UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.
Les adresses mail alternatives ne donneront plus lieu à validation de l'inscription.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » MEPRISES » fusee CNES et méprise 18 juin 1966 à 3h40 zone méditerranée

fusee CNES et méprise 18 juin 1966 à 3h40 zone méditerranée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

marcassite


Membre d'honneur
Membre d'honneur
En examinant des archives de presse du SCEAU, l'article LE PROVENCAL 23 Juin 1966 , "SOUCOUPES VOLANTES DANS LE CIEL PROVENCAL ?" m'a attiré l'oeil.

" Un officier aixois a été le témoin de quatre phénomènes nocturnes étrangement échelonnés"


Le texte est transcrit sur ce blog
http://benzemas.zeblog.com/418030-les-observations-d-39-ovnis-en-france-ufologie-temoignages/

L'hypothèse à vérifier pour ce phénomène au 140°N (Sud Est) de la région d'Aix en Provence était visiblement un tir de fusée scientifique ou de missile. Le témoin décrit plusieurs sursauts de luminosité et un mouvement du PAN qui lui font penser à un tir d'engin spatial (ancien officier artilleur Hammaguir/Colomb Béchar).

Vérifications :

A/ Stellarium, réglé en mode TU pour Aix en Provence =>  méprise Lune impossible puisque NL , Vénus visible mais de taille angulaire trop faible pour répondre au récit. =>  Méprise de type astronomique exclue.

B/ Recherches d'archives sur les tirs de missiles ou fusées sondes

a/ => Dans l'azimut Sud Est, présence du champ de tir des Iles du Levant . Rien de probant sur le web...(tirs à d'autres dates).

b/ Tir de missile d'un sous marin en Méditerranée : Pas de références de presse sur le web (autres dates citées).

c/ Sites de tirs européens connus en 1966 (CNES) :
-Hammaguir et Colomb Béchar (Algérie) semblent improbables vu la situation géographique des 2 sites à l'ouest d' Aix en Provence et vu la direction de mouvement observée qui semble aller globalement E vers O selon les dires du témoin (PAN vu Sud Est puis Est de sa position).

-Salto di Quirra (Sardaigne), abréviation SDQ , ESRO / CNES :
Le témoin évoque la Corse et la Sardaigne dans la direction du PAN.

Données disponibles à cette date pour un tir d'une fusée Skylark Cuckoo Raven VIII (2 ou 3 étages?).
http://www.sat-net.com/serra/skylar_e.htm#esro_S
18 Jun 1966, SDQ, Véhicle type Cuckoo Skylark,  Mission S17/2 Ba release,  Succès, 231 km
=> Nécessité de rechercher l'heure du tir et/ou la direction du tir. Heure de tir trouvée sur catalogue Launch Log des fusées Raven :

http://www.planet4589.org/space/lvdb/launch/Raven
1966-S326      2439294.61 1966 Jun 18 02h41:30  Skylark                  7C     ESRO S17/2           ESRO S17/2 MPE Ba        -                        -         SDQ      -                    220  km    -  -            ESRO         SS   MPE/Haerendel            Aeronomy/Ba              ESRO-SP77


Ce tir ESRO/CNES est une expérience d'aéronomie avec largage d'un nuage de Baryum (Ba) dont l'horaire correspond parfaitement 2h41 TU = 3h41 légales en juin 1966.

CONCLUSION :
La forme de seiche lumineuse et nébuleuse, la traînée persistante 15mn, les diverses colorations et sursauts lumineux, évoqués par le témoin sont  typiques d'un tir de missile ou de fusée aéronomie avec charge ionisante, ici aux sels de Baryum. L'altitude atteinte (220km) explique que le phénomène est visible de loin (centaines de km). La description des 3 explosions nébuleuses colle bien avec  les séparations des étages et de la charge.  La durée (env 1minute, 20s+20S+Xs) est aussi cohérente avec ce type de tir et les durées de vol. L'horaire correspond à la minute près.

PAN identifié de type A.

NOTES SUR LE TEMOIGNAGE :
"D'abord, à quelques secondes d'intervalles, deux petites boules grises dans le ciel. Puis, une tache de forme ovale, grosse comme deux fois la Lune, qui se colore et puis s'éteint."
Pour vérifier son propos, mon interlocuteur se réfère à l'étalon du poing. Bras tendu dans le prolongement de l'épaule: trois degrés entre deux phalanges. Une pièce de dix francs pour circonscrire la Lune. C'est le geste de l'officier d'artillerie vérifiant la trajectoire du tir fusant de ces pièces."

Le témoin, qui connaît parfaitement la notion de taille angulaire à bout de bras (officer artilleur de métier), décrit pourtant la lune comme faisant la taille d'une « pièce de 10f (1966) ». Cette pièce dite "Hercule argent" a un diamètre de 3,7cm !  Il surestime donc de 5 fois sa taille angulaire réelle. La description et l'identification présumée du PAN par le témoin sont finalement correctes (phénomène similaire probablement déjà observé dans son métier).

Suite de l'enquete

Un tel tir en altitude donne souvent lieu à de nombreux témoignages  => rechercher de cas à la même date sur internet.

Le site Anakinovni indique :

"18 juin 1966 Sardaigne et sud de l' Italie :
Lunes a gogo. D'etranges phenomenes sont apparus dans le ciel de la moitie sud de l'Italie semant l'inquietude et la crainte. Ona vu se depalcer dans le firmament des nuages verts et rouges escortant trois ou (les temoins ne sont pas d'accords) quatre pleines lunes. Le ministere de la defense a coupe court a toutes les interpretation sen faisant savoir qur ces phenomenes de luminescences sont simplement provoques par les vapeurs et les particules de sodium degagees par les lancement de fusees scientifiques en Sardaigne et les lunes n'ont rien de mysterieux
18 juin 1966 paris jour" (note EMT : il s'agit de baryum et pas de sodium)


"18 juin 1966 FROM OUR CORSICAN NOTEB001(..1 J.C. Dufour Ee- P de Lormont Specially prepared for Flying Saucer Review Translation from the French by Gordon Creighton
The island of Corsica, with its rugged relief and a population that is concentrated principally in the coastal towns, could not fail to be a terrain of pred-ilection for the UFO phenomenon. The Corsican inhabitants are like their own soil — proud, rugged, gruff, and suspicious of the stranger. This explains how very difficult it has been for us for us to secure the few sighting reports which we give below. 1: Over the gulf of St, Florent One of the first of the Corsican sightings, one that has been well described, and the witnesses of which has been possible for us to trace, is the case in the Gulf of St. Florent (No.1 on the map.) The date is June 18, 1966; it is 4.00 a.m. and the clear, limpid sky gives promise of a lovely day. Two fishermen from the coastal village of Saint- Florent are out in their boat on the Gulf of the same name, and are engaged in taking in their net. This is delicate work, calling for sustained attention if you don't want to see a whole working day lost, as well as some expensive equipment. Behind them, towards the south-east, the baye crests of the Bastian Range of mountains stand out against the sky. A terrifying apparition One of the fishermen, Volelli, straightens up for a moment to take a breather. And then he perceives, above the saddle in the mountains known as the Col de Teghime, three aluminium-coloured discs flying in a triangular formation towards the north-east. They have passed the crests of the range and, while travelling at the speed of a jet aircraft, they are all the time changing places in the formation; the one on the left moves into first place, the one on the right moves to the left, and so on... Dumbfounded, Vollelli shouts to his companion, Scotto: "Look! What is it?" And as the second fisherman stands and observes this unwonted sight the three discs change course and begin to head straight for the witnesses. The discs are very low now — not more than 200 metres above the water, say the fishermen. They both throw them¬selves flat in the bottom of the boat and utter a prayer to the Madonna to save them. Volelli is the first to look up again, and sees, to his vast relief, that the formation of UFOs are changing course again and now heading towards the north-west. Landing in the French Maritime Alps A few minutes Iater, some of the residents of the village of Bar-sur-Loup (near the town of Grasse, in the Maritime Alps, on the French Mainland, just north of Nice), including Monsieur Barbier, the mayor, see a dise land on the top of a hill covered with scrub. The mysterious object leaves burn-marks there on the vegetation. While it is of course not possible to affirm as certain that this disc is one of those that had just flown across Corsica, nevertheless the coincidence in time is worth noting, for Bar¬sur-Loup lies right on the prolongation of the course on which the UFOs were last seen to be travelling. Fsr 1978 6.

"06-18-1966 Sighting date is based on the text which says it occurred on “Saturday” night which was the 18th.-CF-
FISHERMEN SAY FLAMING SAUCER CHASED THEM   ---- TARANTO, Sicily1, June 20
(UPI) -- Three Taranto fisherman reported yesterday that they were chased ashore by a "flaming saucer."

Nicola Millarte and the Conte brothers--Cosimo and Pasquale--said the saucer appeared suddenly near their boat Saturday night, seemingly bobbing on the waters of the Mediterranean.
Twice the “flaming saucer" zoomed over the wave tops toward them, stopped a few yards away, then zoomed off again, they said. The fishermen said they became frightened and had started for shore when the mysterious object zoomed close a third time. It pursued them until the boat reached shore, then flashed back out to sea and disappeared, leaving a wake of churning froth. Taranto port authorities said they could offer no explanation of what the fishermen reported. "

This reference: St. Louis Post-Dispatch, June 20 1966. With thanks to The J. Allen Hynek Center for UFO Studies (CUFOS): http://www.cufos.org/


Ici la date est probablement fausse :
17 juin 1966 rome Italie Bizarre Moon This account is taken from the Rome Daily American of June 17, 1966 : " Thousands of Romans were mystified early last night by a series of unidentified lights in the Southern sky The first evidence of the phenomenon was a moon-shaped-abject radiating all colours of the rainbow around its rim. " Apparently there were at least three separate appearances of the artificial moon; following within seconds of each other, each time diminishing in size and intensity and dropping lower towards the horizon, " Following the three. bursts of light, a pinkish-tinged ' cloud re-portedly formed in the gerberai area of the phenomena. Some eallers re-ported that the cloud seemed to assume a general mushiroom shape. although not so elearlv defined as the immediate afterniath of an atornic explosion. " About ten minutes after the final ' burst ' one observer reported a bright light arcing through the sky frorn the west. About the same time it carne under the cloud,' he reported *it suddenlv seemed to change direction and head directly out into space." Flying Saucers Review septembre 1966

"18 juin 1966 Tunisie. le feu de dieu. Les services meterologiques tunisiens tout bien pese ne se prononcent pas et n'ont aucune explication  a proposer. Ils ont pourtant observe comme tout le monde dans le ciel de tunisie un veritabel feu d'artifice savamment gradue. Des disques lumineux d'une couleur orangee  sont apparus puis a intervalles reguliers ont eclate en rosaces multicolores avant de se diluer en nuages blanchatres qui sont demeures longtemps visibles. 18 juin 1966 paris jour"

On peut aussi se demander si les journaux n'ont pas indiqué un horaire erroné dans le cas suivant :
"
19 juin 1966 Corte Corse france
Phénomène lumineux dans le ciel de la Corse.
Le concierge du groupe scolaire de Corte a été témoin, vendredi soir, à 20h30, d un phénomène lumineux dans le ciel. Au sud-est de la localité, il a tout d abord vu un point rougeâtre qui a grandi en quelques secondes atteignant la grosseur de la lune. Deux autres disques semblables devaient apparaître ensuite, tombant sur la ville avec le premier, à une vitesse vertigineuse pour finalement disparaître en laissant un nuage rouge puis blanc. Le même phénomène a été observé par deux automobilistes qui roulaient sur la route du Col de Teghime, entre Bastia et Saint-Florent.
(VMR du dimanche 19 juin 1966)"

Dossiers de S.O


Administration
Administration
Je cite un cas (Pic de Bertagne - 13) dans le dernier opus "Histoires d'Ovnis'" Smile


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Les petits gris je les aimes avec de l'ail et du persil, accompagné d'un bon verre de blanc !

"Avec une ou deux bouteilles de rosé, nous arrivons à apprendre des choses"  un aveu qui en dit long sur la façon de procéder  en ufologie de la part d'un conférencier.
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

marcassite


Membre d'honneur
Membre d'honneur
Comme indiqué dans les liens astronautiques suscités, il y a eu des tirs de skylark de 1964 à 1972. Il doit donc traîner un paquet de cas ovnis vus du sud de la France causés par ces tirs de Sardaigne.
Et d'autres types de fusées y ont été tirées de 1961 à 1992.
http://www.sat-net.com/serra/salto_e.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum