UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Les lumières de Lubbock

Les lumières de Lubbock

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

26 Re: Les lumières de Lubbock le 11.10.11 23:49

nablator

avatar
Administration
Administration
PhD Smith a écrit:Moi je ne comprends pas comment les experts ne se soient pas aperçus du trucage rien qu'en augmentant le contraste (donnée utilisée avec les logiciels modernes de retouche d'image) au vu de la photo du site ?

http://www.santafeghostandhistorytours.com/images/r0300248.jpg
Faut voir comment a été obtenue cette image : un scan de meilleur qualité d'un original ? Même si ça a un aspect de carton ondulé, c'est peut être normal pour ce type de pellicule quand on pousse le contraste à fond. scratch

Plus probablement, un scan d'un imprimé qui produit un effet moiré classique.

Cette version là se trouve à peu d'endroits sur le web :
http://www.tajne.org/artykul/234_31_wiatla_z_Lubbock.html
et


http://nabbed.unblog.fr/

27 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 0:17

nablator

avatar
Administration
Administration
nablator a écrit:Ou comment un gars de 18 ans en première année de college a volé la vedette à ses professeurs. Wink
Correction : les professeurs de son université, pas forcément les siens.

"I might have made three or four hundred dollars total over the years."
http://kevinrandle.blogspot.com/2006/08/carl-hart-and-lubbock-lights.html

Ah quand même.

http://nabbed.unblog.fr/

28 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 0:30

PhD Smith

avatar
Modération
Modération
nablator a écrit:
Plus probablement, un scan d'un imprimé qui produit un effet moiré classique.

Ouaip, c'est possible, mais pour revenir à mon message précédent, les techniques photographiques à l'époque pouvaient-ils mettre en évidence la "frigolité" de la photo ? Les analyses de l'époque devaient remonter au jurassique car :

After examining the photos the newspaper's editor, Jay Harris, told Hart that he would print them in the paper, but that he would "run him (Hart) out of town" if the photos were fake. When Hart assured him that the photos were genuine, Harris paid Hart $10 for the pictures. The photographs were eventually sent to newspapers around the nation, and were printed in LIFE magazine (Clark, 346). The physics laboratory at Wright-Patterson Air Force Base in Ohio analyzed the Hart photographs. After an extensive analysis and investigation of the photos, Lieutenant Edward J. Ruppelt, the supervisor of the Air Force's Project Blue Book, released a written statement to the press that "the [Hart] photos were never proven to be hoax, but neither were they proven to be genuine" (Ruppelt, 105-107). Hart has consistently maintained to this day that the photos are genuine.

http://en.wikipedia.org/wiki/Lubbock_Lights

Le trucage est facile à faire.


_________________
Praedicator veredicus, inquisitor intrepidus, doctor egregius

29 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 3:14

oncle dom

avatar
Jojo Lapin a écrit:
Ma conclusion: Ça devait être de sacrés professeurs.
5 PhD et un doctorant dans des domaines complètement farfelus. :(MRDgreen): Mathématiques, physique,géologie,...
Complètement farfelus, oui... par rapport à ce qu'il eut fallu: astronomie et ornithologie

http://oncle-dom.fr/index.htm

30 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 5:35

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Il y a une autre hypothèse à vérifier Nab. J'avais soulevé cela il y a longtemps sans pouvoir faire la moindre vérification (pas le temps). Je parts au boulot et on en parle ce soir (tard). Wink

PS- Cela expliquerai aussi la superposition des clichés A et B. What a Face

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

31 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 10:15

nablator

avatar
Administration
Administration
Marius a écrit:PS- Cela expliquerai aussi la superposition des clichés A et B. What a Face
J'y ai réfléchi...

Comme il n'y avait pas de mode rafale sur les appareils Kodak de l'époque, non motorisés, il fallait quelques secondes pour tirer le levier et recadrer.

Les manuels de deux appareils Kodak 35 mm sortis en 1951 :
http://www.butkus.org/chinon/kodak/kodak_signet_35/kodak_signet_35.htm
http://www.butkus.org/chinon/kodak/kodak_retina_iia/kodak_retina_iia.htm

Le premier mécanisme à ressort pour faire avancer le film "spring driven power film advance" n'est sorti que plus tard sur les séries *MATIC (AUTOMATIC, MOTORMATIC, INSTAMATIC) si je ne m'abuse :
http://www.kodak.com/global/en/consumer/products/techInfo/aa13/aa13pg2.shtml

Hart a dit qu'il a pris les deux premiers clichés pendant le deuxième passage de la formation, les autres durant le troisième.
Hart took two photographs of the second flight, and when the lights came back a third time, he took three more.
http://ufoscience.org/lubbock.html

Comme c'était le même passage, relativement rapide puisqu'il n'a pas eu le temps de faire plus de photos, on peut difficilement imaginer que les lumières aient stationné en attendant d'être re-photographié. Elles n'ont pas pu s'éloigner ou se rapprocher à la même altitude sinon la formation aurait été déformée par la perspective, et les deux images n'auraient pas été superposables par rotation / homothétie uniquement. C'est surtout la lumière excentrée qui permet d'affirmer avec certitude que la superposition est remarquablement bonne.

Comme l'a remarqué Sébastien, il y a un agrandissement (homothétie) entre la photo A et B. Cela ne peut s'expliquer que par un changement de distance focale (peu croyable sur un appareil de l'époque) ou par une descente verticale de la formation qui serait restée juste au dessus du photographe pendant ces quelques secondes (un déplacement ailleurs qu'à la verticale du photographe aurait altéré la perspective) ... Bon il y a une troisième possibilité que je n'ose même pas envisager : la déformation due à la perspective aurait pu être parfaitement compensée par un déplacement relatif des lumières. Ce serait TRES étonnant.

http://nabbed.unblog.fr/

32 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 13:00

nablator

avatar
Administration
Administration
PhD Smith a écrit:... les techniques photographiques à l'époque pouvaient-ils mettre en évidence la "frigolité" de la photo ?
Dans le VSD Hors Série juillet 1998 :
Bernard Thouanel :
La photo de Lubbock [...] a été authentifiée par des milliers de personne.
Commentaire à propos des photos de Carl Hart :
Ces documents ont été authentifiées par des experts.
Question

Qui désinforme ?

http://nabbed.unblog.fr/

33 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 14:09

Invité


Invité
nablator a écrit:
Qui désinforme ?

"Parmentier" ?

34 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 15:00

nablator

avatar
Administration
Administration
Jean-Jacques Tabasco a écrit:"Parmentier" ?
Il a écrit sur le cas de Lubbock ?

http://nabbed.unblog.fr/

35 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 15:16

Invité


Invité
Peut-être, mais sous un autre pseudo. Wink

36 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 17:18

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Marius a écrit:Vi ! Une expérience de plus cela ne fait pas de mal.
Chose promise, chose due ! Very Happy

Une étoile filante qui plane

Samedi 17 juillet 2010. Après une nuit nuageuse ayant entraînée le report d'une soirée d'observation la veille, le beau temps estival est enfin de retour à Soissons. Et cela tombe très bien, car je participe à la soirée d'observation organisée par l'Association Astronomique du Soissonnais au camping municipal. Celui-ci, coincé entre l'écluse de Vauxrot, la piscine et le parc Saint-Crépin, n'est pas vraiment l'endroit idéal pour un astronome (présence d'arbres et d'une forte pollution lumineuse), mais qu'importe, le but était d'animer le camping et de faire découvrir la Lune et Saturne aux vacanciers. Et nous avons mis les petits plats dans les grands : pas moins de 5 instruments mis à la disposition du public !
La soirée débute à 21h30. Le gros croissant de Lune est là, fleurtant avec la cime des arbres. Oh que nous avons bien fait de reporter la soirée de la veille : hier, la Lune était plus basse, et n'aurait pu être visible. Au moins ce soir la voyons nous. Mais cela n'est guère encourageant pour les planètes Mars et Saturne, encore invisibles à l'oeil nu. Elles sont proches de la Lune, ce qui signifie qu'elles vont elles aussi bientôt disparaître derrière les frondaisons du parc St-Crépin. Si nous voulons observer la planète aux anneaux, il va falloir que le crépuscule s'avance le plus rapidement possible.
Le public est très européen : très peu de Français, mais beaucoup de touristes belges, néerlandais, italiens et allemands. Cela n'est pas toujours simple pour communiquer : parmi les animateurs, je suis pratiquement le seul à savoir parler anglais. Heureusement, le président se débrouille en allemand. Au cours de la soirée, j'aurai même l'occasion de sympathiser avec un touriste suisse de Lausanne, voulant absolument voir la constellation de Pégase.Smile
Mais la barrière des langues n'est guère un problème : les gens comprennent ce qu'on observe. « Ooh, der Mond ! » « Yes, it's the Moon ! ». Les gens sont visiblement ravis de pouvoir admirer en gros plan les cratères de la Lune.
Vers 22h15, un petit point fait son apparition à l'oeil nu à droite de la Lune. Visuellement, il n'a l'air de rien, mais il s'agit de la plus belle des planètes : Saturne.
« What is it ? » me demande-t-on. « Look, it's a surprise », réponds-je.
S'il y a bien un mot universel, que ce soit en anglais, allemand, néerlandais ou en français, c'est bien « Woooow ! » suivi d'un grand sourire. La planète Saturne, qui est peut-être l'incarnation d'une quelconque divinité de la beauté, fait toujours son petit effet.
La suite de la soirée se déroule impeccablement. Malgré la présence de la pollution lumineuse, les constellations se dessinent, et nous pouvons cibler des objets du ciel profond. Les discussions vont bon train, même si ce n'est pas toujours facile, langues étrangères oblige.

Vers 23h00, il fait nuit noire. Je lève le nez au ciel, attiré automatiquement par un petit point se déplaçant très rapidement (plus vite qu'un satellite) dans la constellation du Cygne. D'Albiréo à Deneb, le point se déplace en ligne droite, avec semble-t-il une petite traînée derrière, mais peu visible. Héhé ! J'identifie automatiquement l'objet : un petit météore lent, sans vraiment de traînée visible. Cela arrive de temps en temps. Celui-ci étant particulièrement lent, je me permet même dans la seconde qui suit de lancer à la foule : « Hé, regardez, une étoile filante ! ». Mais c'est presque inutile, car je vois autour de moi, en un coup d'oeil, plusieurs personnes le nez en l'air, visiblement en train de regarder l'objet.Smile
Retour sur le météore : je m'attends à le voir s'évanouir dans la constellation du Lézard ou de Céphée. Mais au moment où il devrait normalement disparaître, il continue à filer... en commençant à effectuer une boucle dans le sens anti-horaire ! Que ?!!
Aujourd'hui encore, j'entend aussitôt le président du club dire : « Mais que... Qu'est ce que c'est que ça ? ».
J'en suis quitte pour mon identification de météore. Le « truc » termine une belle boucle dans le ciel, repasse presque au-dessus de nous, puis file silencieusement vers les grands arbres de l'écluse de Vauxrot. L'observation dure à peine une bonne dizaine de secondes, mais je reste là, fasciné et presque « apeuré » : qu'est ce c'est que c'est que ce machin (comme le dirait tout bon Soissonnais de souche;) ) qui tournoie ainsi dans le ciel ? En douze ans d'astronomie, je n'ai jamais vu ça !
J'ai alors un réflexe qui va avoir de l'importance dans la suite de l'histoire : j'ai dans ma main droite mon laser vert, un dispositif traçant un joli trait vert sur une longueur de 3 km, très pratique pour montrer une étoile en particulier aux novices. Plus par curiosité que pour montrer le « truc » aux gens qui ne l'auraient pas encore vu, je braque mon rayon sur l'intrus. Et comme je m'y attendais fortement, je vois le faisceau laser se refléter sur l'objet, sous la forme d'une belle tache verdâtre bien marquée.
Tiens, tiens ! Cela signifie que le « truc » est à portée de rayon, et donc tout proche, vu qu'il reflète très bien mon laser.Smile
Quelques secondes plus tard, le « truc » disparaît dans ou derrière les arbres de l'écluse.
Mon cerveau ne fait qu'un tour : me revient aussitôt en mémoire un message de Thierry Legault sur le forum Webastro, décrivant un envol de canards au-dessus d'un village éclairé.
« Qu'est ce que c'était que ça ? » demandent plusieurs personnes.
« C'était très probablement un oiseau », dis-je aussitôt, le sourire aux lèvres. Le vil debunker a encore frappé !Very Happy
Et oui, la piste aviaire ne fait visiblement aucun doute : l'objet était silencieux, planait en effectuant des boucles, était tout proche (quelques dizaines de mètres tout au plus), et s'est posé dans des arbres. Le fait que nous étions plusieurs astronomes à ne pas avoir reconnu aussitôt un oiseau est compréhensible : nous effectuons nos soirées d'observation en campagne, fuyant toute pollution lumineuse. Or, là, pour la première fois depuis des années, nous observons au cœur d'une ville, avec la présence de gros lampadaires aux alentours (piscine municipale, verrerie de Vauxrot, etc). Voilà pourquoi l'animal volant était lumineux !
Ajoutons à cela que l'endroit où l'objet « mystérieux » a disparu est fréquenté par de nombreux oiseaux...
Voilà qui aurait pu constituer ma deuxième observation d'OVNI, si je n'avais su trouver une piste explicative plus que probable dans les instants qui ont suivi l'observation. La clef du mystère tenait à la présence de mon laser vert, grâce auquel j'ai pu en déduire que l'objet observé était vraiment très proche. Car visuellement, il était impossible de savoir si l'objet était à quelque mètres ou en plein ciel, faute de repère oblige !

Cette soirée mémorable a eu l'honneur d'un article du journal L'Union, où on ne parle pas de l'observation insolite, le journaliste étant reparti avant : http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/association-astronomique-du-soissonnais-le-camping-sous-les-belles-etoiles
(hé oui, je suis désolé, mais c'est encore moi et mon gros télescope qui sont en photo !:lol : )


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

37 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 18:04

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Merci Nab de tes réflexions fort pertinentes (comme bien souvent) qui nous oblige à réfléchir à deux fois avant de poster une idée. Et si erreur nous émettons au moins tu as l'élégance de nous le notifier sans nous fustiger. J’apprécie beaucoup cela. Wink

Il a y pas de mal de temps, alors que je me penchais sur le cas de Mc Minville, j'ai eu l'idée saugrenue de comparer les clichés dit de Lubbock avec une chose toute simple. Mais autant j'ai persévéré sur Mc Minville, autant j'ai laissé de côté Lubbock, et donc l'amorce de mes écrits sur ce cas spécifique.

Je voulais voir si, à cette époque, il existait déjà des ponts suspendus avec des câbles et des lumières tels que nous pouvons en voir sur Mahattan par exemple.? Mais pas eu le temps. En outre je voulais rechercher d'anciennes cartes postale de Lubbock via ebay. affraid

Je vais peut-être tout de même le faire même si ton idée me parait bonne. L'explication oiseaux aussi d'ailleurs mais avec ce doute énorme que la pellicule de l'époque puisse les capturer aussi nets. (d'où l'idée ci-dessus).
Donc des témoins de passage d'oiseaux parfaitement sincères, puis un petit malin qui tente maladroitement de reproduire les descriptions des témoins.

Peut-être vais-je finaliser l'idée en incluant tes indices et en faire un petit dossier... rabbit

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

38 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 18:13

nablator

avatar
Administration
Administration
Bob Rekin a écrit:...
Merci pour ce témoignage troublant !

Et si... c'était un ovni-ziti mimétisé en canard, hein ? Suspect

Je me suis toujours demandé si les zitis n'auraient pas eu l'idée pour nous surveiller/manipuler/infiltrer de déguiser leurs sondes en oiseaux. Wink

http://nabbed.unblog.fr/

39 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 18:20

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Comme les zitis sont des chats (voir Nemrod pour en savoir plus), il y aurait comme on dit un certain vice chez eux non ? Razz

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

40 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 18:21

nablator

avatar
Administration
Administration
Marius a écrit:Merci Nab de tes réflexions fort pertinentes (comme bien souvent) qui nous oblige à réfléchi à deux fois avant de poster une idée. Et si erreur nous émettons au moins tu as l'élégance de nous le notifier sans nous fustiger. J’apprécie beaucoup cela. Wink
Euh merci je mérite pas... Embarassed

L'idée d'un pont... que dire... pourquoi pas... mais alors pas à un seul endroit, parce que les lumières ont beaucoup bougé, et pas de manière explicable par la perspective. Smile

http://nabbed.unblog.fr/

41 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 18:22

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Et si c'était l'auteur des clichés qui avait bougé ? Hum... Mais faudrait voir si un tel pont existait déjà et de préférence proche des lieux (à moins que??? re-hum...) Twisted Evil



Dernière édition par Marius le 12.10.11 19:12, édité 1 fois

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

42 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 18:57

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
nablator a écrit:
Et si... c'était un ovni-ziti mimétisé en canard, hein ? Suspect
Meuh non ! C'est bien connu, les canards volent en faisant des carrés, pas des boucles.



Bah oui, c'est juste histoire de faire des coins ! Smile



_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

43 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 19:30

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
Dans P M n° 161 semaine du 12 au 19 avril 1952, page13, deux des clichés de Lubbock.
Le commentaire nous dit que :

"Ces deux photographies constituent la pièce maitresse du dossier "soucoupes". Elles ont été prises le 30 août dernier, dans la nuit, par un étudiant de 18 ans, carl Hart, au-dessus de la ville de Lubbock (Texas) avec une caméra de 35 millimètres. Les "soucoupes" lumineuses, groupées en formation, volant à une vitesse terrifiante."

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

44 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 19:38

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Attention avec le mot "caméra". Si le texte français est traduit de l'anglais, il y a pu y avoir une erreur de traduction (faux ami), car en anglais, camera = appareil photo.


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

45 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 19:39

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
C'est pourquoi je souligne Bob. Wink
35 mm c'est surtout ce que je retiens. Lent comme appareil pour réaliser quelques photos d'objet passant à un train d'enfer...

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

46 Re: Les lumières de Lubbock le 12.10.11 20:39

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Bob Rekin a écrit:camera = appareil photo

Au départ en latin, ça veut dire "chambre", d'où l'utilisation faite dans plein de langues pour appeler cette famille d'appareils qui prennent des images grâce à une chambre noire...

Spoiler:


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

47 Re: Les lumières de Lubbock le 18.03.12 18:51

nablator

avatar
Administration
Administration
Cortex a écrit:Surtout que pour Lubbock, l'hypothèse d'oiseaux doit être sérieusement considérée. Cela n'avait pas échappé à Ruppelt, encore une fois. Mais on ne le dit jamais, comme d'hab'...
Il y a un long article d'Ed Ruppelt dans True Magazine, 1967 qui contient la conclusion suivante (mais le reste est très intéressant aussi !) concernant les lumières de Lubbock, photos et observations :
The project files carry the Lubbock lights as "unknown." The pictures were never proved to be a hoax. Maybe, under intense excitement, one man in a thousand can shoot three unblurred shots with a hand-held Kodak 35 in four seconds. I'll believe it when I see it done.

But so far as what the professors saw, I think that a 10-gauge shotgun would have brought down the Lubbock saucers in a shower of feathers.
Je traduis :

Dans le projet [Blue Book] les lumières de Lubbock sont classées "inconnu". Les photos n'ont jamais été prouvées être un canular. Peut-être que dans un énervement intense, un homme sur mille peut prendre 3 photos nettes en 4 secondes avec un Kodak 35 tenu à la main. Je le croirai quand je le verrai.

Pour l'observation des professeurs, je pense qu'un fusil aurait fait tomber les soucoupes de Lubbock dans une pluie de plumes.

Smile

Des pluviers, plus précisément (Il faut lire le reste).



http://nabbed.unblog.fr/

48 Re: Les lumières de Lubbock le 05.06.12 16:42

Invité


Invité
nablator a écrit:
Je ne sais pas si l'on devine le carton ou bien les défauts de la pellicule là :

Source : http://www.santafeghostandhistorytours.com/ufoIII.html
Smile
Nab en reply #16

Coucou,
Désolé du "up". Mais en relisant le sujet, je pense qu'en dehors des 2 pistes des défauts du carton ou de la pellicule, il pourrait s'agir également d'une photo ou d'un scan à partir d'une revue ou d'un autre support papier (livre, journal, magazine, etc). De là, ces défaut seraient le "filigrane" OFSET du support-papier (revue, livre, etc) par exemple en "papier glacé" (je ne connais pas le terme tichnik exact, désolé).
Qu'en pensez-vous ?

Gilles

49 Re: Les lumières de Lubbock le 05.06.12 17:23

nablator

avatar
Administration
Administration
Gilles F. a écrit:Qu'en pensez-vous ?
Tout à fait d'accord. C'est ce que je voulais significationnatiser par le terme techeunic de "moiré" :

Plus probablement, un scan d'un imprimé qui produit un effet moiré classique.
http://ufo-scepticisme.forumactif.com/t2635p15-les-lumieres-de-lubbock#43561

Quoique, tout bien considéré, c'est trop irrégulier pour être un moiré.

http://nabbed.unblog.fr/

50 Re: Les lumières de Lubbock le 12.01.13 11:08

Invité


Invité
J'ai fait quelques recherches rapidos hier.

Sur le Texas et les zozios :
Le Texas abriterait 600 des 900 espèces d'oiseaux U.S., faisant de cet État le plus "riche" de ce point de vue. C'est pas les zozios qui manquent.

Sur la migration:
La migration d'automne (fall) commence dès juillet (for ie southbound dowitchers, Western and Semipalmated Sandpipers, Piping Plovers, Black-bellied Plovers start to arrive, etc... ). Rappel : les observations des professeurs ont lieu fin août.

La migration va du Nord vers le Sud (rejoindre l'Amérique du Sud par exemple) ===> les professeurs témoins décrivent une trajectoire nord sud également (The flight path of the objects seeing by the professors was North to South (voir http://en.wikipedia.org/wiki/File:Lubbock_Lights_1.gif ).

J'ai regardé les chemins migratoires aux U.S. L'un d'eux, "central pathway" passe justement au-dessus du Texas. (par exemple http://www.birdnature.com/allflyways.html )

Les professeurs ne parlent pas d'une formation en V à ma connaissance, mais almost a perfect semi-circle of 20/30 "objects". Bref, il pourrait s'agir pas forcement d'oiseaux en migration, mais en formation.

Après, faudrait voir avec un ornithologue si quelque espèce d'oiseaux pourrait correspondre à cela, pas forcément en migration d'ailleurs, ou non, àmha. De façon à tester cette hypothèse des oiseaux, la réfuter ou non. Si les pluviers ont été évoqués, il doit y avoir une raison quand même.


Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum