UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

L'ovni de Téhéran 1976 (+ sauvegarde de UL)

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant

Aller en bas  Message [Page 11 sur 19]

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

Pour le moment, je vois trois thèses qui s'affrontent :

1) Astronomique, ou du moins à base astronomique. Exemple : Marcassite (16/08/2008 21:44:13) :

"PS : pour Jere, la thèse "Jupiter" de Klass est très pertinente. Seuls les naïfs ou ceux qui croient qu'ils "connaissent assez bien le dossier" affirment qu'elle est inepte ou a été invalidée par les tenants. Affaire non Klassée donc."

2) Militaire. Exemple : DAR (21/05/2008 13:27:43) :

"Concernant Klass, j'ai dit et redit que l'explication qu'il avait donné à ce cas était fausse, et que lui-même était le premier à le savoir. Je n'ai pas l'intention de le répéter ad nauseam. [...] Ce n'est pas la première fois qu'une explication prosaïque fausse aura été avancée pour couvrir une opération d'espionnage ou un essai de système d'armes. L'Iran à l'époque était un des théâtres de la Guerre froide, avec des incursions par exemple de MiG 25 soviétiques. Quelque part, le cas de Téhéran est un énième sous-produit de cette Guerre froide".

3) Phénomène naturel inconnu, sans doute plasma. Exemple : Dédale (08/11/2008 01:34:22) :

"C'est effectivement une retranscription dont la valeur ne peut être négligée puisque le pilote effectue une localisation radar et visuelle. Le top serait d'avoir eu les relevés radar (des copies) en notre possession pour confirmer les dires du pilote. En tous cas, ça ne ressemble en rien, même de loin, à un appareil."

De mon côté, j'ai une légère préférence pour l'hypothèse militaire, avec une origine soviétique (MiG-25 amélioré) plutôt qu'américaine. Mais même ça je n'y crois pas trop.

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Jere

Tu oublies l'hypothese "megamix" = astronomique + militaire + pheninco

marcassite >> "Il est clair en lisant cela que l'affaire est embrouillée et que s'il y a une explication ce ne peut être qu'un enchaînement de faits/causes différent(e)s pas forcément liées causalement donnant une affaire au final d'aspect inexplicable."

lol

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dedale

salut tlm,

Citation:
je vais finir par penser que tu fais partie du gouvernement ou quelque chose dans le genre.


Quelque part, nous travaillons tous pour le gouvernement.

Citation:
Pour le moment, je vois trois thèses qui s'affrontent :


Pour résumer : astronomique, militaire et celle d'un phénomène (pas forcément inconnu : il est tout simplement décrit d'une manière qui ne nous permet pas de l'identifier).

- L'astronomique et la militaire collent partiellement et peuvent se combiner : Jupiter peut expliquer par exemple ce qu'ont vu les premiers témoins lorqu'ils alertèrent la tour de contrôle. C'est après cette phase que ça ne colle plus. Et ça n'explique pas les défaillances de l'arsenal du F-4. L'hypothèse militaire s'approche de la réponse mais ne colle pas dans les détails : si une arme pemettant de perturber le fonctionnement de l'arsenal des appareils avait été inventée à cette époque, tous nos appareils en seraient équipés aujourd'hui. Le pilote ne décrit pas des interférences, des brouillages mais des dysfonctionnements. L'idée la plus basique serait que c'est l'arsenal du F4 qui connaît des défaillances, mais d'autres appareils connaissent la même situation. Cela élimine en grande partie ce qui pourrait constituer l'argument d'un contexte de guerre éléctronique, d'ECM dans une tactique d'échappement d'un chasseur, ou d'interférence artificiellement créée par d'autres appareils pour une raison que l'on ignore : et des raisons il peut y en avoir entre ricains, russes et iraniens.

Par contre un phénomène naturel peut créer de tels dysfonctionnements sur les équipements électroniques. Et ceci est à retenir. Raisonnablement si l'on décrypte le récit du pilote : ce dernier parle dans son langage militaire (il parle de manoeuvres par exemple, ce qui pourrait fairer penser qu'il considère l'objet comme un appareil : oui mais un militaire, ça emploie un langage approprié à son domaine - celui de la guerre et ce langage n'est pas forcément adapté à la situation qui se veut peut-être plus subtile). Et si l'on réfléchit un peu : le langage militaire aurait été certainement plus approprié pour une situation militaire que pour toute autre - et c'est en cela que réside le piège : la situation peut se présenter pour nous sous un angle militaire parce que le contexte l'est. Et j'ose aller plus loin en disant que si cette situation s'était présentée à des scientifiques : phénomène atmosphérique ultralumineux et dysfonctionnement des appareillages, nous n'aurions certainement pas parlé de jupiter ou d'ECM, mais de quelque chose concernant la physique atmosphérique par exemple. Ce n'est pas un reproche mais l'observation qu'on peut se laisser détourner par de simples facteurs linguistiques : autant un témoignage peut ne pas ête fiable, autant l'interprétation qu'on en donne l'est encore moins.

Dans le contexte du RB47H, l'équipage disposait d'un appareillage assez complet et assez pointu pour que l'on puisse conclure que leur OVNI, très comparable à celui de Téhéran, était le produit d'une ionisation atmosphérique : cette conclusion assez exceptionnelle dans le domaine des OVNI, semble avoir été asez largement admise, car elle ne pouvait être issue que d'un expert et qu'elle collait aussi bien aux témoignages de l'équipage qu'aux relevés des radars. L'expert en question (ou les experts) connaissaient le milieu atmosphérique mais aussi la sensibilité des appareils, pour fournir une telle réponse - et cette réponse aurait été fournie même si les témoignages de cet équipage n'avaient pas été pris en compte : un témoignage ne peut que renforcer des paramètres physiques. Si le témoignage infirme ces paramètres, c'est qu'il n'est pas fiable et non que les paramètres physiques sont faux - car un paramètre ne peut mentir mais un témoignage peut être fondé sur des impressions inexactes, ou tout simplement fausses.

Que se passe-t-il avec Téhéran : on a un radar d'arsenal (de détection et de contrôle de tir - AIR/SOL) du type AN/APQ-109 : primaire, pas de doppler, portée : 100 km, balayage horizontal 1/4 avant - mais le pîlote possède un contrôle qui lui permet d'orienter son radar) - selon les différents sites aéronautiques que j'ai consulté.

- pour la portée (100 km) : en fait il faut se méfier de ce paramètre : le radar est testé avec un objet standard (donc une cible ressemblant à ce qu'il est sensé détecté dans ses missions : un autre avion par exemple) positionné à 100 km - et la réponse du radar doit être un écho potentiellement verrouillable. Ok. Ceci dans le cas où la surface de l'objet renvoie l'onde hertzienne. Cela peut paraître très secondaire, qu'un radar n'est sensé détecter que la surface des objets, car c'est celle-ci qui présente la réflectibilité. Justement ce n'est pas toujours le cas : imaginons que la cible émette elle-même des fréquences électromagnétiques - le radar captera une partie de ces fréquences, et les retraduira en échos...mais des échos totalement inhabituels, partiels, inverrouillables, qui disparaissent et réapparaissent en faisant des bonds sur l'écran. D'autre part, le radar procède de la radiométrie : l'amplitude du signal est proportionnelle à l'intensité émise par la source : celle-ci peut donc être très loin, du moment qu'elle émet fortement (applicable à Campeche et au FLIR).

- Pas de Doppler : on ne peut pas confirmer qu'il y avait déplacement d'un objet. Dans le cas d'un phénomène électromagnétique, peut-être en haute altitude (vu que le phénomène semble avoir été observé de loin), on ne peut pa parler de déplacement mais de transfert. Néanmoins ce tranfert peut donner l'impression, aussi bien visuellement que sur le radar, d'être un déplacement.

(je dois quitter mais je reprendrais)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

A propos de ces phénomènes naturels, inconnus ou peu connus, aux effets peut-être bizarres :

Source : NASA, 30 octobre 2008

Magnetic Portals Connect Sun and Earth

http://science.nasa.gov/headlines/y2008/30oct_ftes.htm

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Jere

Merci dodgson pour cette info qui a première vue n'a pas grand chose a voir avec le sujet, mais bon peut-etre que dans 10 ans on apprendra que ca a un rapport avec des évènements en haute atmosphère du genre elfes/farfadets (spéculation sans trop de risques)

dedale a écrit:
Dans le contexte du RB47H, l'équipage disposait d'un appareillage assez complet et assez pointu pour que l'on puisse conclure que leur OVNI, très comparable à celui de Téhéran, était le produit d'une ionisation atmosphérique : cette conclusion assez exceptionnelle dans le domaine des OVNI, semble avoir été assez largement admise, car elle ne pouvait être issue que d'un expert et qu'elle collait aussi bien aux témoignages de l'équipage qu'aux relevés des radars. L'expert en question (ou les experts) connaissaient le milieu atmosphérique mais aussi la sensibilité des appareils, pour fournir une telle réponse - et cette réponse aurait été fournie même si les témoignages de cet équipage n'avaient pas été pris en compte : un témoignage ne peut que renforcer des paramètres physiques.

Dedale, toi et moi sommes d'accord sur pas mal de points, mais il y a vraiment un truc qui me chiffonne : tu ressors le cas du RB47H comme s'il était élucidé (?), par des plasmas atmosphériques (?)... Euh... Tu sors ça d'ou ?
Sinon ce cas présente de nombreuses similarité avec Téhéran, je suis aussi d'accord avec toi sur ce point.

Sinon pour la méprise avec Jupiter c'est vraiment n'importe quoi. Déjà a la base c'était pas super crédible, mais impossible, je ne dis pas. Quand on voit en plus dans le témoignage de Jafari qu'il observe exactement ce que les témoins au sol ont décrit, en face de lui et sur son radar, comment peut-on encore avancer l'hypothèse d'une méprise initiale avec Jupiter ?? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond avec certains ici...

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dedale

Citation:
mais il y a vraiment un truc qui me chiffonne : tu ressors le cas du RB47H comme s'il était élucidé



Pas élucidé au sens définitif que ce terme traduit - mais quelqu'un a-t-il une meilleure réponse? Le problème est qu'en ufologie - qui étudie en général des évènements en rapport direct avec le milieu atmosphérique - on considère ces phénomènes d'un oeil perplexe et frileux. Mais pourtant dans certaines affaires où l'on se retrouve en altitude, le milieu est la première chose à considérer. Et il ne semble pas que ces phénomènes soient tellement rares, qu'on irait jusqu'en rejeter la probabilité. Dans la radiodétermination, le plasma est un élément courant, ainsi que d'autres phénomènes qui s'en approchent. Au radar primaire, la première formation météorologique venue est susceptible d'interférer, et l'on sait depuis longtemps (les 50's) que les plasmas, les orages magnétiques, sont autant d'incidences dans le domaine de la radiodétection. Mais en ufologie, on en fait des exceptions. Pourquoi donc?

Ce qui est exeptionnel, c'est de voir parfois l'un de ces phénomènes supposés se manifester seulement en haute altitude, descendre ou créer des effets plus bas pour des raisons que l'on ignore : mais ça c'est le propre de la nature. Il est certain que de titiller le domaine des phénomènes naturels, c'est se lancer dans quelque chose qui procède de nombreuses inconnues. Mais dès l'instant où l'on parle d'anomalie de propagation, de couche d'inversion, etc, on rentre dans ce domaine quelque peu délicat. Avec les radars, il n'y a pas grandes possibilités en dehors de l'objet répondant aux critères de la radiométrie (physique), ou soit de l'incidence ou de l'interférence. Quoi qu'il en soit, interférométrie ou radiométrie, le domaine est des plus vastes et permet de chercher des explications qui collent sans nul besoin de se limiter. Et si pour moi donc, la ionisation atmophérique, ça colle mieux que le reste, qu'est-ce qui me retiendrait? Il n'y a aucune contrainte sauf celles de la radiométrie, et on est loin de les outrepasser. Tout n'est pas explicable sur la base de confusions, de faillibilité humaine - il faut en tenir compte c'est tout, mais pas s'y engluer. (je ne dis ça pour personne en particulier). Le rasoir d'Okkham n'a jamais suggéré une timidité théorique, juste de se rapprocher de la solution la plus efficace - de la vérité quoi! Mais faut qu'ça colle.

Citation:
Euh... Tu sors ça d'ou ?


Si c'est des sources que tu aimerais avoir - il faut que je cherche car ce sont de vieilles affaires (qui m'ont valu de grosses bagarres). Je n'ai pas du tout, mais alors pas du tout, le tempérament archiviste. Mais bon, il faudra que je m'y résigne si je souhaite débattre sur des forums. Je chercherais donc.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

Trouvé un petit élément apparemment en faveur de l'hypothèse militaire sur un site iranien de langue anglaise

http://www.iranian.com/main/singlepage/2008/parviz-jafari-1

"My father was present at the
by haach zanboore asal (not verified) on Thu Feb 14, 2008 05:10 AM PST
My father was present at the supposed UFO siting Jafari is talking about. A documentary was made for an American program some years ago too. My father didn't believe in ufos but had no explanation for all the bizarre technical failures that happened in the control tower when the object appeared in the sky. everyone present that night knows that something happened but probably not ufo...maybe military relaed."

Selon ce [fils de] témoin, l'apparition de l'objet dans le ciel aurait causé "toutes les bizarres pannes techniques qui se produisirent dans la tour de contrôle". Je pense qu'il se trompe; simplement le radar était en cours de réparation :

"At the Mehrabad Airport control tower, night shift supervisor Hossain Pirouzi was not aware of anything unusual : the radar was under repair and the small screen near him was blank." Référence :

http://mufon.com/famous_cases/1976 Iran Part 1 MUFON Case File.pdf

Toujours dans cette référence mufon.com, où je n'avais pu retrouver Jafari, je l'ai retrouvé mentionné, en tant que pilote d'un des F-4, sous le nom de Fafari, dans un "UFO REPORT by Robert Barry, Director 20th Century UFO Bureau". Donc le nom de Jafari était connu, à une faute d'orthographe près, mais je ne pense pas qu'il ait été interviewé par quelque journaliste civil que ce soit avant son départ à la retraite.

En tout cas, on peut constater en lisant ce site iranien que l'incident a eu pas mal de témoins, et qu'il n'est nullement oublié en Iran.

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dedale

salut,

L'hypothèse militaire n'est pas à négliger. Quand je sous-traitais, j'entendais parler de choses assez incroyables - que je n'ai jamais vu et qui ne m'ont jamais été confirmées par des tiers que je considérais comme le plus branchés, les plus à même de me dire si c'était vrai. J'avais par exemple une fois posé des questions sur la MHD à un spécialiste de l'Arsenal, qui m'avait répondu très aimablement que des sous-marins spéciaux étaient équipés de tels dispositifs pour leur propulsion afin de les rendre relativement silencieux - sous-entendu des submersibles nucléaires. C'est assez logique. Cependant, mis à part ces quelques exceptions, les corps de Défense font preuve en général d'un grand traditionnalisme et ne déploient que des tactiques auxquelles ils sont certains de pouvoir se fier. Autrement dit, si la mission est extraodinaire, les resources le seront aussi si cela s'avère nécessaire. Mais pour des missions classiques, de reconnaissance par exemple, d'incursion ou d'interception, il n'y a rien qui justifie l'utilisation d'un matériel hors-normes.

Dans le cas de Téhéran, la difficulté n'est pas tant d'expliquer les dysfonctionnements des appareillages que de trouver une explication pour le phénomène lumineux, car celui-ci s'est prolongé pendant un certain moment. Or que cela soit pour l'hypothèse militaire ou naturelle, la réponse sera toujours très difficile. On peut penser que le pilote a brodé sur l'ampleur de ce phénomène, notamment sur la question de l'intensité lumineuse et des effets de lumière. Mais cela reste quand même une interrogation car il exite d'autres cas qui font intervenir des phénomène lumineux du même type - le propre c'est que ce genre d'évènelment ne semble guère correspondre au déploiement d'une quelconque ressource militaire : dans ces cas là, on pourrait dire la même chose à propos d'Hessdalen par exemple qui, bien que la situation soit très différente, possède certaines similitudes - en apparence bien sûr.

il y a dysfonctionnement de l'appareillage, notamment de l'arsenal du chasseur. Le contrôle de cet arsenal transite par le radar : il est donc très possible que cela soit le radar lui-même qui soit à la source de cette défaillance. Et chose curieuse, la défaillance apparaît, semble-t-il, lorsque le chasseur pointe son nez, et donc l'émetteur-récepteur de l'AN/APQ-109, vers la cible et qu'il tente de verrouiller. Dans l'hypothèse militaire, la fréquence de verrouillage serait parasitée par l'ECM de la cible. Mais cela ne tient pas la route puisque les missiles du F-4 sont portés par une fréquence spectrothermique qui justement rend l'ECM inopérant. Seule réponse possible : ce n'est pas une interférence émise par un ECM, et donc par un autre appareil. De plus, l'ECM ne fait pas disjoncter l'arsenal, il ne fait que le brouiller. Pour ma part, je compare le cas du F-4 à ce que l'on trouve dans les anomalies géomagnétiques : la défaillance des appareillages est produit par l'induction de champs EM, ceci en raison des matériaux ferromagnétiques qui constituent les réseaux des équipements et les isolations parfois un peu faiblardes qui peuvent éventuellement manqué d'entretien - dans la zone de ces anomalies, les appareillages disjonctent tout simplement, et peuvent éventuellement se remettre à fonctionner lorsque l'induction faiblit ou en raison de ses irrégularités- car ce n'est toujours que temporaire. L'anomalie n'est certainement pas le meilleur exemple dans le cas qui nous intéresse - néanmoins, j'ai lu que, selon certaines recherches qui avait été faites ici même en France, des zones très localisées - exemple en Corrèze - présentaient les mêmes caractéristiques que celles de ces anomalies. La constitution du sol peut en être la raison. Ce que j'en déduis, c'est que des phénomènes très comparables puevent trouver 1000 raisons très diffrentes les unes des autres.

Dans le cas du f-4 : pas d'anomalie dans la période et sur la zone. J'avais émis l'hypothèse que cela pourrait provenir de la géophysique iranienne, car des failles très actives sont présentes dans la région. Cependant, le phénomène se serait probablement reproduit - bien que cela puisse être sous d'autres formes : on en sait rien. Reste un phénomène atmosphérique : dans ces cas là, seul l'avis d'un expert pourrait nous driver sur un type de phénomène créant de telles interférences, et qui dans notre atmosphère peut devenir lumineux et persister durant un certain temps sur une zone. J'ai aussi lu il y a quelque mois, mais je n'arrive plus à retrouver l'article (je change souvent de poste) : une équipe a détecté
la présence dans notre basse atmosphére de vortex EM géants, qui serait l'explication à certains accidents d'avions énigmatiques : ces phénomènes feraient disjoncter l'appareillage, rendant la navigation imposible. Mais ils restent tout de même invisibles, loin de la lumière aperçue par le pilote du F-4.

A mon avis, en laissant le couple lumière+interférence, cela raréfie considérablement les possibilités : il s'agit d'une ionisation spectaculaire (en raison de l'altitude) trés focalisée. Mais bien sûr, mon idée ne pourait trouver confirmation ou infirmation que grâce à l'avis d'une personne compétente : et je n'ai pas cela sous la main (à moins que je connaisse mal les ressources de ce forum). Donc ça reste une idée et c'est comme ça qu'il faut le considérer.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

dedale a écrit:
salut,

L'hypothèse militaire n'est pas à négliger. Quand je sous-traitais, j'entendais parler de choses assez incroyables - que je n'ai jamais vu et qui ne m'ont jamais été confirmées par des tiers que je considérais comme le plus branchés, les plus à même de me dire si c'était vrai. J'avais par exemple une fois posé des questions sur la MHD à un spécialiste de l'Arsenal, qui m'avait répondu très aimablement que des sous-marins spéciaux étaient équipés de tels dispositifs pour leur propulsion afin de les rendre relativement silencieux - sous-entendu des submersibles nucléaires. C'est assez logique. Cependant, mis à part ces quelques exceptions, les corps de Défense font preuve en général d'un grand traditionnalisme et ne déploient que des tactiques auxquelles ils sont certains de pouvoir se fier. Autrement dit, si la mission est extraodinaire, les resources le seront aussi si cela s'avère nécessaire. Mais pour des missions classiques, de reconnaissance par exemple, d'incursion ou d'interception, il n'y a rien qui justifie l'utilisation d'un matériel hors-normes.




Salut,

Ce spécialiste parlait-il de sous-marins français ? Tout ce que je sais, c'est que l'idée de l'utilisation maritime et/ou sous-marine de la MHD vient des USA, années 60 (les Russes y ont peut-être pensé en même temps mais on n'en sait rien), que le seul navire MHD digne de ce nom, le Yamato 1, a été construit par les Japonais et testé en 1992, et qu'il y a des rumeurs d'utilisation de la MHD dans les sous-marins par les Américains et surtout par les Russes.

Je pense que tu connais tout ça mieux que moi, mais voici deux références sur le sujet :

Généralités : http://en.wikipedia.org/wiki/Magnetohydrodynamic_drive

Plus détaillé, mais surtout historique (articles de référence) : http://www.rexresearch.com/emships/empship.htm

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

La vidéo traduite par Buck et Jere était accompagnée d'un petit commentaire en allemand, dont j'ai fini par récupérer l'intégralité sur le net :

"In einem interview mit MUFON-CMS beschreibt der iranische Kampfjetpilot Parviz Jafari, wie er beauftragt wurde, ein UFO zu jagen und schliesslich selbst zum Gejagten wurde... Das interview ist noch nicht vollständig untertitelt und in Arbeit."

Traduction :

"Dans une interview avec le MUFON-CES, le pilote de jet de combat iranien Parviz Jafari décrit comment il fut chargé de prendre en chasse un OVNI, et finalement fut pris en chasse lui-même... L'interview n'est pas encore complètement sous-titrée, et est encore en élaboration."

Cela confirme le caractère incomplet de la vidéo. Par ailleurs, y a-t-il des relations privilégiées entre le MUFON et l'Allemagne, ou une section allemande du MUFON ? Pourquoi, comme le fait remarquer Buck, l'interviewer semble parler l'anglais moins bien que Jafari ? pourquoi ne peut-on pas trouver sur le net une version en anglais non sous-titrée en allemand ?

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

dodgson a écrit:
La vidéo traduite par Buck et Jere était accompagnée d'un petit commentaire en allemand, dont j'ai fini par récupérer l'intégralité sur le net :

"In einem interview mit MUFON-CMS beschreibt der iranische Kampfjetpilot Parviz Jafari, wie er beauftragt wurde, ein UFO zu jagen und schliesslich selbst zum Gejagten wurde... Das interview ist noch nicht vollständig untertitelt und in Arbeit."

Traduction :

"Dans une interview avec le MUFON-CES, le pilote de jet de combat iranien Parviz Jafari décrit comment il fut chargé de prendre en chasse un OVNI, et finalement fut pris en chasse lui-même... L'interview n'est pas encore complètement sous-titrée, et est encore en élaboration."

Cela confirme le caractère incomplet de la vidéo. Par ailleurs, y a-t-il des relations privilégiées entre le MUFON et l'Allemagne, ou une section allemande du MUFON ? Pourquoi, comme le fait remarquer Buck, l'interviewer semble parler l'anglais moins bien que Jafari ? pourquoi ne peut-on pas trouver sur le net une version en anglais non sous-titrée en allemand ?

Dodgson


J'ai trouvé : CES = Central Europe Section (CES, pas CMS)

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Buckwild

Bonsoir,

Des e-mails vont être envoyés à certains membres pour commencer :

http://www.astronomyclubs.com/1/82/0/0/club.aspx

Même si la première hypothèse explicative (Jupiter) des observations faites depuis Téhéran ne semble pas coller avec
les observations (croquis) des témoins et sachant que nous ne savons tjs pas ou se trouvait cette planète, sachant aussi que nous ne disposons pas des CR des différents observateurs. (ha°, az°, etc...).

Je ne pense pas qu'il faille négliger ou oublier ce point précis et ce par simple principe de précaution.

Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dedale

salut,

Citation:
Ce spécialiste parlait-il de sous-marins français ?


Non, la discussion était générale - et il s'agissait d'informations non-confirmées, en 1991. Par contre, ce qui peut être confirmé, c'est qu'aucun submersible de ce type n'a jamais appareillé dans un port européen. Or si l'OTAN avait possédé de tel appareils, qu'ils soient sous-marins ou aériens, je pense que cela se serait su, car en général, les grandes avancés font parler d'elles dans le milieu militaire.

Citation:
Je ne pense pas qu'il faille négliger ou oublier ce point précis et ce par simple principe de précaution.


Vous êtes tous beaucoup plus méthodiques que moi. La présence de Jupiter (ou d'un autre élément astronomique) peut expliquer la première phase des évènements. Dans certaines affaires d'OVNI, des relations sont effectuées entre ce que rapportent les témoins et ce que détectent les radars, alors qu'il n'y a aucune certitude de cela. Cette première phase dans laquelle l'OVNI est visuellement localisé peut être de ce genre, cependant le reste de l'évènement - les concordances radar/visuelles rapportées par le pilote, nous éloignent de l'hypothèse astronomique. Et cela quelle que soit la position de Jupiter ou d'un autre corps céleste. C'est peut être un peu radical comme raisonnement mais il faut bien donner une explication au fait que l'AN/APQ-109 localise bien quelque chose - et ce quelque chose ne peut être expliqué par aucune condition astronomique.

Par contre, en surfant sur quelques sites ces dernières heures, je me suis aperçu d'un détail : il semble que l'AN/APQ-109 soit un radar modifié (dérivé de l'AN/APQ-100). Un radar d'artillerie n'est modifié que dans le but d'augmenter, d'amélorier, ses capacités - le contraire aurait été étonnant. En plus d'être un radar d'artillerie, c'est aussi un radar de reconnaissance, ce qui étend ses capacités et la nature de ses missions. C'est donc un radar qui possède plusieur modes dont celui de la reconnaisance qui est un balayage de hautes-fréquences AIR/SOL. Vu que je ne savais pas cela, un nouveau facteur peut être introduit : Vu la nature du terrain et celle du radar, ce qui a été localisé pouvait se trouver au sol. Tout dépend de l'utilisation qui a été faite de ce radar pendant l'évènement - et donc des réactions, de l'expérience et de la maîtrise du pilote.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Buckwild

Salut Dedale,

Tu disais : "Par contre, en surfant sur quelques sites ces dernières heures, je me suis aperçu d'un détail : il semble que l'AN/APQ-109 soit un radar modifié (dérivé de l'AN/APQ-100). Un radar d'artillerie n'est modifié que dans le but d'augmenter, d'amélorier, ses capacités - le contraire aurait été étonnant. En plus d'être un radar d'artillerie, c'est aussi un radar de reconnaissance, ce qui étend ses capacités et la nature de ses missions. C'est donc un radar qui possède plusieur modes dont celui de la reconnaisance qui est un balayage de hautes-fréquences AIR/SOL. Vu que je ne savais pas cela, un nouveau facteur peut être introduit : Vu la nature du terrain et celle du radar, ce qui a été localisé pouvait se trouver au sol. Tout dépend de l'utilisation qui a été faite de ce radar pendant l'évènement - et donc des réactions, de l'expérience et de la maîtrise du pilote".

Ce qui semble être confirmé dans l'interview que je recite :

"Je lui ai demandé de rompre le verrouillage radar (break-lock*) afin de vérifier que l'antenne radar l'avait bien repairé au-dessus de la ligne d'horizon et ce aussi afin de nous assurer qu'il ne s'agissait pas de quelque chose d'autre sur le sol. Alors, nous l'avons verrouillé (radar) à nouveau, il était maintenant à 26 miles de nous et notre radar a calculé une altitude de 33.000 pieds."

Ces chasseurs avaient donc une fonction multirôle, chasseur & bombardier, sans oublier d'éventuelles missions de reconnaissance.


Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

Il ne faut pas oublier un élément important en faveur de l'hypothèse Jupiter : c'est que Jupiter a des satellites. Ainsi, il a pu envoyer Io à la poursuite du Phantom de Jafari, puis Ganymède faire un atterrissage en douceur sur le sol iranien. Ganymède nous rappelle d'ailleurs que Jupiter était à voile et à vapeur, ce qui facilitait ses déplacements.

(sorry, could not help)

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Buckwild

Mode parano N :


Bon, vous allez arrêter de vous foutre de ma tronche.


Ok, je suis le "premier" (sur ce topic) a avoir repoussé l'hypo' méprise astro' mais je serai le dernier aussi à la mettre
de côté. J'ai appris au moins une chose sur ce forum, on est jamais trop prudent et avant de passer à la trappe une hypothèse, il faut le démontrer avec des données fiables afin qu'il ne subsiste plus aucun doute.


Une fois fait, on pourra passer à autre chose...en toute sérénité.




Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

Buckwild a écrit:
Mode parano N :


Bon, vous allez arrêter de vous foutre de ma tronche.


Ok, je suis le "premier" (sur ce topic) a avoir repoussé l'hypo' méprise astro' mais je serai le dernier aussi à la mettre
de côté. J'ai appris au moins une chose sur ce forum, on est jamais trop prudent et avant de passer à la trappe une hypothèse, il faut le démontrer avec des données fiables afin qu'il ne subsiste plus aucun doute.


Une fois fait, on pourra passer à autre chose...en toute sérénité.

Cdlt,
Buck



Salut Buck,

Sur le fond, tu as parfaitement raison, et j'approuve. Mais pour une fois que je pouvais étaler mes connaissances en mythologie... J'espère que tu ne m'en veux pas !

Cordialement,

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Buckwild

Pas le moins du monde Dodgson.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dedale

salut,

Ca ne colle pas le radar HS pour des questions de maintenance. La maintenance n'exige pas que le système de surveillance soit inopérant. De plus, dans le cas où un radar principal est HS, on déploie tout simplement des radars mobiles pour qu'il n'y ai pas de trou béant dans la surveillance. Et sans radar, comment font les appareils en approche de la piste? la situation est très risquée.

Y-a-t-il eu une tentative de contact radio avec l'OVNI?

Pas de radar? Et que font les projos de la Défense?

En fait : aucun système de surveillance? Ca ne tient pas la route.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Toute analyse est un debunking en puissance.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Buckwild

Salut Dedale,


Pourrais tu me rappeler d'ou tu tiens cette information (cf : maintenance radar et lequel ?)


Jafari indique dans la vidéo que le radar : "was not operational"


Merci d'avance.


Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Jere

dedale a écrit:
A mon avis, en laissant le couple lumière+interférence, cela raréfie considérablement les possibilités : il s'agit d'une ionisation spectaculaire (en raison de l'altitude) trés focalisée. Mais bien sûr, mon idée ne pourait trouver confirmation ou infirmation que grâce à l'avis d'une personne compétente : et je n'ai pas cela sous la main (à moins que je connaisse mal les ressources de ce forum). Donc ça reste une idée et c'est comme ça qu'il faut le considérer.

Je suis tout a fait d'accord avec toi, une ionisation me semble la meilleure solution. Reste a savoir ce qui l'a causé.

Dans tes différents messages, tu laisses entendre qu'une ionisation de l'air (naturelle) est possible a l'altitude des événements (3600m, ce qui est TRÈS TRÈS loin de la ionosphère - 60km minimum). Or, même dans la ionosphère ou les gaz sont donc ionisés, l'énergie mise en jeu est tellement faible que ca ne produit pas de lumière - mis a part lors de ces événements exceptionnels et transitoires : passage de bolides / vent solaire (aurore boréale) / impulsions électromagnétiques (éclairs => elfes, sprites). Donc, a ma connaissance, un phénomène naturel tel que celui de Téhéran est absolument sans précédent.
Pour l'hypo du "magnétisme sismique", pareil, il n'y a rien de solide, ca reste des spéculations qui en plus seraient a reliées a une ionisation localisée de la très basse atmosphère (hyper-spéculatif donc, pour ne pas dire plus). C'est bien de chercher des explications, mais ne le faisons pas a n'importe quel prix...

sinon dodgson +1 pour l'hypo Jupiter (il y a que les cons qui ne changent pas d'avis)

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Dodgson

HAARP ayant déjà été cité dans ce thread (Jere, 12/08/2008 15:11:31), voici une video sur le sujet :

https://www.dailymotion.com/contrelapenseeunique/video/x777w5_i-tele-haarp-d…

Dodgson

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Marcassite

Jere :
Citation:
>sinon dodgson +1 pour l'hypo Jupiter (il y a que les cons qui ne changent pas d'avis)


Quand ils sont incapables d'aligner quelques contre-arguments sérieux contre une hypothèse, certains passent au dénigrement (via des remarques qui volent bas et/ou qui se veulent humoristiques).

Ah si j'oubliais, voici "l'argumentaire" (hemm!) de Jere contre l'hypothèse Jupiter (comme composant d'une méprise complexe) :

Citation:
>Sinon pour la méprise avec Jupiter c'est vraiment n'importe quoi. Déjà a la base c'était pas super crédible, mais impossible, je ne dis pas. Quand on voit en plus dans le témoignage de Jafari qu'il observe exactement ce que les témoins au sol ont décrit, en face de lui et sur son radar, comment peut-on encore avancer l'hypothèse d'une méprise initiale avec Jupiter ?? Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond avec certains ici...


J'attends que Jere nous prouve ici la validité de son affirmation (mise en gras ci-dessus) !

Le défi est donc le suivant pour Jere : mettre en vis à vis les descriptions des témoins au sol (toutes celles connues et en commençant par les plus anciennes sourcées) et les descriptions de Jafari (toutes et en commençant par les plus anciennes connues) pour démontrer que Jafari "observe exactement" la même chose.

Je sens qu'on va se marrer... :mdr99:

>Citation:
il y a que les cons qui ne changent pas d'avis.


Comme tu dis Jere. Voyons à partir de quand tu vas changer d'avis ...
On va du coup voir aussi qui ne "tourne pas rond". ;-)

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Buckwild

Salut Marcassite,

Tu es malin toi...

Tu mets Jere en face de ses affirmations en le mettant au défi et tu te sers de ses recherches sur le sujet par
la suite pour compléter ton dossier. Et oui, Buck pense que tu bosses dessus...

Faudrait lui trouver un nom à cette technique.

Cdlt,
Buck

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Marcassite

Faudrait lui trouver un nom à cette technique

Le principe d'économie.

PS : navré Buck, mauvais pronostic, je n'ai pas le temps de bosser sur de tels cas en ce moment. Coyne me tenterai d'ailleurs bien plus que Teheran.
PS2 : Mon intention unique est de mettre le maçon Jere au pied du mur bancal qu'il vient d'édifier fièrement et de regarder patiemment combien de temps il va mettre pour admettre que son mur ne tient pas. En même temps, rien n'empêche de compter les briques qui tiennent et celles qui tombent...

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 11 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum