UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Êtres et intelligences extraterrestres

Êtres et intelligences extraterrestres

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Silver, ce qui m’apparaît certain (lire notre Histoire) c'est que l'homme a créé dieu ! Mais je respecte ceux qui pensent le contraire bien évidemment. Devais-je le dire ? Sad


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

william l'Ozone


L.J. Silver a écrit:
Oui, mais quel serait précisément le moteur de cette évolution ? Qu'est ce qui la dirige, qui l'oriente ?
Le hasard associé à la sélection naturelle ?

Sur la réponse à  ces questions, la découverte et l'étude de formes de vie extraterrestres pourraient nous aider puissamment...

le moteur de l'évolution, c'est l'adaptation du vivant à son environnement, si le bétail participe à la destruction de la couche d'ozone, c'est à cause de l'élevage intensif mis en oeuvre par l'humain avec des infrastructures économiques qui font peu de cas de la question de l'environnement jusqu'à ce que l'homme se pose des questions par rapport aux effets pervers d'une production anarchique, répondant essentiellement aux questions de profit. Il y a une surproduction permanente et un gâchis gigantesque, des milliards d'heures de travail d'activités humaines ne servent qu'à créer du capital, à quoi ça sert qu'il existe 200 sortes de yaourts distribués dans des emballages différents au niveau de dix enseignes soi-disant concurrentes?

A rien, hormis rapporter des pépettes à quelques privilégiés décidant en plu d'à peu près de tout sur le vieux caillou...bref!

Ces questions de cosmologie s'embarrassent de moins en moins de l'avis des anthropologistes, de philosophes qui tiennent la route (alors qu'ils sont de plus en plus rompus aux débats politiciens et religieux poussifs), de candides comme cela se faisait dans les vieux débats télévisés des dossiers de l'écran, et tout ce monde est malheureusement souvent sous l'emprise d'un ego surdimensionné et jouissant parfois d'une notoriété légèrement surfaite...

Ils représentent précisément les superstructures idéologiques découlant d'un système économique foireux, aberrant, mais moins entravant que le régime féodal dont il est l'héritier.

A quoi bon s'intéresser à l'éventualité hasardeuse d'une vie intelligente ET, alors qu'on n'a pas fini, à l'évidence, d'expliquer clairement notre existence et les lois qui la régissent! (peut-être par manque de motivations,  s'intéresser au pourquoi de la pauvreté et la faim dans le monde en s'y attelant, n'apporterait que des ennuis Laughing   )...
La Science consacre donc le clair de son temps à faire du buzz et faire l'intéressant le plus souvent, et on peut le déplorer!
Les génies du passé avaient cette particularité d'être presque tous humbles, originaux, et de mourir quasiment dans l'anonymat et pauvres, décidément tout se perd!

Bref ça nous explique pas encore complètement pourquoi l'homme est devenu ce qu'il est, avec un système économique pervers mais moins que le précédent, et il faut encore faire avec une majorité d' individus qui croient encore à l'arche de Noé et Adam et Eve ou se réclamant de croyances équivalentes...et accessoirement nous....(censure)

On ne peut non plus décemment confier la part de philosophie qui sommeille en nous aux seuls acrobates du calcul pour nous expliquer de quoi il en retourne dans le monde au sens large.

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
L.J. Silver a écrit:
william l'Ozone a écrit: Concernant les grands sauriens, il se trouve que chaque espèce de type diplodocus avait son prédateur (type Tyrannosaurus), toujours retrouvé avec les fossiles du premier, sans exception, quelque soit les continents (configuration différente de ces derniers).

L'évolution de ces deux espèces contemporaines l'une de l'autre ne s'est pas faite par un développement de l'intelligence, via la taille du cerveau, mais par une adaptation à la prédation, grosso modo les uns grossissaient exponentiellement, les autres développaient les mâchoires, dentition, griffes, cornes etc...


Oui, mais quel serait précisément le moteur de cette évolution ? Qu'est ce qui la dirige, qui l'oriente ?
Le hasard associé à la sélection naturelle ?
Jusqu'à preuve du contraire, oui ! Cool

Sur la réponse à  ces questions, la découverte et l'étude de formes de vie extraterrestres pourraient nous aider puissamment...
Oh oui ! Very Happy

William, les Tyrannosauridés ont plutôt évolué conjointement avec les cératopsiens (Triceratops, etc), pas avec les Diplodocus qui eux été confrontés aux allosauridés et aux cératosauridés. Wink D'ailleurs, pour l'anecdote, il y a plus de temps qui sépare le Diplodocus du Tyrannosaurus que le Tyrannosaurus de l'Homme !


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Ceci dit, en dehors du Dieu de la Bible, il existe peut être quelque chose d'autre.  
A commencer par le dieu des philosophes, déja admis du temps de Platon, et qui n'a rien à voir avec l'hypercriminel dieu de Josué
http://oncle-dom.fr/paranormal/ovni/catalogue/josue/blaspheme.htm

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Oui, mais quel serait précisément le moteur de cette évolution ?
Pas besoin de moteur. Dès qu'on admet que le mieux adapté survit mieux et peut mieux transmettre ses gènes, l'évolution s'ensuit.

http://oncle-dom.fr/index.htm

william l'Ozone


Bob Rekin a écrit:William, les Tyrannosauridés ont plutôt évolué conjointement avec les cératopsiens (Triceratops, etc), pas avec les Diplodocus qui eux été confrontés aux allosauridés et aux cératosauridés. Wink D'ailleurs, pour l'anecdote, il y a plus de temps qui sépare le Diplodocus du Tyrannosaurus que le Tyrannosaurus de l'Homme !

Justement par rapport à cette question les dernières découvertes en la matière (années 2000 jusqu'à tout récemment) vont dans ce sens (émission de la semaine dernière sur Fr5), des mastodontes végétariens de plus en plus gros (40m et 70 tonnes, tibias de 2m...) et des carnivores genre T-rex vivants en groupe (taille et âges différents sur un site), adaptés en taille et prédation par rapport à la masse du premier,  découverts sur le même site (ou secteur) à chaque fois, le repas pour ces 7 T-Rex n'est évalué toutefois qu'à une semaine. Même le continent africain si avare en carnassiers sauriens  a livré des conclusions identiques.

Une fois que la nourriture est venue  à manquer aux premiers les seconds ne s'étant que partiellement adaptés, ont succombé eux-aussi.
Le hasard par rapport aux hominidés, homo erectus, c'est que la plupart de ces gentilles bestioles ont disparus à cause d'une météorite jusqu'à preuve du contraire mais peu importe les raisons,  d'une taille suffisante au bon endroit en leur laissant une chance d'apparaître, d'évoluer et s'adapter en développant principalement son cerveau pour subsister et progressivement améliorer le quotidien et en subissant de moins en moins les aléas.

il est à noter que ce faisant et paradoxalement l'homme est devenu son propre prédateur notamment du fait de ses rapports sociaux en étroite corrélation avec les fondements économiques où une infime minorité d'individus détient 90% des richesses et l'outil productif (guerres, dissuasion nucléaire, pollution, pillage des matières premières, autodestruction, inégalités, systèmes sociaux aberrants etc).

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Marrant Bob, je lisais justement dans le dernier numéro de "La recherche" (524 de juin) - suis en retard :-) ) que par rapport à l'arbre évolutif classique , le nouveau schéma confère aux ornithischiens des origines communes avec les Théropodes, précédemment rattachés à la branche des Saurichiens.
En revanche ce nouveau classement pose un petit souci c'est que les Herrésasauridés (dont le classement était incertain) sont désormais reliés aux Saurischiens.
Il y a probablement plus une adaptation du à la sélection naturelle qui se profile une nouvelle fois ici.


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:Oui, mais quel serait précisément le moteur de cette évolution ?
Pas besoin de moteur. Dès qu'on admet que le mieux adapté survit mieux et peut mieux transmettre ses gènes, l'évolution s'ensuit.

Oui, mais comment se fait il que la sélection naturelle ne conduise pas à une amélioration des performances humaines, avec le temps ?
Si elle était vraiment à l'oeuvre, seuls les mieux adaptés devraient survivre, et il ne resterait plus que les hommes les plus beaux, les plus forts et les plus intelligents ( plus de 180 de Q.I.), et ceux qui ont une excellente santé.
Or ce n'est pas ce que l'on observe.
Notamment, le Q.I. moyen serait en train de baisser d'après des études récentes.
Et il y a des maladies émergentes qui progressent rapidement, par exemple le diabète.

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:
oncle dom a écrit:Pas besoin de moteur. Dès qu'on admet que le mieux adapté survit mieux et peut mieux transmettre ses gènes, l'évolution s'ensuit.
Oui, mais comment se fait il que la sélection naturelle ne conduise pas à une amélioration des performances humaines, avec le temps ?
Parce qu'il faut des centaines de siècles, et non des siècles. Notre base de temps est trop faible..
Si elle était vraiment à l'oeuvre, seuls les mieux adaptés devraient survivre, et il ne resterait plus que les hommes les plus beaux, les plus forts et les plus intelligents ( plus de 180 de Q.I.), et ceux qui ont une excellente santé.
D'abord les plus adaptés ne sont pas forcément les plus beaux, les plus forts et les plus intelligents. Ce sont les plus malins, les plus retors, les moins scrupuleux.
Ensuite, la santé ne fait plus rien à l'affaire grâce aux progrès de la médecine, qui nous permettent de vivre assez vieux pour attraper le cancer.

http://oncle-dom.fr/index.htm

william l'Ozone


L.J. Silver a écrit:
oncle dom a écrit:
L.J. Silver a écrit:Oui, mais quel serait précisément le moteur de cette évolution ?
Pas besoin de moteur. Dès qu'on admet que le mieux adapté survit mieux et peut mieux transmettre ses gènes, l'évolution s'ensuit.

Oui, mais comment se fait il que la sélection naturelle ne conduise pas à une amélioration des performances humaines, avec le temps ?
Si elle était vraiment à l'oeuvre, seuls les mieux adaptés devraient survivre, et il ne resterait plus que les hommes les plus beaux, les plus forts et les plus intelligents ( plus de 180 de Q.I.), et ceux qui ont une excellente santé.
Or ce n'est pas ce que l'on observe.
Notamment, le Q.I. moyen serait en train de baisser d'après des études récentes.
Et il y a des maladies émergentes qui progressent rapidement, par exemple le diabète.

La sélection naturelle est une chose, la capacité d'adaptation une autre, l'homme n'est pas fait pour manger trop sucré et trop gras, il n'a pas eu le temps de s'adapter à ces récentes habitus alimentaires qu'il s'impose, donc son organisme en pâtit. Le diabète de type 2 est lié au surpoid et l'obésité et se manifeste dans les couches modestes des populations, notamment citadines, alors qu'on serait tenter d'incriminer l'opulence.

Le cancer existe depuis bien plus longtemps, il est multifactoriel, le fait que la vie humaine tend à se prolonger en est un important, mais comme toute les maladie dégénératives, Alzheimer (MA) etc...

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Mon Oncle
Parce qu'il faut des centaines de siècles, et non des siècles. Notre base de temps est trop faible..

oui et j'ajouterai que la nature n'est pas exempt d'erreur non plus. "Elle" test , essaie... Cela fait partie de l'évolution. (je ne cause pas de l'homme qui lui n'a pas compris grand chose)...


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

william l'Ozone


Dossiers de S.O a écrit:Mon Oncle
Parce qu'il faut des centaines de siècles, et non des siècles. Notre base de temps est trop faible..

oui et j'ajouterai que la nature n'est pas exempt d'erreur non plus. "Elle" test , essaie... Cela fait partie de l'évolution. (je ne cause pas de l'homme qui lui n'a pas compris grand chose)...

L'homme est dans le paradoxe et la schizophrénie de ses conceptualisations, superstructures,qui correspondent à son environnement économique qu'il ne contrôle pas:

ainsi la notion de paradis, elle oblige nombre de ressortissants du vieux caillou à y vivre dans l'opulence la plus injuste, car après les pauvres auront tout, de toutes façons autant donc en profiter!

ça paraît ironique à première vue mais pas tellement au fond! C'est un processus inconscient la plupart du temps, dicté par les propres règles qu'il s'est érigé.

Cela oblige l'homme, érigé au rang de l'individualisme, à vivre en phase avec cette échelle réduite du temps, nous sommes en plein dedans, il n'y a plus d'idéal, pour résumer on projette pour les prochaines élections, c'est dire! En philosophe, ça tourne en rond, on commente les dérives des uns et des autres avec leurs centres d'intérêts et l'actualité, c'est  devenu un vide sidéral!

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum