UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Warneton

Warneton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Warneton le 04.11.09 12:38

STRATEGE


Bonjour

Quels sont vos avis et vos conclusions sur l'affaire de Warneton ( Belgique ) du 7 janvier 1974 ?

2 Re: Warneton le 04.11.09 19:36

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Je n'ai pas d'avis car je n'ai pas trouvé sur internet que ce soit une affaire : je n'ai pas trouvé de rapport d'enquète... As-tu des éléments à soumettre ici stp ?

3 Re: Warneton le 04.11.09 19:52

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Cette affaire (?) a été publiée en temps et heure dans la revue "Lumières dans la Nuit".
Je retrouve cela dès que je peux et poste le tout. Wink



Dernière édition par Marius le 05.11.09 5:29, édité 1 fois

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

4 Re: Warneton le 04.11.09 20:48

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Wink cool !

5 Re: Warneton le 05.11.09 1:28

nablator

avatar
Administration
Administration
7 janvier 1974 BELGIQUE, Warneton (frontière franco-belge du nord)
Le témoin roule vers 20 h 40 avec son AMI 6 à 60/70 km/h venant de Comines vers Warneton. L'auto radio fonctionne normalement. Il y a un beau clair de Lune, le ciel est dégagé. Soudain les phares de la voiture s'éteignent et presque simultanément le moteur s'arrête après quelques ratés et la radio devient muette. La voiture continue à rouler encore sur une centaine de mètres, puis son propriétaire l'immobilise avec le frein à main. Il s'apprête à sortir de l'auto pour voir ce qui se passe, sa main déjà sur la gâchette d'ouverture : il n'a pas le temps de parfaire son geste quand il voit du côté droit, dans le champ en surélévation ce qu'il prend pour une charrette de foin à 150 m de lui. Mais il y a des reflets blancs et oranges sur l'objet et il remarque aussi qu'il est posé sur 3 pieds. L'ensemble de l'objet lui rappelle un casque de "Tommy". Par le pare-brise il voit alors dans le champ deux silhouettes, à 30 m de la voiture. Ils marchent vers lui d'un manière rigide et lente, s'arrêtent à 15 m puis reprennent leur progression. Le premier, le plus petit, ressemble à un bonhomme Michelin mais avec les anneaux à peine marqués. Il a la tête casquée, le casque rond est muni d'un hublot assez grand derrière lequel on peut voir un visage. Il tient à la main droite une sorte de grosse courte règle et le braque vers la voiture. Le second est un peu plus grand (1,20 m à 1,30 m) et il est coiffé d'un casque cubique opaque, sauf la paroi avant qui est transparente laissant voir un visage étrange. Les deux visages sont pareils comme ceux des jumeaux : tête en forme de poire renversée, teint grisâtre, deux yeux parfaitement ronds comme des billes d'agate, arcade sourcilière à peine prononcée. Petit nez de faible relief, la bouche une fente horizontale sans lèvres. Lorsque l'un d'eux à ouvert la bouche à certain moment, le témoin n'a vu ni dents ni langue. Le costume est gris métallisé mat. Les chaussures grosses et pointues. A l'intérieur des casques il y avait une lumière douce. Peu après que les êtres se soient arrêtés très près du fossé, le témoin ressentit un léger choc à l'arrière de la boîte crânienne, à hauteur du cervelet: après ce choc il a entendu (avant il n'entendait rien, les vitres étant fermées) : un son grave modulé, croissant d'intensité. Pendant tout ce temps un troisième bonhomme Michelin restait à proximité de l'engin dans le champ. Le tête à tête est brusquement perturbé : subitement les deux êtres ont tourné la tête d'un mouvement parfaitement synchronisé, le son s'est arrêté, les êtres ont fait demi tour et repartent à vive allure vers l'OVNI. Le trépied disparaît, les êtres sont à l'intérieur de la chose qui se soulève de 50 cm et après 3 ou 4 secondes d'immobilité monte à l'horizontale pour disparaître. Dans le rétroviseur le témoin voit les lueurs blanches des phares d'une voiture qui s'approche. Affalé sur le fauteuil le témoin verra un automobiliste belge lui ouvrir la portière et lui demander: "Vous ont-ils fait mal?" Il les a vus, lui aussi, il a eu des ratés de moteur mais non l'extinction des phares. Après quelques sollicitations du démarreur la voiture du témoin put elle aussi repartir. (Michel BOUGARD: "Des S.V. aux OVNI" - SOBEPS 1976- p. 83 à 89)

Source:
http://users.skynet.be/sky84985/chron20.html

Superbe description, avec tout plein de détails croustillants. Les scaphandres pressurisés gonflés, un peu low-tech mais pourquoi pas. La lumière dans le casque est un élément récurrent des films de science fiction, où on a besoin de voir le visage de l'acteur.

http://nabbed.unblog.fr/

6 Re: Warneton le 05.11.09 14:26

STRATEGE


nablator a écrit:7 janvier 1974 BELGIQUE, Warneton (frontière franco-belge du nord)
Le témoin roule vers 20 h 40 avec son AMI 6 à 60/70 km/h venant de Comines vers Warneton. L'auto radio fonctionne normalement. Il y a un beau clair de Lune, le ciel est dégagé. Soudain les phares de la voiture s'éteignent et presque simultanément le moteur s'arrête après quelques ratés et la radio devient muette. La voiture continue à rouler encore sur une centaine de mètres, puis son propriétaire l'immobilise avec le frein à main. Il s'apprête à sortir de l'auto pour voir ce qui se passe, sa main déjà sur la gâchette d'ouverture : il n'a pas le temps de parfaire son geste quand il voit du côté droit, dans le champ en surélévation ce qu'il prend pour une charrette de foin à 150 m de lui. Mais il y a des reflets blancs et oranges sur l'objet et il remarque aussi qu'il est posé sur 3 pieds. L'ensemble de l'objet lui rappelle un casque de "Tommy". Par le pare-brise il voit alors dans le champ deux silhouettes, à 30 m de la voiture. Ils marchent vers lui d'un manière rigide et lente, s'arrêtent à 15 m puis reprennent leur progression. Le premier, le plus petit, ressemble à un bonhomme Michelin mais avec les anneaux à peine marqués. Il a la tête casquée, le casque rond est muni d'un hublot assez grand derrière lequel on peut voir un visage. Il tient à la main droite une sorte de grosse courte règle et le braque vers la voiture. Le second est un peu plus grand (1,20 m à 1,30 m) et il est coiffé d'un casque cubique opaque, sauf la paroi avant qui est transparente laissant voir un visage étrange. Les deux visages sont pareils comme ceux des jumeaux : tête en forme de poire renversée, teint grisâtre, deux yeux parfaitement ronds comme des billes d'agate, arcade sourcilière à peine prononcée. Petit nez de faible relief, la bouche une fente horizontale sans lèvres. Lorsque l'un d'eux à ouvert la bouche à certain moment, le témoin n'a vu ni dents ni langue. Le costume est gris métallisé mat. Les chaussures grosses et pointues. A l'intérieur des casques il y avait une lumière douce. Peu après que les êtres se soient arrêtés très près du fossé, le témoin ressentit un léger choc à l'arrière de la boîte crânienne, à hauteur du cervelet: après ce choc il a entendu (avant il n'entendait rien, les vitres étant fermées) : un son grave modulé, croissant d'intensité. Pendant tout ce temps un troisième bonhomme Michelin restait à proximité de l'engin dans le champ. Le tête à tête est brusquement perturbé : subitement les deux êtres ont tourné la tête d'un mouvement parfaitement synchronisé, le son s'est arrêté, les êtres ont fait demi tour et repartent à vive allure vers l'OVNI. Le trépied disparaît, les êtres sont à l'intérieur de la chose qui se soulève de 50 cm et après 3 ou 4 secondes d'immobilité monte à l'horizontale pour disparaître. Dans le rétroviseur le témoin voit les lueurs blanches des phares d'une voiture qui s'approche. Affalé sur le fauteuil le témoin verra un automobiliste belge lui ouvrir la portière et lui demander: "Vous ont-ils fait mal?" Il les a vus, lui aussi, il a eu des ratés de moteur mais non l'extinction des phares. Après quelques sollicitations du démarreur la voiture du témoin put elle aussi repartir. (Michel BOUGARD: "Des S.V. aux OVNI" - SOBEPS 1976- p. 83 à 89)

Source:
http://users.skynet.be/sky84985/chron20.html

Superbe description, avec tout plein de détails croustillants. Les scaphandres pressurisés gonflés, un peu low-tech mais pourquoi pas. La lumière dans le casque est un élément récurrent des films de science fiction, où on a besoin de voir le visage de l'acteur.



C'est bien gentil de votre part, mais qu'en pensez-vous en conclusion de cette affaire très connue ?

7 Re: Warneton le 05.11.09 16:09

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Cette affaire est rapportée par qui ? Il y a des éléments vérifiables ?

C'est juste la sobeps ?
Quand je vois leur enquête sur la vague belge ainsi que leur comportement, j'imagine ce que c'tait en 76 ...
Je pense donc que cette affaire n'en est pas une, c'est une histoire comme il y en a tant, et rien d'autre.
Absolument aucun intérêt, ou autant qu'une apparition mariale, un poisson incroyable péché et remis à l'eau et personne ne le verra jamais, le père noël, le yeti et pleins d'autres choses.


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

8 Re: Warneton le 05.11.09 16:21

Invité


Invité
C'est bien gentil de votre part, mais qu'en pensez-vous en conclusion de cette affaire très connue ?

Bonjour,

Je ne crois pas que cette affaire soit "très connue" à proprement parler.

Elle est, il est vrai, pour peu je m'en rappelle, évoquée dans les chronologies de la casuistique, en quelques lignes, aux states, pour l'année 1974.

Pour ma part, s'il s'agit des allégations d'un seul témoin, je ne vois pas trop quoi dire de plus.

Comme Nablator l'évoquait, il y a beaucoup de détails S.F.- like dans le témoignage, qui permettent d'invoquer la piste de la fabulation (fantasizing).

Ceci dit, s'il y a plus d'éléments...

Cordialement,

9 Re: Warneton le 05.11.09 16:31

nablator

avatar
Administration
Administration
Difficile de conclure sur la base d'un témoignage seulement.

Je ne connaissais pas, désolé. Il y a de nombreux cas d'atterrissages avec humanoïdes répertoriés, certains deviennent célèbres d'autres non. Pourquoi cet intérêt pour ce cas en particulier ?

Je viens de trouver la suite !

1974, 7 juin

BELGIQUE, Warneton

(voir 7 janvier 1974 à Warneton) Cinq mois après, second contact, mais assez particulier, au même endroit, même témoin, même heure, mêmes circonstances. Le témoin venait de reprendre ses cours du soir de perfectionnement la veille pour la première fois depuis un accident de travail survenu en février. Le témoin aperçoit les deux êtres postés au bord de la route (apparemment les mêmes) comme deux auto-stoppeurs. Il y a des ratés de moteur mais comme il fait encore jour, il n'y a rien à dire des phares. Le poste radio est muet. Le témoin s'arrête à hauteur de ces deux créatures qui sont alors si près qu'ils pourraient toucher la carrosserie. Il ne bouge pas de son véhicule: émotion et prudence. A nouveau petit choc derrière la tête et un son modulé pendant 2 ou 3 minutes, qui s'arrête cote: les deux êtres disparaissant brutalement comme désintégrés, sans aucun bruit ni autre réaction. Après cette disparition instantanée la radio fonctionne à nouveau, le moteur est remis en marche sans difficulté. Peu de temps avant cette seconde rencontre le témoin avait été dépassé par une voiture Ford immatriculée en Belgique qui n'a, quant à elle, pas été affectionnée et le conducteur n'aurait pas vu les ufonautes. (Michel BOUGARD: "Des S.V. aux OVNI" - SOBEPS 1976- p. 83 à 89)
Source : http://users.skynet.be/sky84985/a1974.htm

http://nabbed.unblog.fr/

10 Re: Warneton le 05.11.09 17:07

nablator

avatar
Administration
Administration
"Le trépied disparaît, les êtres sont à l'intérieur de la chose qui se soulève de 50 cm et après 3 ou 4 secondes d'immobilité monte à l'horizontale (sic) pour disparaître."
Suspect

http://nabbed.unblog.fr/

11 Re: Warneton le 05.11.09 19:00

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Je ne retrouve pas le n° de LDLN dans mon bazard ! Faut dire que les cartons s'accumulent... Sad
Ce que je puis dire sans trop trahir la source qui désire l'anonymat (du moins à l'époque) c'est que le témoin souffrait de certains troubles et que l'affaire n'est qu'un canular. Vous pouvez bien entendu prendre cela comme une simple affirmation pas comme une conclusion des faits. Wink

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

12 Re: Warneton le 05.11.09 19:50

nablator

avatar
Administration
Administration
Il y a bien une conclusion dans LDLN...

DATE : 7 janvier 1974
LIEU : Warneton nord
TYPE : CE 3
REFERENCES : LDLN n° 139 novembre 74
L’OBSERVATION :
Enquête de MM. Bazin (père & fils) Bigorne & Boidin
Lundi 7 janvier 1974, M. X..., 31 ans, roule dans son véhicule « Ami 6 », venant de Comines (Belgique) et allant vers Warneton, commune frontière franco-belge. Il est environ 20h40 et il est presque arrivé à Warneton ; la route est humide car il a plu récemment, le ciel est étoilé et le vent pratiquement nul. Il y a un beau clair de lune ( PL le 8 ). L'appareil auto-radio Schneider à cassettes fonctionne. Le véhicule roule à allure modérée : 60/70 km/h.
Soudain les phares de la voiture s'éteignent et pratiquement simultanément le moteur s'arrête après quelques ratés, La radio de bord devient muette à son tour. Surpris M. X... met sa voiture au point mort et elle roule encore un peu pendant une centaine de mètres (à cet endroit la route marque une déclivité de 4 à 5 %) avant que son propriétaire ne l'immobilise avec le frein à main. Bon mécanicien auto, il pense à un fusible
hors service et une fois la voiture arrêtée s'apprête à sortir pour tenter de se dépanner ; il a la main gauche sur la gâchette d'ouverture de la porte, côté pilote, et s'appuie légèrement de la main droite sur le siège passager pour faciliter sa sortie. Il n'achève pas son geste : tournant très légèrement la tête du côté droit, il aperçoit à travers la vitre de la portière, dans le champ bordant en légère surélévation, la route à cet endroit, quelque chose à environ 150 m de lui. Il pense d'abord à une charrette de foin, puis aperçoit des zones de lumière blanc orangé sur cet objet, et remarque enfin que celui-ci est posé sur trois pieds. Quelques secondes supplémentaires d'examen lui permettent de réaliser qu'il ne se trouve pas devant une charrette de foin,, mais en présence d'un objet inconnu dont la forme, rappelant celle d'un casque de « Tommy », se découpe légèrement sur l'horizon. Puis autre chose attire son attention.
Par l'extrême gauche du parebrise, il voit dans le champ, deux silhouettes à environ une trentaine de mètres de sa voiture. Un fermier et son fils, pense-t-il. Mais très vite il réalise pue ces deux étranges bonshommes n'ont rien à voir avec l'agriculture. Ils marchent vers la voiture du témoin, d'une démarche rigide et lente, s'arrêtent à une quinzaine de mètres, puis après quelques secondes, reprennent leur progression vers la voiture. Le témoin peut alors mieux les détailler ; l'un d'eux, le plus petit, a l'apparence d'un bonhomme « Michelin » mais avec les anneaux à peine marqués, la tête coiffée d'un casque rond, muni d'un hublot assez grand, qui laisse voir une grande partie du visage ; il tient à la main droite un objet bizarre (assez court, comme une courte et grosse règle dont le bout est pointu et pyramidal), un peu de la façon dont on tient un pistolet, et le braque en direction de la voiture. Le second bonhomme, légèrement plus grand que son compagnon (1,20 m/1,30 m) marche un peu en avant de ce dernier. Sa silhouette est différente. La tête est coiffée d'un casque cubique dont les parois sont opaques, sauf celle de devant qui est transparente comme du verre, et laisse voir un visage étrange (ils ont un visage identique, comme deux jumeaux) : la tête en forme de « poire renversée », teint légèrement grisâtre, uniforme, deux yeux parfaitement ronds, comme des billes d'agate, légèrement enfoncés par rapport au reste du visage, dans ce qui pourrait rappeler le creux de l'orbite d'un visage humain, avec une arcade sourcilière à peine accusée. Le nez est petit et apparaît en faible relief sur le visage ; la bouche n'est qu'une fente horizontale sans lèvres apparentes, et lorsque cet être a ouvert la bouche à un moment donné, le témoin n'a vu ni langue, ni dents. Dans le casque cubique, sous le menton de l'être une « boîte »rectangulaire noire. La combinaison est gris métallisé mat et semble être faite d'une seule pièce du ras du casque au bout des doigts, et jusqu'aux chaussures incluses. Les deux êtres continuent de s'approcher et le témoin peut confirmer ces détails et en ajouter d'autres, en particulier les chaussures qui sont grosses et pointues. Au-dessus du casque cubique, il y a une espèce de tube qui rappelle l'existence d'un appareil respiratoire (?) ou d'une poignée. La silhouette de l'humanoïde au casque cubique est très différente de celle de son compagnon : légèrement plus grand que lui, il a de surcroît, une carrure athlétique, épaules larges, hanches étroites, façon « toréador », ceinture noire à la taille avec un ovale lumineux presque rond, plutôt phosphorescent, à la place habituelle de la boucle d'une ceinture. Une espèce de sangle noire oblique, du type baudrier, va de sa ceinture à son épaule gauche. Partant de la base de son casque, une alignée de quelques boutons - ou supposés tels par le témoin, - apparaît. Les deux « ufonautes » ont des bras très longs, les mains descendent à un niveau situé légèrement en dessous des genoux.
Ce qui a permis à M. X... d'observer avec précision les visages des êtres, est le fait qu'à l'intérieur des casques il y avait une lumière douce, uniforme (qu'il a rapprochée de celle sise à la ceinture) ne semblant pas se diffuser à l'extérieur. Peu après que les êtres aient repris leur marche vers le témoin, et qu'ils se soient arrêtés très près du fossé, M. X... ressentit un léger choc à l'arrière de la boîte crânienne au niveau du cervelet ; puis immédiatement après ce « choc », il a entendu (toutes portes de la voiture fermées) mais pas par l'oreille, précise-t-il, un son grave, modulé, dont l'intensité croissait sensiblement. Précisons de nouveau que les êtres étaient arrêtés à 4 m environ de la voiture du témoin toujours figé par la peur et la stupeur. Avant que ce coup et ce son surviennent, l'être au casque cubique avait ouvert la bouche comme pour parler : aucun son ne fut alors perçu. Quelques secondes après vint le choc et le son modulé, mais l'être en question avait alors la bouche refermée.
Dès le début de son observation le témoin a pu apercevoir un troisième être, ayant une apparence identique au bonhomme « Michelin » déjà décrit, et resté à faible distance de l'OVNI. Pendant toute l'observation et jusqu'au moment du départ de l'OVNI il ne quitta pas sa position « de faction ».
Revenons aux deux ufonautes arrêtés au bord du champ ; le tête-à-tête avec le témoin dura un temps qu'il est difficile d'estimer (les secondes sont plutôt longues en pareil cas !) A un certain moment une sorte d'objet assez petit, de forme ovale et luminescent est tombé de la gauche et à hauteur de la ceinture noire de l'être au casque cubique, qui n'a pas semblé s'en apercevoir ou s'en inquiéter. Il n'a pas été possible de retrouver cette « chose », si tant est qu'elle fût matérielle, car plus de deux mois et demi se sont écoulés entre l'observation et la connaissance de ce témoignage (mutisme du témoin par peur du ridicule et des ennuis). Entre temps le champ a été retourné par l'exploitant qui ignore ce qu'il s'est passé.
Le tête-à-tête est brusquement perturbé. Subitement les deux êtres ont tourné la tête, d'un mouvement parfaitement synchronisé, vers leur gauche, regardant derrière la voiture du témoin. Le son grave modulé s'est arrêté sans choc à la tête, alors que les deux humanoïdes, d'un mouvement toujours parfaitement synchronisé, font un demi-tour sur leur gauche, semblant pivoter sur un pied (à la militaire), tournent le dos au témoin (qui ne remarque rien d'autre concernant leur description, si ce n'est la continuation du baudrier noir qui, redescendant du haut du dos, vient rejoindre la ceinture noire) et repartent à vive allure vers l'OVNI. Déplacement quasi-humain, les genoux pliant, les jambes se mouvant normalement, sauf que maintenant lors de leur départ, ils ne semblaient nullement gênés par la terre humide et collante du champ, comme s'ils marchaient en fait très aisément sur un sol dur avec leurs chaussures grosses et pointues.
Le trépied de l'OVNI disparaît- le témoin ne se souvient plus de la façon dont les êtres ont réintégré leur « engin » - puis il se soulève d'environ 50 cm et après 3 à 4 secondes d'immobilité monte à l'horizontale, suivant une trajectoire faisant un angle de 60/70°, pour disparaître à la vue du témoin. Ce dernier, au moment où l'objet s'apprêtait à partir, après avoir escamoté son trépied, a aperçu dans son rétroviseur la lueur blanche des phares d'une voiture belge qui s'approchait, et, en raison d'une tension nerveuse bien compréhensible qui se relâche brusquement, s'affala sur son volant pendant quelques instants, avec une sensation indicible de soulagement, se demandant s'il n'avait pas rêvé ou été victime d'une hallucination particulière. Pendant ce temps la voiture belge continue de s'approcher et s'immobilise tous phares allumés devant celle du témoin. L'automobiliste belge descend de sa voiture et va ouvrir la portière où est restée crispée la main gauche du témoin, affalé sur son volant. Ce dernier reprend ses sens et l'automobiliste lui demande : « Vous ont-ils fait du mal ? » Ce à quoi le témoin répond : « Vous les avez vus aussi ? ». Il les a vus et son moteur a eu des ratés, mais pas d'extinction de phares. Le Belge repartit et le témoin dont les phares et l'appareil radio refonctionnaient, put relancer son moteur après quelques sollicitations de son démarreur. Il rentra chez lui à allure rapide.
Notons que l'automobiliste belge dit au témoin (qui est Français !) qu'il reviendrait avec des amis pour rechercher des traces éventuelles de l'atterrissage. S'ils en trouvaient, l'affaire serait mise au grand jour, sinon ils laisseraient tomber. Il prit l'adresse du témoin. N'ayant plus de nouvelles, notre témoin suppose que les Belges n'ont rien trouvé.
Voici quelques détails sur le comportement de l'objet pendant toutes les phases de cette observation, jusqu'au moment du départ.
Dimensions estimées : Hauteur : 2,50 m à 3 m en partant du sol. Largeur : 7 à 10 m.
Aucune structure apparente hormis le renflement supérieur. Pas de changement de forme.
Succession des différentes couleurs :
a) blanc orangé ; b) bleu (dard d'un chalumeau) ;
c) rougeâtre (grenat sale) d) bleu électrique définitivement, jusqu'au départ.
A partir du moment où les ufonautes sont repartis rapidement vers l'OVNI, le bleu s'est mis à pulser comme le girophare d'un car de police. Toutes ces transformations de couleurs se sont effectuées dans les surfaces qui étaient blanc orangé au début de l'observation. Ces luminosités variables ne se diffusaient pas vers l'extérieur. La seule lumière qui éclairait vraiment, se situait sous l'objet, paraissait venir de l'intérieur, et éclairait une zone située entre le trépied de l'objet. Cette lumière blanche disparut au moment du décollage.
Pendant toute la durée de l'observation, l'objet ne s'est pas déplacé au sol et n'a pas changé de forme : uniquement des changements de couleurs. Durée totale de l'observation estimée à environ 20 mn par le témoin qui ne portait pas de montre, mais qui a pu en faire l'estimation de durée en raison du retard de sa rentrée chez lui ce soir-là.
Malgré la proximité de certaines habitations, rien n'a été remarqué. Les personnes interrogées répondirent regarder la TV à cette heure-là, mais ne se souviennent plus s'il y eut ou non parasitage de leur appareil.
L'appareil radio à cassette, à bord du véhicule du témoin est resté perturbé dans son fonctionnement après cette aventure.
Après l'observation, le témoin et son épouse se rendirent compte que leur appareil fonctionnait mal : il était récent et marchait impeccablement, mais maintenant, il fallait au départ le • chauffer • plus fort, et les émissions étaient perturbées par des sortes de parasites et des bruits de fond.
Après examen par un spécialiste voici brièvement les constatations : « Il semblerait qu'apres le 7 janvier (ou plutôt que le soir du 7) le fil Rpl (6/10), conducteur isolé, ait fondu ; avant cette date l'appareil récent fonctionnait normalement ».
Cet autoradio a alors été confié a un revendeur de la marque (appareil sous garantie). Le dépanneur a :
- changé le fil Rpl
- monté un néon qui fera office de fusible entre le point chaud de l'antenne et la masse du récepteur
- réaligné tous les bobinages accord et oscillateurs GO, sans toucher aux PO, qui, apparemment, n'auraient pas bougé.
Notons aussi que ce dépanneur a conclu à une panne bizarre et a demandé au témoin s'il était passé ou s'il s'était arrêté à proximité immédiate d'une centrale électrique... Pas de réponse du témoin !
Il est très curieux de constater que l'« effet nocif », est entré par l'antenne et que les transistors HF et MF n'ont pas été endommagés.
Pour ce qui est de la perte de puissance, le réparateur a prétexté une histoire de potentiomètre ; cela n'est pas valable car : lors de la manoeuvre du potentiomètre on n'entend aucun crachement dans le HP. La cause du manque de puissance vient des transistors de puissance, et particulièrement d'un seul.
Apparemment, le système lecteur de cassette n'a pas été endommagé.
Le gain de l'étage final a été diminué, et cela n'a pas entraîné de distorsion : c'est anormal. Il semblerait que c'est la structure du transistor qui a été modifiée (réaction asymétrique à l'ohm-mètre, aux jonctions d'un des transistors).
Il n'a pas été possible d'approfondir ces- problèmes (volontés du témoin, à respecter) et le diagnostic a été effectué directement dans le véhicule.
Il n'a été trouvé aucune résistance ou capacité semblant anormale. Les tensions et le préampli sont corrects. ».
Une cassette était dans l'appareil, mais non mise sur écoute. Elle fera elle aussi l'objet d'un examen sérieux.
Des recherches sont en cours pour retrouver l'automobiliste belge qui arriva et interrompit le « tête à tête ».
De même le champ où était posé l'engin fait l'objet d'une surveillance attentive afin de voir si les végétaux semés suivent une croissance normale.

DEUXIEME ACTE: JEUDI 6 JUIN 1974
A WARNETON (Belgique)
Pratiquement 5 mois après ; deuxième contact, mais assez particulier, au même endroit que le lundi 7 janvier 1974, même heure, mêmes circonstances, c'est-à-dire au retour de cours de perfectionnement professionnel. Le témoin avait repris ses cours ce jeudi 6 juin, pour la première fois, depuis son accident de travail, survenu en février dernier.
A cette heure, en cette saison, if fait encore bien jour ; depuis son véhicule roulant normalement, le témoin aperçoit les deux êtres (apparemment les deux mêmes qu'en janvier) postés juste au bord de la route comme deux autostoppeurs ! Comme la première fois, des ratés du moteur, mais rien du côté des phares puisqu'il fait jour. Le poste autoradio qui fonctionne est lui aussi rendu muet. De lui-même le témoin s'arrête à la hauteur des deux êtres qui sont alors si près qu'ils pourraient toucher la carrosserie de la voiture ; mais il ne bouge pas de son véhicule : prudence et émotion...
De nouveau un petit choc derrière la tête, et un son modulé, qui s'arrête... Cela dure à peine 2 ou 3 minutes et les êtres disparaissent brutalement, comme désintégrés sans aucun bruit, ou toute autre réaction !
Quelques secondes après cette disparition instantanée des deux êtres, la radio reprit son fonctionnement, identique à ce qu'il était auparavant sans que le témoin y mette la main. Le moteur a pu être remis en marche sans difficulté et le témoin est rentré chez lui, un peu secoué par cette nouvelle rencontre, mais beaucoup moins que la première fois.
Peu de temps avant ce nouveau contact, le témoin avait été dépassé par une voiture Ford, immatriculée en Belgique, qui se trouvait alors environ à 1 kilomètre en avant, et apparemment n'a subi aucune perturbation et n'a pas vu les deux « ufonautes » postés sur le bord de la route. Il ne les a pas vus, ou peut-être n'étaient-ils pas visibles pour lui ? Par contre notre témoin a recherché lors du début de cette nouvelle rencontre, après un objet qui aurait pu se trouver dans les parages, mais en vain, il n'a vu aucun objet ou engin volant, au sol ou à proximité.
Nous croyons bon d'ajouter que nous avons mené une enquête des plus serrées auprès du témoin ; sa bonne foi ne peut être mise en doute.
Nous pouvons conclure qu'il s'est passé des événements hors du commun, hors de nos conceptions habituelles, dans la région de Warneton.
Nous ne les interpréterons pas, en nous contentant de les vérifier strictement et objectivement, et de les rapporter.
Pour nous cela représente une affaire très importante que nous allons suivre au plus près. D'autres développements peuvent être attendus...

Source: http://www.geru.fr/fr/catalogue-regional-observation-ovni-nord

http://nabbed.unblog.fr/

13 Re: Warneton le 05.11.09 20:18

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Tu sais quoi Nablator ? Comme dans les cas du fameux docteur X... et du témoin de Laxou il existe des notes qui ne peuvent être diffusées (raisons médicales). Wink
Je doute fortement que les enquêteurs de l'époque aient fait les recherches nécessaires. Bien souvent c'est par la plus heureux (?) des hasards que ce type d'info nous arrive. Mais nous ne pouvons rien faire (hélas)... Rolling Eyes

PS- Stratège est du Geru d'où est issu ton lien... Wink



Dernière édition par Marius le 06.11.09 5:18, édité 1 fois

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

14 Re: Warneton le 05.11.09 20:30

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Tiens, magnanime je suis,
Pour faire plaisir à Stratège, je vais poster un tas d'articles de presse (tous journaux confondus) sur les cas du Nord ! Wink

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

15 Re: Warneton le 05.11.09 22:19

maxbill

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Merci nablator pour toute cette doc croustillante Wink

16 Re: Warneton le 23.11.09 7:22

oncle dom

avatar
STRATEGE a écrit:Bonjour

Quels sont vos avis et vos conclusions sur l'affaire de Warneton ( Belgique ) du 7 janvier 1974 ?
La première observation donnait une description des humanoïdes, physiquement absurde, avec l'un d'eux qui avait le torse décalé
Dans une autre observation, les enquèteurs savaient que le témoin devait revoir l'OVNI, et se sont cachés pour voir sans être vu. Ils n'ont rien vu, mais le témoin avait revu les êtres, ce qui permettait de conclure au caractère hallucinatoire.
Curieusement je ne retrouve pas sur le Web, de traces de cette contre-enquète. Il faudrait que je fouille dans mes cartons de revues

http://oncle-dom.fr/index.htm

17 Re: Warneton le 23.11.09 20:40

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
C'est tout a fait cela Oncle Dom. cheers

De mémoire j'avais dit :"Ce que je puis dire sans trop trahir la source qui désire l'anonymat (du moins à l'époque) c'est que le témoin souffrait de certains troubles et que l'affaire n'est qu'un canular. Vous pouvez bien entendu prendre cela comme une simple affirmation pas comme une conclusion des faits. "

La dernière phrase est de trop. Wink J'ai encore la confession quelque part de l'enquêteur, faudrait que je retrouve cela.

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum