UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » LECTURES » Théorie des événements extraterrestres

Théorie des événements extraterrestres

Aller à la page : Précédent  1, 2

Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Patrice

avatar
Administration
Administration
"Certes, il est des régions en Ile de France, en Provence Alpes Côte d'Azur, en Rhône Alpes, où les récits abondent d'avantage qu'ailleurs ..."

En effet ça commence plutôt mal ! Il est pourtant évident que le nombre de témoignages est fonction de l’intérêt d'un ou plusieurs "ufologues" actif(s) dans la région concernée. Ne pas faire cette relation évidente me laisse sans voix....

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

oncle dom

avatar
Rosetta a écrit:"Certes, il est des régions en Ile de France, en Provence Alpes Côte d'Azur, en Rhône Alpes, où les récits abondent d'avantage qu'ailleurs ..."
Et que dire d'Evillers... prostern

http://oncle-dom.fr/index.htm

william l'Ozone


Rosetta a écrit:................

[....] il m'apparait d'autant plus intéressant AMHA de poursuivre l'étude du mythe et pourquoi pas sous cet angle proposé par A Esquerre : Le narratif.

Je vais me procurer ce bouquin, le narratif effectivement, il semble obéir à certaines règles, stéreotypes,  cette même façon de décrire un événement étrange, il est donc d'autant plus facile pour des mythomanes de la toile de raconter tout ce qui peut passer par leur esprit...et de le faire passer pour un événement "vécu", pas "réel".

A mon sens , et lorsque le texte devient légèrement romancé, il faut alors rechercher les anomalies, les contradictions du narratif qui sont un jeu supplémentaire auquel se livre le mytho, et lui de se dire "pfff whaaarfff trop drôle ils sont tombés dans le panneau ces...Very Happy , j'ai écrit que je regardais par la baie vitrée et 5 lignes plus bas j'écris que que j'étais bien calé au fond de mon plumard" etc etc... bon bref...

Le problème est que c'est peut-être le passage obligé et relativement instinctif de se justifier professionnellement (éventuellement gage de sérieux, comme si une caissière de supermarché n'était pas un métier sérieux Shocked ) pour se confierr à quelqu'un qui représente une autorité.

J'magine que quand vous racontez un "événement étrange" à votre épouse ou un proche, vous vous justifiez autrement, genre "je signale que j'étais à jeun, ou n'ai rien fumé etc...". et vous employez le plus souvent des formes narratives susceptibles d'engendrer l'intérêt et l'emphase, "tu sais pas quoi je crois que...haha nan j'déconne pas, du coup j'ai une appréhension à sortir pour faire pisser le chien " etc etc !!!

Après faire la démarche de déclarer "solennellement" à une autorité, Gendarmerie, GEIPAN un événement sortant de l'ordinaire ne fait pas non plus son existence, pas plus qu'une personne qui garderait cet événement au sens large "pour soi".

Le narrateur s'adapte à l'interlocuteur, et la technologie de communication distante et anonyme permet en plus toutes les perversités.

Quant à l'interprétation de cet événement "vécu", là réside tout le problème, pour être crédible il vaut mieux cacher son intérêt pour les SV et les Zitis, mais plus le récit sera long et complet, et plus il y a de chance que cet intérêt resurgisse quelque part!

Indéniablement l'interprétation de l'événement vécu est fonction du degré d’imprégnation en Science Fiction et autres options, refoulées ou ouvertement  revendiquées... Ainsi nous étions une bande de 4 ou 5 à regarder le ciel quand soudain est apparue une lumière bleue zigzagant à l'horizon, puis a soudainement plongé, et l'un de nous s'est écrié spontanément "ABDUCTION!!!"...

Il s'agissait d'une zone à essais de drones"...

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Rosetta a écrit:
Je ne suis qu'en page 18. Peut être ne suis je pas encore dans le modèle rédactionnel de l'auteur qui va peut être revenir sur les explications que nous connaissons (densité population, ufologues actifs dans un secteur géographique, légende urbaine, climat, propagation de l'information, clichés etc.)

Allez je ne reviens plus avant d'avoir terminé.


Quel est ton bilan d'ensemble, Rosetta (si tu en as achevé la lecture) ?

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Hélas, pas encore terminé ! Mais promis j'y reviendrai et merci de ton intérêt pour mes impressions.

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Je zappais un peu aux premières heures du matin, lorsque j'ai vu et entendu que l'émission "au bout de la nuit" sur D8 (lecture à haute voix de divers ouvrages et parfois commentaires comme dans le cas présent) portait sur le livre d'Arnaud Esquerre.

Voici le replay mais la durée du lien est limitée :

http://www.replay.fr/voyage-au-bout-de-la-nuit-florie-lit-theorie-des-evenements-extraterrestres-part-2851562

nablator

avatar
Administration
Administration
La conclusion (3ème partie) est rigolote. Le sociologue fait de gros efforts pour ne pas être relativiste mais n'y arrive pas, finalement, c'est trop dur. Peut-être que je me trompe, c'est comme ça que j'interprète la question finale, qui reste en suspens :

Pourquoi ne pas accepter de vivre dans un monde où le récit fantastique aurait sa place, au delà de la littérature, dans un système de savoirs communs à tous, où l'on admettrait que tout ne soit pas tristement familier et où on assumerait l'incertitude poétique de ce que nous vivons ?

http://nabbed.unblog.fr/

DAR

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Oui, cette phrase aurait pu être écrite par Pierre Lagrange. On est même à la lisière du pastiche / plagiat. Esquerre devait manquer d'idée pour terminer son bouquin. Laughing

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Ce qui me gène un peu dans l'essai, (du moins c'est ce qu'il m'a semblé qu'il voulait signifier mais c'est du langage de sociologue qui ne m'est pas familier) c'est qu'Arnaud Esquerre détermine un schéma de construction du récit et semble estimer qu'en dehors de ce schéma la parole du témoin peut être mise en doute (dans le sens canular).
-Le témoin raconte son observation dans un ordre chronologique,
-Le témoin arrête son récit après avoir évoqué la disparition du PAN,
-Le témoin use de l'argument d'autorité (j'ai telle formation, je ne bois pas, je ne me drogue pas ...)
- Le témoin explique n'avoir jamais vu "ça" auparavant
Perso j'ai eu des témoins qui m'ont raconté leurs observations d'une autre manière, qui avaient bien vu quelque chose de non identifié pour eux même si explicable de façon prosaïque ensuite.



Dernière édition par Rosetta le 28.07.16 6:59, édité 1 fois

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
Bref, c'est un livre que je n'ai envie de lire au vu de la conclusion.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

nablator

avatar
Administration
Administration
PhD Smith a écrit:Bref, c'est un livre que je n'ai envie de lire au vu de la conclusion.
Une seule phrase Lagrangesque, c'est peu.

http://nabbed.unblog.fr/

nablator

avatar
Administration
Administration
Le terme d’ovni est « culturellement disponible » et permet de donner une appellation à une chose mystérieuse.
-- Arnaud Esquerre
http://www.liberation.fr/debats/2016/04/06/arnaud-esquerre-les-recits-extraterrestres-seraient-une-variation-moderne-des-histoires-de-fantomes_1444426

http://nabbed.unblog.fr/

gfx

avatar
"...la particularité des récits d’événements extraterrestres est que leur point culminant se trouve justement dans la disparition de l’objet. S’il restait visible, on comprendrait ce qu’il est."

Cette phrase ma tellement fait rire quand je l'ai lu !!  

Je crois que personne n'a jamais essayé de compter (parceque c'est relativement impossible) le nombre de gens qui ont vu des ovnis... et notamment les cas ou les témoins ont eu très très largement le temps de se rendre compte que non, ce n’était pas un avion, un hélicoptère, un ballon etc... et cela bien avant que le phénomène ne disparaisse.

Cette phrase semble être symptomatique du préjugé de l'auteur pour le sujet de son propre livre. Il veux démontrer que les ovnis sont équivalent à ce que l'on appelle des fantômes dans le paranormal. Du coup tout son travail consiste simplement à le démontrer.
Franchement, ce n'est pas beaucoup plus intéressant que quelqu'un qui écrit un bouquin pro-HET intitulé "la vérité sur les ovnis".

Quand j’étais en seconde, mon prof de Français nous avait expliqué qu'une dissertation consistait en 3 paragraphes distincts :
La thèse, l’antithèse et la synthèse. L’idée c’était d'apprendre à argumenter, et donc a trouver des arguments pour et des arguments contre, afin de pouvoir conclure. Je me souviens qu'il avait beaucoup insister sur un point précis : votre avis personnel on s'en fout complètement, ce qui compte c'est votre argumentaire et rien d'autre.

Bref, ce livre a l'air de beaucoup ressembler à une thèse "pro quelque chose"... sans antithèse et avec une conclusion toute trouvé.

Pourtant je suis sur que l'auteur est très compétant en sociologie. C'est juste que l'ufologie, ça n'a pas trop l'air d’être son rayon. Les choses y sont souvent bien moins simple qu'il n'y parait dès que l'on creuse un peu !

nablator

avatar
Administration
Administration
gfx a écrit:"...la particularité des récits d’événements extraterrestres est que leur point culminant se trouve justement dans la disparition de l’objet. S’il restait visible, on comprendrait ce qu’il est."

Cette phrase ma tellement fait rire quand je l'ai lu !!  

Je crois que personne n'a jamais essayé de compter (parceque c'est relativement impossible) le nombre de gens qui ont vu des ovnis... et notamment les cas ou les témoins ont eu très très largement le temps de se rendre compte que non, ce n’était pas un avion, un hélicoptère, un ballon etc... et cela bien avant que le phénomène ne disparaisse.
Par définition si on sait ce que c'est ce n'est pas un ovni. Laughing Je comprends bien le lever de bouclier "touchez pas au zovnis zinexplicables zirréductiblement" mais bon... faut pas s'exciter à chaque enfonçage de porte ouverte.

http://nabbed.unblog.fr/

Rosetta

avatar
Modération
Modération
"...la particularité des récits d’événements extraterrestres est que leur point culminant se trouve justement dans la disparition de l’objet. S’il restait visible, on comprendrait ce qu’il est."

Cette phrase ma tellement fait rire quand je l'ai lu !!  

Tu as tronqué cette partie de l'essai d'A Esquerre. A ce stade la, il explique que la "disparition" de l'ovni est quelque chose de crucial dans le récit du témoin pour lui donner un critère d'étrangeté de la chose observée. C'est souvent la disparition de l'ovni qui "prouve" l'insolite de l'affaire.

Si je prends les méprises avec les lanternes, très souvent les témoins racontent que le phénomène d'abord relativement lent est parti avec une vitesse foudroyante. En réalité, il s'agit de l'extinction, mais "l'ovni qui disparaît avec une accélération que les engins de l'homme ne peuvent pas faire", est une image bien ancrée dans l'esprit des gens et ils s'approprient cela pour démontrer que ce qu'ils ont vu ne peut être qu'un vaisseau spatial ziti. Ils ne le font pas exprès. Ils sont victimes de l'imagerie soucoupique.

Si le témoin avait pu continuer à suivre la lanterne, il aurait pu la voir chuter et même aller sur le lieu de chute et reconnaître l'objet. Seulement voila, la nuit avec le problème humain de mauvaise estimation de tailles et de distances et le "cursus" ufologique de chacun, les lanternes ne sont pas systématiquement reconnues.

Je crois que personne n'a jamais essayé de compter (parceque c'est relativement impossible) le nombre de gens qui ont vu des ovnis... et notamment les cas ou les témoins ont eu très très largement le temps de se rendre compte que non, ce n’était pas un avion, un hélicoptère, un ballon etc... et cela bien avant que le phénomène ne disparaisse.

Quand des témoins se font poursuivre par la lune pendant plusieurs minutes, oui ils ont le temps de bien regarder leur ovni et pourtant ne reconnaissant pas la lune. L'ovni lui disparaît mystérieusement, malicieusement, souvent quand les témoins se trouvent dans une ville ou un village et à la sortie, il n'y est plus ! mais il y a la lune !.
La disparition de l'ovni à l'entrée dans le village étant le "signe" qu'il veut se cacher aux yeux d'autres témoins ! Toujours ces clichés soucoupiques !

A Esquerre explique donc qu'un récit d'observation d'ovni à des constantes et que, souvent, pour démontrer l'étrangeté d'une observation, la disparition décrite par le témoin est un facteur prépondérant dans l'étrangeté donnée à son observation .
J'espère que je m'explique bien mais n'étant pas écrivaine ... Smile



Dernière édition par Rosetta le 01.08.16 17:01, édité 1 fois (Raison : tite précision)

nablator

avatar
Administration
Administration
nablator a écrit:faut pas s'exciter à chaque enfonçage de porte ouverte.
D : disparition
C : on comprend ce qu'il est = il est identifié
"Non D => C" équivaut à "non C => D" (contraposée).
Non C est par définition un ovni. La proposition "Non C => D" ne peut être fausse que s'il existe un ovni qui n'a pas disparu. Il y en a ? Non, sauf quand on insiste que la Lune ou Vénus sont des ovnis. Smile

http://nabbed.unblog.fr/

Patrice

avatar
Administration
Administration
Rosetta
Si je prends les méprises avec les lanternes, très souvent les témoins racontent que le phénomène d'abord relativement lent est parti avec une vitesse foudroyante. En réalité, il s'agit de l'extinction, mais "l'ovni qui disparaît avec une accélération que les engins de l'homme ne peuvent pas faire", est une image bien ancrée dans l'esprit des gens et ils s'approprient cela pour démontrer que ce qu'ils ont vu ne peut être qu'un vaisseau spatial ziti. Ils ne le font pas exprès. Ils sont victimes de l'imagerie soucoupique.

Et il faudra encore et encore le redire à chaque occasion. C'est fatiguant à la longue alors qu'il ne s'agit que de logique... Merci ma Rosetta. Cool

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

oncle dom

avatar
gfx a écrit:"...la particularité des récits d’événements extraterrestres est que leur point culminant se trouve justement dans la disparition de l’objet. S’il restait visible, on comprendrait ce qu’il est."

Cette phrase ma tellement fait rire quand je l'ai lu !!  
Et c'est là que tu montre ton sectarisme.
Car justement, c'est tout à fait exact.
C'est même assez évident.
Certes, il faut parfois longtemps pour comprendre: En 1905, à Cherbourg, on a bien mis une dizaine de jours à comprendre que l'engin mystérieux n'était que la planète Vénus, mais on a tout de même fini par comprendre.
Et comme on le faisait remarquer dans l'article de Sciences et Avenir de 1972, si le ciel était resté couvert après les premières observations, il y aurait dans les archives un OVNI de première grandeur.
En général, un objet céleste non identifié, ce n'est jamais qu'un objet dont l'observation a cessé avant qu'on ai pu l'identifier.
Maintenant tu peux toujours te rouler par terre.

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
Rosetta a écrit:Si je prends les méprises avec les lanternes, très souvent les témoins racontent que le phénomène d'abord relativement lent est parti avec une vitesse foudroyante. En réalité, il s'agit de l'extinction, mais "l'ovni qui disparaît avec une accélération que les engins de l'homme ne peuvent pas faire", est une image bien ancrée dans l'esprit des gens et ils s'approprient cela pour démontrer que ce qu'ils ont vu ne peut être qu'un vaisseau spatial ziti.
Absolument. En 1954, le lune, en particulier, observée par des témoins "dignes-de-foi", disparaissait "à-une-vitesse-vertigineuse", par ce qu'elle s'éclipsait en une durée de l'ordre d'une seconde, durée qui aurait été précisément observée, si  l'objet s'était effectivement éloigné "à-une-vitesse-vertigineuse".
C'est un classique non-sequitur. Mais il faut dire aussi, que cette expression apparaissait dans nombre d'articles de journaux de l'époque, que les témoins et les journalistes avaient déjà lu.
Je propose d'appeler ceci le syndrome AUVV . Wink

http://oncle-dom.fr/index.htm

Rosetta

avatar
Modération
Modération
AUVV ... AUVV ... scratch

oncle dom

avatar
Rosetta a écrit:AUVV ... AUVV ... scratch
A Une Vitesse Vertigineuse...
Enfin quoi?  

http://oncle-dom.fr/index.htm

Rosetta

avatar
Modération
Modération
Syndrome AUVV : copyright OD

il va falloir faire un lexique, on avait déjà "ziti" copyright NEMROD34 Very Happy

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
On dirait une abréviation ummite.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum