé en direction... d'une ravine martienne ! ( Arrow https://www.cieletespace.fr/actualites/opportunity-en-route-vers-des-ravines-martiennes ) S'il arrive à bon port, on devrait enfin savoir si ces fameuses ravines qui ont fait beaucoup parler d'elles sont des écoulements d'eau salée ou de sables.

Et on n'est pas à l'abri d'une découverte inattendue d'ici là.
Bref, des années bien passionnantes sont à venir Cool


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Donc, crash, mais succès.

Un crash sur Mars ! Les martiens vont tout faire pour cacher la vérité au peuple ! Scandaleux ! Smile


Je vois d'ici les aficionados de la "soucoupe" affirmer que personne n'a envoyé de sonde sur mars ou bien que c'est pour cacher des bases secrètes voire le tombeau qui a été découvert récemment... Surprised

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
L.J. Silver a écrit:
Bon, d'accord, mais l'Europe a quand même pollué le sol Martien.Certes, pour l'intérêt de la Science, je comprends bien !  Smile

c'est normal, José Bové n'est pas sur Mars


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Bob Rekin a écrit:
- Opportunity, qui n'est toujours pas mort après bientôt 13 ans sur Mars (!), va être envoyé en direction... d'une ravine martienne ! ( Arrow https://www.cieletespace.fr/actualites/opportunity-en-route-vers-des-ravines-martiennes ) S'il arrive à bon port, on devrait enfin savoir si ces fameuses ravines qui ont fait beaucoup parler d'elles sont des écoulements d'eau salée ou de sables.

La fameuse ravine a reçu le nom de Perseverance Valley, et Oppy arrive très bientôt sur elle ! Very Happy
Le 12 avril, il n'était par exemple qu'à 300 m
http://planete-mars.com/opportunity-a-quelques-centaines-de-m-de-perseverance-valley/
http://planete-mars.com/opportunty-a-vu-le-haut-de-perseverance-valley/


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Believovore



Perso je suis pas du tout étonné de ce crash du module d'atterrissage marsien schiaparelli ...

On parle quand même d'un programme qui a mon sens a mal été ficelé, trop peu été financé et a été techniquement réalisé a la va-vite car l'Europe spatiale y a appliqué une mauvaise politique technologique ...

A l'origine ce module c'était les russes qui devaient + ou - le réaliser en partenariat avec les européens dans le cadre d'un transfert technologique sur les atterrisseurs extra-planétaire (dans le sens se poser sur une autre planète doté d'une atmosphère) qui est une technologie maitrisée en réalité par une seule puissance spatiale dans le monde : Les USA et uniquement eux ...

Alors il est vrai que les russes l'ont déja fait et disposent d'une technologie pour le faire, mais en pratique ben c'est devenu théorique car ça fait super longtemps qu'ils ne l'ont pas fait car cela remontait a l'époque de l'épopée des sondes spatiales de l'URSS : Et je ne suis même pas certains qu'ils aient réussi un jour (il me semble que si ... Mais ça a + de 25-30 ans ! A fouiller sur wiki pour voir quelles sondes ils ont réussi a faire atterrir sur Mars ou Venus avec succès et en quelle année pour bien se rendre compte du truc ...)

Cela devait se faire sur des accords participatifs de la Russie dans le programme Exomars ou ce transfert techno était prévu et les russes devaient réaliser ce premier atterrisseur, puis il y a eu des annulations de cette "participation" tant pour des raisons budgétaires que politique (ne me demander pas pourquoi, je le savais mais j'ai zappé ... Je suivais vite fait le dossier sur un forum de spatial francophone genre "la conquete de machin", enfin bref)

Il y a eu des annulations et finalement l'ESA s'est retrouvée a devoir réaliser un module d'elle même par le biais de l'agence spatiale italienne me semble : En partant d'une architecture soviétique cédée malgré tout et adaptée, mais ils ont fait ça en même pas 2-3 ans après quasi aucune politique d'essais car budget très serré de moins de 200 millions d'€ il me semble pour réaliser l'atterrisseur couplé a la sonde Trace Gas Orbiter (TGO) qui elle n'avait qu'a ce mettre en orbite (ça les sondes satellite : On sait faire pas de problème, on avait déja un satellite européen en orbite autour de Mars)

La ou une politique sérieuse aurait exigée 5 ans minimum pour une étude, une adaptation, réalisation et essais sur une mission peu couteuse de cette techno a l'origine russe et remise au gout du genre au niveau numérique pour sa gestion système des éléments informatisés ...

Voir même 10 ans, mais la c'est le délai normalement raisonnable quand on est sensé partir de "rien" (longues études de faisabilité, puis étude de réalisation, réalisation, longues campagne d'essais ect : Comme ils font aux USA quoi quand ils veulent acquérir une techno/savoir faire dans le spatial ...) et au moins 300 millions d'€ minimum de budget

On a pas voulu se donner les moyens pour cela, on a voulu jouer au forcing sur un transfert techno mal foutu et que les italiens ont eu a peine 2-3 ans pour reprendre l'architecture russe qui nous a été cédée mais sans support russe (en gros ils nous ont filé les plans et démerder vous quoi, du fait des annulations de la participation russe) et l'adapter aux architectures systèmes modernes (actuelles quoi) et a la façon de travailler européenne avec ces dits systèmes

Bon il y a eu aussi tout les attermoiments qui ont suivi l'échec du programme Phobos-Grunt qui ont entré en jeu, il faudrait vraiment je revois le dossier d'un peu + près sur les raisons pourquoi les russes sont sortis du programme, je ne pense pas que ça soit lié aux évênements de Maïdan/Crimée/Dombass car ça n'aurait aucun sens : Vu qu'américains comme Européens n'ont pas de scrupules a dépendre des russes pour accéder a l'ISS ou alors ça serait super schyzofrène comme politique ... Mais peut être bien que c'est bien ce qui se passe en Ukraine qui a pourri ce dossier

Dans tout les cas, cet échec n'était clairement pas une surprise dans les conditions ont été réalisé ce programme, ceci dit : Si c'était les russes qui avaient réalisé ce module comme il était prévu au départ de la participation russe a Exomars : Je pense le module se serait crashé quand même, car bien que oui la techno est russe, ca fait près de 30 ans qu'ils s'en étaient pas servi depuis la chute de l'URSS

C'était donc couru d'avance, reste a savoir maintenant si le retour d'expérience sera positif pour une réussite au prochain essai ... Car prochain essai : Le module aura un vrai ROVER sur le dos cette fois ! Le rover EXOMARS

Vous comprenez bien dans ces conditions que je suis un peu inquiet pour le rover Européen ... Car c'est 1 gros milliard d'€ qui pourrait cette fois partir en fumée si on se plante une seconde fois avec le Rover embarqué cette fois ! Si échec avec le Rover : Il faudra bien comprendre que l'ESA ne pourra plus espérer se faire financer aucun programme de Rover marsien après ça ! On a pas droit a l'erreur ...

A l'origine le programme Exomars était sensé se réaliser en partenariat avec les USA, partenariat annulé a cause du remembrement décidé par l'administration Obama pour faire des économies et recentrer les dépenses de la NASA sur le lanceur SLS , les USA étaient sensés faire un transfert techno du module d'atterrisseur (qu'ils maitrisent très bien aujourd'hui avec 5 atterrissages marsiens réussis a la suite ... Dont 3 rovers et 2 sondes plateaux sans rover)

En fait le transfert techno prévu a l'origine était celui de la plateforme atterrisseur de la sonde Phénix qui avait mis des petits coups de pelle dans le sol marsien pour prouver le pergélysol

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum