UFO SCEPTICISME
Avertissement : UFO SCEPTICISME est un forum indépendant de toute association, groupe, structure, traitant du phénomène ovni.

Son administration se démarque et condamne fermement les activités prosélytes de partisans d'hypothèses exotiques non testables, non vérifiables à propos des PAN.

Avant l'inscription, merci de lire le règlement de l'hébergeur et le règlement particulier du forum. Pour cela, voir la rubrique "A lire avant de s'inscrire ou de poster".

Aucune inscription n'est plus acceptée sans l'adresse mail du fournisseur d'accès internet. Les adresses mail restent totalement confidentielles.

Pour que l'inscription soit pérenne, le nouvel inscrit doit poster au moins un message dans les 8 jours après la validation de celle-ci.

Le forum UFO SCEPTICISME privilégie la participation par rapport au nombre d'inscrits.

UFO SCEPTICISME

UFOLOGIE ET SCEPTICISME


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UFO SCEPTICISME  » CAS UFOLOGIQUES » Un OVNI géant à Maubeuge (26/09/1975)

Un OVNI géant à Maubeuge (26/09/1975)

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

oncle dom

avatar
18.09.2013
Sebastien a écrit:
OD a écrit:Ok, mais malentendant et faché avec l'accent britannique, tout ce que j'ai entendu c'est "brightest planet". On évoque donc Vénus, mais pour le reste, il me faudrait la transcription.
Je ferai une transcrip' en frenchais même. C'est le seul exemple que je connaisse pour Katalamiko. Pour ma culture, j'aimerai bien voir l'étude similaire de Poher.
Voila comment Poher interprète l'OVNI d'Assevent, du 26/09/1975, dans une lettre à J.M. Bigorne du 26/06/1976. Je ne me sens pas autorisé à diffuser l'intégralité de cette lettre, mais voici le passage clé ou Poher montre qu'il n'a rien compris à la réfraction atmosphérique.

Donc Poher calcule que la lune était encore sous l'horizon, et que comme c'est à peu près la direction de l'objet, c'est qu'elle s'est montrée plus tôt, donc qu'il y avait une réfraction exceptionnelle....
Sacrément exceptionnelle puisque d'habitude la réfraction à l'horizon relève les objets en les aplatissant. L'indice de réfraction de l'air n'y ayant rien à voir.
Ici, il nous faudrait admettre que la lune aurait atteint un diamètre de 30°, soit un grossissement de 60.
Mais voila, la lune était déjà levée, certains témoins l'on vu, et Stellarium le confirme.

Poher, mis au courant, a expliqué qu'il avait fait les calculs sur une calculette, et qu'il avait du se tromper de touche en confondant les touches + et - , dans le calcul de la hauteur angulaire.
Il n'en reste pas moins que ses notions d'optique atmosphérique sont absurdes. Et que donner des leçons en n'y connaissant rien est grotesque.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Assevent est classé PAN B par le GEIPAN, mais comme méprise probable avec... des lumières d'acieries belges.

La date du double SAROS pour ce cas est passée, mais...
1975 + 2x19 = 2013 ! Cool 
D'ici quelques jours, nous allons pouvoir faire le double Meton de ce cas ! Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

oncle dom

avatar
Bob Rekin a écrit:Assevent est classé PAN B par le GEIPAN, mais comme méprise probable avec... des lumières d'acieries belges.

La date du double SAROS pour ce cas est passée, mais...
1975 + 2x19 = 2013 ! Cool 
D'ici quelques jours, nous allons pouvoir faire le double Meton de ce cas ! Very Happy
Te fatigue pas. Va plutôt vérifier qu'une colonne de fumée est bien illuminée à partir d'une dizaine de mètres par les lampadaires par dessus les toitures de la rangée de maison voisine.
Je pense que l'objet d'Assevent était tout simplement un banc de brume compacte, éclairé par dessus les toitures par des lampadaires à vapeur de sodium. cette hypothèse explique la lumière orangée, trop faible pour être photographiée et la présence du "quartier de tarte" mobile, par une réflexion sur une vitre qui a pivoté.
On pourrait faire la reconstitution avec un simple fumigène.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Bob Rekin

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Bien Tonton ! Very Happy


_________________
C'est pas de la magie, c'est de la science !
DéPANeur de père en fille, depuis 2009.  8)

"Rien n'est aussi fascinant qu'un mystère qui a pris de l'âge. (...) Encore que je puisse ajouter que rien ne serait plus satisfaisant qu'un mystère définitivement résolu" (Stephen Jay Gould)

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Je pense que l'objet d'Assevent était tout simplement un banc de brume compacte, éclairé par dessus les toitures par des lampadaires à vapeur de sodium. cette hypothèse explique la lumière orangée, trop faible pour être photographiée et la présence du "quartier de tarte" mobile, par une réflexion sur une vitre qui a pivoté.
On pourrait faire la reconstitution avec un simple fumigène.
Oncle Dom tu parles bien de ce cas là !? Shocked 
C'est une méprise lune au lever à l'E.NE (voir PVGN),  "métonable" donc !

http://ufologie.patrickgross.org/press/leprovencal1oct1975f.htm

http://www.cnes-geipan.fr/fileadmin/geipan-doc/JEUMONT__59__26.09.1975__T-M_PV_T_S_A__1975309291-2525-1975-R.pdf

carte du ciel
http://www.cidehom.com/_carte.php?1379512347818

oncle dom

avatar
marcassite a écrit:
Je pense que l'objet d'Assevent était tout simplement un banc de brume compacte, éclairé par dessus les toitures par des lampadaires à vapeur de sodium. cette hypothèse explique la lumière orangée, trop faible pour être photographiée et la présence du "quartier de tarte" mobile, par une réflexion sur une vitre qui a pivoté.
On pourrait faire la reconstitution avec un simple fumigène.
Oncle Dom tu parles bien de ce cas là !? Shocked 
C'est une méprise lune au lever à l'E.NE (voir PVGN),  "métonable" donc !
Hum!
En tous cas, pas "bétonnable"
Et ce n'est pas à un spécialiste des méprises lune que tu va faire avaler que la lune se montre avec un diamètre de 30 °, alors qu'il y a une rangée d'arbres comme repère.
Est ce que par hasard, tu croirais avec la foi du charbonnier à tout ce que dit le GEIPAN?  Suspect 
Moi je me base sur l'enquête très complète de J.M. Bigorne, qui fait des dizaines de page (et sur la presse locale aussi, bien sûr)

http://oncle-dom.fr/index.htm

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Est ce que par hasard, tu croirais avec la foi du charbonnier à tout ce que dit le GEIPAN?  Suspect
?Non comprendo? Le GEIPAN parle de "un phénomène lié à la région métallurgique de Charleroi en Belgique" (perso ça me fait marrer!).  Je (pas le GEIPAN!) parle ici, comme Bob, de la lune de 20 jours présente au lever qui est là et n'est pas vue à l'E.NE par les témoins !
Est-on d'accord sur ces simples faits ?
Elle pourrait éclairer mollement en orange un banc de nuages lointain sur 30° ou ton banc de brume non ?
http://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/26/septembre/1975/lille-lesquin/07015.html
Quelqu'un (JM Bigorne) a-t-il vérifié que la lune ne pouvait être visible ?

Il y a eu un troisième témoin éloigné entendu par les enquêteurs. Il a rapporté qu'il rentrait à son travail à 22:00 et dès son arrivée près de son domicile, proche de celui de Michel I, il a vu une luminosité anormale, dense, de grande taille, assez basse sur l'horizon, de couleur orange, bombée sur le dessus immobile, bien nette et découpée... Il a conclu "hâtivement à un... lever du soleil! (sic) et s'en désintéressa." Son épouse par contre n'a pas cru que c'était un lever de soleil, et il est (en conséquence ?) ressorti 5 minutes plus tard et a constaté que cela était toujours présent, aussi net et immobile, mais de volume moindre.

Ce témoin a assuré aux enquêteurs que ce n'était ni la lune, ni des reflets ou illuminations dus à des hauts-fourneaux, ce que Monnerie commente: "Nous laissons à ce dernier l'entière responsabilité de ses affirmations!"
Je trouve étonnant que l'on aperçoive de points si différents une nappe de brume illuminée par un lampadaire au sodium.

"26 septembre 1975, de 21 h 50 à 22 h 10, RN 49 Maubeuge-Cousolre Circulation en voiture avec mon épouse dans le sens Cousolre vers Maubeuge. Un kilomètre environ avant le village de Cerfontaine (Nord) et sur la gauche, le ciel était d'un reflet rouge orange. Bas sur l'horizon, nous distinguions un grand cercle vertical rouge. Nous avons observé cela durant tout le trajet et sans y porter plus d'attention."
http://ufologie.patrickgross.org/ufology/assevent-monnerief.htm



Dernière édition par marcassite le 18.09.13 17:33, édité 2 fois (Raison : ajouts de 2 témoignages et météo)

oncle dom

avatar
marcassite a écrit:
Est ce que par hasard, tu croirais avec la foi du charbonnier à tout ce que dit le GEIPAN?  Suspect
?Non comprendo? Le GEIPAN parle de "un phénomène lié à la région métallurgique de Charleroi en Belgique" (perso ça me fait marrer!).
Moi aussi. Mais c'est l'un des témoins, paniqué par l'ampleur du battage, qui a évoqué cette hypothèse.

 Je (pas le GEIPAN!) parle ici, comme Bob, de la lune de 20 jours présente au lever qui est là et n'est pas vue à l'E.NE par les témoins !
Est-on d'accord sur ces simples faits ?
Elle pourrait éclairer mollement en orange un banc de nuages lointain sur 30° ou ton banc de brume non ?
Quelqu'un (JM Bigorne) a-t-il vérifié que la lune ne pouvait être visible ?
Hum! Je suppose des lampadaires qui éclairent plus efficacement que la lune à son lever. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? (merci les shadoks)
En fait, comme le confirme Stellarium la lune était visible, et au moins un témoin, Mme L., 28 ans, a vu distinctement la lune, qui n'avait donc pas d'aspect anormal.
J.M. Bigorne a interrogé de nombreux témoins, et plusieurs fois l'hypothèse de la lune éclairant des nuages a été discutée. Il rapporte aussi une observation qui est manifestement celle de la lune, et qui permet de faire la comparaison. La météo est indiqué: visibilité 20 km, avec cirrus à 7000 m.
Donc l'hypothèse lune a largement été étudiée, pas celle des lampadaires.
Curieusement ce cas n'apparait ni sur RR0, ni chez Patrick Gross.
Pourtant, c'est un cas d'école. Il y a de nombreux témoins, un article sur une grande page de Nord-éclair, un objet de 200 m, un chien qui panique, des moteurs qui calent, et même un témoin à mythomanie inversé: il prétendra avoir inventé cette histoire pour rouler J.M. Bigorne. Pendant qu'il y était, il n'avait qu'à inventer les autres témoins, les gendarmes, et même J.M. Bigorne.
Un cas injustement méconnu, où, comme pour le Croix de Migné, on essaye beaucoup d'hypothèses, mais surtout pas la bonne.

http://oncle-dom.fr/index.htm

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Nos réponses se sont croisées, j'ai édité mon post.
Relis le STP.

J'oubliais O.D, quelle était la température à 22h00 selon l'enquête de JM Bigorne ? Et le point de rosée ?

Ce n'est pas moi qui multiplie les entités d'Occam : j'ai la lune et les nuages suffisant pour expliquer la majorité des récits.
Il te reste à démontrer la présence de brume (T°<Pt Rosée) et la présence de ce lampadaire puis à préciser combien de témoins sur combien sont concernés par ton explication.

Pour Migné , j'avais tort et tu l'as démontré. Là j'attends aussi la démo.

oncle dom

avatar
marcassite a écrit:Nos réponses se sont croisées, j'ai édité mon post.
Relis le STP.

J'oubliais O.D, quelle était la température à 22h00 selon l'enquête de JM Bigorne ? Et le point de rosée ?
Justement, Bigorne s'est inquiété de la lune, mais pas de la possibilité d'une nappe de brume.
Pour ce qui est du lien de Patrick Gross, c'est manifestement un noyage de poisson contre Monnerie.
J'ajoute que les remarques attribuées à Monnerie sont dans le rapport Bigorne.


Ce n'est pas moi qui multiplie les entités d'Occam : j'ai la lune et les nuages suffisant pour expliquer la majorité des récits.  
Mais ici, ça ne va pas. La lune n'avait pas d'aspect anormal, et quand sa lumière diffuse à travers des nuages, elle provoque une tache lumineuse de 2 à 3 ° maximum, comme à Feignies en 1973, et non de 7 à 30° comme ici.
Surtout, les azimuts correspondent mal. La lune est dans l'azimut 59 °
J M Bigorne a reconnu trois points de visée. T, A1 et A2
Au point T, trois témoignages donnent un azimut magnétique de 52°, soit 48° avec la déclinaison magnétique de l'époque
Au point A1, deux témoignages donnent 56° et 60° magnétiques, soit 52° et 56°
Au point A2, un seul azimut de 115° magnétique, soit 111°


Il te reste à démontrer la présence de brume (T°<Pt Rosée) et la présence de ce lampadaire puis à  préciser combien de témoins sur combien sont concernés par ton explication.
Evidemment, pour expliquer un objet compact, on n'est pas obligé de faire appel à une nappe de brume. On peut aussi invoquer un cigare interplanétaire. Si j'évoque une nappe de brume c'est parce que cela me parait le plus simple pour un objet qui paraissait compact, et bien localisé.
Et je n'imaginais pas un, mais toute une rangée de lampadaires. la question, c'est quels lampadaires? En regardant mieux le rapport, je vois qu'on voyait le paysage plus lointain sous l'objet. Il n'était donc pas partiellement éclairé, et il n'y a plus besoin du masque de toitures. Une chose incontournable, ici, c'est la présence de l'aérodrome de Maubeuge à quelques centaines de mètres. Mais qu'y avait il d'allumé ce soir là sur l'aérodrome. J M Bigorne ne semble pas y avoir pensé non plus.


Pour Migné , j'avais tort et tu l'as démontré. Là j'attends aussi la démo.
Tu m'a l'air de faire comme si toute affaire devait être intégralement expliquée, ou pas du tout.
Ici je vois des fragments d'explication, et comme pour Migné, le problème vient de la source de lumière

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
Oui, il y a eu un certain battage médiatique la dessus, à l'époque, et c'est ce qui rend bizarre qu'il n'y ait pas de vrai dossier sur cette affaire.
Serait ce un complot? Suspect

http://oncle-dom.fr/index.htm

Dossiers de S.O

avatar
Administration
Administration
bah certainement (je le sais grâce à un message d'un T/C Laughing ).
Mais pour le dossier, nous pouvons peut-être nous y mettre ? héhé !diablotin content 

http://ufo-scepticisme.forumactif.com

marcassite

avatar
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Et je n'imaginais pas un, mais toute une rangée de lampadaires. la question, c'est quels lampadaires?
Et ce que j'ai du mal a imaginer c'est comment ces lampadaires imaginés interviennent pour faire tout le scénario décrit (partie qui se détache, disparition dans le ciel, ...). En 1975, ils étaient allumés toute la nuit non ?

Donc tu imagines la brume, les lampadaires mais refusait la lune connue pour faire des scenarios complexes avec les nuages. Là j'avoue que j'y perds la raison. Bon normal, j'suis un shadock...

Un témoin (M.S) qui soucoupise et déforme à donf c'est juste ce que je vois dans cette histoire. Donc j'aimerai savoir :
-quel témoin a vu cette nappe de brume ou l'engin large de 30° ?
- Comment M.S a pu voir cette nappe de si loin dès le départ d'obs chez lui ?

Ceux qui donnent la direction de 48°, 52° et 56°N. sont cohérent avec les marges d'erreurs humaines selon mon expérience des méprises lune. Mais libre à toi de considérer que c'est autre chose et que tu en as "une plus grosse que moi" en matière de confusion lunaires...

Tu m'as l'air de faire comme si toute affaire devait être intégralement expliquée, ou pas du tout.
Si plusieurs personnes se méprennent avec la lune , il me semble juste peu économique d'imaginer qu'une autre personne au même moment et même endroit se méprend avec autre chose (sans voir la lune !).
Donc j'attends que tu explicites quel récit ne colle pas avec la lune mais avec des lampadaires et de la brume ou un vaisseau Klingon. Là au moins on saura de quoi tu parles car pour l'instant je suis dans le brouillard. Suis-je le seul ?

Sebastien

avatar
Modération
Modération
oncle dom a écrit:
Sebastien a écrit:Le cas de Vénus magnifié des centaines de fois, c'est à 4:09 de la vidéo. Assez atterrant.
Ok, mais malentendant et faché avec l'accent britannique, tout ce que j'ai entendu c'est "brightest planet". On évoque donc Vénus, mais pour le reste, il me faudrait la transcription.
Je retourne brièvement sur le sceptique Steuart Campbell:
Steuart Campbell propose non seulement que Bob Taylor a eu une crise d'épilepsie, mais affirme également que la crise a été provoquée par une image chatoyante et spectaculairement élargie de Vénus, ce qu'il décrit comme un mirage astronomique.
Steuart Campbell not only purposes that Bob Taylor had an epileptic fit, but also specifically asserts that the fit was brought on by a shimmering and dramatically enlarged image of Venus, which he discribes as an astronomical mirage.
 


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Marcassite a écrit:Suis-je le seul?
OD parle de 1 témoin et demi qui a/aurait vu la Lune:
OD a écrit: au moins un témoin, Mme L., 28 ans, a vu distinctement la lune, qui n'avait donc pas d'aspect anormal. [...]
Il rapporte aussi une observation qui est manifestement celle de la lune, et qui permet de faire la comparaison.
D'où l'élimination de cette piste. Mais à l'image d'un témoin affirmant que tout ce cas est un canular, se peut-il que Mme L. 28 ans ait menti elle aussi en disant voir la Lune?

Ce qui serait bien, ce serait un carte avec les lignes de visée approximatives. On devrait pouvoir en savoir plus, notamment sur le rôle de l'aérodrôme du coin.

26 Septembre 1975. Décidément, la fin du mois de septembre 1975 (Krine, Langres) est carabinée... Y avait-il eu une émission spéciale à la télé un de ces soirs-là?


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:Ce qui serait bien, ce serait un carte avec les lignes de visée approximatives. On devrait pouvoir en savoir plus, notamment sur le rôle de l'aérodrôme du coin.
Soit exaucé. Voici la carte avec les azimuts donnés par J.M. Bigorne. Les points d'observation sont placés d'après la carte fournie dans le rapport Bigorne.

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:
Steuart Campbell propose non seulement que Bob Taylor a eu une crise d'épilepsie, mais affirme également que la crise a été provoquée par une image chatoyante et spectaculairement élargie de Vénus, ce qu'il décrit comme un mirage astronomique.
 
Hum! Suspect 
Je suppose qu'il voulait dire: un miracle astronomique.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Sur la carte, le témoignage A2 semble faire la convergence à la verticale de l'aérodrome. Qu'est-ce qu'il dit ce témoignage? Et quel point représente celui de Mme L. 28 ans?

Ce que j'aime bien, c'est qu'en septembre 1975, les lueurs oranges dansantes sont toujours surmontées d'un cône:

1 - Assevent
Le 26 septembre 1975, à Assevent près de Maubeuge dans le Nord, une dizaine de témoins ont vu un engin de 250 à 300m, tourner lentement en bordure d'un champ ; Tous les automobilistes qui se trouvaient à 500 m de là virent leur véhicule caler, leurs phares s'éteindrent, et leur radio devenir muettes. Ils virent tous un cône se détacher de la coupole centrale de l'OVNI, prendre de l'altitude, puis se poser à nouveau. Aucune trace n'a été relevé sur le lieu de l'atterrissage.
2 -  Delémont (Suisse)
22 septembre 1975 - Vers 19h30, un couple a observé en pleine ville, dans le ciel une lueur rougeâtre et dansante, au-dessus de laquelle il distingua une sorte de cône, le tout ayant la forme d'un champignon. (A une altitude de 800m à 1'000m selon le témoin.) L'objet resta immobile durant quelques minutes, puis la grosse lueur prit la forme d'un disque lumineux, rouge jaune, et l'objet disparut à grande vitesse.
SOURCE : Le Démocrate du 23.9.75 LDLN décembre 1975 - N°150

Quels genres de stimuli peuvent provoquer des nuages surmontés par ce que les témoins appellent ensuite des cônes? Des parts de tarte?
Le cas de Délémont, pointait-il lui aussi vers une base?


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom

avatar
marcassite a écrit:
Et je n'imaginais pas un, mais toute une rangée de lampadaires. la question, c'est quels lampadaires?
Et ce que j'ai du mal a imaginer c'est comment ces lampadaires imaginés interviennent pour faire tout le scénario décrit (partie qui se détache, disparition dans le ciel, ...). En 1975, ils étaient allumés toute la nuit non ?
Si ce sont des lampadaires de rues, oui. Si ce sont des lampes propres à l'aérodrome, non.
Pour le "quartier de tarte", je pense à une vitre qui tourne, déplaçant une zone éclairée sur le nuage. Pour la disparition, une nébulosité qui disparait ne me parait pas un bien grand miracle. Et le "quartier de tarte" n'est pas évident à expliquer avec la lune

Donc tu imagines la brume, les lampadaires mais refusait la lune connue pour faire des scenarios complexes avec les nuages. Là j'avoue que j'y perds la raison. Bon normal, j'suis un shadock...
C'est simplement que je tiens compte de l'aspect quantitatif. ici le diamètre apparent de l'objet augmente au fur et à mesure qu'on s'en approche, avec ce résultat que les différents angles et distance donnent toujours une dimension d'environ 200 mètres

Un témoin (M.S) qui soucoupise et déforme à donf c'est juste ce que je vois dans cette histoire. Donc j'aimerai savoir :
-quel témoin a vu  cette nappe de brume ou l'engin large de 30° ?
- Comment M.S a pu voir cette nappe de si loin dès le départ d'obs chez lui ?
L'objet était déja bien visible depuis Assevent, sous un angle d'environ 7°. Trois témoins l'ont vu dans l'azimut géographique de 48°.
L'observation au plus près correspondrait à un angle de 36° correspondant à 195 m vu à 300 m.
Dans une direction très différente de la lune.

Ceux qui donnent la direction de 48°, 52° et 56°N. sont cohérent avec les marges d'erreurs humaines selon mon expérience des méprises lune.  Mais libre à toi de considérer que c'est autre chose et que tu en as "une plus grosse que moi" en matière de confusion lunaires...
Je répète: je tiens compte de l'aspect quantitatif, et aussi de la cohérence des diamètres réels calculés. Bizarre qu'on retombe toujours sur environ 200 m

Tu m'as l'air de faire comme si toute affaire devait être intégralement expliquée, ou pas du tout.
Si plusieurs personnes se méprennent avec la lune , il me semble juste peu économique d'imaginer qu'une autre personne au même moment et même endroit se méprend avec autre chose (sans voir la lune !).
???
Il y a bien une confusion lunaire dans l'histoire, faite près de la frontière, mais la description n'a rien à voir: le croquis montre un objet circulaire, barré par un nuage. Si cette observation est connue, c'est que J.M. Bigorne a soigneusement collecté toutes les observations venues à sa connaissance. Et parce qu'une personne s'est méprise (sans faire de battage autour d'un OVNI), tu voudrais que toutes les autres observations relève de la même méprise. C'est à mon tour de ne pas bien comprendre.
Donc j'attends que tu explicites quel récit ne colle pas avec la lune mais avec des lampadaires et de la brume ou un vaisseau Klingon. Là au moins on saura de quoi tu parles car pour l'instant je suis dans le brouillard. Suis-je le seul ?
Aucun récit ne colle avec la lune. Pour les lampadaires, je ne sais pas où les trouver, c'est vrai. Il faut une source de lumière pour éclairer l'objet. A la limite, bien sûr, on pourrait imaginer un objet plasmoïde, lumineux par lui même, et c'est là que ce serait une occasion complètement ratée d'avoir une observation d'un phénomène aussi mal connu. Pour ne pas être frustré, nous en sommes réduit à espérer que c'était bien un objet éclairé, par une source masquée (invisible au niveau du sol). C'est ce que, moi, j'ai trouvé de plus économique.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Sebastien

avatar
Modération
Modération
La gendarmerie a écrit:Nous avons effectué diverses vérifications auprès de la base aérienne de CAMBRAI et de la station météo régionale de LESQUIN. Aucun élément positif n'a été recueilli.
Donc aucune vérifs de faite à l'époque sur l'aérodrome de Salmagne (alias Maubeuge)?

OD a écrit:Pour le "quartier de tarte"
Voir dans le témoignage de Délémont dans mon précédent message. Si on l'explique (y a les références mais je ne les ai pas), on peut peut-être expliquer Maubeuge. En outre, une fenêtre tournante reflétant dans le nuage, il faudrait une sacré source lumineuse braquée sur elle pour qu'une fois reflétée par une nébulosité, le(s) témoin(s) le perçoive(nt).


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:Sur la carte, le témoignage A2 semble faire la convergence à la verticale de l'aérodrome. Qu'est-ce qu'il dit ce témoignage? Et quel point représente celui de Mme L. 28 ans?
L'observation de Mme L. a eu lieu à Maubeuge, n'est pas pointée sur la carte, et est très différente. Elle a vu un objet rond, orange d'un diamètre de 4.5° passer en 4 s dans on champ de vision.
Pour le témoignage en A2, accroche toi. Voici ce que dit le rapport Bigorne.
Nos deux témoins, eux, traversent la prairie, baignant dans une légère luminosité orangée, qui, toutefois, ne permet pas de voir nettement la nature, mais forme des ombres derrière les taillis. Ayant franchi la centaine de mètres de prairie, ils arrivent devant une haute haie, mais trouvent rapidement une " trouée ".
Michel I. passe sous les barbelés et se retrouve dans une seconde prairie, devant le phénomène qui est maintenant à quelques trois cents mètres. Son ami ne veut absolument pas passer et se contente de regarder en répétant inlassablement et textuellement: " Quelle drôle d'affaire !". Même devant les supplications de Michel I. qui lui propose même de ramper afin de ne pas apparaître en silhouette, il refuse d'aller plus avant. Le premier reprend une photo,sans réglages adéquats,de
ce qui est visible.
Il ne s'agit pas d'un objet en forme de cigare, mais d'un disque bombé par-dessus et par-dessous, ayant une épaisseur sur laquelle ils voient des cercles, comparables à des hublots, et dégageant une intense lueur orange, en tournant sans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ces hublots sont nombreux. L'ensemble de l'objet oscille lentement tout en tournant face aux témoins qui le voient donc, tantôt sur sa tranche, tantôt en forme d'ellipse. Une vive luminosité orange émanait des dits hublots, teintait tout le phénomène en orange moins vif, et se propageait discrètement aux alentours. Autre détail étrange: on n'entendait aucun bruit.
Cela dura ainsi un temps indéterminé, lorsqu'ils virent émerger-du dessus de l'objet, une chose qui semblait avoir des difficultés à sortir. Cela se tortillait, ou plutôt se " déhottait " lentement; de la même teinte orange que l'objet, elle affectait, totalement sortie, la forme d'un cône, la pointe en bas, et le dessus bombé - comme un quartier de tarte dira le témoin. Alors que le disque gigantesque semble bien matériel, le cône apparaît moins palpable, plus immatériel... Il monte lentement à la verticale, à quelques cents mètres d'altitude, puis part accomplir un lent circuit d'une durée de dix minutes environ, vers le frontière belge. Un circuit qui le fait revenir de l'autre côté, à la verticale de l'objet, mais bien plus haut, environ trois cents mètres. Mais toujours il fut visible, et ce qui étonna, fût le fait que, malgré son éloignement graduel et son déplacement circulaire, il avait toujours la même taille apparente, et ne semblait pas rapetisser, restant toujours de la taille initiale, celle de sa sortie...
Il descendit lentement et verticalement juste au-dessus du disque dans lequel il se réincorpora difficilement en se tortillant, comme lors de sa sortie. Au moment de son extraction et après son départ de l'objet principal, et à leur grand étonnement, jamais ils ne virent de trou ou orifice quelconque qui aurait dû montrer qu'il manquait une partie intégrante du disque... Et cela malgré les rotations et oscillations lentes qui permettaient de voir partiellement ce qu'il se passait par dessus.
Environ une minute plus tard, tout changea. Le disque stoppa sa rotation et son oscillation: on ne voyait plus les cercles ou hublots. Cela avait maintenant le forme d'un cigare orange immobile. Il se mit en mouvement d'un bloc, lentement et majestueusement; mais en fait, à une rapidité incroyable, il s'éleva en oblique dans le ciel, où, en l'espace de cinq secondes, il ne fût plus qu'un point lumineux minuscule... Il avait pris la direction de JEUMONT au nord-est. Tout cela sous un angle qui le montra toujours en forme de cigare, donc presque horizontal; sans un bruit, sans un souffle, sans le moindre déplacement d'air... Mais sur place, subsistait une importante fluorescence orangée, qui était immobile, comme insensible à la moindre brise. Cela se dissipa graduellement dans les dix minutes qui suivirent.
Ce que j'aime bien, c'est qu'en septembre 1975, les lueurs oranges dansantes sont toujours surmontées d'un cône:

1 - Assevent
Le 26 septembre 1975, à Assevent près de Maubeuge dans le Nord, une dizaine de témoins ont vu un engin de 250 à 300m, tourner lentement en bordure d'un champ ; Tous les automobilistes qui se trouvaient à 500 m de là virent leur véhicule caler, leurs phares s'éteindrent, et leur radio devenir muettes. Ils virent tous un cône se détacher de la coupole centrale de l'OVNI, prendre de l'altitude, puis se poser à nouveau. Aucune trace n'a été relevé sur le lieu de l'atterrissage.
2 -  Delémont (Suisse)
22 septembre 1975 - Vers 19h30, un couple a observé en pleine ville, dans le ciel une lueur rougeâtre et dansante, au-dessus de laquelle il distingua une sorte de cône, le tout ayant la forme d'un champignon. (A une altitude de 800m à 1'000m selon le témoin.) L'objet resta immobile durant quelques minutes, puis la grosse lueur prit la forme d'un disque lumineux, rouge jaune, et l'objet disparut à grande vitesse.
SOURCE : Le Démocrate du 23.9.75 LDLN décembre 1975 - N°150

Quels genres de stimuli peuvent provoquer des nuages surmontés par ce que les témoins appellent ensuite des cônes? Des parts de tarte?
Le cas de Délémont, pointait-il lui aussi vers une base?
Hmmmouais... L'objet d'Assevent n'avait pas la forme d'un champignon. Et la pointe du cône était elle en bas, ou en haut?

http://oncle-dom.fr/index.htm

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:
La gendarmerie a écrit:Nous avons effectué diverses vérifications auprès de la base aérienne de CAMBRAI et de la station météo régionale de LESQUIN. Aucun élément positif n'a été recueilli.
Donc aucune vérifs de faite à l'époque sur l'aérodrome de Salmagne (alias Maubeuge)?
Apparemment non. Bigorne a fait un gros travail, mais il eut fallu toute une équipe.

OD a écrit:Pour le "quartier de tarte"
Voir dans le témoignage de Délémont dans mon précédent message. Si on l'explique (y a les références mais je ne les ai pas), on peut peut-être expliquer Maubeuge. En outre, une fenêtre tournante reflétant dans le nuage, il faudrait une sacré source lumineuse braquée sur elle pour qu'une fois reflétée par une nébulosité, le(s) témoin(s) le perçoive(nt).
Effectivement. Mais manifestement, ce "quartier de tarte" n'avait pas de réalité. Il ne semblait pas matériel et ses dimensions apparentes ne variaient pas.
Ce qu'il eu fallu, c'est la même scène observée aux jumelles depuis Assevent, ou un autre point.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Sebastien

avatar
Modération
Modération
Le quartier de Tarte est présent dans d'autres témoignages de Maubeuge, ou seulement visible de A2? Suspect 


_________________
Tout se passe comme si l'HSP/TRC était vraie, ou que l'HET était rare.

oncle dom

avatar
Sebastien a écrit:Le quartier de Tarte est présent dans d'autres témoignages de Maubeuge, ou seulement visible de A2? Suspect 
Seulement visible de A2, pour une raison chronologique.
La luminescence orangée résiduelle fut aussi observée à 22H, depuis le point T, par monsieur C.
Au final, il y a dans cette histoire, des détails qui s'inventent (les hublots, le départ rapide) et des détails qui ne s'inventent guère (l'éclairement du paysage, le "quartier de tarte", la luminescence résiduelle). Le "quartier de tarte" a pourtant l'air virtuel, non inventé (parce qu'absurde), mais illusoire.
J'ajouterais que la luminosité orange, semblant émaner du sol, vers La Salmagne, a été observée également par Mme S. depuis Mairieux. Malheureusement la commune de Mairieux s'étale sur environ 1500 m en latitude, et le rapport Bigorne n'indique pas la position exacte du témoin.

http://oncle-dom.fr/index.htm

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum