UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Le 05 Nov. 1990 (par Maya)

Le 05 Nov. 1990 (par Maya)

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 13]

1 Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:00

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Maya :


Suite à la demande de Marius, quelques témoignages du 5 novembre 90 qui me paraissent incohérents avec la rentrèe atmosphérique:



    Le témoignage de M. Bal
    « C'était le 5 novembre 90, vers les 19 h, dans le suroit de l'île de Groix, à peu près à 18 milles au sud-sud-ouest de l'île. Il faisait nuit, la mer était calme, le ciel clair et dégagé. J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite. C'est comme si c'était rentré dans l'atmosphère, et aussitôt après, une lumière rouge: deux feux rouges qui avançaient. Il me semble que c'est celui de gauche qui était le plus haut. Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est. On a pu estimer (que ça venait d') entre le 200° et le 220°, à la vitesse d'un avion à hélice, une vitesse régulière, comme un avion qui va atterrir, mais ça ne paraissait pas haut, presqu'à l'horizontale, sur l'horizon. Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes. Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange.
    C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair, mer calme, le bateau ne bougeait pas, mais le moteur couvrait tous les autres bruits. C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place, comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient.
    C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. J'ai regardé, mais je n'ai plus rien vu. L'équipage dormait. Je n'ai pas pris le temps de prévenir (les autres). Voilà ce que j'ai vu, moi, mais le patron du Guillemot, qui était à un ou deux milles de nous, lui, il a vu les lumières blanches, mais il n'a pas fait attention. Moi, ça m'intéressait, alors j'ai continué à regarder. Je suis rentré. Le lendemain, j'ai appelé le journaliste de La Liberté que je connais, à Port-Louis. Il est venu me voir, le matin du lendemain ou du surlendemain, et a fait l'article. J'en ai parlé à ma famille et aux collègues de travail, mais ils m'ont dit: « Tu vois des rats bleus !». Pour moi c'était un événement, de voir un truc comme ça. Et après, j'ai su qu'il y avait eu tous les événements au-dessus de la France, en Loire-Atlantique, en Alsace, vers la même heure. Ce n'était pas un avion ! un avion, on voit les clignotants. Je ne peux pas expliquer. Je n'avais jamais vu ça avant... »

    Linas (Essonne)
    M. Lionel Le Peltier: « (...) Donc je désire porter témoignage de ce que j'ai observé en commun avec trois autres
    personnes avec qui je courais ce soir du 5 novembre à 18 h 57 environ. Mes amis et moi-même courons chaque lundi soir à partir de 18 h 30. Le parcours est très souvent le même, et ce jour-là, nous étions quatre à le faire. Les évènements se sont déroulés lorsque nous étions sur la piste cyclable qui longe la Francilienne entre Linas et le lac de Brétigny-sur-Orge. J'ai aperçu le premier un faisceau de lumière blanche et violente qui éclairait le sol d'un champ. Quelques secondes après, et pour peu de temps, un second cône de lumière verte est apparu, mais ses rayons ne touchaient pas le sol, ce qui m'étonna et suffit à exclure un hélicoptère. Les deux faisceaux éteints, l'engin représenté par une masse noire sembla s'avancer vers nous, éclairé par quelques lumières rouges ne permettant pas de distinguer la coque, qui d'ailleurs ne réverbérait pas la lumière (même du ciel et des réverbères).

    La vitesse était très, très faible pour un engin de cette taille. Aucun bruit n'était perceptible, et sa hauteur de vol était quasi-impossible pour un engin volant. Nous l'avons suivi (des yeux, NDLR) sur plusieurs centaines de mètres sans constater de changement sur les manifestations signalées. Il a exécuté une accélération évaluée à 1 000 ou 2 000 mètres (sic) sans bruit ni phénomènes remarquables, sauf une luminosité différente du globe arrière, qui a semblé "palpiter" à ce moment. Deuxième accélération avec une trajectoire modifiée. En un temps très court il a disparu au-dessus de l'horizon et des nuages. Seul un trait de lumière le laissa voir.


    Ardennes
    le photographe de presse Alain Hatat: « Il était 18 h 50. Je venais de quitter l'agence. Je me trouvais sur la route de Monthois. A gauche de la D 982, trois « phares » très lumineux se déplaçaient à une altitude relativement basse, pour autant qu'elle puisse être appréciée. Ils tenaient une position en V, la lumière la plus intense en occupant la pointe. Le faisceau projeté par ces « phares » était extrêmement concentré, mais ne touchait pas le sol. Pensant à un avion en approche d'atterrissage, je surveillais la descente de l'engin. Mais, fait étrange, « l'appareil » se dirigeait dans le sens inverse de la zone qu'il éclairait, un peu comme une voiture faisant marche arrière. Arrêtant le moteur de mon véhicule, je constatai que, bien que l'engin parût très proche, aucun bruit de moteur n'était audible. La formation lumineuse s'est éloignée en direction du nord-est. Au fur et à mesure qu'elle prenait de l'altitude, les lueurs diminuaient de taille et devenaient orangées. L'engin a disparu en l'espace de quelques secondes, dans une ascension fulgurante ».



    Pas-de-Calais
    Daniel-Dominique Guérin, boucher-charcutier à Hazebrouck, a fait au journaliste Eric Belin. « ...Entre Aire-sur-la-Lys et Fruges, à la sortie du village de Cuhem, en prenant la direction de Laires, une lumière très forte a attiré mon attention, sur ma droite. Il était aux environs de 18 h 45. J'ai interpellé mon fils (...). Il m'a dit « Papa, arrête-toi, c'est formidable ! » (...) Des voitures débouchaient de tous les chemins pour essayer de mieux voir. (...) Un gigantesque triangle isocèle qui se promenait dans le ciel, presque bleu, éclairé par un 3/4 de pleine lune. A chaque pointe du triangle, trois faisceaux d'une intensité extraordinaire éclairaient tous les alentours, comme en plein jour. La « chose » nous semblait immense. Je n'ai jamais rien vu de pareil. Les faisceaux semblaient scruter le sol, et au bout de dix minutes, l'« engin » est parti comme une flèche en altitude, à une vitesse incroyable, comme un éclair. »


    Haut-Rhin
    M. F.B. circulait sur l'autoroute de Mulhouse vers Saint-Louis (qui jouxte l'aéroport de Mulhouse-Bâle). Il était en compagnie de sa femme et de leur fils, âgé de six ans et demi. Arrivés à hauteur du lieudit IIe Napoléon, ces témoins remarquèrent plusieurs voitures arrêtées sur le bas-côté, leurs occupants scrutant le ciel. F.B. freina, et roula au pas. C'est alors que son fils et lui-même aperçurent, au-dessus d'un immeuble, à leur gauche, une immense masse sombre qui se détachait de la nuit par sa noirceur extrêmement prononcée. L'objet semblait immobile, et avait des hublots, avec des lumières blanches, devant et sur le côté. L'engin était énorme: « Cela ressemblait à une petite ville, surmontée d'un étage ». L'observation dura une dizaine de secondes, avant qu'il ne disparaisse à une vitesse fulgurante, en direction de l'Allemagne.


Une observation en Suisse également :

    Genève
    Je roulais en voiture sur la route de Thonon, en direction de Vésenaz, venant de Genève. Il faisait nuit et le ciel était bien dégagé, il était 19h00 et des poussières, je venais d'entendre le spot horaire à la radio. A peu près à la hauteur du radar, mon regard a été attiré vers la gauche, au-dessus du lac, par une lumière insolite. J'ai commencé à observer cette lumière du coin de l'œil, mais, n'arrivant pas à la catégoriser, je me suis arrêtée au mieux que je pouvais pour l'observer plus attentivement, d'abord à travers le pare-brise de la voiture, puis je suis sortie du véhicule pour mieux voir. L'ovni se déplaçait sans bruit selon un axe nord-est sud-ouest. Il m'est impossible d'en préciser la taille, mais il m'a donné une impression d'immensité. En tous cas il avait de la "présence". Sa forme n'était pas précisément définie, mais il s'agissait certainement d'une structure solide, puisqu'il occultait les étoiles derrière lui. A l'arrière de la structure suivait un étrange rayon lumineux "tronqué". Description précise: "Immense" structure noire de forme indéfinie (noir sur noir) portant sur son pourtour, et plus particulièrement groupées à l'avant, de petites lumières de couleur rouge. Je n'ai pas remarqué d'autres couleurs que le rouge pour ces lumignons, qui ressemblaient aux feux de signalisation des cheminées d'usine. A la traîne de la structure j'ai observé un étrange faisceau de lumière "tronquée", c'est à dire que contrairement aux puissants spots de DCA que l'on peut parfois observer près des discothèques, la lumière ne finissait pas par se perdre dans le ciel ou par éclairer le sol, le faisceau s'arrêtait net, comme s'il s'était agi d'un tuyau. Cette lumière était irisée, comme les reflets nacrés d'une coquille d'huître, intense mais pas éblouissante. Cette lumière impossible était en fait le seul élément véritablement étrange de cette observation, car une grande structure volante noire avec des feux rouge n'est finalement pas quelque chose de si étonnant pour quelqu'un vivant en 1990. J'ai donc regardé passer le "machin", jusqu'à ce qu'il disparaisse derrière le talus à droite de la voiture. Je suis remontée dans la voiture et me suis rendue à mon rendez-vous comme si de rien n'était. L'observation a pu durer 2-3 minutes. Je n'ai pas constaté d'interférence à la radio, qui est restée allumée.


Sources : LDLN, Le GREPI

2 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:02

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34 :


Je ne vois vraiment rien d'affolant, tout le monde n'a pas la montre réglée sur l'heure juste mais ça correspond, les descriptions aussi, bref rien d'incroyable là-dedans à moins de le vouloir a tout prix.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Ce n'est pas parce que 10 000 perroquets répètent la même CENSURE, que ce n'est pas une CENSURE.
Cogito, ergo caput dolet.
aussi apellé le VOICI de l'ufologie

3 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:04

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Maya :


Rien d'incroyable?

C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place... et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable

un faisceau de lumière blanche et violente qui éclairait le sol d'un champ....un second cône de lumière verte est apparu,


L'engin a disparu en l'espace de quelques secondes, dans une ascension fulgurante

Les faisceaux semblaient scruter le sol, et au bout de dix minutes, l'« engin » est parti comme une flèche en altitude, à une vitesse incroyable, comme un éclair. »

(sourirefranc)

4 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:07

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill :





Very Happy

5 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:10

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur

6 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:11

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dam :


Bonjour..

bah, c'est marrant quand même.. ceux qui réfutent l'argument d'autorité s'en remettent
aux déclarations d'un J-J Velasco (dénigré ailleurs..) ou d'un P. Neirinck, quand ça les arrange,
bizarrement, les russes, proprios du machin allégué, n'ont jamais confirmé,
ça restera dans les annales comme la rentrée atmosphérique du siècle.. Cool

7 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:13

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill :


Ben, envoi un formulaire à "les russes". Laughing

Des milliers de témoins ont vu un truc typique de rentrée, une vidéo en témoigne également, alors je ne te comprends pas, on jette tout et on ne garde que certains témoignages?

8 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:14

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dam :


salut maxbill et merci pour la vidéo, je ne savais pas que A. Delon croyait aux ovnis.. Cool
il a fallu quand même 3 jours pour trouver cette 'explication', cette rentrée n'avait pas été prévue ni détectée, plus de 30 000 témoins selon J-J Velasco, plus de 800 rapports au Sepra et à la gendarmerie,
que fais-tu des témoins qui ne décrivent pas une rentrée atmosphérique, qui voient un immense objet à basse altitude, quelquefois stationnaire ou évoluant en boucle comme à Blois, et tous ceux qui ne regardent pas dans la bonne direction pour voir la fameuse rentrée ? :???:

9 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:15

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
NEMROD34 :


Maya :
- 1 ça reste des témoignages donc non fiable.
- 2 peux tu me prouver (ou le pilote de ligne) que ce n’est pas la rentrée atmosphérique (pourtant ça y ressemble furieusement à plus d’un niveau), d’ailleurs il dit « 35 ans dans l’aviation je sais ce qu’est un avion » oui mais là c’est une rentrée atmosphérique …
Moi j’en ais jamais vu et je ne suis pas spécialiste, je ne sais pas ce que raconterais si j’en voyais une, mais peut-être suis-je trop modeste pour croire que je peux me tromper, être abusé par quelque chose que je ne connais pas.
- 3 C’est quoi alors et pourquoi ? Des zitis qui imitent les rentrées atmosphériques spectaculaires ? Mi je dis que les aurores boréales c’est zitis qui imitent voilà …
- 4 Le coup de la masse parce que je ne vois pas les étoiles c’est limite crétin, je n’ais qu’as regarder trois étoiles pour voir que je ne vois rien au milieu, avec trois lumière plus forte que des étoles ça doit le faire aussi à vérifier …Encore une fois voir les illusions d'optique voire contacter un ophtalmo une bonne fois pôur toutes, ou alors il faut expliquer à tous qu'ils sont à coté de la plaque ...

Dam :
bah, c'est marrant quand même.. ceux qui réfutent l'argument d'autorité s'en remettent
aux déclarations d'un J-J Velasco (dénigré ailleurs..) ou d'un P. Neirinck, quand ça les arrange,
bizarrement, les russes, proprios du machin allégué, n'ont jamais confirmé,
ça restera dans les annales comme la rentrée atmosphérique du siècle..

Tu ne connais pas le dossier ou le fait exprès ?

10 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:16

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
louxor2 :


Shocked Suis sceptique des explications de l'état , tout comme le nuage de tchernobyl qui s'arrête aux frontiéres .aucunes confiance en l'état ,mais au témoins oui .sceptique face a un état faux Q. :zen:

11 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:17

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Venom :


louxor2 a écrit:Shocked Suis sceptique des explications de l'état , tout comme le nuage de tchernobyl qui s'arrête aux frontiéres .aucunes confiance en l'état ,mais au témoins oui .sceptique face a un état faux Q. :zen:

Ben t'as tout à l'envers. Tu devrais faire plus confiance à l'état et moins au témoin. Encore une fois, le témoignage humain n'est pas fiable, donc il ne faut pas faire "confiance" à des témoignages humains. En toute bonne fois (ou parfois moins de bonnes fois), les gens diront avoir vu des tas de chose qui n'existent pas.

D'ailleurs toi-même tu ne fais visiblement pas "confiance" au 6 témoins de Medjugorge qui voient la Vierge Marie tous les jours, puisque tu ne t'es pas encore converti au catholicisme (tu m'as même répondu qu'ils feraient bien d'aller voir un psy, ce qui démontre bien que tu n'as pas "confiance" dans leur témoignage). Ca montre que tu fais "confiance" dans les témoignages que tu as envie de croire, mais pas dans ceux que tu n'as pas envie de croire... :neutral: Aucune objectivité là-dedans. Attitude pifométrique la plus complète (je prends ce que j'aime et je rejette ce que je n'aime pas, sans aucun argument rationnel).

Quant au nuage de Tchernobyl, la question est le seuil de radioactivité. Aucun scientifique ne dit que le "nuage" s'est arrêté aux frontière. Par contre, le seuil de radiation résiduelle une fois arrivé en France était beaucoup trop faible pour affecter un être humain. ;-)

12 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:18

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
louxor2 :


"Venom".

D'ailleurs toi-même tu ne fais visiblement pas "confiance" au 6 témoins de Medjugorge qui voient la Vierge Marie tous les jours, puisque tu ne t'es pas encore converti au catholicisme (tu m'as même répondu qu'ils feraient bien d'aller voir un psy, ce qui démontre bien que tu n'as pas "confiance" dans leur témoignage).
Je crois que si il vois la vierge tout les jours , la moindre des choses si cest vrais ,cest au moins d'avoir pris une photo tes pas daccord la dessus .
Ca montre que tu fais "confiance" dans les témoignages que tu as envie de croire, mais pas dans ceux que tu n'as pas envie de croire... :neutral: Aucune objectivité
Oui je fait confiance aux témoignages , mais si un témoin d'ovni me dis en voir tout les jours ,et quil na pas pris la moindre photos tu pourra comprendre que je doute de se quil dis.

Quant au nuage de Tchernobyl, la question est le seuil de radioactivité. Aucun scientifique ne dit que le "nuage" s'est arrêté aux frontière. Par contre, le seuil de radiation résiduelle une fois arrivé en France était beaucoup trop faible pour affecter un être humain.
Ben voyons tu te fou de ma gueule , et ta étudié de l'augmentation des cas de thyroïde dans les zones les plus touchés.tu bosse pour l'état ??????? . diable qui sort de sa boite

13 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:19

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
pascal :


Avant tout je pense que l’on devrait se mettre d’accord et surtout partir sur une base de reflexion a partir de faits et mettre de coté, pour une fois, les conflits entre camps ou entre personne, vous ne croyez pas ?

Partons donc sur des faits avérés

Date : 05 novembre 1990
Heure approximative : 19h00
Trajectoire approximative: de sud-ouest vers nord-est

Sommes nous bien d’accord sur ces faits de base ?

Maintenant comparons les temoignages qui correspondent a ces faits et ceux qui n’y correspondent pas, si vous le voulez bien.

C’est a dire :
Nombre d’observations totale enregistrées le 5 novembre,
Nombre d’observations correspondant a l’heure et a la trajectoire,
Nombre d’observations ne correspodant pas,

Malheureusement je ne possède pas ces infos donc avant toute chose, si quelqu’un les détient, ce serait sympa de les poster ici.
Evidemment je parle ici des temoignages officiels qui ont été enregistrés a la gendarmerie car sans vouloir joué le sceptique de base, le genre de temoignages de pierre paul jacques qui ont vus des trucs mais n’en parle que sur les forums, cela n’a tout bonnement aucun interet car impossible de differencier les gens sincères des rigolos et autres mytho qui pullulent sur ce genre de forum.
On parle bien ici de temoignages officiels et pouvant etre confirmer par les autorités.

14 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:20

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dam :


Bonsoir

On parle bien ici de temoignages officiels et pouvant etre confirmer par les autorités.
ok.. mais il faut savoir que 1 seul témoin sur 10 a le courage, ou l'inconscience, d'aller faire une déposition d'observation de phénomène aérien en gendarmerie, ignorance ou peur du ridicule.. je ne sais pas.. :neutral:
C’est a dire :
Nombre d’observations totale enregistrées le 5 novembre,
Nombre d’observations correspondant a l’heure et a la trajectoire,
Nombre d’observations ne correspodant pas,

Malheureusement je ne possède pas ces infos donc avant toute chose, si quelqu’un les détient, ce serait sympa de les poster ici.

ils ont été publiés par le Geipan, service du CNES, mais est-on sûr d'avoir tous les rapports ?
on y trouve 1108 documents :
- 233 procès verbaux de gendarmerie
- 860 témoignages de particuliers
- 5 formulaires de l'aviation civile ou militaire
sont pas très bavards dans l'aviation.. on peut penser que les militaires ont signalé leurs observations à leur hiérarchie, mais rien n'est moins sûr.. 😄
maintenant il faut savoir que ces rapports ont été expurgés des noms des personnes et des noms des lieux pour respecter leur anonymat, dès lors je ne vois pas ce qu'on pourrait en tirer en termes de statistiques , de constantes, ou de corrélations.. :???:

compte-rendu de l'enquête :
http://www.cnes-geipan.fr/documents/000645R.pdf

témoignages et PV de gendarmerie :
http://www.cnes-geipan.fr/geipan/regions/nat/etude_1990-11-01225.html

ps : un conseil, comme pour la commission Condon aux States, si vous ne lisez que la conclusion du rapport d'enquête, vous ne pourrez pas voir toutes les contradictions et toutes les invraisemblances qu'il recèle .. Wink

15 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:22

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill :


Des millers de gens ont vu cette rentrée qui était sans doute étonnante. Le truc c'est que des témoins insistent après coup, même en connaisant ce fait, et maintiennent qu'il ont vu autre chose.

De là est venue l'idée qu'un vaisseau ET serait apparu par là exactement en même temps que la rentrée atmosphérique, ce qui, je trouve, est une assez belle idée. Pour le coup on aurait un comportement ET aussi subtil que déroutant. (Assez poétique quelque part.)

Soit en même temps et au même endroit, ce qui ne ferait qu'un seul vaisseau (car je vois mal 15 engins ET faire 3 mini-loupiottes), soit plusieurs engins (mais alors pas exactement à cet endroit de la rentrée). Question

Quelques remarques :

C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place... et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable
Ce témoignage de M. Bal n'est pas très intriguant : d'abord il commence dés le début à interpréter ces lumières comme un engin, ensuite il reste bien seul dans sa bulle d'interprétation au lieu de partager l'observation avec les autres. Ainsi son temps estimé de 5 minutes est très subjectif.

Avec certaines reconstitutions on s'appercoit parfois que le départ rapide des ovnis observés vont en fait pratiquement dans l'axe du regard. Donc, il suffit que la rentrée, qui brûle au loin, s'éteigne plus ou moins vite pour donner cette idée de fuite rapide, puisque le regardeur est persuadé d'un objet proche au départ. Non?

un faisceau de lumière blanche et violente qui éclairait le sol d'un champ....un second cône de lumière verte est apparu,
Il peut très bien y avoir des hélicos et avions etc en même temps que la rentrée, ce reviendrait aux méprises habituelles mais dans un contexte de bouillonnement d'infos. Mais bon, je n'étais pas là pour voir ces rayons étranges, alors...

Les faisceaux semblaient scruter le sol, et au bout de dix minutes, l'« engin » est parti comme une flèche en altitude, à une vitesse incroyable, comme un éclair. »
I don't know.

Ce que j'aime bien c'est le truc de la lumière "solide", le rayon nacré qui s'arrète net, c'est une très belle image d'exotisme.

---

Pour ce qui est des masses noires, faut voir. Si tu regardes une lampe en face tu verras qu'autour ça fait une masse noire, c'est normal. Maintenant allez savoir si des témoins sont sûrs d'avoir observé des étoiles juste à coté des lumières mais pas dans le triangle... Apparemment non, pas si sûr.

16 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:23

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill :

Dam a écrit:que fais-tu des témoins qui ne décrivent pas une rentrée atmosphérique, qui voient un immense objet à basse altitude, quelquefois stationnaire ou évoluant en boucle comme à Blois, et tous ceux qui ne regardent pas dans la bonne direction pour voir la fameuse rentrée ? :???:
Ben oui mais c'est pas une raison pour sous-entendre qu'il n'y a pas eu cette rentrée spectaculaire. :???: :???: :???:

Si tu as des témoignages bruts intriguants à ajouter ici après Maya fais-le c'est justement le topic pour ça. Sinon on parle à l'homme qui à lu l'article de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours quoi.

17 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:24

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dam :


Pour ce qui est des masses noires, faut voir. Si tu regardes une lampe en face tu verras qu'autour ça fait une masse noire, c'est normal. Maintenant allez savoir si des témoins sont sûrs d'avoir observé des étoiles juste à coté des lumières mais pas dans le triangle... Apparemment non, pas si sûr.
certains témoins ont bien déclaré que ces 'masses noires', délimitées par des lumières de différentes couleurs, masquaient et occultaient les étoiles au cours de leur déplacement.. :neutral:

18 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:25

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill :


Dam a écrit:certains témoins ont bien déclaré que ces 'masses noires', délimitées par des lumières de différentes couleurs, masquaient et occultaient les étoiles au cours de leur déplacement.. :neutral:
C'est bien ce que je crois avoir compris. Imagine un ensemble de trois lampes en triangle qui se déplace : ça devrait le faire, c'est un "sombre" plus "présent" dedans le triangle, et se déplaçant.

(Essaie de citer ici les témoignages bruts, c'est mieux)

19 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:25

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dam :


Si tu as des témoignages bruts intriguants à ajouter ici après Maya fais-le c'est justement le topic pour ça. Sinon on parle à l'homme qui à lu l'article de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours quoi.
.. c'est pas ce qui manque puisque que j'ai passé des appels à témoins sur plusieurs forums :mrgreen:

[url=http://www.paranormal-fr.net/chat-et-forum/image-vp192056.php#192056]http://www.paranormal-fr.net/chat-et-forum/image-vp192056.php#192056[/url]

http://nousnesommespasseuls.xooit.com/p79354.htm

http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?s=&act=ST&f=64&t=13096&st=0&#entry249126

http://www.objetvolant.com/html/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&p=54595#54595

20 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:26

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
louxor2 :


maxbill a écrit:
Dam a écrit:certains témoins ont bien déclaré que ces 'masses noires', délimitées par des lumières de différentes couleurs, masquaient et occultaient les étoiles au cours de leur déplacement.. :neutral:
C'est bien ce que je crois avoir compris. Imagine un ensemble de trois lampes en triangle qui se déplace : ça devrait le faire, c'est un "sombre" plus "présent" dedans le triangle, et se déplaçant.

(Essaie de citer ici les témoignages bruts, c'est mieux)
:c pas: hé ben faut tout te mettre dans la bouche , t-y crois pas ben tant pis que veut tu qu'on te dise.Moi suis pas comme DAM a me casser la tête a expliquer les choses , ta cas chercher sur le net y a pleins d'infos la dessus. :c pas:

21 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:27

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
marius :


Bonjour,

Dam :
bah, c'est marrant quand même.. ceux qui réfutent l'argument d'autorité s'en remettent
aux déclarations d'un J-J Velasco (dénigré ailleurs..) ou d'un P. Neirinck, quand ça les arrange,
bizarrement, les russes, proprios du machin allégué, n'ont jamais confirmé,
ça restera dans les annales comme la rentrée atmosphérique du siècle..

Je constate avec grand plaisir que tu connais bien le dossier. C’est fou ça ! Rolling Eyes

Dam :
tous ceux qui ne regardent pas dans la bonne direction pour voir la fameuse rentrée ?

Encore une ineptie de première Dam. Comment peux-tu affirmer cela ? J’attends tes arguments ! ;-)

Venons en aux choses sérieuses. Merci Maya pour les témoignages. Voyons cela posément.


« Le témoignage de M. Bal
« C'était le 5 novembre 90, vers les 19 h, dans le suroit de l'île de Groix, à peu près à 18 milles au sud-sud-ouest de l'île. Il faisait nuit, la mer était calme, le ciel clair et dégagé. J'étais sur la passerelle. Le reste de l'équipage dormait. D'un coup, il y a eu comme une explosion, une lumière rouge intense, rouge pâle si on veut, comme un éclair rouge-orange, qui paraissait bas sur l'horizon. Ça n'était pas très gros, mais tout de même assez important... comme une explosion. C'était assez loin... difficile de préciser la distance. »

Cette description est tout à fait conforme à une rentrée atmosphérique.


« Je me suis dit que c'était peut-étre un avion ou un hélico qui avait explosé, et puis non, vu la façon dont c'est venu ensuite. C'est comme si c'était rentré dans l'atmosphère, et aussitôt après, une lumière rouge: deux feux rouges qui avançaient. Il me semble que c'est celui de gauche qui était le plus haut. Ça avançait droit dans l'axe du bateau, avec un cap au nord-est. On a pu estimer (que ça venait d') entre le 200° et le 220°, à la vitesse d'un avion à hélice, une vitesse régulière, »

Là aussi c’est conforme. D’après le témoignage l’objet avait un cap nord-Est et provenait du SSO en gros. Il est donc dans la trajectoire estimée de la rentrée atmosphérique.


« ça ne paraissait pas haut, presque à l'horizontale, sur l'horizon. Et puis c'est arrivé à la verticale du bateau, et d'un seul coup, des lumières se sont allumées: beaucoup de lumières blanches. Quand ces feux blancs se sont allumés, on ne voyait plus les feux rouges. »

Encore d’accord ! Lorsqu’un morceau de satellite ou un bolide entre dans l’atmosphère, s’il se fragmente nous obtenons très exactement ce que décrit le témoin. Les morceaux s’embrasent les uns après les autres, voir simultanément !

« les lumières blanches sont passées au-dessus du toit de la passerelle: »

Le témoin ne donne pas de hauteur angulaire. Qu’entend-il par « au-dessus » ? A la lecture du témoignage un quidam peu regardant se dit immédiatement « au-dessus de sa tête ».
Plus loin il contredit ce fait.

« je ne les voyais plus, alors je suis sorti sur l'arrière du bateau, ce qui m'a demandé quinze secondes. Bon, je les ai vues de l'arrière, et j'ai constaté qu'elles étaient disposées en losange. Je me suis dit: « de l'avant, je verrais mieux », donc je suis passé à l'avant, et là, on le voyait très bien, ce fameux losange. »

Précision remarquable cadrant avec la rentrée atmosphérique là encore. Quatre points lumineux forment bien un losange ou triangle(si trois points) selon l’endroit d’où il est observé.

« C'était vraiment au-dessus de nous. Il ne bougeait pas, malgré le sens inverse du bateau en marche, donc il devait reculer un peu, en fait. Un losange complet, bien délimité par des lumières blanches tout autour, comme des guirlandes. »

Rien à redire, nous sommes d’accord ! La verticalité du phénomène avec un axe peu prononcé de descente produit cette sensation qui se trouve accentuée par le mouvement inverse du bâteau. Rien d’extraordinaire bien au contraire. A la condition que le phénomène se trouve bien à la verticalité, ce qui (ici) est loin d'être acquis puisque nous ignorons la hauteur angulaire.

« Superbe ! C'était assez important, ça paraissait vraiment énorme, même bien 200 à 300 m de côté, beaucoup plus que mon bateau, au moins quatre à cinq fois comme le bateau, comme si on avait eu un plafond au-dessus de nous, qui déborde de chaque côté. On n'avait pas l'impression que c'était haut, parce qu'avec tous ces feux qui étaient vraiment énormes... mais est-ce que ça paraissait grand parce que c'était bas ? »

Appréciation logique. Personne n’est vraiment confronté à un tel spectacle. Les notions de distances sont ici (et comme souvent) exemptes de cohérence. Le témoin cherche à lui donner une taille, dimension, forme alors qu’il n’y a que trois (ou quatre) points imposants se baladant majestueusement au-dessus de sa tête. Il indique fort justement « on n’avait pas l’impression que c’était haut » car il s’agit bien d’une impression.

« Ça n'avait pas l'air d'être haut, vu comme c'est arrivé bas sur l'horizon, peut-être 900 m de haut, par comparaison aux câbles qu'on allonge pour la pêche. »

Voilà pourquoi les hauteurs angulaires jamais relevées par les enquêteurs ufologues sont précieuses. Qu’entend le témoin par « bas sur l’horizon » ? C’est le point en contradiction du point cité plus haut.

« On avait l'impression de matière, mais dans le centre, est-ce que c'était une masse ? On ne voyait rien au travers. Ça n'était pas transparent, sinon on aurait vu un petit nuage, une étoile. On ne voyait que du noir, mais plus noir que le ciel. »

Suggestif que cela. Le fait de ne point voir d’étoiles est logique, le regard ou l’attention sont focalisés sur le losange dans son intégralité. En fait trois points se situant à X les uns des autres et que rien ne relie sinon l’imaginaire bien humain. Nombre de témoins d’apparition de « triangle » (avec trois points lumineux) affirme qu’il y avait une masse sombre cachant les étoiles. J’ai pas mal de cas qui, après vérification, se trouve n’être que les fameux satellites NOOS !

« Même dans la nuit, on fait la différence; je ne me souviens pas d'avoir vu des étoiles, mais le ciel était clair, vraiment clair, mer calme, le bateau ne bougeait pas, mais le moteur couvrait tous les autres bruits. »

Erreur monumentale ici. Même de nuit dit-il ! En revanche il ajoute : « je ne me souviens pas d’avoir vu les étoiles ». Ce qui cadre avec la logique qui dit que lorsque le cerveau observe quelque chose qu’il ne reconnaît pas il en oublie de retransmettre les détails.

« C'est resté stable bien cinq minutes au-dessus de nous, à faire du sur-place »

Erreur humaine d’estimation, même s’il est vrai que le phénomène avançant lentement + mouvement du bateau, le temps peu paraître long. Nous apprenons cela facilement en étudiant les bolides entre autres.

« comme s'« ils » voulaient nous voir, nous photographier... Je suis resté longtemps à regarder, puis ça a avancé un petit peu, en dépassant le bateau pour arriver au travers de l'arrière, et là, il y a eu les réacteurs (je pense que c'étaient des réacteurs) qui se sont mis en route. Ça s'est allumé en deux fois, mais au début, c'était juste minime, tout doucement, comme un brûleur à gaz avec des flammes blanches, pas (violentes), et progressivement, au fur et à mesure qu' « ils » mettaient la sauce, on voyait les genres de réacteurs qui forçaient. »

Le témoin laisse sa conviction qu’il assiste à un phénomène hors du commun prendre le pas. Humain encore une fois. Ce qu’il nomme « réacteurs » ne sont que des morceaux du satellite s’enflammant dans la haute atmosphère.

« C'est devenu assez vif comme une traînée de lumière blanche, et d'un seul coup, c'est parti, d'un mouvement terrible, cap nord-est, à une vitesse incroyable. J'ai regardé, mais je n'ai plus rien vu. »

Normal là aussi. L’impression de disparition provient certainement d’un changement d’axe du bateau ou bien de l’éloignement progressif du phénomène. Du déjà vu lors de rentrées météoritiques (et en plus spectaculaires).

« Et après, j'ai su qu'il y avait eu tous les événements au-dessus de la France, en Loire-Atlantique, en Alsace, vers la même heure. Ce n'était pas un avion ! un avion, on voit les clignotants. Je ne peux pas expliquer. Je n'avais jamais vu ça avant... »

Il a raison le bougre. Ce n’était pas un avion…. ;-)

Le cas de Linas. Manquent les précieuses données d’azimuts et de hauteurs angulaires. C’est regrettable mais j’ai constaté qu’il en était souvent ainsi (parfois les « enquêteurs » voulant préserver le mystère autour du 05 novembre ne donnent pas ces informations qui les coinceraient rapidement = le cas de la région parisienne de Sanchez).

Les autres cas sont de la même veine hélas. Mais en revanche ils cadrent tous avec la rentrée atmosphérique. Maya as-tu les Hauteurs angulaires et les azimuts de ces cas ? Je pourrais te démontrer A + B qu’ils sont conformes !


Pascal, je répondrai un peu plus tard à tes pertinentes questions.

Marius

22 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:28

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
marius :


Maxbill
Il peut très bien y avoir des hélicos et avions etc en même temps que la rentrée, ce reviendrait aux méprises habituelles mais dans un contexte de bouillonnement d'infos. Mais bon, je n'étais pas là pour voir ces rayons étranges, alors...

C'est ce que ignorent superbement les tenants de vaisseaux exotique pour le 05 novembre. Dés l'apparition du phénomène nombre de gendarmeries reçurent moultes appels. De là , croyant à un accident d'avion ou quelque chose du même genre, l'armèe à dépècher en plusieurs endroits des hélicoptères pour effectuer quelques recherches aux endroits supposès de chute. D'où quelques (rares) confusions avec des hélicoptères et leurs faisceaux. ;-)
En fait dans le cadre du 05 novembre quelques cas (moins de dix !!!!) ne correspondent pas à la rentrèe atmosphérique. Elles ont cependant des explications prosaiques certaines. Mais c'est un autre débat.

Marius :mrgreen:

23 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:30

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Dam :


marius a écrit:Je constate avec grand plaisir que tu connais bien le dossier. C’est fou ça ! Rolling Eyes

ouchh !.. Quel bagou marius , quelle imagination.. je reconnais que ta technique de banalisation à outrance est très performante,
mais si on s'en tenait à ceux qui les ont vus de très près ?
sous la couche nuageuse parfois, ou si près du sol que leur champ de vision était insuffisant pour les voir en entier ?
il est évident que pour ceux qui ont observé le phénomène d'assez loin, leur description pourrait faire penser à des causes plus triviales .. Cool

24 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:31

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
marius :


Bonsoir Dam

Bagou ? Tu dois donc ignorer le sens du mot. Lorsque tu auras un peu plus de sens logique nous arrivons certainement à nous comprendre. Laisse donc le minable sceptique à ses débats. ;-) . Un peu d'enquête sur le terrain t'apprendrai à relativiser les témoignages. Tu aurais ainsi compris le cas de Lezay. Rolling Eyes

mais si on s'en tenait à ceux qui les ont vus de très près ?

Ne pose pas la question Dam, postes ! (avec HA et A stp).

il est évident que pour ceux qui ont observé le phénomène d'assez loin, leur description pourrait faire penser à des causes plus triviales ..

Il est surtout évident que lorsque l'explication colle avec les détails décrit par le témoin, la cause est triviale...après coup Dam. Après coup... :et toc:

25 Re: Le 05 Nov. 1990 (par Maya) le 05.03.09 14:32

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
maxbill :


Merci marius, tu m'éclaires, c'est intéressant.

Dam a écrit:Quel bagou marius , quelle imagination.. je reconnais que ta technique de banalisation à outrance est très performante,
Bagou-imagination? C'est curieux, moi j'y vois plutôt une sage expérience bien substancielle.
Tu n'aurais pas des propos un poil développés et une petite synthèse ici à toi de textes plutôt que des liens rapides?
Je sais ça prend du temps, c'est un effort, mais si ça vaut le coup il faut le faire.

louxor2 a écrit:hé ben faut tout te mettre dans la bouche , t-y crois pas ben tant pis que veut tu qu'on te dise.Moi suis pas comme DAM a me casser la tête a expliquer les choses , ta cas chercher sur le net y a pleins d'infos la dessus. :c pas:
Attend hé, je suis là pour discuter, pas pour lire des "voici google". Des propos, de l'attention, s'il vous plait, et des arguments, merci de discuter. Celui qui n'a rien d'autre à dire que de mettre des liens partout sans propos, je me réserve le plaisir de zapper (ça revient aux posts fleuves EJ, je zappe, éhoh, c'est au passionné de résumer au lecteur).

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 13]

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum