UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » MEPRISES » Vénus, aéroplanes, dirigeables, ignorance, etc...

Vénus, aéroplanes, dirigeables, ignorance, etc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

oncle dom

avatar
J'ai déja montré la couverture du "Petit Journal" où des militaires autrichiens tirent sur (probablement) Vénus prise pour un aéroplane russe
Maintenant, voici les militaires russes, tirant sur (toujours) Vénus, prise pour un aéroplane autrichien
Vénus et l'ignorance astronomique. - M. JEAN OSEMBLOVSKY, membre de la Société, à Belgorod (Russie), nous adresse la relation suivante qui montre que l'on a pris, en Russie, la planète Vénus pour... un espion autrichien! !
On peut lire, en effet, dans le n° 11 210 du 3 février 1913 du journal quotidien Pays du Sud, paraissant à Kharkow (Russie méridionale), la notice qui suit:
« La manie d'espionnage. - Kiew: On constate maintenant dans la Russie du Sud-Ouest les résultats de la crainte des espions. Dans plusieurs localités de province, le rôle d'aéroplane autrichien a été attribué à ...la planète Vénus.
« A peu près chaque jour, en effet, les journaux des gouvernements de Kiew, Podolie, Volhynie et Tchernigow signalent des aéroplanes mystérieux, vraisemblablement autrichiens, vus par de nombreuses personnes.
« Tous ces récits sont certainement faux et, pour la plupart, causés par la planète Vénus, brillant, en ce moment, au couchant, d'un éclat splendide. »
Cette confusion stupéfiante rappelle le « phénomène lumineux de Cherbourg» du mois d'avril 1905, à propos duquel des bateaux sont partis à la recherche du ballon captif à projecteur, qui n'était autre que Vénus.
(Bulletin de la Société Astronomique de France, mars 1913, page 133)
Mais voila qu'on en voit aussi au dessus de l'angleterre
M.le lieutenant-colonel PAUL RENARD demande la permission de présenter quelques réflexions à propos des ballons dirigeables que l'on prétend avoir vu en ces derniers temps au-dessus de l'Angleterre.
La chose n'a rien d'impossible. Mais on se demande pourquoi et dans quel intérêt on agirait ainsi, en augmentant le risque et le danger des ascensions. La vue de navires aériens n'est pas une chose nouvelle et on en a signàlé en divers pays. Or le fait se reproduit chaque fois que deux circonstances se trouvent réunies, c'est-à-dire lors qu'une période de tension politique coïncide avec une époque où la planète Vénus est visible. Le fait s'est produit en 1880 et en 1890. A ces époques, les imaginations étaient très surexcitées et, d'autre part, Vénus brillait d'un éclat particulier. Il y a tout lieu de croire que c'est encore à l'apparition de Vénus qu'il faut attribuer l'origine des dirigeables allemands vus au-dessus de l'Angleterre.
(Bulletin de la Société Astronomique de France, avril 1913, page 156)
On en voit partout! What a Face
L'ÉTOILE DU SOIR, LES AÉROPLANES ET LES DIRIGEABLES

Nos lecteurs se souviennent encore de l'émoi causé à Cherbourg, au printemps de 1905, par l'éclatante étoile du soir brillant sur la mer et prise pour un mystérieux engin d'espionnage. Ils n'ont pas oublié que pendant plus d'une semaine toute la population de notre grand port occidental fut sur les dents. On voyait chaque soir ,se promener dans le ciel une lueur étincelante, que les uns comparaient à un disque de feu, d'autres à un aérostat illuminé, d'autres encore à un phare. Des bateaux furent envoyés à sa recherche. Et il s'agissait tout simplement de l'Etoile du Berger, tout aussi radieuse qu'en ce moment. Mais personne ne songeait à cette soeur de la Terre parmi les observateurs anxieux de l'apparition lumineuse.
Le même émoi vient de se renouveler surtout en Angleterre. La planète Vénus brille actuellement dans la soirée avec un tel éclat que son phare splendide jette le désarroi sur notre petit monde et que ses contemplateurs, éblouis par sa rayonnante beauté, en ont les yeux aveuglés au point de confondre l'Etoile du Berger avec les navires de la flotte aérienne, et l'accusent d'espionnage et de trahison.
On a lu, en effet, tous ces derniers temps, dans les journaux, que les autorités et les populations d'Outre-Manche étaient fort alarmées par le vol nocturne de mystérieux dirigeables qui venaient, à la faveur de l'ombre du soir, planer au-dessus des ports anglais. La nacelle et le ballon lui-même étaient, disait-on, invisibles à cause de l'obscurité, mais un puissant projecteur dont les rayons étaient dardés sur la terre, révélait la présence insolite de l'intrus aérien !
Sans nier la possibilité de manœuvres aéronautiques, on pouvait se demander ce que ces projecteurs auraient pu montrer d'intéressant pendant la nuit aux impénétrables espions. Mais une enquête menée sur les lieux n'a pas tardé à établir que, dans cette grosse émotion, la plus grande responsabilité semblait bien revenir à Vénus. Oui, notre belle voisine céleste doit avoir une ponne part de culpabilité dans l'histoire de ces ballons fantômes: les feux étaient vus justement dans la direction des positions de l'étoile du soir.
D'ailleurs, en même temps, plusieurs de nos collègues de Russie nous ont adressé des relations analogues sur les craintes que Vénus a inspirées en ces derniers temps, dans le Sud-Ouest, aux sujets du tsar Nicolas, qui croyaient reconnaître dans sa vive lumière les feux d'aéroplanes autrichiens venant espionner ces régions des hauteurs aériennes.
M. O. Petrescou, à Turme Severin (Roumanie), écrit qu'en Moldavie on a confondu Vénus avec un aéroplane russe et qu'en Bessarabie (Russie}, on a tiré des coups de fusil sur la belle planète, la prenant pour un dirigeable roumain.
Nous avons vu, au dernier Bulletin, les remarques du même ordre envoyées de Russie par M. J. Osemblovsky.
A ces accusations, l'astre du soir ne peut qu'opposer son majestueux dédain des choses d'ici-bas, et l'augmentation graduelle de son éclat, qui a atteint son maximum le 23 mars dernier, a sans doute encore suggéré aux esprits ignorants ou étrangers aux connaissances astronomiques des hypothèses saugrenues.
Cependant, il eût suffi de prendre une toute petite lunette, parfois même seule ment une bonne jumelle, pour faire justice de ces erreurs, car Vénus présente des phases qui eussent du premier coup complété l'identification ne lui permettant, en aucun cas, d'être confondue avec des véhicules aériens.
La planète Vénus reparaît, à peu près dans les mêmes conditions, au printemps, éclatante, splendide, tous les huit ans: 1897, 1905, 1913. Il est probable que les mêmes confusions se renouvelleront au printemps de 1921.
L'imagination en voit bien d'autres, quelquefois, dans le ciel; ainsi, par exemple à Vienne dans le Dauphiné, le 3 mai 1848, à 6 heures du soir, vingt ,témoins affirmèrent avoir vu, et bien vu, pendant deux heures, trois lions, un général, une écharpe tricolore, un chapeau Napoléon, un pont à plusieurs arcades rempli de spectateurs anxieux, regardant une ville aérienne envahie par des tourbillons de fumée, et de plus encore une dame blanche posant une couronne sur la tête d'un lion blanc, une armée de cavaliers, etc., etc.
Toute cette scène aérienne se passait dans la direction de Lyon.
(Bulletin de la Société Astronomique de France, avril 1913, page 179)
1905, c'était l'OVNI de Cherbourg
1897, tiens, tiens, ça ne vous dit rien?
La guerre se rapproche, les aéroplanes aussi...
L'Ignorance astronomique générale. -La confusion de la planète Vénus avec des aéroplanes autrichiens, au sujet de laquelle j'écrivis, l'année dernière (Voir L'Astronomie, 1913, p.133), se répète de nouveau. On a vu, à Kiew, un aéroplane espion (!) qui apparaît chaque soir à l'Ouest, en allumant son réflecteur et disparaît une heure après, toujours à l'horizon Ouest.
C'est la belle étoile du soir, sans doute, qui effraye les esprits. « La crainte a de grands yeux », dit le proverbe russe. L'ignorance astronomique marche ici côte à côte avec la fièvre militariste.
JEAN OSEMBLOVSKY,
Membre de la Société, à Belgorod (Russie).
(Bulletin de la Société Astronomique de France, aout 1914, page 392)
Ben oui, c'était encore Vénus.
Mais figurez vous qu'on en voyait déjà en 1911
M. le comte JOSEPH BALBI, à Vicence (Italie) et M. J. TARRY, à Paris, ont signalé à la Société l'article paru dans un certain nombre de journaux italiens et reproduit ensuite dans ceux de Paris en 1911, à propos d'un nouvel astre lumineux vu à Palerme, d'autres disent; « Un bolide à Palerme ». Voici cet entrefilet:
Rome, 8 août 1911 (par téléphone de notre correspondant). - Depuis trois soirs, les habitants de Palerme sont témoins d'un merveilleux phénomène. Lorsque la nuit tombe, du côté du mont Giovi, à l'Ouest de Palerme, on voit paraître une nouvelle planète qui, semblable d'abord à un globe électrique, se développe et devient extrêmement lumineuse. Le reste du firmament en est éclipsé. Le phénomène se répète dans les mêmes conditions tous les soirs, dans la direction de l'Est-Sud-Ouest. Beauroup d'habitants en sont effrayés: ils croient à l'annonce mystérieuse d'un prochain cataclysme.
Il s'agissait de la planète Mars qui brillait alors tous les soirs à l'Est.
(Bulletin de la Société Astronomique de France, janvier 1913, page 45)
Donc c'était un bolide, appelé Mars, qui brillait tous les soirs à l'est, à l'ouest, et à l'est-sud-ouest.
Plus réalistement, C'était encore une fois Vénus, qui apparaissait comme étoile du soir, à l'ouest. Y'a personne à la S.A.F., pour relire les articles avant leur impression?

http://oncle-dom.fr/index.htm

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Vénus explique donc une partie des ovnis pré-arnoldiens relatés dans la presse du XIXe s.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Invité


Invité
les militaires russes aussi tirent sur des trucs dans le ciel:

le 16 mai 2011, Un OVNI de 200 m au-dessus de Khabarovsk
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-charles-duboc/020711/un-ovni-de-200-m-au-dessus-de-khabarovsk

oncle dom

avatar
House a écrit:les militaires russes aussi tirent sur des trucs dans le ciel:

le 16 mai 2011, Un OVNI de 200 m au-dessus de Khabarovsk
http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-charles-duboc/020711/un-ovni-de-200-m-au-dessus-de-khabarovsk
200 m non mesurés mais estimés à une distance inconnue
2 heures à proximité d'une ville de 580 000 habitants et pas une vidéo ou une photo, sans autre explication qu'une réflexion stupide sur la technologie extraterrestre qui l'empéchait
De qui se moque-t-on?

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum