UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » MEPRISES » Les flashs Iridium

Les flashs Iridium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les flashs Iridium le 23.06.10 18:11

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Imaginez : vous êtes seul, dehors, et la nuit est claire et sans nuage. C'est le silence complet, et au-dessus de votre tête brillent des centaines d'étoiles.
Soudain, dans le plus parfait silence, apparaît un petit point qui en quelques secondes se met à briller, briller, briller de plus ! L'objet atteint une brillance comparable à celle de Vénus, voire même plus. Puis, aussi vite qu'il est apparu, l'objet disparaît, presque sur place...
Qu'est ce que c'était ? La foudre ? Impossible, le ciel est complétement dégagé. Un OVNI ? Pas forcément. En fait, il y a toutes les chances pour que vous veniez d'observer un flash d'un satellite Iridium, plus communément appelé « flash Iridium ».

Les satellites Iridium
A la fin des années 1990, la firme Motorola eut l'idée de développer un réseau de téléphonie mobile disponible sur toute la planète, en particulier dans les zones non couvertes par le GSM. Il aurait été ainsi possible de téléphoner au beau milieu du Sahara, ou en plein Pacifique !
Pour ce faire, il fallait disposer d'un grand nombre de satellites, afin qu'au moins un d'entre eux soit au-dessus de l'horizon (et donc disponible), quelque soit l'endroit sur Terre et au moment voulu. Un calcul assez rapide, en fonction de l'altitude orbitale du système, montrait qu'il fallait un réseau de 77 satellites. 77 comme le numéro atomique de l'iridium, ce qui explique que l'ensemble du système soit baptisé ainsi. On parle donc de « constellation Iridium » (constellation se référant ici au réseau de satellites identiques, et non aux figures imaginaires visibles dans le ciel).
Pour des raisons financières, la constellation fut réduite à 66 satellites opérationnels, mais 88 furent tout de même construits, histoire d'avoir des satellites de rechange.
Tous les satellites Iridium sont identiques, et se composent d'un corps triangulaire d'environ quatre mètres de haut pour un de large. A la base se trouvent trois antennes de 188x86 cm, espacées de 120°, et orientées à 40° par rapport à l'axe vertical du satellite.
En image, cela ressemble à ceci :

(image prise sur le site www.obsat.com)

Les Iridium furent lancés par grappes sur différentes fusées entre 1997 et 1999. La mise en service du système Iridium eut lieu le 1er novembre 1998.
Malheureusement, la société Iridium va très vite se retrouver en difficulté financière. Construire 88 satellites et les lancer à un coût astronomique, qui demandait à être amorti sur les tarifs de communication, pas forcément à la portée du premier venu.
De plus, GSM, le système que Motorola comptait concurrençer, a très vite comblé ses zones non desservies, si bien que la compagnie Iridium LLC fit faillite en août 1999, à peine 9 mois après la mise en service du système...
Le réseau fut racheté en 2000 par Boeing.
Le système est toujours opérationnel actuellement, en particulier grâce aux applications militaires, qui utilisent la moitié de la capacité.

Très vite après les lancements, les astronomes amateurs vont s'apercevoir que les satellites Iridium produisent des flashs exceptionnels !

Des satellites étincelants
Revenons quelques instants sur les antennes évoquées ci-dessus. En fait, chacune d'elle est constituée de 106 modules de réception et est recouverte d'une mince couche de Teflon et d'argent produisant une très grande réflectivité.
Ensuite, le principe est simple, et est comparable au jeu d'enfant qui consiste à aveugler son voisin de classe avec le reflet du Soleil sur un verre de montre. Les antennes des satellites Iridium envoient une réflexion directe du Soleil, qui atteint un maximum de brillance dans une zone de quelques km seulement à la surface de la Terre. Il suffit juste que l'angle Soleil – satellite – observateur soit correct, et c'est le spectacle assuré. Après plus de 70 satellites Iridium en orbite, le phénomène est loin d'être rare.
Et le spectacle est impressionnant : les flashs Iridium peuvent atteindre la magnitude -8 ou -9, c'est-à-dire qu'ils peuvent être 30 fois plus lumineux que la planète Vénus, qui est tout de même le troisième astre naturel le plus brillant du ciel (après le Soleil et la Lune).

A noter que tout satellite artificiel doté d'une partie métallique ou d'un panneau solaire (c'est-à-dire la quasi-totalité, pour ne pas dire la totalité, des objets artificiels tournant autour de la Terre) est capable de « flasher », pour peu que l'angle Soleil – satellite – observateur le permette. Mais aucun n'est aussi brillant qu'un satellite Iridium, c'est pourquoi le phénomène est définitivement associé à cette constellation particulière.

Les flashs Iridium sont très localisés : le diamètre du faisceau renvoyé par les antennes atteint environ 10 km de diamètre lorsqu'il atteint le plancher des vaches.

Des flashs prévisibles !
Les flashs Iridium durent seulement quelques secondes et sont très localisés. En voir un relève du pur hasard alors, me direz-vous. Et bien... non ! Car comme le rappelle si bien l'article de Ciel & Espace n°481 (juin 2010) : « il est donc facile d'être surpris par le coup de projecteur d'un Iridium. Mais il est tout aussi facile de surprendre ses amis car la position, le mouvement et l'orientation de chacun des Iridium étant très bien connus, vous pouvez prédire l'heure exacte et la localisation dans le ciel de l'un de ces flashes. »
En effet, plusieurs sites internet de prévisions de passage de satellites artificiels permettent de calculer très facilement, en quelques clics, l'heure exacte (à la seconde près !) et l'emplacement dans le ciel des flashs Iridium pour un endroit donné (votre jardin par exemple).
En voici deux, faciles d'utilisation :
www.heavens-above.com (très célèbre)
et
www.calsky.com (plus complet)
Pour ces deux sites, il suffit de sélectionner sur une carte l'emplacement de sa maison, et le tour est joué. On a rarement vu plus simple en terme d'utilisation...
Pour Heavens-Above, il suffit de se rendre dans la rubrique « Iridium Flares ».
Pour Calsky, le chemin à suivre est « Satellites », puis « (Iridium) Flares ».
Si vous faites la comparaison entre ces deux sites, vous vous apercevrez vite que Calsky est plus complet, et ne se contente pas de donner seulement les flashs des satellites Iridium, mais également de certains autres satellites (satellites espions américains Lacrosse, satellites espions japonais IGS, satellite scientifique Aura, etc).
Calsky, en voulant se montrer exhaustif, fait même parfois de l'excès de zèle : le site calcule ainsi les reflets de la Lune sur les satellites Iridium, un phénomène qui atteint péniblement la magnitude +14, c'est-à-dire seulement visible avec de gros télescopes...

Une fois l'heure notée des flashs Iridium pour votre lieu d'observation, il ne reste plus qu'à attendre qu'il fasse nuit, que le ciel soit dégagé, et... à vous assurer que votre montre est bien à l'heure !
Une fois que vous aurez bien maitrisé les prévisions de ce phénomène, n'hésitez pas à partager vos observations avec un groupe d'amis, en leur prédisant, quelques instants avant l'heure fatidique, de regarder à tel endroit, en précisant que quelque chose de spectaculaire va se produire.
Effet garanti sur les foules ! J'en sais quelque chose, puisque je m'amuse toujours à faire observer des flashs Iridium au public des Nuits des Etoiles. La question « Waah ! Mais comment avez-vous fait ? » revient très souvent.

Une source d'OVNI
Les flashs Iridium sont très spectaculaires et complétement silencieux. Voilà donc une belle source d'OVNI.
En fouillant sur Internet, il est possible quelques beaux exemples.
En voici un, publié récemment sur le forum d'astronomie Webastro : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=63097&highlight=ovni

Le témoin, situé près d'Arras, voit un « objet très brillant » pendant quelques secondes. « Sa brillance diminue jusqu'à devenir un point minuscule qui se déplace lentement ». Des caractéristiques typiques d'un flash Iridium.
Vérifions sur Calsky si un flash Iridium était effectivement visible depuis Arras, le 19 mai 2010, vers 22h40 HL, vers l'Est.


Et bien c'est effectivement le cas. Le 19 mai 2010, le satellite Iridium 41 a flashé à 22h41, à 49° de hauteur vers le Nord-Est, dans la constellation du Dragon.
C'est également la conclusion du membre Toutiet, en date du 21 mai 2010 à 0h33, dans le message n°4 du topic précité, qui lui a vérifié l'information sur Heavens-Above.

Conclusion
Bref, je ne peux que vous encourager à observer les flashs Iridium : c'est facile, ça ne nécessite pas d'instrument particulier (juste internet et une montre), et c'est très spectaculaire !

Bibliographie (pour approfondir le sujet)
Voici quelques liens bien utiles pour en connaître plus sur les flashs Iridium. Cette liste est bien entendu non exhaustive :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Flash_Iridium
http://www.obsat.com/iridium.htm

et l'article « La saison des satellites étincelants », Ciel & Espace n°481 (juin 2010), pages 10 à 14.



Dernière édition par Bob Rekin le 14.01.17 17:42, édité 1 fois


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

2 Re: Les flashs Iridium le 23.06.10 18:35

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Edit: question idiote de ce psychopathe alcoolique pédophile escroc de NEMROD34. :lol:


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

3 Re: Les flashs Iridium le 23.06.10 23:26

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Effet garanti sur les foules ! J'en sais quelque chose, puisque je m'amuse toujours à faire observer des flashs Iridium au public des Nuits des Etoiles. La question « Waah ! Mais comment avez-vous fait ? » revient très souvent.

Il m'arrive de faire pareil et de répondre : je suis en relation avec des zitis, ils me connaissent bien et me font un petit coucou quand ils peuvent passer Very Happy

Bonne fiche pédagogique Bob Rekin. Ca me fait penser à 3 choses:
- j'en ai un mag -8 ce samedi à 20hL qu'il ne faut pas que je loupe.
-Bob omet de dire qu'on peut le voir même de jour ou à travers certains nuages (ce qui montre leur luminosité). Ca mérite un édit...
-J'en ai vu une seule fois -9 avec un cercle très lumineux autour du spot habituel. C'était un halo causé par des nuages d'altitude => splendide et exceptionnel !



4 Re: Les flashs Iridium le 23.06.10 23:39

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Arf, oui, c'est vrai, leur magnitude de -8 les rend théoriquement visible en plein jour... Mais c'est vraiment pas facile de tomber dessus, même en sachant où le satellite va flasher, car ça manque beaucoup de contraste.
Ceci dit, dans un flash en plein jour, on ne voit pas arriver le satellite (comme en pleine nuit, où le satellite commence à être visible une vingtaine ou une trentaine de secondes avant le flash) : l'impression de "sur place" est encore plus forte.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

5 Re: Les flashs Iridium le 14.01.17 17:47

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Les célèbres flashes Iridium sont voués à disparaitre dans quelques années seulement ! Sad

Dans une heure, SpaceX s'apprête à lancer 10 nouveaux satellites Iridium de nouvelle génération, mais leur nouveau design les empêchera de "flasher" comme le font les actuels.
Or, chaque nouveau satellite Iridium remplacera un ancien, qui sera logiquement amené à être désorbité : si la cadence de tir est de 10 nouveaux satellites à chaque fois, il ne faudra que quelques lancements pour remplacer les 64 satellites Iridium actuellement actifs.

Article en anglais pour plus de précisions : http://spaceflightnow.com/2017/01/14/skywatchers-get-your-iridium-flare-fix-now/

Si tout se passe bien, la quasi totalité des satellites Iridium de nouvelle génération seront sur orbite d'ici la fin de l'année : http://space.skyrocket.de/doc_sdat/iridium-next.htm
L'article de Spaceflightnow indique d'ailleurs qu'il n'y aura plus de flash Iridium d'ici mi-2018. Sad


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

6 Re: Les flashs Iridium le 14.01.17 18:49

NEMROD34

avatar
Modération
Modération
Dans une heure, SpaceX s'apprête à lancer 10 nouveaux satellites Iridium de nouvelle génération, mais leur nouveau design les empêchera de "flasher" comme le font les actuels.

Si ça explose pas !
Oui je suis méchant et je l'assume ...


_________________
NEMROD34 S.A.R.L de démolition minutieuse de foutaises.
Siret : 123456789
Capital: 3 millions de brouzoufs
Certifié sans chat (iso 21122012).

7 Re: Les flashs Iridium le 14.01.17 20:46

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le retour sur barge de l'étage de fusée était spectaculaire ! Superbe retour pour SpaceX ! diablotin content

Les 10 nouveaux satellites Iridium sont sur orbite et en pleine forme. Dans les semaines qui viennent, 10 "vieux" satellites Iridium seront donc désorbités. Ce sera intéressant voir combien de temps la procédure dure, pour se faire une idée de la date de fin des flashes Iridium.
Par contre, qui dit satellites désorbités dit rentrées atmosphériques artificielles. Même si elles sont contrôlées, il n'est pas impossible qu'elles puissent se dérouler au-dessus de territoires habités, puisque l'une d'elle avait été observée depuis le Québec en 2001.
Les vieux Iridium ont donc encore un rôle ufologique à jouer d'ici l'année prochaine ! Laughing

Prochain lancement de nouveaux Iridium prévu au printemps.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

8 Re: Les flashs Iridium le 15.01.17 0:55

hal9000

avatar
Modération
Modération
Flûte y'a pas une pétition pour garder les vieux Iridium en orbite?


_________________
Robert Alessandri, agitateur en ufologie
http://univers-ovni.com

9 Re: Les flashs Iridium le 15.01.17 12:07

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Je ne sais pas, et je doute que si pétition il y avait, elle n'aurait pas beaucoup d'effets, et ce pour plusieurs raisons :
- les vieux Iridium ont "fait leur temps" : les premiers ont été lancés en 1997, c'est-à-dire il y a 20 ans, alors que leur durée de vie était estimée à 8 ans ( http://space.skyrocket.de/doc_sdat/iridium.htm ). Irrémédiablement, les vieux Iridium auraient tous fini par tomber en panne dans les années qui viennent.
- je suppose que les nouveaux Iridium ont des orbites similaires aux vieux Iridium. Il serait donc "dangereux" de garder les vieux satellites en orbite (menace de collision, etc)
- garder les vieux satellites en orbite doit avoir un coût (surveillance, maintien en orbite, etc), qui ne ferait que s'ajouter au budget de 3 milliards de dollars du programme de la nouvelle génération. Je doute fortement qu'Iridium Communications Inc maintienne les vieux Iridium juste pour le plaisir des astronomes amateurs.

Ceci étant dit, même si les vieux Iridium actifs vont tous être désorbités dans les mois à venir, il restera quand même de vieux Iridium, et ce pour encore des décennies, puisqu'une partie de la flotte est déjà en panne (les deux derniers a être tombés en panne l'ont été en mai et juin 2016) : https://en.wikipedia.org/wiki/Iridium_satellite_constellation#Launch_campaign
Les Iridium en panne flashent évidemment autant que les actifs, mais on ne peut pas calculer à la seconde près leurs flashes. Ce sont des flasheurs rapides Arrow http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t5665-les-satellites-en-rotation-rapide


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

10 Re: Les flashs Iridium le 23.02.17 21:19

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Un peu de répit pour les flashs Iridium : le lancement du prochain lot d'Iridium-NEXt (n°11 à 20) est décalé d'avril à la mi-juin. En cause : les premiers Iridium-NEXT en orbite ont un problème, a priori d'orientation.
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t18404-lancement-falcon-9-iridium-next-11-20-vafb-4e-mi-juin-2017
https://forum.nasaspaceflight.com/index.php?topic=42097.0#msg1642922


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

11 Re: Les flashs Iridium le 29.04.17 10:29

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Après quelques soucis techniques, les 8 premiers Iridium-Next sont entrés en service fin mars/ début avril
https://spaceflightnow.com/2017/04/28/iridium-hails-performance-of-new-satellites-targets-four-more-launches-this-year/
Les premières désactivations des vieux Iridium peuvent donc commencer. La première "victime" est Iridium 40 (*), et deux autres vont suivre dans les prochaines semaines.
Tout laisse à penser que les rentrées des vieux Iridium seront incontrôlées : nous avons donc des chances d'en voir une ou plusieurs dans les mois à venir ! Very Happy
Je créerai un fil spécifique dans la rubrique des RA en temps voulu.  

Le prochain lancement de 10 Iridium-Next est prévu pour le 29 juin, et trois autres lancements sont prévus en août, octobre et décembre. Si tout se passe bien, nous aurons donc 50 Iridium-Next en orbite à la fin de l'année, et autant d'Iridium de première génération retirés du service : ça sent vraiment la fin des flashs Iridium !

(*) : l'orbite d'Iridium 40 a sacrément bien baissé dans les manoeuvres de désorbitage. Au moment du lancement des premiers Iridium-Next, elle était de 774x775 km, elle est maintenant (au 27 avril 2017) de 279x692 km !


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

12 Re: Les flashs Iridium le 24.06.17 20:45

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Demain doit avoir lieu le lancement de 10 nouveaux Iridium-NEXT. Pendant ce temps, les désorbitations des anciens Iridium sont en cours, et l'un d'eux est déjà retombé dans l'atmosphère ! Il s'agit d'Iridium 74, dont les manoeuvres de désorbitation ont commencé début juin, et qui est retombé le 11. La retombée a donc été rapide, et je suppose que ses réserves de carburant étaient presque intactes. Ce qui serait logique, puisqu'il n'était qu'un satellite de renfort.
J'ai en effet trouvé un site qui référence les manoeuvres de la flotte Iridium : http://www.rod.sladen.org.uk/iridium.htm

Les retombées des vieux Iridium seront plus ou moins longues, le tout dépendant de leurs réserves de carburant servant à manoeuvrer : visiblement, plus il y en a, et plus le freinage exercé est important (logique !).
Ainsi, si Iridium 74 est retombé en une dizaine de jours, ce n'est pas le cas des autres Iridium désorbités :
- Iridium 40 : désorbité le 7 avril, actuellement sur une orbite de 281 x 663 km
- Iridium 82 : désorbité le 4 mai, actuellement sur une orbite de 469 x 725 km
- Iridium 43 : désorbité le 11 mai, actuellement sur une orbite de 252 x 680 km

Quoiqu'il en soit, voilà déjà 4 satellites Iridium qui ne produiront plus ces beaux flashes si prévisibles.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

13 Re: Les flashs Iridium le 15.08.17 8:41

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et de 5 : le 3 août, le satellite Iridium 30 a commencé ses manoeuvres de désorbitation.
Visiblement, ses réserves de carburant étaient encore importantes, puisque son orbite actuelle (au 14 août) est de 191x681 km.
Sa rentrée atmosphérique est prévue pour début octobre.

La rentrée atmosphérique d'Iridium 43 est quant à elle prévue pour fin janvier 2018.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

14 Re: Les flashs Iridium le 01.09.17 15:20

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le 23 août, Iridium 77 a commencé ses manoeuvres de désorbitation.
Retombée prévue vers le 12 septembre !


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

15 Re: Les flashs Iridium le 03.11.17 14:18

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Fin septembre, 2 satellites Iridium sont retombés dans l'atmosphère :
- Iridium 77, le 22 : http://www.aerospace.org/cords/reentry-predictions/upcoming-reentries-2-2/iridium-77/
- Iridium 30, le 28 : http://www.aerospace.org/cords/reentry-predictions/upcoming-reentries-2-2/iridium-30/

Le 1er novembre, l'un des 5 premiers Iridium à avoir été mis en orbite, Iridium 8, a commencé ses manoeuvres de désorbitation.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum