UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Bariloche, Argentine, 31/07/1995

Bariloche, Argentine, 31/07/1995

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

nablator

avatar
Administration
Administration
Un cas qui fait de plus en plus parler de lui comme une valeur "sure". Il a été cité dans le rapport COMETA (2.5) p. 28 (mais avec une date différente, en juillet 1997 Question ).

http://www.ufologie.net/htm/bariloche95f.htm
http://www.scribd.com/doc/15691356/Rapport-Cometa

Qui sont ces vils sceptiques qui ont osé prononcer les mots "Lune", "Jupiter", "alcoolisme" et "hallucination collective" ? What a Face

Je ne trouve pas une seule source sceptique sur le web. Crying or Very sad

A Bariloche il y a le CONAE (Commission Nacional de Investigaciones Espaciales).
http://www.conae.gov.ar/principal.html

C'est un organisme civil, qui ne s'occupe que de satellites, apparemment. Probablement pas un prototype secret, un drone ou une fusée expérimentale, alors.

Quelle hypothèse peut être envisagée ? Un bolide ?



Dernière édition par nablator le 16.11.10 9:15, édité 3 fois

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Je viens de lire la source ufologie.net et force est de constater que quand l'avion tourne, l'ovni tourne , quand il monte en urgent, l'ovni monte aussi vite, quand l'appareil redescend , l'ovni descend.
Si on a un axe de piste, on peut tester un astre présent (ou utiliser l'axe aéroport vers montagne Cerro Otto). Ce ne sera pas une première avec des pilotes (cf aéroport de Barnaul et Vénus)!
LA panne électrique (au sol seulement ?!) peut évidemment être indépendante.
PAs d'autres témoins au sol durant l'obscurité de la panne de courant ? Il me semble que dans ces cas là on sort naturellement voir dehors ...
Vais re-lire Cometa.
Version qui varie sur des détails + date...
Faudrait lire les récits des témoins au sol (qui existeraient selon COMETA).
Bizarre qu'un seul pilote s'émeuve de cet ovni alors qu'un autre avion est tout proche (faudrait voir si son équipage a témoigné ou pas...)
Bref, c'est à l'étranger donc méfiance évidemment sur les récits.
Il me semble que Thouanel a du en parler (VSD ou/et son livre).
A suivre.

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:Je viens de lire la source ufologie.net et force est de constater que quand l'avion tourne, l'ovni tourne , quand il monte en urgent, l'ovni monte aussi vite, quand l'appareil redescend , l'ovni descend.
Justement, les "déplacements" d'un ovni fixe (comme un astre) devraient être à l'inverse du déplacement de l'avion.

PAs d'autres témoins au sol durant l'obscurité de la panne de courant ? Il me semble que dans ces cas là on sort naturellement voir dehors ...
Oui, mais il faut regarder au bon endroit, ce n'était peut-être pas très spectaculaire vu d'en bas.

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
http://www.aeropuertosdelmundo.com.ar/americadelsur/argentina/aeropuertos/bariloche.php

On voit l'axe de piste NO/SE
Le Cerro Otto semble être à l'OSO de l'aéroport.
Une méprise avec un astre au coucher (derrière la montagne) et visible d'altitude (avion) est envisageable.

Le vol venait de Buenos Aires qui est au N.E de Bariloche. Faudrait savoir si l'avion a viré au sud ou au nord de la piste (=> cf carte aéro des couloirs d'approche?) pour s'y aligner.
Manque pas mal d'infos sur la traj de l'avion et la position relative précise de l'ovni à chaque phase de vol(à gauche ou à droite de celui ci?)

PS : les membres versés ou formés en aéronautiques seraient les bienvenus sur ce fil...

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Justement, les "déplacements" d'un ovni fixe (comme un astre) devraient être à l'inverse du déplacement de l'avion.

Quand l'avion prend de l'alti, tu penses que l'astre descend visuellement _par rapport au relief environnant_ ? Non, il monte aussi. Et si tu descends , il descend aussi visuellement. Donc je ne saisis pas ton propos.

Si l'avion vire et que l'ovni vire , c'est quoi l'inverse ? Je ne saisis donc pas. Il vire aussi s'il est en face de toi (sinon il passe devant toi ou derrière toi, selon ton virage et sa position).



Dernière édition par marcassite le 12.11.10 19:16, édité 2 fois

nablator

avatar
Administration
Administration
On trouve des dates différentes selon les sources, pas de rapport d'enquête...

Ici c'est le 31 Juillet :
http://www.nicap.org/waves/1995fullrep.htm

Pas grand chose de vérifiable.

Although Capt. Polanco was very outspoken to the media afterwards, stating that he thought it was an “extraterrestrial spaceship,” both AAF and the Civil Aviation authorities declined to make any public statements, giving the impression that they were not at all interested in the incident.
(Bien que le Capitaine. Jorge Polanco a beaucoup parlé aux médias ensiote, disant que c'était un "vaisseau extraterrestre", l'AAF et les autorités de l'Aviation Civile ont refusé de faire de déclaration publique, donnant l'impression qu'elles n'étaient pas du tout intéressées par l'incident.)
http://www.openminds.tv/argentina-x-files-pt-2/

Pas d'accident donc pas d'enquête.



Dernière édition par nablator le 12.11.10 19:01, édité 1 fois

http://nabbed.unblog.fr/

nablator

avatar
Administration
Administration
Quand l'avion prend de l'alti, tu penses que l'astre descend visuellement _par rapport au relief environnant_ ?
Le relief ? Le témoignage, pour ce qu'il vaut, c'est que l'ovni restait parallèle, qu'il "accompagnait le virage". Bon ce n'est pas d'une grande précision, mais c'est difficile de comprendre autrement que par une direction fixe par rapport à l'avion.

Quand l'avion vire à droite, un astre
part à gauche, en tout cas c'est l'impression qu'il donne.

http://nabbed.unblog.fr/

nablator

avatar
Administration
Administration
Il doit y avoir une enquête au moins au NARCAP (Weinstein/Haines), je cherche.

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Comme je le pensais, Thouanel en parle en détail sur 2 pages (p.194 et 195). Je vais faire une synthèse des infos.

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Le vol triréacteur Boeing 727-287 Advanced - vol AR674 doit attendre 10 minutes en alti et retarder sa descente de 3600m à 900m à cause de la panne de courant qui sévit au sol.
Quand il reçoivent l'autorisation d'approche, l'équipage voit alors seulement (donc après la panne courant et d'éclairage piste) une lueur "aussi intense qu'une étoile" (Wouah je suis ébloui ).Elle est à cet instant dans leur vitre avant gauche.
Or Cometa parle d'un objet sur son côté droit et qui va parallèle à lui.
Quand l'équipage demande s'il y a un trafic, on leur répond que oui mais que cela ne peut être l'autre avion...(Pourquoi ? ce n'est pas expliqué! On ignore où est cet autre avion...)
Quand le vol AR674 s'aligne sur le radioémetteur (A localiser !) pour prendre la piste 28(0°), ils voient sur leur aile droite, un peu en arrière et parallèle à eux "un objet semblable à un avion" (mouaahaah, que d'étrangeté dans ce cas Very Happy ) avec "2 feux verts aux extrémités et un espèce de feu rotatif orange au centre" (typiquement zitis ça ! :(MRDgreen): ). Cometa dit un feu rouge.

Au moment d'amorcer la phase finale, c'est le générateur de secours qui tombe en panne (donc ils perdent la position des avions en vol) et laisse les contrôleurs "perplexe" (j'adore cet euphémisme ! J'aurai dit déboussolé, aveugles et paniqués))
Dans le cockpit, un pilote (en visite au poste de pilotage, assis sur un strapontin) voit à 600m (comme c'est tout près ça !), un Piper Cheyenne de la Gendarmeria Nacionale.
C' est l'autre avion qui se se trouve là où les contrôleurs (aveugles?) l'ont situés.
C'est juste à ce moment là que le pilote du vol AR674 (le vrai, pas celui sur le strapontin qui a du lui beugler "un piper droit devant commandant" !), remet les gaz en montant à 3000m dans "une manoeuvre d'évitement vers l'ouest".
Le schéma p.195 montre que l'ovni vient alors face à eux (donc du Nord-est) juste avant qu'AR674 ne finisse son virage pour s'aligner avec la piste (sens 280°)

Le triréacteur entame ensuite un nouveau circuit d'approche et se pose enfin.

De son côté, le pilote du Piper Cheyenne (dont on ignore la traj de vol ! Bien dommage ça ...), annonce qu'il voit une lueur qui suit le Boeing a plus de 600km/h, s'arrêtte instantanément, grimpe à la verticale, stationne et file vers le Cerro Otto.
(Que j'aurai aimé lire le vrai récit direct de ce monsieur là...)

Les passagers du triréacteur n'ont pas pu voir l'ovni à cause de l'éclairage de cabine mais il y aurait "pas moins de 11 témoins" (sur les 102).
Au sol des témoins de Bariloche (où exactement, on l'ignore !) ont décrit un ovni blanc et orange, bordé de bleu électrique qui aurait survolé un relais de TV situé entre aéro et ville (avec la position d'un témoin on avait un azim, là rien).
La seule chose certaine c'est que Thouanel confirme que l'ovni , à la fin est vers l'OSO.

Vu que le vol AR674 , avant d'atterrir, a fait une traj en "Huit", en parallèle et au sud de l'aéroport, et ce en arrivant du nord-est par le côté nord-ouest de piste pour se poser en arrivant côté sud-est de la piste par 2 fois, on comprend que ce ne soit pas aisé de de situer les positions relatives ... même pour un astre fixe qui serait OSO !

Il y a des incohérence entre le récit (sa chronologie) et le schéma de Thouanel.

Ceci dit, je pense que l'hypo d'un superbe airmiss causé par la panique de la panne de courant (il faut attendre que le générateur de secours se mette en marche => 10 min d'attente pour ce vol !) est aussi probable que celle de l'astre (à vérifier). Et je penche même pour les 2 ensemble (s'il s'avère qu'un astre de 1ere grandeur était présent) tant ce fut la pagaille au contrôle et dans la tête des pilotes.

nablator

avatar
Administration
Administration
Précisions très intéressantes ! Merci ! Elles sont dans Objets volants non identifiés (2003) de Bernard Thouanel ? Il mentionne une source, un rapport, une interview ?

Pour la date et l'heure c'est 1995.07.31 23:30 dans le catalogue Weinstein. Je ne trouve rien d'autre.

http://nabbed.unblog.fr/

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Thouanel ne précise pas sa source, dommage. L'heure indiquée est 20h15 le lundi 31 juillet 1995. PAs la même heure que Weinstein. Very Happy

Dans le Cometa c'est parce que la piste est éteinte que le pilote remonte.
Mais Thouanel parle lui d'une montée ne virage pour raison "d'une manoeuvre d'évitement vers l'ouest afin de ne pas heurter l'ovni" ... juste au moment où l'ovni est en face d'eux et qu'ils ne sont pas en axe de piste.
J'aurai tendance a plus croire la version Thouanel, cohérente avec le trajet effectué sur le schéma sur ce point précis. On a vu ce que valent les versions COMETA qui ont tendance à gommer les faits réels ou à en donner des versions erronées (ex: cas Fartek que j'ai analysé).

Pour avoir des certitudes sur ce cas, il faudrait les enregistements des conversations air/sol des 2 avions.

Tant que l'on a pas cela, minimum nécessaire pour étayer de l'extaordinaire, je reste sur l'idée airmiss et/ou astre.
Si vous avez mieux, je suis tout ouï.

Si Bob Rekin peut nous faire des captures de vue du ciel Bariloche vers ouest et est sur stellarium (alti 3600m et 900m) pour 20h15 et 20h30 + 23h30 au cas où, ce serait intéressant pour voir les astres visibles.

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Thouanel s'est probablement basé en partie seulement sur cette source (LDLN) puisqu'il en reproduit le schema :
http://www.ignaciodarnaude.com/avistamientos_ovnis/Caso%20OVNI%201968,Bariloche,Argentina.pdf

Il y est indiqué 23h30 GMT.
Le pilote aurait estimé la distance au plus près de l'ovni à "une centaine de mètre".
A noter une autre cas d'ovni ou avion non identifié cité dans LDLN sur l'aérodrome de Bariloche le 26 juillet ! A lire.

nablator

avatar
Administration
Administration
marcassite a écrit:Pour avoir des certitudes sur ce cas, il faudrait les enregistements des conversations air/sol des 2 avions.
Je viens de les trouver. En espagnol.
http://www.soloseneluniverso.com.ar/Bariloche.html

Une analyse très intéressante :
http://www.mantra.com.ar/contmanifestacionesenergeticas/ovni.html
Tout commence quand entre 20.05 et 20.15 heures. Il ya une panne d'électricité dans la ville de Bariloche, qui affecte aussi les lumières de l'aéroport et de navigation sur des terres à proximité.
L'Ing. Etchegoyen (Chef de District Energy Company Bariloche Black River SE), qui a consulté par téléphone le 2 août, nous avons signalé que la panne était due à une erreur humaine à Bariloche le poste de transformation, qui est alimentée à 132.000 volts de Alicur et la réduit à 33.000 volts et 13.200 à travers deux processeurs travaillant en parallèle. Ce pouvoir est nourri à la ville de Bariloche et de l'aéroport.
Une erreur de commutation dans le contrôle de ces transformateurs est trop puissante pour la sortie de l'opération entraînant la panne d'électricité.
(traduction google)

http://nabbed.unblog.fr/

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
marcassite a écrit:Si Bob Rekin peut nous faire des captures de vue du ciel Bariloche vers ouest et est sur stellarium (alti 3600m et 900m) pour 20h15 et 20h30 + 23h30 au cas où, ce serait intéressant pour voir les astres visibles.
Je veux bien faire les captures, mais j'ai un petit bug avec Stellarium. En effet, s'il veut bien m'afficher Bariloche, il refuse de changer de fuseau horaire... Un petit peu embêtant, dans la mesure où il m'affiche un coucher du Soleil à 23h30 locales. Je n'ai pas encore eu l'occasion de visiter l'Argentine, mais à mon avis, le Soleil se couche beaucoup plus tôt que ça : on est en hiver (hémisphère Sud oblige) et à des latitudes moyennes (-41°08').

Et comme décidemment la technique n'est pas avec moi ce soir, je n'arrive pas à télécharger les cartes que j'ai préparé sur Ciel des Hommes... Sad
J'essaierai de te faire ça demain soir, si j'ai le temps. Wink


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

nablator

avatar
Administration
Administration
"23h" ça devait être la position de la lumière, "à 11 heures" ! Laughing

Si c'est la bonne traduction de "a las once".
http://www.soloseneluniverso.com.ar/Bariloche.html

Et puis il y a des heures qui sont données en TL 20:30 et d'autres en UTC 23:30.

Autre chose :
Un «détail» important (et inconnu de beaucoup), c'est que cet aéroport ne dispose pas d'équipement radar (en fait, comme beaucoup d'autres en Argentine).
Ca explique que la tour n'était pas en mesure de confirmer la présence d'autres avions.

http://nabbed.unblog.fr/

nablator

avatar
Administration
Administration
Comme les détails de traduction sont importants pour bien comprendre les faits, il y aurait besoin de l'aide de quelqu'un qui comprend l'espagnol. La traduction par google a des limites. Le style télégraphique et condensé des messages radio passe particulièrement mal.

http://nabbed.unblog.fr/

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Je veux bien m'y coller, mais je termine une traduction d'abord jusqu'à demain matin.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

nablator

avatar
Administration
Administration
Sebastien a écrit:Je veux bien m'y coller, mais je termine une traduction d'abord jusqu'à demain matin.
Oh, ça presse pas. Merci !

Comme c'est un cas qui a été pas mal déformé (et exploité), il serait intéressant de bien comprendre les faits à partir des sources les plus proches (transcriptions de communications radio, témoignages, enquête d'ufologues sur place).

On doit pouvoir trouver quelques précisions. Après seulement il faudra chercher une interprétation. Par exemple, des sources lumineuses sur la montagne proche sont-elle plausible ? Contrairement aux lumières lointaines (comme les astres), elles peuvent très bien rester fixes quand l'avion tourne, donnant l'impression que l'avion est "accompagné"...

http://nabbed.unblog.fr/

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Marcassite
Il me semble que Thouanel a du en parler (VSD ou/et son livre).

Outre l'ouvrage de B Touanel que tu cites, voir aussi VSD page 28 et 29 HS n° 2 .
Scan sur demande.

C'était la minute necessaire de l'archiviste en chef ! :(joker):


_________________
http://www.lulu.com/spotlight/PSY18

Pratique : :-)

https://www.youtube.com/watch?v=VqwzBeIEfdE
http://ufo-scepticisme.forumactif.com

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Très intéressant ce site avec les transcriptions tour/pilote.
Est-ce certain que ces transcriptions sont complètes ?
J'ai souvenir que pour le cas du Mexique (FLIR et lueur de torchères prétrolières), les transcriptions étaient ... à trou. Certains passages (jugés sans intérêt) étaient coupés.
Contrairement à ce précédent cas , le timing n'est pas associé aux propos (c'est dommage et ce sera à faire pour certains points marquants).
Suis un peu étonné que les paroles ne soient pas en anglais (langue de l'aéronautique).

Heureux de savoir que Seb va traduire ces 2 pages de site forts riches, pour le peu que j'en saisis. Merci à lui !

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Je ne suis pas assez "fluent" avec la langue, donc je me contenterai de ne traduire vraiment que les transcriptions.


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Major Boyington

avatar
marcassite a écrit:Ceci dit, je pense que l'hypo d'un superbe airmiss causé par la panique de la panne de courant (il faut attendre que le générateur de secours se mette en marche => 10 min d'attente pour ce vol !) est aussi probable que celle de l'astre (à vérifier). Et je penche même pour les 2 ensemble (s'il s'avère qu'un astre de 1ere grandeur était présent) tant ce fut la pagaille au contrôle et dans la tête des pilotes.
Après un rapide survol de ce cas qui me parait assez confus, un détail de la synthèse de mantra a cependant attiré mon attention, autant par sa grande originalité que parce-que j'ai moi-même été le témoin de ce ballet étrange de nuit bien qu'au sol, et constitue peut-être une hypothèse supplémentaire.

Dirigimos así nuestra atención a la posibilidad de que el inicidente haya sido causado por la confusión con alguna luz producida por un reflector terrestre (algún tipo de busca-huellas). A favor de esta hipótesis consideramos los siguientes puntos:

a) Excepto el Sr. Polanco todos los testigos describieron sólo una luz.
b) Las maniobras que dicha luz realizó sugieren que no se trataba de una luz de una tercera aeronave, pues un objeto sólido con una masa deconsideración no podría haber realizado un cambio de dirección abrupto de 90 grados a una velocidad de entre 600 y 4.000 km/h sin haberse destruido.
c) A pesar de que el supuesto objeto se desplazó a una inmensa velocidad (4.000 km/h es unas tres veces la velocidad del sonido) no se escuchó desde tierra ningún boom sónico. Tanto la Sra. como el Sr. Cabral manifiestan que toda la experiencia ocurrió en silencio. Una luz moviéndose a mayor velocidad que el sonido no produciría un boom sónico, un objeto sí.
d) Luego del brusco ascenso la luz se detiene justo en la capa de nubes, ni más arriba ni más abajo, sugiriendo que era proyectada contra la nube.
e) La Sra. Cabral afirma que esta luz se irradiaba "hacia abajo", es decir hacia el suelo.
Lo inverso, una luz irradiada desde el suelo y reflejada en la capa nubosa, habría causado el mismo efecto perceptivo.

[...]

Sin embargo nuestra curiosidad científica nos llevó a tratar de confirmar aunque sea la presencia de posibles reflectores en la zona a la hora del incidente. Es así que luego de múltiples consultas y comunicaciones telefónicas entre nuestra Fundación y diversas personas de la ciudad de Bariloche obtuvimos la información de que dos empresas ("Robles Catedral" y "Lado Bueno Sky y Sol") estaban usando reflectores en el cerro Catedral en ese momento. Se trata de máquinas pisanieves que se encontraban alisando las pistas de sky del cerro. Dos de tales máquinas estaban trabajando en el sector noreste, cerca de la base, en la pista de principiantes. Tales vehículos poseían reflectores halógenos de una potencia de 75 watts, de acuerdo al personal de la empresa Robles Catedral consultado. Otras dos máquinas pisanieves pertenecientes a la empresa Lado Bueno Sky y Sol se econtraban en las pistas del sector sudeste del cerro, trabajando desde la base hasta la cumbre, utilizando reflectores giratorios mas potentes que los de un automóvil según nos relató personal de dicha empresa. La ladera del cerro donde están las pistas de sky poseen inclinaciones que van desde los 18 hasta los 45 grados, lo que sumado a que se trataba de reflectores giratorios, hace que prácticamente haya sido posible dirigirlos en cualquier dirección.
En résumé, mon espagnol ne me permettant pas de faire une traduction digne de ce nom, une des conclusions de leur analyse sceptique stipule "qu'à l'exception d'un seul témoin, tous n'ont aperçu qu'une seule lumière", qui "après une brusque montée, s'est arrêtée dans la couche nuageuse, pas au-dessus ni en dessous, ce qui suggère qu'elle a été projetée sur le nuage".

Ainsi, l'hypothèse d'une confusion avec une lumière produite par un quelconque réflecteur au sol a été envisagée. Or Bariloche étant une station de ski, des dameuses étaient justement en fonction ce soir-là et avaient donc évidemment échappé à la panne électrique, sur une piste pour débutants près de la base.

L'hypothèse est osée, pour ne pas dire hasardeuse a priori, mais le fait que ce genre de véhicule possède des phares relativement puissants et soit utilisé en pente montagneuse ne parait pas totalement incompatible avec le type d'observation des témoins, ce qui n'exclut pas les autres conjectures bien sûr, voire une hypothèse multiple.

nablator

avatar
Administration
Administration
Major Boyington a écrit:L'hypothèse est osée, pour ne pas dire hasardeuse a priori, mais le fait que ce genre de véhicule possède des phares relativement puissants...
C'est intéressant, mais 75 W parait bien faible. Un sky tracer de discothèque avec ses 2500 à 4000 W arrive péniblement à produit une lumière diffuse dans la couche nuageuse.

http://nabbed.unblog.fr/

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Etat d'avancement de la traduction: **Traduction entamée**


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum