UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LECTURES » "J'ai vu un ovni" de M Xavier Passot

"J'ai vu un ovni" de M Xavier Passot

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Je viens de recevoir, comme beaucoup d'autres personnes, le livre de Xavier Passot, intitulé "j'ai vu un ovni", sous titré "perceptions et réalités" et préfacé par Pierre Lagrange. La dédicace m'a fort touchée.

Comme je l'avais déjà dit, Xavier Passot a une belle plume et il est agréable à lire.

La structure du livre est parfaite au regard de l'expérience de Xavier Passot comme directeur du GEIPAN.

D'abord, il narre de façon concise et claire, quelques cas reçus au GEIPAN ayant une apparence d'étrangeté puis donne l'explication prosaïque. Je prendrai comme exemple l'observation dans la nuit du 28 au 29 août 2010. la nuit du samedi au dimanche, la vidéo et la description faite par le témoin + la météo dont le sens du vent ne laissaient aucun doute : Lanternes célestes. Christian (nom interdit dans ce forum) demeurant dans le secteur géographique, spontanément, confirmera avoir trouvé l'origine du lancer : un mariage dans le village. Si les cas de cette première partie du livre ont été assez aisés à expliquer par le GEIPAN, la partie suivante, intitulée : "compléments d'enquête" montre un autre aspect de la phénoménologie et illustrent la complexité des témoignages humains, les problèmes causés par la perception visuelle et l'incidence des croyances.

Je ne veux pas dévoiler la suite de cet ouvrage passionnant, avec illustrations en couleur sur papier glacé mais les critiques objectives notamment celles figurant dans la bibliographie commentée, ne manquent pas. Des surprises attendent les lecteurs.

A mettre entre toutes les mains et à consommer sans modération.

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
J'ai hâte de le lire. Y-a-t'il un texte de Jean-Paul Aguttes en fin d'ouvrage ?


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Patrice

avatar
Administration
Administration
Non, aucunement.
Préface de Lagrange c'est tout.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ha ok, tant pis. Je dis ça car j'ai eu la chance de voir Xavier Passot demander à Jean-Paul de lui écrire l'outro de son livre. Very Happy
Mais je comprends que pour des raisons diverses, cela n'a pas pu se faire.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
J'ai vu le livre de Passot sur Amazon. Lagrange dit du bien de Passot ?


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Armand Cadi

avatar
La préface est courte et le préfacier est égal à lui-même avec les rationalistes.



Dernière édition par Armand Cadi le 02.06.18 9:22, édité 1 fois

Armand Cadi

avatar
PRÉFACE

Depuis 1977, la France a accepté le pari de prendre au sérieux les témoins d’ovnis ou de « phénomènes aérospatiaux non identifiés ». Sous l’impulsion de l’ingénieur Claude Poher, le Centre national d’études spatiales a créé un Groupe d’Etude des Phénomènes Aérospatiaux non identifiés (GEPAN). En 2005, après bien des avatars, ce service est devenu le Groupe d’Etude et d’Information sur les Phénomènes aérospatiaux non identifiés (GEIPAN). Ce service a été dirigé pendant cinq ans par Xavier Passot, ingénieurI. Il nous livre aujourd’hui quelques réflexions qui lui ont été suggérées par les données sur lesquelles il a eu à enquêter. Son ouvrage s’adresse aux témoins potentiels pour les inciter à se méfier de ce qu’ils pourraient observer tant les pièges sont nombreux. Mais on aurait tort de prendre son livre pour une critique de l’ufologie. Xavier Passot n’a jamais eu le moindre complexe de supériorité face aux ufologues.
Bien au contraire : Xavier Passot a tenu compte du fait que les relations entre sciences et publics ont bien évolué. Le temps des experts tout puissants est terminé et il n’est plus possible d’accabler les témoins ni de dénoncer je ne sais quels « croyances populaires » ou complot contre le savoir scientifique. On ne peut plus demander aux publics d’apprendre sagement leur leçon de science et de faire confiance aux experts, surtout après le nuage de Tchernobyl miraculeusement stoppé à la frontière franco-belge en 1986 (qui a pu oublier cet épisode choquant de l’histoire de l’expertise scientifique à la française ?), les scandales de Monsanto ou de l’industrie du tabac. Il faut accepter le débat.
À la suite d’avis émis par un certain nombre de chercheurs, la direction du CNES a accepté le pari de s’ouvrir au débat public plutôt que de se refermer sur elle-même comme cela avait été le cas au cours des décennies antérieures. Cela a conduit le GEIPAN à établir un dialogue avec les enquêteurs amateurs longtemps rejetés et à en inclure certains dans son comité d’experts. Xavier Passot a été l’un des artisans de ce rapprochement. Loin de clore le dialogue avec les ufologues, il l’a accentué en organisant en 2014 un événement sans précédent dans les locaux du CNES à Paris : le premier colloque où pouvaient venir s’exprimer autant les chercheurs que les amateurs. Un pas a alors été franchi et il n’est désormais plus possible de revenir en arrière. Cette nouvelle alliance invite à tirer une tout autre leçon des enquêtes présentées dans ce document.
Jusqu’ici l’idée que l’observation du ciel était source de méprises a toujours conduit à stigmatiser les témoins (et les ufologues) en oubliant de s’interroger sur ce qui permettait aux scientifiques, qui jusqu’à plus ample informé ne sont pas des mutants, de ne pas commettre d’erreurs (ou d’en commettre moins) et de produire des données chiffrées fiables sur les phénomènes. L’histoire des sciences a permis de décrire comment l’observation spontanée de la nature et l’observation scientifique se sont peu à peu distinguées à partir du XVIIe siècle et de l’invention des instruments et des laboratoires scientifiques. Pourtant dès qu’il s’agit d’ovnis, on persiste à chercher l’explication des observations dans la psychologie des témoins au lieu d’inviter les historiens des sciences à nous permettre de comprendre l’histoire de ce fossé qui s’est construit entre sciences et publics. Les témoins commettent des erreurs lorsqu’ils observent les phénomènes célestes ? Bien sûr, c’est tout à fait normal. Ce qui serait stupéfiant c’est qu’ils ne commettent pas d’erreurs. Et ce qui est proprement stupéfiant c’est qu’on puisse encore croire, en 2018, que les scientifiques ne reproduisent pas les erreurs des témoins grâce à la mobilisation de je ne sais quelle capacité à l’objectivité. L’objectivité scientifique ne se compte pas en nombre de neurones mais en nombre d’instruments, de budgets et de compétences techniques. Je sais, pour avoir eu le privilège de suivre le travail réalisé par Xavier Passot pendant ces cinq années en compagnie des enquêteurs amateurs qui collaborent au travail du GEIPAN, qu’il n’adhère pas à cette vision rationaliste qui consiste à culpabiliser les témoins et les ufologues en comptabilisant les erreurs qu’ils pourraient faire, et qu’il a poursuivi l’effort de ses prédécesseurs visant à développer des liens toujours plus étroits entre les enquêteurs amateurs et le travail du GEIPAN, afin précisément d’essayer de combler ce partage que certains essaient toujours plus de creuser entre sciences et publics.
Car c’est en construisant toujours plus de liens entre sciences et publics que l’on pourra partager cette « objectivité » et certainement pas en limitant la parole aux seuls experts. Certes, cela implique de faire l’apprentissage de cette nouvelle démocratie étendue aux sciences. Ça tombe bien, il se trouve qu’on dispose de nouveaux outils comme Internet qui sont idéaux pour envisager de partager le savoir et pour étendre la prise de parole. Il est important de cesser de croire aux sciences si on veut pouvoir participer à leur élaboration. Car les sciences n’ont pas à demeurer une question de croyance comme le souhaiteraient certains rationalistes — qui ont par ailleurs le culot de dénoncer cette croyance quand elle ne colle pas avec ce qu’ils voudraient qu’elle soit. Les questions de sciences, qu’elles concernent les ovnis, les OGM, la santé ou le climat, nous concernent tous ; nous devons apprendre à composer avec ces « non humains » dont nous découvrons chaque jour un peu plus l’importance, même s’ils n’ont pas tous le même statut ou le même impact sur nos vies. Il est important que nous nous mettions tous à la lecture et à la pratique des sciences.
Les rationalistes se scandalisent aujourd’hui de la montée des théories du complot au lieu de reconnaître leur rôle dans la diffusion de ces théories. Qui n’a jamais entendu cette fable à propos du complot que l’Eglise aurait mis en place au XVIIe siècle contre Galilée pour tenter de cacher ses découvertes, fable qui a tant alimenté notre imaginaire et notamment l’imaginaire des ufologues qui se perçoivent volontiers comme des Galilée modernes. Cette fable, ce ne sont pas les ufologues qui l’ont inventé, mais les rationalistes aux XVIIIe et XIXe siècles dans leur effort pour dénoncer la religion. Et aujourd’hui au lieu de lire les historiens qui montrent que ce complot n’a jamais existé, ils proposent de construire un mur pour diviser toujours davantage les experts et le public, favorisant ainsi l’émergence d’autres théories du complot (sur ce que les scientifiques pourraient avoir à cacher etc). On sait ce qu’il faut penser des murs que certains veulent ériger entre les peuples. Ce n’est pas ainsi qu’on composera le monde, et même le cosmos, que nous devons partager. Sans parler du risque de passer à côté des surprises qui nous attendent peut-être de l’autre côté.
J’ai conscience d’aller probablement au-delà des propositions que Xavier Passot serait prêt à faire, mais en tant que premier lecteur privilégié de son livre, et après de longues discussions avec lui, je sais que son ouvrage amorce un dialogue, preuve qu’il n’est pas dans une position de rejet. Je propose qu’on le lise en gardant cela en tête car, comme le remarque la philosophe Isabelle Stengers, « l’avenir où nous “saurions” ce que désigne le sigle ovni est peut-être un avenir où l’on s’étonnera de ce que si longtemps les sciences aient été sourdes aux problèmes qui préoccupent l’opinion. »
Pierre Lagrange
I. À la suite de Jacques Patenet, d’Yvan Blanc et avant Jean-Paul Aguttes, également ingénieurs.

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
J'ai presque envie de l'offrir au gendarme nucléaire ...


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

oncle dom

avatar
Armand Cadi a écrit:PRÉFACE
On ne peut plus demander aux publics d’apprendre sagement leur leçon de science et de faire confiance aux experts, surtout après le nuage de Tchernobyl miraculeusement stoppé à la frontière franco-belge en 1986 (qui a pu oublier cet épisode choquant de l’histoire de l’expertise scientifique à la française ?)
Problème: les experts décrétant que le nuage de Tchernobyl s'est arrété à la frontière, ce n'est qu'une légende:
http://www.atlantico.fr/decryptage/tchernobyl-nuage-mensonge-alain-madelin-177474.html
http://www.laradioactivite.com/site/pages/NuageTchernobyl.htm
Si les experts en rumeur se mettent à véhiculer des rumeurs, à qui se fier mon bon monsieur?

http://oncle-dom.fr/index.htm

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
O.Dom m'enlève les mots du clavier ! J'ai bondi en lisant ce passage "nuage radioactif" qui démontre à quel point P.Lagrange est englué jusqu'à l'absurde dans son discours antirationnaliste.

Lagrange a écrit:Cette fable, ce ne sont pas les ufologues qui l’ont inventé, mais les rationalistes aux XVIIIe et XIXe siècles dans leur effort pour dénoncer la religion.

Quant à Galilée et les rationnalistes ... là je n'ai pas compris ! Ce sont habituellement les tenants/croyants qui usent de cet appel et n'ont rien compris à l'histoire :
https://irna.lautre.net/Le-syndrome-de-Galilee.html

Bref si P.Lagrange et les T/C usent de fake news et rumeurs comme argument, c'est la faute à ces vilains sceptiques et rationnalistes. CQFD. à la poubelle

Bon, c'est dommage pour le sérieux de X. Passot mais je ne doute pas que le corps de l'ouvrage vole bien plus haut. Je vais commander le livre.

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
NEMROD34 a écrit:J'ai presque envie de l'offrir au gendarme nucléaire ...    

C'est une bonne idée: un livre signé par P. Lagrange avec une très longue postface de X. Passot, ça ne se refuse pas patte


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Aujourd'hui, j'ai eu la très bonne surprise de recevoir un exemplaire du livre, spécialement dédicacé par Xavier Passot ! Very Happy
Je vais me plonger dans sa lecture.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Interview intéressante de Xavier Passot dans la Dépêche du Midi : https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/09/2814600-xavier-passot-etudiant-ovnis-ai-vecu-experience-vie-vraiment-forte.html

Un discours franchement peu habituel mais ô combien sensé qu'on aimerait entendre plus souvent ! Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Extrait de l'entrevue:
https://www.ladepeche.fr/article/2018/06/09/2814600-xavier-passot-etudiant-ovnis-ai-vecu-experience-vie-vraiment-forte.html
La Dépêche a écrit:Qu'est-ce qu'un ovni ?

Je préfère parler de PAN pour Phénomène aérospatial non identifié car l'acronyme ovni (objet volant non identifié) suppose un objet alors qu'il peut s'agir parfois de phénomène optique. Et puis le mot ovni est devenu synonyme d'extraterrestre alors que le mot ne préjuge de rien.

Que répondez-vous alors si on vous demande si vous croyez aux ovnis ?

D'abord, je fais reformuler la question pour éviter les sous-entendus de visiteurs extraterrestres. Ensuite, je ne suis pas sûr qu'il y ait déjà eu des objets volants non identifiés, dans le sens où on ne pourra jamais les expliquer. Parmi les témoignages reçus au Geipan, aucun n'est assez solide pour prouver l'existence d'un ovni, mais le doute est toujours permis. La probabilité d'une vie ailleurs existe mais il n'y a pas d'élément pour me convaincre que quelqu'un soit venu nous voir…

Donc pour vous, aucun dossier, parmi ceux traités au Geipan ne vous intrigue encore ?

Aucun. Au fil des années, j'ai même de plus en plus considéré le témoignage humain comme fragile. Parce que lorsqu'on comprend que les estimations de distance, de vitesse, de taille ne peuvent être justes, on classe 80 % des dossiers. Je ne vais pas me faire des amis avec ce livre… Mais aucun humain n'est capable d'estimer la taille et la distance d'un objet qu'il voit pour la première fois, et c'est normal. Un astronome professionnel peut se faire surprendre par une lanterne thaïe, un pilote de chasse n'est pas préparé à voir une météorite.

Quel message souhaitez-vous transmettre ?

Je voudrais qu'on accorde un peu plus d'importance aux cas expliqués mais les personnes qui croient aux ovnis ne les lisent jamais. Le ciel a encore beaucoup de choses à nous apprendre. Se faire piéger par la brillance de Vénus n'arriverait pas si on passait un peu plus de temps à observer le ciel directement plutôt qu'à travers des écrans. Mais les Hommes adorent se raconter des histoires et plus c'est extraordinaire, plus c'est passionnant.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
La Dépêche a écrit:
Donc pour vous, aucun dossier, parmi ceux traités au Geipan ne vous intrigue encore ?

Aucun. Au fil des années, j'ai même de plus en plus considéré le témoignage humain comme fragile. Parce que lorsqu'on comprend que les estimations de distance, de vitesse, de taille ne peuvent être justes, on classe 80 % des dossiers. Je ne vais pas me faire des amis avec ce livre… Mais aucun humain n'est capable d'estimer la taille et la distance d'un objet qu'il voit pour la première fois, et c'est normal. Un astronome professionnel peut se faire surprendre par une lanterne thaïe, un pilote de chasse n'est pas préparé à voir une météorite.

Bref, le GEIPAN, par sa voix, dit/écrit en 2018 la même chose que ce que les ufosceptiques ont dit/écrit de nombreuses années auparavant. Il n'ajoute rien de plus.

En toute logique (mais a-t-il jamais au fond été logique ?), son préfacier Pierre Lagrange devrait donc l'inclure parmi ses ennemis rationalistes... Sinon, je trouve assez triste que Lagrange reste ainsi cramponné à cette hostilité puérile. En gros, tout est toujours à la base la faute des rationalistes. Dans son esprit, ceux-ci jouent le même rôle que les juifs ou les francs-maçons chez d'autres. Amusant mais pathétique aussi. On ne note aucune évolution chez lui au fil des années, malgré les évidences qui s'accumulent. Il mourra avec ses chimères.

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Avis de lecteur : Ce livre d'un directeur GEiPAN en retraite est le premier depuis la création du GEPAN a décrire enfin la réalité du phénomène étudié par ce service et a ne pas cautionner les croyances des tenants. Tout en restant très soft, il est donc la marque d'un vrai tournant historique.
C'est un livre clair et pédagogique (hormis pour sa préface) pour le grand public. Il y a toutefois quelques paradoxes dans son contenu qui montrent que Xavier Passot était encore sensible à certaines pseudo-expertises ou n'appliquait pas systématiquement les précautions d'usage (méfiance sur les erreurs perceptives qu'il décrit dans son livre) dans l'interprétation des cas qu'il avait à traiter. Exemples précis à suivre.

oncle dom

avatar
DAR a écrit:En toute logique (mais a-t-il jamais au fond été logique ?), son préfacier Pierre Lagrange devrait donc l'inclure parmi ses ennemis rationalistes... Sinon, je trouve assez triste que Lagrange reste ainsi cramponné à cette hostilité puérile. En gros, tout est toujours à la base la faute des rationalistes. Dans son esprit, ceux-ci jouent le même rôle que les juifs ou les francs-maçons chez d'autres. Amusant mais pathétique aussi. On ne note aucune évolution chez lui au fil des années, malgré les évidences qui s'accumulent. Il mourra avec ses chimères.
Je connais Pierre Lagrange depuis plus de 35 ans. C'est vrai que c'est un sociologue "non standard". En fait, si ce mot n'existait déjà, je dirais qu'il est lagrangien.
Il y a une trentaine d'années, il pouvait être considéré comme l'ufologue dont la mentalité était la plus proche de celle des scientifiques (je parle bien de la mentalité, et j'exclus donc les scientifiques à mentalité de T/C, comme feu Guiérin). Il se trouve que chez les scientifiques français, il y en avait un dont la mentalité était la moins éloignée de celle des ufologues, c'était Jean-Claude Pecker. Il se trouve aussi qu'entre ces deux mondes, il y avait quelqu'un (devinez qui) qui avait un pied dans chaque, et qui a mis en relation Lagrange et Pecker. On aurait donc pu penser que désormais, le courant passerait, mais il ne semble pas. Il y a une trentaine d'années aussi, Lagrange m'avait dit: "il faudra que je pense à relativiser mon relativisme". Quelle excellente idée! Malheureusement, j'attends toujours...

http://oncle-dom.fr/index.htm

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
A titre d'exemple de paradoxes du livre, je cite BobRekin qui a remarqué comme moi que "le cas de Croignon y est présenté comme un cas avéré de foudre en boule, alors qu'il s'agit d'une méprise avion / lanterne thaï / ISS avec effet autocinétique. C'est d'autant plus dommageabe que 3 pages plus loin, les cas de méprise ISS avec effet autocinétique sont abordés" et que Xavier Passot dit bien qu'il faut se méfier de cet effet illusoire.

L'auteur indique aussi dans son livre qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre les estimations métriques de taille et de hauteur/altitude données par un témoin. Or c'est sur la base de ces estimations erronées du témoin et sur l'argument d'autorité du Labo Foudre (estimé expert!) qu'il classe le cas sucité 'Foudre en Boule'...

De même il cite l'exemple édifiant de l'étude des témoignages de 30 gendarmes suite à la rentrée atmosphérique du 5 novembre 1990. C'est bien mais le lien mis en note n'est pas l'étude de Robert Alessandri , mais les témoignages bruts des gendarmes. Le lecteur pense donc que le GEIPAN a découvert ça tout seul ... C'est faux. Idem pour le contexte de la rentrée atmosphérique précédent le cas de Cussac ... Détail que seuls des sceptiques amateurs ont mis en exergue.  
Il en va de même pour l'effet autocinétique que Xavier Passot a découvert et compris en discutant avec un certain Maillot.
J'ai donc le sentiment qu'il a voulu gommer ou éluder le plus possible l'influence qu'ont eu les sceptiques ou zététiciens sur l'évolution de sa vision du phénomène (et du GEPAN). C'eut été trop pour certains de ses lecteurs ?

Les références d'ouvrages sceptiques amateurs français dans son livre se cantonnent d'ailleurs à 2 "dossiers de S.O" n°3 et 4. C'est déjà ça ! Mais aucune trace des autres dossiers SO, ni de "Vers une anthropologie d'un mythe contemporain", ni de "Les ovni du Cnes-30 ans d'études officielles" (vade retro satanas!) qui ont contribué à l'évolution du discours et de la méthodologie GEIPAN.

On retrouve cette occultation (volontaire ou inconsciente?) du travail des sceptiques amateurs et de leurs demandes insistantes de reclassement de cas avec Nort-sur-Erdre, juste nommé "Joe le taxi" (1987). L'auteur écrit laconiquement "il faudra attendre 20 ans pour que le témoin avoue la supercherie". Heu, non il faudra attendre 20 ans pour que le GEIPAN accepte de le reclasser A comme demandé par les sceptiques ! L'aveu est lui bien antérieur...
A noter que pour ce cas précis, le site GEIPAN ne source pas l'aveu de canular :
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1987-09-01110

Autre paradoxe au sujet de Hessdalen qu'il aborde brièvement mais comme restant mystérieux (thèse minière ou EQL, pas de contestation de la thèse plasma) alors qu'il explique par ailleurs pertinemment que de nombreuses photos de PAN ne sont que des lensflare ou reflets optiques -il me semble que cela fut évoqué au CAIPAN 2014 pour Hessdalen.  Bref, les faux phénomènes de Hessdalen, c'est encore ...un tabou.

Enfin juste un petit regret sur cette info du livre : les cas d'hallucinations médicamenteuses (avec d'autres substances non licites probablement) et ceux relevant de la psychiatrie sont sortis de la base publique GEIPAN. Ok pour la raison déontologique donnée mais il serait bon que le nombre ou % en soit au moins donné au public (même s'il est faible) qui n'y a pas accès.

Pour le reste du livre, je ne peux qu'approuver Xavier PAssot quasiment sans réserve. Donc un bouquin sur les ovnis assez courageux et utile au grand public écrit par une ex directeur qui a fait considérablement évoluer le GEIPAN (note : 4 étoiles sur 5).

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Ca y est, livre lu !
Malgré quelques petites erreurs, l'ensemble est très bon, et sort franchement du lot par rapport aux autres livres ufos. Une pièce de choix dans toute bonne bibliothèque ufologique diablotin content

Mon principal regret est le fait de présenter le cas de Croignon (33) de juillet 2009 comme un cas avéré de foudre en boule, alors que d'autres pistes explicatives bien plus simples peuvent être avancées (mais pas confirmées, faute de directions), notamment un passage de l'ISS avec effet autocinétique. C'est d'autant plus dommage que plusieurs cas de méprises de ce type sont présentées quelques pages plus loin.

Un autre cas m'a fait tiqué, celui d'une prétendue abduction dans l'Oise, durant l'été 1990. Le cas est sur le site du GEIPAN : http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202&cas=1990-07-08305
Un détail n'a semble-t-il pas attiré l'attention des enquêteurs du GEIPAN, étant donné que le début de l'observation est dite avoir été réellement vécue : le témoin dit avoir vu la constellation d'Orion à 0h30 ! Shocked C'est techniquement impossible, astronomiquement parlant. Pour espérer voir Orion à cet horaire, il faut attendre le mois d'octobre.
Il pourrait être possible de "dater" la dite observation (tout du moins donner une fourchette de quelques jours), puisque le témoin dit que c'était quelque jours après avoir reçu un numéro du Journal de Mickey qui offrait une carte du ciel.
Pour l'anecdote, j'étais à l'époque abonné au journal, et je me souviens qu'il y a eu effectivement une carte du ciel offerte durant un été (1990 ou dans ces années-là) : c'est grâce à elle que j'ai appris à reconnaitre le Triangle d'Eté, qui m'a servi de base pour ensuite reconnaitre les autres constellations. Mes premiers pas en astronomie, avec la suite qu'on connait... Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Il pourrait être possible de "dater" la dite observation (tout du moins donner une fourchette de quelques jours), puisque le témoin dit que c'était quelque jours après avoir reçu un numéro du Journal de Mickey qui offrait une carte du ciel.
Pour l'anecdote, j'étais à l'époque abonné au journal, et je me souviens qu'il y a eu effectivement une carte du ciel offerte durant un été (1990 ou dans ces années-là) : c'est grâce à elle que j'ai appris à reconnaitre le Triangle d'Eté, qui m'a servi de base pour ensuite reconnaitre les autres constellations. Mes premiers pas en astronomie, avec la suite qu'on connait... Very Happy
Oui, c'était



N° 2147 - 11/8/1993 pour "la nuit des étoiles"

Mais que n'avais tu


Pour l'anecdote, l'éditeur ne s'attendait pas à en vendre plus de 500 exemplaires. Il y en a eu au moins 10 éditions

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Merci Oncle Dom d'avoir retrouvé le numéro du journal de Mickey. Je me souviens de cette couverture ! cheers
Je n'avais pas le Guide des Etoiles, mais Astronomie, Guide de l'Amateur d'Antonin Rükl. Et un livre rouge de Laurent Broomhead (qui ne présentait pas encore Pyramide ! Laughing )

A vérifier si le Journal de Mickey n'a pas également fourni une carte du ciel durant l'été 1990, car là le témoin se plante complètement dans son récit : elle dit qu'elle avait 15 ans, mais si le numéro montré est le bon, elle avait en fait 18 ans.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:A vérifier si le Journal de Mickey n'a pas également fourni une carte du ciel durant l'été 1990, car là le témoin se plante complètement dans son récit : elle dit qu'elle avait 15 ans, mais si le numéro montré est le bon, elle avait en fait 18 ans.
Il y a eu aussi une carte du ciel en 1992



Je ne sais pas si elle était détachable, mais un vendeur prétend la vendre "sans carte du ciel", donc elle devait l'être.

Mais il n'y aurait rien d'étonnant à ce que le témoin se trompe de deux ans. J'ai déja vu un témoin me situer en 1956, un cas au sol, avec crop circle, qui s'était passé en fait le 3 octobre 1954
Et moi même, il y a quelques dizaines d'années pensais être allé à St Malo en 1952, alors que c'était à l'été 1954
Je pencherais donc pour le journal de 1992.
Reste le problème de la constellation d'Orion. Quelque soit l'année, le Journal de Mickey ne sortait des cartes du ciel qu'à propos de la nuit des étoiles, donc au mois d'Août. Si l'observation a bien, eu lieu quelques jours après la parution du journal, elle a donc eu lieu au mois d'août, la constellation d'Orion n'était pas visible, et le témoin a du voir une autre constellation, qu'il a pris pour Orion, ce qui est un peu fort, car c'est la constellation la plus facilement reconnaissable, avec la grande Ourse.
D'ailleurs en regardant le récit sur le site du Geipan, je note que l'une des étoiles s'est mise à bouger, donc sans cette étoile, ce n'était plus Orion. Orion ne nous aide donc pas. On sait seulement que c'était probablement vers la mi-aout ( ) 1992

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum