UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » ACTUALITÉS SCIENTIFIQUES ET PHOTOS DE L'ESPACE » Non JPP n'est pas mort! Non !

Non JPP n'est pas mort! Non !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Une news récente l'oblige à sortir de son silence pour expliquer une fois de plus que c'est un génie et les autres sont tous des cons, et que bien sur il y avait pensé il y a mille ans...

J'ai cessé d'alimenter mon site il y a un an, presque jour pour jour. Il y a une raison très simple. J'ai entamé une bataille pour publier des travaux scientifiques
[size=24]Depuis quelques jours "de nouvelles idées font le buzz".[/size]

Si j'ai raison, et je pense que j'ai raison, il faudra désormais fonder la cosmologie, pour la phase "matter dominated" (et l'astrophysique) sur ces deux équations, et non sur l'équation d'Einstein, qui n'en est qu'une forme approchée
http://jp-petit.org/science/JANUS_COSMOLOGICAL_MODEL/JMC.htm

Pauvre monde qui passe à coté du plus grand génie qu'il aura pu avoir.  Evil or Very Mad



Dernière édition par NEMROD34 le 18.12.14 8:33, édité 2 fois


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
cheers cheers


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

nablator

avatar
Administration
Administration
Andrei Sakharov (1967, mais article soumis en 1966)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mod%C3%A8le_cosmologique_bi-m%C3%A9trique
http://www.itp.kit.edu/~hofmann/lehre/GR/semSS2007LIT/Sakharov.pdf

Marvel Comics 1966
http://en.wikipedia.org/wiki/Negative_Zone

Lettres ummites (selon Sesma) 1966
http://www.ummo-sciences.org/activ/art/art4-p3.htm

COINCIDENCE ? JE NE PENSE PAS !

http://nabbed.unblog.fr/

L.J. Silver


Un complément  d'explications qui me semble intéressant :


ruban de möbiusJean-Pierre Petit, chercher au CNRS, étudiant les lettres "Ummites" (26/11/1966) sur le sujet, publira en 1977, à l’Académie des Sciences de Paris, une théorie sur les univers jumeaux. Très proche des travaux de Andreï Sakharov (travaux qu’il ne connaîtra que plus tard !), il sans distingue, malgré tous, par l’idée que les deux feuillet matière/antimatière sont collé l’un sur l’autre le long d’une sorte de ruban de möbius à trois dimensions. Ce modèle est en opposition frontale avec les orientations communément admises aujourd’hui en cosmologie : ainsi elle s’oppose à l’existence de la matière noire, de l’énergie noire et des trous noirs, mais suppose l’existence d’une « matière gémellaire » invisible exerçant un effet gravitationnel répulsif sur la matière ordinaire.

Suivant l’équation E = mc2, un photon, qui est un rayonnement d’énergie, peut se transformer en masse via la création d’une paire particule-antiparticule. La matérialisation est telle que la masse totale est équivalente à l’énergie du photon générateur. Or, à l’inverce, l’antimatière ne serait stable que si celle-ci était isolée de la matière, puisque, mise en contact, elle s’annihilerait en libérant deux fois sa masse en énergie pure. Cependant le modèle standard est formel : Andrei Sakharovmatière et antimatière sont générées à parts égales. Elle devraient donc coexister dans l’Univers. Or, il semblerait que la matière règne seule sur le cosmos. En 1967, le physicien soviétique Andreï Sakharov fera alors l’hypothèse d’un déséquilibre au moment de la création des premières particules. Pour lui, une violation de la symétrie CP expliquerait le manque d’antimatière, et déboucherait sur l’existence d’un univers parallèle.

Jean-Pierre PETIT nous explique :

séparation des deux feuillets d'universJean-Pierre PetitPrenons l’exemple des carreaux de salle de bain. Supposons deux univers, ou si l’on veut deux "feuillets d’univers", constituées chacun de carrelages, mais collés l’un sur l’autre : Au moment du Big bang, les deux feuillets se séparent ; mais sur chaque pavage d’univers certains carreaux sont arrachés et d’autres se trouvent en surépaisseur. Sur chacun de ces univers les carreaux en surépaisseur vont se loger dans les emplacements libres. Si la situation est parfaitement symétrique, on retrouvera deux salles de bains bien planes.

Brisure de la symétrie Matière/Antimatère

Mais s’il se produit une brisure de symétrie, il y aura un excès de matière dans l’un des univers, et un excès d’antimatière dans l’autre, qui ne pourront plus s’annihiler.

Evidamment, dans l’un des deux univers, on peut toujours créer en laboratoire des très fortes concentrations d’énergie, au point de desceller un carreau, c’est à dire de créer une paire matière-antimatière.

Mais bientôt l’antimatière rencontrera une particule de matière et elles s’annihileront mutuellement. De sorte que la quantité totale de matière reste conservée. Ce qui est original dans la théorie, c’est que les deux univers jumeaux présentent des parités inversées, la droite dans l’un étant la gauche dans l’autre, et des flèches du temps qui sont en opposition : le futur de l’un est le passé de l’autre !


nivers énantiomorphes à flèches du temps opposés

La structure en toile d'araignée des amas de galaxiesJean-Pierre Petit va donc plus loin !
Pour lui, si la topologie de l’univers pouvait être, localement, comme deux feuillets d’univers en miroir. Les amas de galaxie configurant notre univers observable apparaissent comme réparties sur les membranes d’immenses bulles jointives, comme celles de la mousse de savon, avec des amas de galaxies à chacune des connexions de ces bulles entre-elles. Les bulles vident pouvant s’expliquer par la présence d’anti-galaxie présente dans l’autre feuillets d’univers. Sur une vision plus globale de celui-ci, alors replié sur lui même, il apparaîtrait sous forme de ruban de möbius à trois dimensions. Théorie qui aurait cela d’intéressant de réunir la relativité général d’Einstein à l’observations.

http://ummo.files.free.fr/spip.php?article10

*********
Remarque personnelle :
Je trouve tout de même curieux que,si l'on arrive en laboratoire à créer de l'antimatière c'est toujours sous forme de paires matière-antimatière, comme si un lien incontournable reliait l'une et l'autre à la base, alors qu'elles ne peuvent se rencontrer dans notre Univers sans s'annihiler.

Un lien qu'une forte concentration d'énergie pourrait briser en laboratoire.

Effectivement cela pourrait faire penser à un univers parallèle, ou alors à des dimensions cachées qui sont invisibles à la science actuelle.

Je me suis toujours demandé si le principe d'incertitude issu de l'interprétation de Copenhague en mécanique quantique ne pourrait pas s'expliquer par la négligence de quelque dimension d'Espace ( ou autre) cachée, infiniment petite même à l'échelle atomique, que l'on n'aurait pas encore découverte.

Avec Einstein, nous avons pu progresser et expliquer certains phénomènes en élargissant notre modèle d'espace newtonien à trois dimensions par l'adjonction d'une dimension de temps, ce qui nous a conduit à un modèle d'Espace-Temps à quatre dimensions dont le domaine de validité est beaucoup plus vaste.

Et s'il manquait encore une ou plusieurs dimensions à nos modèles actuels ?

Je rappelle la fameuse controverse entre Bohr et Einstein, notamment le paradoxe EPR.

Il y a peut être d'autres théories possibles comme alternatives à celle de l'Univers jumeau ?

oncle dom

avatar
L.J. Silver a écrit:Remarque personnelle :
Je trouve tout de même curieux que,si l'on arrive en laboratoire à créer de l'antimatière c'est toujours sous forme de paires matière-antimatière, comme si un lien incontournable reliait l'une et l'autre à la base, alors qu'elles ne peuvent se rencontrer dans notre Univers sans s'annihiler.
Justement
Tu es en train de redécouvrir l'équivalence de l'énergie et de la matière, et le bipolarisme de l'électricité
A partir de quelque chose d'électriquement neutre, on ne peut créer que des paires de charges qui s'équilibrent

Pour le reste, les idées de JPP se trouvent déja dans des numéros de Science & Vie, de 1963 et 1964
je t'invite à contempler la science ummite de plus haut en lisant ceci
l'incroyable science ummite
et ceci
Les vulgaires plagiats des ummites

http://oncle-dom.fr/index.htm

L.J. Silver


oncle dom a écrit:

Pour le reste, les idées de JPP se trouvent déja dans des numéros de Science & Vie, de 1963 et 1964
je t'invite à contempler la science ummite de plus haut en lisant ceci
l'incroyable science ummite
et ceci
Les vulgaires plagiats des ummites

Excellent travail Oncle Dom, j'avais déjà lu il y a quelque temps le premier lien sur la science ummite (mais je l'ai relu avec plaisir) , mais je n'avais pas pris connaissance du contenu du second lien.

La démonstration est très claire et édifiante, il s'agit d'un canular.
Il y en a qui avaient beaucoup de temps à perdre, compte tenu de la durée du canular.

Cependant, il me semble quand même que JPP a élaboré quelque chose de beaucoup plus sérieux même s'il prétend s'être inspiré de ces divagations ummites, non ?

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Un petit "haut" pour la vidéo de Samuel (le gars sceptique dont la chaine youtube a fait un truc avec GussDX).
JPP est l'invité de "Versus" en mode "redico" avec sa conception de l'univers:


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Believovore



Au fait en parlant de JPP avait il capitulé a l'époque pour la MHD du B2 et son évidente brume de condensation sonique (ces brumes n'ont pas besoin d'aller a une vitesse supersonique, elle apparaissent d'ailleurs parfois a des vitesses de moins de 500 km/h : C'est l'écoulement de l'air sur des angles pouvant etre quasi sonique qui les produits et la brume apparait par dépression) qui avait simplement "brillé" au soleil ...

Je me souviens d'un vieux débat avec un de ses "fans" sur l'ancien forum ufo ou je trainais qui n'en démordais pas ... Je trouvais ça d'un ridicule inouie, il n'y avait pas besoin d'etre un expert en aéronautique pour s'en rendre compte pourtant

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
La suite:


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
JPP a pu porter ses idées à un congrès de cosmologie et n'a pas eu besoin des sous des membres du forum pour s'y déplacer cheers
https://www.jp-petit.org/nouv_f/videos_liens/Compte_rendu_COSMO17_2017.htm

JPP a écrit:Les colloques : je peux assurer les deux suivants. Sous-titrage OK. Je ferai un nouvel appel de fonds si nécessaire. Merci à tous.

Je rentre du colloque COSMO 17 , qui s'est tenu à Paris, du 28 août au 1° septembre 2017, à l'université Paris Diderot, organisé par le laboratoire APC, Astroparticules et Cosmologie. J'imagine les internautes demandant " alors, quelles ont été les réactions?".
Ca s'est passé comme à Francfort. J'oserais même dire : ça a été pire.

Il faut d'abord que les internautes sachent ce que signifie une participation à un colloque, en y présentant un poster. Cela représente une présentation-croupion. Rien à voir avec les présentations orales, en salle, les seules à l'issue desquelles les gens peuvent "réagir", ou souhaitent simplement réagir.

Il y avait 193 inscrits, issus de 24 pays, mais il semble que des chercheurs parisiens aient constitué une assistance plus importante. Il y avait des gens assis sur les marches d'escalier d'un amphi bourré à craquer. Je parlerai de ces interventions plus loin, en détaillant. Mais il convient de décrire ce que semblent être devenus les colloques internationaux, du moins dans cette spécialité, aujourd'hui. Les orateurs font leurs présentations, de l'ordre de 30 à 40 minutes, illustrées d'images présentées sur un écran.

Dans la salle la moitié des présents, et parfois deux sur trois, ont leur portable sur les genoux. Que font-ils? Quand on jette un oeil à leurs écrans, ça n'a rien à voir avec la présentation à laquelle ils sont censés assister. Comme on a accès à internet, on peut lire son courrier, recevoir et envoyer des mails, pendant les exposés. J'ai été personnellement assis à côté d'une jeune Russe, qui travaille en Allemagne, à Bonn, et qui a passé toutes ces séances, les yeux rivés sur un texte en cyrillique affiché sur une petite tablette, sans accorder la moindre attention aux exposés. Elle n'a pas du tout hésité à me dire qu'il s'agissait de la lecture d'un ... roman !

Et il a coincé des collègues:
JPP parlant de sa journée du mardi a écrit:J'interviens à la suite du second exposé du lendemain, situant les différents éléments de concordance entre le modèle actuel, dominant, le modèle LamdaCDM et les différentes données d'observation, CMB etc . C'est Silvia Galli, de l'Intitut d'Astrophysique de Paris qui se livre à ce long tour d'horizon.

Je lève la main. On me passe le micro :
- Comment envisagez-vous la compatibilité entre le modèle Lambda-CDM et l'effet Great Repeller ?
- Le quoi ? .....

- Le Great Repeller, ce qui a été présenté en janvier 2017 dans la revue Nature par Hoffman, Courtois, Tully et Pomarède, où on montre qu'il existe à 600 années lumière un région totalement vide qui repousse les galaxies, dont la nôtre à 631 kms/s.

Ca n'a pas l'air de lui dire quelque chose. Elle ouvre des yeux ronds.

Alors d'autres, dans la salle, confirment mes dires. Il y a un gros moment de gêne quand la chercheuse de l'IAP dit :

- Je ne suis pas au courant" ....

Je ne pensais pas créer une gène pareille avec cette question. On passe là-dessus ..

Lors d'un exposé suivant, fait par Daniel Harlow, du MIT, qui traite des trous noirs, de l'information quantique et du “principe holographique”, j'essaye de dériver l'intérêt vers autre chose :

- Je voudrais faire remarquer que la théorie du trou noir trouve sa base dans une publication faite par Karl Schwarzschild en 1916. Mais qui sait que Schwarzschild, en ce début d'année 1916, juste avant sa mort, survenue en mai, avait produit non un article, mais deux.

Incompréhension dans la salle.

Je poursuis :

- Le contenu de cet article, qui n'a été traduit qu'en 1999, est très important. Quels sont ceux qui savent que ce second article existe ?

Silence ...

- Alors, quels sont les spécialistes des trous noirs, ici présents, qui ont lu son premier article, celui de janvier 1916 ?

Silence.

Cela confirme ce que je pensais. Aucun des spécialistes des trous noirs n'a lu les articles de Schwarzschild, d'Einstein et de Hilbert. Ils ont toujours fonctionné, depuis les années cinquante, en se basant sur des commentaires de commentaires.
Je n'insiste pas.
ziti en bocal


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
JPP
Je ferai un nouvel appel de fonds si nécessaire.

Oui il est bien vivant ! Smile je sors


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum