UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Notre galaxie ne serait pas la plus viable pour la vie

Notre galaxie ne serait pas la plus viable pour la vie

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

lhommealacigarette

avatar
Notre galaxie ne serait pas l'endroit le plus viable pour la vie extraterrestre d’après une étude internationale publiée sur arxiv l'étude s'est basée sur la physique des étoiles.

THE QUEST FOR CRADLES OF LIFE: USING THE FUNDAMENTAL METALLICITY RELATION TO HUNT
FOR THE MOST HABITABLE TYPE OF GALAXY


https://arxiv.org/pdf/1507.04346.pdf

Il y'aurait beaucoup mieux que la voie lactée dans l'univers ! et ce mieux prend la forme de galaxies elliptiques et deux fois plus massives que notre galaxie (comme la galaxie Maffei 1968 à 10 millions d'années lumières.)

sur un échantillon de 140.000 galaxies 200 "seulement" entreraient dans les critères. ( 0,14%)

http://www.defense.gouv.fr

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Cela laisse penser que de nombreuses formes de vie évoluées ont existé, existent ou existeront dans l'Univers observable. Mais franchir les espaces intergalactiques semble physiquement impossible. Pour nous, c'est donc comme si elles n'existaient pas. Au mieux, avec des vitesses subluminiques, on restera toujours limité en pratique à notre environnement stellaire proche.

lhommealacigarette

avatar
Pour influer sur la constante de la lumière il faudrait déjà comprendre la physique de l'univers.


Notre physique n'explique pas l'avant Big-Bang, elle n'explique pas d'ou est venu cette énergie et pourquoi. Elle n'explique pas la nature du "néant" ce mot inventé par les humains pour définir ce qui n'existe pas au delà de la bordure de l'univers ou l’expansion se fait en permanence.

pour le moment les scientifiques font des suppositions ( l'univers a été créer par le grand lapin rose qui faisait des bonds et qui avait besoin de beaucoup de place ) je sors

Dans le même genre que la théorie du lapin rose il y'à aussi la théorie des cordes sa fait "sérieux" mais c'est ballot on ne possède pas d'appareils assez puissants pour vérifier si cette théorie est vraie ou fausse

http://www.defense.gouv.fr

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
On ne voit jusqu'ici aucune possibilité pratique de voyager dans l'espace à des vitesses supraluminiques. Tout comme de voyager dans le temps d'ailleurs. On en reste à des spéculations purement théoriques, ne pouvant aboutir à des véhicules concrets.

Par ailleurs, de tels voyages se heurtent à des obstacles d'ordre philosophique. Voyager physiquement plus vite que la lumière "casserait" la causalité (des effets précéderaient leur cause). Voyager dans le temps engendrerait aussi d'insolubles paradoxes. Le même genre de considération philosophique militerait en faveur d'un univers fini. En effet, dans un univers infini en acte, tout événement ayant une probabilité non nulle de se produire s'y produirait une infinité de fois. Nous aurions ainsi par exemple une infinité de doubles. Je taperais ce même texte une infinité de fois. Après, il n'y a pas de preuve par l'absurde. Peut-être que l'Univers n'a véritablement aucun sens et que l'absurdité y règne...

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
pour le moment les scientifiques font des suppositions ( l'univers a été créer par le grand lapin rose qui faisait des bonds et qui avait besoin de beaucoup de place )

Gloire au grand NANABOZO!
cheers diablotin content


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Et Nanabozo est un ami de Yakari.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

L.J. Silver


DAR a écrit:Cela laisse penser que de nombreuses formes de vie évoluées ont existé, existent ou existeront dans l'Univers observable.


Oui.
Mais pourquoi pas également dans l'Univers non observable ?

L.J. Silver


DAR a écrit:On ne voit jusqu'ici aucune possibilité pratique de voyager dans l'espace à des vitesses supraluminiques. (...)
Par ailleurs, de tels voyages se heurtent à des obstacles d'ordre philosophique. Voyager physiquement plus vite que la lumière "casserait" la causalité (des effets précéderaient leur cause).


A notre niveau de connaissance, oui.
Mais il en reste, des choses à découvrir.

Par exemple, l'intrication quantique est un phénomène qui peut relier deux particules, quelle que soit la distance qui les sépare.
La notion de propagation disparaît complètement, celle de temps aussi ( action à des distances illimitées, sans aucun délai).

Une modification de l'état quantique d'une particule peut entraîner la modification instantanée de l'état d'une autre particule située à l'autre bout de l'Univers ( à supposer que celui-ci soit fini).

Nous ne savons pas comment utiliser ce phénomène pour transmettre de l'information, mais si on arrive un jour, on pourrait bénéficier d'un système de communication instantané utilisable dans tout l'Univers, autrement plus performant que les ondes radio et le programme SETI deviendrait obsolète !

Plus besoin d'attendre des centaines d'années une réponse, la seule limitation d'une telle communication serait le temps de réaction des "interlocuteurs"...

La téléportation quantique n'est déjà plus une fiction :

Téléportation quantique

Par ailleurs, il me semble que le principe de causalité est déjà mis à mal par le phénomène de l'intrication quantique, dont l'existence, vérifiée expérimentalement, est difficilement contestable :

En effet, dans ce phénomène, où est l'effet et où est la cause ?
L'effet est il la modification d'état de la particule 1 ou de la particule 2 ?
Même question pour la cause.
A supposer que l'on puisse définir un effet et une cause, ils seraient instantanés ce qui n'aurait pas beaucoup de sens !

Il y a un lien entre les deux particules, mais ce lien ne peut pas être défini en termes d'effet et de cause...
C'est étrange, mais cela existe.

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:
DAR a écrit:On ne voit jusqu'ici aucune possibilité pratique de voyager dans l'espace à des vitesses supraluminiques. (...)
Par ailleurs, de tels voyages se heurtent à des obstacles d'ordre philosophique. Voyager physiquement plus vite que la lumière "casserait" la causalité (des effets précéderaient leur cause).

A notre niveau de connaissance, oui.
Mais il en reste, des choses à découvrir.

Par exemple, l'intrication quantique est un phénomène qui peut relier deux particules, quelle que soit la distance qui les sépare.
Oui, mais à l'échelle quantique. A l'échelle macroscopique, c'est une autre histoire.

http://oncle-dom.fr/index.htm

L.J. Silver


oncle dom a écrit:
Oui, mais à l'échelle quantique. A l'échelle macroscopique, c'est une autre histoire.

C'est tout à fait exact mais il me semble que cela n'empêcherait pas d'exploiter le phénomène indépendamment de l'échelle où il se manifeste.

Nous construisons bien des ordinateurs quantiques dont le fontionnement se base sur des propriétés comme la superposition ou l'intrication d'états, malgré le fait que ces propriétés n'existent que dans le domaine quantique de l'infiniment petit et pas à notre échelle.

Dans notre monde, ces propriétés n'existent pas, mais nous pouvons quand même les utiliser.

Ne pourrions nous pas utiliser des phénomènes quantiques même s'ils ne se manifestent pas à l'échelle macroscopique ?

Les possibilités d'exploitation par les scientifiques des phénomènes physiques ne sont pas limitées aux domaines ou à l'échelle à laquelle ils se manifestent.

Autre exemple, la fission des atomes d'uranium ne se produit pas à notre échelle,  et c'est tout de même un phénomène utilisable par l'Homme.

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:
oncle dom a écrit:
Oui, mais à l'échelle quantique. A l'échelle macroscopique, c'est une autre histoire.

C'est tout à fait exact mais il me semble que cela n'empêcherait pas d'exploiter le phénomène indépendamment de l'échelle où il se manifeste.
On peut l'imaginer pour la transmission d'information, pas pour nos propres voyages
Autre exemple, la fission des atomes d'uranium ne se produit pas à notre échelle,  et c'est tout de même un phénomène utilisable par l'Homme.
Utilisable, si l'on peut dire. On ne sait pas la manipuler à sa propre échelle. A notre échelle, nous ne pouvons utiliser que l'énergie dégradée, c'est à dire la chaleur, ce qui nous a ramené au temps des machines à vapeur, sauf que maintenant, ce sont des turbines à vapeur, inventées par Héron d'Alexandrie, soit dit en passant.
Pourtant, dans les BD des années 50, on y croyait à fond à l'énergie atomique. Dame, on ne savait pas ce que c'était. On ne connaissait que le mot: atomique. Ce qui d'ailleurs prouve l'ignorance des locuteurs, puisque par définition, atomique, c'est non nucléaire. Et allons y pour les moteurs atomiques, les pistolets atomiques, les fusées atomiques, et tout ça. Et sans radioactivité, bien sûr (sauf dans la cas de la fusée du professeur Tournesol)
Aujourd'hui, on en sait un peu plus sur l'énergie nucléaire, et les pistolets atomiques ne sont plus que des rêveries.

http://oncle-dom.fr/index.htm

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
L.J. Silver a écrit:
Dans notre monde, ces propriétés n'existent pas, mais nous pouvons quand même les utiliser.

Ne pourrions nous pas utiliser des phénomènes quantiques même s'ils ne se manifestent pas à l'échelle macroscopique ?

La "téléportation" quantique n'est pas assimilable à la téléportation telle que montrée dans Star Trek. Elle ne permettra jamais de transférer instantanément de la matière-énergie. Elle implique toujours la transmission de particules sous une forme ou une autre pour transférer de l'information.

A ce que je comprends, un réseau de communication interstellaire devrait plutôt reposer sur la communication quantique dite contrefactuelle. Dans ce cas, des informations pourraient être transmises instantanément d’une planète à l’autre sans qu’aucune particule quantique ou classique ne soit transmise entre elles.

Mais il faudrait donc logiquement qu'une éventuelle intelligence extraterrestre contemporaine de nous ait construit indépendamment une station-relais similaire à la nôtre pour commencer à essayer d'échanger des infos. (J'ignore s'il existe des effets physiques qui limiteraient en pratique les distances franchissables avec un tel système et quelles conditions doivent être remplies pour qu'un site puisse "récupérer" une info "transmise" par un autre site distant.)

lhommealacigarette

avatar
C'est illogique

parler d'un internet global dans l'univers n'à pas de sens car

Si monsieur A qui habite sur Terre et veut discuter avec monsieur B dans la galaxie d'andromède il faut bien que monsieur B y arrive par ses propres moyens quand bien même il dispose d'un poste quantique de communication instantané.

le poste de communication quantique ne va pas arriver par miracle à l'autre bout de la galaxie il faut bien l'y transporter (on reste limité par la vitesse de la lumière pour son transport.)

En pratique pour les communications interstellaires ( avec des civilisations extraterrestres ) c'est pas jojo! car le bon coté des ondes radio c'est qu'on peut les intercepter des siècles après. Avec ces communications quantiques qui sont dites "instantanées" sa doit être pire il faut être tip-top, sans parler du cryptage quantique.

http://www.defense.gouv.fr

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
lhommealacigarette a écrit:Si monsieur A qui habite sur Terre et veut discuter avec monsieur B dans la galaxie d'andromède il faut bien que monsieur B y arrive par ses propres moyens quand bien même il dispose d'un poste quantique de communication instantané.

le poste de communication quantique ne va pas arriver par miracle à l'autre bout de la galaxie il faut bien l'y transporter (on reste limité par la vitesse de la lumière pour son transport.)

Tout à fait.

La seule question que l'on peut se poser : est-il physiquement possible de capter une communication "contrefactuelle" dont on est pas le destinataire attitré ? Autrement dit, peut-il exister dans l'Univers des "messages contrefactuels" de type "bouteille à la mer" ?

Ou bien au contraire seul un "récepteur" bien déterminé peut-il recevoir/décoder l'info d'un "émetteur" particulier ? (auquel cas cette méthode de communication ne pourra jamais être utilisée avec d'éventuels ET)

La seconde alternative me semble la plus probable car le but des recherches actuelles est de mettre au point des communications physiquement inviolables par un tiers.

Patrice

avatar
Administration
Administration
Reste à envisager que c'est l'Homme qui va coloniser l'espace et ainsi "créer" des extraterrestres. Nous ne serons plus là depuis des millénaires et plus.
Vite ma bouteille dans l'espace....

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

oncle dom

avatar
DAR a écrit:Ou bien au contraire seul un "récepteur" bien déterminé peut-il recevoir/décoder l'info d'un "émetteur" particulier ? (auquel cas cette méthode de communication ne pourra jamais être utilisée avec d'éventuels ET)

La seconde alternative me semble la plus probable car le but des recherches actuelles est de mettre au point des communications physiquement inviolables par un tiers.
- Intergalactic télécom, à votre service...
- Bonjour, je voudrais contacter les Pléiadiens.
- Ces abonnés sont en liste rouge. Nous ne pouvons donner suite à votre requête.
-

http://oncle-dom.fr/index.htm

L.J. Silver


Dossiers de S.O a écrit:Reste à envisager que c'est l'Homme qui va coloniser l'espace et ainsi "créer" des extraterrestres. Nous ne serons plus là depuis des millénaires et plus.


Pour ma part, je crois que l'Humanité va disparaître sans avoir eu le temps de coloniser quoi que ce soit.
Les civilisations sont mortelles ( dixit Paul Valéry), et les espèces également.
Pour mémoire, toutes les espèces du genre Homo ont déjà disparu (une quinzaine !), il ne reste plus que l'Homo Sapiens.

Malgré ses aptitudes et son cerveau prétendument "supérieur", le genre Homo est donc très fragile.

Actuellement, pour parler familièrement, nous sommes "mal barrés" pour continuer longtemps...le compte à rebours est commencé !

Les civilisations sont mortelles

Nous sommes dans une course de vitesse entre le progrès technique et le déclin, qui semble progresser plus rapidement que le premier, d'où le danger, sachant que la résolution du problème ne peut plus relever de la politique.

Cette catastrophe- pour l'Homo Sapiens- ne représentera rien du tout à l'échelle de l'Univers, où même notre Galaxie, avec ses deux cent milliards d'étoiles, n'est qu'un grain de sable insignifiant.



Dernière édition par L.J. Silver le 14.11.17 18:14, édité 2 fois

lhommealacigarette

avatar
En électronique avec le temps les signaux ont évolués vers la tétravalence.  En gros de 0 à 3 au lieu de 0 à 1 pour le système binaire classique.

Je veux dire pour un ingénieur électronique la fréquence radio du SETI est vraiment vraiment basique.

http://www.defense.gouv.fr

L.J. Silver


lhommealacigarette a écrit:En électronique avec le temps les signaux ont évolués vers la tétravalence.  En gros de 0 à 3 au lieu de 0 à 1 pour le système binaire classique.

Intéressant, je connaissais la tétravalence en chimie, mais pas en électronique.
STP pourrais tu expliciter ce concept ?

lhommealacigarette

avatar
ben cela s'applique autant aux processeurs qu'à des réseaux comme pour l'adsl par exemple.

Pour simplifier on transmet plus d'informations de 0 à 3 que de 0 à 1

Dans les processeurs plus on ajoute d'états et plus les problèmes de décodage augmentent contrairement aux valeurs binaires. On peut avoir plus d'états mais moins de stabilité.

Dans les années 60 L'URSS avait développé un ordinateur ternaire.

http://www.defense.gouv.fr

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
oncle dom a écrit:
- Intergalactic télécom, à votre service...
- Bonjour, je voudrais contacter les Pléiadiens.
- Ces abonnés sont en liste rouge. Nous ne pouvons donner suite à votre requête.
-

Pour contacter les Pléiadiens en particulier, le mieux reste donc de passer par les R. ufo. toulousains qui entretiennent des relations suivies avec eux.

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
L.J. Silver a écrit:
Pour ma part, je crois que l'Humanité va disparaître sans avoir eu le temps de coloniser quoi que ce soit.
Les civilisations sont mortelles ( dixit Paul Valéry), et les espèces également.

Pour une fois je partage ton opinion.

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
oncle dom a écrit:
- Intergalactic télécom, à votre service...
- Bonjour, je voudrais contacter les Pléiadiens.
- Ces abonnés sont en liste rouge. Nous ne pouvons donner suite à votre requête.
-


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

oncle dom

avatar
PhD Smith a écrit:
Et ça ne date pas d'hier...
http://oncle-dom.fr/humour/ordis/hotline.htm
Le pire c'est que c'est vrai. J'ai travaillé dans les renseignements téléphoniques, et je sais ce qu'on entend.
Comme le gars qui trouvait inadmissible que dans l'annuaire, il n'y ait pas de rubrique pour les marchands d'éléphants. Il avait un jardin de  1500 m² (la moitié du mien), et il voulait y mettre un éléphant pour épater son voisin.

http://oncle-dom.fr/index.htm

L.J. Silver


lhommealacigarette a écrit:
Notre physique n'explique pas l'avant Big-Bang, elle n'explique pas d'ou est venu cette énergie et pourquoi. Elle n'explique pas la nature du "néant" ce mot inventé par les humains pour définir ce qui n'existe pas au delà de la bordure de l'univers ou l’expansion se fait en permanence.

pour le moment les scientifiques font des suppositions ( l'univers a été créer par le grand lapin rose qui faisait des bonds et qui avait besoin de beaucoup de place ) je sors


Sur la question de l'avant Big Bang, les scientifiques "bottent en touche" en répondant que cette question n'aurait aucun sens, parce que le temps n'existait pas avant le Big Bang !

D'où l'impossibilité de remonter le temps avant la création de l'Univers...

Avant le Big Bang, il n'y avait rien, le néant absolu, pas de temps ni aucune loi physique.

Selon eux, il y aurait eu création de l'Univers ex-nihilo, à partir de rien !

Un créationnisme sans intervention divine, en quelque sorte.

Pas hyper convaincant amha.

On ne sait pas définir scientifiquement le temps.

Question iconoclaste :
et si le temps existait avant la création de l'Univers ? Smile

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum