UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.
UFO SCEPTICISME
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME

Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'observation dite " de Vron"

2 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1L'observation dite " de Vron" Empty L'observation dite " de Vron" 29/12/16, 09:24 am

oncle dom

oncle dom
On parle de l'observation de Vron, parce que les témoins étaient de Vron, mais en réalité, ils rentraient de leur chantier de Ligescourt, et se trouvaient sur le territoire de la commune de Vironchaux.
Ils ne se trouvaient ni près de "La Capelette", comme le prétend Le Journal de Rue, ni à 4 km de Ligescourt, comme le prétend La Voix du Nord, et à sa suite Jimmy Guieu, et encore moins entre Crécy ét Ligescourt, comme l'on écrit certains journalistes.
Nous connaissons l'endroit exact, grâce à un détail rapporté à la fois par Le courrier Picard, et par Radar: Bernard Devoisin est monté sur un pylone supportanr des fils électriques, pour mieux voir.
Or sur toute la route, il n'y a qu'un seul endroit où existe un tel pylone: C'est au carrefour situé au lieu-dit  "le Grand Mezoutre".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est ce qui nous permet de trouver le lieu exact, que seul Julien Gonzalez semble mentionner correctement. Garreau et Lavier disent  "Mezoutre", mais il y a le petit et le grand, et Figuet dit "Grand Mezoutre" ou "La Clapette".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce lieu, c'est en fait celui où ils ont vu l'engin s'en aller à ras du sol, engin qu'ils avaient découvert une centaine de mètres avant. Un engin qu'ils n'avaient pas vu atterrir, et qu'ils n'ont pas vu décoller. Ils l'ont découvert au sortir d'un léger virage, et l'objet a disparu, non pas dans le ciel, mais en s'enfonçant dans un bas fond caché par un mouvement de terrain.

Bien entendu, personne n'a photographié les lieux dans le perspective où les témoins avaient vu l'engin. Le courrier Picard a photographié les témoins qui avaient vu l'engin, et Radar a photographié les mêmes témoins à l'endroit où ils croyaient que l'engin se trouvait.

Heureusement, nous avons aujourd'hui beaucoup d'amis pour remédier à cela: Google, Géoportail, Stellarium, et les logiciels de visualisation et de retouche.

Ainsi grâce à la caméra de Google-street, nous avons la photo du paysage que voyaient les témoins:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Inconvénient: la photo est prise à 2.75 m du sol, et non pas à hauteur des yeux d'un cycliste, et ceci alors qu'à l'endroit ou se trouvait l'engin, il y a un petit changement de pente qui en cache moins pour la caméra de Google qu'il n'en cachait pour les deux cyclistes.

Grâce à Stellarium, nous pouvons reconstituer l'ambiance lumineuse pour un soleil situé à 3° sous l'horizon, ce qui est l'ambiance "entre chien et loup" où la visibilité n'est pas des meilleures.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Inconvénient: il nous faut supposer le ciel bien dégagé, faute de pouvoir reconstituer les conditions météorologiques.

A ce détail près, nous pouvons tenter une reconstitution à l'aide de logiciels de retouche. D'abord nous éliminons les détails qui ne devaient pas se trouver là en 1954. Puis nous remplaçons la bande blanche par une bande jaune. Ensuite nous détourons l'avant plan jusqu'au sommet de cote, pour le faire remonter de plus d'un mètre, pour tenir compte de la différence de hauteur entre la caméra Google et les jeux des témoins. Nous détourons l'ensemble du paysage pour supprimer le ciel. Nous assombrissons ce paysage pour reconstituer l'ambiance lumineuse, et enfin, nous surimpressionnons ce paysage sur le fond du ciel reconstitué par Stellarium. Et voila ce que ça donne:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est donc là bas au bout de la route que les témoins auraient vu l'objet s'en aller vers la gauche, à ras du sol, puis disparaitre en s'enfonçant derrière le mouvement de terrain. Pour Devoisin l'objet aurait disparu en s'enfonçant dans le bois plus loin à gauche. En réalité, il l'a perdu de vue au niveau du bois, dont la base est caché par le mouvement de terrain du premier plan, ce qui n'apparait pas sur la photo brute de Google-street, à cause de la hauteur de la caméra. La disparition dans le bois est une interprétation, qui ne supporte pas le calcul: le bois est à 1400 mètres. Si l'objet avait été à 70 mètres de lui, comme il le croyait, sa distance aurait varié d'un facteur 20, ce dont il se serait forcément aperçu par la diminution de taille apparente.

Remarquons que l'objet paraissait posé au sommet de la cote, mais en réalité, il pouvait se trouver un peu plus loin et n'apparaitre posé là que par la perspective. Or, un peu plus loin, il y a un virage, et donc l'engin pouvait être simplement sur la bas coté, et non sur la route. Si l'engin se trouvait plus loin, il était vu plus petit, et nous pouvons tabler sur un homme de taille normale, à coté d'un engin en forme de meule de 3 m de haut, et non sur un petit être à coté d'un engin de 2 m.
De plus, à cet endroit,commence une déclivité d'une quinzaine de mètres, comme on le voit sur la carte IGN d'après les courbes de niveaux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ainsi, une meule posée sur un chariot qui descend la pente rendrait exactement compte de l'observation de Devoisin et Condette.

Même de la rotation comme une toupie au moment du départ. En effet, pour percevoir une rotation, il aurait fallu percevoir des détails sur l'engin: des feux de position, par exemple. Mais il n'y avait rien de tel. Si Devoisin a cru voir l'engin s'agiter comme une toupie, ce n'est pas qu'elle tournait, mais que son sommet oscillait comme clui d'une toupie faisant un mouvement conique. Or on imagine bien que le chariot en s'engageant sur la pente à du faire osciller la meule qu'il portait.

Voila donc un engin, tout ce qu'il y a de plus terrestre.
Le plus fort, c'est que son conducteur a du entendre parler de l'observation de Ligescourt, et que, à 100 lieues de se douter que le martien, c'était lui, il a du dire: Ah ben moi, j'y étais à cette heure là, et j'ai rien vu du tout!

Donc Devoisin et Condette n'ont pas menti: Ils on bien vu en engin en forme de meule qui a disparu après s'être déplacé en rasant le sol. Nous verrons plus tard comment Aimé Michel raconte cette merveilleuse histoire.
En attendant, écoutons Julien Gonzalez: "Ce cas de RR3 est sans doute l'un des plus solides de la vague de 1954".
Mais bien sûr! L'observation dite " de Vron" 1120754583

http://oncle-dom.fr/index.htm

2L'observation dite " de Vron" Empty Vron: C'est en ligne 31/12/16, 10:46 am

oncle dom

oncle dom
L'observation dite de Vron est en ligne

http://oncle-dom.fr/paranormal/ovni/confusions/vehicule/vron/vron.htm

Ce qui est remarquable ici, c'est que l'objet

- n'a pas été vu atterrir
- n'était pas lumineux
- n'a pas été vu s'envoler
- a disparu en s'enfonçant dans une dépression du sol

Alors comment a-t-on pu en faire une soucoupe volante?
Apparemment c'est l'imagination de Bernard Devoisin qui lui a fait penser que si cet objet paraissait stationner sur la route, c'est que c'était une soucoupe volante. Quant à la minuscule silhouette sombre qui bougeait à coté, elle ne pouvait être qu'en scaphandre.
Si tous les français avait été comme ça, ce ne sont pas des milliers de cas que nous aurions eu en 1954, ce sont des millions!

PhD Smith aime ce message

http://oncle-dom.fr/index.htm

PhD Smith

PhD Smith
Modération
Modération
Le supplément été du "Courrier picard" consacre un article au cas de Vron qui est l'héritage familial des Devoisin:
https://www.courrier-picard.fr/id210381/article/2021-07-07/en-1954-bernard-et-rene-ont-vu-une-soucoupe-volante-vron

Courrier picard a écrit:En 1954, Bernard et René ont vu une soucoupe volante à Vron
Bernard Devoisin et René Condette l’ont vue sur la route, en octobre 1954. Denise, la femme de Bernard, se souvient.
Tout au long de sa vie, Bernard Devoisin a reçu régulièrement des courriers au sujet de 1954. Son épouse les a conservé.

Tel un héritage, les coupures de presse de l’époque jaunies par les années sont rangées dans le classeur de Denise Devoisin. Avec les courriers reçus par son époux Bernard. Cet Abbevillois, natif de Vron et décédé en 2018, a marqué l’histoire de son village.

En octobre 1954, alors qu’il était avec son ami René Condette, il a déclaré avoir vu une soucoupe volante sur la route de Ligescourt. Les deux jeunes hommes de 18 ans rentraient du travail à bicyclette. « Ils sont arrivés au café de Vron tenu par M.Grandin. René était un farceur donc personne n’a cru ce qu’ils disaient. Puis, ils se sont tous rendu compte que René et Bernard n’étaient pas comme à leur habitude. Ils étaient pâlots. Ils étaient choqués. Le grand-père de Bernard a ensuite déclaré que Bernard en avait retourné ses draps la nuit suivante », narre Denise Devoisin. Originaire de Vron, elle ne se souvient pas de cette période : elle n’avait que 7 ans en 1954. Elle pense néanmoins que ses parents l’ont évoqué : « Tout le monde se connaissait ».

« Il a toujours raconté la même chose sans en mettre plus ni en enlever »

Mariée à l’âge de 20 ans avec Bernard, l’affaire de la soucoupe volante les a accompagnés dans leur vie. « Nous étions jeunes mariés. Lors d’une fête de village, M.Delenclos – le maire de Vron – nous a dit qu’un journaliste voulait interviewer Bernard. Il a refusé. Il était encore vexé d’avoir été pris pour un menteur quelques années auparavant », poursuit Denise qui assure que son époux a « gardé sa version des faits jusqu’à la fin. Il a toujours raconté la même chose sans en mettre plus ni en enlever. »


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

PhD Smith aime ce message

oncle dom

oncle dom
PhD Smith a écrit:Le supplément été du "Courrier picard" consacre un article au cas de Vron qui est l'héritage familial des Devoisin:
https://www.courrier-picard.fr/id210381/article/2021-07-07/en-1954-bernard-et-rene-ont-vu-une-soucoupe-volante-vron

Courrier picard a écrit:Tel un héritage, les coupures de presse de l’époque jaunies par les années sont rangées dans le classeur de Denise Devoisin.
En fait, la seule vraie source pour ce cas est l'article d'Albert ENDERLIN  pour le courrier Picard, les autres ne font que reprendre les éléments de cet article. Tout traumatisé qu'il ait été, Bernard Devoisin a eu plus de chance que Marius Dewilde, qui est mort quasiment fou, par la faute des ufomanes.

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

oncle dom
PhD Smith a écrit:Le supplément été du "Courrier picard" consacre un article au cas de Vron qui est l'héritage familial des Devoisin:
https://www.courrier-picard.fr/id210381/article/2021-07-07/en-1954-bernard-et-rene-ont-vu-une-soucoupe-volante-vron
Je viens de faire une mise à jour, pour en tenir compte.

Patrice et PhD Smith aiment ce message

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum