UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » Vérification SAROS » Cas 1981 (Double Saros)

Cas 1981 (Double Saros)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cas 1981 (Double Saros) le 09.11.16 15:13

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
L'année 2017 arrive, et avec elle l'opportunité de pouvoir tester une « deuxième » fois (s'ils l'ont déjà été) des cas de méprises avec la Lune datant de 1981, à l'issue d'un deuxième cycle de SAROS (pour rappel : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t3297-le-saros-qu-est-ce ).
Comme pour ce qu'il s'était passé les années précédentes, il y a un détail très intéressant pour ces reconstitutions : la veille de la date normale du double SAROS, la phase lunaire n'est bien entendu pas tout à fait la même (mais globalement, c'est ça), mais la Lune est exactement là où elle était 36 ans et 20 jours plus tôt (même hauteur angulaire, même azimut). Les reconstitutions double SAROS offrent donc deux opportunités à chaque fois pour tester les méprises lunaires : la veille de la date du double SAROS, où la position de la Lune colle parfaitement à la position de la Lune précédente, et celle du double SAROS, où la phase lunaire est bonne, mais la position de notre satellite naturel légèrement décalée.
Pour plus de renseignements sur cette affaire de date, lire ceci : http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t3298-cas-1976-double-saros#57927

La liste suivante que j'ai dressé n'est sûrement pas exhaustive, et demande à être complétée. Mais elle présente néanmoins quelques cas auxquels, s'ils vous sont proches géographiquement et si la météo est clémente, je ne peux que vous encourager à participer. Histoire de vérifier si oui ou non l'hypothèse méprise Lune était effectivement la bonne.

Dans la liste qui suit, vous trouverez pour chaque cas :
- Le nom du lieu et le département.
- La localisation du cas
- heure de l'observation en 1981, avec phase lunaire et position de la Lune correspondante
- les données météo d'époque
- les documents sources pour avoir des détails sur ces cas (ma bibliothèque ufologique étant encore pauvre, une aide n'est pas de refus !)
- quelques remarques sur le cas
- la date de reconstitution en J-1 (date à laquelle la position de la Lune est parfaite). Avec phase lunaire et position de la Lune correspondante + la date du double SAROS.
Pour des raisons pratiques, les heures sont données en heure légale française.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

2 Re: Cas 1981 (Double Saros) le 09.11.16 15:16

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Reims (51)
Rue du 106ème Régiment d'Infanterie, en venant de la rue du Docteur Schweitzer.
23 janvier 1981, 21h05. Lune au lever, azimut de 76°. 3 jours après la Pleine Lune, lunaison 17,5 jours.

Données météo : http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/23/janvier/1981/reims-champagne/07070.html
Bancs de brouillard glacé et température de -1,0°C. Le témoin indique qu'elle circulait à allure modérée en raison du temps, signe que le verglas commençait à s'installer.

Sources :
- GEIPAN, cas classé PAN A : http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1981-01-01741

Remarques :
- Ce cas fut longtemps classé PAN C, avant d'être reclassé PAN A (méprise Lune) par le GEIPAN en septembre 2014.
- Le témoin arrivait de la rue du Docteur Schweitzer, où elle a quitté son emploi de tricoteuse. L'emplacement de son lieu de travail n'est pas précisé dans le PV de gendarmerie, mais c'est sans importance, puisque le témoin ne repère l'OVNI que lorsqu'elle emprunte la rue du 106ème RI.
- Le témoin situe l'OVNI, sans certitude cependant, au-dessus du dépôt SNCF Nord. Ce dépôt n'est pas visible depuis la rue du 106ème RI, puisque masqué par toute une série de barres HLM. Sur Street View (les lieux n'ont pas changé depuis 1981, comparaison faite avec les photos aérienne d'époque), on peut d'ailleurs se rendre compte que cette rue est une sorte de "goulet", avec plein de bâtiments masquant la vue sur les côtés, aussi bien à gauche qu'à droite. Et l'OVNI ne pouvait pas être au-dessus des HLM, puisque le témoin précise bien qu'il était masqué par les immeubles de la rue. Il devait donc être bien plus logiquement dans l'axe de la rue, côté droit, puisque le dépôt SNCF est situé un peu au Sud.
- L'axe de la rue du 106ème RI est à l'azimut 79°, la Lune est au 76°.
- La rue du 106ème RI ne mesure qu'un peu plus de 400 m de long : inutile donc de faire la reconstitution en voiture. Celle-ci peut largement se faire à pied, d'autant plus que le témoin roulait lentement à l'époque.
- Une reconstitution à l'avant-veille du double Saros donne de meilleurs résultats.

Dates de reconstitution envisagées :
- (double Saros -2 jours) dimanche 12 février 2017, à 19h55. Lune au lever, azimut de 80°. Deux jours après la Pleine Lune, lunaison 15,8 jours.
- (double Saros -1 jour) lundi 13 février 2017, à 21h00. Lune au lever, azimut de 87°. Trois jours après la Pleine Lune, lunaison 16,8 jours.
- (double Saros) mardi 14 février 2017, à 22h05. Lune au lever, azimut de 93°. Quatre jours avant le Dernier Quartier, lunaison 17,9 jours.

Carte :


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

3 Re: Cas 1981 (Double Saros) le 09.11.16 15:19

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Corseul (22)
D794, dans le sens Dinan – Corseul, au lieu-dit Le Vauhesry.
12 avril 1981, 3h30. Lune à 7,8° de hauteur, azimut de 290°. Lendemain du Premier Quartier, lunaison 7,2 jours. 1 heure avant le coucher de la Lune.

Données météo : http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/12/avril/1981/rennes-st-jacques/07130.html
A priori, le ciel était dégagé, mais le temps était brumeux (ce qui peut renforcer la couleur rouge d'un coucher de Lune).

Sources :
- Analyse clinique de cas de méprises ovnis avec la Lune : http://www.unice.fr/zetetique/articles/meprises_lune.html
- Lumières dans la Nuit n°213, couverture + pages 30 à 33

Remarques :
- le témoin revenait de Dinan, et allait vers Corseul. Arrivé près du lieu-dit Le Vauhesry, il voit un OVNI ressemblant à un lever de Soleil, sur le bord de la route, au-dessus d'un talus. Là où il voit l'OVNI, l'axe de la route est à l'azimut 290°, exactement celui de la Lune à 3h30 du matin. L'horaire de l'observation est en effet peu précis, puisque décrit comme étant entre 3h30 et 4h00 du matin.
- avant que la D794 fasse une courbe vers la droite au lieu-dit St Uriac, le témoin, pris de panique, fait marche arrière jusqu'au Vauhesry pour aller réveiller un habitant du coin. La manoeuvre n'est plus possible, puisque le carrefour où le témoin fait sa manoeuvre est remplacé par un talus avec arbustes, certainement pour des raisons de sécurité. L'accès au Vauhesry se fait maintenant via un carrefour à St Uriac.
- l'habitant réveillé par le témoin dira aux enquêteurs LDLN que la Lune était clairement visible dans le ciel, et en phase pleine. Ce qui est faux, puisque la Lune était au Premier Quartier, et sur le point de se coucher. Ce fait est malheureux passé sous silence dans LDLN (volontairement ?), et suffit aux enquêteurs à exclure la méprise avec la Lune.
- le cas a droit à la couverture du numéro 213 de la revue Lumières dans la Nuit !
- une reconstitution deux jours avant le double Saros donne un meilleur résultat.

Dates de reconstitution envisagées :
- (double Saros -2 jours) mardi 2 mai 2017, à 1h50. Lune à 8,3° de hauteur, azimut de 287°. Veille du Premier Quartier, lunaison 5,5 jours.
- (double Saros -1 jour) mercredi 3 mai 2017, à 2h35. Lune à 8,2° de hauteur angulaire, azimut de 283°. Premier Quartier, lunaison 6,5 jours.
- (double Saros) jeudi 4 mai 2017, à 3h10. Lune à 8,6° de hauteur angulaire, azimut de 278°. Lendemain du Premier Quartier, lunaison 7,5 jours.

Carte :


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

4 Re: Cas 1981 (Double Saros) le 09.11.16 15:22

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Mansigné (72)
Lieu-dit "Le Bois Neuf" (Sud de la commune de Mansigné), puis D76 en direction du lieu-dit "La Croix Brette" (commune de Coulongé).
5 septembre 1981, 23h05. Lune à 7,1° de hauteur, azimut de 234°. Veille du Premier Quartier, lunaison 7,3 jours. 55 minutes avant le coucher de la Lune.

Données météo : http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/5/septembre/1981/tours-parcay-meslay/07240.html
Peu nuageux.

Sources :
- GEIPAN, cas classé PAN A : http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1981-12-00902
- Analyse clinique de cas de méprises ovnis avec la Lune : http://www.unice.fr/zetetique/articles/meprises_lune.html
- Base Ovni France : http://baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=2&page=0&numobs=1984
- Base Ovni France : http://baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=2&page=0&numobs=1985
- Lumières dans la Nuit n°209, page 34
- Le Maine-Libre du 7 septembre 1981
- Les apparitions d'Ovnis : Les dossiers non classés de Joël Mesnard. Une copie gratuite est disponible sur internet ici : https://books.google.fr/books?id=lOkwDAAAQBAJ&pg=PT85&lpg=PT85&dq=OVNI+Mansign%C3%A9+5+septembre+1981&source=bl&ots=tiDPwAi-C5&sig=ldR7fH_ghO7ikw6hvx7Q09427KA&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj5tLTuk4LQAhUGSBQKHae-C98Q6AEIOzAF#v=onepage&q=OVNI%20Mansign%C3%A9%205%20septembre%201981&f=false
- Apparitions d'ovnis : cas où la lune ou le soleil furent impliqués : http://www.ovnis-armee.org/44_ovnis_lune_soleil.htm
- Les traces d'OVNI : pourquoi ne font-elles jamais valeur de preuve ? : http://www.paranormal-info.com/Les-traces-d-OVNI-pourquoi-ne-font.html
- L'Eclaireur régional de l'Ouest, septembre 1981 (quelques jours après le 5).

Remarques :
- les témoins à l'époque ont rejeté l'hypothèse de la méprise avec la Lune, arguant que celle-ci se couchait à 21h46, c'est-à-dire une heure et demie avant l'observation de l'OVNI. Ha, la bonne vieille méthode du calendrier des PTT ! Les témoins ont oublié un détail : les heures de couchers (et de levers) de la Lune sont calculés pour Paris, et de plus sont exprimés en Temps Universel (TU). Il faut donc, heure d'été oblige, rajouter deux heures, c'est-à-dire 23h46. De plus, la Sarthe est située à l'Ouest de Paris : le coucher de la Lune est donc plus tardif qu'indiqué dans le calendrier. L'heure réelle du coucher de la Lune à Mansigné cette nuit-là était 0h00, le 6 septembre.
- l'un des témoins, durant l'observation, s'est écrié "regardez la drôle de lune !", signe de la ressemblance de l'OVNI avec notre satellite naturel.
- la résolution du cas est pour le moins bancale : c'est une patrouille de gendarmerie, revenue sur les lieux le lendemain soir de l'observation, qui constate la présence de la Lune dans la direction de l'OVNI. Je rappelle que la Lune n'est pas à la même position dans le ciel à 24 heures d'intervalle. Heureusement, par la suite, les calculs de la position de la Lune ont montré qu'elle était bien à l'emplacement de l'OVNI.
- L'observation ayant lieu en deux temps, le cas est référencé deux fois sur le site Base Ovni France !
- le cas aurait pu rester un simple cas d'observation de la Lune au coucher si, le lendemain matin, deux des témoins accompagnés de gendarmes n'avaient découvert, à une centaine de mètres de la maison où ils ont passé la soirée du 5 septembre, un espace où les fougères étaient couchées dans le même sens, selon un cercle de 25 à 30 m de diamètre. Une poudre blanche (non signalée dans le PV de gendarmerie) est retrouvée au sol, ainsi que des poussières calcinées et des traînées de poudre. Aucune trace de roue n'est trouvée, mais les gendarmes concluent à un passage très probable d'un engin qu'ils ne peuvent identifier (forcément !).
- le cas de Mansigné semble tenir beaucoup à coeur à Joël Mesnard, qui a écrit au moins chapitres fustigeant l'explication de la méprise lunaire. En conclusion de son chapitre consacré à Mansigné dans son livre sur les dossiers non classés d'apparitions d'OVNI, il écrit même que pour ce cas, "on ne peut pas conclure", sous-entendant que le cas peut largement être classé PAN D !
- Joël Mesnard, à la lecture du PV de gendarmerie, se demande à lecture des conclusions de la gendarmerie (pas de trace de roue + présence très probable d'un engin ayant aplatie les fougères) si l'engin responsable ne serait pas un engin sans roue. Pour lui, l'accès à la clairière des fougères ne peut se faire que par voie aérienne puisque celle-ci serait entourée sur ses quatre côtés d'un fossé profond d'une soixantaine de cm et large d'environ un mètre. Joël Mesnard a une lecture très sélective du PV de gendarmerie, qui ne fait pourtant que deux pages, puisqu'il est écrit très clairement en conclusion que les gendarmes ont réussi à établir, au cours de leur enquête, que les traces ont été faites par un engin forestier ayant travaillé à proximité au cours du printemps. Dès lors, les traces perdent tout leur caractère mystérieux : un engin forestier peut ne pas laisser de trace de roue (présence des fougères, terre durcie, etc), et enjamber largement le fossé entourant la clairière.
- les résultats de l'analyse de la poudre blanche sont inconnus, mais celle-ci peut avoir de multiples origines prosaïques : cendres d'un foyer proche (des poussières calcinées et des traînées de poudre ont également été trouvées), décomposition des fougères (certaines sont sèches), champignons, etc...
- Joël Mesnard, qui insiste sur certains points de détails pour critiquer l'explication de la méprise lunaire, n'hésite pourtant pas à déformer les données. Le cercle de fougères de 25 à 30 m de diamètre (soit une superficie d'environ 700 m²) devient une surface de 7000 m² sur le site paranormal-infos. Il ne s'agit pas d'une simple erreur d'ajout d'un zéro, puisque Mesnard décrit "une vaste zone, longue d'une centaine de mètres et large de 70, aux contours très nets" (mais d'où sort-il tous ces chiffres ?), où les fougères auraient été dilacérées comme si un troupeau d'éléphants était venu faire la fête. De plus, mais ce n'est qu'un détail, il se trompe en disant que les témoins avaient passé la journée dans la maison située dans les bois. En fait, les témoins n'ont fait qu'y passer la soirée, puisqu'ils ne sont arrivés sur place que vers 18h00.
- d'après le site ovnis-armee.org, le témoin principal (lequel, puisqu'il y en a 4 ?) a déjà eu une rencontre très rapprochée avec un OVNI en 1976 et qu'il est donc connu des auteurs d'OVNI. J'ignore de quelle observation il s'agit. En tout cas, je n'ai pas retrouvé le nom d'un des témoins dans le catalogue Figuet-Ruchon, qui est pourtant une référence en matière de Rencontres Rapprochées.
- toujours d'après ce site, ce témoin aurait découvert quelques jours plus tard un camion anglais et un camion américain garés près du site d'observation remplis d'instruments qu'il ne peut identifier. Il s'agit possiblement, d'après ce site, d'un canon à particules ! J'ignore d'où ovnis-armee.org tire cette information, que Mesnard ne mentionne pas alors qu'il est retourné voir les témoins plusieurs années plus tard. Il faut dire qu'ovnis-armee.org manque visiblement de crédibilité...
- en comparant avec les photos aériennes d'époque, on peut voir que les lieux n'ont pas changé. Seul un carré de peupliers, à la sortie du bois entre Mansigné et Coulongé, a bien poussé, masquant la vue sur le château de Cherbon (et non Charbon, comme orthographié dans LDLN). A l'époque, les arbres étaient visiblement beaucoup plus petits.

Dates de reconstitution envisagées :
- (double Saros -1 jour) mardi 26 septembre 2017, à 22h35. Lune à 6,8° de hauteur angulaire, azimut de 232°. Veille du Premier Quartier, lunaison 6,6 jours.
- (double Saros) mercredi 27 septembre 2017, à 23h15. Lune à 6,9° de hauteur angulaire, azimut de 230°. Premier Quartier, lunaison 7,7 jours.

Carte :


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

5 Re: Cas 1981 (Double Saros) le 09.11.16 15:24

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cas non retenus ou demandant à être complétés :
Si vous avez les informations nécessaires, merci de les partager !

Saint-Denis (974) : 7 juin 1981, 23h00.
Longtemps classé PAN C avant d'être reclassé PAN A (méprise Lune) en 2013, le cas n'a franchement rien d'extraordinaire, dans la mesure où les témoins décrivent un objet en forme de demi-lune disparaissant à l'horizon, au moment où la Lune proche du Premier Quartier se couchait. Une reconstitution Saros n'est pas nécessaire, dans la mesure où l'observation peut être reproduite tous les mois au moment du Premier Quartier : la Lune se couche "sur" l'océan, il n'y a donc pas de point de repère particulier. Néanmoins, si vous êtes à la Réunion à la fin juin 2017, voici les dates de reconstitution : le mercredi 28 juin 2017 à 22h25 et le jeudi 29 juin 2017 à 23h20.
Source : GEIPAN, cas classé PAN A ( http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1981-06-00871 )

Cormeilles-en-Parisis (95) : 14 juillet 1981, heure inconnue.
L'observation doit avoir lieu vers 23h00, puisqu'elle a lieu pendant le feu d'artifice. L'OVNI est un cône orange à 300 m du sol, la Lune gibbeuse n'est qu'à une vingtaine de degrés de hauteur. Y a-t-il un rapport ? Je l'ignore (pas sûr, mais sait-on jamais). Il nous manque l'heure précise d'observation (trouvable en faisant des recherches), mais aussi la direction d'observation. Le site rr0 cite comme source la Gazette du Val d'Oise du 16 juillet... 1997 ! Y a-t-il une erreur de datation (pourquoi parler d'un cas d'OVNI 16 ans plus tard ?) ? Trouver l'article en question permettrait sûrement de lever bien des doutes...
Sources :
- Base Ovni France : http://baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=2&page=0&numobs=1469
- rr0 : http://rr0.org/time/1/9/8/1/07/
- Gazette du Val d'Oise du 16 juillet 1997

Vacqueriette-Erquières (62) : 11 août 1981, 1h00.
Longtemps considéré comme un PAN D, le cas a été reclassé PAN C par le GEIPAN en 2014. Il faut dire qu'on ne connaît même pas la direction d'observation de l'OVNI ! La description de l'OVNI peut faire penser à la Lune, qui était à 9° de hauteur au Sud-Ouest. Le GEIPAN a également chercher à savoir s'il pouvait s'agir d'un cas de foudre globulaire (ha, l'ère Passot...). Quoiqu'il en soit, le cas est trop anecdotique pour faire l'objet d'une reconstitution Saros en bonne et due forme. Néanmoins, si vous êtes dans le coin, voici les dates de reconstitution éventuelles : le jeudi 31 août 2017 à 0h00 (nuit du 30 au 31 août), le vendredi 1er septembre à 0h40 et le samedi 2 septembre à 1h35.
Source : GEIPAN, cas classé PAN C ( http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1981-08-00882 )

Feignies (59) : 15 novembre 1981, 20h00.
L'OVNI ressemble à un croissant de la Lune, et le dessin publié dans LDLN fait furieusement penser à la Lune cendrée. Problèmes : la Lune est vue au Nord-Est (et non vers l'Ouest, comme on pourrait s'y attendre pour une méprise Lune en croissant du soir), et la Lune est gibbeuse, quelques jours après la Pleine Lune. Par contre, elle est bien vers le Nord-Est, comme l'OVNI, et proche de se lever, à 20h28. A ce propos, le numéro de LDLN qui parle du cas note que la Lune se levait à 19h42 TU. Si la Lune se lève en fait un quart d'heure plus tôt, c'est simplement parce que les enquêteurs de LDLN ont simplement recopié... le calendrier des PTT !
Sources :
- Base Ovni France : http://baseovnifrance.free.fr/listgen.php?typlist=2&page=0&numobs=3107
- Lumières dans la Nuit n°235/236, pages 29 et 30.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum